Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Politique > Daniel Cohn-Bendit lance le programme « European Young Leaders (...)

Daniel Cohn-Bendit lance le programme « European Young Leaders »

1-Young leaders, Young leaders ça ne vous rappelle rien ?

Mais si, bien sûr ! C’est le programme phare de la French American Foundation (FAF), piloté en sous-main par les services de renseignement américains pour recruter des« élites » françaises « amies » de Washington. Parmi les Young Leaders de la FAF figurent notamment Alain Juppé, François Hollande, Pierre Moscovici, Valérie Pécresse, Arnaud Montebourg, Christine Ockrent, Nathalie Kosciusko-Morizet, Erick Raoult, Nicolas Dupont-Aignan (qui a demandé qu’on retire son nom de la liste), Guy Sorman, Laurent Wauquiez, etc.

Eh bien, le concept plaît tellement aux Américains que Daniel Cohn-Bendit pilote aujourd’hui le lancement d’un programme « European Young Leaders »  : http://40under40.eu/accueil.html

Les deux maîtres-d’œuvre en sont les « think tank » Europanova et Friends of Europe.

Comme le précise Wikipédia, il s’agit d’accompagner « la mise en œuvre des nouvelles institutions du traité de Lisbonne et la nécessité interne de l’Union européenne d’accélérer la formation de leaders d’opinion véritablement porteurs d’une identité collective européenne au sein même de l’Union européenne ».

Les jeunes sélectionnés « devront refléter une grande diversité professionnelle et pourront aussi bien venir du monde politique, médiatique ou syndicat que de l’entreprise, du monde associatif, artistique ou de la recherche ».

L’objectif est de « promouvoir une identité européenne collective en générant parmi les futurs leaders d’opinion des États membres le désir de devenir des promoteurs de valeurs, donner priorité à la dimension européenne dans leur domaine professionnel respectif aussi bien dans leur pays, que plus largement au sein de l’Union européenne et au-delà ».

[source : http://fr.wikipedia.org/wiki/EuropaNova]

2-Mais qui paye donc ces « European Young Leaders » ?

a) Le « Think Tank » Europanova

A part les fonds versés par les institutions de l’UE (Commission européenne, Parlement européen, etc.) il est difficile de trouver les autres sources de financement précises de Europanova.

Si nos lecteurs les découvrent, elles seront les bienvenues.

b) Le « Think Tank » Friends of Europe

En revanche, on en sait un peu plus (pas beaucoup plus) sur les sources de financement de l’autre « think tank » fondateur de ce programme Young Leaders.

Selon wikipédia et le site officiel, Friends of Europe bénéficie chaque année :

- de 428.940 € (24% des ressources) d’institutions « européennes et internationales » telles que l’UE, l’OCDE, mais aussi le FMI et la Banque Mondiale situés à Washington,

- de 952.840 € (56,7% des ressources) « d’entreprises privées ». Quelles entreprises privées ? Ce n’est pas précisé….

Les lecteurs intéressés pourront par ailleurs découvrir qui dirige Friends of Europe en consultant http://en.wikipedia.org/wiki/Friends_of_Europe. Ils verront que ce sont, comme d’habitude, les mêmes personnalités euro-atlantistes :

- Pat Cox, ancien Président du Parlement européen et actuel Président du « Mouvement Européen » – mouvement dont on sait de façon sûre qu’il a continuellement été financé par la CIA (cf. article d’Ambrose Evans Pritchard du 19 septembre 2000 dans les Daily Telegraph) ;

- Jean-Luc Dehaene, ancien Premier ministre belge et ancien vice-président de la Convention pour l’Avenir de l’Europe ;

- Pascal Lamy, Directeur Général de l’OMC ;

- etc.

c) General Electric et George Soros

Par ailleurs, le Programme « EUROPEAN YOUNG LEADERS » bénéficie des largesses financières d’autres aimables bailleurs de fonds, au premier rang desquels [http://40under40.eu/partenaires.html] :

l’entreprise américaine General Electric,

le « think tank » European Council on Foreign Relations (ECFR), qui est « principalement financé par la Fondation George Soros »[http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_europ%C3%A9en_des_relations_%C3%A9trang%C3%A8res]

 

 

 

 

 

 

 

3-Conclusion

1)- Ce programme « EUROPEAN YOUNG LEADERS » n’a rien d’authentiquement européen et ne correspond en rien à une demande émanant des peuples d’Europe. Ce n’est qu’une énième structure de formatage idéologique et de sélection des futures « élites européennes ». Une sélection des futurs collabos du système, qui seront promus dans les grands médias afin de bâtir l’empire-euro-atlantiste prévu par les théoriciens américains du « Choc des Civilisations ».

2)- Ceci explique que les fonds d’origine américaine (sous couvert d’entreprises privées ou non) constituent une part probablement très importante des financements. Pourtant, s’il ne s’agissait que de faire naître un sentiment d’appartenance européenne, les Américains devraient en bonne logique être totalement absents du processus. Je renvoie ici à ma conférence sur « QUI GOUVERNE LA FRANCE ET L’EUROPE ? ».

3)- Enfin, le rôle de M. Cohn-Bendit dans cette petite vidéo nous rappelle que l’ancien « leader de Mai 68″ a toujours servi les mêmes intérêts depuis 43 ans. Rappelons que« Dany le Rouge » [sic] est, parmi bien d’autres choses, l’ancien vice-président du Mouvement Européen France, mouvement dont j’ai déjà rappelé qu’il a été constamment financé par les services secrets américains. La preuve en a été apportée par les documents déclassifiés de l’administration américaine à l’été 2000.


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (138 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • lambda 7 novembre 2011 16:23


    Cohn Bendit est l’agent des vrais dirigeants de la planète que sont

    le CFR (Council Foreign Relations)
    LA TRILATERALE
    BILDERBERG CLUB

    ici vidéo explicite sur le silence des médias et des politiques concernant ces groupes occultes
    http://vigiinfos.canalblog.com/archives/2011/11/07/22605946.html


    • John Foster 7 novembre 2011 16:29

      Il représente bien cette caste « d’européistes convaincus » qui sous couvert d’humanisme et de bons sentiments oeuvre en sous main pour nous imposer subrepticement leur dictature bleue étoilée.


      • Croa Croa 7 novembre 2011 23:35

        « dictature bleue étoilée. »

        Tout à fait ! smiley


      • latortue latortue 7 novembre 2011 17:00

        Cohn bendit c’est le pire du pire qui cache son libéralisme derrière un langage pseudo écolo révolutionnaire de basse fosse .

        Adepte du travail le Dimanche c’est sur ce branleur payé a rien foutre au parlement Européen ne peut que demander a travailler le Dimanche nous on bosse la semaine le Dimanche c’est en famille qu’on veut le passer Monsieur Cohn bendit

        ce rat qui dit aussi si renault peut produire moins cher en Espagne c’est normal qu’il y aille avec ,un langage pareil bonjour le chômage

        adepte de la privatisation poste ,EDF,etc ,donner aux marché le patrimoine des Français .

        il faudrait que certain aille sur le site de l’Europe et regarde qui vote pour quoi ça ouvrirai les yeux a certain sur le double langage .


        • gorgonzola 7 novembre 2011 23:08

          Fichtre... bien vu Bigglop !


        • c.isme c.isme 8 novembre 2011 12:12

          "Cohn bendit c’est le pire du pire qui cache son libéralisme derrière un langage pseudo écolo révolutionnaire de basse fosse ."

          Et tout cela a été parfaitement démontré par les gens de la décroissance cherchez cette vidéo qui prend acte des dires et donc des livres de cet imposteur qui est en faite notre Al Gore national (mais pas français un peu comme Obama n’est pas américain mais quand même président des Zuniens). Il n’est pas le seul d’ailleurs liste des écotartufes ;

          http://novusordoseclorum.discutforum.com/t6570-les-ecotartufes

          http://www.dailymotion.com/video/x9ltga

          Le vrai visage de Daniel Cohn-Bendit

        • Abraxas Abraxas 8 novembre 2011 16:44

          Mille fois d’accord...J’ajouterai que cet agent provocateur stipendié par les services paralléles américains développe depuis plus de 40 ans son pouvoir de nuisance en Europe et en particulier en France. Ce Fregoli adopte selon les situations et les circonstances le masque le mieux adapté lui permettant le meilleur mimétisme pour déstabiliser, désinformer, foutre la pagaille et finalement berner une intelligentsia naïve et prétentieuse qui semble honorée de l’accepter en son sein. Tous les cénacles lui sont ouverts et les auditoires les plus durs dont ceux qui ont rejeté de Gaulle, lui font des courbettes. La chance de cet énergumène réside dans le fait qu’il évolue dans un biotope sans danger par rapport à certaines contrées de la planète où il aurait déjà disparu de la circulation sans laisser le moindre regret et le moindre souvenir !


        • platon613 10 novembre 2011 10:29

          UNE BOMBE ! Ca vaut le détour...

          Explosion de la zone Euro : L’Allemagne et la France discutent de la création d’un Euro du Nord

          Document secret : l’Allemagne et la France discutent d’une réforme radicale de l’Union européenne. La zone euro devrait être réduite et limitée aux pays qui sont les mieux alignés. « Un ou plusieurs pays doivent quitter la zone euro. » ....

          http://www.news-26.com/econmie/1323-explosion-de-la-zone-euro-lallemagne-et-la-france-discutent-de-la-creation-dun-euro-du-nord.html

        • Robert GIL ROBERT GIL 7 novembre 2011 17:28

          et y’en a qui vont voter pour lui et son parti...


          • lagabe 7 novembre 2011 17:44

            je vais voté pour le parti écologiste et je suis fédéraliste


          • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 7 novembre 2011 19:28

            Pourquoi « moinssez » vous lagabe ?Je ne suis pas d’accord avec lui mais il a le droit de penser ce qu’il veut et de voter pour qui il veut.
            « Moinsser » ce message n’est pas digne d’une agora mais d’un goulag,sommes nous sur goulag vox ??


          • Artzamendi Artzamendi 7 novembre 2011 21:00

            Je n’ai pas moinssé lagabe. Mais il ne suffit pas de dir qu’on est écolo et fédéraliste pour répondre au problème soulevé par l’article : tout cela est-il bien démocratique ?


          • Capone13000 Capone13000 7 novembre 2011 17:29

            Toujours aussi bien documentés vos articles. 
            C’est un plaisir de vous lire


            • lagabe 7 novembre 2011 17:43

              ,je préfère 100 fois plus DCB, qui fait au moins des choses pour la banlieue , que des gens comme vous . Quand on voit le taux de chomage et l’état des banlieuex


              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 7 novembre 2011 19:32

                La par contre moinsser est approprié tant ce commentaire est mensonger.DCB fait que dalle pour les quartier et vote des lois qui encourage le chomage dans ceux ci.Ouvrez les yeux lagabe.
                Et puis y a pas que dans les quartier que « sa misere » mais ça DCB,les bobos ,le PS et leur caravannes de partis rabatteurs l’ont oublié,pas assez « exotique ».Tout rattacher à ceux ci est un des meilleurs chiffons rouge que les bourgeois ont trouvé à agiter.


              • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 7 novembre 2011 19:49

                Bonsoir lagabe,

                 Pourriez vous me rappeler de quelle commune ou quelle institution française il est élu, et donc, plus concrètement comment il agit sur les banlieues ? ( organisme, lois votées, etc. )


              • blh 8 novembre 2011 00:12

                Et il fait quoi le DCB à part jouer avec les gamins des banlieues ?


              • lagabe 8 novembre 2011 12:16

                En clair , je suis pour la discrimination positive
                Si on regarde les statistiques INSEE , quand on nait en banlieue , on cumule les handicaps , est ce normal ?
                En clair , je crois que l’on est dans une pensée unique depuis 40 ans et que le monsieur qui a pondu cet article , il en est le digne représentant
                DCN représente pour moi une pensée plus moderne , il y a qu’à voir ce qu’il fait au niveau de la mairie ou il travaille en tant qu’élu municipal


              • lagabe 8 novembre 2011 12:19
                Carrière politique[modifier]
                Daniel Cohn-Bendit à Paris, en mai 2005.

                En 1981, il soutient la candidature de Coluche à la présidence de la République. Cinq ans plus tard, il officialise son abandon de la perspective révolutionnaire dans un ouvrage-bilan, Nous l’avons tant aimée, la Révolution8.

                En 1984, il adhère au parti écologiste (Die Grünen) et se lie avec Joschka Fischer, qu’il pousse à se présenter aux élections dans le Land de Hesse. Plus tard, Daniel Cohn-Bendit est élu sous l’étiquette des Verts au conseil municipal de Francfort-sur-le-Main (depuis 1989), puis au Parlement européen. En 1989, il est nommé adjoint au maire SPD de Francfort-sur-le-Main, chargé des affaires multiculturelles.


              • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 8 novembre 2011 14:39

                Bonjour,

                 4 ans de d’engagement politique pour Asselineau sans mandat électif donc décisionnaire et ligne anti-européenne, 43 pour Daniel Cohn Bendit, élu en Allemagne et ligne pro-européenne. A moins d’être de mauvaise foi, les bilans sont vite fait concernant les actions politiques, la pensée unique ...
                 Enfin, si vous pensez vraiment que DCB est subversif, libre à vous, mais de grâce, évitez de de raconter n’importe quoi sur les banlieues.


              • Vipère Vipère 7 novembre 2011 18:11

                François ASSELINEAU

                Vos preuves renvoyant à des liens,«  vos propres écrits », n’en sont pas !!!

                Vous ne prouvez absolument pas que MONTEBOURG et DUPONT AIGNAN fasse partie de la liste du THIN THANK Europanovo !!!


              • Vipère Vipère 7 novembre 2011 18:16

                Dès lors que vous n’avez pas prouvé que MONTEBOURG et DUPONT-AIGNAN figurent sur la liste des politiques ayant oeuvré pour le « oui » en faveur du Traité Européen, le doute subsite. Et le doute profite en toujours aux accusés !!!


              • David Chesnel David Chesnel 7 novembre 2011 20:41

                @ kerjean

                Donc, si je vous comprends bien, vous supposez que M. Asselineau travail pour les mêmes réseaux qu’il dénonce dans ce présent article par ce qu’il rappel que M. Dupont-Aignant a fait parti du mouvement des Young Leaders de la French American Foundation.

                Il y a comme quelque-chose qui cloche !

                « Généralement, quand on est un agent de l’étranger, on est pas assez con pour figurer sur une liste officielle non ? »
                Ce doit être précisément la raison pour laquelle, en tant que Souverainiste affirmé, M. Dupont-Aignant a demandé que l’on retire son nom de cette liste.

                « En plus, quand on a des agents à l’étranger, on n’est pas assez con pour la publier, non ? »
                L’astuce étant qu’une telle fondation n’apparaisse pas comme une officine d’une agence de renseignement (il faudrait être con pour supposer autrement).

                "Le plus marrant, c’est que les politiciens Français les plus violemment atlantistes ne sont pas sur cette liste. Y compris ceux avec qui Monsieur Asselineau a travaillé au « service »(M. Asselineau aime les guillements, mettons-en) de l’état Français.« 
                Oui M. Asselineau a une très haute opinion des »institutions« Française. C’est, je pense ; un minimum quand on a décidé de consacrer sa vie à la Nation (et ce au détriment même de sa carrière professionnel) et vous pourrez constater que dans cette article il s’en prend principalement à M Cohn-Bendit mais n’épargne, comme à son habitude, aucun parti politique de la scène médiatique.
                Et définitivement, NON, M. Asselineau ne fait aucune »fixette« sur tel ou tel homme ou femme politique ou tel ou tel parti politique comme beaucoup, dont vous même »kerjean« , tentent vainement de faire accroire !

                Encore une fois, le »Troll" a fait son boulot.
                 


              • John Foster 7 novembre 2011 21:39

                Kerjean, même si j’aime beaucoup Henri Verneuil et Mille Milliards de dollars comme vous, je ne peux que déplorer votre attaque. Voici ce qu’est la FAF :


                A l’origine, la French-American Foundation (FAF) [1] a été créée par trois éminents Américains en 1976 : James G. Lowenstein, James Chace et Nicholas Wahl. Les deux premiers étaient membres du très influent CFR (Council on Foreign Relations) où s’élabore la politique étrangère américaine tandis que le troisième était professeur de science politique. Ces représentants américains se sont appuyés sur des Français occupant de hautes fonctions.

                Ainsi, on retrouve un des fondateurs de la revue Le Point, Olivier Chevrillon ; le président de Péchiney, Pierre Jouven ; le futur représentant du comité exécutif de EADS, Jean-Louis Gergorin qui travaillait au ministère des Affaires étrangères ; le futur président de l’Institut français des relations internationales (IFRI), Thierry de Montbrial...

                Le lancement officiel de la FAF eut lieu grâce à la proposition du président Giscard d’Estaing, lors d’un repas à l’ambassade de France à Washington le 18 mai 1976, en présence du président des Etats-Unis, Gerald Ford et du secrétaire d’Etat, Henry Kissinger. Le but recherché, comme le rappellent les textes officiels, est le suivant : « L’objectif de la Fondation franco-américaine est de renforcer la relation franco-américaine considérée comme un élément essentiel du partenariat transatlantique. » Cette formulation atlantiste recèle, bien évidemment, beaucoup de choses.

                Il est à noter que Dupont Aignan a demandé à ce que son nom soit retiré de la liste. Trop gênant peut être ?


              • John Foster 7 novembre 2011 23:07

                Non justement ses explications ne sont pas convaincantes. Il dit avoir été invité alors qu’il faut faire acte explicite de candidature. M’enfin ce n’est pas le plus important. Non ce qui est gênant c’est que ni NDA ni M. Pinsolle n’a pu répondre à ces très simples questions que je leur avait adressé ici même :


                • Vous proposez de sortir de l’euro pour revenir au franc. Comment comptez-vous vous y prendre sans par la même dénoncer les traités européens ? Vous savez que dans les faits, c’est juridiquement impossible (cf http://www.u-p-r.fr/vos-questions-n...). Vous savez très bien que seule une sortie unilatérale de la construction européen en vertue de l’article 50 du traité de Maastricht est de nature à nous permettre de sortir de l’euro. Est-ce que vous proposez ?
                • Vous pronez une « autre Europe », « une Europe confédérale des nations et des projets ». Comment evisagez-vous de changer cette Europe pour la transformer en celle que vous voudriez ? Dois-je vous rappeler que nous sommes 27 et que chacun voudrait une Europe plus ceci, une Europe plus cela ? Quels sont les 13 autres pays que vous allez convaincre de vous suivre dans cette démarche, comment allez vous vous y prendre et combien de temps cela va t-il prendre ?

                Malheureusment il semblerait qu’ils soient incapables de répondre à des questions très (trop ?) simples...

              • gorgonzola 7 novembre 2011 23:15

                Ça y est... l’anti-Asselineau Kerjean sort du bois et toujours la même logique spécieuse pour justifier ses allusions.


              • Vipère Vipère 7 novembre 2011 23:35

                Foster,

                Le rapport d’activité 2005 Europanova fait mention d’un débat entre Pierre MOSCOVICCI et Nicolas DUPONT-AIGNAN ce qui ne signifie absolument pas que ce dernier, appartienne au Think Thank !!!

                Un débat contradictoire, est-ce là, l’argument béton ?

                www.europanova.eu/pdf/rapport


              • blh 8 novembre 2011 00:33

                M ; Kerjean,
                il y a des tas de gens qui participent activement à des groupes tels le Bilderberg ou le CFR et autres réseaux d’influence. Croyez que ces messieurs-dames soient des cons autant que vous le suggérer ? Et pourtant ce sont eux qui dirigent le monde. Et à moins d’être sourd, aveugle et complètement formaté, il est impossible de nier le contraire.
                Quant aux preuves sans cesse quémandées pour le moindre prétexte, en avez-vous concernant cette liste des fameux « politiciens Français les plus violemment atlantistes » ?

                la liste bilderberg, <a href="http://www.syti.net/Organisations/Bilderberg.html">ici </a>


              • simplesanstete 8 novembre 2011 00:44

                Kerjean
                rest in peace, chez l’imposteur Jorion, c’est plus sûr.


              • dom y loulou dom y loulou 8 novembre 2011 11:32

                foster


                peut-être aussi qu’ils ont encore un peu de mémoire ?

              • gorgonzola 8 novembre 2011 18:17

                Cher Kerjean, Young Leader ou pas ça n’est pas ça qui regroupe les sympathisants du mouvement de l’UPR mais bien la volonté de sortir de cette UE qui décide de tout à notre place et qui fait que les élections présidentielles ne sont qu’une mascarade pour élire des pantins... Après moi je trouve ça plutôt bien qu’un candidat à la présidentielle ose nommer les réseaux d’influences atlantistes (c’est quand même le seul !), c’est même plutôt bon signe pour la démocratie.

                La priorité des priorités pour moi est l’abrogation de la loi de financement obligatoire auprès des marchés privés de 1973 (« loi Rothschild »), prolongée par l’art. 123 du TFUE. Sans sortie de l’UE, pas de possibilités légales d’abroger cette loi (renseignez-vous).


              • lloreen 7 novembre 2011 18:01

                NI PARTIS NI REPRESENTANTS.

                Referendum d’initiative populaire, abrogation de l’article 49-3 de la constitution, de l’article 123 du traité de Lisbonne et démocratie directe.
                Voilà les solutions pour ce début du 21ième siècle et un réel changement.C’est cela que revendiquent les vrais indignés, et pas ceux récupérés par les salons...

                ET déjà des alternatives pour le 20 novembre 2011, sans manifestation.
                http://unricpouruneac.unblog.fr/

                D’autres alternatives encore :
                http://selidaire.org/spip/


                • Artzamendi Artzamendi 7 novembre 2011 21:13

                  Mais pour abroger l’article 123 du Traité de Lisbonne, il faut :

                  -soit l’accord des 26 autres Etats (ne serait-ce que l’Allemagne ne sera JAMAIS d’accord) ;
                  -soit sortir de l’UE.

                  Comme la première possibilité est irréalisable, il faut opter pour la seconde.

                  Il en reste une troisième : que l’abrogation de l’article 123 ne soit que des propos de campagne qui restent sans effet.

                  Un peu comme Jospin nous avait dit qu’il renégocierait Amsterdam...

                  Il le signait 3 mois après être devenu 1er ministre.


                • Croa Croa 7 novembre 2011 23:44

                  « Mais pour abroger l’article 123 du Traité de Lisbonne, il faut :

                  -soit l’accord des 26 autres Etats (ne serait-ce que l’Allemagne ne sera JAMAIS d’accord) ;
                  -soit sortir de l’UE. »

                  Non, il suffit de déroger. Les 25 états conformistes ne sont pas en état de sanctionner l’état non-conformiste ! smiley

                  Sinon expliquez-nous comment !  smiley


                • Artzamendi Artzamendi 7 novembre 2011 23:55

                  Parce qu’entre les 26 dont je parle et les 25 dont vous parlez, il me semble que vous oubliez l’Allemagne.

                  Pensez-vous vraiment qu’elle laissera la France « déroger » ?
                   


                • blh 8 novembre 2011 00:39

                  Mais l’Allemagne n’en a rien à secouer de l’Europe, elle n’a du reste que très peu souhaiter en faire partie.
                  Elle ne demande qu’à en sortir pour retrouver son Mark et enfin échanger avec ceux qui le veulent bien sans qu’on lui mette des bâtons des les roues. Et ils sont nombreux ceux-là, et pas des moindres.


                • Artzamendi Artzamendi 8 novembre 2011 00:52

                  C’est bien pour ça qu’il est complètement illusoire de vouloir déroger.

                  Et, puisque tout ce que vous dites de l’Allemagne, vaut pour la France, je préconise de prendre les devants.

                  Plutôt que d’être à la ramasse, comme d’hab. 


                • blh 8 novembre 2011 02:24

                  Je ne crois pas que l’éclatement de l’ EU vienne d’un acte politique délibéré, mais par la désagrégation de l’économie. Quand il n’y a plus de sous dans les caisses, qu’est-ce que l’on fait ? Empruntez ; à qui ? La planche à billets ; l’Allemagne dit nein. ! Curieusement, ce programme pro-américain vient de sortir dès après les propositions de la Russie, Chine, Japon... d’aider cette pauvre Europe - dans le sens primaire -


                • Artzamendi Artzamendi 8 novembre 2011 02:37

                  ça se fera par la nécessité des choses, mais il faudra bien un acte politique pour l’entériner.

                  Et plus il viendra tôt, moins nous serons soumis à la nécessité des choses.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès