Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Darcos : le vilain petit canard de Périgueux

Darcos : le vilain petit canard de Périgueux

Périgueux, préfecture de la Dordogne. Dans un département où le foie gras est roi, le vilain petit canard du gouvernement s’appelle Xavier Darcos. Le maire sortant et ministre de l’Education nationale perd près de 15 points par rapport à 2001. Arrivé second avec 45,25 % contre 45,70 % pour son adversaire socialiste, le candidat UMP est le seul ministre candidat en ballottage difficile dans un fief qui semblait gagné d’avance.

Ils étaient 23 membres du gouvernement à affronter la légitimité des urnes lors de ces élections municipales et cantonales. Seule une poignée a subi de plein fouet la victoire hexagonale de la gauche. Parmi eux, le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, maire sortant de Périgueux. A égalité - 44 voix d’écart - avec le candidat socialiste qu’il avait nettement battu en 2001, le natif de Limoges risque gros.

La permanence de l’UMP fermée le soir du premier tour

A 60 ans, Xavier Darcos pouvait compter pourtant sur une liste d’union avec le MoDem. Il doit cette alliance d’avant premier tour à son amitié avec François Bayrou dont il fut chef de cabinet au ministère de l’Education nationale en 1994, avant de devenir le conseiller à l’éducation d’Alain Juppé, alors Premier ministre. Mais les 6 % de la liste dissidente MoDem seront les véritables arbitres du second tour. La droite périgourdine vacille. Depuis 1971 et l’élection du gaulliste Yves Guéna à l’hôtel de ville, jamais Périgueux n’a connu un premier magistrat socialiste. « Une petite révolution est en cours. Depuis quarante ans, Périgueux a toujours élu un maire de droite, la semaine prochaine la gauche a de vraies chances de l’emporter », disent les opposants au ministre. Preuve de la fébrilité de l’UMP dans la préfecture périgourdine, dimanche soir, la permanence du parti présidentiel était fermée alors que Darcos préférait rester enfermé dans son bureau de la mairie.

Pour l’UMP, qui tente de minimiser le caractère national de cette échéance, les ministres battus pourront rester en poste. « Si vous dites qu’à chaque fois, ils ne peuvent pas rester, il n’y aura plus aucun ministre qui voudra se présenter aux élections, ce qui est quand même embêtant dans une démocratie », justifiait Patrick Devedjan, secrétaire général de l’UMP, quelques jours avant le premier tour. Mais ces ministres en situation périlleuse ne sont pas légions. Et un léger remaniement ministériel n’est plus à exclure. Une défaite à Périgueux de Xavier Darcos résonnerait comme une claque importante dans une ville qui vote généralement à droite aux scrutins locaux.

Sarkozy fait campagne, une stratégie sans succès

Le cas Darcos met également en exergue la particularité de la capitale de la Dordogne. Depuis 1995, les Pétrocoriens alternent un vote à gauche aux échéances nationales avec un vote local à droite. L’inverse de la tendance française sur la même période. En 2007, Ségolène Royal y avait largement devancé Nicolas Sarkozy (56,45 % pour la candidate socialiste) avant que Pascal Deguilhem, candidat PS, ne soit élu député en juin. C’est dans cet anti-sarkozysme que réside la potentielle défaite de Darcos. Ministre en vue du gouvernement sur des sujets sensibles (mémoire d’un enfant de la Shoah, réforme de la carte scolaire), Darcos est l’un des rares maires à avoir demandé et reçu le soutien du président de la République au cours de sa campagne. Une stratégie visiblement sans succès.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • morice morice 13 mars 2008 09:59

     Fallait pas ramener Nicolas, ça fait fuir les électeurs.... 


    • tvargentine.com lerma 13 mars 2008 10:18

      Xavier Darcos sera Maire car la gauche n’a pas de projet de développement

      Il est à constaté qu’il n’y a pas eu de ’marée rose’ à ces éléctions alors que la presse affirmait avant ces élections que le PS ramasserait tout

      Juste un mécontement passagé pour des élections locales pour des problèmes locaux

       


      • Plus robert que Redford 13 mars 2008 11:14

        « Si vous dites qu’à chaque fois, ils ne peuvent pas rester, il n’y aura plus aucun ministre qui voudra se présenter aux élections, ce qui est quand même embêtant dans une démocratie », justifiait Patrick Devedjan, secrétaire général de l’UMP

        J’avais cru comprendre que c’était l’elysée qui avait institué cette règle ( particulièrement stupide et infondée) voulant que les ministres en place soient "Adoubés" par la vox populi...

        Ce qui est bon le lundi sera mauvais le mardi ?

        Comment faire confiance à une bande d’agités à convictions variables ???

        Ou alors, comme le disait un de mes anciens patrons :

        "Il n’est pas incohérent, seulement habité de sincérités successives..."


        • LE CHAT LE CHAT 13 mars 2008 12:50

          une truffe dans le périgord , Darcos est pourtant à sa place !

           


          • Vilain petit canard Vilain petit canard 13 mars 2008 14:44

            Ah je m’insurge : le pseudo Vilain petit Canard est déjà pris !!! Pour Darcos, je suggère Grand Canard Mou de Périgueux...


            • pseudo pseudo 13 mars 2008 15:31

              @ Vilain petit canard

              Et canard aux navets ? Qu’en pensez vous ?


            • Mango Mango 13 mars 2008 20:56

              Pauvre canard boîteux !

              Et pourtant, ils n’ont pas lésiné sur la com’ populiste avec les annonces du retour de la "morale", de l’accent mis sur l’orthographe et la grammaire, debout en entendant la Marseillaise, et tout le tremblement !

              Et c’est sans compter avec les arguments de campagne des personnalités gouvernementales qui volent très haut, du style : "de vous à moi, cher administré, votre problème là, j’en parle à Sarkozy et c’est réglé... Ben j’le connais moi, Sarkozy...", et ce qu’il s’agisse du chien du voisin qui aboie après 22 heures, d’un loyer impayé, d’une place de parking réservé que l’on refuse à un commerçant ou autres doléances du même tonneau.

              Ceci dit, en cas de râclée,il risque de se retrouver en disgrâce et le spectre d’ Allègre, le scientiste fou qui persiste à nier les problèmes climatiques, seul contre tous, s’étranglant de haine et de rage après le Nobel attribué à Al Gore, se profile à l’horizon.

              Entre un Darcos paillasson se vautrant dans la courtisanerie et la démagogie (annonces "choc" et tonitruantes, puis reculs stratégiques face aux professionnels , "adoucissements" auxquels seuls les lecteurs du BO et de quelques revues syndicales ont accès , et que personne ne se soucie de transmettre au grand public, et un Allègre pontifiant bouffi de suffisance , je ne suis pas sûre de vouloir choisir.

              Et pensez à nos futures manifs !

              Après "Fillon, tu l’as dans l’fion" et "Darcos, tu l’as dans l’os" - avouez qu’ils nous facilitaient bien le travail !-, qu’est ce qu’on va bien pouvoir trouver pour "allègre" ?

              On a une jolie rime avec "pègre" qui sied à son air patelin et à son autoritarisme arrogant, mais je suis en panne d’inspiration.

              Merci d’avance aux agoravoxiens créatifs qui souhaiteraient apporter leur contribution.

              M’est avis qu’on en aura bientôt besoin !

              Bonne soirée à tous.


              • Mango Mango 13 mars 2008 21:06

                Bon petit article bien ficelé.

                Allez, les jeunes ! Imposez -vous.

                Et bon courage.

                Moi, parfois, je fatigue... Et ça me fait bougrement plaisir de voir qu’il y a de la relève.

                Finalement, vos profs n’étaient pas si nuls qu’ il est convenu de dire par les temps qui courent : vous en êtes la preuve.

                Critique pertinente, sans acharnement ni dénigrement. Interrogations bienvenues. Un régal.

                Merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès