Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DAECH : quelle solution contre la barbarie et l’islamophobie (...)

DAECH : quelle solution contre la barbarie et l’islamophobie ?

La sanglante nuit terroriste parisienne du 13 novembre 2015 restera dans nos mémoires, car les conséquences en ricochet peuvent être mondiales.

Au-delà des sentiments de tristesse, de honte et de colère, il est nécessaire de se concentrer sur ce qu’il conviendrait de faire sérieusement pour éviter un terrorisme sans fin.

De nombreuses personnes réfléchissent depuis longtemps à une réforme de l’Islam, en insistant sur le fait que cette tâche intellectuelle est un complément indispensable au nécessaire combat militaire contre l’intégrisme islamique. Mais ce précieux travail éparpillé ne peut plus demeurer confiné dans des sortes de loges. Plus ce débat sera effectué ouvertement et massivement, plus les participants pourront continuer à le faire en sécurité. Ces décennies de confidentialité étaient peut-être nécessaires à une époque, mais le temps du débat public est venu pour éviter un ravageur tsunami d’islamophobie.

Certes, le combat militaire devra être plus sérieusement mené. On fait la guerre ou on ne la fait pas. D’ailleurs les seules bombes ne permettent jamais de victoire. Elles ne font souvent que renforcer la volonté de défense. La vaste alliance militaire comprenant notamment les Etats-Unis et la France, ont bombardé plus ou moins épisodiquement pendant plusieurs trimestres. Pour quel brillant résultat fin 2015 ? : DAECH (l’Etat islamique) a augmenté de 50% son territoire et a triplé ses troupes ; la France est ensuite devenue le premier fournisseur de djihadistes ! Dont une partie a maintenant comme cible Paris. Pathétique…

 

Une action militaire internationale plus sérieuse

Seule une solide intervention au sol, comme le font les Kurdes, permettrait de contenir voire repousser l’avancée génocidaire (génocide culturel, religieux et aussi humain, rappelons-le au traditionnels munichois de service revendiquant de pudiquement fermer les yeux devant les viols et assassinats). Les hommes ET femmes Kurdes se battent courageusement alors que les hommes occidentaux sont embourbés dans une complexe société paperassière de consommation métro-boulot-dodo teintée de précarité, de chômage et maintenant d’angoisse. Quant aux 2 millions de réfugiés syriens qui ont eu l’endurance de traverser la mer puis l’Europe, une fois réconfortés et formés, un quota de 10 à 20% d’entre eux (parmi les solides adultes), ont vocation à se battre pour leur honneur et pour leur pays.

Quand allons-nous donc nous réveiller et nous mobiliser ? Quand cesserons-nous de vendre des châteaux, des hôtels, des clubs et des armes à des monarchies pétrolières qui soutiennent intellectuellement et politiquement l’intégrisme, qui ont financé (et continuent probablement de financer) le terrorisme islamiste. Nous avons bloqué la vente de bateaux à la Russie. Pourquoi ne pouvons-nous pas bloquer nos ventes d’armes à l’Arabie saoudite et aux autres pays complices ? A cause du profit et du pétrole ! 

Cet esprit mercantile a pourri la société occidentale, nous a fait vendre la corde pour nous pendre et les armes pour assassiner nos femmes et nos enfants. L’action gouvernementale ne doit plus demeurer ce piteux affichage électoral pour gogos genre « Nous sommes tous Charlie ».

 

Une mobilisation à la fois intellectuelle et populaire

Les civils doivent eux aussi agir. Une mobilisation intellectuelle, pacifique, complémentaire au combat militaire. Un combat contre les ratonnades, les racismes, l’intolérance religieuse et l’islamophobie qui risquent de se développer à cause de la répétition sans fin de ces sanglants attentats aveugles. Un combat contre l’intégrisme religieux en général et donc aussi contre l’intégrisme islamiste archaïque et menteur. Pourquoi un intégrisme menteur ? Parce que les femmes de Mahomet n’étaient ni voilées ni excisées. Elles étaient toutes propriétaires de leur logement. La première était même chef d’entreprise de commerce international (ayant embauché celui qui deviendra plus tard son futur mari). De part son travail avec les caravanes, Mahomet a eu de nombreux amis chrétiens ou juifs et ceux-ci le sont souvent demeurés après sa mort (par définition, les musulmans n’existaient pas à son époque et la péninsule était elle-même majoritairement polythéiste et animiste). La racine spirituellement chrétienne de Mahomet se trouve noir sur blanc à plusieurs reprises dans le Coran.

 

Mettre fin à l’ignorance et au fanatisme

On oublie que Mahomet a lancé tardivement sa prêche (10 années seulement avant son décès prématuré et demeuré inexpliqué) dans un contexte local d’anarchie, de guerres successives et de pauvreté. Mahomet n’a pas écrit lui-même ce Coran à double visage. Plusieurs dizaines de textes seront rédigés après sa mort (par des personnes différentes sur peaux de brebis ou de chèvre avec une genèse d’écriture arabe rudimentaire sans voyelles, ce qui fut source de nombreuses erreurs de lecture). Ces textes ont ensuite été compilés et successivement modifiés, dans un cadre de conflits politico-religieux persistant. L’ambiance de trahison et de violence était telle que les quatre premiers Califes successeurs directs de Mahomet sont tous morts assassinés par …des musulmans.

Le message initial de Mahomet (Muhammad en arabe ; le véritable nom complet : Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim) n’avait rien à voir avec le message tyrannique et mortifère diffusé par les wahhabites d’Arabie Saoudites et autres monarchies ou pays islamistes tout aussi oppressifs. En sus des extrémistes sunnites, n’oublions pas les extrémistes chiite (dont certains veulent toujours « raser Israël » et détruire « l’empire de Satan », les USA et l’Occident en général). Ils ont pratiqué eux aussi, il n’y a pas si longtemps, un actif terrorisme.

Jamais un tel message intégriste de haine et de violence n’aurait pu attirer les populations puis faire s’effondrer l’immense empire romain d’Orient. L’effondrement puis la disparition de l’empire de Constantinople au profit de l’Islam s’explique beaucoup par le rejet d’une corruption, d’une injustice et d’une fiscalité excessive imposée par les byzantins (financièrement épuisés par une guerre incessante avec l’empire Sassanide, la perse manichéenne). Par la suite, pendant des centaines d’années, les hordes de cavaliers de l’Islam ne sont pas arrivées avec cet actuel message génocidaire de DAECH and co, mais en proposant une société plus juste (via la sira, et la sunna), un respect des minorités croyantes du livre (la fameuse « protection », réelle, des dhimmis) et… moins de taxes !

Constatant le flagrant échec militaire, politique et sécuritaire de l’Occident et du Monde face au terrorisme islamiste, il était indispensable de repérer et d’extraire la racine textuelle de la sanglante infection idéologique. Sous peine de voir repousser des hydres terroristes à 1000 têtes et que se répètent à l’infini les actes de barbarie, il est devenu urgent d’en désigner fermement l’origine : certains versets du Coran appelant à l’intolérance, à la violence, à l’esclavage et au meurtre.

 

Avons-nous le droit de réformer le Coran ? 4 fois OUI !

1- Le Coran a lui-même prévu et utilisé concrètement ce droit de modification et d’amélioration. Datant de la Mecque ou plus tard de la période de Médine, sur les 114 sourates (hélas présentées de manière non chronologiques), 71 sont déjà plus ou moins concernées par un concept « d'abrogation » au sein de ce même Coran. Le message « d'adaptation » ou « d’évolution » du Coran émane bien du Coran lui-même (verset 106 de la sourate 2 ; versets abrogés dits « Mansukh » ou versets abrogeants dits « Nasikh »). Les adaptations sont expliquées comme consécutives aux différentes situations historiques.

2- Les Califes et haut dignitaires de l’islam ont déjà modifié le Coran. Des dizaines d’années après les rédactions post-mortem puis le regroupement de multiples écrits différents, les Califes ont organisés de nombreuses séances de réflexion collective pour améliorer les textes et limiter les trop diverses « interprétations ». La destruction de dizaines de « variantes » est historiquement avérée, surtout à partir du Calife Othmân (notamment le Coran d’Ali ibn Abi Talib, gendre de Mahomet, celui d’Ubay ibn Ka'b ainsi que celui d’Abdullah ibn Mas`oûd qui furent tous détruits).

3- Toute la collectivité musulmane peut aussi travailler à la réforme des textes (et pas seulement les indispensables vrais imams et mollahs, connaissant véritablement les racines du Coran). Un jour, des fanatiques ont déclaré que le Coran avait été écrit par Dieu et ne pouvait plus être amélioré. Ces ignorants gagneraient à mieux lire les vrais textes historiques, car de son vivant, Mahomet avait bien clairement déclaré « l’Oumma apte à légiférer à l’avenir, en fonction des futures situations ».

4- En sus de l’Oumma (la communauté des croyants, comprenant même les juifs au départ sous Mahomet), les institutions internationales et l’ensemble des futures victimes potentielles (y compris les laïcs non croyants), ont eux aussi vocation à vérifier que les futurs compléments (« éclaircissements ») vont bien vers la sagesse, le respect et la paix

 

Grâce à ce grand plan de réflexion à la fois scientifique, internationale et populaire, des phrases contraires à la philosophie pacifique et solidaire chrétienne (donc contraires à la pensée initiale de Mahomet) seront abrogées. Afin de respecter au maximum l’ensemble des courants de l’Oumma dans leurs progressives évolutions spirituelles et d’éviter toute islamophobie, l’actuelle (« l’incomplète ») version du Coran ne sera pas détruite comme dans le passé avec les Califas. Le livre débutera avec un préambule légiféré, expliquant le processus de « consultation » de l’Oumma et « d’abrogation ». En fin de livre seront rajoutées symboliquement des pages blanches ainsi que les nouveaux « Nasikhs » adoptés. Emergeront au fil des années les prémisses d’un futur Coran, expurgé, clarifié, que certains estimeraient alors proche du « Coran supérieur » (Coran mythique qui aurait été occulté jusqu’ici à cause des éternels conflits politico-religieux au sein de l’Islam éclaté).

Dans ce but, chaque Parlement votera la mise en place d’une sorte de Grand Conseil National de l’Islam, spécifiquement chargé de suivre l’évolution nationale de la réforme, la formation des imams ainsi que le contrôle des prêches et des enseignements religieux dans chaque localité.

Devenu plus compréhensible par tous, faisant mieux ressortir le message progressiste essentiel ainsi que l’esprit pacifiste initial de l’Islam, le Coran dit « réformé » (en fait complété de « Nasikhs ») s’intégrera dans le cadre des lois démocratiques et humanistes modernes. Il ouvrira enfin le chemin de l’Islam vers la modernité, la fraternité et la paix générale, y compris entre les musulmans eux-mêmes.

 

NB 1 ) En raison de la gravité de l'actualité, de l'importance du sujet et de l'intensité du débat, l'article a été amélioré grâce à des visiteurs et des internautes, notamment de AGORAVOX (que nous remercions chaleureusement). Cet article (avec les deux importants derniers paragraphes) remplace le précédent.

NB 2 ) L'illustration de cet article représente un extrait du Coran du 3e Calife Othman.


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 28 novembre 2015 08:38
    Aujourd’hui DAECH...et demain quoi.. ?..Il est bien trop tard pour remédier à ce machin..Regardez avec les Talibans...sont toujours debout...Ni les Russes ni la coalition ont pu faire quelque chose...En Afghanistan..il y a kaboul..et le reste aux Talibans..Une partie de la Syrie et de l’Irak deviendront un nouveau pays pour eux...

    • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2015 08:47

      la solution est dans le cochon car tout est bon .....


      • Pere Plexe Pere Plexe 28 novembre 2015 13:05

        @zygzornifle
        C’est clair qu’il n’est pas, malheureusement pour vous, chez l’âne...


      • Emile Mourey Emile Mourey 28 novembre 2015 09:25

        Réécrire les textes religieux plutôt que rien ? Je ne sais pas.


        • howahkan howahkan Hotah 28 novembre 2015 10:26

          Sans humains tout ceci est fini non ? alors reste soit à changer nous meme , moi mais toi aussi, ou a disparaître et la paix de l’univers sera..moi changer ?? je suis parfait,c’est les autres..supprimons les autres ..mais nous insistons a tout changer sauf soi...je veux soumettre l’univers à mes caprices d’enfant dément..et les autres ?? quels autres ?? ah mes esclaves, ils ne sont là que pour me servir.. le tout X par 7 milliards sauf exceptions..

          mais comme « on » insiste a se trouver géniaux avec nos machine et E qui serait égal à MC2.....et a mettre de coté ce que nous sommes devenus, des barbares portant costumes et cravates ou autre uniforme et qui nient cela , la fuite mentale de ce fait empêche tout changement radical...car comme nous le savons tous c’est le problème qui contient la solution , or en continuant a ne pas savoir quel est l’origine du problème, il ne se résout donc pas...

          mais, me dis à moi meme, car fou je suis bien sur donc j’imagine que je suis au moins deux voir plus les jours de fête !! , mais..il n’ y a aucun problemes..tout va bien, nous autres grâce au mythe du meilleur que dégage nécessairement le mythe de la competition ,les meilleurs qui sont donc partout à tous les niveaux et tout le temps..mieux n’est pas possible....

          les membres de ma famille tués pour le confort des bourgeois et des banquiers et dans des camps de travail comme des vacances en fait , pour aider les meilleurs à gagner, je les entends bien car ils sont bien sur au ciel avec dieu et la bande du splendid !! et ils disent : ne les écoute pas..tout est faux......le mensonge est partout...sauf si..

          mais la conversation fut coupée...depuis je n’ai plus de nouvelles...

          l’homme en perdant une partie énorme de ses capacités n’a plus la capacité a vivre, nous ne sommes concerné que par la survie..donc nions la mort....en perdant nombre de nos capacités cela a créé un champs non conscient qui en fait dirige toutes nos pensées et réactions dans l’ombre ..devenus des automates incapables de vivre la vie pour ce qu’elle est, nous sommes simplement en perdition.......

          reconnaître ce fait , le voir le laisser libre est immediatement le début d’autre chose....le début d’un changement radical dont on ne saura jamais ou il nous amène car entre nous je peu nous le dire, nous n’avons jamais dirigé nos vies...changer est facile !!!

          nos autres capacités sont là pour cela, elles sont en tout le monde ,endormies....le dormeur doit s’ éveiller...


          • César Castique César Castique 28 novembre 2015 11:50

            Votre combat contre l’islamophobie englobera-t-il ceux qui observent que l’Islam est incompatible avec la République, puisqu’il postule que la loi divine est supérieure à toutes les institutions humaines, ce qui est contraire à l’article 3 de la Constitution de la Ve République :

            La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum  ?


            • philouie 28 novembre 2015 13:01

              @César Castique
              comment expliquez vous que Nadia Abdesalam du mouvement « justice et bienfaisance » demande une république pour le Maroc ?


            • philouie 28 novembre 2015 13:03

              @philouie
              Nadia Yassine ... fille d’Adbessalam Yassine...


            • Pere Plexe Pere Plexe 28 novembre 2015 13:13

              @César Castique
              Jusqu’au début du XXeme siècle les catholiques avaient la même position et plaçaient l’autorité religieuse au dessus de l’état.

              De le République en particulier.
              Il a fallu plus d’ un siècle pour faire accepter ce principe à tous (ou presque). 

              Comme quoi rien n’est perdu.

            • César Castique César Castique 28 novembre 2015 18:22

              @philouie

              « comment expliquez vous que Nadia Abdesalam du mouvement « justice et bienfaisance » demande une république pour le Maroc ? »


              La Vè avec Constitution incluse et article 3 incorporé ?

              Vous m’étonnez...

            • César Castique César Castique 28 novembre 2015 18:27

              @Pere Plexe

              « Comme quoi rien n’est perdu. »


              La grande différence, c’est que le catholicisme ne s’était pas complètement figé depuis dix ou douze siècles... 

              Notez que c’est peut-être bien ce qui l’a perdu, lui.

            • philouie 28 novembre 2015 18:54

              @César Castique
              La Ve n’est pas l’horizon indépassable de la république.
              Ce qui ronge la monarchie du Maroc, c’est que le pouvoir est confisqué par la famille royale qui gère le pays comme une propriété privée.
              Mais on retrouve ça en France, et l’article 3 relève plus du voeux que de la réalité. Le pouvoir y est également aux mains d’une ploutocratie qui se transmet dans l’héritage, le peuple n’y est qu’une fiction destiné à rendre crédible l’idée démocratique.


            • César Castique César Castique 28 novembre 2015 20:37

              @Philouie.«  le peuple n’y est qu’une fiction destiné à rendre crédible l’idée démocratique. »



              Peut-être, mais cela rend possible, à terme si ce n’est dans l’immédiat, la légitimation par le peuple du pouvoir politique. En république islamique, il n’existe rien de comparable en matière d’ouverture en direction d’un peuple souverain. 


              Pour comprendre, il suffit de lire l’alinéa 1 du Deuxième Principe de la Constitution de la République islamique d’Iran :


              La République Islamique est un système basé sur la foi en :1 - Un Dieu unique (« Il n’y a de dieu que Dieu »), l’exclusivité de sa souveraineté, son pouvoir exclusif de légiférer et la nécessité de se soumettre à ses commandements.

            • marceau 28 novembre 2015 21:50

              @Pere Plexe
              La laïcité est une invention chrétienne .La séparation entre le spirituel et le temporel date du début du christianisme (voir St martin)


            • Batna13 28 novembre 2015 11:56

              Faut sérieusement avertir et menacer les Saoudiens, les qataris et les turcs de cesser de soutenir militairement et financièrement ces groupes terroristes. Faut aussi que le Maroc, l’un des plus grands pourvoyeurs de criminels de daech cesse de produire sa drogue nationale et de l’exporter car elle alimente tous les narco terroristes du Sahel voire d’ailleurs ! C’est curieux, mais ce sont toujours les monarchies arabes qui sont derrière les groupes terroristes !


              • charlie charlie 28 novembre 2015 12:28

                Article intéressant mais je pense que rénover ou réformer le Coran n’est pas la solution.

                Il ne vient pas à l’idée d’un Chrétien de « réformer » la bible, d’en changer des chapitres ou des versets pour coller à l’air du temps. La rénovation de la bible vient d’abord de nouvelles traductions, puis d’un travail d’historien, d’exégèse sur la véracité des origines textuelles et, parallèlement, d’interprétation.


                Ce qu’il faut apprendre au croyants (et là, c’est pas gagné) c’est que ces livres dits « sacrés » sont des récits mythologiques, écrits dans un contexte historique bien précis, destinés à assoir le pouvoir politique (tout ce qu’il y a de plus terrestre) de certains groupes, familles, lignées, individus, etc., contre d’autres groupes, familles, lignées, individus……..

                Et donc, qu’il n’y a rien de plus imbécile que de prendre ces textes et ces injonctions au pied de la lettre 15 à 25 siècles plus tard.


                Voilà ce qu’il faut faire : apprendre l’humilité, la sagesse, l’intériorité de ses croyances, la tolérance absolue à l’égard des autres croyances, tout aussi irréelles (pour être poli) que les siennes propres. 

                Apprendre la soumission aux lois de son pays et à ses valeurs.

                Apprendre à l’Islam à séparer RADICALEMENT le séculier du régulier.

                Alors, il n’y aura plus d’islamophobie.



                • philouie 28 novembre 2015 12:57

                  @charlie
                  c’est quoi le régulier ?


                • Pere Plexe Pere Plexe 28 novembre 2015 13:22

                  @charlie
                  C’est une évidence.

                  Encore faut il avoir un contexte qui permette cette évolution.
                  Des personnes éduquées.
                  Si possible par des personnes qui elles mêmes ne soient pas arc bouté sur une interprétation littérale des textes religieux. Et ouverte aux autres cultures

                  C’est ainsi que d’autres religions se sont adaptées

                • legrind legrind 28 novembre 2015 15:30

                  Les français ont le droit d’être « islamophobe » , quoique ce mot veuille dire, surtout depuis que des artistes ont payé de leur vie le droit de ne pas faire carpette devant la religion chouchou de la gauche.


                  • Pere Plexe Pere Plexe 28 novembre 2015 20:16

                    ...les Raëliens jaloux des musulmans ?


                  • marceau 29 novembre 2015 13:47

                    @legrind
                    Il n’y a aucune phobie vis à vis de l’islam.

                    Il y a ceux qui connaissent l’islam et qui luttent contre , non par une peur qui serait irraisonné, infondée vis à vis de cette idéologie , mais parce que l’islam est une menace pour notre sécurité, pour nos libertés, pour nos valeurs.

                    Et puis il y a les autres, les neuneus, les gniangnians, les soumis, ceux qui acceptent la doxa, ceux qui acceptent l’islamisation de nos sociétés, la perte de nos valeurs multiséculaires, qui renoncent à défendre nos libertés, ceux qui ont été « je suis charlie » il y a un an et qui se retrouvent à mettre un drapeau bleu blanc rouge à leur fenêtres , comme si cela pourrait changer le cours des choses et avait une signification quelconque .Dans quelques mois, lorsqu’ils y aura un nouvel attentat et ils brandiront un nouveau gadget mis en place par la classe politico-médiatique pour les empêcher de réfléchir et les détourner de toute analyse de la situation et de son évolution future. 


                  • legrind legrind 29 novembre 2015 18:56

                    L’ « islamophobie » progresse tellement que des quartiers, des villes deviennent islamistes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès