Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De l’argent il y en a quand il s’agit de...

De l’argent il y en a quand il s’agit de...

Quand il s’agit de renflouer les banques : En 2008 et 2009, 128 milliards d’euros ont été trouvés par l’Etat pour soi-disant « sauver les banques »… Cet argent qu’elles ont reçu de la part de l’Etat a été détourné vers la spéculation, notamment contre la dette publique qu’elle a fait exploser.

Quand il s’agit de payer les intérêts de la dette publique illégitime aux banques : en 2011, il a fallu payer 45 milliards d’euros d’intérêts aux banques… alors que celles-ci sont les premières responsables de l’explosion de la dette.

Quand il s’agit de faire des cadeaux aux entreprises : Environ 65 milliards d’euros d’argent public sont offerts aux entreprises chaque année ! Sans aucune contrepartie ! Cela ne les empêche ni de licencier et ni de fermer les sites de production. 

Quand il s’agit d’alléger les impôts des riches : Chaque année, depuis 20 ans, entre 100 à 150 milliards d’euros ne rentrent plus dans les caisses de l’État ! En février 2011, la Cour des Comptes signale que les « dépenses fiscales » (le terme officiel pour les niches fiscales) ont connu une folle inflation à partir de 2004 (+ 55 %)…. pour atteindre 72,9 milliards d’euros en 2009. Mais il faut aussi y ajouter les dispositifs fiscaux « sortis » de la liste des niches en 2005 : 75 milliards d’euros ! Il y aurait donc aujourd’hui de l’ordre de 148 milliards d’euros de niches fiscales en tout genre ! C’est autant qui restent dans les poches des plus riches… ce n’est plus un « bouclier fiscal » c’est une véritable armure pour les riches.

Quand il s’agit d’exonérer les patrons de leurs cotisations : selon les organismes officiels, les exonérations de cotisations sociales ont représenté 30 milliards d’euros en 2010. « Soit 10,1 % du total des contributions et cotisations dues aux Urssaf  ». Ces exonérations sont compensées à 90,2 % par l’Etat, c’est-à-dire par les impôts, creusant le déficit du pays et alimentant la dette ! Les exonérations sur les heures supplémentaires atteignent 2,95 milliards d’euros.

Quand il s’agit de fermer les yeux sur les fraudes fiscales des entreprises et des plus riches : Entre 40 à 50 milliards d’euros ne rentrent pas dans les caisses de l’Etat grâce aux paradis fiscaux internationaux et aux falsifications des comptabilités des entreprises non contrôlées. L’Etat fait preuve d’une extraordinaire complaisance envers toutes les formes d’évasion fiscale (illégale) et d’« optimisation » fiscale (légale)… C’est ainsi que Total, la plus grande entreprises française, a pu ne pas payer un centime d’euro d’impôt sur les bénéfices en 2010. C’est ainsi que la milliardaire Liliane Bettencourt était imposée à 20 % de ses revenus avant le bouclier fiscal (alors que le taux d’imposition maximal de l’impôt sur le revenu est de 40 %) et à 0,17 % de son patrimoine (alors que le taux maximum de l’ISF est de 1,8 %). Si madame Bettencourt possède en plus des actions Total, on comprend son parfait bonheur.

Quand il s’agit de remplir les carnets de commandes des marchands d’armes : Parmi les pays dont les dépenses militaires sont connues, la France est, en 2010, au troisième rang mondial (budget militaire équivalent à 65,74 milliards de dollars US) derrière les Etats-Unis et la Chine mais devançant le Royaume-Uni.

Et quand il s’agit d’envoyer l’armée faire la guerre pour défendre les intérêts de l’impérialisme français, l’argent ne manque pas non plus : Afghanistan, Tchad, Côte d’Ivoire, Kosovo, Liban, Libye…

 La crise a bon dos… quand il s’agit de faire payer les classes populaires et les jeunes, un des arguments qui est répété en boucle, c’est qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’État…. et pourtant !

http://2ccr.unblog.fr/2012/02/11/de-l%E2%80%99argent-il-y-en-a/


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • 4A+++ 16 mars 2012 10:53

    Bonjour,

    Excellent rappelle des cadeaux en tous genre, qui ne permettent plus de soutenir notre système social, voila ce que FH aurait du jeter fermement à la tête de COPE le bilan de 5 années de NS montré dans l’article et de le ridiculiser ;

    Avec un peu d’humour avec la liste Grise des paradis fiscaux, pensez vous vraiment que le monde a changé ?

    Citoyens Français qui avez envie d’aller voter, vérifiez bien vous même les informations que l’on vous donne surtout de l’ UMP qui compte sur votre ignorance pour vous faire gober n’importe quoi.


    • Terrine de Saint Prout Terrine de Saint Prout 16 mars 2012 11:22

      L’ argent peut avoir une très mauvaise odeur ...

      En FRANCE, il y a la REPUBLIQUE et l’ETAT .
      L’une est aimante, l’autre est pervers.

      une sympathisante du PARTI INDIVIDUALISTE FRANCAIS
      (quelques suggestions :
       -tirage au sort du couple présidentiel parmi les MAIRES DE FRANCE
       - un seul mandat dans le temps et l’espace
       - femmes et hommes à la retraite , présentez-vous aux prochaines élections législatives
       GRATUITEMENT. Partagez entre vous vos pensions ...)


      • Piere CHALORY Ézotérik Speed 16 mars 2012 12:04
        Bonjour, 


        À se demander où un « état en faillite », dixit Fillon, trouve ces milliards opportuns pour aller bombarder pendant 6 mois les civils en Lybie ? Par exemple...


        Un chat est un chien

        • jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 16 mars 2012 12:06

          Vous découvrez le désastre et l’immoralité de l’étatisme.

          Visitez des sites libéraux, vous serez vite convaincu par leurs analyses qui rejoignent les vôtres.


          • xray 16 mars 2012 15:39


            De droite comme de gauche, les élus politiques sont au seul service du capital de la Dette publique. Ils sont aux ordres de l’axe CIA-VATICAN. Ils n’ont pas de compte à rendre aux Européens. 

            SARKOZY et MERKEL n’ont aucune compétence pour intervenir dans la situation monétaire européenne actuelle. Ils font le contraire de la logique. 

            Depuis des mois, ils s’acharnent à renflouer les banques à coups de milliards d’euros (Comme on essaie de remplir un puits sans fond). 

            Ces milliards vont alimenter les marchés boursiers (argent mort).  Naturellement, on demande ensuite à l’économie active de rembourser  (Avec des chiffres monétaires qui n’existent pas). 

            Ce que les journalistes vendus à la finance nous cachent, c’est que l’Islande s’est sorti en rien de temps de cette situation. Il aura suffi à l’Islande de laissé s’effondrer les banques parasites. 

            Le Grand Guignol politique (L’Europe des curés) 
            http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 

            Le capital de la Dette publique 

            La Taxe Tobin  (Le face à face de l’économie active et des marchés boursiers) 



          • epicure 16 mars 2012 20:34

            C’est le désastre d’une politique de droite qui sacrifie l’intérêt général pour l’intérêt particulier des plus riches.
            Avec une autre politique l’état pourrait faire le contraire, c’est une question de choix politiques.

            Les libéraux n’auraient pas fait mieux puisqu’ils auraient pratiqué aussi les exonérations etc....


          • chapoutier 16 mars 2012 12:06

            bonjour robert gil

            si on additionne l’ensemble des cadeaux , exonérations et toutes magouilles, on doit atteindre les 2 000 milliards d’euros ces 15 dernières années, sans parler du remboursement de la dette et de ses intérêts. ( rien que pour la France !)

            faut-il chercher plus loin les raisons de la misère ?


            • medialter medialter 16 mars 2012 12:11

              Les banques empruntent à la BCE à 1%, et prêtent aux états de 3% à 20% ...

              Pire encore, selon Sapir, "les 500 Milliards d’Euros débloqués par la BCE (en plus des 489 Milliards débloqués en décembre) à destination des banques européennes n’aideront ni les états européens, ni l’économie réelle, mais vont être investis aux États-Unis et pays émergents"

              http://info-medialter.blogspot.com/


              • Bernard Pinon Bernard Pinon 16 mars 2012 14:26

                On dirait que l’état a fait sienne cette maxime d’un humoriste : « il faut prendre l’argent là où il est, c’est à dire chez les pauvres : ils n’en ont pas beaucoup, mais ils sont très nombreux ! » smiley


                • stereo 16 mars 2012 20:17

                  Oui, on appelle ça la «  loi du nombre » et Dieu sait qu’elle est efficace !...


                • musashi 16 mars 2012 15:39

                  Vous listez des vrais problématiques mais vous les analysez que du côté qui vous arrange c’est dommage...

                  Quand il s’agit de renflouer les banques :
                  Si l’État n’avait pas aidé les banques la catastrophe aurait été bien pire....
                  De plus, l’’État et donc les contribuables ont gagné de l’argent sur leur prêt aux banques.

                  Quand il s’agit de payer les intérêts de la dette

                  C’est en partie vrai mais le problème est beaucoup plus complexe que ça.

                  Quand il s’agit de faire des cadeaux aux entreprises :

                  Sans aucune contrepartie... vous en êtes sûr ?

                  Quand il s’agit d’alléger les impôts des riches :

                  Les niches fiscales sont un vrai sujet mais là encore votre vision du problème est assez réductrice. Vous souhaitez supprimer la niche fiscale sur les emplois à domicile ? Sur l’investissement dans les PME ?

                  Quand il s’agit d’exonérer les patrons de leurs cotisations :

                  Encore une fois vous parlez du mauvaise côté mais vous ne parlez pas des emplois crées ou du pouvoir d’achat augmenté des salariés grâce aux heures supplémentaires.

                  Et quand il s’agit d’envoyer l’armée

                  Allez dire ça aux Libyens...et aux Syriens...

                  Etc...



                  • 4A+++ 16 mars 2012 19:24

                    Bonjour Musashi,

                    Je ne suis pas d’accord avec votre argumentation :

                    1°) Concernant les banques SG et BNP, qui avaient un problème de liquidité, ce qu’il aurait fallu faire :
                    - Vous avez un problème ok ; nous voulons bien vous prêté de l’argent sous condition nous souhaitons être majoritaire dans votre pouvoir de décision en rentrant dans votre capital, nous voulons un représentant dans vos conseils d’administration, vous vous engagé à baissé les revenus des principaux dirigeants et traders, plus de stocks options, plus de retraîte chapeau. Si vous accepté nous vous prêtons.
                    Intérêt de la démarche, le bénéfice des banques serait allé eu renflouement de l’état, et il y aurait eu une surveillance plus importante sur les hausses de salaire.

                    Concernant les cadeaux aux entreprises :
                    Regarder Arcelor qui a été vendu à Mittal, il n’y a peu de contre partie, d’obligation de maintien de l’activité en France, vendu par qui ? NS résultat l’état Francais devra remettre de sa poche et cela n’est qu’une toute petite partie.

                    2°) Concernant les niches :

                    Toutes niches données devraient faire l’objet d’une contre partie, exemple allègement de charges sur les heures supplémentaires, sur une durée limitée dans le temps, dans le cas contraire vous êtes obligés d’embaucher. Combien ca coute de ne plus alimenter le système social ?? dans le cas de la baisse des taxes sur la restauration vous voulez une baisse ok mais des engagements fermes d’embauches sinon rien.

                    3) Concernant les très riches (3%).

                    Les impôts des très riches n’ont pas besoin d’être allégé.


                  • musashi 16 mars 2012 20:55

                    @4A+++

                    Je ne vois pas en quoi votre argumentaire est en contradiction avec le mien smiley.
                    Je suis quasiment d’accord avec toute vos propositions ...
                    Adapter les niches, améliorer celles qui fonctionnent supprimer celles qui ne sont pas effaces...
                    c’est un besoin indispensable.

                    Concernant les banques, les aides de l’état étaient assujetties à des contraires c’est d’ailleurs pour ça qu’elles ont souhaités rembourser le plus tôt possible.
                    Après effectivement la question de la nationalisation partielle des banques est un autre débat très compliqué.

                    Le fond de ma pensée est juste de dire que faire croire que supprimer toutes les niches fiscales
                     pourrait nous permettre de récupérer X milliards comme si ces X milliards ne servaient pas à créer et/ou soutenir des emplois et ou des investissements....est une vision réductrice du débat.


                  • mortelune mortelune 17 mars 2012 09:53

                    @ Musashi,

                    Vous êtes de ceux qui n’ont aucune formation en économie c’est bien clair. 
                    Vous êtes de ceux parlent d’argent sans envisager ceux qui le gagnent, moteurs de l’économie ; les travailleurs. 
                    Vous êtes de ceux qui pensent que les riches sont nécessaires aux pauvres car ils leur donnent du pain.
                    Vous pensez à l’envers monsieur. Je vous donne juste un conseil ; 
                    - mettez les mains au sol
                    - levez les jambes
                    Vous verrez le monde tel qu’il est...
                    Cordialement,

                  • Scual 16 mars 2012 16:10

                    Merci.

                    Voila un des articles les plus utiles que j’ai jamais lu... à offrir en lien de tout commentaire disant que telle ou telle politique est impossible parce que : « vous trouvez où l’argent ? »

                    A tout ceux qui soutiennent le FdG. Nous avons gagné la bataille de la crédibilité des méthodes, les plus décriées ayant été reprises par les deux principaux candidats. La seule chose qui nous manque c’est de faire comprendre à tout le monde qu’il y a bel et bien le pognon.

                    Si on le dit, on ne nous crois pas, d’ailleurs ça voudrait dire qu’il n’y a pas une seule personne dans les médias, candidats concurrents du FdG, pseudo opposition gouvernementale, journalistes et « experts » compris, qui ne nous prenne pas pour des cons. C’est tellement gros que personne n’a vraiment envie de l’accepter...

                    Il vaut donc mieux le démontrer par la preuve plutôt que de s’en prendre aux idoles. « Il y a bien le pognon quand il s’agit de faire l’inverse de ce dont on a besoin, regardez ce qui a été fait ces dernières années chiffres à l’appui. » Il suffit ensuite juste de rajouter quelques petits calculs démontrant ce que représentent concrètement les sommes dont on parle pour que les gens comprennent bien de quoi on parle.

                    Vous savez par exemple rien que les 148 milliards de niche fiscale par an ? Ben ça représenterait pour les 26 millions d’actifs une augmentation de 474 euros ! Et par mois hein, pas par ans... les 26 millions d’actifs toucheraient chacun 5692 euros de plus par ans si c’est à eux qu’on avait donné cet argent plutôt qu’aux riches...

                    Ça donne un ordre de grandeur ! On comprend mieux comme ça, non ?


                    • musashi 16 mars 2012 16:31

                      Vous savez par exemple rien que les 148 milliards de niche fiscale par an ? Ben ça représenterait pour les 26 millions d’actifs une augmentation de 474 euros ! Et par mois hein, pas par ans... les 26 millions d’actifs toucheraient chacun 5692 euros de plus par ans si c’est à eux qu’on avait donné cet argent plutôt qu’aux riches...

                      Raisonnement un peu simpliste combien d’emplois perdus si vous supprimer la niches sur les emplois à domicile ? La niche sur l’investissement dans les PME ? Certaines niches sont inutiles en effet mais d’autres permettent de créer des emplois et de ciblé l’épargne.

                      Pour info :
                      http://www.ccomptes.fr/fr/CC/Sommaire-27.html


                    • Scual 16 mars 2012 16:57

                      Oui le raisonnement est toujours simpliste quand il s’agit de donner de l’argent aux travailleurs et toujours extrêmement compliqué quand c’est l’inverse... curieux non ?

                      En attendant les PME sont justement celle qui ont le plus à gagner à voir le marché c’est à dire leur clientèle, augmenter de 20%. Demandez donc à un petit patron s’il préfère un petit allègement sur une taxe ou plutôt recevoir 20% de commandes en plus, vous verrez ce qu’il vous dit.

                      De toute façon sur les emploi que ces niches créent ou soutiennent il y a déja eu des études démontrant leur inefficacité totale.


                    • musashi 16 mars 2012 17:06

                      @Scual

                      Vous pouvez lire le rapport de la cour des comptes (que je conseille à tout le monde) sur le sujet des niches fiscales et vous pourrez voir que la solution n’est pas si simple que ça...


                    • Scual 16 mars 2012 17:15

                      Non mais je sais bien qu’il y a des critères à la pelle , je donne juste une indication de l’ordre de grandeur.

                      Par contre je maintiens. J’ai lu plusieurs études démontrant que tout cela n’a servit à rien.


                    • stereo 16 mars 2012 20:27

                      « Par contre je maintiens. J’ai lu plusieurs études démontrant que tout cela n’a servit à rien »

                      Même sans études, les faits sont là et bien réels !.


                    • Verdi Verdi 17 mars 2012 07:48

                      @ ROBERT GIL

                      Entièrement d’accord avec Scual, plus que de longs discours... excellent rappel !


                    • cilce92 16 mars 2012 16:34

                      Robert-Gil, vous êtes décidément toujours percutant et efficace : MERCI !!!

                      Un excellent rappel des chiffres, pour ceux qui croiraient encore les bobards quotidiens de la campagne électorale .... qui s’apparente de plus en plus à une mascarade ... hélas pour la démocratie et donc pour nous !


                      • Richard Schneider Richard Schneider 16 mars 2012 17:32

                        à l’auteur :

                        Tout-à-fait d’accord avec cilce92. Article percutant et efficace. Certes un peu réducteur, mais bien pédagogique : les « non-spécialistes » qui réfléchissent peuvent ainsi se faire une idée de la manip. générale qui appauvrit les peuples pour engraisser les nantis.
                        Félicitations.
                        RS

                        • musashi 16 mars 2012 17:59

                          Par contre la niche qui m’étonne toujours c’est celle sur les œuvres d’art celle là j’ai toujours du mal à la comprendre, car a priori il n’apporte pas plus d’emploi ni d’investissement.... ?


                          • foufouille foufouille 16 mars 2012 18:07

                            le cinema d’auteur aussi
                            la prime a la casse avec delocalistion
                            etc


                          • zappa zappa 16 mars 2012 19:53

                            De l’argent il y en a tellement que Lord James Blackheath lors d’une séance de la chambre des représentants du 16 Février 2012, s"est senti obligé dans parler ne sachant par quel bout commencer l’histoire tout en restant debout.


                            • Ecométa Ecométa 17 mars 2012 10:18

                              Bonjour,

                               

                              De l’argent il y en a quand il s’agit d’alimenter le cercle vicieux du capitalisme financier.


                              • mortelune mortelune 17 mars 2012 10:19

                                Un bon article qui nous rappelle que les riches ne manquent pas d’argent. Et oui la France est riche grace au travail du peuple qui remplit une grande corbeille que des mains avides viennent vider. 


                                • Ecométa Ecométa 17 mars 2012 10:43

                                  On, des journalistes et autres éditorialistes soi-disant « avertis », au passage aussi ignares en « Economie », avec un grand « E », que Sarkozy,  prédisent beaucoup de difficultés à François Hollande, et à tous les autres candidats d’ailleurs, quand il leur faudra dire où il entend trouver l’argent pour réaliser économiquement leur programme : comme s’il n’y avait pas de possibilité ! Sauf à penser que le « sophisme », mot employé par Maurice Allais pour qualifier le système du capitalisme financier, soit irrémédiablement indépassable !

                                   

                                  Cet argumentaire devrait être repris par François Hollande lorsqu’on lui demande où il va trouver l’argent pour financer son programme : « de l’argent il y en a et pas qu’un peu…. il y en a même beaucoup » ; argumentaire valable pour lui mais pas pour le candidat sortant… encore qu’il peut prétendre qu’il aurait changé ou qu’il va changer ! Chose ou métamorphose assez difficile à croire quand on voit le faste scénique  développé  à Villepinte par ce « sarko show mégalo  » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès