Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dans notre France politique un séisme moral est-il en train de se produire (...)

Dans notre France politique un séisme moral est-il en train de se produire ?

Ce n’est pas de l’onde progressant depuis l’épicentre politique de Grenoble dont il est question dans ces lignes, pas plus uniquement de la nomination à la tête d’un gouvernement soi-disant de gauche d’un premier ministre ayant manifesté une orientation gravement problématique sur le plan des valeurs philosophiques et humaines. Non, ce dont il question ici c’est du séisme apparent que fait naitre une récente décision d’Europe Ecologie-Les Verts.

A écouter les propos de si nombreux commentateurs sur les chaines de télévision, à lire les si nombreuses réactions de surprise et d’incompréhension ici ou là, on se dit qu’il s’est passé quelque chose en France de véritablement important.

On ne comprend pas, ça ne rentre en effet dans aucun logiciel de décryptage, qu’un parti politique puisse refuser une offre aussi alléchante que celle que lui a faite le tout nouveau premier ministre. Faire le choix de la dignité, rejeter la compromission, c’est dans ce cas tout simplement de la folie. Même un député EELV l’a dit et redit : ça relève de la psychiatrie.

Comment peut-on en effet, sans être brutalement dépourvu de raison, refuser un cadeau à tel point mirifique ? Ce n’était plus deux ministres que Valls leur proposait, mais trois ! Ce n’était plus un simple petit ministère de l’écologie, mais un super-ministère regroupant l’écologie, l’énergie et les transports qu’il déposait à leurs pieds. Et eux, ces arrogants, ces illuminés, s’en détournent sans presque la moindre hésitation, dédaigneux.

Il n’y a pas à dire ils sont complètement fous ! Totalement azimutés ! Il n’y a pas à y revenir, le diagnostic est posé.

 

Mais curieusement, ici ou là, des murmures puis des bruissements se font entendre, des mots curieux : espérance, l’espoir, la dignité, que sais-je encore, des mots qui en évoquent d’autres tout aussi saugrenus comme valeurs ou vertu, se font jour. Que se passe-t-il donc ? Les français(es) seraient-ils tous en train de devenir fous, de se laisser contaminer par le comportement insensé des hurluberlus de l’écologie politique ?

 

Rassurez-vous ! Tout ceci ne présente aucun élément de gravité. C’est juste qu’un certain nombre de français(es) ont une mémoire un peu moins déficientes que celle d’une grande majorité de leurs concitoyen(ne)s. Un peu plus de dignité. Voyez, ce n’est pas grand-chose. C’est juste un peu d’humanité.

Qui se souvient encore qu’il n’y a pas si longtemps la démission du ministre de l’Intérieur avait été réclamée ? Oui, oui, sa démission, pas juste un simple rappel à l’ordre, sa démission, pas moins. N’avait-il pas tenu des propos, n’avait-il pas agi d’une manière telle, et à ce point répréhensible, qu’il pouvait mériter qu’on exige sa démission ?

Mais ces si nombreux commentateurs ont eux la mémoire courte, et si on leur proposait à eux un magnifique cadeau, une si brillante carrière, même après avoir été gravement scandalisés, quand bien même ces présents émaneraient de celui qui avait trahi des valeurs soi-disant communes, quand bien même ils ne pourraient n’être qu’un leurre, et bien eux, amnésiques mais pas fous, les auraient acceptés.

Et c’est pourquoi à leurs yeux la décision des dirigeants d’EELV de ne pas participer au gouvernement de Manuel Valls relève à l’évidence de la folie.

Et aucunement du sens de la dignité.

Et tout cela semble créer un séisme…

 

Mais curieusement l’ex-ministre du logement, qui avait pourtant manifesté publiquement sa plus profonde désapprobation à l’occasion de l’affaire Léonarda, laquelle bénéficia d’une couverture médiatique autrement plus importante que les violentes destructions de camp de Roms, résume sa décision de quitter le gouvernement à un désaccord de fond avec François Hollande sur son orientation politique.

Aurait-elle quelques difficultés à assumer des valeurs humanistes dont elle n’a aucunement à rougir ? En quoi ne constitueraient-elles pas un repère politique et moral honorable, et à ce titre défendable ? Ne serait-ce pas désormais qu’un calcul politique erroné prévale sur la nécessité d’affirmer la prééminence de la dignité sur la politique outrageusement politicienne dont l’abstention record aux municipales a confirmé le rejet ?

Le séisme va-t-il s’en trouver contrarié ? Ou au contraire se retrouver amplifié ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • JL JL 5 avril 2014 09:28

    Comme disait Jean-Pierre Chevènement : ’’ Un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne ’’.

    Les Verts ont refusé un cadeau empoisonné, c’est tout à leur honneur : l’écologie et ses défenseurs ont déjà assez d’ennemis comme ça.

    Sur Valls : nos médias mainstream sont comme la Pravda : il faut inverser ce qu’ils disent pour connaitre la vérité.

    Sur les répressions contre la mariage pour tous, il faut voir la vidéo qui discrédite Valls, à la 6ème minute.

    Oui, les Français, ou plutôt les médias mainstream ont une mémoire de poissons rouges : dans le monde d’Orwell, le pouvoir se donnait la peine de tout réécrire au fur et à mesure que son discours changeait ? Aujourd’hui, il ne se donne même pas cette peine : la seule vérité admise est celle de l’instant.

    Le Pouvoir libéral c’est Humpty Dumpty :

    - Lorsque j’utilise un mot", déclara Humpty Dumpty avec gravité, il signifie exactement ce que j’ai décidé qu’il signifierait, ni plus ni moins.

    - Mais le problème dit Alice, c’est de savoir si tu peux faire en sorte que les mots signifient des choses différentes.

    -Le problème, dit Humpty Dumpty, est de savoir qui commande, c’est tout !


    • alinea Alinea 5 avril 2014 11:15

      À chacun son rythme, et je comprends qu’elle ait pu être sincère en croyant, elle ( alors que par le passé on a vu le « boulevard » qui était fait aux Verts du gouvernement !!), qu’elle pourrait faire quelque chose ! Personnellement, je pense que la dignité aurait dû se passer de tous ces marchandages après la trahison de Hollande, avant élections, à propos du nucléaire, mais...
      Mieux vaut tard que jamais !


      • leypanou 5 avril 2014 12:11

        Il faut aussi savoir que ce n’est pas parce qu’on est ministre qu’on peut vraiment mener la politique à laquelle on croit (se rappeler de Delphine Batho, Nicole Bricq par exemple ou encore de Jean Pierre Chevènement), et cela a été encore plus vrai du temps de N Sarkozy où tout se décidait de l’Elysée.

        P Canfin et C Duflot ont préféré partir : ils peuvent déjà garder le titre ministre, auquel aspire encore à tout prix les F de Rugy, B Pompili ou JV Placé, mais pas seulement qu’eux. Il faut vraiment être naïfs pour croire que F Hollande attache de l’importance à leur conviction écologique. C’est pourquoi le PS tenait absolument à avoir EELV au gouvernement pour pouvoir le museler pour cause de solidarité gouvernementale.

        Aucun des parlementaires écologistes n’aurait été élu sans un cadeau du PS, et EELV le sait très bien, dans le système électorale actuel où une implantation locale est indispensable pour se faire élire. Cela aussi les parlementaires EELV le savent très bien.

        La direction d’EELV prévoit le discrédit du PS et considère que son avenir est mieux assuré sans paraître lié au PS : tout çà est de l’opportunisme politique -opportunisme et politicien sont presque synonymes- et peut à voir avec valeur humaniste.


        • Rincevent Rincevent 5 avril 2014 19:44

          @ leypanou

          Je ne suis pas loin de partager votre analyse. A part avoir avalé des boas XXL qu’est-ce que les écolos ont gagné à participer à ce défunt gouvernement ? Des postes de parlementaires, oui, mais par définition ça va ça vient tous les cinq ans… Dans la perspective du naufrage annoncé (après les européennes, on fait quoi ? Avec qui ?) la barque des Verts s’écarte prudemment du bateau PS par crainte d’être aspirée par le remous final…

          « Aucun des parlementaires écologistes n’aurait été élu sans un cadeau du PS » Jusqu’à présent oui, mais une hirondelle grenobloise ferait-elle le printemps ? http://www.lemonde.fr/municipales/article/2014/04/01/eric-piolle-l-ecologiste-iconoclaste-qui-a-ravi-grenoble_4393498_1828682.html


        • Abou Antoun Abou Antoun 5 avril 2014 13:38

          EELV c’est une bande de branleurs qui se prétendent écolos et qui arrivent à grappiller quelques postes localement grâce aux votes bobos dans les quartiers chics.
          Tous unis ils représentent 2.3% de l’électorat. Après scission ce sera deux fois 1% C’est à dire deux fois rien. En fait qu’ils soient unis ou désunis tout le monde s’en fout sauf certains de leurs élus locaux qui pourraient ne plus pouvoir plumer la volaille socialiste.


          • Bruce Baron Bruce Baron 7 avril 2014 19:52

            EELV, faisons des comparaisons qui ont du sens puisque les élections européennes c’est dans un mois, représentent 16,3% de l’électorat. C’est du moins leur résultat aux dernières élections comparables. Aux municipales qui viennent de se dérouler, EELV a fait 11,8% là où il était présent, soit une hausse remarquable par rapport à 2008. Les écologistes sont ainsi dans le camp des vainqueurs, avec l’UMP et le FN. Pas étonnant qu’EELV veuille prendre des distances avec le PS qui est plus bas que terre.


          • julius 1ER 5 avril 2014 14:15

            . Il faut vraiment être naïfs pour croire que F Hollande attache de l’importance à leur conviction écologique. C’est pourquoi le PS tenait absolument à avoir EELV au gouvernement pour pouvoir le museler pour cause de solidarité gouvernementale.

            @leypanou
            eh bien dans ce cas c’est beaucoup plus digne et intelligent que les écolos sortent du gouvernement !!!!

            • christian pène 5 avril 2014 15:48

              el’absence de tout ministre « écologiste » fera du bien aux Français.....déjà le fait que Hollande n’ait pas nommé Duflot au ministère de l’écologie montre à quel point les EELV se moquaient du peuple du moment qu’ils obtenaient un ministère.....

              et puis l’aveu de Duflot est cinglant de bêtise : elle a avoué qu’il y avait (désormais ) 2 millions 400.000 logements vacants contre 2 millions avoués déjà par de Robien il y a dix ans , soit VINGT POUR CENT DE PLUS......voilà pourquoi les Français ont vraiment besoin d’un ministre du logement.....et comment le régime se tire une balle dans le pied en se privant 1) de 400.000 logements supplémentaires locatifs 2) des recettes fiscales correspondantes , et chargeant le budget de l’État des coûts de construction de logements prétendûment manquants....c’est « ça » la République des incapables


              • Abou Antoun Abou Antoun 5 avril 2014 16:07

                Les logements vacants rapportent à l’Etat par le biais de la taxe sur les logements vacants.
                Les logements occupés, par contre, coûtent cher à l’Etat dès que les occupants deviennent non solvables (chômage, maladie, accident) etc. dans ce cas c’est l’argent public (caf) qui vient au secours.
                Mieux vaut donc des logements vides (qui rapportent) que des logements occupés par des pauvres (qui coûtent).

                On a dû expliquer ça à la Duflot, mais comme c’est pas une flèche elle a été tout cracher aux journalistes.


              • christian pène 5 avril 2014 15:54

                les EELV ne sont en fait que des trotskistes camouflés avec un faux nez , c’est-à-dire des révolutionnaires .....irresponsables qui ont voulu le démantèlement du surgénérateur de Creys Maleville pas encore terminé, beaucoup s’en faut , et maintenant Fessenheim qui durera quarante ans....

                et comme on ne saurait remplacer les centrales par des moulins à vent , que les Verts ne veulent pas entendre parler des émissions de CO2 par des centrales au mazout,gaz ou charbon....il n’y a AUCUNE solution de rechange....les Français devront se priver d’électricité , du moins se rationner....

                il était donc urgent de faire en sorte que ces « alliés » turbulents et encombrants évacuent le gouvernement .....mais il est évident que Ségolène Royal au gouvernement va donner du fil à retordreà son EX.....le loup dans la bergerie, le renard dans le clapier , le cheval de Troie , d’autant que c’est elle la plus intelligente de la bande......Valls ayant généré 60% d’abstentions à EVRY......chapeau !.


                • Laulau Laulau 5 avril 2014 18:59

                  Eh ben, si Ségolène est la plus intelligente, on a pas le cul sorti des ronces !


                • izarn 5 avril 2014 21:43

                  On n’a qu’a acheter le gaz de Poutine, au lieu de lui faire la gueule.T’as en à fiche de quoi de l’Ukraine ? Y a pas assez de problèmes chez nous ? T’es riche ? T’habites en paradis fiscal aux Iles Vieges ? T’écris de la playa avec Cahuzac et Tapie ?
                  Pourquoi tirer la tronche aux russes ? A part uniquement faire plaisir aux ricains ?
                  Bon si tu veux mourir d’irradiation nucléaire, comme tout ces connards du CEA et d’AREVA...Et faire crever les blacks en Afrique dans les mines d’uranium à ta place...


                • julius 1ER 7 avril 2014 19:01

                  les EELV ne sont en fait que des trotskistes camouflés avec un faux nez , c’est-à-dire des révolutionnaires .....irresponsables qui ont voulu le démantèlement du surgénérateur de Creys Maleville pas encore terminé, beaucoup s’en faut , et maintenant Fessenheim qui durera quarante ans..

                  @ch Pene
                  çà c’est du lourd !!!!
                  la faute aux écologistes si les surgénérateurs ne marchent pas ! est-ce que tu as bcp de conneries comme celles-là en stock ????
                  car non seulement les surgénérateurs ne marchent pas mais en plus ce sont des gouffres financiers, celui vendu à là Finlande moins de 3 milliards d’euros coût initial qui en est à plus de 9 milliards, on peut -être borné et pro-nucléaire mais à ce niveau là, c’est de la dégénérescence sénile !!

                • Laulau Laulau 5 avril 2014 18:56

                  Trop d’humour tue l’humour, votre article est ennuyeux au possible.
                  Quant au fond, il s’agit tout simplement de se démarquer du PS avant un scrutin qui ne nécessite aucune alliance puisque les Européennes sont à la proportionnelle. On renonce à des ministères pour de démarquer d’un PS en perdition et concurrencer le Front de Gauche qui sans cela risquerait de passer devant le PS. Vous quittez le char de l’état PS pour servir de roue de secours !


                  • izarn 5 avril 2014 21:33

                    Recevoir un cadeau de Valls, c’est forcement un piège mortel....

                    http://www.youtube.com/watch?v=RO5J1tRXcRc&feature=player_detailpage

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès