Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Daniel Cohn-Bendit : le totalitarisme bien pensant

Daniel Cohn-Bendit : le totalitarisme bien pensant

« Le discours de vérité ne peut pas avoir la majorité (…) les peuples aiment qu’on les fasse rêver  » : voilà ce qu’a dit Daniel Cohn Bendit mardi matin sur Europe 1 au sujet de la Grèce et des promesses de Syriza lors de la campagne de début d’année. Un jugement révélateur à plusieurs titres.

Un aristocrate xénophobe
 
Daniel Cohn Bendit est une personne que beaucoup trouvent sympathique, même quand ils ne sont pas d’accord avec lui. Pourtant, voici un jugement d’une suffisance toute aristocratie, dont il est difficile de ne pas sentir une forme de mépris pour le peuple, implicitement trop stupide et manipulable par les démagogues pour saisir ce qu’il faudrait faire. Car dans le jugement de Daniel Cohn-Bendit, il y a un profond sentiment de supériorité, pas même bourgeois, mais bien plus digne des nobliaux et des aristocrates du Moyen-Age qui se croyaient infiniment supérieurs au petit peuple. Il n’est pas peu ironique de constater l’évolution idéologique de celui qui portait la révolte de 1968 et qui dit implicitement que ce qu’il pense, comme le reste des élites, a plus de valeur que ce que ressent le bas peuple.
 
En fait, on peut même distinguer une forme de racisme de classe, ce qui n’est pas peu ironique non plus de la part d’une personne toujours aussi prompte à dénoncer la xénophobie réelle ou supposée de quiconque critique des étrangers ou des immigrés, ou, encore pire, semble conserver le moindre attachement à cette notion qu’il ne semble plus saisir, la nation. Par cette phrase, Daniel Cohn-Bendit est dans la même logique que Jean-Marie Le Pen quand il dérape sur les noirs, les juifs ou les étrangers. Quelle serait sa réaction si le président du FN affirmait que les noirs étaient moins intelligents ? Mais ici, personne ne va s’émouvoir du fait que Daniel Cohn-Bendit juge le peuple un peu stupide
 
La fin de la démocratie ?
 
Mais la déclaration du chroniqueur d’Europe 1 pose un autre problème, au moins aussi important. En effet, comment ne pas voir à quel point dire que « le discours de vérité ne peut avoir la majorité  » peut pousser à une remise en question de la démocratie même. D’abord, il est déjà inquiétant, et fondamentalement anti-démocratique de partir du principe qu’il y aurait un discours de vérité. La politique n’est pas une science exacte, c’est un choix d’organisation de la société, qui peut varier dans le temps, comme d’une société à une autre. Il n’y a pas de vérité absolue. Et le prétendre ne peut conduire qu’à une pente très inquiétante, surtout quand on part du principe que le peuple ne pourrait pas la saisir.
 
En effet, c’est bien le problème que pose ce raisonnement, qui fait un sinistre écho au remarquable livre d’Emmanuel Todd « Après la démocratie  ». Il y a bien une tentation anti-démocratique dans une partie des élites, exprimée mardi par Daniel Cohn-Bendit, qui pense que le peuple est trop bête, trop xénophobe, pour que l’on prenne toujours en compte son avis. C’est ce raisonnement qui a poussé à la sortie du cadre démocratique des banques centrales européennes (pour éviter que les politiques monétaires ne soient soumises aux humeurs du peuple), dans un raisonnement dont on se demande pourquoi il ne pourrait pas être appliqué au budget demain, voir au reste du gouvernement.
 

Bas les masques Daniel Cohn-Bendit ! En jugeant que le « discours de vérité ne peut pas avoir la majorité  », vous faites preuve d’une morgue aristocratique et xénophobe. Et pire encore, vous remettez en cause une démocratie dont on se demande si vous y croyez encore.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 30 avril 2015 10:28

    Aucun intérêt ce mec...un « FAUX » révolutionnaire devenu bourgeois.. !


    • non667 30 avril 2015 13:58

      @Le p’tit Charles
      désolé ! un vrai bourge déguisé en révolutionnaire et agent d’israël du complot de mai 68 pour déboulonner de gaulle !

      en 68 il a dit : il est inutile de promouvoir la classe ouvrière dans les université ils deviendront les plus fidèle serviteurs du capitalisme !
      et les coco d’applaudir !

       


    • sicome 1er mai 2015 14:44

      @Le p’tit Charles PAS DEVENU il a toujours ete l agent de la Suoer Classe M ondiale 


    • capobianco 2 mai 2015 06:47

      @non667
      « Et les coco d’applaudir » ???? Il ne me semble pas que cela corresponde à la réalité. Les « cocos » comme vous dites n’ont jamais soutenu ce personnage et ses fans qui prônaient la casse de l’outil de travail.


    • non667 3 mai 2015 15:13

      @capobianco
      c’est vrai que j’ai fait un raccourci par rapport à la citation que je n’ai découvert qu’en mai 2008 (40 ° anniversaire ), néanmoins pour avoir vécu comme ouvrier 68 tard (coco mouton ,veau ) on était tous des « juifs allemands » à soutenir dcb !
      avec plus de 40 ans de recul et surtout plus de disponibilité (a la retraite ) et grâce aussi à internet je me rend compte que mon raccourci n’est pas si incongru !
      en effet je me suis aperçu que communistes et capitalistes avaient avaient des intêrets a démolir l’E.N.  les 1° pour faire échouer /saboter le capitalisme en france en faisant des veaux ignares que et revendicatifs les cocos sauront goulaguer en cas d’installation du communisme ! (d’ou l’acceptation sans broncher des « réformes » de l’e.n. par la droite !
      les 2° n’ayant besoins que de veaux de travail y trovaient aussi leur compte !
       2° observation :
      plus que le fascisme ,l’imperialisme russe et américain avaient pour adversaire le nationalisme /patriotisme (faisant fit de l’intérêt des peuples )
      aussi préféraient-ils pour des intérêts opposés les grandes surfaces aux petites boutiques ,les 1° pour l’actionariat , les 2° pour avoir des employés syndiqués et revendicatifs !
      itou pour les grandes entreprises par rapport aux pmi,pme !
      itou pour les paysans !
      cela est presque achevé sauf qu’après son implosion l’urss ayant abandonné son impérialisme en revient a un nationalisme naturel qui plait fort a marine lepen ! smiley smiley


    • zygzornifle zygzornifle 30 avril 2015 11:13

      Au moins celui la a bien su mener sa barque, salaire bruxellois et retraite qui va avec, il ne fera pas les poubelles pour se nourrir ......


      • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 30 avril 2015 11:34

        Voir aussi : «  Ces gosses venaient d’un milieu social en fin de compte inintéressant. »



        • gaijin gaijin 30 avril 2015 11:46

          ce mec est un emblème de l’imposture et de l’arrogance des politiques de notre époque un pervers dans tous les sens du terme ......
          a la lanterne .....


          • Le Kergoat [Frédéric MALMARTEL] Le Kergoat 30 avril 2015 11:54


            Puis-je, homme de Droite que je suis, rendre un hommage à Jean Ferrat, en le citant :
            Ils ont troqué leur col Mao
            Contre un joli costume trois-pièces
            Ils ont troqué leurs idéaux
            Contre un petit attaché-case
            Citoyens de Paris ma ville
            La plage est loin sous les pavés
            Vivez en paix dormez tranquilles
            Le monde n’est plus à changer
            Ce n’était alors que jeunes imbéciles
            Le poil au menton
            Ce n’était alors que jeunes imbéciles
            Les voilà vieux cons
            Ils ont troqué leur col Mao
            Pour une tenue plus libérale
            Le vieux slogan du père Guizot
            Est devenu leur idéal
            Nos soixante-huitards en colère
            Reprennent un refrain peu banal
            C’est enrichissez-vous mes frères
            En guise d’Internationale
            Ce n’était alors que jeunes imbéciles
            Le poil au menton
            Ce n’était alors que jeunes imbéciles
            Les voilà vieux cons
            Ils ont troqué leur col Mao
            Et leur vieux look égalitaire
            Pour un costume plus rigolo
            C’est la chasuble humanitaire
            Ils font la quête avec délice
            Chez ceux qu’ont plus rien à donner
            Et pour établir la justice
            S’en remettent à la charité
            Ce n’était alors que jeunes imbéciles
            Le poil au menton
            Ce n’était alors que jeunes imbéciles
            Les voilà vieux cons
            Ils ont troqué leur col Mao
            Pour des tenues plus officielles
            Depuis qu’ils fréquentent à gogo
            Les cabinets ministériels
            Ah quel plaisir en redingote
            Sur le perron de l’Elysée
            De se faire lécher les bottes
            Par des journalistes avisés
            C’est toujours avec les jeunes imbéciles
            Qu’on le veuille ou non
            C’est toujours avec les jeunes imbéciles
            Qu’on fait les vieux cons


            • gaijin gaijin 30 avril 2015 12:02

              @Le Kergoat
              vous pouvez la vérité n’a pas de bord politique .....


            • Garance 1er mai 2015 01:44

              @Le Kergoat


              Aucun doute à avoir ; c’est ce pédophile que cette chanson décrit

            • gaijin gaijin 30 avril 2015 12:00

              « les peuples veulent qu’on leur mente »
              il faut en finir avec cette connerie : quand on vend un produit pourri c’est plus facile en mettant qu’en disant la vérité ......
              voilà tout !
              la fonction d’un politique n’est pas d’être élu mais de travailler dans le sens de l’intérêt de ceux qui le suivent mais bien sur dans un univers de menteurs et de manipulateurs il est impossible de faire entendre la vérité comme il est impossible a un coureur de gagner si tous les autres sont dopés .....


              • Croa Croa 30 avril 2015 23:16

                À gaijin
                *
                Cette « connerie » comme tu dis, c’est de la ’’com’’ comme ils disent.


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 avril 2015 12:27

                Cela ne fait pas plaisir mais c’est la vérité.


                On est toujours plus attiré par ce qui brille que parce qui est bien fait mais terne.

                Les électeurs critiquent ( en partie à raison ) les politiques pour leurs promesses mais ils oublient que ce sont eux aussi qui les poussent à aligner les cadeaux pour négocier leurs votes.

                Un candidat qui ne dira que la vérité n’aura jamais plus de 10 % des voix au premier tour. Celui qui distribuera les promesses sera élu s’il est le meilleur à ce jeu.

                • jaja jaja 30 avril 2015 12:31

                  @Mmarvinbear

                  D’où la nécessité d’éliminer la « démocratie représentative » qui n’est que le pouvoir de l’oligarchie contre les grandes masses du peuple pour passer à la démocratie directe !


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 avril 2015 23:37

                  @jaja
                  La démocratie directe ne peut fonctionner que pour de petits groupes technologiquement peu avancés.


                  Ce qui s’oppose à l’application au niveau d’une ville ou d’une nation ?

                  - le nombre de citoyens. 

                  Pour décider, il faut réunir la population en un seul lieu au même moment. On peut rassembler 20 personnes dans un parc mais au delà, toute discussion est impossible par manque de place et de temps pour que tous puissent s’exprimer. Regardez ce qui se passe dans n’importe quel diner : plus il y a du monde, et moins chacun s’exprime. Au final, la parole se fait monopoliser par trois ou quatre personnes et le reste devient spectateur passif.

                  Vous m’avancerez l’argument INTERNET. Soit, en théorie, une agora virtuelle serait possible. Mais en fin de compte on se retrouve avec le même problème en fait : la discussion se passerait si vite qu’on aurait à peine le temps de lire une contribution qu’il faudrait passer à la suivante. Impossible de mettre sur « pause » sous perdre de perdre le fil. Là aussi, lire les avis de 20 000 personnes prendrait un temps fou. C’est tout simplement inapplicable.

                  - le degré d’avancée technique de notre civilisation.

                  Pour être sincère, qui, ici aurait les connaissances techniques et logiques pour décider pleinement d’une orientation technique au profit d’une autre ?

                  Regardons un exemple simple, la construction d’un hôpital. Avez vous idée du nombre de connaissances requises pour ne pas faire une énorme connerie ? Il faut décider de son emplacement. Ne pas le mettre en zone inondable par exemple, ou sur une ancienne décharge industrielle. Ou alors il va falloir dépolluer le site avant ou ériger une digue. Cela requiert des connaissances en ingénierie, en écologie, en terrassement, en construction. Il va falloir déterminer le fournisseur de matériaux. On ne construit pas un immeuble de bureau avec les mêmes matériaux qu’un immeuble d’habitation. Il va falloir les sélectionner correctement donc.

                  On ne va pas construire l’hopital au milieu de nulle part. Il va falloir le relier à une route. Au réseau électrique, à l’eau courante, aux égouts. Il faudra choisir avec soin son emplacement. Mis à l’ombre d’un pic, vous en ferez un bâtiment froid et sinistre. La façade au sud ? Si vous avez choisi un design pas adapté, vous le transformez en étuve en été. Sans parler du recrutement du personnel.

                  Imaginez le temps que cela va vous prendre pour résoudre tous ces problèmes, et ensuite pour confronter vos avis aux 20 000 autres personnes lors du choix final.

                  Imaginez maintenant que pour gérer nos sociétés industrielles actuelles, vous devez régler des problèmes par centaines et ce chaque jour.

                  Croyez-vous vraiment que nous en aurions simplement le temps ? 

                  C’est la raison pour laquelle la représentation parlementaire a été mise en place. L’élection permet de désigner une personne représentant la tendance générale du pays à un moment donné. Ce groupe d’élus se charge des décisions, ce qui nous permet de vaquer à nos propres occupations et de faire tourner la machine en même temps.

                • Ariane54 Ariane54 2 mai 2015 16:57

                  @Mmarvinbear
                  Vous dites des conneries. La Suisse est une démocratie directe avec droit de référendum et beaucoup de lois (la grande majorité) ont été soumises au peuple avant leur application. Alors votre remarque : « La démocratie directe ne peut fonctionner que pour de petits groupes technologiquement peu avancés. » démontre votre niveau de compréhension de la politique dès qu’elle est différente de la vôtre.


                • Abou Antoun Abou Antoun 2 mai 2015 22:06

                  @Mmarvinbear
                  Un candidat qui ne dira que la vérité n’aura jamais plus de 10 % des voix au premier tour. Celui qui distribuera les promesses sera élu s’il est le meilleur à ce jeu.
                  10% ! Vous êtes généreux. En définitive les électeurs n’ont que ce qu’ils méritent. Je déteste Cohn-Bendit qui est un homme sans morale, sans véritables idées, un opportuniste à l’état pur. Mais sur ce point il a raison, il est parfaitement cynique et c’est ce qui explique sa relative ’réussite’ en politique. Il a passé son temps à mentir et il continuera parce que le peuple aime qu’on lui mente et qu’il le sait. « Demain on rase gratis », c’est comme « du pain et des jeux » des formules intemporelles, inusables depuis des milliers d’années. Goebbels a fait quelques avancées avec « plus c’est gros et plus ça passe ». Cette brillante maxime, venant s’ajouter aux deux autres et à la maîtrise des médias donne les résultats que nous voyons aujourd’hui. Il ne leur reste plus qu’à mettre Internet au pas, ils y pensent, la ’menace’ terroriste sera le prétexte.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 mai 2015 04:10

                  @Ariane54
                  Les suisses ont montré leur incompétence en votant des textes qui nuisent à terme à leur propre société.


                  S’ils avaient réfléchi, ils auraient rejeté les propositions isolationnistes qui leur ont été présentées par les partis d’extrême-droite qui leur font miroiter l’illusion d’un passé idéal.

                  Cela montre bien que dans son ensemble, le peuple n’a pas les capacités intellectuelles pour régir de façon efficace un pays.

                • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 mai 2015 04:11

                  @Abou Antoun
                  Les idéologues ont conduit le monde au bord du gouffre.


                  Les cyniques sont les seuls capables de le sauver.

                • ggo56 3 mai 2015 10:17

                  @Mmarvinbear
                  Lors d’une votation les suisses ont pu se faire une idée très précise des enjeux, journaux, télés, internet, débats publics sont prodigués sans compter, ils décident donc en toute connaissance de cause, et quand on voit l’eurocratie d’aujourd’hui, ils ont bien raison d’attendre des jours plus vieux en restant euro sceptiques...L’europe est en plein choc septique...


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 mai 2015 14:26

                  @ggo56
                  Parce que vous croyez vraiment que les électeurs se ruent en priorité sur les émissions d’information ?


                  Vous êtes naïfs. 

                  A la télé, ils regardent avant tout « Julie Lescaut », dans le journal, c’est la météo et le compte-rendu de la dernière foire à l’emmenthal qui s’est tenue dans leur rue et à la radio, c’est avant tout le dernier lady gaga qui tourne...

                  Remarquez, ici, on fait pareil...

                • Ariane54 Ariane54 3 mai 2015 19:02

                  @Mmarvinbear
                  A vous lire, on voit bien que vous ne connaissez rien à la structure suisse. Allez dans un bistrot en période de votation et vous verrez que peu de consommateurs parlent de foot. Par ailleurs, dans tous les foyers suisses (en particulier en Suisse allemande) les débats sont nombreux sur l’enjeu des votations. Enfin, oui les personnes qui votent regardent les émissions qui parlent des votations et écoutent la radio qui parle également du sujet.
                  Vous réagissez exactement comme votre chère Europe veut vous voir réagir et non pas comme une personne qui réfléchit par elle-même. Vous n’avez certainement pas tous les outils pour cela.


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 3 mai 2015 19:15

                  @Ariane54
                  Décider le repli sur soi et le retrait du monde au moment de sa lente unification, ce n’est pas faire preuve d’indépendance, mais de stupidité.


                  En fermant ses frontières aux étudiants étrangers, les Suisses ont commencé à ruiner leur propre système universitaire. Tous les recteurs et les doyens s’arrachent les cheveux et se demandent comment faire revenir le peuple sur sa propre connerie avant que les dégâts ne se fassent sentir.

                  Si les citoyens suisses veulent que leur pays devienne une carte postale avec emmenthal, chocolat et cloches à vaches décorées comme seules ressources, grand bien leur fasse.

                  Mais qu’ils ne viennent pas se plaindre ensuite des conséquences.

                  Quand on suit les bras tendus, on ne vient pas protester quand on se retrouve à Nuremberg ensuite.

                • Vredes Vredes 30 avril 2015 12:50

                  Dans la même mouture que Con Bandit et du totalitarisme bien pensant nous avons BHL et Raphaël Glucksmann qui tout deux avec la femme de Glucksmann Eka Zgouladze reconstruisent l’Ukraine nazis . 

                  Ces personnages issus de mai 68 sont dangereux au même titre que Kouchner.
                  Glucksmann fût conseiller de Saakachvili et Eka Zgouladze ministre de l’intérieur de Géorgie en 2008, ils ont ni plus ni moins envahis l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud avec les crimes de guerre aussi bien en Géorgie qu’en Ossétie du Sud. 
                  On connait les BHL et Kouchner pour le Kosovo, la Bosnie,la Libye etc... ainsi que le rôle de BHL en tant que ministre des affaires étrangères auto-proclamé. 
                  Nous retrouvons ces personnages dans le gouvernement ukrainien avec les nazis de Pravy Sektor ou Svoboda (financés par l’oligarque Igor Kolomoiski) dont Eka Zgouladze est...on l’aurait deviné : ministre de l’intérieur, elle a le même poste qu’elle a eu en Géorgie en 2008. 

                  Pour ma part je pense que le tandem Glucksmann-BHL sont des agents de la CIA et liés au CFR US. Idem pour les Atali,Minc et Kouchner.




                  Le gouvernement français est prêt à donner des centaines de millions d’euro pour aider le parti nazi ukrainien en place avec la nomination il y a un mois de Dmitro Yarosh par Poroshenko. smiley


                  Eka Zgouladze entraîne les milices à être plus présentable et à intégrer ces dernières dans les forces de police ukrainiennes :


                  Je note que le CFR et les néocons ont en parti été des ex trotskistes comme Kristoll ou Wolfovitz par exemple.

                  la partie anglaise du wiki relate ce lien entre trotskisme et les neocons :
                  Trotskyism allegation.






                  • MAIBORODA MAIBORODA 30 avril 2015 12:52

                    Histrion médiatique.

                    Point barre.

                    • Ariane54 Ariane54 30 avril 2015 17:40

                      @MAIBORODA
                      Pour parler « popu » : un connard !


                    • Ariane54 Ariane54 30 avril 2015 17:42

                      @MAIBORODA
                      En langage « popu » : un connard !


                    • Ariane54 Ariane54 30 avril 2015 17:42

                      @Ariane54
                      désolée, doublon.


                    • Auxi 30 avril 2015 20:11

                      @Ariane54

                      Ça mérite d’être répété !

                    • Wanchai 1er mai 2015 08:02

                      @MAIBORODA

                      Je dirai plutôt : étron médiatique...


                    • ZenZoe ZenZoe 30 avril 2015 13:54

                      Faux révolutionnaire et vrai bourgeois !
                      C’est à cause de gens comme lui que mai 68 a tellement dérapé.


                      • sicome 1er mai 2015 14:50

                        @ZenZoeon sait maintenant qu il a ete paye pour ca foutre le bordel et contribuer a faire tomber de Gaulle


                      • Elliot Elliot 30 avril 2015 14:43

                        Pascal Bruckner, l’intellectuel jargonnant, imbu de sa personne et de sa place au firmament de la cosmogonie de l’intelligence, affiche son mépris pour Djamel Debbouze en le transformant en stupide horizon indépassable de la réforme de Madame Vallaud-Belkacem. 

                        Tirez le rideau, la messe est dite, on va former des cancres. 
                        Daniel Cohn-Bendit est dans le costume qui lui va si bien : donneur de leçons, détenteur de la vérité, accusateur public de ceux qui ont l’indélicatesse de ne pas penser comme lui, il voudrait que l’on donnât au peuple les paillettes qui lui vont si bien, le stuc au lieu du marbre, d’ailleurs ces balourds ne savent pas faire la différence.
                        S’ils ont les yeux pleins des ors de la société du spectacle, c’est tout profit pour ceux qui travaillent à brader les vestiges chancelants de ce qui reste de souveraineté nationale.
                        Mais derrière les rideaux de fumée qui lui masquent la vue, le peuple comprend très bien même s’il se trompe dans ses réponses : les sans-dents subissent dans leur chair les fins de mois difficiles, les reports de soins médicaux, l’épée de Damoclès menaçant du chômage ou la chute dans la cohorte des sans-emploi, dans l’infamante caste des assistés.
                        Le peuple n’a pas besoin de ce discours de vérité qui consisterait selon Cohn-Bendit à lui donner les raisons de sa souffrance et à le convaincre que les douleurs doivent être muettes pour accéder à la grandeur, il appréhende parfaitement la réalité mais ne se donne pas encore comme battu.
                        Alors aujourd’hui un discours doloriste a effectivement peu de chances de convaincre ceux à qui on fait payer le prix de la crise et la rigueur budgétaire et qui ne se résignent pas à la régression sociale.

                        • MAIBORODA MAIBORODA 30 avril 2015 15:51

                          @Elliot


                          Comment ne pas « plusser » allègrement Elliot ?
                          La forme est toujours aussi brillante que le contenu.
                          On est heureux de le « retrouver » ici.
                          Au fait, j’aimerais qu’il fasse un tour du côté d’un article voisin consacré à la ’violence en Corse« . 
                          Un commentaire »critique" serait le bienvenu.

                        • Samson Samson 30 avril 2015 16:09

                          Hé, oui, le temps passe !
                          Et sous les pavés, certains de ceux qui y avaient trouvé la plage l’ont depuis privatisée à leur profit smiley

                          Comme le soulignait Jacques Brel :
                          « Les bourgeois, c’est comme les cochons, plus çà devient vieux ... » smiley


                          • Bertrand Loubard 30 avril 2015 16:47

                            Daniel Cohn Bendit a révélé son véritable visage d’arriviste immature, impulsif, compulsif et excessif, démagogue, populiste, électoraliste et cela à plusieurs reprises.....Et, en plus, la page « mai 68 » à peine tournée : la cure de démocrature cleptocratique.... ! Faut-il rappeler qu’il a lancé : "Il faut aller foutre le bordel à Pékin.... !!!", rejoignant en cela la théorie de Lord Franck Kitson de l’utilisation de la « lutte sous fausses bannières », si chère à la Communauté Internationale riveraine de l’Atlantique Nord.....


                            • Ruut Ruut 30 avril 2015 17:03

                              Ce type a tout du parfait socialiste.


                              • Donbar 30 avril 2015 17:05

                                Aristocratique ou ploutocratique (lui et quelques autres du même acabit) ?


                                • alain_àààé 30 avril 2015 17:06

                                  je ne comprends pas pourquoi on parle de ce pédophile ce bourgeois qui doit la vie a degaulle car les affreux ou mercenaires avaient recus l ordre de le tuer mais y a echappé suite a une fuite.maintenant concernant sa pedophilie il faisait chanter les allemands pour les déportations pour se payer de jeunes garcons voila cette ordure.je terminerais pour avoir excercé d agent du mossad.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès