Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De Sarkozy l’américain à Sarkozy l’allemand : méfions-nous des (...)

De Sarkozy l’américain à Sarkozy l’allemand : méfions-nous des modèles

Après le modèle américain et le surendettement pour les français en 2007, Nicolas Sarkozy est pour le modèle allemand en 2012. 

Souvenez-vous de celui qui en 2007 était si fier qu'on l'appelle Sarkozy l'américain, celui qui voulait imposer aux français un modèle économique qui, heureusement pour nos compatriotes, s'est écroulé avant qu'il n'est eu le temps de le mettre en place.

"Les Français ne sont pas assez endettés", c'était sa solution pour relancer l'économie, celle qui a conduit des millions de gens à la ruine aux USA avec la crise des supprimes.
 
Après l'ouest, aujourd'hui Nicolas Sarkozy se tourne vers pour copier le modèle allemand. Il en est désormais si imprégné qu'Angela Merkel en personne devrait le soutenir pour la présidentielle.... française !
 
Je ne sais pas ce que les Français vont penser d'une telle union.
 
Est-ce que cela veut dire que désormais les Français vont voter pour un Président dans leur pays, mais également pour soutenir la Chancelière allemande ?
 
Ou plus grave, est-ce que le Président veut envoyer un message à ses compatriotes pour leur faire comprendre que l'Allemagne est si puissante qu'il ne peut rien décider sans elle ?
 
Mais il est vrai que le modèle allemand est si fantastique !
 
Tiens, parlons-en un peu du modèle allemand, n'aurait-il pas lui aussi quelques failles tout comme le merveilleux modèle américain de 2007 que nous a vendu alors le candidat Sarkozy ?
 
Un modèle allemand, qui comme on l'apprenait la semaine dernière dans Marianne, possède plus de 12 millions de pauvres.
 
Un modèle allemand qui ne possède pas de SMIC, et ou l'on trouve des emplois à 1 euro de l'heure. Oui vous lisez bien, 1 euro de l'heure.
 
Si l'on ajoute à cela beaucoup de travail à temps partiel, plus qu'en France, cela relativise les "bons" chiffres du chômage.
 
L'Allemagne possède un taux de natalité qui met son avenir en péril.
 
La population allemande est vieillissante, et d'ici quelques années elle n'aura plus assez de jeunes pour financer ses retraites.
 
Pour le moment ce taux de natalité bas est un avantage, car socialement cela coute moins cher en école, garderie, etc., mais pour son avenir sur le plus long terme, il s'agit là d'un vrai danger.
 
La France au contraire, possède l'un des taux de natalité les plus élevés d'Europe, et ceci grâce en partie à son modèle sociale.
 
Le système de garderie, des aides financières, la retraite à 60 ans qui a permis aux grands-parents d'être plus présents pour aider les parents au travail, tout cela est un atout pour notre pays.
 
Alors faut-il systématiquement tout vouloir détruire chez nous pour aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte ?
 
La mésaventure de 2007 devrait nous faire réfléchir avant de vouloir copier des modèles qui ne font que référence au profit sans se soucier de l'humain.
 
Ces modèles successifs ne font qu'accentuer la crise actuelle, et il y a bien un moment ou il va falloir se poser les bonnes questions sur la répartition des richesses, que ce soit à l'ouest, à l'est, ou chez nous.

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Absolute 31 janvier 2012 12:19

    L’Allemagne a baissé son taux de chômage en augmentant les emplois précaires. Mais je sais, pour l’évoir vécu, que mieux vaut un emploi précaire que pas d’emploi du tout.

    Concernant le job à un euro de l’heure vous oubliez que la personne reçoit en complément l’équivalent d’un RSA. Pas assez pour vivre dignement, on est d’accord, mais autant le préciser.

    L’herbe est-elle vraiment plus verte chez le voisin ? Je n’en suis pas sûr du tout.


    • ARMINIUS ARMINIUS 31 janvier 2012 12:52

      Il ne faut pas copier l’Allemagne, mais simplement essayer de s’inspirer de ce qui marche mieux chez eux que chez nous. L’Allemagne a toujours envié à la France d’être le pays du bien-vivre, de l’initiative individuelle, des lumières, des jolies femmes au « chic parisien ». En contre-partie la France envie surtout à l’Allemagne son efficacité pragmatique en matière d’économie et d’exportation. Même si les deux médailles ont leur revers et que dans un cas comme dans l’autre tout ce qui brille n’est pas or...Longtemps Allemagne et France ont été les locomotives de l’Europe,ce qu’on leur a assez reproché...Aujourd’hui le coq français colle à l’image de son chef : il a un coup dans l’aile et n’est plus que prétention : grande gueule et les pieds dans la merde.
       Quant à l’aigle allemand il n’a jamais été aussi sur de lui et dominateur... Un grand coup de pied dans le cul du coq et voler dans les plumes de l’aigle, voila ce qui pourrait ramener un sens de réalités dans deux pays qui n’ont jamais été aussi forts que quand leurs forces étaient équilibrées


      • fatizo fatizo 31 janvier 2012 22:26

        Il faut surtout essayer de réinventer un autre modèle ou l’humain y aura plus de place , et l’argent et le profit un peu poins


      • Gabriel Gabriel 31 janvier 2012 13:15

        Le modèle Allemand, le saint Graal, parlons en :

        1°) 12 millions de pauvre en Allemagne

        2°) 1 emploi sur 3 est un emploi précaire

        3°) 1 heures de travaillée dans le mois et vous n’êtes plus dans les statistiques du chômage

        4°) Pas de SMIC

        5°) Enormément de travailleurs payés moins de 800 mensuel

        Super modèle en effet qui fait la part belle à la finance et fait du travailleur un esclave !!!

        M’étonne pas que Bling bling et patronat soient pour …


        • fatizo fatizo 31 janvier 2012 22:27

          Un merveilleux modèle en effet !


        • Richard Schneider Richard Schneider 31 janvier 2012 17:35

          L’Allemagne, nouveau pays de cocagne ? C’est devenu un leitmotiv, chez nous en France : du Président jusqu’aux médias, en passant par les ministres et les « experts », on ne lit, n’entend que cette litanie : Les Allemands, Angela Merkel, les syndicats allemands etc... etc ... Ce bourrage de crâne devient lassant.

          Pour ceux qui, pour des raisons de proximité ou familiales, sont amenés à se rendre souvent dans ce nouvel Eldorado, il saute aux yeux qu’il y a plusieurs « Allemagnes », cela dépend dans quel Land vous vous trouvez. Certes, le riche Baden-Wurtember ou l’opulente Bavière sont des régions où la prospérité règne. Mais allez un peu en Sarre, ou au Nordrhein-Westfalen (et les autres pays de la Rhur), vous verrez, comme dans certaines régions françaises (Lorraine, Nord ...) la pauvreté qui suinte des murs des villes comme Sarrebrück, Neuss, Bochum ... Il parait que les Länder de l’ex-DDR, c’est encore pire.
          Voir au sujet du « modèle allemand », les DNA du 28 janvier 2012 - les DNA, c’est le grand quotidien alsacien de tendance crypto-marxiste, anti-européen, germanophobe et tout ... et tout ..) :

          • fatizo fatizo 31 janvier 2012 22:29

            Un peu comme le modèle anglais qu’on nous louait il y a encore quelques années .

            Sarkozy aimait Blair , aujourd’hui il vante les réformes de Sroeder , il n’aime que les gens de gauche lorsqu’ils sont plus à droite que lui 

          • Richard Schneider Richard Schneider 31 janvier 2012 17:35

            L’Allemagne, nouveau pays de cocagne ? C’est devenu un leitmotiv, chez nous en France : du Président jusqu’aux médias, en passant par les ministres et les « experts », on ne lit, n’entend que cette litanie : Les Allemands, Angela Merkel, les syndicats allemands etc... etc ... Ce bourrage de crâne devient lassant.

            Pour ceux qui, pour des raisons de proximité ou familiales, sont amenés à se rendre souvent dans ce nouvel Eldorado, il saute aux yeux qu’il y a plusieurs « Allemagnes », cela dépend dans quel Land vous vous trouvez. Certes, le riche Baden-Wurtember ou l’opulente Bavière sont des régions où la prospérité règne. Mais allez un peu en Sarre, ou au Nordrhein-Westfalen (et les autres pays de la Rhur), vous verrez, comme dans certaines régions françaises (Lorraine, Nord ...) la pauvreté qui suinte des murs des villes comme Sarrebrück, Neuss, Bochum ... Il parait que les Länder de l’ex-DDR, c’est encore pire.
            Voir au sujet du « modèle allemand », les DNA du 28 janvier 2012 - les DNA, c’est le grand quotidien alsacien de tendance crypto-marxiste, anti-européen, germanophobe et tout ... et tout ..) :

            • herbe herbe 31 janvier 2012 22:32

              Hier c’était le miracle espagnol qui était vanté :



              Les modes changent...

              Je suis en effet pour reconsidérer cette histoire d’herbe plus verte ailleurs smiley !

              • fatizo fatizo 31 janvier 2012 22:36

                C’est bien pour cela qu’il faut toujours se méfier des recettes miracles , elles ont souvent des effets secondaires très dangereux .


              • Parrison Parrison 1er février 2012 10:12

                Bonjour Fatzio,

                "Est-ce que cela veut dire que désormais les Français vont voter pour un Président dans leur pays, mais également pour soutenir la Chancelière allemande ?
                 
                Ou plus grave, est-ce que le Président veut envoyer un message à ses compatriotes pour leur faire comprendre que l’Allemagne est si puissante qu’il ne peut rien décider sans elle ?"

                Je vous remercie pour cet article.... Ne posez pas les questions, faites en des affirmations...
                Oui, c’est exactement ce qui se passe... NS a toujours regardé dans le pré d’à côté, l’herbe lui semblait plus verte (sa dernière sortie sur l’herbe d’à côté n’est autre que la projection de ses propres pensées...il a toujours fonctionné ainsi, il s’est cherché des modèles à copier car d’idées, de programme pour la FRance, il n’en avait aucun, c’est en copiant les autres qu’il a cru pouvoir gouverner...). Il ne connaît pas la France et encore moins l’esprit français...

                Oui, the American Way of Life l’a un temps fasciné au point de vouloir le reproduire dès le début de son mandat... ça crevait les yeux, ceux de Barrack O’Bama en premier qui s’est amusé de ce comportement tout confis en servilité ...
                L’accueil ayant été plus qu’amusé pour ne pas dire méprisant, embarrassé presque d’avoir à se coltiner si piètre « homologue », il s’est tourné vers un autre modèle, et cette fois ça a marché.... La mère Merckel a trouvé là l’occasion en or pour reconstruire son pays et s’imposer au reste du monde...(nostalgie, nostalgie....). Inquiétant... inquiétant... !

                N’y a-t-il pas parmi les gens de ce pays pour qui la sortie de Merckel sur la candidature de NS ne provoque pas un sursaut de dignité... ?
                Est-ce que l’Allemagne accepterait de tels propos venant de l’extérieur sur leurs affaires intérieures... ? mais de quoi je me mêle Mme. Merckel... ?
                C’est dire si elle se sent autorisée à ce genre d’« ingérance ».... c’est dire si NS s’est soumis entraînant dans son sillage la soumission de tout un pays... !!!!!!!!! de toute l’Europe par la même occasion vu qu’ils ne sont plus que 2 à décider du devenir de l’UE....

                Mais dans quelle galère il nous a mis.... ??????

                C’EST NUL.... !!!!!! à l’image du bonhomme... !!!

                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès