Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dans une conférence de presse Bayrou évoque le suicide des jeunes* et joue (...)

Dans une conférence de presse Bayrou évoque le suicide des jeunes* et joue les mauvais démons**…

Consternation et abomination lorsque le candidat apparenté centriste version dissidence évoque une épineuse question qui blesse notre jeunesse et la foudroie dans son évolution à raison quand même de 10/10 000 ; il s'agit - bien en-dessous des accidents de la route cependant - du taux de suicide qui affecte la classe d'âge des adolescents. Que n'a-t-il encore dit comme incongruité lui qui prétendait à Toulouse "chasser les démons de la république", que n'a-t-il mis de contre sens dans les explications qu'il aurait voulu donner ce matin dans cette conférence de presse à la seule particularité qui pourrait bien finir par être son incompétence, pourquoi se permet-il d'autant se tromper sur une question aussi douloureuse ? 

En effet, phénomène social que personne ne peut accepter et a fortiori un candidat à la Présidentielle, dusse-t-il s'appeler Bayrou, l'enfant seul qui se suicide que voit Bayrou traduirait-il le politicien isolé qu'il est en gouffre du non sens ? Partant donc d'une évidence, on peut arriver aux pires contradictions. C'est déjà suffisamment dramatique d'utiliser ce problème comme argument électoral mais à le manier comme Bayrou, ça risque de ne pas s'arranger d'autant plus qu'il en fait des fausses vérités. Le suicide chez les jeunes, contrairement à ce qu'osait prétendre Mr Bayrou ce matin, n'est pas dû à "la solitude" mais à la présence trop proche et suffocante d'adultes aux lourdeurs qui poussent la plupart du temps (hormis les suicides sentimentaux par amour) le jeune à mettre fin à ses jours pour ne plus avoir à subir le violences parentales (physiques et psychologiques) ou, dans de nombreux cas également, la soumission à des adultes d'être devenu leur esclave sexuel***…

C'est donc la famille la première concernée et l'ensemble du corps social (église, origine) qui est responsable du désarroi des jeunes (enfants aussi) qui se suppriment car si ils étaient seuls et dans une solitude effective ils n'auraient pas à subir les tensions que cet entourage - absent dans la réflexion de Bayrou - exercent sur le mental du gamin jusqu'à le pousser à bout pour sortir des ambiances dépressives qu'on lui inflige… Mais puisqu'il se doit bien de la défendre la famille dans sa "vision" politique alors il aurait été délicat pour lui de la tourner en composte d'insanités et plus douloureux aurait encore été pour lui de la définir comme lieu privilégié de toutes les violences. Et pourtant toutes les études le prouvent et vont à contre-courant de ce que le mal informé Bayrou considère sur le suicide des jeunes en le rapportant à des solitudes, qui malheureusement pour lui, n'existent pas ! Quel sens électoraliste donner à tout cela si ce n'est la volonté farouche de défendre un système, qui, si il était élu, n'évoluerait guère dans les violences familiales ? Remarquez, ce n'est pas si étonnant que ça venant de la part d'un homme politique qui se plaît à frapper en public au visage un enfant, en dehors de toutes les interdictions mentionnées de taper à la tête inscrites dans la législation, en dépit du fait que le mioche avait tenté de lui chiper son portefeuille mais une simple torsion du poignet aurait certainement été moins violente que la claque que déboutât ce jour là un Bayrou qui s'imaginait certainement porter l'escouade au cul d'un cheval… Et avec son cheval Yellow schrow, il pourra toujours manger la Yellow snow lorsque plus personne ne voudra de ses fausses vérités. Car il s'agit bien de fausses vérités lorsqu'on se représente un adolescent dans une "solitude"… L'adolescent, premièrement, ne peut rester enfermer, il est obligé de sortir et de se retrouver en groupe la plupart de son temps (groupe familial, groupe scolaire) et perd ainsi toutes possibilités de se protéger et voit s'éloigner de lui la solution pour se préserver des violences qu'il est amené à subir dans ces groupes ; la pire étant sans doute la violence spirituelle… Et de part cet isolement, qui peut devenir une solitude mal traduite, la situation peut devenir dramatique pour l'adolescent qui risque de se retrouver dans un autisme social où les autres lui paraîtront comme des monstres alors qu'il les connait très bien et que leurs comportements violents sont considérés comme normaux ou parviennent à rester cloîtrés dans les silences du mensonge.

En tous cas, en réduisant la cause du suicide chez les adolescents à la solitude, François Bayrou a prouvé soit qu'effectivement il n'y connaît rien, soit que ses conseillers de campagne sont de fieffés manipulateurs ou encore que vraiment sa nébuleuse sociale se fabrique réellement une fausse représentation sur des problématiques sociologiques profondes (le suicide) et qu'au final, Bayrou aurait certainement pris plus de hauteur si il avait mis en évidence - si déjà il en parle - que le suicide est un phénomène mondial. Chez les jeunes, il diminue dans les pays où les adultes se suicident plus et inversement, il augmente là où le taux de suicide des adultes est faible et si c'est en France qu'il devient le plus élevé pour les ados c'est que notre société l'a bien cherchée et que les causes sont à chercher dans les violences familiales, de clochers et d'un entourage désagréable… Et si quand bien même, après toutes les simplifications voulues par Mr Bayrou, il pouvait être effectivement question de solitude, mais j'en doute, alors ce serait une insulte à mineur et l'aveu d'un échec de l'ensemble du corps social qui - malgré les techniques croissantes qui lui permettent de fourrer son nez à peu près partout - n'en reste pas moins sujet à accusation pour non assistance à personne en danger. Qu'il s'occupe de la solitude de sa poignée de centristes en perditions sur les bancs de l'Assemblée et qu'il laisse les professionnels s'occuper de la question du suicide. Ainsi, il risquerait moins de passer pour un déviationniste et un usurpateur ! Qu'il mette en garde les adolescents Bayrou sur la facilité qu'ils auraient à passer aux actes dans leur propre milieu où armes de chasse ou de guerre sont à proximité parentale ou familiale ainsi que de toutes ces pharmacopées à domicile dont il faudra bientôt inscrire sur l'emballage "à tenir hors de portée des enfants, des adolescents"… et de Bayrou plutôt que de se targuer d'une problématique sociale qui suicide les jeunes dont il voudrait chercher à se présenter comme le saint sauveur d'une situation macabre et grotesque qui fait craindre le pire dans la manière dont elle est présentée par le représentant du MoDem dans toute son indécence et le manque de tact qui l'ont toujours caractérisé.

Avec un tel contre sens sur les suicides à l'âge de l'adolescence, lui qui voulait chasser les démons samedi à Toulouse, n'en vient-il pas aujourd'hui, dans une conférence de presse dont on oublierait presque le bouquin qu'il était venu y présenter, à s'instituer comme gourou à refouler ou comme un intellectuel luciférien ? Et d'une tactique politicienne simplifiée jusqu'à l'outrance de nous engager qu'un peu plus sur l'irréalité, le non sens et les faux-semblants de programmes politiques qui prétendent éclairer l'obscurantisme quitte à utiliser n'importe quoi pour ne jamais en sortir ? !

 

*http://www.adosen-sante.com/interieur.php?page=dossier&id=21&quest=186

 http://documentation.aphp.fr/Bibliographies/suicide_ado.htm

 http://193.49.126.9/conf&rm/conf/confsuicide/choquet.html

 http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20070525.OBS8751/les-suicides-concertes-d-adolescents-en-france.html

**http://laurentgantner.over-blog.com/article-a-toulouse-fran-ois-bayrou-se-trompe-de-ciel-101341912.html

***http://laurentgantner.over-blog.com/article-tais-toi-et-pardonne-temoignage-de-laurent-de-villiers-88146931.html

  http://laurentgantner.over-blog.com/pages/Confessions_sur_un_abbe_debonnaire-5919930.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.93/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 15 mars 2012 10:21

    Moi qui ai travaillé de nombreuses années auprès de publics difficiles, ces enfants maltraités, délaissés et ces jeunes angoissés, je ne peux que contester la totalité du contenu de votre article. Il s’agit bien de solitude dont souffrent ces jeunes, de solitude affective, d’absence de confident, de guide, de référent solide et fiable.

    Ayant grandi moi-même dans un quartier très pauvre et ayant vu mes copains mal finir (prison, suicide, déchéance...), mais aussi des membres de ma famille, ce problème est inscrit dans ma chair et je suis reconnaissant à François Bayrou d’évoquer ce sujet considéré comme tabou et pourtant essentiel. Ce sujet est considérablement plus urgent à traiter que celui des sondages qui montent ou qui descendent dont la presse nous rebat les oreilles ou encore les états d’âme que Sarkozy étale régulièrement dans ses interviews et dont on se fiche éperdument.

    Pour finir, je trouve votre article très éloigné d’une prise en compte humaine, indifférent aux douleurs que vivent au quotidien tant d’enfants, tant de jeunes, isolés ou délaissés et donc seuls.


    • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 12:03

      ça me révolte autant que vous que des gens se suicident, d’autant plus si il s’agit de jeunes adolescents mais doit-on parler de phénomène social, d’archétype de l’individualisme qui heurtât les sociologues au milieu du siècle dernier... et que faites-vous pour modifier cela ? mettez-vous l’humain d’abord ou préférez-vous servir des politiques de droite sociales-libérales qui , en dehors du travail, de la famille et d ela culture n’ont pas vraiment de réponses...


      parler de la solitude des jeunes adolescents pour un adulte est presque comparable à une étude de marché pour recherche de débouchées pour travailleurs sociaux

      quand un adulte ose dire qu’un jeune est dans la solitude c’est qu’il ne voit pas l’échec du système

      la solitude n’est pas une maladie c’est une protection avant de devenir une carapace 

    • oncle archibald 15 mars 2012 15:27

      " mettez-vous l’humain d’abord ou préférez-vous servir des politiques de droite sociales-libérales qui« 

      Pour parodier une pub célèbre : »Un PS sinon rien« ....

      Pauvre homme .... (je parle de l’auteur, et de ses oeillères) ... 

      Il a oublié une autre phrase célèbre : » Monsieur Mitterand, vous n’avez pas le monopole du coeur"

    • credohumanisme credohumanisme 15 mars 2012 10:35

      Au lieu de citer l’affaire de pédophilie dans la famille De Villiers et ces mêmes problèmes à l’intérieur de l’église dans vos sources, votre article aurait gagné en crédibilité si vous aviez cité les propos que vous prêtez à François Bayrou.

      Certes les abus sexuels sont une cause de suicide mais vouloir amalgamer les valeurs familiales et chrétiennes avec le suicide est d’une bêtise sans nom.

      C’est au contraire –dans certains cas– la perversion de ces valeurs (les abus sexuels, la violence familiale, l’abandon psychologique) ou leur absence (pour cause de décès, de maladie, d’alcoolisme …) qui peuvent créer des conditions provoquant la TS.

       

      N’est-il pas légitime de vouloir lutter contre le suicide des jeunes ?

       

      Mettre la famille et l’église comme vous le faites comme premières causes de suicide est exactement le genre de simplifications outrancières que vous prêtez à Bayrou.

       

      Vous confondez avec une mauvaise foi consternante la solitude « physique » (en effet l’enfant, l’adolescent sont entourés d’autres enfants, de leur famille …) de la solitude psychique. Cette dernière existe et le mal-être lié à la difficulté de parler, de partager, de « faire partie de », la tentative de suicide est d’ailleurs souvent interprétée comme un appel, un besoin de ne plus être seul.


      • oncle archibald 15 mars 2012 15:31

        La " mauvaise foi consternante« est un attribut des gens qui ont mis des oeillères et sont incapables de voir ailleurs que droit devant eux, enfin non, je voulais dire dans le cas précis »gauche devant eux" ... mais que l’auteur se rassure, on trouve des spécimens du même genre aussi à droite ... 


      • mrdawson 15 mars 2012 10:54

        N’importe quoi...
        Alors :
        1. Se citer soi-même pour asseoir ses arguments n’est pas très transparents (la moitié de vos liens pointent sur votre blog) ;

        2. "Et pourtant toutes les études le prouvent et vont à contre-courant de ce que le mal informé Bayrou considère sur le suicide des jeunes« là aurait été un bon moment pour citer des sources

        3. Le National Institute of Mental Health cite comme facteurs de risque (entres autres) : la solitude, l’utilisation de drogues (alcool, psychotrope...), les violences et abus familiaux, les violences et abus à l’école, une perte récente dans la famille... Comme quoi, ce problème »complexe« comme vous le dite à bien plusieurs causes.

        4. »Et si quand bien même, après toutes les simplifications voulues par Mr Bayrou, il pouvait être effectivement question de solitude, mais j’en doute« . Quelle légèreté sur une sujet aussi complexe et dramatique !

        5. La conclusion n’est pas claire : la manière dont vous faites la transition entre sa candidature et ses mots trop réducteurs sur le suicide des jeunes me semble obscure, pourriez-vous développer ?

        6. »une épineuse question qui blesse notre jeunesse et la foudroie dans son évolution à raison quand même de 10/10 000 ; il s’agit - bien en-dessous des accidents de la route cependant".
        Ainsi que de nombreuses maladies congénitales (http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=natccj06206). Le suicide est un drame auquel le corps médical doit être particulièrement attentif, mais en faire un enjeux de campagne ?


        • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 11:47

          la misère humaine créée par des adultes aux politiques plus que douteuses... et je reste persuadé que cette solitude intérieure est fabriquée, créée par des pouvoirs qui mettent à l’écart en jouant la différenciation religieuse ou de classe sociale...


          la solitude est une fausse explication sociale qui, pour honorable que soit sa découverte et la reconnaissance de « solitudes psychiques » chez des adolescents suicidaires, n’en retourne pas moins, de manière inédite, l’incompétence des adultes et le monde absurde qu’ils fabriquent à leurs enfants... Et quand bien même nous serions seuls, nous le sommes toujours avec nous-mêmes... seul avec soi-même ce n’est déjà pas être si seul que ça et donc par conséquent la solitude n’existe pas... m’enfin faut pas s’étonner aussi de voir des enfants se suicider, même collectivement, maintenant que nous avons découvert - ô grands adultes que nous sommes et qui savons de quoi est malade la société - que les adultes peuvent également se suicider sur leur lieu de travail...

          parler de « solitude » pour des classes d’âge de plus en plus jeunes reste pour moi une incongruité et traduit une réelle incapacité pédagogique, sociale, parentale et tout simplement adulte et ce n’est certainement pas en allouant une allocation aux mères à la maison sans formation pour s’occuper du foyer que les choses s’arrangeront

          • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 11:50

            les taux de récidive qui restent paradoxalement élevés prouvent à eux tous seuls que face à ce que certains oseraient nommer des « appels au secours » l’incompétence est quasi totale ; tout comme est incompétente une société adulte qui voit ses salariés se suicider sur leur lieu de travail 


            • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 12:12

              la famille, l’église ont été citées parce qu’elles constituent les pièces maîtresses de nombreuses formations politiques mais il s’agit en fait des adultes tout court qui traduisent une incapacité permanente ou temporaire à interagir avec la partie des jeunes potentiellement attirée par le suicide


              la solitude que ressentiraient soi-disant les jeunes n’est en fait que la traduction du vide qu’ils rencontrent auprès des adultes qu’ils côtoient, le vide de ce qu’ils leur transmettent, le vide de ce que la société leur propose et le durcissement des rapports humains... paroles vides de sens... politiques qui ne visent qu’à reconduire la même chose

              • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 12:24

                parler des adolescents qui se suicident en période électorale est insultant pour leur mémoire./


                en faire un argumentaire insinuant une politique prouve le désarroi et la cruauté dont sont capables certains partis politiques pour se donner une image de bons pédagogues

                que voulez-vous, je trouve cela irrévérencieux et Mr Bayrou aurait mieux fait de nous parler des salariés qui se donnent la mort sur leur lieu de travail car son projet de système économique n’apporte pas de réponse à cette question... c’est peut-être plus facile de parler des enfants, ils parlent moins

                non contents de les voir se suicider, ils s’imaginent être en devoir de s’occuper de leur âme, de leur donner un dieu alors qu’ils n’ont (les adultes) même pas su les faire vivre, sous les clochers ou les écoles

                • Agerate Agerate 15 mars 2012 12:48

                  « parler des adolescents qui se suicident en période électorale est insultant pour leur mémoire »

                  C’est marrant, parce que c’est exactement ce que vous faite dans tout votre article et dans tous vos commentaire, dans un but purement électoral (dénigrer un candidat adversaire).

                  Incohérence, dénigrement gratuit... bonjour l’esprit civique et le débat d’idée.


                • Agerate Agerate 15 mars 2012 12:57

                  « Chasser les démons » n’est qu’une banale expression française. Excusez lui de savoir s’exprimer avec des lettres (oui, ça change...)

                  Il faut être complétement obsessionnel pour en faire plusieurs articles.

                  Mon conseil ça serait de trouvez quelque chose pour évacuer votre stress : thalassothérapie, randonné, spa, massage... En tout cas, détendez vous. Bayrou ne mange pas les enfants, je vous le jure, tout se passera bien.


                  • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 13:02

                    étant donné la douleur de cette question qu’est le suicide des adolescents les politiques pourraient être un peu plus prudent lorsqu’ils s’emparent d’enjeux aussi complexes qu’est la vie humaine prise dans des systèmes politiques et économiques et donc forcément sociales où ils mettent que trop rarement « l’humain d’abord » en tête de leur revendication


                    d’autre part je ne suis pas persuadé que Bayrou représente à lui tout seul (et ses soutient) l’ensemble des professionnels de l’éducation et des travailleurs sociaux qui sont eux, mieux à même de parler de cette question... Au nom de qui parle Bayrou ?... tout le monde ?... quelques inspecteurs académiques, des directeurs, des proviseurs ? Les rois des bahuts ?... Mais les profs qui souffrent avec les élèves n’ont jamais droit à la traduction... Bayrou va apprendre le bien vivre à des suicidés ?... Quelle merde ce modem aux modiques espérances des centristes dissidents !... LAISSONS BAYROU À LA SOLITUDE DE LA PARTICULARITÉ DE SA CANDIDATURE 

                    • Agerate Agerate 15 mars 2012 16:07

                      « les politiques pourraient être un peu plus prudent lorsqu’ils s’emparent d’enjeux aussi complexes qu’est la vie humaine »

                      C’est vrai qu’on la sent vachement la prudence, chez vous ...


                    • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 13:06

                      ça devient du racolage le débat d’idées où même sarko fait du Mélenchon sous prétexte de faire un peu de Hollande pour perdurer



                      quant aux démons, excusez-moi du peu mais quand on utilise ce terme, tout enclin de morale judéo-chrétienne, on fait naître le diable

                      et ça se tamponne de débats sur le dos des suicidés, bravo l’esprit civique... cela les dédommagera-t-il au moins de n’avoir pas pu les sauver ?

                      • Agerate Agerate 15 mars 2012 16:04

                        "quant aux démons, excusez-moi du peu mais quand on utilise ce terme, tout enclin de morale judéo-chrétienne, on fait naître le diable"

                        Sérieusement, j’ai pour habitude de respecter tous mes contradicteurs, c’est une règle intangible pour moi.

                        Mais là, vraiment, vous devriez consulter.


                      • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 13:16

                        c’est pas « marrant » c’est grave qu’un candidat puisse tomber aussi bas à chercher dans la mémoire des suicidés des ficelles à sa politique et de faire planer sur le pays des climats de « solitude » qui ne concernent que des adultes incapables de « parler » aux enfants autrement qu’à coups de claques, de corrections et de privations


                        la solitude qu’ils cherchent à incarner dans les suicides des enfants n’est que la traduction de la propre solitude de l’adulte incapable de communiquer de manière intelligente avec sa progéniture personnelle ou avec les enfants des autres dont ils ont la charge. Cet échec des adultes se camoufle plus facilement dans des catégories de solitude qui n’ont de réel que la sociométrie qui les définit plutôt que dans des taux d’incompétence, de manques de moyens pour développer des projets pédagogiques ou carrément encore, en reportant l’origine des solitaires en question à des zones sinistrées

                        • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 13:26

                          PAS ÉTONNANT QU’UN SUICIDÉ POLITIQUE COMME BAYROU S’INTÉRESSE AUX SUICIDES DES ADOLESCENTS... IL FAUT RECRUTER, ÇA COMMENCE JEUNE



                          PAS ÉTONNANT NON PLUS DE DÉCOUVRIR EN BAYROU UN VÉRITABLE EXPERT DE LA SOLITUDE... C’EST QU’IL DOIT Y CONNAÎTRE QUELQUE CHOSE À LA SOLITUDE CE LADRE DE SON ANCÊTRE GISCARDIEN ENFERMÉ DANS LE PLACARD EUROPÉEN... OUI, EN EFFET, LA SOLITUDE DES FOYERS QUI N’ONT JAMAIS ADHÉRÉ AU PROJET DE GISCARD DE FAIRE DE L’EUROPE UN COFFRE FORT POUR DROITIERS

                          • laurentgantner laurentgantner 15 mars 2012 13:36

                            Je ne peux pas être d’accord non plus avec vous mais quand vous parlez de guide, de confident permettez-moi de vous signaler que l’abbé débonnaire qui croyait être imbu de cette mission s’avérait être un pédéraste à la morale d’éphèbe... j’en suis écoeuré... tout le monde bien sûr ne rencontre pas dans son évolution de tels fossoyeurs qui doivent néanmoins rester des icônes pour leurs amis puisqu’ils font tellement de bien, se sont apportés réconforts et cajoleries... se faisant des week-end privés dans une bourgade du nom de Mutzig (haut lieu de l’intelligentsia de l’extrême droite activiste alsacienne fut un temps, étrange coïncidence, jumelage de village pour le développement secret des politiques fascistes passéistes)


                            • Agerate Agerate 15 mars 2012 16:01

                              C’est marrant, plus je vous lis, plus j’ai envie de mettre fin à mes jours...


                            • tikhomir 15 mars 2012 14:45

                              Arrêtez, on dirait que vous allez pleurer. Pas besoin de vous mettre dans des états pareils. A la rigueur, si vous ne souffrez pas la contradiction, n’écrivez pas sur Agoravox qui est un repaire de contradicteurs de tous bords. La contradiction est même le sport agoravoxien par excellence et sur le principe, c’est plutôt sain.

                              Donc on a compris : le suicide chez les jeunes, vous ne voulez pas que les politiques en parlent et pas qu’ils s’y intéressent et donc qu’ils ne fassent rien car de toute façon tout est de la faute des politiciens, de la politique, des familles, des religions, de la morale, des adultes, des extrémistes, etc..

                              Vous rendez-vous compte que vous reprochez à M. Bayrou d’en parler même maladroitement (admettons) ? Le sujet restera donc tabou et il faudra vous remercier... bien.


                              • Papybom Papybom 15 mars 2012 18:18

                                Bonjour Laurentgantner,

                                 

                                Vous avez tellement commenté vos propres commentaires que l’article semble bien pauvre. Je retiens :« Remarquez, ce n’est pas si étonnant que ça venant de la part d’un homme politique qui se plaît à frapper en public au visage un enfant…  »Dans quelle monde vivez-vous ?

                                Pour votre information : Maurice Boisart, le maire de Cousolre (Nord),

                                En se baladant dans sa commune de 2.500 habitants le jour des faits, le maire de Cousolre (Nord) surprend un adolescent en train d’escalader un grillage municipal. L’édile le sermonne. Le jeune homme répond. L’insulte. Une gifle part….

                                Pour certaines personnes, vieillir est un naufrage plus cruel que le suicide intellectuel.

                                Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès