Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De la légitimité de la revendication nationale palestinienne

De la légitimité de la revendication nationale palestinienne

S’il est admis en 2009 que les palestiniens constituent un peuple, la notion même de palestiniens aura recoupé des réalités politiques et identitaires fort différentes tout au long du XXème siècle.
Les racines et les provenances de la constitution du « peuple palestinien » sont multiples :
 
Au XIXème siècle la partie sud-ouest de la province ottomane du Shame, à savoir la Syrie- Palestine (nom donné par L’empereur Hadrien en 135 après la révolte de Bar-Khoba sur l’ensemble de la Judée et de la Galilée afin de supprimer toute revendication nationaliste ultérieure de la part des juifs.) connaît un bouleversement démographique considérable. Cette région sert en effet à y installer des populations musulmanes venues se réfugier dans l’Empire Ottoman devant l’avancée d’Empires coloniaux : France en Afrique du Nord, Autriche- Hongrie dans les Balkans, et surtout Russie dans le Caucase.
 
Entre 1815 et 1914, des dizaines de milliers de Tatars de Crimée, de Tcherkesses et autres Daghestanais cis caucasiens, de Turkmènes, d’Algériens ayant suivi Abd el-Kader dans son périple proche oriental, de Bosniaques, d’Egyptiens (soldats de Mehmet a Gaza) et de supplétifs Kurdes s’installent dans les zones qui constituent à l’heure actuelle la Syrie, le Liban, la Jordanie, Israël et les territoires de Cisjordanie et de Gaza. Ces immigrants se mêlent aux habitants qui, pour n’évoquer ici que la Palestine géographique (Israël + territoires), sont majoritairement des Arabes musulmans dépendants administrativement du sultanat de Damas, avec une importante minorité visible chrétienne excessivement composite et une autre minorité visible juive enracinée depuis des siècles (Jérusalem, Jaffa, Hébron, Tibériade ? Safed notamment). De plus durant l’expansion agricole commerciale et industrielle du foyer juif induit par la déclaration de Balfour en 1917 et attirée par des perspectives d’emplois, une forte main d’œuvre arabe provient des pays limitrophes.
 
Ainsi dans la première partie du XXème siècle , la population de cette région présente donc un visage extrêmement composite, sans conscience nationale spécifique mise à part celle des juifs sionistes désirant reconstruire leur état sur l’historicité et la présence archéologique des différentes périodes d’indépendance et d’autonomie dont ono pu jouir les différents royaumes Hébreux puis Juifs (de David à la Dynastie Hasmonéenne) .
 
Quant aux « palestiniens » on se rappellera que le délégué du haut comité arabe, en 1947, aux Nations unies, explique que la « Palestine fait partie de la province syrienne ». Le futur porte parole de l’OLP Ahmed Choukeiry affirmant pour sa part devant le Conseil de Sécurité, en mai 1956, « qu’il est de notoriété publique que la Palestine n’est rien d’autres que la Syrie du sud »…
 
La conscience nationale Palestinienne repose en fait sur deux facteurs important :
 
Une grande méfiance vis-à-vis de la présence juive sur les terres sous domination musulmane :
En effet, le leader spirituel et politique des arabes musulmans de Palestine au début du XXème siècle, le mufti de Jérusalem Hadj Amine el-Husseini, appelle à la lutte armée contre les juifs, minorité visible présente depuis toujours. Les affrontements d’août 1920 et mai 1921 et surtout les pogroms de l’été 1929 (Hébron en Août) ainsi que la grande révolte de 1936-1939 se déroule à son instigation.
 
Une instrumentalisation politique inacceptable de la cause palestinienne des régimes arabes : ainsi cette cause devient un moyen de pression permanent pouvant être "employé" lors des crises géostratégiques de toute nature (énergétiques, économiques, culturelles et religieuse) avec l’Occident. Cette attitude cynique et hypocrite de ces régimes arabes vis-à-vis de leurs frères palestiniens jalonnent la deuxième partie du XXème siècle : répression féroce de toute revendication nationale palestinienne (Egypte Jordanie 1949-1967), massacres syriens et chiites du Liban, évictions des civils de Lybie et du Golfe à la faveur des prises de position d’Arafat ; paix avec Israël séparé par Anouar el-Sadate...
 
Rappelons pour conclure que le 11 novembre 1987 le sommet arabe avait pour la première fois depuis 1967 exclu du jour prioritaire la question palestinienne. La première Intifada interviendra le 9 décembre 1987…

Moyenne des avis sur cet article :  2.91/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • ISRAËL 8 janvier 2009 12:18

    Une instrumentalisation politique inacceptable de la cause palestinienne des régimes arabes : ainsi cette cause devient un moyen de pression permanent pouvant être "employé" lors des crises géostratégiques de toute nature...

    La SYRIE et aujourd’hui l’IRAN...manipulent les palestiniens à travers le hamas et le hezbollah...il serait temps d’ouvrir les yeux et de comprendre que les palestiniens ont tout à perdre dans ce schéma...alors qu’ISRAËL est prêt à négocier avec des responsables politiques de l’autorité palestinienne... 


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 8 janvier 2009 13:02

      Pensez-vous qu’Israël soit un Etat très indépendant, notamment à l’égard des intérêts des puissances occidentales ? 

      Et pensez-vous que le sionisme ait été très populaire parmi les Juifs avant la fin de la deuxième guerre mondiale ? Ce n’est pas ce que disent des auteurs comme Tom Segev (Le septième million) et bien d’autres.

      L’histoire du sionisme ne commence d’ailleurs pas avec Theodor Herzl : l’Eglise catholique y a été pour beaucoup, notamment au Moyen-Age, en appelant aux Croisades au nom d’Israël et de l’héritage d’Abraham qui, pour elle, revenait aux Chrétiens.

      Voir, plus bas, notre commentaire à ce sujet ( http://www.agoravox.fr/commentaire_static.php3?id_article=49671&id_forum=1954595
      ).


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 8 janvier 2009 13:45

      Quelques rappels de textes :

      Discours d’Urbain II appelant à la première croisade (version de Robet le Moine) :

      http://pages.usherbrooke.ca/croisades/sources1.htm

      "... Prenez la route du saint sépulcre, arrachez ce pays des mains de ces peuples abominables, et soumettez-le à votre puissance. Dieu a donné à Israël en propriété cette terre dont l’Écriture dit " qu’il y coule du lait et du miel ".

      Jérusalem en est le centre, son territoire, fertile par-dessus tous les autres, offre pour ainsi dire les délices d’un autre paradis : le Rédempteur du genre humain l’a illustré par sa venue, honoré de sa résidence, consacré par sa Passion, racheté par sa mort, signalé par sa sépulture. Cette cité royale, située au milieu du monde, maintenant tenue captive par ses ennemis, est réduite en la servitude de nations ignorantes de la loi de Dieu ; elle vous demande donc et souhaite sa délivrance, et ne cesse de vous implorer pour que vous veniez à son secours. C’est de vous surtout qu’elle attend de l’aide, parce qu’ainsi que nous vous l’avons dit Dieu vous a accordé, par-dessus toutes les nations, l’insigne gloire des armes : prenez donc cette route, en rémission de vos péchés, et partez assurés de la gloire impérissable qui vous attend dans le royaume des cieux. "

      (fin de citation)

      "Israël" désigne en réalité les Chrétiens, héritiers d’Abraham d’après les textes chrétiens. Suit un extrait de l’Epitre de Paul aux Galates :

      http://www.campuslive.ch/lausanne/Bible/New/48.Galates.html

      1.1 Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Jésus Christ et Dieu le Père, qui l’a ressuscité des morts,
      (...)
      1.13 Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme, comment je persécutais à outrance et ravageais l’Église de Dieu,
      1.14 et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d’un zèle excessif pour les traditions de mes pères.

      (...)

      2.1 Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, ayant aussi pris Tite avec moi ;
      (...)
      2.3 Mais Tite, qui était avec moi, et qui était Grec, ne fut pas même contraint de se faire circoncire.
      (...)
      2.11 Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu’il était répréhensible. 2.12 En effet, avant l’arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec les païens ; et, quand elles furent venues, il s’esquiva et se tint à l’écart, par crainte des circoncis. 2.13 Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie. 2.14 Voyant qu’ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l’Évangile, je dis à Céphas, en présence de tous : Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des païens et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les païens à judaïser ? 2.15 Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d’entre les païens.
      2.16 Néanmoins, sachant que ce n’est pas par les oeuvres de la loi [de Moïse] que l’homme est justifié, mais par la foi en Jésus Christ, nous aussi nous avons cru en Jésus Christ, afin d’être justifiés par la foi en Christ et non par les oeuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les oeuvres de la loi.

      (...)

      3.23 Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée.
      3.24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.
      3.25 La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. 3.26 Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus Christ ;
      3.27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ.
      3.28 Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus Christ.
      3.29 Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse.

      (...)

      (fin de citation)

      Indépendance des Chercheurs


    • ZEN ZEN 8 janvier 2009 12:26

      IIsraël est trés drôle aujourd’hui... quand il dit :

      ". qu’ISRAËL est prêt à négocier avec des responsables politiques de l’autorité palestinienne.".

      Avez-vous remarqué la pub au dessus de cet article , bien ciblée . Sans doute à l’adresse des Palestiniens...

      APPRENEZ l’HEBREU SUR INTERNET

      D’accord, je m’y mets demain, pour dire dans leur langue ce que je pense de Livni-Olmert... smiley


      • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 8 janvier 2009 12:53

        De la bonne vieiile propagande, pour justifier une série de faits accomplis.

        On peut appliquer ce genre d’arguments à toutes les populations du monde. Quelles sont les "origines communes" des actuels habitants de la France ou des Etats-Unis ? Si on remonte loin dans le temps, qui parmi nous n’a pas un ancêtre juif, ou africain (ibère, par exemple), pour ne pas parler des Phéniciens, etc... ? Et les mouvements incessants de populations de l’histoire récente.

        Plus les très nombreux territoires annexés de force par les actuels Etats au fil des siècles, avec des procédés souvent extrêmes. En France, il y a eu entre autres la Croisade Albigeoise. Voir par exemple : http://notresiecle.blogs.courrierinternational.com/archive/2008/03/08/trait e-europeen-pouvoir-continental-et-huit-centenaire-de-la.html

        Quant aux Juifs qui ont été poussés à s’installer dans l’actuel Israël, après avoir été longtemps très réticents à l’égard du sionisme (lire par exemple Tom Segev, Le septième million) quelles sont vraiment leurs origines communes ? Les Khazars ont d’ailleurs adopté le judaïsme comme religion officielle en 838 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Khazars .

        Historiquement, la revendication de la Palestine au nom de l’héritage d’Abraham a surtout été mise en avant par les Papes des Croisades. Par exemple, dans le discours d’Urbain II appelant à la première croisade en 1095 (version de Robert le Moine). Urbain II emploie le mot "Israël" pour désigner les Chrétiens, véritables héritiers du "légat d’Abraham" d’après la doctrine chrétienne. Voir par exemple :

        http://pages.usherbrooke.ca/croisades/sources1.htm

        Or, l’époque de la première choisade fut également l’une des pires de la "chasse aux Juifs" en Europe ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Pers%C3%A9cution_des_Juifs_pendant_la_premi%C3%A8re_croisade ). Comme celle de la Croisade Albigeoise ( http://scientia.blog.lemonde.fr/2008/01/26/il-y-a-huit-siecles-la-croisade-albigeoise-iv-lantisemitisme-avoue/ ).

        D’après la doctrine chrétienne, l’héritage d’Abraham appartient aux chrétiens, voir l’Epitre de Paul au Galates ( http://www.campuslive.ch/lausanne/Bible/New/48.Galates.html ).

        Comme quoi, en la matière, on peut arriver à dire tout et son contraire.

        Le Collectif Indépendance des Chercheurs







        • L.S.B 8 janvier 2009 13:03

          La revendication palestinienne sur ses terres historiques est juste. Le colonialisme sioniste est importé depuis un siècle dans cettre région.

          FACE AU COLONIALISME SIONISTE, FACE AU TERRORISME D’ETAT, FACE A LA BARBARIE

          DEFENDONS LE PEUPLE PALESTINIEN EN MANIFESTANT NOTRE SOUTIEN A SA CAUSE

          SAMEDI 10 JANVIER

          MANIFESTATIONS DANS TOUTE LA FRANCE, DANS TOUTE L’EUROPE, DANS LE MONDE ENTIER

          FAISONS RECULER LE SIONISME IMPERIALISTE


          • Le péripate Le péripate 8 janvier 2009 13:14

             Tout cela est vrai, mais on peut en dire autant ( à part quelques rares exceptions) de tous les peuples. Bien que, aujourd’hui, je soutiens sans réserve le droit d’Israël à se défendre, il n’est pas question de nier la légitimité des Palestiniens à se doter d’une nation.

            Car, il faut et il suffit qu’un collectif se reconnaisse comme tel pour qu’il soit légitime. C’est en tout cas, me semble-t-il, la juste interprétation du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

            On peut, par contre se demander si deux états palestiniens, ce n’est pas un de trop (Jordanie et "Palestine").

            On peut aussi se demander si la très forte diminution du rôle des états, qu’en temps que libéral je soutiens, n’est pas aussi une solution aux revendications nationalistes exacerbées.


            • Marc 8 janvier 2009 17:59

              Tout cela est vrai, mais on peut en dire autant ( à part quelques rares exceptions) de tous les peuples. "

              lesquels ??

              je vous suis dans votre affirmation du "droit des peuples a disposer d’eux meme".

              "car il faut et il suffit qu’un collectif (terme un peu trop flou pour ma part) se reconnaisse comme telle pour qu’il soit légitime"

              Ceci est d’autant plus vrai lorsque sont réunis plusieurs critéres :

              Une culture commune

              une histoire commune

              une langue commune

              une religion commune (ou Mythologie commune pour ceux qui ne pensent la religion que sous cet aspect)

              Une terre qui a vu naitre tout cela et où furent établis des institutions politiques et sociales dés les prémices de notre civilisation occidentale (les Royaumes d’Israel et de Juda, de David à la dynastie Hasmonéenne, contours géographiques que l’on peut dénommer "étatiques" dans le contexte de l’époque)

              On peut donc logiquement souscrire le peuple juif a tous ces critéres.
               De ce fait la légitimité d’Israel ne se pose donc pas.

              Car il s’agit bien de cela : La remise en cause perpetuelle, implicite ou explicite,du peuple juif a disposer de lui meme sur sa terre historique (évitons les poncifs sur l’Ouganda, l’Argentine, Madagascar etc. car là par contre je ne vois aucun lien avec l’histoire du peuple juif ) 


              En revanche que l’on critique la politique de ses gouvernements : Tant mieux c’est nécessaire.

              que l’on pense qu’Israel est un pays démocratique qui pourrait se parfaire (par rapport aux arabes israéliens notamment) : Vous avez raison ! (ils disposent de partis politiques et siégent a la "Knesset" tout de meme)

              En meme temps, je pense qu’il vaut mieux a tout prendre vivre dans une mauvaise démocratie que dans une bonne dictature... surtout au moyen orient.

              De plus il me semble qu’aucun pays démocratiques au monde peut se targuer de traiter ses minorités visibles avec toutes les considérations nécessaires. Regardons simplement chez nous avant de se pencher sur les autres.

              Pour conclure, pensons a tous ces états créer à coup de crayon a Yalta par "les grands" ( 3 pays !!) de ce monde qui se le sont partagé : Tous ces pays africains où les ethnies et les cultures qui les composent n’ont jamais été pris en compte et qui ne cessent de se faire la guerre depuis des décennies. Pourtant ici la question d’une quelconque légitimité ne se pose jamais. ce n’est pas médiatiquement viable peut etre...

              Quant à ceux qui me demandraient " et pour les Palestiniens ?" je repondrait : OUI EUX AUSSI ONT DROIT A UN ETAT.



            • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 8 janvier 2009 20:01

              "Une culture commune
              une histoire commune
              une langue commune"

              Là, c’est de la pure histoire-fiction, s’agissant des populations de religion juive des XIX et XX siècles en dehors de l’Etat d’Israël artificiellement mis en place.

              Indépendance des Chercheurs






            • ISRAËL 8 janvier 2009 13:23

              LSB..

              contre l’obscurantisme...debouts frères BERBERES, EGYPTIENS, PERSES....INDIENS, AMERICAINS, EUROPEENS... 
              Debouts contre le hamas, le hezbollah, al qaida, les frères musulmans, les talibans...qui, dans de lâches attentats tuent nos enfants à CASABLANCA, ALGER, NEW YORK, PARIS, MADRID, BEYROUTH, KABOUL, BOMBAY... 


              • ZEN ZEN 8 janvier 2009 13:37

                Chiche ! Israël, contre tous les obscurantismes et ces fous d’extrêmistes !

                Par exemple (liste non exhaustive) :

                " Lorsque nous aurons colonisé le pays, tout ce que les Arabes seront capables de faire, sera de détaler tout autour
                comme des cafards drogués dans une bouteille ". Rafael Eitan (chef d’état-major israélien). New York Times (14 avril
                1983).


                " Les Palestiniens sont comme des bêtes marchant sur deux pattes ". Menahim Begin (premier ministre), discours à la
                Knesset, cité par Amnon Kapeliouk, Begin et les bêtes. New Statesman (25 juin 1982).


                " Nous marchions dehors, Ben-Gourion nous accompagnant. Allon répéta cette question, qu’est-ce qu’on doit faire de la
                population palestinienne ? Ben-Gourion agita sa main dans un geste qui voulait dire : “Conduisez-les en dehors” ! "
                Mémoires de Rabin, publié dans le New York Times (23 octobre 1979).

                " Il n’y a pas semblable chose que les Palestiniens, ils n’ont jamais existé ". Golda Meir, premier ministre israélien, 15
                juin 1969

                " C’est le devoir des leaders israéliens d’expliquer à l’opinion publique clairement et courageusement, un certain nombre
                de faits qui ont été oubliés avec le temps. Le premier est qu’il n’y a pas de sionisme, de colonisation, d’État Juif sans
                l’éviction des Arabes et l’expropriation de leurs terres ". Yoram Bar Porath, Yediot Aharonot (14 juillet 1972).

                " Des villages juifs furent construits à la place des villages arabes. (...) Il n’y a pas un seul endroit construit dans ce pays
                qui n’ait pas eu une ancienne population arabe ". Moshe Dayan, ministre de la Guerre, adressé à The Technion Haifa,
                rapporté par Ha’aretz (4 avril 1969).

                " Nous devons tout faire pour nous assurer que les Palestiniens ne reviendront jamais, les vieux mourront et les jeunes
                oublieront ". David Ben-Gourion dans ses mémoires le 18 juillet 1948 (page 157)








                • ISRAËL 8 janvier 2009 13:52

                  ZEN...

                  combien y a t’il d’arabes ...en ISRAËL ???
                  et combien de juifs...à GAZA ou au sud LIBAN, ou en JORDANIE, ARABIE,...
                  je te fais cadeau du fameux...toutes proportions gardées...


                  • ISRAËL 8 janvier 2009 14:07

                    Les bombardements à l’école de Jebaliya – les faits
                    7 janvier 2009
                    Trente Palestiniens ont été tués dans une école de Jebaliya. Les premières investigations indiquent que le Hamas a tiré des obus de mortier depuis l’école vers les forces israéliennes qui ont répliqué en direction de la provenance des tirs. Parmi les victimes deux membres du Hamas ont été tués : Imad Abu Askar et Hasann Abu Askar.

                    Les civils innocents n’étaient pas la cible visée. Cependant, il est très important de comprendre comment cet incident horrible est arrivé et surtout qui en porte réellement la responsabilité.
                    Le Hamas a commencé le conflit actuel, il y a trois semaines en violant le cessez le feu et en lançant des obus de mortier et des roquettes sur les villes israéliennes. Ces agressions sont une violation claire du droit international et confirment une équation de base – aucun Israélien ni aucun Palestinien n’aurait été victime de la confrontation actuelle si le Hamas n’avait pas transgressé la trêve et n’avait pas fait le choix de cette attaque brutale...Lire la suite


                    • ZEN ZEN 8 janvier 2009 14:09

                      l était une fois, un certain Olmert, avant son Alzeihmer...


                       "Nous devons arriver à un accord avec les Palestiniens, ce qui signifie qu’il faudra se retirer de presque tous les Territoires occupés, si ce n’est de tous les Territoires, y compris Jérusalem-Est et les hauteurs du Golan [territoire syrien occupé par Israël en 1967]. Ce que je vous dis, jamais un dirigeant israélien ne l’avait dit auparavant", a déclaré Ehoud Olmert._______________


                       "Nous aurions aimé entendre cette opinion personnelle avant sa démission", a regretté le ministre des Affaires étrangères palestinien Riyad Al-Maliki après les propos tenus par le Premier ministre israélien sortant, Ehoud Olmert, dans un entretien publié, lundi 29 septembre, par le Yediot Aharonot._____________________

                      -Olmert : Israël devrait se retirer de Cisjordanie et de Jerusalem Est :

                      "Ehoud Olmert se livre à une autocritique radicale de ses conceptions et de la politique israélienne. Lors d’une interview accordée à Yediot Aharonot, il a déclaré qu’Israël devrait se retirer de la quasi totalité de la Cisjordanie et de Jérusalem Est pour réaliser la paix avec les Palestiniens. Il a également qualifié de « mégalomaniaques » les suggestions d’attaquer l’Iran. Pour lui, le temps est venu d’abandonner la vision uniquement militaire des questions de sécurité qui prévaut en Israël et qu’il juge « dénuée de valeur ». Pourquoi si tard ? Chaque homme politique responsable en Israël connait les paramètres de l’accord, mais bien peu ont le courage de l’assumer publiquement. Puissent les paroles d’Olmert contribuer à faire sauter ce tabou...
                      “We face the need to decide but are not willing to tell ourselves, yes, this is what we have to do. We have to reach an agreement with the Palestinians, the meaning of which is that in practice we will withdraw from almost all the territories, if not all the territories. We will leave a percentage of these territories in our hands, but will have to give the Palestinians a similar percentage, because without that there will be no peace....


                        L’offre de paix tardive d’Ehoud Olmert :


                       Bienvenue Olmert, par Uri Avnery :


                      • mcm 8 janvier 2009 14:39

                        Excellent résumé historique qui montre une réalité incontournable, le nationalisme palestinien doit sa genèse à la ligue arabe qui l’a conçu à la base en tant qu’outil de propagande pour contrer la création de la nation Israélienne.
                         


                        • ISRAËL 8 janvier 2009 14:51

                          Maintenant, ils boivent le sang de leurs enfants
                          Par Jean Tsadik © Metula News Agency

                          Ils n’utilisent plus les civils palestiniens afin de dissuader les Israéliens de frapper, mais, au contraire, afin d’attirer sur eux le feu de Tsahal 
                          Le renseignement israélien est formel : les dirigeants du Hamas se terrent dans un bunker situé sous l’Hôpital Shifa à Gaza city. Plus précisément encore, sous le département de médecine pour enfants.

                          Ismaël Hanya, le chef de la branche politique, Ahmed Jabaari, la brute béotienne, chef des brigades Ezzedine al-Qassam, et Mahmoud al-Zahar (chirurgien !), le no.2 de l’organisation islamiste à Gaza, jugent probablement que l’aile des enfants de l’hôpital est la plus sûre protection pour leurs...Lire la suite


                          • mcm 8 janvier 2009 15:31

                            Israel,

                            Boire le sang de leurs enfants ? N’exagérons rien, disons plutôt qu’ils n’hésitent pas à le boire en cas de forte soif, ce qui est déjà bien assez ignoble.

                            Ces vidéos où des gamins sont trainés de force par des encagoulés, je n’ai jamais rien vu d’aussi ignoble, c’est si révoltant qu’on se demande si ces encagoulés sont bien des êtres humains. 


                          • Le pirate des caraibes 9 janvier 2009 11:40

                            ah... ils sont beaux les "FIERS COMBATTANTS D ALLAH"  !! smiley


                          • L.S.B 8 janvier 2009 15:04

                            La revendication palestinienne sur ses terres historiques est juste. Le colonialisme sioniste est importé depuis un siècle dans cettre région.

                            FACE AU COLONIALISME SIONISTE, FACE AU TERRORISME D’ETAT, FACE A LA BARBARIE

                            DEFENDONS LE PEUPLE PALESTINIEN EN MANIFESTANT NOTRE SOUTIEN A SA CAUSE

                            SAMEDI 10 JANVIER

                            MANIFESTATIONS DANS TOUTE LA FRANCE, DANS TOUTE L’EUROPE, DANS LE MONDE ENTIER

                            FAISONS RECULER LE SIONISME IMPERIALISTE


                            • Le pirate des caraibes 9 janvier 2009 11:39

                              Vivement une manif contre le racisme anti-juif et la propagande islamique !! smiley smiley


                              • Haldir Haldir 8 janvier 2009 15:58

                                Israel a-t’il le droit de se défendre ? Oui selon l’article VII de la charte des Nations-Unies et le principe de sécurité collective.
                                Cependant, l’Histoire nous a montré que ce principe (utilisé par les Etats-Unis après le 11 septembre) nous a montré que ce n’était qu’un prétexte pour écraser par la force un adversaire souvent démuni.
                                Ce qui me frappe dans les divers commentaire lu et/ou entedu sur le net et à la télé c’est qu’on parle avant tout d’Etats avant de parler d’être humain. La réalité est qu’actuellement des être humains sont en traint de MOURIR. Oui oui je suis sûr qu’au moment où j’écris ces lignes un missile israelien a dû toucher Gaza tuant peut être un ou deux combattants du Hamas mais également une dizaine de civils palestiniens. Mais sans doute qu’entretemps une roquette du Djihad Islamique a dû toucher une ville israelienne. Espérons qu’il n’y a pas de morts...
                                Inutile de continuer les séances de masturbations collectives pendant des heures pour savoir qui est le salaud dans cette histoire. Tout ceci n’est que le résultat d’une étroite vision des choses entre le Bien et le Mal. Il n’y a pas d’un côté les méchants et de l’autre les Gentils. Qu’un gamin de 8 réagisse de cette façon c’est compréhensible. Que des adultes théoriquement doués de raison en vienne à considérer ce conflit sous cet angle aussi simpliste frise le délire.
                                Ce conflit est depuis le début bouffé par les extémistes d’un camp comme de l’autre. Et non il n’y a pas que le Hamas et le Djihad Islamique (voir même le Fatath et l’OLP en leur temps) qui sont responsable. Si si... pensez donc à itzhak Rabin. Il me semble qu’il n’a pas été tué par "le hamas, le hezbollah, al qaida, les frères musulmans, les talibans...qui, dans de lâches attentats tuent nos enfants" (pour citer le commentaire d’Israel un peu plu haut) mais bien par un Israelien...


                                • ISRAËL 8 janvier 2009 16:10

                                  l’assassin de RABIN est en prison...et la population d’ISRAËL ne l’acclame pas...
                                  L’assassin à choisi sa cible politique...il ne s’est pas fait exploser au milieu des civils...ni n’a envoyer des enfants ou des femmes se faire kamikaser à sa place...


                                  • Haldir Haldir 8 janvier 2009 16:37

                                    Certes l’assassin de Rabin est en prison. Mais l’assassinat de Rabin a eu des conséquences hautement plus graves que la simple mort de ce grand homme : en tuant Rabin il a fait exploser en plein vol un processus de paix qui aurait û aboutir. C’est un peu ,comme la théorie du chaos : un battement d’aile d’un papillon aux USA entraine un ouragan en Asie. Les conséquences de cet acte sen ressentent encore aujourd’hui.

                                    Et tous les xtrémistes israeliens ne sont pas en prison aujourd’hui... Rappelez vous l’assassinat de Folke Bernadotte (diplomate suédois célèbre pour avoir libéré 15000 prisonnier des camps de concentrations en 1945) et du colonel français André Serot en septembre 1948. L’attaque a été planifiée par les dirigeants du Lehi Zettler, (le commandant israelien de la section de Jérusalem à l’époque), Nathan Yalin Mor et Yitzhak Shamir. Le commando était composé de Yéhochua Cohen, d’Yitzhak Ben-Moshe, de « Gingi » Zinger, et deMeshulam Makover. Que son devenu ces joyeux patriotes israeliens ? Condamnnés ? Nathan Yalin Mor fût élu à à la Knesset en 1949 et le tireur Yéhochua Cohen devint le garde du corps personnel de Ben Gourrion dans les années 1950. Yéhochua Cohen le chef des opérations du Lehi, deviendra quant à lui premier ministre d’Israel a deux reprises. Cet assassinat à mis un sérieux coup d’arrêt aux négociations de l’époque...

                                    Est-ce encore un coup du Hams et autres fous sanguinaires palestiniens ?


                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed 8 janvier 2009 16:39

                                      Alors que les guerres du passé, lointaines comme récentes inclues celles de 1914-1918 et 1939-1945 étaient à caractère local même connaissant l’étendue de leurs horreurs et les retombées indélébiles tant sur les individus que sur l’ensembles des peuples qui ont été directement touchés, j’affirme au contraire que le conflit palestiniens qui opposent depuis un demi-siècle les Musulmans et les Juifs est à caractère mondial et concerne toute l’Humanité !
                                      En conséquence il ne faut plus laisser seules les Nations qui ne cherchent en définitive qu’à étendre leur influence politique s’immiscer dans les affaires palestiniennes au risque de voir le conflit durer et même s’étendre dangereusement !

                                      Toutes les données du problème sont connues, il faut juste avoir le courage et l’esprit de responsabilité nécessaire pour réunir les parties concernées afin d’ instaurer la paix durablement dans les Lieux saints !

                                      MOHAMMED.


                                      • Haldir Haldir 8 janvier 2009 16:53

                                        Je suis relativement d’accord avec Mohammed à une exception rpès. Laïque convaincu je suis juste partisan de rétablir la paix durablementr dans cette région du monde. ’les lieux saints c’est autre chose)

                                        Et oui effectivement que ce conflit a des répercutions mondiales puisque la situation actuelle est le fait du manque de courage de bon nombres de pays de la société internationale.


                                        • frédéric lyon 8 janvier 2009 17:35

                                          Il me semble que poser la question de la légitimité de la revendication nationale Palestinienne complique un peu un problème qui est déjà assez complexe comme celà.

                                          Car si on pose la question, alors la réponse ne peut-être que : NON, cette revendication n’est pas légitime.

                                          Est-il légitime de revendiquer un Etat pour une population hétéroclite qui s’est agglutinée au fil des ans autour de la frontière Israëlienne, pour aller chercher du travail en Israël en traversant cette frontière tous les matins dans un sens, et tous les soirs dans l’autre ?

                                          Est-il légitime de créer un soi-disant Etat qui n’aura ni ressource, ni budet, ni Economie, ni administration dignes de ce nom et qui survivra grâce à des subsides, et dont la population sera logée, nourrie, soignée par des organisations internationales, au frais du contribuable occidental, qui devra, en prime, payer aussi les factures d’eau et d’électricité ?

                                          Est-il légitime de créer un Etat pour une population qui quittera son pays et jettera son nouveau passeport aux orties dès qu’elle constatera que les Israëliens, fatigués que l’on plante des bombes dans leurs autobus, ne fourniront plus aucun travail aux transfrontaliers ?

                                          Comme le font les "Algériens" et les "Marocains", à qui nous avons donné des Etats "nationaux" dans les années soixante, pour les voir à présent rappliquer pour chez nous, afin de récupérer les passeports Français qu’ils avaient, pourtant fort logiquement perdu en devenant indépendants ?

                                          Quelle logique y-a-t-il dans le fait de réclamer un Etat "national" pour les Palestiniens Arabes, alors que dans le même temps on réclame aussi la dispartion de la "nation" Française, afin que des étrangers puissent librement s’y installer ?

                                          Peut-être aurions nous dû envisager de leur fournir, cle en main, des Etats "nationaux à toutes ces populations, tout en leur permettant de conserver la "nationalité" Française ?


                                          D’ailleurs, n’est-ce pas ce que nous faisons finalement aujourd’hui, en fabricant des "doubles-nationaux" à la pelle ?

                                          Le fameux "droit du sol", qui n’avais jamais existé auparavant, n’a-t-il pas d’ailleurs était inventé pour celà ? 

                                          A lui tout seul, ce droit du sol, fabrique des "doubles-nationaux" par dizaines ou centaines de mille, au mépris des droits des "nationaux".

                                          La notion de "nation" a-t-elle d’ailleurs seulement un sens pour ces gens ? 

                                          Il faut être Occidental, Chinois, ou Thailandais pour comprendre cette notion de "nation", qui est purement intellectuelle et n’a pas de réalité palpable. Les Français eux-mêmes ont mis des siècles avant d’acquérir cette notion et la "nation française" n’existe dans nos esprits que depuis peu de temps. 

                                          Donc, il vaut mieux ne pas poser la question de la légitimité de la revendication "nationale" Palestinienne, et constater simplement que les Palestiniens Arabes n’ont, de toutes façons, pas voulu créer leur Etat en 1948, parce que la création de cette Etat valait reconnaissance de l’Etat d’Israël.

                                          En quelque sorte, comme la notion de "nation" leur échappe, ils en contestent aussi la validité pour les autres !

                                          La seule question qui se pose vraiment est donc de savoir s’ils veulent créer leur Etat aujourd’hui. Et la réponse n’est pas simple !

                                          Peut-être certains d’entre eux le veulent-ils, dans ce cas ce n’est pas un problème, ni pour Israël, ni pour personne, puisque la création de cet Etat est expressément prévue dans la Résolution 181 de 1948.

                                          Qu’attendent-ils pour le proclamer ? Ils peuvent même le proclamer en revendiquant la totalité du territoire d’Israël si celà leur chante.

                                          Quelle importance ?

                                          Cete histoire n’est qu’une farce de toutes façons, une farce sanglante, comme le sont toutes les farces qui se prolongent trop, car, encore une fois, nous avons généralisé à toute la planète, par ethnocentrisme, des notions qui nous sont propres et nous nous sommes donc ainsi condamnés nous mêmes à faire semblant de croire à des "nations" qui n’existent pas. 


                                          • saba 8 janvier 2009 18:18

                                            Où l’on voit que l’on peut-être inconditionnel d’Israêl et défenseur des idées du Front National ....


                                          • Le pirate des caraibes 9 janvier 2009 11:31

                                            Bof...

                                            Vouloir exterminer les juifs comme le hamas, c’est pas plutot le truc des nazis ???  smiley


                                          • ISRAËL 8 janvier 2009 17:47

                                            En quelque sorte, comme la notion de "nation" leur échappe, ils en contestent aussi la validité pour les autres ! (F.LYON)

                                            et si le but des obscurantistes était...le monde ???
                                            Ne manipulent ils pas les peuples...BERBERES, PERSES....au nom de la oumma, de la conquête et de la soumission à une idéologie politique : l’islam ???

                                            interessant FRED...d’autant plus que derrière certaines nations il y a des valeurs...démocratie, laïcité, état de droit, citoyenneté...

                                            l’expansion islamique est une réalité, un fait...


                                            • Haldir Haldir 8 janvier 2009 17:54

                                              "Est-il légitime de créer un soi-disant Etat qui n’aura ni ressource, ni budet, ni Economie, ni administration dignes de ce nom et qui survivra grâce à des subsides, et dont la population sera logée, nourrie, soignée par des organisations internationales, au frais du contribuable occidental, qui devra, en prime, payer aussi les factures d’eau et d’électricité ? "

                                              Nous sommes en parti responsable de ce qui se passe là bas donc oui cela ne me semble pas choquant de payer pour que le peuple palestinin puisse vivre en paix avec des conditions de vie décentes.
                                              Sinon inutile d’investir à l’étranger, autant fermer les frontières et vivre en parfaite autarcie. Et puis pendant que nous y sommes, pourquoi pas ériger un grand mur en béton de quelques dizainz de mêtre de hautsn avec miradors et snipers autorisés à faire feu à volonté pour nous protéger des hordes barbares qui grouillent à nos frontières ? Salauds de Wisigoth !

                                              "Quelle logique y-a-t-il dans le fait de réclamer un Etat "national" pour les Palestiniens Arabes, alors que dans le même temps on réclame aussi la dispartion de la "nation" Française, afin que des étrangers puissent librement s’y installer ? "

                                              J’avoue ne pas bien saisir le rapport entre la création d’un Etat palestinien et la "disparition de la nation française". Et puis quel sotise ! Où avez-vous lu ces idioties quand à la disparition de la nation française ? Et puis d’abord quelle nation française ? Il me semble que vous vous éloignez du sujet ou tout du moins vous bous en servez pour appuyez des propos pseudo-protectionnistes.

                                              "Les Français eux-mêmes ont mis des siècles avant d’acquérir cette notion et la "nation française" n’existe dans nos esprits que depuis peu de temps."

                                              Parler de "nation française" à l’heure de la construction européenne" n’est(ce pas légèrement déplacé ?

                                              "En quelque sorte, comme la notion de "nation" leur échappe, ils en contestent aussi la validité pour les autres ! "

                                              Quelle condescendance envers ces gens ! Les mots me manquent pour qualifier votre attitude méprisante.

                                              "Peut-être certains d’entre eux le veulent-ils, dans ce cas ce n’est pas un problème, ni pour Israël, ni pour personne, puisque la création de cet Etat est expressément prévue dans la Résolution 181 de 1948."

                                              Bin tient ! C’est vrai qu’ils sont cons les palestiniens ! Il fallait y penser depuis le début : ils n’ont qu’à proclamer leur indépendance et hop les frontières prévues en 1948 seront automatiquement sous leur contrôle, les colons israeliens partiront et les petits papillons voleront des des champs de fleurs... Votre vision des choses quand à ce confli et plus qu’étroit !


                                              • Haldir Haldir 8 janvier 2009 17:57

                                                @Frédéric et Israel

                                                Et après vous vous étonnez et vous révoltez contre le comportement extrémiste des palestiniens... Belle preuve d’intelligence dont vous faite preuves ici.


                                                • ISRAËL 8 janvier 2009 18:31

                                                  A chacun sa "NATION"
                                                  certains choisissent la nation démocratique d’autres la nation obscurantiste...
                                                  Quelle sont les valeurs de la oumma ???
                                                  La république, la démocratie, la laïcité ...ou allah le prophéte et le coran avant tout ???
                                                  lorsque l’on voit les pays sous tutelle islamique...l’on devine...
                                                  culturel...peut être...ou cultuel !!!


                                                  • Haldir Haldir 8 janvier 2009 18:43

                                                    Alors que faire ? Vous dénoncez l’obscurantisme de certains pays... soit ! Mais posons nous la question de savoir pourquoi ces pays se tournent vers le fanatisme religieux.

                                                    Les gens cherchent avant tous des réponses à leur question et un espoir en l’avenir. Nous l’avons vu dans l’Histoire et ce pas très loin de chez nous : lorsque le présent est sombre les individus ont tendance à se tourner vers la radicalisme dans l’espoir d’un avenir meilleur. Pourquoi le Hamas a-t-il auatnt de succès ? Parce que la population palestinienne en a eu assez de subir l’occupation injuste d’Israel.

                                                    Que faire dans ce cas là ? Répondre à l’ewtrémisme par l’extrèmisme et la force ? Inutile et stupide car cela ne fera que conforter les extrémistes dans la conviction que leur cause et juste. Non au contraire il faut soutenir les hommes et les femmes de paix, soutenir les modérés et les hommes éclairés. Car on l’a déjà vu mais lorsque de tels hommes/femmes arrivent au pouvoir le processus de paix est de nouveau envisageable (et j’en reviens de nouveau à Rabin...)


                                                    • Haldir Haldir 8 janvier 2009 18:44

                                                      Ah oui j’allais oublier...

                                                      Vous dites "A chacun sa "NATION" "
                                                      Vous ne voyez donc aucune objection à ce que les palestiniens en obtienne une ?


                                                      • ISRAËL 8 janvier 2009 18:46

                                                        ISRAËL est prêt à négocier avec l’autorité palestinienne pas avec le hamas qui ne souhaite que la destruction d’ISRAËL

                                                        NE demandez pas à ISRAËL de négocier la façon dont il doit être rayé de la carte...


                                                        • L.S.B 8 janvier 2009 20:40

                                                          SAMEDI 10 JANVIER

                                                          GRANDE MANIFESTATION DANS TOUTE LA FRANCE

                                                          POUR ARRETER LE MASSACRE DES SIONISTES ET DES COLONIALISTES

                                                          763 MORTS - 3200 BLESSES - CA SUFFIT - ILS SONT PIRES QUE LEUR AMI HITLER -


                                                          • Le pirate des caraibes 9 janvier 2009 11:29

                                                            Et vous allez defiler contre les ATTENTATS A LA BOMBE PALESTINIENS Et LES TIRS DE ROQUETTES SUR DES CIVILS ISRAELIENS aussi ??

                                                            Vous allez defiler contre LES ISLAMISTES DU HAMAS ??

                                                            J’en doute  smiley


                                                          • pigripi pigripi 8 janvier 2009 20:43
                                                            > Où sont les vraies causes de la permanence du conflit en Palestine ?
                                                            pigripi Un article à 533 commentaires, c’est bon ça Coco pour les annonceurs.

                                                            Qu’est-ce qui fait vendre le plus ? le cul ou la haine ancestrale du Juif ?

                                                            Pour ce qui est du fond du problème actuel, le pilonnage de Gaza, a-t-on fait progressé la seule cause qui mérite d’être défendue, celle de la paix ?

                                                            A part une consommation effrénée de copier-coller et torrents de mots, d’insultes, d’injures, de préjugés, de prêt à penser, d’idéologies et d’idéologies contre-idéologies, de propagrande, que s’est-il passé sur ce fil ?

                                                            Du blabla virtuel auquel je me suis sentie obligée de participer scandalisée par les propos échangés. Cela en valait-il la peine ?

                                                            Car ce genre de cloaque se rouvre à chaque fois que le conflit rebondit, cela depuis des années et, sur ce site, avec une logorrhée purulente qui est si abondante que le "comité de rédaction" de ce site en rajoute. Gaza, Gaza, Gaza. Encore, ça marche la quantité, la répétition des mêmes complaisances vis à vis du politiquement correct.

                                                            La qualité, c’est quoi ? un OVNI ?

                                                            Et tout le monde fonce, moi la première parce que, bon sang, on ne peut pas laisser dire n’importe quoi. Et comme tout le monde, je finis par dire n’importe quoi. Le débat fait place au jeu, aux joutes viruelles. Ah c’qu’on rigole sur le "média citoyen" !

                                                            Si nous cherchions vraiment à faire cesser cet horrible conflit, nous aurions proposé de véritables débats, des réunions d’échange, des collaborations bienveillantes. Nous aurions pris date pour quelques actions. Je rêve car je suis une vilaine soixantehuitarde bien attardée...

                                                            Voilà, le nouveau numéro du "média citoyen" vient de sortir avec toujours le même Allain Jules et ses articles putassiers, du Gaza partout et quelques autres croustillances opportunistes.

                                                            Comme il est triste d’avoir autant de moyens de s’exprimer et d’en faire si peu de choses !

                                                            • Haldir Haldir 8 janvier 2009 21:08

                                                              Je suis d’accord Pigripi. Mais que propose-tu au final ?
                                                              Je comprend ton exaspération mais ton commentaire ne nous permet pas de faire évoluer correctement le débat. On continue donc à tourner en rond

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès