Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De l’avenir du centre

De l’avenir du centre

Le centre n'est pas définitivement hors course. Il a pris une claque mais cela peut être temporaire.

Comme il était prévisible, la gauche puis la droite sont désormais chacune empêtrés dans leur dogme et tiré par leur extrême.

Je m'explique : le PS n'aura sans doute la majorité qu'avec l'aide de ses alliés FdG ( qui feront preuve d'une certaine forme de revanche tant le soutien du PS fut mou pendant les législatives) et EELV qui déjà force la main du PS avec ses idées/suggestions. bref le PS n'aura pas les coudées franches et devra faire des concessions qui risquent de braquer les modérés

L'UMP décomplexée a plutôt refroidie les anciennes voies centre droite, à tel point que pas mal d'élus NC liés à l'UMP lorgnent du coté du MODEM. 

Quand UMP puis PS auront démontrés que leurs extrêmes les empêchent d'aborder les problème de manière objective et globale alors les gens de centre droite et de centre gauche pourrait bien essayer une autre voie. Bayrou a des défauts mais il mets peut être le doigts au bon endroit en se supposant précurseur.

On va donc peut être asssiter à une tripolarisation prochaine : ExtGauche, ExtDroite et Centre. Mais si enfin ce dernier finit par faillir alors il ne restera plus que les deux autres ce qui vu la conjoncture actuelle menera au chaos.

le cordon sanitaire autour de l'extrême droite est encore bien là mais des gens comme Mr Debré n'ont pas tort non plus en affirmant que l'extrême gauche est considérée ( à tort) en France comme bénigne et que l'on accepte dans les médias et ailleurs l'alliance PS/FDG/EELV sans sourciller.

A mon sens si l'on veut adopter une ligne clairement républicaine il faut assumer le fait que tous les extrêmes peuvent engendrer les catastrophes ( mais l'inaction molle aussi) .

La France a une mémoire parfois courte mais surtout en fait très parcellaire, n'ayant connu que l'oppression fasciste et la collaboration elle est incapable de considérer l'autre extrême comme un danger. ( allez donc demander aux Cambodgiens et à beaucoup d'autres ce que les rouges peuvent faire ou du moins certains récupérant leurs idées de départ).

A l'inverse d'autres pays qui ont connu l'inverse assument un néo fascisme tout aussi dangereux.

il convient au centre de pouvoir traiter toutes les inquiétudes réelles des gens ( communautés, sécurité, social, mondialisation). C'est l'absence de réponse de la classe politique devenue professionnelle de la re-éléction qui a laissé la place aux extrêmes.

Quand le FdG s'insurge contre le marché actuel et les inégalités il a raison, il n'apporte pas les bonne réponse mais met le doigt sur un vrai problème.

Quand le FN pointe du doigt les conséquences des pressions démographiques et communautaristes , ou encore aux soucis de sécurité il ne fait que récupérer depuis longtemps des sujets abandonnées par les républicains, il n'apporte sans doute pas les solutions mais a été le seul à en parler jusqu'à il y a peu.

C'est le silence et l'incompétence (ajoutons y tant qu'à faire carriérisme et corruption) de nos élites qui a laissé le champs libre aux extrêmes.

Le niveau médiocre de la campagne qui fait suite au niveau de la précédente ne fait que confirmer la donne.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 16 juin 2012 07:47

    Le « CENTRE » ne (re)naîtra que lorsque Bayrou, ou un(e) autre, parviendra à s’imposer politiquement en élaborant un programme socio-économique ambitieux et réaliste capable de rallier une majorité d’électeurs de droite, du centre et de gauche.
    En 2012, il aurait pu atteindre ce but s’il avait mis en avant, par exemple, la Refondation du Capitalisme prônée par Jean Peyrelevade, un de ses tout proches conseillers qu’il a complètement ignoré.



    • celui qui maugréé celui qui maugréé 18 juin 2012 09:47

      En fait je n’ai pas prétendu que les représentant actuels du centre ont l’étoffe ou le programme.
       La solution pourrai venir du centre mais il y a encore du chemin à faire.


    • jef88 jef88 16 juin 2012 11:16

      C’est le silence et l’incompétence (ajoutons y tant qu’à faire carriérisme et corruption) de nos élites qui a laissé le champs libre aux extrêmes.

      C’est le système aussi qui fait qu’une grande partie des élus sont (hauts ?) fonctionnaires et déconnectés des réalités du monde ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès