Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De la nécessité du complot

De la nécessité du complot

L’histoire des hommes est, qu’on le veuille ou non, le résultat de luttes incessantes menées pour le pouvoir, pour la liberté, pour Dieu ou pour l’argent. Cette histoire est devenue peu à peu l’Histoire, “officielle”, et se trouve remplie de mystères, de secrets, de complots. Mais lorsqu’on y regarde de plus près, on s’aperçoit que derrière toutes ces luttes se cache cette vérité : l’humanité à toujours été soumise, en réalité, à une lutte unique, celle des petits contre les grands. Cette lutte s’est accomplie dans le sang, le secret et le mensonge.

Le secret est un moyen indispensable aux tyrans établis ou en devenir, car il possède la qualité non négligeable de masquer ses objectifs. Ces objectifs étant la conservation (ou la prise) du pouvoir, il va sans dire que l’intérêt primordial des dominants est de cacher cette volonté de domination, et cela par tous les moyens possibles. L’argent appelant le pouvoir et le pouvoir appelant l’argent, il est naturel (et logique) que ces deux puissances s’allient, et certainement pas pour le bien du peuple. L’argent étant dans notre système actuel le bien le plus précieux, il est nécessaire que celui qui en possède le plus soit le plus puissant, ou à défaut le plus influent. Car il faut distinguer le pouvoir effectif du pouvoir réel : celui qui détient le premier n’est pas forcément le maître, tandis que le second si. Cela signifie que le pouvoir politique est dépendant du pouvoir financier, qu’il le veuille ou non. Le pouvoir politique a donc comme objectif d’atteindre la richesse, tandis que le pouvoir financier rêve d’agrandir encore sa puissance.

C’est là que commence le complot. Si l’intérêt réel des puissants de ce monde n’est pas, contrairement à ce qu’ils affirment tous, le bien de leur peuple (le capitalisme ne multiplie pas mais divise les ressources), ils ne peuvent tout de même pas en faire état publiquement : on imagine bien ce qui suivrait ! Ensuite, plusieurs problèmes surgissent de ce secret initial, et rendent inévitable l’utilisation dans un deuxième temps du mensonge, pour dans un troisième aboutir au complot. Car bien que les dominants se moquent du peuple, ils le craignent tout de même, car le nombre et la colère ont une force qu’ils ne pourraient contenir, à moins que de sacrifier ceux-là mêmes qui les nourrissent. C’est donc le mensonge qu’utilisent les dominants pour cacher le premier secret, c’est à dire qu’il leur faut à tout prix éviter que le peuple prenne conscience de sa force réelle, pour continuer à supporter sa situation. Ainsi les puissants font croire au peuple qu’ils travaillent pour lui, alors qu’en réalité ils travaillent pour eux-mêmes. Et pour ne pas rendre visible ce mensonge et continuer à servir leur but ultime, il leur faut malgré tout maintenir une apparence de justice et d’équité, ainsi qu’un niveau de vie suffisant au maintien de la productivité (un homme mal nourri travaille mal), tout en n’ayant derrière cette apparence que le soucis de garder une part toujours plus grande pour eux… sans cela, ils ne sauraient conserver longtemps le pouvoir.

Mais l’argent et le pouvoir ont ceci en commun qu’ils sont addictifs, et qu’il en faut toujours plus à celui qui les désire, que ce soit par complexe ou par ignorance. Ainsi, afin de satisfaire cet insatiable appétit, et poussés par la jalousie ou la concurrence (l’autre a plus que moi, ou il va racheter mes parts), ils se mettent en danger pour obtenir toujours un peu plus, au risque de tomber dans l’illicite, voire dans l’illégal. La corruption ayant d’ailleurs déjà tellement infesté la politique, les dominants se sont dotés de moyens législatifs discrets mais efficaces les protégeant pour les délits plus petits… Mais lorsque l’on monte dans la hiérarchie des pouvoirs, le montant des sommes en jeu, les conséquences humaines de certaines actions deviennent tellement importants qu’il est indispensable de les cacher au peuple. Et si on ajoute à cela la corruption chronique du système qui incite à “se soumettre ou se démettre”, le plus honnête des hommes accédant au pouvoir se verra confronté à ce problème : soit il accepte son fonctionnement et se retrouve mouillé et complice, soit il refuse et n’a plus qu’à sortir du jeu.

Une fois entré dans ce jeu, il n’est plus possible d’en sortir : c’est un cercle vicieux. Il faut protéger ses méfaits de l’appétit des médias, négocier des silences, légaliser certaines activités, blanchir l’argent, aider les “collègues”… Au bout d’un moment, ces hommes sont si embourbés dans leurs malversations, leurs secrets et leurs mensonges qu’ils ne peuvent plus reculer, et tentent in fine de se protéger totalement par de plus grands mensonges, pour obtenir plus d’argent, pour avoir plus de pouvoir. Arrivés au sommet de cette pyramide se trouvent les véritables puissants, ceux qui ont cessé de vouloir plus, car ils ont déjà tout. Ces derniers possèdent une idéologie, une vision du monde, avec le pouvoir de le modifier selon leurs volontés. Mais ils sont également rompus à toutes les techniques nécessaires pour en arriver là, c’est à dire une grande science du secret, du mensonge et de la corruption. Poussés par des considérations idéologiques et disposant de formidables capacités financières, ils sont capables (et nous l’avons vu à de nombreuses reprises au cours de l’Histoire) de provoquer des conflits dans d’autres pays, de fomenter des coups d’Etat, d’assassiner les “gêneurs”, de torturer des êtres humains. Ce genre de projets nécessite de multiples complicités, et une organisation secrète capable de protéger ses méfaits à n’importe quel prix, que ce soit celui de la misère ou du sang.

Car à un très haut niveau, les actions de ces puissants rapportent peut-être des milliards, mais ont également des répercussions bien réelles sur les peuples qui en subissent les conséquences. C’est de géopolitique qu’il s’agit alors, et c’est à coups d’espions, de diplomatie, de manoeuvres militaires ou de menaces que se règlent les problèmes. Il est inévitable qu’à ce stade le complot soit mis en place par les dominants, car les méthodes (ainsi que le caractère moral de l’utilisation de ces méthodes) sont clairement injustes et répréhensibles, condamnables, et même les lois que les dominants parviennent à faire voter pour se protéger ne suffiraient pas : des actions comme la guerre contre l’Afghanistan ou l’Irak, si on en connaissait le véritable objectif, seraient autrement considérées comme des crimes contre l’humanité.

Et en effet, comment expliquer l’injuste partage des richesses dont est victime le monde autrement que par le complot ? qui accepterait de voir un pays envahi par une armée sous le seul prétexte de s’en accaparer les ressources ? qui accepterait que quelques personnes possèdent la majorité des richesses de ce monde ? qui accepterait d’aller travailler, d’aller se battre, s’il savait que c’est pour servir une cause contraire à son propre intérêt ?

Le seul moyen de comprendre le monde d’aujourd’hui est d’accepter l’existence du complot. Sans cette hypothèse, il est impossible d’expliquer comment le monde d’aujourd’hui en est arrivé là. L’objectif secret de conservation, ou de renforcement du pouvoir des dominants est la cause du paradoxe actuel qui se voit de plus en plus clairement : plus nos dirigeants font mine de vouloir arranger les problèmes économiques et sociaux dus à la crise, et plus la crise devient importante. Ce décalage, que l’on voudrait croire le résultat de l’incompétence de nos dirigeants, renforce pourtant le pouvoir de ces derniers sur les peuples, qui eux sont de plus en plus oppressés par les mesures prises… les économistes ne comprennent pas, les sociologues non plus : c’est qu’ils balayent d’un revers de manche la seule hypothèse valable, le complot. Mais en haut de la pyramide des pouvoirs et de la richesse, les véritables dominants s’agitent en secret pour renforcer leur domination, en créant les conditions économiques, sociales, religieuses et culturelles favorables à l’exécution de leur pouvoir. En renforçant un monde injuste il le rendent violent et dangereux, et justifient ainsi le besoin des peuples de se faire protéger par les puissants… puissants qui perdraient tout leur pouvoir si l’on s’apercevait que, loin de le rendre plus juste et moins violent, c’était justement eux qui le rendaient ainsi.

Mais ne soyons pas pessimistes, et faisons confiance au temps : car même si le secret est bien gardé, un complot finit toujours par devoir se montrer au grand jour : et ce jour-là, quand les masques tombent, l’Histoire finit toujours par rendre justice à la vérité : comment, autrement, connaitrions nous l’existence des complots précédents ?

Caleb Irri

http://www.calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.89/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • edzez edzez 5 juillet 2010 10:41

    "on n’établit pas une dictature pour sauver une révolution, on fait une révolution pour établir une dictature" Orwell

    c’est tres vrai. De nos jours on s’eloigne de la verité , on sombre dans les tenebres de l’ignorance, et on va vers le chaos


    • Alpo47 Alpo47 5 juillet 2010 13:42

      Une nouvelle analyse, édifiante, de l’auteur. Merci à vous.

      Puis je ajouter un mot sur le rôle des religions dans l’histoire humaine ? Instigatrices ou collaboratrices, elles ont toujours contribué à maintenir l’ordre établi. L’une dira « Inch Allah » et l’autre« bienheureux les malheureux, car le royaume des cieux leur appartient », une autre ... autre chose. Elles se sont quasiment toujours opposé aux (vraies) révolutions et ont largement contribué à .. ne rien changer.

      Nous reste maintenant à commencer à trouver comment en sortir, reconquérir notre liberté ?
      Si la « Désobéissance civile » semble bien être un pas très important de reconquête, et après ?
      Quels sont les premiers actes, qui enclencheront prise de conscience, union et actions collectives ?


    • liberta 5 juillet 2010 10:47

      Très bon article
      Il y manque les noms des outils permettant ce pouvoir de l’ombre

      Ces groupes ne sont pas connus de la majorité des citoyens , spécialement en France, puisque les médias sont impliqués dans ces groupes

      Ils se nomment :
      Le CFR (Council Foreign Relations)
      La Trilatérale Commission
      Le groupe Bilderberg
      Les Skulls and Bones
      Et bien d’autres

      Gâce au net les informations les concernant circulent maintenant mais le grand public est souvent incrédule à leurs activités, tant elles sont suspectes

      Comment peut on en effet imaginer que des élus, un gouvernement puisse oeuvrer contre le bien des citoyens ?

      Et pourtant l’Histoire regorge d’exemples




      • edzez edzez 5 juillet 2010 10:53

        Les complots ça existent depuis toujours, on a vu comment les complotistes essayaient d’assassiner les prophetes.

        Ou bien recement les hommes politiques , les eveques ...


      • edzez edzez 5 juillet 2010 11:10

        J’en ai vu des dizaines de documentaires, sur le CFR, FMI, Bohemians club...
        ça me passionne, tres interressant .
        Le plus interressant pour moi , c’est le complot bankster.


      • foufouille foufouille 5 juillet 2010 11:11

        et le siecle
        les think tank genre montaigne
        les machins ecobobos payes par BP
        etc


      • gimo 5 juillet 2010 11:01

        Un dictateur na pas de concurrent 

        à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi.

        • le naif le naif 5 juillet 2010 11:56

          Bonjour Gimo  smiley

          Tout à fait d’accord avec toi, le pire étant que parfois, il n’est nul necessaire de cacher son programme, pour le mettre en œuvre, au contraire, mieux vaut l’énoncer clairement, de toute manière personne n’y croira....

          Slts
           


        • gimo 5 juillet 2010 12:12

          bonjour @ naif


          c’est que les gens sont plus rassurés à faire les moutons

          qu’à prendre conscience de leur liberté ainsi que celle de leurs enfants

           et de l’exercer.

          Pour 70% la liberté, c’est terrifiant.  ça leur fait peur !!!!DES EUNUQUES A PLAIDRE


        • Albar Albar 5 juillet 2010 11:27

          Bel article

          Le nihilisme des Hommes par/pour le pouvoir avec son corollaire l’argent et la nécessité absolue de la piété dans la foi, dans le sens ou l’individu se remet en cause.

          ’’ Celui qui sauve une vie, sauve toute l’Humanité ", au delà point de salut !

          Quant au complot, par définition il porte en soi une connotation péjorative voir négative, alors qu’on se doit de positiver quand on est tant soit peu équilibré.

           


          • le naif le naif 5 juillet 2010 12:11

            @ Musima

            Dans le cas du 11 septembre, je crois que le refus de la « théorie du complot » tiens surtout au fait que l’accepter, reviens à accepter que la démocratie est morte et enterré depuis longtemps ( si tant ait qu’elle n’ait jamais existé) En effet, si on accepte l’idée du fals flag, alors, on ne peux plus croire en rien et continuer à faire comme si.

            On retrouve cette même schizophrénie chez les électeurs qui continuent à aller voter tout en dénonçant toutes les turpitudes de nos élites en place depuis des dizaine d’années. Il faudrait déjà se rendre compte que nous n’avons jamais connu de vrais régimes démocratiques, nous sommes passé d’un régime de servage à un régime de servitude volontaire......

            LE LOUP ET LE CHIEN (*)


             Un Loup n’avait que les os et la peau ;
             Tant les Chiens faisaient bonne garde.
            Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
            Gras, poli (1), qui s’était fourvoyé par mégarde.
             L’attaquer, le mettre en quartiers,
             Sire Loup l’eût fait volontiers.
             Mais il fallait livrer bataille
             Et le Mâtin était de taille
             A se défendre hardiment.
             Le Loup donc l’aborde humblement,
             Entre en propos, et lui fait compliment
             Sur son embonpoint, qu’il admire.
             Il ne tiendra qu’à vous, beau sire,
            D’être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
             Quittez les bois, vous ferez bien :
             Vos pareils y sont misérables,
             Cancres (2), haires (3), et pauvres diables,
            Dont la condition est de mourir de faim.
            Car quoi ? Rien d’assuré, point de franche lippée (4).
             Tout à la pointe de l’épée.
            Suivez-moi ; vous aurez un bien meilleur destin.
             Le Loup reprit : Que me faudra-t-il faire ?
            Presque rien, dit le Chien : donner la chasse aux gens
             Portants bâtons, et mendiants (5) ;
            Flatter ceux du logis, à son maître complaire ;
             Moyennant quoi votre salaire
            Sera force reliefs de toutes les façons (6) :
             Os de poulets, os de pigeons,
            ........Sans parler de mainte caresse.
            Le loup déjà se forge une félicité
             Qui le fait pleurer de tendresse.
            Chemin faisant il vit le col du Chien, pelé :
            Qu’est-ce là  ? lui dit-il. Rien. Quoi ? rien ? Peu de chose.
            Mais encor ? Le collier dont je suis attaché
            De ce que vous voyez est peut-être la cause.
            Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
             Où vous voulez ? Pas toujours, mais qu’importe ?
             Il importe si bien, que de tous vos repas
             Je ne veux en aucune sorte,
            Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor.
            Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

            Jean de la Fontaine

            Slts


          • voxagora voxagora 5 juillet 2010 12:20

            calcul, alliance, arrangement, intrigue,
            machination, tripotage, manège,
            menées, conspiration, coalition,
            manigance, trame, manoeuvre, agissements etc etc etc etc etc etc...


          • gimo 5 juillet 2010 12:50

            musima et naif


            C’est commode et ça permet de ne pas s’interroger sur ses propres pulsions.
             comme les juges dans une affaire de viol qui jugent plus l’homme que
            l’acte lui même par ressentiment subconscient inavoué et honteux de leurs 
            propres pulsions qui sont guère plus luisante que l’homme qu’ils jugent

            il y va aussi de la peur de reconnaitre la vérité pour bp de citoyens 

            comme le cocu qui n’accepte pas la réalité que sa femme le trompe et ne veut pas savoir tout en le sachant alors on joue sur les apparences et sur le bien pensant 
            reconnaitre que on est dans l’erreur il faut bp de courage et honnêteté de soi
            cela revient a dire de se tromper soi même et cela il ne peut l’admettre
            il préfère la  déchéance a la vérité et être soi 
            bref !!!!! un fantôme de la vie
            il y va de même pour pour lui sur cette démocratie !!! il veut voter une béquille mentale

          • morice morice 5 juillet 2010 12:06

            Le seul moyen de comprendre le monde d’aujourd’hui est d’accepter l’existence du complot.


            baratin complet.

            « Mais ne soyons pas pessimistes, et faisons confiance au temps : car même si le secret est bien gardé, un complot finit toujours par devoir se montrer au grand jour : et ce jour-là, quand les masques tombent, l’Histoire finit toujours par rendre justice à la vérité : comment, autrement, connaitrions nous l’existence des complots précédents ? »

            pour l’assassinat de Kennedy on sait officiellement alors.... première nouvelle. Votre texte est creux, vide , et participe plutôt d’un état d’esprit négatif : « bof, comme y’en a toujours, un de plus ou un de moins » : c’est CELA que vous visez à faire croire en réalité, et c’est DEPLORABLE.



            • foufouille foufouille 5 juillet 2010 12:42

              et la CIA fait pas de complot


            • gimo 5 juillet 2010 12:56

              morice


              pour l’assassinat de Kennedy on sait officiellement alors

              OUI MAIS CELA bp de gens veulent ne pas le croire et  cela reste un non- dit
               la est le drame

            • Pyrathome pyralene 5 juillet 2010 12:44

              Des complots ?? mais le capitalisme est un complot à lui tout seul.......


              • Guit'z Guit’z 5 juillet 2010 13:38

                Mouais, rien de très neuf.

                Tout ce que dit l’auteur est déjà présent chez Marx - et même Jean-Paul 2 convenait que, je cite : « Le monde n’est pas partagé entre les bons et les mauvais, mais entre les riches et les pauvres. »

                De plus, ce papier omet d’évoquer le « processus sans sujet » que constitue le double engrenage du Capital et de la Technique : sous la corruption des hommes, la logique perverse du système... de laquelle ressort la vanité de toute espoir d’un monde meilleur sans le secours de cette « espérance » dont Bernanos disait qu’elle est justement « le désespoir surmonté ».


                • Martin D 5 juillet 2010 14:56

                  un sage musulman a dit un jour a ses étudiants " trop d’argent (pour une personne) mène à la vanité. la vanité mène à l’oubli de Dieu. l’oubli de Dieu mène à sa désobéissance. Sa désobéissance (mène) à l’enfer. Rusez contre Satan (qui permet la vanité) en aidant ceux qui ne peuvent subvenir à leurs besoins vitaux (manger, boire, habiter)...


                  • Albar Albar 5 juillet 2010 15:58

                     Le titre de cet article pourrait être pris pour un intitulé d’une doctrine aux contours Darwiniens ou primauté est au plus fort, un véritable clin d’œil au mouvement sioniste, et aux comploteurs de tout poils ; comme quoi persévérer dans l’infamie pour un idéal de puissance, justifie tous les excès ; cela pourrait  passer pour un tantinet naturel des choses. La foi (toutes les fois), ne serait ce qu’en l’Homme pourrait faire face aux esprits dérangés et mal intentionnés.

                    Les bombes sur Hiroshima et Nagasaki sont des crimes contre l’humanité, leurs utilisateurs sont des déséquilibrés, des monstres ; tout comme ceux des véritables comploteurs du 9/11.


                    • non667 5 juillet 2010 15:59

                      à caleb
                      des évidentes généralités philosophiques ,cela va sans dire ,ça va mieux en le disant
                      comme monsieur jourdain .........
                      on peut comploter sans le savoir .
                      un lion n’est pas cruel ni comploteur ,il est carnivore .

                      à tous
                      quel est le plus grand complot de tout les temps ?? le plus ancien ???
                      ...................................................................... ...............................................
                      vous ne voyez pas ???????
                      un indice !
                      il est caché /codé dans le chapitre XVII de la genèse !

                       à guit’z qui écrit :
                      « ce papier omet d’évoquer le »processus sans sujet" que constitue le double engrenage du Capital et de la Technique :"
                      j’ajoute :
                      avant le progrès technique chaque roi avait besoin de millions d’esclaves pour assurer sa nourriture ,sa sécurité ,son train de vie , sa magnificence +++
                      aujourd’hui 10 millions de rois(financiers ) non besoins que de 1 million d’esclaves humains et de machines robotisés(qu’ils possèdent par actionnariat s’appropriant ainsi le progrès technique ) pour leur assurer les mêmes choses en mieux
                      leur problème est que la vil populace viennent épuiser les ressources naturelles non renouvelables (pétrole,engrais , terres arables )
                      d’ou la politique de développement durable et d’économie d’énergie
                      d’ou la recherche génétique pour trouver des armes généto-virales sélectives d’attaques et de protections pour détruire la vil populace en épargnant ceux qui ont les gènes protecteurs (acquis ou innés )


                        • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 6 juillet 2010 06:42

                          Pour approfondir ce vaste sujet :


                          • Agor&Acri Agor&Acri 6 juillet 2010 09:38

                            Merci Caleb.

                            En quelques lignes, tu mets à portée de compréhension de tous
                            ce fameux concept du « complot »,
                            que le citoyen-consommateur moyen, intoxiqué par la propagande médiatique, refuse généralement d’admettre.

                            Bravo pour la clarté de la démonstration.

                            J’en profite pour signaler ce nouveau message (d’hier), intitulé « LES POMPIERS DU MONDE »
                            sur l’excellent forum du SILENCE DES LOUPS
                            qui travaille intelligemment au décryptage factuel des mensonges des élites.


                            • edzez edzez 6 juillet 2010 17:55

                              Bientot il faudra decrypter aussi ces sites qui veulent decrypter , smiley

                              par exemple les series des videos Wake up project , les signes( the arrivals ...) ils sont à prendre avec les pincettes , une grosse propagande pro chiites , la dessous.

                              http://www.islam-al-haqq.com/article-pour-les-amateurs-des-series-the-signs-les-arrivees-et-hodm-46651802.html&nbsp ; ils en parles sur ce site, qui est tres bien pour les néophytes de l’islam.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès