Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > David contre Goliath

David contre Goliath

Témoignage personnel sur une drôle de campagne.

Mardi 5 mai 2009, 7 h du matin, gare d’Evry Courcouronnes : Nous sommes une dizaine de militants communistes, du Parti de Gauche ou de la Gauche unitaire (minoritaire du NPA) a distribuer un tract pour annoncer la réunion départementale du Front de Gauche qui doit se dérouler le 06 mai à Grigny (plus de 600 personnes y participeront). Dans toutes les gares de l’Essonne une distribution identique à lieu.
 
Depuis plusieurs semaines à Evry, ou ailleurs les militants du Front de Gauche sont bien seuls sur le terrain à mener campagne (pour dire la vérité j’ai bien vu aussi une pauvre militante du MODEM bien isolée diffuser aussi son tract sur le marché des Loges à Evry).
 
Mardi 5 mai 2008, 8 h 30, centre EDF de Lisses. Plusieurs centaines d’agents de EDRF attendent à l’appel de la CGT les militants des Partis Politiques pour les soutenir, eux qui sont en grève depuis plusieurs semaines pour les salaires, les effectifs et sauver ce service public attaqué de toutes parts.
Patrick Le Hyaric, tête de liste du Front de Gauche en Ile de France est présent, ainsi que Christian Picquet, porte parole de la Gauche unitaire, ainsi que Patrice Finel, conseiller général pour le Parti de Gauche.
Les autres représentants des Partis sont absents sur ce terrain, mais rassurez vous, ils sont bien présents sur les plateaux de Télévision, ou les Radios qui leurs sont largement ouverts (c’est le cas par exemple de Manuel Valls le député de la circonscription présent le lendemain dans la matinale de France Inter).
Quelques minutes plus tard , sous les applaudissements, Marie George Buffet, la députée de Seine St Denis rejoindra aussi les manifestants.
 
Je suis également présent avec d’autres camarades, pour aussi apporter mon soutien en tant que Maire adjoint communiste d’Evry, la ville voisine, mais également pour tourner une vidéo en utilisant un appareil de photo (c’est aussi un peu ma passion) en modeste amateur.
Cette vidéo diffusée sur Dailymotion et You Tube, reprise par le journal l’Humanité sera visionnée en moins d’une semaine par près de 2000 internautes. (pour ceux qui en connaissent les règles et pratiques c’est pas mal, et j’en suis un peu fier).
 
 
Et pourtant c’est un mélange d’amertume et d’écoeurement, partagé par de nombreux autres militants que de constater les faibles moyens dont nous disposons pour diffuser nos idées, en comparaison à d’autres qui bénéficient d’un défilé permanent à la télé par exemple.
TF1 devait être présent ce jour là et réaliser un reportage. Ils ne sont pas venus. 2 minutes sur TF1 à 13 h, et ce sont 5 millions de téléspectateurs qui regardent, 3 minutes de diffusion sur Dailymotion, et c’est 2000 internautes. C’est bien David contre Goliath.
 
Les chiffres de passage du PCF sur les chaînes publiques (FR3 étant une exception pour le moment, mais la nomination d’Arlette Chabot pour contrôler l’ensemble des moyens de propagande, excusez moi d’informations, sur France Télévision ne laisse guère d’illusions pour la suite), sont éloquents.
 Dans l’émission phare Ripostes de la Cinq animée par Serge Moati, par exemple, le temps de passage d’un communiste (parlementaire, dirigeant ou journaliste) est égal à zéro depuis plus de 2 ans. La censure y est totale et permanente à notre encontre.
 
Il en est de même pour les moyens d’Etat mis à la disposition de M. Sarkozy et de l’UMP pour la diffusion de sa propagande.
Par exemple, Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF a eu parfaitement raison de demander à la commission nationale des comptes de campagne que les frais engagés pour le meeting de Nimes du 06 mai, de M. Sarkozy organisé par le Préfet avec les deniers publics, en présence de tous les candidats UMP du Grand Sud Ouest à l’élection Européenne, et bien sûr repris par TF1, France 2, France Inter, M6…soient comptabilisés dans les frais de campagne et que les propos diffusés dans les médias publics soient décomptés du temps de parole imparti à l’UMP.
 
Je peux témoigner, en tant que candidat à plusieurs reprises à diverses élections, que la commission nationale des comptes est très exigeante sur nos frais de campagne « ce qui par ailleurs est normal », et demande systématiquement des justificatifs sur tout.
C’est ainsi que mon camarade Bruno Piriou, conseiller général PCF de la ville voisine Corbeil, s’est vu reproché d’avoir utilisé pendant la campagne municipale contre Serge Dassault une salle sans la preuve d’une facture de location, et que pour cela il risque d’être invalidé.
 
Toujours est présente cette image de David contre Goliath, du pot de terre contre le pot de fer.
Pourtant ce qui nous donne l’espoir, c’est que nous savons tous comment s’est terminé cette histoire, très mal pour Goliath.

Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Reinette Reinette 30 mai 2009 14:44


    On peut parier qu’aux prochaines élections, qu’elles régionales, cantonales, présidentielles... votre groupe, le PC et alliés, fera alliance avec le P.S. (sûrement la mission possible de Mélenchon venant du PS ayant voté pour la constitution européenne)

    ET vos amis socialistes sont bien souvent invités à la télévision, non !


    Les élections régionales de 2004 : dans 14 autres régions , le PCF fait liste commune avec le PS .... dès le premier tour.


    • François51 François51 30 mai 2009 15:48

      Très au courant !....... « Melenchon venant du PS ayant voté pour la constitution européenne »
      arretez de regarder les infos chez J.P Pernaut de TF1.
      les médias alignés font un bon travail la preuve ! ...


    • Reinette Reinette 30 mai 2009 19:46

      Mélenchon venant du PS ayant voté ouioui pour la constitution européenne

      D’ailleurs Mélenchon est sorti du PS en 2009, il attend DONC 4 ans après ce fameux réferendum.

      étonnant non ?


    • jaja jaja 30 mai 2009 15:16

       L’auteur : « ...du Parti de Gauche ou de la Gauche unitaire (minoritaire du NPA »

      Pour éclairer vos lecteurs vous auriez pu dire que la Gauche Unitaire de Picquet est sortie du NPA avec une cinquantaine de militants. Gauche Unitaire n’est donc pas la minorité du NPA mais une nouvelle organisation n’ayant plus rien à voir avec ce dernier.

      Cette Gauche Unitaire avait appelée à voter Bové puis aujourd’hui FdG donc il était temps qu’elle s’en aille et quitte le NPA qu’elle vérolait depuis trop longtemps....

      Le vrai, le seul NPA c’est içi :

      http://www.npa2009.org/


      • Marianne Marianne 30 mai 2009 16:44

        Le vrai, le seul NPA... 

        Oui mais Jaja, on en est plus au temps où tout le monde marchait droit, le doigt sur la couture du pantalon. Au PCF aussi, comme au PS - d’où la scission de Mélenchon - tous les militants et sympathisants ne pensent pas toujours exactement comme la majorité. 

        Tous ceux qui pensent que l’union des forces vraiment de gauche et progressistes est très importante (et plus que jamais) dans cette période ont su passer sur des désaccords qui en fait nous renvoient à l’année prochaine pour les régionales, sans savoir ce qui va se passer lors de ce scrutin des européennes.

        Si nous avions été unis, nous aurions sans doute pu dépasser les 15% ce qui n’est pas négligeable...pour un début. Cela n’a pu se faire avec la direction du NPA mais des adhérents et des militants de ce parti ont décidé de rejoindre le Front de gauche. Ils sont sans doute minoritaires au NPA mais leur volonté d’union doit être saluer car aujourd’hui plus que jamais la vraie gauche a un fort besoin d’union pour disputer au PS son hégémonie à gauche. Et nous souhaitons que dans l’avenir, le NPA fera le pas e l’union avec les autres formations antilibérales pour renforcer et élargir ce front. 

        De plus, cette initiative du Front de Gauche, loin d’être isolée en Europe, s’enracine dans le mouvement progressiste européen qui a vu le jour autour du parti de la gauche européen et du groupe parlementaire de la GUE (Gauche Unifiée Européenne).

        L’union fait la force, n’est-ce pas ?.


      • Ramila Parks Ramila Parks 30 mai 2009 15:45

        bonjour l’auteur

        en lisant en diagonale le code electoral, je me rappelleque le temps de passage dépendait de la représentation ( 5 listes au moins) et du suffrage réalisé par le parti ( min 5pcent )
        ces conditions permettant un passage télé visé
        est-ce exact ?
        merci
        cordialement


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 31 mai 2009 01:18

          Est-ce qu’on ne pourrait pas être un peu cohérent ? On reproche au système la désinformation, le contrôle des médias, le mensonge, la duperie, la tricherie à tous les paliers du processus électoral, l’abus de pouvoir et la corruption... de quoi diable vous étonnez-vous ? Tirez les conséquences et agissez en conséquences selon VOS principes. Julien Coupat agit selon les siens.




          Pierre JC Allard


        • Marianne Marianne 30 mai 2009 16:58

          6 propositions indispensables face à la crise

          Un SMIC européen égal à 60 % du salaire moyen dans chaque pays, soit 1600 € par mois en France pour tirer tous les salaires vers le haut.

          Interdire les licenciements des entreprises qui font des profits, et pour tous les travailleurs sécuriser l’emploi et la formation.

          Développer les services publics, arrêter les libéralisations des services publics et revenir sur leurs privatisations.

          Création d’un pôle public bancaire et financier : mettre fin à l’indépendance de la BCE afin que ses missions soient orientées vers le soutien à l’emploi, aux salaries-es et à l’investissement utile aux besoins sociaux

          Affronter l’urgence écologique rompre avec le productivisme, priorité aux transports en commun et au frêt ferroviaire et fluvial, développer des énergies nouvelles non polluantes.

          Des droits nouveaux pour les salariés pour orienter les choix des entreprises par exemple : un droit de véto et sur les plans de licenciement.

          Et voici le portrait d’un candidat du Front de gauche parmi d’autres, celui de Jean Ortiz, univesitaire et cinéaste, candidat dans le Sud-Ouest :

          http://www.alternatives-paloises.com/article.php3?id_article=2439


          • Bois-Guisbert 31 mai 2009 10:20


            « le portrait d’un candidat du Front de gauche parmi d’autres, celui de Jean Ortiz, univesitaire et cinéaste, candidat dans le Sud-Ouest »

            Extrait du portrait : « Guevariste, il aime à perpétuer le personnage ».

            Quand on sait que Guevara se repaissait des exécutions des « ennemis » de la « révolution », en fumant des Havane - of course -, on voit mieux pour qui le Front de gauche demande de voter. Mais il en faudrait plus que ça, pour perturber nos humanistes : ils ont l’estomac solide.


          • anny paule 30 mai 2009 16:58

            Par qui et pour qui, le code électoral est-il établi ?

            Pour que ceux qui sont aux manettes les conservent, pour qu’ils fassent ce que les « nantis » attendent d’eux ; ils ont été placés là pour ça ! (Remarquez bien que je n’écris pas « élus » pour ça, comme certains se plaisent à le clamer haut et fort !).

            Ainsi, un groupe, un mouvement, un front en train de se créer doit utiliser ses tout petits moyens puisqu’il n’a pas voix au chapitre selon ce code inique...

            Ce qui est le plus grave, dans cette affaire, alors qu’on nous « bassine » que nous sommes une démocratie, c’est que la« vox populi » ne peut s’exprimer, qu’elle est niée dans son essence-même, que les chaînes de TV dites de service public ne sont plus au service impartial du public, donc du peuple dans son ensemble, mais au service de quelques-uns, selon le bon plaisir des princes (ceux qui sont à l’origine du code électoral, et d’autres parasites du même métal !).

            L’auteur rappelle, en conclusion, que ça s’est très mal terminé pour Goliath ! Souhaitons qu’il ait raison, que nos concitoyens aient deux sous de clairvoyance, deux sous d’esprit critique, qu’ils prennent la mesure des impostures de tous ordres, et que le 7 mai au soir, notre espoir d’une autre Europe ait trouvé un écho citoyen à la mesure de l’investissement personnel des militants ...qui tentent, sans aucun moyen d’informer réellement de ce qui nous attend tous, si ce système perdure.
            Qui a entendu dire que ce gouvernement avait voté pour des semaines de 65 heures de travail ? Qui a entendu parler du « Grand marché transatlantique » nous mettant sous la coupe des USA ? Qui sait que les trois grands partis (UMP, PS, Modem) votent comme un seul homme les lois scélérates dont nous sommes tous les victimes ?... La liste pourrait s’allonger ! « Maintenant, ça suffit ! »


            • jaja jaja 30 mai 2009 17:22

              @ Marianne : Et nous souhaitons que dans l’avenir, le NPA fera le pas e l’union avec les autres formations antilibérales pour renforcer et élargir ce front."

              Le NPA a proposé au FdG une union durable sur un programme anticapitaliste allant au moins jusqu’aux Régionales voire plus si affinités...

              C’est cette union que le FdG et donc le PCFont refusé. Le NPA ne voulait pas faire un coup électoral ponctuel sachant que les partis du FdG risquaient de se retrouver avec le PS aux Régionales... Ce qui aurait eu comme conséquence première de démoraliser tous ceux qui auraient cru à la création d’un vrai pôle anticapitaliste prêt à se battre tous ensemble....

              C’est pourquoi il a été proposé au FdG de s’unir sur un programme et de faire durer l’alliance au dela des Régionales.... Et maintenant c’est ce dernier qui tente de nous faire passer pour des diviseurs...

              Et pourtant nous avions bien des raisons de nous méfier...

              Nous n’oublions pas que Buffet et Mélanchon appartenaient au gouvernement de Lionel Jospin lorsque ce dernier a signé les accords de Lisbonne, Barcelone, etc. Ce gouvernement qui a tant et tant privatisé. Ont-ils quitté le gouvernement pour autant ? Ont-ils exprimé un quelconque désaccord ? Non, ils sont restés jusqu’au bout, cautionnant la libéralisation des marchés financiers, la casse des services publics.

              Malgré cela nous étions prêts à faire l’unité, mais chat échaudé est prudent.... Ce que je lis dans la presse du Front, crachant à qui mieux mieux sur le NPA, me conforte dans l’idée que le Front ne voulait pas réellement de cette unité...

              Chacun pourra s’en convaincre lorsque les prochaines élections Régionales reverront l’alliance de ceux qui se prétendent anticapitalistes et de ce partisan de la liberté du Marché (lire capitalisme) qu’est le PS.


              • Jean Lasson 30 mai 2009 18:20

                Tenez bon ! Comme l’a écrit Julien Coupat dans sa réponse au Monde : « [...] la situation est excellente. Ce n’est pas le moment de perdre courage. »

                De plus, certains indices me laissent espérer un bon score pour le FdG. Mais un conseil : surveillons de prêt les bureaux de vote...


                • Jean Lasson 30 mai 2009 18:21

                  Oups : ...surveillons de près... Pardon.


                  • anomail 31 mai 2009 09:50

                    Le principe du communisme part d’un bon sentiment mais son application fut à chaque fois gangrénée pas la corruption.

                    Le capitalisme quand à lui se pare d’un voile démocratique qui rend ses méfaits moins visibles. Les dictatures et les morts ont lieu dans les pays voisins, dans l’indifférence générale.

                    Ce n’est qu’une fois que le productivisme aura fini de massacrer la planète que l’on pourra réellement faire les comptes, et l’on verra alors compte que le communisme a fait un score ridicule.


                  • Traroth Traroth 1er juin 2009 00:00

                    Demandez aux Somaliens si le libéralisme c’est vraiment aussi génial que ça. Quand on est dans un pays pillé, pas trop, généralement. Quand on est dans un pays dont les habitants bénéficient (un peu) du pillage, comme la France, c’est plus sympa. Mai c’est en train de méchamment partir en sucette aussi...


                  • jaja jaja 30 mai 2009 18:49

                    @ Pasou : "Quant au Trostkystes du MPA, j’aimerais comprendre comment un postie qui distribue le courrier chez Sarko pourrait détenir la solution à tous nos maux."

                    NPA pas MPA, non mais... Et c’est lui, et ses militants, qui proposent des solutions relayées par des porte-paroles dont OB. Dans le NPA les décisions sont soumises au vote et reflètent une volonté collective. Rien ne se fait sans les militants.... Capito ?


                    • Reinette Reinette 30 mai 2009 19:30

                      En Europe, il est impossible d’ignorer le rôle du lobby de la finance à Bruxelles. Et il n’y a pas besoin de creuser très profond pour prouver que les établissements financiers s’y sont vu accorder des privilèges d’un genre inaccessible même à leurs homologues américains.

                      Aucune difficulté pour accéder aux décideurs. La porte avait été laissée grande ouverte depuis des années, et pour parler net la Commission européenne ne manque jamais d’inviter chaleureusement le secteur financier à la table quand des décisions politiques doivent être prises.

                      Et malgré le désastre financier, la crise économique et le profond embarras des grandes banques dû à leurs erreurs, rien n’indique à ce stade que cet état de fait va changer.

                      « Pas question de payer leur crise ! »

                      Cette Europe
                      n’est pas la nôtre ! Elle est au service des trusts et de la finance. C’est cette Europe qu’ont rejetée les populations des Pays-Bas et de la France, en 2005, puis de l’Irlande en 2008 en votant majoritairement NON  au projet de traité constitutionnel.

                      Une véritable Europe sociale ne pourra voir le jour que par une contre-offensive des travailleurs qui annule toutes les lois et mesures de régression sociale qu’ont imposées, dans tous les pays européens, les patronats et leurs gouvernements

                      Une véritable Europe des peuples signifie pour chaque peuple le droit à sa langue, à sa culture, le droit de choisir ses institutions ; c’est-à-dire, de façon générale, le droit de décider de son destin. Il s’agit aussi de s’opposer au mandat d’arrêt européen, instrument de répression politique aux mains des Etats.

                      Nouveau Parti Anticapitaliste

                      http://www.npa-europeennes2009.org/


                      • Reinette Reinette 30 mai 2009 23:01


                        Syvain est une oie


                      • Traroth Traroth 1er juin 2009 00:04

                        Pas de comptabilité officielle pour le libéralisme, et c’est bien dommage. Du Chili en 1973 (avec la plupart des pays d’Amérique latine dans la foulée) à l’Irak en ce moment, en passant par le Biafra, Haïti un peu tout le temps ou l’Indonésie de Suharto, le bilan ne serait pas très glorieux...

                        Mais pourquoi parler à quelqu’un qui « cause » comme vous ?


                      • 65beve 30 mai 2009 22:47

                        Bonsoir,
                        @Sylvain
                        « même chomeurs ils ont des bagnoles des portables des ecrans plats , passent leurs wikend en gueuleton , aux buvettes des stades »

                        insulter les chomeurs de cette manière ne vous amènera que le mépris du plus grand nombre.
                        Sans doute ignorez vous la réalité des situations des chomeurs.

                        Je ne vous salue pas.
                        bv


                      • anomail 31 mai 2009 09:54

                        Vous avez raison.

                        Et les profs sont des feignants aussi (alors que vous comptiez sur eux pour élever vos gosses à votre place, quel scandale !)

                        Et les cheminots sont dans nantis, avec leur salaire de 20000 Euros par mois.

                        Et moi je suis la reine d’Angleterre.


                      • Traroth Traroth 1er juin 2009 00:06

                        « s’ils sont chomeurs c’est qu’ils l’ont voulu » : Mais TA GUEULE ! On n’a pas idée de proférer des obscénités pareilles ! Pauvre merde !!!


                      • Reinette Reinette 1er juin 2009 00:19

                        à Traroth, bonsoir

                        Je pense qu’il vaut mieux ignorer ce genre de toquard (syl VAIN et cie) !


                      • Bois-Guisbert 1er juin 2009 09:21

                        s’ils sont chomeurs c’est qu’ils l’ont voulu

                        Et il y a ceux qui le veulent encore :

                        « Le chômage, mais où ça ? Cela fait maintenant plus de 9 semaines que nous avons passé une annonce de recrutement sur 15 départements. En journaux locaux + sur plus de 30 sites majeurs. Pas de demande particulière, juste le permis de conduire et un « idéalement une première expérience » dans le domaine concerné. Bilan des courses : 3 offres de candidature, en tout et pour tout en 9 semaines. Elle est belle la France en crise, des assistés qui font soit disant tout pour trouver un travail... »

                        La suite sous :

                        http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/chomage-gouvernement-et-unedic-56759#forum2120333


                      • Mmarvinbear mmarvin 31 mai 2009 01:15

                        « 3 minutes de diffusion sur Dailymotion, et c’est 2000 internautes. » : Effectivement, si vous mettre « Besançenot » ou « Mélenchon » en mot-clé, ça va pas attirer les foules.

                        Essayez « Natalie Portman nue et docile. »

                        ça devrait aller mieux...

                         :) :) :) :)


                        • Bois-Guisbert 31 mai 2009 10:10

                          « Les autres représentants des Partis sont absents sur ce terrain, mais rassurez vous, ils sont bien présents sur les plateaux de Télévision, ou les Radios qui leurs sont largement ouverts... »

                          C’est ce qui leur permet de compenser leur faiblesse intrinsèque face à la percutante puissance de vos théories, dogmes et présupposés idéologiques smiley


                          • anomail 31 mai 2009 14:47

                            Le capitalisme c’est le formidable pouvoir d’abstraction de l’argent, qui nous permet d’acheter à vil prix le dernier gadget à la mode en toute innocence, sans avoir besoin de penser à ceux qui bossent sans couverture sociale pour le fabriquer.


                          • jaja jaja 31 mai 2009 11:46

                            @ Marianne ; "Si nous avions été unis, nous aurions sans doute pu dépasser les 15% ce qui n’est pas négligeable...pour un début. Cela n’a pu se faire avec la direction du NPA..« 

                            Pour s’unir encore faut-il en avoir la volonté. Donc se mettre d’accord sur un programme anticapitaliste et ne pas insulter ceux avec qui on prétend faire alliance.... Et ce n’est pas avec la »direction" du NPA que l’on créé un tel accord mais avec ses militants qui majoritairement ont rejeté cette alliance sans principes et limité aux seules Européennes.

                            Le NPA n’est pas un parti de notables prêts à vendre leur âme pour un strapontin à l’Assemblée Européenne...

                            Dans la vidéo ci-dessous, Alain Mosconi, candidat NPA, syndicaliste qui avec ses camarades du STC avait détourné le Césare Paoli, suscitant l’intervention du GIGN, répond lors du meeting de Bastia aux calomnies parues contre lui dans l’Humanité...(Il parait que ce journal s’est excusé depuis)... Que faire avec des gens prêts à utiliser de telles méthodes....

                            http://www.dailymotion.com/search/besancenot/video/x9fz57_29-05-09-meetimg-alin-mosquonie_news


                            • jaja jaja 31 mai 2009 12:52

                              Pardon, le bateau détourné c’était le Pascal-Paoli et non le Césare Paoli comme je l’ai écrit plus haut.


                            • Marianne Marianne 31 mai 2009 15:22

                              « Le NPA n’est pas un parti de notables prêts à vendre leur âme pour un strapontin à l’Assemblée Européenne... »

                              Le NPA est d’abord très jeune et il a à faire ses preuves comme les autres. Avant lui, la LCR n’était tout simplement pas un « parti » d’élus, mais une ligue contestataire ne voulant surtout pas du pouvoir.

                              Il semble que ce soit sur cette quetion du pouvoir que nous ne soyons pas d’accord.

                              Vous le dîtes, le NPA exigeait des communistes qu’ils s’engagent à ne plus se présenter sur des listes communes avec les socialistes, aux régionales notamment.

                              Outre que ce n’est pas au NPA de fixer la stratégie politique du PCF, il s’agit là à mon sens d’une vision idéalisée de la politique qui ne correspond pas à la réalité. Pourquoi en effet le PCF prendrait-il le risque de perdre des élus qui se battent tous les jours contre la politique de Sarkosy en faisant ce pacte avec le NPA ? 

                              Le fait de vouloir exercer du pouvoir que vous appelez sur le ton du reproche « guerre des places » n’est pas une tare en soi ne vous en déplaise. Il y a des élus qui conçoivent leur mandat comme un engagement pris auprès des électeurs qui doit être tenu et se battent contre des décisions contraires aux intérêts du plus grand nombre.

                              Enfin, compte-tenu de la situation sociale et politique, l’occasion était belle d’unir comme en 2005 tous les antilibéraux contre cette europe de la casse des services publics et des acquis sociaux et de faire respecter notre NON par une poussée significative de la gauche antilibérale.

                              C’est ce qu’ont décidé de faire le Parti de gauche, le PCF et la Gauche unitaire (unitaires du NPA) et tous ceux qui soutiennent leur démarche.


                            • jaja jaja 31 mai 2009 17:46

                              Marianne, "Outre que ce n’est pas au NPA de fixer la stratégie politique du PCF, il s’agit là à mon sens d’une vision idéalisée de la politique qui ne correspond pas à la réalité. Pourquoi en effet le PCF prendrait-il le risque de perdre des élus qui se battent tous les jours contre la politique de Sarkosy en faisant ce pacte avec le NPA " ?

                              Ce n’est pas en effet au NPA à dicter sa ligne politique au PCF... Mais si ce dernier continue de se faire l’allié du social-libéralisme (lire tenants du capitalisme) du PS, il n’y aura jamais d’accord électoral avec le NPA. Ni maintenant ni dans 10 ans. Point barre.
                              Le NPA fera le score qu’il fera... puis nous continuerons à travailler, à militer comme nous le faisons aujourd’hui et avec les mains propres

                              Des élus PCF qui se battent tous les jours contre la politique de Sarkozy dites-vous ? CQFD... Donc gardez vos élus grâce à vos compromissions mais arrêtez de penser qu’un jour on pourrait faire de même et donc devenir à notre tour des fourbes et des menteurs à la solde du PS...

                              Le NPA s’est engagé sur une autre voie, celle de la lutte révolutionnaire pour transformer la société d’injustice actuelle en société d’égalité sociale.... C’est autrement plus enthousiasmant....

                              Et cessez de parler de la bande à Piquet (Gauche Unitaire) comme étant les minoritaires du NPA. Chez nous les courants existent et c’est tant mieux. Gauche Unitaire n’est pas l’un d’eux. Piquet est aujourd’hui en dehors du NPA et n’a plus rien à voir avec ce parti. Et je vous ai déja dit que c’était une très bonne nouvelle pour nous !


                            • Reinette Reinette 1er juin 2009 00:15

                              le Parti de gauche, le PCF et la Gauche unitaire (unitaires du NPA) ...

                              une question se pose, sérieusement : cette union va t-elle tenir ? (combien de temps ?)


                            • anomail 31 mai 2009 14:39

                              <<Le score ridicule, des 120 à 200 millions de morts hors faits de guerre et de la mer caspiègne à Tchernobyl ..... cela donne quoi ?>>

                              Je maintiens que toutes proportions gardées, cela donne un score ridicule comparé à ce que le capitalisme nous prépare. Il est encore jeune, il faut lui laisser le temps.

                              Commençons pas le codex alimentarus, ou comment, main dans la main, les multinationales pharmaceutiques et agro-alimentaires se préparent à sacrifier 3 milliards d’êtres humains avec la bénédictions des pouvoirs politiques pour un plus grand profit.

                              http://www.dailymotion.com/video/x6n024_urgent-objectif-3-milliard-de-morts_news


                            • Reinette Reinette 31 mai 2009 15:12

                              Le capitalisme permet de vivre mieux que tout autre régime (PASOU)



                              1) les Etats Unis vivent à crédit sur le dos du monde depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Aujourd’hui, leurs deux grands créanciers sont le Japon et la Chine qui se partagent chacun un peu moins de 800 milliards de dollars de bons du Trésor américain. L’alliance stratégique implicite de la Chine et des USA, c’est « je te finance les produits que tu m’achètes ! ». Ce problème là créera un jour un risque politique au moins équivalent au risque économique et social crée par les subprimes ! 

                              2) le modèle de développement américain interdisait à des millions de ménages US d’accéder à la propriété. Donc, Clinton fit campagne sur le mot d’ordre : « Tous propriétaires » - qu’un certain Sarkozy reprit à son compte - On chercha avec le pragmatisme américain un montage financier pour permettre à ceux qui n’en avait pas les revenus d’acquérir leur maison ; ce ne fut par l’Etat comme en France avec le prêt à taux zéro, mais un secteur économique, celui de la finance, qui inventa le prêt gagé sur la valeur des propriétés : on connaît la suite ! 

                              Le capitalisme en créant des crises fabrique des travailleurs pauvres dans les pays riches par tentative d’alignement des emplois sur des coûts salariaux très bas des pays en développement. 

                              Des rues pleines de détritus, des tours à bureaux abandonnées aux pillards, des quartiers vides, des carcasses de voitures sur les boulevards, des bungalows barricadés… Ces images inquiétantes ont-elles été capté à Beyrouth, Soweto, Calcutta, Rio, Nairobi, Freetown ou Kandahar ? Non, il s’agit de Detroit, USA. Voici l’après George Bush. Voici le visage de la crise, celui de la pauvreté engendré par la cupidité. Quand le rêve américain tourne au cauchemar… On visite les ruines d’un empire.


                              EN 2007 plus de 37 millions d’Américains vivaient sous le seuil de pauvreté et près de 46 millions n’avaient pas de couverture médicale, indique un rapport du Bureau du recensement américain (Census Bureau). Le rapport montre que quelque 37,3 millions d’Américains vivaient sous le seuil de pauvreté en 2007, plus que les 36,5 millions de 2006.



                              EN 2009 - USA : des coupons alimentaires pour survivre

                              lundi 16 mars 2009

                              Les coupons alimentaires introduits lors de la Grande Dépression aux Etats-Unis n’ont jamais disparu et ont traversé toutes les époques. Aujourd’hui, alors que le taux de chômage navigue autour des 8%, le nombre de bénéficiaires de coupons alimentaires a explosé, augmentant de 17% en une année. Près d’un américain sur dix, soit 31,5 millions d’individus y ont recours.
                              Désormais les anciens chèques de quelques dollars ont été remplacés par des cartes bancaires, moins stigmatisantes. La seule différence étant que ces cartes ne permettent pas d’acheter des cigarettes, de l’alcool ou des plats déjà confectionnés.
                              Pour les associations de la défense des pauvres, ces mesures sont un emplâtre sur une jambe de bois, en nous rappelant la brutalité des chiffres : 37,3 millions d’américains vivaient en dessous du seuil de pauvreté avant la récession. Ce qui signifie que des millions de nécessiteux ne bénéficient toujours pas d’aide publique.
                              [Source : Express.be]

                              C’est l’Amer Hic !


                              • Reinette Reinette 31 mai 2009 15:25

                                Le capitalisme permet de vivre mieux que tout autre régime (PASOU)



                                Qu’en est-il de la pauvreté en France ?

                                mercredi 06 mai 2009

                                Entre 2004 et 2006, la pauvreté a vu son pourcentage augmenté de 2%, ce qui représente 1 million de français en plus.

                                Selon la dernière étude de l’INSEE, 14 % de la population française vit en dessous du seuil de pauvreté, soit 880 € par mois. Un pourcentage qui a été mesuré en 2006 et qui montre que la pauvreté touche essentiellement les personnes à la recherche d’un emploi et les familles mono-parentales, auxquelles il faut ajouter certaines personnes en retraite.

                                Cela signifie qu’ en 2006, il y avait en France 8 millions de personnes qui vivaient en dessous de 880 € par mois.

                                En 2007, Sarkozy qui prônait l’augmentation du pouvoir d’achat est élu à 53 % ; une donne supplémentaire pour une meilleure compréhension de ce succès électoral.

                                En 2008, cela ne lui a pas empêché d’augmenter le pouvoir d’achat des plus aisés en oubliant volontairement la classe populaire qui a voté aussi pour lui.

                                En 2009, arrive la fameuse crise financière, économique et sociale, avec son lot de fermetures d’entreprises et de salariés en précarité voir au chômage.

                                La réponse de Sarkozy face à cette montée de la pauvreté en France : AUCUNE réponse, aucun « Grenelle de la Pauvreté » et aucune volonté politique de diminuer cet état de fait.



                                Nouveau Parti Anticapitaliste

                                http://www.npa-europeennes2009.org/


                                • Bois-Guisbert 1er juin 2009 09:15

                                  Entre 2004 et 2006, la pauvreté a vu son pourcentage augmenté de 2%, ce qui représente 1 million de français en plus.

                                  Français, c’est vite dit. Disons « résidents » et on verra si on peut déterminer leur vraie nationalité et/ou leurs origines ethniques.

                                  Les seuls pauvres dignes d’intérêt sont les de souche, puisque leurs ancêtres ont participé au développement de la France. Il serait donc normal qu’ils émargent plus largement à l’héritage...

                                  Quant aux autres... ?!?!?! Ben, c’est les autres, quoi... Pfffffff...


                                • Iren-Nao 1er juin 2009 05:16

                                  @ a emosaique

                                  Mon vieux David, c’est vraiment degueulasse de censurer les cocos comme ca.

                                  Vivement l’avenement du communisme que la censure disparaisse.

                                  Faut comprendre camarade, on aimerait bien se debarasser du liberalisme mortel actuel, mais historiquement vous etes pire.

                                  Que faire de vous ?

                                  Salut

                                  Iren-Nao


                                  • Jeremy Jeremy 7 juin 2009 18:34

                                    Putain de merde, la moitié des intervenants sont des gros nantis méprisants. Les chômeurs, qu’ils nomment avec un air de bourgeois paternaliste les assistés, contrairement à ce que qu’ils penser n’ont plus le droit à la moindre dignité, cherchent, contrairement a ce qu’ils disent un travail, mais c’est les crises financières successives et cette économie casino qui les empêchent d’avoir une vie stable.

                                    Alors si à chaque fois qu’on conteste un monde dans lequel 1% de plus riches détiennent 40% des richesses, ou la « propriété intellectuelle », le profit des multinationales pharmaceutiques priment sur la vie des gens, ou les plus riches se gavent et une personne meurt de faim toute les 5 secondes on se fait traiter de nostalgique de l’URSS, ou autre admirateur de la Corée du nord, c’est vraiment pitoyable, il existe des alternatives au stalinisme et au capitalisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès