Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De quelle gauche Terra Nova parle-t-elle ?

De quelle gauche Terra Nova parle-t-elle ?

Terra Nova le think tank de gauche l'affirme : «  la gauche centrée sur la classe ouvrière est en déclin » et explique l'incapacité de cette gauche à renouer avec ces classes populaires. Mais de quelle gauche parle-t-elle ?

Ainsi, après l'UMP, spécialiste des débats « sans tabou », c'est au tour de Terra Nova, think tank qui se réclame de gauche, de succomber à cette mode .

Dans un rapport publié sur son site Terra Nova affirme que : La sociale démocratie ne pourrait gagner en 2012 qu'en faisant l'impasse sur le vote des classes populaires et en misant sur celui d'autre catégories plus porteuses !

Or, au moment où les appels à l'union à gauche se multiplient, essayant de regrouper sous une même bannière, toutes les composantes de celle-ci. Le débat que viennent de lancer Bruno Jeanbart et Olivier Ferrand ressemble bien à un mauvais coup porté à leur camp.

Et, bien qu'Olivier Ferrand essaye de se défendre dans un billet, parfaitement contradictoire avec le rapport et portant le titre de : Qui défend les classes populaires publié aujourd'hui, le mal est fait !

Outre ce qu'expliquait mon camarade Variae sur son blog hier : « (...) Le groupe de travail Terra Nova, confondant cause et conséquence, inspecte les facteurs déterminant le vote de gauche aux dernières élections, et en tire, au petit bonheur la chance, un inventaire à la Prévert de catégories mélangeant genre (les femmes), origine (les immigrés), âge (les jeunes), diplôme (les diplômés du supérieur) et situation professionnelle (les CSP+) (...) »

Terra Nova écrit que : « Partout en Europe, la social-démocratie est en crise. Elle ne gouverne plus que dans 6 pays sur 27 (...) Le modèle de société porté par la social-démocratie – l’économie sociale de marché, autour de la construction de l’Etat-providence – n’est plus compatible en l’état avec le nouveau monde globalisé. Il doit être refondé (...) »

Mais, vous êtes vous posé messieurs les beaux esprits de Terra Nova la question de vraiment savoir pourquoi la sociale démocratie ne fait plus recette en Europe ?

Peut être d'avoir finit, dans beaucoup de cas, à tellement ressembler à la droite que leurs électeurs ont préféré voter pour les écologistes, des formations plus à gauche ou tout simplement se réfugier dans l'abstention !

Ou peut être d'avoir oublié ses valeurs en cours de route comme l'écrivait Philippe Marlière sur D&S : « (...) Avant son recentrage des années 80, la social-démocratie s’était définie à travers son action contre les injustices sociales (économiques et culturelles). A ce titre, elle a toujours été perçue par le public comme une force de gauche. Après vingt années de « modération » économique, de cogestion néolibérale et d’alliances avec la droite sur le plan national et européen, la nature de gauche des partis sociaux-démocrates est incertaine. En tout cas, elle n’apparaît plus comme allant de soi pour un nombre croissant d’électeurs. L’Europe sociale, revendiquée par les sociaux-démocrates, n’a connu aucune avancée majeure, car elle est rejetée par une majorité des partis issus du Parti des socialistes européens (...) »

En France, la sociale démocratie n'a pas perdu ses électeurs des classes populaires parce : « (...) Les classes populaires (ouvriers et employés) ont (...) des valeurs culturelles conservatrices (ordre et sécurité, refus de l’immigration et de l’islam, rejet de l’Europe, défense des traditions…) » Mais bien parce qu'elle a délaissé le champ social, le laissant aux seuls partenaires sociaux avec le déséquilibre que l'on connaît entre la puissance des organisations d'employeurs et les syndicats de salariés.

La mondialisation acceptée, telle quelle, par la droite et une partie des sociaux démocrates a touché en premier ces mêmes ouvriers et employés qui ont du, soit accepter de baisser leurs salaires (travailler plus pour le même tarif) ou simplement voir fermer leurs usines !

Ce qui serait, selon Terra Nova, une chance pour les sociaux démocrate puisque : « (...) il est possible d’identifier au sein des classes populaires des sous-catégories plus aisées à raccrocher à la gauche. Il y a d’abord les précaires, les chômeurs, les exclus : ceux-là votent à 70% à gauche (...) » Quant aux autres, pas de temps à perdre puisque :«  le problème de la gauche se situe avec les classes populaires au travail, qui sont en CDI mais qui ont peur du déclassement (...) »

Mais direz-vous, quid des réactions à gauche et notamment au PS sur cette vision bien particulière de faire de la politique ?

Arnaud Montebourg a écrit sur son blog : « (...) Mon analyse diffère radicalement de celle de la note de Terra Nova (...) Même si les catégories populaires s’abstiennent massivement aux élections régionales, cantonales ou européennes, je n’oublie pas que le taux de participation a été massif en 2007 parmi elles comme dans l’ensemble du pays. Je n’oublie pas que leur vote est déterminé par la capacité ou non de la gauche à répondre aux causes et conséquences de la mondialisation. La clé de la victoire pour la gauche, dans l’avenir proche comme sur le long terme, c’est le lien qu’elle doit renouer avec ces classes populaires (...) »

Pierre Moscovici a également, sur RFI, rejeté les arguments de Terra Nova !

Et enfin, Solférino 2012 qui est un groupe de plus de 50 députés socialistes qui veut conforter l'action de Martine Aubry à la tête du Parti socialiste a écrit : « (...) Ce choix, défendu dans certains milieux bien pensants et ripoliné en modernisme, serait mortifère pour la Gauche. D'abord parce que ce qui a toujours été au coeur de la Gauche et qui l'a réunie est la volonté d'améliorer d'un même mouvement les conditions de vie quotidiennes des classes moyennes et populaires. Toutes les victoires de la Gauche se sont bâties sur ce principe, et notamment celle du 10 mai 1981 (...) »

Et oui, monsieur Ferrand, il ne suffit pas aujourd'hui de publier une sorte de rectificatif qui permettrait de décrypter ce que vous avez publié la veille. C'est hier qu'il fallait le faire figurer avec votre « essai » !

Reste maintenant à savoir si certains candidats à la primaire socialiste sont en mesure d'approuver le raisonnement de Terra Nova. Si c'est le cas, qu'il se fassent connaître rapidement, afin que les votants à cette primaire, les éliminent rapidement et sans remord !


Crédit photo
Terra Nova


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • criticaldistance 14 mai 2011 11:11

    Le PS des fraudeurs de l’ISF comme Hollande (qui sous estime la valeur de sa villa au Neuilly de Cannes), des héritières comme Aubry (fille Delors qui a créé l’UE néo-conservatrice), de la gauche ultra caviar de DSK, mise sur l’alliance bobos et assistés profitant du système .

    La note, payée par les travailleurs .

    C’est cela, la fausse gauche .

    Comme par hasard, l’immigration de masse, colonisation liée à un différentiel démographique et d’aides sociales, promue par toute la gauche, du révolutionnaire de salon au grand bourgeois, est contre l’intérêt des travailleurs .

    Je conseille à la droite d’utiliser au maximum le filon des travailleurs victimes de cette fausse gauche .

    Afin que la vraie gauche se distingue, s’il y en a une !

    En tout cas ce n’est pas Mélenchon simple rabatteur de voix du directeur du FMI, Mélenchon n’a mis aucun condition concrète à son soutien au PS, Mélenchon est favorable à la colonisation de peuplement, contraire à la liberté, et aux intérêts de la nation .


    • Guy Liguili Guy Liguili 14 mai 2011 14:15

      Pourquoi l’immigration, de masse ou non, serait contre l’intérêt des travailleurs ?


    • Proudhon Proudhon 14 mai 2011 15:02

      @Gui Liguili

      Par ce que l’immigration de masse sous prétexte que les ouvriers français ne voulaient pas faire le sale boulot a fait baisser les salaires des ouvriers. Vous oubliez sans doute que le patronat français envoyait des émissaires dans les pays du maghreb et autres pour recruter de la main d’oeuvre bon marché.
      Ce qui ne veut pas dire que la faute en incombe aux immigrés mais simplement à l’oligarchie de l’époque.


    • jacques jacques 14 mai 2011 16:32

      @Par Guy Liguili (xxx.xxx.xxx.76) 14 mai 14:15—
      La mise en concurrence des ouvriers par les patrons datent de longtemps par contre la mise en concurrences des patrons par les ouvriers leurs est interdites par le chômage de masse suite à une immigration de masse favorisée par tous les gouvernements,elle n’a existé qu’au début des « 30 glorieuses » .


    • wesson wesson 14 mai 2011 19:06

      bonjour proudhon,

      "Par ce que l’immigration de masse sous prétexte que les ouvriers français ne voulaient pas faire le sale boulot a fait baisser les salaires des ouvriers."

      ben oui, c’est con ! mais c’est très exactement la conséquence structurelle du traitement indigne qui est réservé aux immigrés. En acceptant qu’ils soient traités comme des merdes, ils sont aussi payés comme des merdes, ce qui en dernière analyse les mets en concurrence avec des travailleurs au meilleurs salaires, et donc fait baisser en moyenne les salaires.

      Je vais le dire plus clairementpour que personne n’en manque une miette : le premier effet du racisme n’est PAS de faire baisser l’immigration - au contraire tout au plus celle ci devient illégale, mais de faire baisser les salaires des bons français de souches qui déçus par la gauche s’apprètent à voter pour le parti qui va le plus aggraver leur situation !


    • kemilein 14 mai 2011 23:02

      « Mélenchon est favorable à la colonisation de peuplement, contraire à la liberté, et aux intérêts de la nation . »

      faux, cet homme l’a expressément dit : « l’immigration est une tragédie, avant pour celui qui s’arrache a sa famille et son pays, pour venir se faire exploité chez nous »

      et s’il veut régulariser ces gens c’est par dignité !
      ces gens qui une fois ici, le sont parfois depuis une décennie !
      que ne méritent-ils pas plus la nationalité que les bobos né d’une pelle de platine dans le gosier, qui n’ont pour ambition que l’asservissement du plus grand nombre a leur mesquine volonté.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 15 mai 2011 00:13

      On peut discuter de la poule et de l’oeuf, mais le résultat concret est que si on augmente l’offre de travail il y a une pression à la baisse sur les salaires.. Donc stopper l’immigration. Rien de raciste là-dedans. Evidemment, si on ne le fait pas et que la demande de travail ne correspond plus à l’offre il y en aura des confllts et la race y jouera un rôle, entre autres, comme tout autre facteur d’identification.


      Le problème, c’est que le capital est heureux d’avoir une main d’oeuvre surabondante et est mort de rire si la gauche demande plus d’immigration… Il faut être SÉRIEUX pour arrêter l’immigration, mais la droite réussit a convaincre une partie de la gauche de s’y opposer. Semer la zizanie est l’arme la plus puissante de la droite. 


    • paoum 14 mai 2011 12:18

      « l’alliance bobos et assistés »

      mais les plus assistés ce sont le entreprises du medef, c’est à eux que l’on verse le plus de fric....

      vu comme ça... smiley


      • criticaldistance 14 mai 2011 12:28

        assistés d’en haut

        assistés d’en bas

        ceux d’en haut sont les mêmes, assistés par gauche ultra caviar ou droite bling bling
        exemple : DSK défiscalisant les stock options, Fabius et les oeuvres d’art (même si faux art dit contemporain, seule l’Histoire décide de ce qui est de l’art)

        ceux du milieu ou d’en bas

        droite : médecins (exemple du généraliste qui fait payer une consultation pour un simple vaccin), agriculteurs (même si pollueurs)

        gauche : fonctionnaires de bureau (absolument débordée, comme faire 35 heures en une semaine), allocataires, immigrés

        la différence entre gauche et droite c’est que la droite n’est pas censée défendre les intérêts des travailleurs

        alors que la gauche si

        la gauche ultra-caviar à la Béart : résidence fiscale en Suisse, faire payer à la classe moyenne, aux travailleurs, sa ’générosité’




        • samuel_ 14 mai 2011 12:44


           « Terra Nova le Thinck Tank de la gauche »

           Heu... vous serez gentil de laisser le droit à des gens d’avoir une autre idée personnelle de la gauche.

           Je veux bien admettre que D$K est de gauche puisqu’il se réclame de la gauche. Mais D$K ça n’est pas ma gauche. Pareil pour Terra Nova son Thinck Tank.


          • kemilein 14 mai 2011 23:09

            vous avez raison et tore !
            raison de dire que D$K n’est de gauche que puisqu’il l’a dit !
            mais enfin ! entre dire et faire y’a un gouffre !.
            donc tore sur le fait D$K « gauche », une gauche de droite n’est pas de gauche.

            le PS est métastasé par des soi disant sociaux-démocrates
            la bonne blague !!
            économie > ultralibéral (question social ? la dette et les CRS)
            politique > Eurpoéiste (antidémocratique)

            PS > ATL aristo-techno-libéraux


          • papi 14 mai 2011 13:32

            @ l’auteur

            Ou est donc passée la gauche ?? S’est t-elle fondue dans un monde néo-libérale, voué au culte
            de l’argent ? s’est -elle rangée à la faillite et la disparition de l’état ? Ces questions que nous nous posons tous nous laissent tristes et inquiets pour l’avenir. L’abandon de la classe ouvrière
            des Français moyens, la disparition de notre industrie , la montée permanente du chômage, la perte du pouvoir d’achat, et les délocalisations semblent laisser de glace les dirigeants actuels de la gauche.. La gauche représente t-elle encore les idées de Jaures ? Posons -nous la question et cherchons oû se trouvent aujourd’hui les véritables défenseurs du monde ouvrier et du peuple ? En fait il n’y a pas à chercher longtemps, et le monde ouvrier lui ne s’y trompe pas ..


            • Robert GIL ROBERT GIL 14 mai 2011 14:05

              une vraie gauche a le devoir de porter des projets nouveaux, pas de rafistoler ce

              qui a été détruit. Il faut redonner l’espoir et la confiance à nos concitoyens afin

              qu’ils se réapproprient leur avenir. L’abolition de l’esclavage, la journée de 8H, les

              congés payés, les retraites et la sécurité sociale ... ; ça c’était de l’utopie à l’époque !

              Et pourtant ! Donnons nous aussi les moyens de rêver ! Donnons-nous les moyens

              de réaliser nos rêves ! Ne nous trompons pas d’adversaires, ne nous trompons pas

              de colère !..............

              http://2ccr.unblog.fr/2011/02/06/en-france-aussi-la-revolution/


              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 14 mai 2011 14:08

                Bonjour,

                vous avez comme nous remarqué le changement de file de Besson entre les deux tours, il apparait clair que la gauche était depuis longtemps mitée par la cia dont surement porschek ( dsk ), Libération, fondé sous l’égide de Jean-Paul Sartre, le premier numéro paraît le 18 avril 1973. Positionné à l’extrême gauche à ses débuts, Libération évolue vers la gauche sociale-démocrate au début des années 1980 et depuis a aujourd’hui pour actionnaire de référence Édouard de Rothschild (38,87%), du groupe Lagardère 100 % média, cad 99 % pub....

                aujourd’hui c’est un repère de bobos de rives gauches. Henry Botul Levy était aussi de gauche, aujourd’hui il cire encore les pompes des marchands d’armes pour le compte des israélo-zuniens La gauche est complètement mitée, beaucoup de gauchistes roulent aujourd’hui en porsche et ceux qui sont restés de gauche vont voter fn ou plutôt écolo.

                à ce propos, souvenez vous, 16,9 % aux dernières législatives ont voté écolo. il ne manque plus que 2 petits % pour arriver derrière mlp et se retrouver au second tour, c’est pas beau ça !


                • papi 14 mai 2011 14:16

                  @ lisa sion

                  Ne vous y trompez pas ! les sondages ne sont pas en vérité le miroir des intentions profondes des électeurs.. Les sondages sont commandés par la presse , la bonne presse ! et par là même manipuler l’opinion.. alors il faut être prudent dans nos prospectives, et pénétrer en profondeur dans les aspirations des citoyens qui seront les futurs électeurs , et là il y aura des surprises..


                  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 14 mai 2011 14:54

                    @ papi,

                    quand je dis : « 16,9 % aux dernières législatives ont voté écolo. » c’est pas un sondage. Les dominants en fonction du nombre élevé de candidats(12) ont vu leurs score de 2007 passer en dessous de la barre des 20 %. Vous dites « il faut être prudent dans nos prospectives, » ce n’est pas une prospective, papi, l’heure n’est plus à la discussion de comptoirs ni de conteurs, il faut absolument renverser par les voies légales les dominants usurpateurs de notre démocratie, et l’occasion se présente, y’a plus qu’à ramasser à la pelle le plus grand parti de France, les abstentionnistes, et les pousser à enfoncer la porte ouverte par la catastrophe de Fukushima.  


                    • le journal de personne le journal de personne 14 mai 2011 15:05

                      Déesse A

                      B :
                      Déesse A… mieux vaut tard que jamais… Le 10 mai n’est pas un jour comme un autre

                      A :
                      Oui…mais si vous voyez ce que je veux dire… aucun jour ne l’est… si chacun fait ce qui lui plaît !

                      B :
                      Et vous, dans la peau de la primadonna, vous vous y voyez déjà ?

                      A :
                      Ça dépend de quel opéra, si c’est du Mozart ou du Salieri que l’on s’apprête à jouer… le modèle la copie ou la copie de la copie… tout dépend de la partition, en politique comme en musique.

                      B :
                      Et votre Don Juan, qu’est-ce qu’il devient ?

                      A :
                      Je crois qu’il en a fait le tour.

                      B :
                      En clair il a réalisé tous ses rêves ?

                      A :
                      Excepté un : celui de réaliser celui des autres… de tous ceux qui ne croient plus en rien.

                      B :
                      Et la Porsche est-elle toujours aussi tranquille ?

                      A :
                      On ne peut plus tranquille : ce sont les porcs qui ne le sont plus.

                      B :
                      Vous allez peut-être nous resservir un petit slogan caviar qui consiste à dire, que le faste n’est pas néfaste en soi…

                      A :
                      Non, j’ai pour vous un autre distinguo : entre celui qui a tout et celui qui veut tout avoir, dans un cas il s’agit du verbe être, et dans l’autre du verbe avoir.

                      B :
                      Qu’est-ce que ça va changer pour nous ?

                      A :
                      Vous changer vous-même au lieu de laisser à quelqu’un d’autre le soin de le faire !

                      B :
                      Avez-vous songé un instant à la probabilité d’une France en bleu marine ?

                      A :
                      C’est comme si on me disait que le RSA rend les noirs plus riches et les blancs plus pauvres …
                      On ne me fera jamais avaler ce genre de couleuvre.

                      B :
                      Croyez-vous qu’il reste encore au politique une petite marge de manœuvre pour ne pas céder aux diktats financiers… d’un monde mondialisé.

                      A :
                      Le monde est un village, mais aucun village n’est le monde…si chacun pense à son voisin, il y aura beaucoup moins de pépins pour tout le monde.

                      B :
                      Déesse A, si je puis me permettre : est-ce que vous avez la Foi ?

                      A :
                      Non… je suis athée… je suis une femme qui reprend à son compte notre vieille devise républicaine : liberté, égalité, fraternité, ou la mort… c’est la formule en entier parce que je ne fais jamais les choses à moitié.
                       


                      http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/deesse-a/


                      • vasionensis 14 mai 2011 15:13

                        @ Samuel :

                          Je veux bien croire que DSK ne soit pas votre gauche, et c’est tout à votre honneur, mais cela n’en fait pas pour autant un homme de droite :
                        - comme vous le reconnaissez vous-même, il est étiqueté de gauche : quand le PS lui a-t-il retiré sa carte au motif de droitisme ?
                        - et puis il ne serait de toute façon pas de ma droite.

                          Ce n’est la première fois depuis le 10 mai 1981 que des gens s’estimant de gauche se tirebouchonnent le scrupule avant de se rallier finalement à quelqu’un qui n’est pas, et de loin, de gauche au même titre qu’eux.

                          Le plus beau est encore le cas de M.Mitterrand, ancien de l’AF, porté au pouvoir par une gauche unanime, y compris les antifascistes obsessionnels qui ont généralement l’odorat plus exigeant.

                          Alors messeigneurs, installons-nous à l’ombre et sirotons frais, en contemplant la danse des sept voiles des futurs ralliés.
                          

                        • samuel_ 14 mai 2011 19:59


                           Le parti pour lequel je voterai appellera peut-être à voter DSK au 2nd tour, car il faut quand même bien, quand on est minoritaire, se rallier aux électeurs suffisamment nombreux pour faire passer leur favori au 2nd tour, et dont le favori nous plait le plus parmi les deux possibles.

                           Mais j’espère que le parti que j’aurai choisi ne participera pas à un gouvernement DSK.

                           Et je laisse à DSK l’entière responsabilité de se dire de gauche.


                        • ottomatic 14 mai 2011 15:15

                          La gauche officialise juste son appartenance à la bande du fouqets, du siécle etc...


                          • jaja jaja 14 mai 2011 15:21

                            Fouquet’s, le siècle un peu petit pour un directeur du FMI... Tout ça c’est officialisé depuis longtemps...

                            Je me demande si tout ce cinéma ce n’est pas pour présenter au final un candidat plus « propre », style Hollande, qui ferait la même politique que DSK, celle du PS....


                          • ottomatic 14 mai 2011 15:36

                            @Jaja, ca ne change rien, si DSK n’est pas président, c’est en tant que président du FMI qu’il dirigera la France...


                          • kitamissa kitamissa 14 mai 2011 15:32

                            la Gauche ..elle n’a rien compris ! comment des gens sortis du moule de l’ENA ou de Polytechnique peuvent comprendre le monde des travailleurs ?


                            à part Bérégovoy ancien ouvrier,tous les autres dirigeants de Gauche n’ont jamais bossé ni à l’usine,à l’atelier,sur un chantier,au volant d’un camion,ou sur une bateau de pêche,ni dans les champs ou dans une mine !

                            et maintenant les classes populaires vont faire payer chèrement ce mépris affiché à leur encontre en votant en majorité Marine le Pen !

                            la Gauche s’émeut ? tiens donc ! c’est au moment ou ça lui chauffe aux miches qu’elle se pose des questions ?

                            déjà le coup des 35 heures a foutu Jospin en l’air ! les ouvriers voulaient faire des heures sup pour améliorer la paye, Aubry n’a pensé qu’aux fonctionnaires ! 

                            je ne fais pas la liste de toutes les erreurs de la Gauche,on y serait jusqu’à demain,et maintenant il faut qu’elle paye l’addition !

                            en 2012,les classes populaires vont faire le lui faire savoir de façon magistrale !

                            • kitamissa kitamissa 14 mai 2011 18:57

                              je ne plusse ni ne moinsse personne ....


                              de plus ,je n’insulte personne non plus,ce que vous faites continuellement vous qui n’avez que ça comme argument !

                            • joelim joelim 14 mai 2011 16:06

                              Journal de France Inter de 13 heures : devinez quel est le SEUL personnage politique qui a été invité à s’exprimer, en l’occurrence sur le sujet ?

                              réponse :
                              NEPEL ENIRAM

                              et oui, France Inter marche pour Marine Le Pen... 

                              En effet celle-ci s’est indignée (de la position de Terra Nova) avec sa colère de commande habituelle. Il n’y a pas eu d’autres explications que la sienne.

                              Enfin plus précisément, France Inter marche pour Sarkozy donc pour Marine Le Pen.

                              • joelim joelim 14 mai 2011 16:09

                                Pour France Inter, ce midi, Marine le Pen était la seule qualifiée pour parler de cette prise de position de membres du PS. 

                                N’est-ce pas significatif d’un grave problème ?

                              • joelim joelim 14 mai 2011 16:24

                                Sinon, j’apprécie la franchise de Terra Nova. Je trouve qu’ils devraient partir avec DSK créer un nouveau parti ou alors rejoindre l’UMP comme Besson. 

                                Ils oublient qu’il y a au PS des gens qui s’intéressent encore aux classes populaires (et moyennes), ou en tout cas qui ne sont pas majoritairement considérés comme des clowns par eux. Ex : Royal, mais il y en a d’autres.

                              • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 15 mai 2011 00:15

                                Bien d’accord avec vous.
                                J’ai été effectivement outré du parti pris ( c’est bien le cas de le dire..) de France Inter ce samedi 24 mai.

                                jf.


                              • kitamissa kitamissa 14 mai 2011 16:31

                                Royal ?......ah bon ? elle qui ne paie pas son personnel et traînée devant les Prud’hommes !.....

                                 
                                elle hait les petites gens !

                                • kitamissa kitamissa 14 mai 2011 16:44

                                  soumise à l’ISF ,propriétaire d’un appart de 120m2 à Boulogne Billancourt ,d’une villa à Mougins sur la côte d’Azur, d’une maison à Melle dans les Deux Sèvres, co propriétaire d’une SCI la Sapinière avec François Hollande ..


                                  et donc elle propose de partager avec les classes populaires ? chouette alors ! smiley 

                                  • joelim joelim 14 mai 2011 17:54

                                    Bah voyons, il faut attendre quelqu’un qui ne soit pas propriétaire pour faire évoluer la France... 

                                    Soyons réalistes, aucun Président ne sera un pauvre. 

                                    Et Royal, parmi les présidentiables qui comptent, n’est pas spécialement riche. Même l’héritière et châtelaine Marine le Pen qui dit défendre les pauvres est beaucoup plus bourgeoise, de fait.

                                    Je ne soutiens pas spécialement Royal pour 2012, je dis simplement qu’elle était bien perçue par un certain nombre de gens des classes défavorisées, en 2007. Aucune raison que ça ne soit pas encore le cas. Mais soyons réalistes, Hollande qui n’est certes pas parfait a bien plus de chances qu’elle pour contrer les mondialistes, notamment car son style énerve (les beaufs smiley ) et que la France comporte un nombre non négligeable de misogynes. smiley 

                                  • Jean Lasson 14 mai 2011 17:44

                                    Avec Terra Nova, le PS fait son coming out.

                                    Cela me fait penser à la fameuse blague de Brecht : « Le gouvernement est mécontent du peuple et a décidé d’en changer. »

                                    En 1981, alors que je me réjouissais de la victoire de François Mitterrand, un ancien militant du PC m’a calmé : Les socialistes, nous on les appelait les sociaux-traîtres me dit-il. Je suis bien obligé, aujourd’hui, de reconnaître que ce n’était pas sans raison...

                                    Le PS est en route vers les poubelles de l’Histoire. Souhaitons lui bon voyage !


                                    • sisyphe sisyphe 14 mai 2011 18:14

                                      LA SEULE VRAIE mesure réellement de gauche, pour changer effectivement la situation, en France et dans le monde, est la cruciale, vitale, urgente REFORME MONETAIRE, seule susceptible d’enlever leur pouvoir de prédation aux banques et organismes financiers, et redonner le pouvoir aux états et aux citoyens. . 


                                      Tout le reste en découlera. 

                                      Les seuls partis « de gauche » seront donc ceux qui mettront cette mesure en tête de leur programme. 

                                      Tout le reste n’est que cautères sur une jambe de bois. 

                                      • Jean Lasson 14 mai 2011 18:27

                                        @ sisyphe,

                                        Je vous réponds ici aussi, comme sur l’autre article :

                                        D’accord à 100 %, c’est le cœur même de l’entreprise d’asservissement de l’Empire. Et qui, aujourd’hui, propose justement cette indispensable réforme monétaire ? Je ne connais qu’un seul parti qui l’ait inscrit dans son programme : le FN avec Marine Le Pen...

                                        Ai-je tort de penser que ça ne doit pas vous plaire ?


                                      • jaja jaja 14 mai 2011 18:45

                                        Pour ma part je pense que la question monétaire dépasse cette loi de 1973...

                                        La première exigence d’un parti « anti-système » et « anti-mondialiste » devrait être d’exiger la fin de la suprématie du dollar en tant que monnaie d’échange internationale qui permet aux USA d’acheter les biens de ce monde avec du simple papier...

                                        D’autre part nationaliser toutes les banques (sans indemnisation ni rachat aux gros actionnaires) ainsi que toutes les institutions financières, comme le propose le NPA, redonne à l’État le contrôle de l’émission monétaire et le monopole du crédit.

                                        Cela va bien plus loin qu’une simple réforme garantissant aux banques d’affaires privées leur survie prédatrice...


                                      • sisyphe sisyphe 14 mai 2011 19:06

                                        @ jean lasson 


                                        vous me permettrez deux remarques : 
                                        la première, c’est que la réforme monétaire (celle, notamment, de Robertson, ou envisagée par Allais) n’est pas au programme du FN. Il s’en faut de beaucoup. 
                                        la deuxième, c’est que, jusqu’à présent, le seul parti dans le programme duquel j’ai lu cette réforme réellement inscrite, c’est dans le site de « Fraternité citoyenne » (avec leuqel, je n’ai, par ailleurs, aucune affinité particulière), de même que le NPA qui, lui, ne présentera pas de candidat à la présidentielle-people, ce qui est un argument supplémentaire pour les candidats députés qui s’en revendiqueront. 

                                        Donc, effectivement, pour ça et bien d’autres raisons, le FN n’est pas ma tasse de thé, surtout quand on a lu son esquisse de « programme »... 

                                        Zappons la présidentielle ; mobilisons nous sur les législatives. 


                                      • kitamissa kitamissa 14 mai 2011 18:54

                                        le NPA ? 


                                        et ça va marcher ce truc là ? combien de voix à la dernière présidentielle déjà ? 

                                        la nationalisation de tous les systèmes on a vu ce que ça a donné dans tous les ex pays communistes !

                                        • papi 14 mai 2011 21:07

                                          la gauche

                                          Elle s’est diluée comme or dans acide ! le problème des militants aujourd’hui est de ne plus se reconnaitre dans les figures de proue du navire socialiste ! tout s’est estompé , s’est fondu, dans un système sans frontière, qui ne regroupe que l’avoir et le pouvoir L’âme même de la pensée socialiste s’est délité à un point tel que le noyau de la pensée initiale :le monde ouvrier est abandonné sans complexe ni demi-mesure !! La classe initiatrice du socialisme le prolétariat
                                          se trouve orphelin et sans parenté avec des dirigeants ayant rompu sans trouble leur liens avec le peuple, pour se ranger dans une bourgeoisie plus habituée au siecle qu’au cours d’usine..
                                          Le peuple se tourne vers qui l’entends, et vers qui lui tend la main, .
                                          A ma question ou est la gauche, il suffit de regarder, d’écouter, la main vers l’ouvrier n’est plus la main gauche, ça c’est sur, et nombreux sont les ouvriers qui peuvent le voir et le ressentir !
                                          et ce n’est pas fini..


                                          • Canine Canine 14 mai 2011 23:09

                                            Terre Nova parle de la gauche de DSK. Rien d’autre à dire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

PS


Palmarès