Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De l’exploitation politicienne de l’austérité

De l’exploitation politicienne de l’austérité

Après y avoir renoncé piteusement à la rentrée, Nicolas Sarkozy essaie par tous les moyens d’utiliser l’austérité comme une arme politique contre le PS, comme le rapporte Emmanuel Lévy. Une manœuvre qui serait plus crédible si ses initiateurs l’étaient davantage.
 
La nouvelle story élyséenne
 
Nicolas Sarkozy a décidé de jouer sa réélection sur sa crédibilité économique. Il serait un président responsable, qui nous protégerait de la crise et dont l’activisme aurait permis d’échapper plusieurs fois à des crises encore plus graves. En face, le Parti Socialiste serait un repère d’irresponsables prêts à ouvrir le robinet à dépenses, entre le retour de la retraite à soixante ans ou l’embauche de soixante mille professeurs supplémentaires. Bref, la responsabilité contre l’irresponsabilité.

Il faut dire que Nicolas Sarkozy a intérêt à ce qu’on ne regarde pas trop ses promesses de campagne de 2007 s’il veut pouvoir être réélu en 2012. Le pouvoir d’achat n’a jamais été autant en berne, le chômage est au plus haut depuis dix ans, les violences aux personnes ne cessent de progresser. Bref, il vaut mieux déplacer le débat sur un autre sujet où il pourrait mettre en difficulté François Hollande, la dette, via notamment le psycho drame de la camisole budgétaire.

Un piège réellement habile ?
 
Les stratèges de l’Elysée espèrent piéger les socialistes en les appelant à l’union nationale sur cette question pour les faire passer sous les fourches caudines du gouvernement. Mais pour l’instant, François Hollande semble résister, même s’il est probable qu’il acceptera une telle règle s’il est élu. En effet, accepter de voter le projet du président reviendrait à lui donner une victoire politique d’importance à quelques mois des élections présidentielles.
 
Du coup, l’idée peut sembler habile. Le PS signe, le président gagne car il lui aura fait voter son texte. Le PS ne signe pas et il prêtera le flanc à une critique de son irresponsabilité budgétaire. Au passage, il est probable que le gouvernement pourra même lui coller la responsabilité de la perte prochaine du AAA si cela arrive avant les élections en expliquant que les agences de notation sanctionne le fait que la France n’ait pas passé cette règle de plomb.
 
Impostures communicantes
 
Mais même si en surface, cette opération de communication semble habile, elle comporte des failles. Tout d’abord, il est un peu facile de faire voter un texte fin 2011 pour un président dont le mandat se termine dans quelques mois. Si le texte avait été présenté plus tôt, il aurait semblé plus sincère. Là, il ne s’appliquerait que sur un éventuel second mandat. Il est aussi risible d’entendre le premier ministre dire à la fois qu’il fera tout pour garder le AAA tout en excluant un 3ème plan de rigueur.
 
Ensuite, le bilan financier du président est très contestable. Un rapport de la Cour des Comptes de début 2010 avait ainsi attribué la moitié de l’augmentation des déficits à l’action du gouvernement et la moitié seulement à la crise. En clair, si Nicolas Sarkozy est plus rigoureux en fin de mandat, il ne l’a vraiment pas été en début, multipliant les coûteuses exonérations fiscales et baisses d’impôt. Bref, avec la règle de plomb, il faudrait faire ce qu’il dit, et pas ce qu’il a fait.
 
Nicolas Sarkozy essaie de prendre une posture d’homme d’Etat avec sa camisole budgétaire. Mais en réalité, derrière la posture de ses communicants, transparaît comme trop souvent les calculs politiciens de bas étages et un bilan calamiteux. Deux bonnes raisons de lui offrir un congé définitif en 2012.

Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Dornach Dornach 10 décembre 2011 08:22

    Tout à fait d’accord, bien que vous n’insistez pas assez sur le fait que Sarkozy ait laissé filer la dette pour 500 milliards d’euros.

    Voici des explications sur les raisons de la dette et les solutions pour en sortir :

    http://charlesdornach.wordpress.com/2011/11/05/la-crise-de-leurope/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès