Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De la démocratie à la pathocratie : L’avènement du psychopathe (...)

De la démocratie à la pathocratie : L’avènement du psychopathe politique

C'est une question que je me pose depuis longtemps... Voici donc quelques éléments de réponse tout à fait sérieux... Mais je suppose que vous vous en doutiez aussi...
 



Posté le 31 mars 2016 par WashingtonsBlog
Par John Whitehead, l’institut.

« Les hommes politiques sont plus susceptibles que les personnes normales dans la population générale d'être des sociopathes. Je pense que vous ne trouverez pas un expert dans le domaine de la sociopathie / psychopathie / du trouble de la personnalité antisocial qui contesterait cela... qu'une petite minorité d'êtres humains n’ont littéralement aucune conscience, a été et est, une pilule amère à avaler pour notre société - mais cela explique beaucoup de choses, le comportement politique sans vergogne trompeur en étant une » -. Dr. Martha Stout, psychologue clinique et ancien instructeur à l' École de médecine de Harvard.

Il y a vingt ans, un titre de journal a posé la question : « Quelle est la différence entre un politicien et un psychopathe ? »

La réponse à l’époque, et maintenant, reste la même : aucune.

Il n'y a pas de différence entre les psychopathes et les politiciens.

Et il n'y a plus de différence entre les ravages sur les vies innocentes par des criminels parasites insensibles, égoïstes, et irresponsables et les élus qui mentent à leurs électeurs, échangeant des faveurs politiques commerciales pour les contributions de campagne, ignorant les souhaits de l’électorat, trichant sur l’argent durement gagné des contribuables, favorisant l’élite corporatiste, consolidant le complexe militaro-industriel, et se souciant peu de l'impact de leurs actions irréfléchies, et de ce que des législations adoptées à la hâte pourraient avoir comme conséquence sur les citoyens sans défense.

Les psychopathes et les politiciens ont tous les deux tendances à être égoïstes, insensibles, manipulateurs, irresponsables, pathologiquement menteurs, désinvoltes, escrocs, sans aucun remords, et superficiels.

Les Politiciens charismatiques, comme les psychopathes criminels, présentent un défaut quant à l’acceptation de la responsabilité de leurs actions, ils ont un sens élevé de l'estime de soi, sont chroniquement instables, ont un mode de vie socialement déviant, éprouvent le besoin d'une stimulation constante et ont des modes de vie parasitaires et mènent des objectifs irréalistes.
Il n’y a pas d'importance si vous parlez de démocrates ou de républicains.

Les Psychopathes politiques sont tous largement coupés dans la même étoffe pathologique, débordant d’un charme apparemment facile et d’un esprit calculateur. Ces leaders créent éventuellement des sociétés pathocratiques totalitaires basées sur le pouvoir, le contrôle et la destruction de la liberté, à la fois en général, et sur ceux qui exercent leurs libertés.
Une fois que les psychopathes gagnent du pouvoir, le résultat est généralement une certaine forme de gouvernement totalitaire ou pathocratique. « À ce moment, le gouvernement fonctionne contre les intérêts de son propre peuple, sauf pour favoriser certains groupes ». L’auteur James G. Longues note : « Nous assistons actuellement à la polarisations délibérées des citoyens américains, à des actions illégales, et à une acquisition massive et inutile de la dette. Ceci est typique des systèmes psychopathiques, et des choses très similaires se sont passées en Union soviétique quand elle a été débordée et c’est effondrée. »

En d'autres termes, l'élection d'un psychopathe à la fonction publique équivaut à un harakiri national, l'acte ritualisé de l'auto-annihilation, l'auto-destruction et le suicide. Il signale la disparition d'un gouvernement démocratique et jette les bases d'un régime totalitaire qui est légaliste, militariste, inflexible, intolérant et inhumain.

Alors, pourquoi continuons-nous à faire cela encore et encore ?

Il ne manque pas de terribles avertissements au sujet de la dévastation qui pourrait advenir si l'un des actuels candidats en tête à la Maison Blanche était élu. Pourtant, là, où les défaitistes font erreur, c’est en ignorant les dommages qui ont déjà été infligés à notre Nation et à ses citoyens par un gouvernement psychopathe.

Selon le journaliste d’investigation Zack Beauchamp : « En 2012, un groupe de psychologues a évalué tous les présidents depuis Washington jusqu’à Bush II en utilisant les traits de psychopathies dérivées des données de personnalité fournient par des experts historiques sur chaque président. Ils ont constaté que les présidents ont tendance à être intrépides et à avoir une faible anxiété caractéristique des niveaux du psychopathe - traits qui semblent aider les présidents, mais aussi qui pourraient leur faire prendre des décisions téméraires qui blessent la vie d'autres personnes.

La volonté de favoriser la puissance, au-dessus de tout, y compris le bien-être de leurs semblables êtres humains, la cruauté, l’insensibilité et une absence totale de conscience, sont parmi les traits déterminants du sociopathe.

Lorsque notre propre gouvernement ne nous voit plus comme des êtres humains, avec une dignité et de la valeur, mais comme des choses pouvant être manipulées, manœuvrées, auditées pour des données, malmenés par la police, et dupés en nous faisant croire qu'il a nos meilleurs intérêts à cœur, maltraités, emprisonnés, si l'on ose sortir de la ligne, puis punis injustement sans remords tout en refusant d’admettre jusqu'à ses défauts, nous ne sommes plus opérants sous une république constitutionnelle.

Au lieu de cela, comme, je le souligne dans mon livre Battlefield America : La guerre sur le peuple américain, ce que nous vivons est une pathocratie : la tyrannie aux mains d'un gouvernement psychopathe, qui « agit contre les intérêts de son propre peuple, sauf pour favoriser certains les groupes ».

Pire, la psychopathologie ne se limite pas à ceux qui ont des postes élevés au gouvernement. Il peut se propager comme un virus dans la population. Comme une étude universitaire en pathocratie l’a conclue, « la [T] tyrannie ne fleurit pas parce que leurs auteurs sont impuissants et ignorants de leurs actions. Il fleurit parce qu'ils s’identifient activement avec ceux qui promeuvent plus les actes vicieux que vertueux ».

Les gens ne se contentent pas de s’aligner et de saluer. C’est par sa propre identification personnelle de l’un avec un leader donné, un parti ou l'ordre social, qu'ils deviennent des agents du bien ou du mal.

Tout dépend de la façon dont les dirigeants « cultivent un sentiment d'identification avec leurs partisans », dit le professeur Alex Haslam. « Je veux dire une chose assez évidente, c’est que les dirigeants parlent de « nous » plutôt que de « je », et en fait, ce que le leadership cultive, c’est ce sentiment d'identité commune à propos de « nous sommes » et amène les gens à vouloir agir en termes de ce « nous sommes », pour promouvoir nos intérêts collectifs. ... [Nous] est le seul mot qui a augmenté dans les discours d'inauguration au cours du siècle dernier. . . Et l'autre est l'Amérique. »

L'objectif de l'état d'entreprise moderne est évident : promouvoir, cultiver, et intégrer un sentiment d'identification partagée entre ses citoyens. À cette fin, « nous le peuple » est devenu « nous l'état policier. »

Nous sommes en train de devenir des esclaves sous l'emprise d’une machine sans visage, sans nom, une bureaucratie totalitaire gouvernementale qui érode sans relâche nos libertés à travers d'innombrables lois, statuts et interdictions.

Toute résistance à ces régimes dépend de la force des opinions dans l'esprit de ceux qui choisissent de se battre. Ce que cela signifie, c’est que nous, les citoyens devons être très prudents pour ne pas être manipulés en marchant main dans la main face à un régime oppressif.

Écrivant pour ThinkProgress, Beauchamp suggère que « l'un des meilleurs remèdes à des mauvais dirigeants peut très bien être la démocratie politique ». Il plaide pour que les médias tiennent les politiciens responsables de leurs actions et les actions de leur personnel. Alors que les psychopathes ne se soucient pas de la façon dont leurs actions nuisent à d'autres personnes, comme le note Beauchamp : « Ils s’assurent d'être en mesure de conserver leurs positions de pouvoir. Un système qui rend effectivement les gens responsables d’une conscience plus large de la société peut-être l'une des meilleures façons de garder les gens sans conscience en échec. »

Cela dit, si nous permettons à l’urne de vote d’être notre seul moyen de repousser un État policier, la bataille est déjà perdue.

La résistance exigera que la population soit prête à être active au niveau local.

Si vous attendez d'agir jusqu'à ce qu’une équipe du SWAT passe à travers de votre porte, jusqu'à ce que votre nom soit placé sur une liste de surveillance terroriste, jusqu'à ce que vous soyez inquiété pour des activités illégales comme la collecte de l'eau de pluie ou le fait de laisser vos enfants jouer dehors sans surveillance, alors il sera trop tard.

Ce que je sais bien : c’est que nous ne sommes pas des numéros sans visage. Nous ne sommes pas des rouages ​​de la machine. Nous ne sommes pas des esclaves.
Nous sommes des êtres humains, et pour le moment, nous avons la possibilité de rester libre, si nous nous battons sans relâche pour nos droits, et résistons à chaque tentative du gouvernement de nous enchaîner.

Les fondateurs ont compris que nos libertés ne découlaient pas du gouvernement. Elles ne nous sont pas données pour être prises par l’État. Elles sont les nôtres intrinsèquement. De la même manière, l’objectif du gouvernement désigné n’est pas de nous menacer ou de porter atteinte à nos libertés, mais de les protéger.

Jusqu'à ce que nous puissions revenir à cette façon de penser, jusqu'à ce que nous puissions rappeler à nos concitoyens ce que cela signifie vraiment être un Américain libre, et jusqu'à ce que nous puissions apprendre à tenir notre pays face aux menaces qui pèsent sur ​​ces libertés et d'encourager nos concitoyens à cesser d'être des rouages ​​de la machine, nous allons continuer à être traités comme des esclaves sous l’emprise d’un État policier bureaucratique, dirigé par des politiques psychopathes.
 
Source : Crashdebug.fr via Washingtonsblog.com sur la piste de Blacklistednews

Traduction : folamour 
Corrections : chalouette 

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :

Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : ZÉNITH 2016 (partie 1) : La quatrième rotation
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :

Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : Les cas de cancer devraient augmenter de 70% en 20 ans dans le monde
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :

Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr :

Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr : 
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :

Crashdebug.fr : 
 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 2 avril 10:16

    Tous les élus sont par définition des pervers narcissiques.


    Leur ego est surdimensionné et leur carburant est l’admiration qu’ils croient voir dans le regard de l’autre, les applaudissements et les inaugurations de réalisations pour lesquelles ils n’ont rien fait.

    Pour compenser leur impuissance, ils recherchent leur plaisir dans le spectacle des souffrances des électeurs, les sans-dents, provoquées par leurs décisions. Ils ont bien un pouvoir, et ils se délectent des effets qu’il produit, négatifs ou positifs, mais ils n’ont pas la puissance qui est dans d’autres mains. Leur pathologie est l’apothéose du syndrome du larbin, et c’est naturel, puisqu’ils sont l’élite des larbins.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 11:11

      Selon vos théories, Allende et Pinochet, c’est pareil ??


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 2 avril 12:17

      @Fifi Brind_acier


      Pas du tout.

      Allende était un élu, mais surtout un véritable révolutionnaire.
      Ce qui n’empêche pas d’être narcissique pervers, catégorie largement représentée dans la population, élue ou pas.
      .
      Pinochet non.
      Pinochet était le mercenaire de la CIA,
      un criminel peut-être psychopathe, mais d’un autre genre...

      A part ça, il ne s’agit pas d’une théorie mais simplement d’un agacement à côtoyer des candidats aux sinécures dont l’ambition principale, à part celle d’être un notable, reste celle d’aller à la gamelle !

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 16:48

      @M de Sourcessure
      Commencez par lire « Confessions d’un assassin financier », de John Perkins, vous verrez où sont les pervers.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 avril 20:18

      @M de Sourcessure


      Il y longtemps que Lobaczewski a expliqué que les psychopathes mènent le monde. La question encore sans réponse, c’est : comment se sortir de cette situation.



      PJCA


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 avril 20:23

      @M de Sourcessure
       I

      Il y’a longtemps que Lobaczewski a expliqué pourquoi les psychopathent mènent le monde. La question, c’est : comment se sortir de cette situation ?



      PJCA

    • @Fifi Brind_acier

      ce sont tous des PSYCHOPATHES POLITIQUES en France SARKO-BISMUTH fait très très fort


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 11:05

      Tous pourris ? Tous corrompus ? Tous psychopathes ?

      Il faut croire que non, il y en a plus d’une cinquantaine qui ont été assassinés ou renversés par les USA, pour refus de se soumettre.
      Rapport anti-Empire de William Blum.


      Plus De Gaulle.
      « Le Mai 68 dont les médias n’ont pas voulu parler »

      Et plus Poutine contre lesquels les médias se déchaînent....

      • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 2 avril 12:19

        @Fifi Brind_acier

        Le fait que la CIA s’en prenne à quelqu’un ne prouve pas qu’il n’est pas pourri !
        Les ennemis de mes ennemis ne sont pas forcément mes amis !

      • Patrick Samba Patrick Samba 2 avril 14:36

        Bonjour,

        « « Quelle est la différence entre un politicien et un psychopathe ? ». La réponse à l’époque, et maintenant, reste la même : aucune. »

        Comme c’est déprimant de découvrir un tel article en Une déroulante... Et j’en finirais par admirer le flegme de Fifi, s’il ne fallait pas craindre qu’il contribue d’alimenter une certaine forme de résignation.

        Je veux bien reconnaitre qu’il y ait des dictateurs clairement psychopathes ou sociopathes, mais de là à généraliser à l’ensemble des politicien(ne)s, dont nombre d’entre eux sont certes lamentables, c’est juste d’une stupidité confondante.

        Voici donc la version psychologisante du « Tous pourris ». Encore une approche de la crise politique actuelle qui creuse un peu plus profond la désespérance ambiante....

        Et donc si je comprend bien M de Sourcessure s’ils ou elles ne sont pas tou(te)s des sociopathes, et bien ils ou elles sont alors tou(te)s des pervers narcissiques...
        Quelle pitié....

        Je fais juste observer qu’un individu porteur d’un égo même particulièrement développé ne peut être aussi légèrement taxé de pervers narcissique..... Faut pas dire n’importe quoi s’il vous plait....

        Si au lieu de pathologiser de manière aussi caricaturale l’ensemble de la sphère politique, il était fait le choix de questionner un peu plus sérieusement l’étendue de la corruption morale et politique dont font preuve bien des politicien(ne)s contemporains, j’ai le sentiment que l’on ferait avancer un peu mieux le vaisseau de la démocratie….

         


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 16:53

        @M de Sourcessure
        Vous ne prouvez rien non plus, vous affirmez, mais affirmer plusieurs fois n’en fait pas une vérité.

        De Gaulle avait renoncé au salaire de Président de la République pour ne garder que sa retraite militaire.Il payait ses timbres et ses notes de téléphone. Il était donc pervers.


        En Iran, Mossadegh a été remplacé par le Shah, car il voulait récupérer le pétrole des compagnies anglaises et que l’argent du pétrole serve aux Iraniens, il était donc pervers.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 2 avril 20:50

        @Fifi Brind_acier


        Tous corrompus, tous psychopathes ? Dans une certaine mesure OUI. Plus ou moins. Mais surtout ne pas confondre ! ILS S’OPPOSENT ! Le corrompu est ’raisonnable’. En fait, si ont fait abstraction de toute morale, la corrompu est le plus raisonnable des gouvernants : il optimise le seul bien qui le concerne, le sien. Le psychopathe, au contraire, par définition est DÉRAISONNABLE. Il est le meilleur remède à la corruption et, peut être le seul.... ! C’est hélas un cas ou le remède fait plus de mal que la maladie.. Il faut gérer l’opposition entre corrompus et psychopathes.... avec un bon sens des priorités.


        PJCA



      • eric 4 avril 11:10

        @Patrick Samba
        Ouai ! En revanche, ne pourrait il pas être pertinent de s’interroger sur la santé mentale de auteurs et commentateurs qui voient des fous partout autour d’eux ?


      • folamour folamour 4 avril 13:07

        @eric il est vrai qu’une certaine partie de la population ne voie aucun problème à la situation actuelle.... Bien au contraire....

        Étienne Chouard - Chouard brise l’omerta sur le système politique français (2014)

        https://www.crashdebug.fr/actualites-france/10266-etienne-chouard-chouard-brise-l-omerta-sur-le-systeme-politique-francais-2014


      • gogoRat gogoRat 2 avril 11:27

        Bravo pour ce constat !
        et en particulier cette formulation :

        • "Nous sommes en train de devenir des esclaves sous l’emprise d’une machine sans visage, sans nom, une bureaucratie totalitaire gouvernementale qui érode sans relâche nos libertés à travers d’innombrables lois, statuts et interdictions."

        ---

        maxime du jour (à l’attention des partisans de la méritocratie aristocratique de Gauche, de Droite, du Milieu, du Centre, d’en Haut, d’en Bas, de Devant, de Derrière -les fagots- ou d’ailleurs) :

        • ’L’importance sans mérite obtient des égards sans estime’
          Sébastien Chamfort

        • gaijin gaijin 2 avril 13:04

          on a appris avec le temps qu’un enfant qui prend du plaisir a tuer de petits animaux doit être soigné .....
          on doit apprendre qu’un enfant qui veut devenir président aussi a besoin d’être soigné .....


          • JC_Lavau JC_Lavau 3 avril 21:42

            @gaijin
            Pense à NKM qui traite les incroyants de « connards », et qui tous les matins en se rasant rêve que demain elle sera présidique de la républanche.


          • gaijin gaijin 5 avril 19:18

            @JC_Lavau
            je préfère pas penser a ça


          • folamour folamour 2 avril 13:30

            moi c’est une question que je me posais depuis longtemps aussi quand j’ai vue l’article j’ai décidé de le traduire merci gogorat


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 avril 17:09

              @folamour
              C’est une thèse d« autant plus idiote que les politiciens américains ne dirigent rien du tout. Ils ne sont que les marionnettes de l’ Etat profond US : 
              la finance, les divers lobbies dont le lobby militaro-industriel et pétrolier. 
               » Etat profond américain" par Peter Dale Scott.


              Il y a tellement de tireurs de ficelles dans l’ administration Obama, qu’en Syrie, les milices de la CIA se battent contre celles du Pentagone, c’est vous dire le boxon !

            • folamour folamour 2 avril 18:34

              @Fifi Brind_acier si tu le dit, je te signale que la vidéo de l’état profond est dans les informations complémentaire en bas d’article ; )


            • Fergus Fergus 2 avril 13:36

              Bonjour, Folamour

              « Il n’y a pas de différence entre les psychopathes et les politiciens. »

              Dans un article de février 2011 intitulé « Qui suis-je ? » je brossais le portrait d’un psychopathe. Or, il se trouve que ce portrait collait comme un gant – et de manière spectaculaire - à un précédent président de la République.

              On peut en effet coller l’étiquette de psychopathe à tous les grands animaux politiques, mais à des niveaux de pathologie plus ou moins prononcés.


              • L'enfoiré L’enfoiré 2 avril 16:00

                @Fergus,


                 En politique, entre un psychopathe et un empathique, où est la vérité, où est la différence ?
                 

              • folamour folamour 2 avril 18:30

                @Fergus

                oui je voie très bien a qui tu fait allusion ; ), et je suis toutefais d’accord ; )

                amitiés,

                f.


              • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 09:55

                @folamour et Fergus,


                 Je vois que vous n’avez pas de réponse.
                 C’est très caractéristique.
                 Le billet dont je donnais le lien était pourtant très clair entre le lien que je faisais entre les deux manières d’être et pourtant la finalité identique..
                 Comme vous dites, folamour, du moins à la vue de votre pseudo, « je suis toutefais d’accord ».
                 smiley .

              • folamour folamour 3 avril 10:10

                @L’enfoiré

                Désolé l’enfoiré mais moi a 13h je bossais et l’école ce n’était pas mon fort, c’est pour cela que les billets sont corrigé par Chalouette, c’est minable de ce moquer de l’orhographe de quelqu’un


              • folamour folamour 3 avril 10:11

                @folamour

                je voulais dire 13ans, comme il n’y as pas de bouton éditer....


              • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 13:34

                @folamour Bonjour,


                 « Minable de se moquer de l’orthographe ? »
                 Il n’était pas question de cela loin de là.
                 En plus, je vais vous dire que des fôtes d’ortografs, j’en fais aussi.
                 Puisque vous parlez de ça, je vous plante le sujet et le décor dans un autre article construit à la base d’un échange mails dont j’ai fait un sketch, il n’y a pas longtemps : « Le Chiffre contre la Lettre ».
                 On y parle de la forme et .du sens. Le décor et le sujet, le contenant et le contenu.
                 Vous étiez à l’école et vous bossiez, J’en suis fort aise.
                 Moi, à 13 heures, je mangeais à l’aise. Je suis retraité. Assez bosser dans le passé. Quoique... 
                 Et bien maintenant, rebossez et de lisez...
                 smiley .
                  

              • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 13:56

                Une question : qui est Chalouette ?

                C’est toujours intéressant d’avoir un correcteur.
                La langue française est difficile.
                C’est pour cela que je ne me suis jamais arrêté à une seule langue.

              • folamour folamour 3 avril 15:05

                @L’enfoiré c’est un des membre de Crashdebug, il fait office de sécrétaire de rédaction, j’ai conscience de mes lacunes, en orthographe, et part respect des lecteurs nous tentons d’être correct à ce niveau. il corrige les billets des deux autres membres et soumet des articles, ce qui nous permet d’avoir trois niveau de point vue, et en plus pas toujours convergeant , ; )


              • Clocel Clocel 2 avril 14:12

                Peut-être est-il utile de rappeler que ces tarés ne prospèrent que sur nos renoncements, sur nos lâchetés et que nous trouvons confortable de les voir endosser nos manquements, nos contradictions à notre place...
                S’ils n’étaient à notre image, peut-être cesserions-nous de les plébisciter !?
                Le Jihad, la guerre sainte, la méditation, doivent être mené en soi, par chaque individu, un collectif qui échoue est une somme d’ego qui a trouvé plus avantageux de faire appel à ses instincts plutôt qu’à sa raison...
                Si l’Homme est assurément un être sociable, pas sûr qu’il soit un être social, en tous cas pas sur les échelles auxquelles nous voulons l’adapter...

                Si on admet une vérité dans le darwinisme, que deviendrait une société qui laisse triompher les plus tarés et les plus veules d’entre nous ?

                L’enfer pour ceux qui ont pu préserver une conscience du divin en chacun de nous...


                • L'enfoiré L’enfoiré 2 avril 15:56

                  follamour bonjour


                   C’est vrai, il peut y avoir des psychopathes parmi les dirigeants.
                   En fait, il en faut un peu de « pathos » pour se faire comprendre et diriger.
                   Maintenant, est-ce à dire que sans dirigeants nous n’irions pas dans le fossé, je pense que c’est ce tromper.
                   C’est exactement ce que j’essayais de démonter dans mon dernier billet « De la démocratie représentative à la démocratie participative » par l’intermédiaire de microcosme.
                   Mais vos allez me prouver le contraire que tout est parfait que cela marche tout seul. smiley 

                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 avril 16:31

                    Oh là là !!! 


                    Mais alors pourquoi quand je demande depuis 2003 à démystifier le pouvoir politique, à légiférer la fonction politique, à banaliser cette chose et à l’appeler simplement « La gestion des affaires publiques », il n y a pas eu une seule réaction positive ! 

                    Pourquoi déifier les malades et les irresponsables, d’autant plus qu’aujourd’hui la science et la technique permettent de simplifier considérablement « L’administration des populations et la gestions des patrimoines » ? La transparence totale est aujourd’hui non seulement possible mais nécessaire afin de prévenir la folie des grandeurs des irresponsables politiques !

                    Mais je l’ai dit dans un précédent commentaire : Le Français sont les champions de la soumission aux fonctionnaires et aux élus ! 

                    Libérez-vous !!! «  »LA VÉRITABLE DÉMOCRATIE EST L’OBÉISSANCE AUX LOIS JUSTES ET NON AUX HOMMES POLITIQUES«  » 

                    Comme c’est mentionné dans la 

                    «  »SYNTHÈSE DES ÉVÉNEMENTS HISTORIQUES«  » de 2003 !

                    • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 09:59

                      @Mohammed MADJOUR bonjour,


                       Je vois que vous n’avez pas vu ni lu le billet dont je donne le lien au dessus de votre commentaire.
                       Rien ne sert d’être bizounours si vous ne connaissez pas les tenants et les aboutissants de ce que vous appelez « la gestion des affaires publiques ».
                       On voit très bien que vous n’êtes jamais passé par là.
                       smiley

                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 3 avril 17:27

                      @L’enfoiré

                      Aucun mystère ! 

                    • Giordano Bruno 2 avril 20:15

                      Sur le même sujet existe le livre du polonais Andrew Lobaczewski : La ponérologie politique - Etude de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques.


                      • alinea alinea 2 avril 21:16

                        Notre regretté Michel Tournier disait, voilà bien longtemps, et il ne parlait pas des politiques, que le pouvoir rend fou, le pouvoir absolu rend absolument fou.
                        Il ne s’agit que d’une fonction, mettez quiconque qui veut jouer le jeu, à une place de dictateur, il deviendra complétement fou.
                        Si le partage du pouvoir est difficile et ne peut pas se faire aussi tôt qu’on le voudrait, il suffit d’y mettre des contrôles, des barrières, par des gens non professionnels, renouvelables tous les ans, triés sur le volet !
                        Certes on peut dire que Chavez, Kadhafi étaient fous, mais leur folie ne ressemblait pas à celle de ceux de l’ombre qui tirent les ficelles !
                        La folie de Sarkozy, même Hollande, Merkel ou Tatcher, oui ! mais dans le nord de l’Europe ils ont mis en place des gardes-fous qui fonctionnent. C’est tout ce qu’il nous reste à faire dans l’urgence !
                        En attendant, les vrais psychopathes ne font guère parler d’eux, se tiennent dans l’ombre et n’ont pas besoin des projecteurs, des applaudissements ni des grand-messes pour dérayer !
                        Sinon,on peut regarder en Amérique du sud ou ailleurs, disons chez des gens pas assujettis aux US, je ne suis pas convaincue que là on puisse parler de folie !! la folie touche ceux qui à quelque degré s’aventurent dans l’aventure US !


                        • L'enfoiré L’enfoiré 3 avril 14:21

                          @alinea,


                          « Il ne s’agit que d’une fonction, mettez quiconque qui veut jouer le jeu, à une place de dictateur, il deviendra complétement fou. »

                          Tout à fait vrai. D’où cela provient-il ?
                          Des disciples qui adulent leur maître.
                          Qui le vénèrent en croyant, sans plus réfléchir à l’intérêt qu’ils en tireraient eux-mêmes.
                          Vous avez nommé Chavez, Kadhafi, vous en oubliez des masses d’autres imbus de leur personne : Castro, Staline, en fait, tout ceux qui sont présidents à vie... 
                          Ceux aussi qui bizarrement obtiennent des scores de 98% dans des processus d’élection diplomatique.
                          En France vous avez des élections en quinquennat. Renouvelable...
                          Aux USA, vous avez deux quatre ans et puis même si le président pouvait être réélu, il ne le pourrait pas. Exception : Roosevelt qui a éu un court 3ème mandat en période de guerre et que la maladie a miné avant l’échéance. 
                          Réfléchissez où se trouve les garde-fous... Les Américains sont loin d’être fous.
                          Et puis, il y a le subterfuge en flip flop en Russie avec Poutine et Medvedev...
                           
                           


                        • alinea alinea 3 avril 14:41

                          @L’enfoiré
                          Kadhafi, Chavez, présidents à vie, oui, mais, à qui la faute ?
                          Poutine ni Assad ne sont pour le moment remplaçables.
                          Bien d’accord, le pouvoir absolu n’existe que parce qu’on le laisse, mais on le laisse souvent quand il est exécrable, cela crée des factions, des scissions mais tant d’espoir d’y trouver protection, flatteries, avantages !
                          Mais ceci a ses exceptions, il arrive que celui qui gouverne soit un guide, le liant d’un peuple, le véritable puissant comme l’est le dominant d’un troupeau. Alors sa mission est tracée et la clarté de son chemin fait sa force.


                        • folamour folamour 2 avril 21:36

                          âmes sensibles s’abstenir (en lien dans les informations complémentaire de l’article)

                          De la science du mal et de son usage à des fins politiques
                          https://www.crashdebug.fr/dossiers/3342-au-sujet-de-l-la-base-emotive-r-du-pouvoir-politique

                          Bonne soirée, moi je m’arrête la ; )

                          f.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès