Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > De Villepin, leader de l’opposition à Sarko ?

De Villepin, leader de l’opposition à Sarko ?

C’est trop drôle... Le Modem se tait, le PS dit n’importe quoi... Et de Villepin parle comme s’il était leader de l’opposition... A trois niveaux : l’indépendance de la justice (mais oui !), l’action réformatrice de Sarkozy et le type de gouvernance de ce « Bourgeois gentilhomme » très people qui occupe l’Elysée et est entouré de « cire-pompes »...

A une semaine de son audition dans le dossier Clearstream, l’ancien Premier Ministre affûte sa défense. En passant à l’attaque. Avec une cible principale, esquissée plus que dessinée : Nicolas Sarkozy... A tel point que « l’affaire de Villepin » pourrait bien devenir « l’affaire Sarkozy », ne serait-ce que dans la mesure où à travers son cas, l’ancien Premier Ministre met en cause l’indépendance de la justice... Reste à savoir comment les juges qui viennent de recevoir une lettre de lui vont réagir....

1d71321e898bbd4767a84d93464c78cc.jpg

Dans sa lettre aux juges (révélée en partie par Paris Match), il proteste contre le montant de la caution qu’il doit payer (200 000 euros). Il réitère son innocence et met en cause l’instruction : « Permettez-moi, par ailleurs, de m’étonner du procès d’intention politique qui m’est fait. Il est plus qu’absurde de m’accuser d’avoir voulu discréditer un soi-disant rival », affirme-t-il, faisant allusion, bien sûr, à Nicolas Sarkozy. Sarkozy qu’il accuse d’avoir mis et de mettre de l’huile sur le feu : « Que penser d’une instruction où la partie civile, en tout cas la seule qui retienne l’attention, est le président de la République lui-même, et à ce titre susceptible de donner à la chancellerie toute instruction qu’il juge opportune. Etrange situation pour un Etat de droit, mais je veux croire en la justice de mon pays. Je veux croire aussi en la force de la vérité et je me battrai sans relâche pour cela. »

Dans une émission enregistrée à diffuser vendredi sur France 2, de Villepin va loin, d’un façon plus précise : « Quand on dit qu’on veut pendre quelqu’un à un croc de boucher et qu’on est ministre d’Etat, ministre de la Sécurité ou président de la République, on impressionne d’une façon ou d’une autre la justice », dit-il en faisant allusion à des propos prêtés dans plusieurs livres à Nicolas Sarkozy.

« Je veux comprendre », lance-t-il enfin dans cette émission (« Esprits libres »), avant de promettre qu’il demandera « excuses et réparation » : « Le 13 au soir, la fiction d’une affaire politique dans Clearstream, qui serait au cœur du dossier sera finie. » (...)

« Quand on n’a rien à se reprocher, on n’a pas peur. » (...) « Il n’y a rien » dans le dossier, continue-t-il, se demandant « comment une affaire internationale (qui) pouvait menacer les intérêts français » serait devenue politique « par un tour de passe-passe ».

« Qui l’a organisée ? », s’interroge Dominique de Villepin : « Qui a eu intérêt pendant trois ans à multiplier les fuites de l’instruction pour démontrer que j’étais, au fond, l’homme qui avait organisé tout ça ? Il se trouve que c’est faux et qu’on le saura le 13 septembre. »

afebb913d8423a4aad7a6f75195aae0f.jpg

L’ex-Premier Ministre de Jacques Chirac critique aussi Sarkozy sur le plan politique : il a ainsi affirmé sur Canal+ qu’il n’était « pas sûr » que la France aille mieux si l’on se « contente » d’appliquer toutes les promesses de Nicolas Sarkozy. Dominique de Villepin a préconisé de « prendre d’autres mesures » : « Faisons en sorte, puisque l’état de confiance est là, que notre économie puisse repartir sur de nouvelles bases. Ca implique aujourd’hui des dispositions fortes. »

« J’entends dire ce que je pense », avait prévenu l’ancien chef du gouvernement, qui multiplie les interventions dans les médias depuis fin août à l’occasion de la parution de son nouvel ouvrage sur Napoléon, Le Soleil noir de la puissance.

Ce passionné qui aime à disséquer le pouvoir en presque chirurgien se pose en « conscience » de la majorité face à « l’esprit de cour » des « béni-oui-oui » et des « cire-bottes » qui menacent selon lui l’action du chef de l’Etat .

« Ce n’est pas quand vous êtes entouré de béni-oui-oui, de cire-pompes et de courtisans que vous faites avancer un pays », a-t-il dit, invoquant l’exemple du Bourgeois gentilhomme, personnage fat, entiché de noblesse, créé par Molière. « On confond parfois le pouvoir et la gloire », a-t-il souligné. « Le Bourgeois gentilhomme, c’est toujours celui qui se met en scène. C’est forcément celui vers lequel les regards se tournent. »

« Je suis celui qui remplit le rôle de conscience et d’aiguillon d’une majorité qui ne doit pas s’endormir sur ses lauriers », a-t-il expliqué, rappelant les « courtisans » à la réalité d’ « une conjoncture économique difficile », d’un « investissement pas glorieux » et d’un commerce extérieur qui « atteint les chiffres les plus mauvais ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Briseur d’idoles 6 septembre 2007 12:47

    Qu’ils s’étripent tous (verbalement, s’entend !) C’est le petit personnel d’un même Système...

    Et que « le meilleur gagne ! »...

    « Qu’on garde Sakozy », Au moins « il fait les choses bien » !

    C’est « le meilleur accélérateur de la chute du Système » !

    On ne pouvait espérer mieux !


    • Adama Adama 6 septembre 2007 13:35

      A ma grande honte, je ne suis pas loin de penser comme notre briseur préféré ! smiley


      • ZEN ZEN 6 septembre 2007 13:43

        Villepin allume-t-il des contre-feux pour anticiper d’éventuelles poursuites judiciaires, la meilleure défense étant l’attaque ? Pas impossible..

        En tous cas, du côté du modem, silence radio...


        • ripouette ripouette 6 septembre 2007 13:51

          « C’est trop drôle » Tss tss tss, le jeunisme saymal, surtout venant d’un monsieur chauve à la barbe blanche !

          Notre omniprésident est un pitre et les critiques pertinentes de sa façon de gouverner sont toujours les bienvenues. Pour une fois qu’un UMP ne lui cire pas les pompes, ca fait du bien (même si c’est par intérêt personnel). On va finir par croire que c’est un parti démocratique smiley


          • stephanemot stephanemot 6 septembre 2007 13:57

            ... pas leader de l’opposition à Sarkozy Cécilia en tout cas : l’ex-futur s’est fendu d’un gentil compliment à l’égard de la First Libye / Lady, cette autre grande romantique qui n’a jamais affronté le verdict des scrutins...

            Villepin souhaite-t-il créer un nouveau rift au sein de l’UMP ? les Chiraquiens étant une espèce en voie de disparition et les Barbeliviens une espèce éteinte, miserait-il sur les Céciliens ?


            • caramico 6 septembre 2007 16:22

              Ne dites pas de mal de Cecilia, elle est bien cette femme là :

              Elle n’a pas voté Sarco, et elle a refusé de voir Bush.


            • caramico 6 septembre 2007 16:23

              Commentaire qu’un électeur de gauche peut tout aussi bien faire...


            • MagicBuster 6 septembre 2007 16:53

              Les différences entre Sarko et Villepin sont clairement le calme de la réflexion, la culture et le verbe.

              Villepin prend son temps , il sait trouver les mots et est extrêment érudit (A l’inverse de sarko).

              Leur complémentarité me parait malgré tout suspecte.

              Encore un numéro de cirque ’made in sarko’ pour occuper l’espace médiatique ???

              Je n’espère pas car j’ai la meilleure opinion de DDV, l’avenir nous le dira très très bientôt.


              • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 6 septembre 2007 17:28

                @ l’Auteur : Dire que si Chirac avait agit autrement dans ses préparatifs de relève...la France aurait eu le BONHEUR d’avoir De Villepin à l’Elysée... Mais....

                et merci pour le partage et l’info !


                • Imhotep Imhotep 6 septembre 2007 19:02

                  Il y a une question qui peut éclairer cette affaire : pourquoi Sarkozy au courant de cette affaire en mars avril 2004 n’a-t-il porté plainte qu’en fin d’année 2006 ? Tout simple citoyen sensé qui serait ainsi calomnié porterait plainte immédiatement. PS : la guerre entre une partie de l’UMP (les gaullo-chiraquiens) et les sarkozistes (historiques, convaincus et ceux d’intérêts passagers) est engagée et cela va saigner (une vraie boucherie où il y aura plusieurs pendus aux cros du plafond de l’arrière salle). Dupont Aignan se joint à la meute et les Morano avec leur discours de racaille (elle a traité Villepin de bouffon mot typique du 9-3) vont avoir du mal contre les lance-flammes plus cultivés et à l’intelligence moins animale (et à la haine tout aussi efficace) de leurs nouveaux ennemis silenceux jusque-là. J’imagine l’Omnipotent essayer de combler les tirs d’obus comme l’écureuil au début de l’âge de glace II qui (tout seul) tente d’éviter la rupture du barrage mais ... tout seul c’est impossible !


                  • Imhotep Imhotep 7 septembre 2007 08:22

                    Exact, elle a bien dit bouffon pris comme bouffon du roi. Je suis allé un peu vite en besogne, il est vrai que l’expression plus littéraire est fou du roi et que le fou du roi est l’apanage de la cour médiévale alors que le bourgeois gentilhomme lui se passe sous le roi soleil qui n’avait - à ce qu’il m’en souvienne - plus ni de fou ni de bouffon. Malgré tout je me suis trompé. Mea culpa. Pour punition j’écouterai trois discours de Morano et lirai le soir avant de me coucher la lettre du nouveau Jules Ferry à nos éducateurs à genou la tête basse, et comme la Saint Nicolas approche je ferai don d’un gigantesque paquet de bonbons pour les enfants du Parti. Et je vérifierai mieux mes informations...


                  • Imhotep Imhotep 7 septembre 2007 10:42

                    A mon mea culpa je vais ajouter un bémol, moi qui ai l’esprit d’escalier. En effet notre chère amie Morano a voulu - si je ne m’abuse - insulter DDV et non le flatter. Et c’est là où le bât blesse. D’après ce qu’il me semble en langage 9-3 bouffon veut à peu près dire que c’est une personne qui veut faire la maligne sans en avoir les moyens et qui est particulièrement ridicule. Or - petite parenthèse historique - le fou du roi est un fou ou prétendument fou qui a ce privilège de pouvoir dire au roi ses quatre vérités quand la cour le flatte sans risque car justement sa folie le protège du courroux royal. Ce fou est considéré comme un sage qui dit la vérité habituellement pas bonne à dire. Ceci implique qu’en disant que DDV est un bouffon du roi elle lui rend justice et dit que ce qu’il proclame est la vérité. Elle conforte donc les déclarations du nouveau ennemi numéro 1 du royaume de Sarkoland. Elle dit donc le contraire de ce qu’elle voudrait dire. En somme elle utilise une expression d’essence médiévale dans un contexte holéorégalien avec un sens racailleux. Elle complimente quand elle veut insulter.


                  • Imhotep Imhotep 7 septembre 2007 10:50

                    euh héliorégalien et non holéorégalien mon doigt a fourché smiley


                  • seigneur_canard seigneur_canard 6 septembre 2007 21:13

                    Tiens, les UMP (re-)commencent a se bouffer la gueule entre eux... Je me demande comment ça va se finir tout ça. Une once de démocratie interne dans le parti uniq... heuu du président ? Hum. J’en doute. Villepin va t’il avoir un accident de pic à glace ? Ce suspens est insoutenable ! Et, ça nous changera des titres de la presse sur les « déchirements internes du PS ». Bon, je vais préparer le pop-corn et la bière pour suivre la suite de grand feuilleton de politique spectacle par plateaux de TV interposé... smiley


                    • aurelien 6 septembre 2007 22:36

                      Espérons que le 13 septembre ne sera pas un flop de plus dans cette affaire Clearstream.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès