Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Démago Mélenchon ? Pourquoi pas ?

Démago Mélenchon ? Pourquoi pas ?

C‘est incroyable ! Les adversaires politiques de J.L Mélenchon sont ignobles : ils reconnaissent en ce génie de la démocratie un être vil et démagogue dont la sincérité laisse à désirer. Sans parler, colporte-t-on, qu’il aurait intimidé la brebis Le Pen pourtant plus dure à fondre que les cloches de Notre-Dame affirment les gars de son club.

C’est insupportable ! Mélenchon avec ses propos de charretier dit leurs quatre vérités aux grands de la classe politique et s’offre l’outrecuidance de les moquer et les critiquer à la télé, les yeux dans les yeux. C’est sûr ! Si la Marine n’avait pas été instruite par papa d’enfiler cette foutue jupe qui entrave le mouvement, elle n’aurait pas esquivé l’attaque.. Elle aurait quitté le plateau sur le champ pour, en coulisse, honorer d’un pied botté l’arrière-train du sacrilège. Se battre oui, débattre non, la tête couronnée du bonnet phrygien, elle est comme ça la Marianne du Front ! Elle vous bouterait démocratiquement hors des frontières tous ces avaleurs de bouffe Halal qui vous digèrent les aides publiques sans maux d’estomac et vous sniffent les tapis hallucinogènes de la mosquée du Jardin des Plantes ou le macadam bitumeux des caϊds marseillais. Du reste, elle l’affirme, à juste titre, au provocateur chagrin en lui rabattant le caquet : ils ne sont pas du même monde électoral.  

Mais l’inquiétant slogan de campagne de Mélenchon, en dit plus long que tous les projets de ses concurrents : Prenez le pouvoir ! De quoi rêver après cinq ans de servitude sous un potentat qui offre la liberté aux peuples de la Méditerranée en ruinant celui qu’il est censé servir. Toutefois, diront ceux qui savent : la générosité du Jean-Luc ne coûte rien à la nation. Cette suggestion insidieuse de l’affiche, si elle laisse croire au bon peuple qu’il en serait le mandataire dévoué, rappelle la proposition de son mentor, F. Mitterrand, prônant « Si je suis élu » une mandature présidentielle quinquennale lors de la campagne de 1981. Une promesse qu’il s’est toujours bien gardé de concrétiser.  

Sans compter que, tout bien considéré, le peuple a déjà le pouvoir puisqu’il possède la souveraineté et peut la déléguer par le suffrage en la divisant au gré des mandats prévus par la Constitution et le code électoral. Voilà pourquoi l’habile Chirac fit en sorte que les législatives coïncident ou presque avec la présidentielle pour ne plus réitérer la dissolution. Elle lui offrit la cohabitation, un régime mauvais pour les affaires même si il est aisé de s’arranger avec les durs du PS. Delanoé et Sarkozy nous l’ont confirmé, tandis que les futurs candidats au primaire se gardaient de prendre position. Mais comme dit Madame Morano c’est indigne de rappeler le Fouquet’s. Je vais donc poursuivre dans l’indignité.

Mélenchon ne propose rien de neuf au peuple de France. Si ce n’est, peut-être, un mode d’emploi parmi d’autres.

Pour assainir une classe politique qui méprise et profite de celui auquel elle doit son gagne-pain, il propose à la ronde, si le pays en a l’audace, une constitution qui rétablisse l’autorité du mandant, c’est-à-dire du peuple. Ce, contre tout démantèlement de sa souveraineté comme celui auquel il assiste impuissant, sous la tutelle d’un Parlement félon, représentant de partis et non du peuple dont il tient son mandat. Cela vaut-il la peine d’y réfléchir ? A chacun de juger.

En ce sens le souhait de Mélenchon ne s’adresse pas seulement à ceux qui ont oublié leur droit de cité. Ces écœurés qui doutent, à juste titre, de la classe politique et usent peu ou prou leur droit de vote. Ici, Mélenchon, hugolien drapé de probité candide, semble se désintéresser du pouvoir et vouloir en chasser les Thénardier Réécrire les Misérables, version Zola pour réhabiliter Monsieur Madeleine ? Une telle vision inquiète le bourgeois bien-pensant qui fréquente la synagogue, la mosquée ou l’église et voit en lui un irrévérencieux, briseur de porcelaine, de tabous et pourfendeurs de Dalaï Lama.

Les autres candidats s’arrangent, font leur petits meetings, leur petites affaires, bricolent leur trésorerie trop chiche à l’aide d’expédients pour y faire pousser l’oseille, s’invectivent avec mollesse et retenue. Tout recommence comme du temps où, avec Angela Germaine, Bruxelles brucelait à Lisbonne… Romantique exacerbé de la politique, Mélenchon, lui, tempête et trépigne. Renversant le code de la malséance électorale provinciale, il en bouleverse les règles non écrites et les transforme avec l’agressivité provocante d’un Rastignac de banlieue. Pour emprunter à M. Smet, un soutien du César Birotteau du faubourg Saint-Honoré, il met le feu à la campagne électorale comme d’autres incendient nos carrosses au 14 juillet.

Inadmissible ! Pour faire la nique à ses adversaires préférés ! Ce pied-noir fourbe à la Camus, ne déteste même pas les Maghrébins, ces potes qui lui filaient, sans regarder à la défonce, des avoines salées à la récré parce qu’il était enfant de chœur ! Il vécut pourtant ses dix premières années à Tanger.

Cet homme, sans rancœur n’est pas normal ! Il possède même cette qualité chère à Sarkozy : il est travailleur. Que dis-je c’est un tâcheron. Il connaît les dossiers en profondeur, étudie ses concurrents et leurs discours, sait les analyser et discerne avec précision leurs points faibles et leurs insuffisances politiques. Cultivant à haut niveau l’art oratoire, il est un rhéteur remarquable et sait de quoi il parle, il écrit ses discours lui-même. Hollande et Sarkozy ne se donnent guère le temps de corriger ceux de leurs nègres qu’ils apprennent par cœur comme au théâtre.

Voici qui fait de lui un duelliste redoutable, aussi s’abstient-on souvent de le croiser, voire de l’attaquer. Ses concurrents l’évitent et l’ignorent. Un désavantage, certes, car en dépit de ses éclats, sur le fond, il demeure peu connu du peuple dont il tente de provoquer la réaction et de secouer la soumission tacite aux partis et aux candidats traditionnels qu’ils lui imposent.  

Alors, démago ou pas ? Ce calculateur, talentueux et habile, utilise-t-il les frustrations et le mécontentement pour, tel François Mitterrand ou d’autres, parvenir à ses fins ? Est-il sincère, faussement sûr de lui, convainc-t-il les masses ou le couteau entre les dents destine-t-il ses opposants au goulag ? La campagne n’est pas terminée, les Français y répondront le 22 avril.
 


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (91 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • VIEUX DICTON QUI SE VERIFIE CHAQUE JOUR.« quand on veut tuer son chien on l’accusse de la RAGE »

    la corde est trop grosse...c’est un orin pour bateau..MELUCH DERANGE...MELUCH ET MONTEBOURG SONT LES ESPOIRS D UNE VRAIE GAUCHE
    AVEC SEGO...EVA JOLY... (garde des sceaux...)..MIGAuD AUX FINANCES..

    ET POUR LES CONSEILLERS UMP ...PASSAGE PAR LA CASE PRISON PUIS SEJOUR AU BAGNE DE CAYENNE POUR AU MOINS 10 ANS....CHACUN SES AFFAIRES X10...
    10 ANS POUR KARACHI ...10 ANS POUR MEDIATOR AVEC LES 101 DEPUTES ET SENATEURS DU CLUB HIPPOCRATE
    POUR NOTRE BOUFFON NATIONAL ...85 AFFAIRES =850 ANS DE BAGNE
    il pourra se reposer et ne plus prendre tellement de médocs pour se calmer............

    ...10


    • Yvance77 28 février 2012 11:16

      Salut,

      Mélenchon c’est surtout un être pétri de culture, au verbe fleuri certes, mais il appartient avec Bayrou, de Villepin, Le Pen, et les feu Mitterand et le Général, à cette race de dirigeants qui sait manier la belle langue de Molière.

      À coté de cela, Pipole 1er c’est la poissonnière d’une bédé d’Astérix.

      Pour ceux qui voudraient voter à gauche, ne vous tromper pas car il y a « gauche » et le « Canada dry de la gauche » aka le PS.


      • appoline appoline 28 février 2012 12:50

        La culture est une chose, l’intelligence en est une autre. A force de piétiner le savoir-vivre basique qui sied à tout homme politique respectueux, Mélenchon passe pour une tête de con méprisante, qui s’imagine pouvoir insulter ses adversaires en toute impunité. Ses débats ne dépassent pas la tinette des chiottes, après tout pourquoi se réserverait il le droit d’être impoli.


        Allez retournez dans votre loge Jean-Luc, avec votre épée et votre tablier vous pourrez y pourfendre tous ces imbéciles qui pensent faire avancer le monde en vomissant sur les non initiés et la masse

      • Ariane Walter Ariane Walter 28 février 2012 13:04

        On sent une certaine rancoeur Apolline...Pourquoi donc...


      • Ariane Walter Ariane Walter 28 février 2012 13:08

        Bonjour Yvance,
        cadeau pour vous :

        Une belle citation de Jean-Luc Mélenchon :
        "Qu’est-ce qui est irréductiblement humain en nous ? C’est tout ce qui dans notre comportement va relever de l’acte gratuit : ce qui est fait en échange de rien. Ce qui, en nous, échappe au règne de la nécessité. Cette gratuité du comportement, quand elle est délibérée, c’est elle qui suppose la conscience et la manifeste de la manière la plus éclatante."
        et voilà.

      • Mais dans quel monde vit-on ? 28 février 2012 17:19

        «  »Qu’est-ce qui est irréductiblement humain en nous ? C’est tout ce qui dans notre comportement va relever de l’acte gratuit..."

        On croirait entendre un instit’ franc-canaque - of course - des années 60... Enfin, années 60, 1800 donc, je veux dire... Et ça, c’est la gauche moderne, up to date, comme on ne dit plus, c’est dire où ça renvoie Flamby...


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 février 2012 19:24

        Arinne,bonjour,la logique du don est un tryptique:donner,recevoir ,rendre ;c’est un cycle.


      • barbapapa barbapapa 28 février 2012 22:33

        Peut être que le franc-maçon Mélanchon se trouvait dans la même loge que son frère Breivik, le monstre massacreur Norvégien ? 

        Peut être sont ils chargés ensemble de repenser un nouvel « ordre mondial » ?
        Peut être sont ils manipulés ensemble ?

      • nicolas_d nicolas_d 28 février 2012 22:55

        @Aita

        Non, on ne rend pas. On donne à son tour.
        On donne sans attendre retour. Donc on accepte sans condition.
        Le sentiment de redevabilité est inconfortable. L’esprit du don est enthousiasmant.


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 février 2012 09:42

        Les lecteurs de Mauss m’auront compris.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 28 février 2012 11:37

        Bonjour EW,

        " Mitterrand... une promesse qu’il s’est toujours bien gardé de concrétiser.  " Nul n’est en mesure de garantir qu’il tiendra ses promesses plus d’un an dès qu’il aura accepté la valise de billet du vrai pouvoir financier tendue juste derrière le rideau. La refuser se traduit par la mort impunie ( Kennedy ). Qui est assez courageux pour se tourner vers le peuple et lui donner le pouvoir par le tirage au sort, au risque de prendre une balle dans le dos de la tête... http://www.google.fr/url?url=http://www.dailymotion.com/video/xihtuk_etienne-chouard-conference-sur-la-creation-monetaire-marseille_news&rct=j&sa=X&ctbm=vid&ei=56xMT5_lFJHm8QOpxuX6Ag&ved=0CE0QuAIwBTgK&q=etienne+chouard&usg=AFQjCNH6TpVtYAFaDsw7T6pniJL1GwodLg&cad=rja

        Mélenchon comme Marine a compris la clé de tous nos soucis actuels, la loi 73, Ségolène et Nicolas Dupont Aignan aussi. Couper les ponts avec le NOM financier n’est pas sans risques, sauf s’il s’écroule au même moment. C’est là que réside le danger quand le géant de papier va s’écrouler.
        Il est temps donc d’instituer au même moment une monnaie mondiale en parallèle aux valeurs travail et matières premières locales. ainsi seuls s’écroulent les menteurs voleurs et branleurs...

        «  Alors, démago ou pas ? » difficile à dire mais en tous cas trop agressif pur lui laisser le volant.


        • Abou Antoun Abou Antoun 28 février 2012 13:17

          " Mitterrand... une promesse qu’il s’est toujours bien gardé de concrétiser.  "
          Les promesses n’engagent que ceux qui y croient !
          Citation attribuée successivement à Mitterrand, Pasqua, Chirac
          A mon avis on peut continuer.


        • Scual 28 février 2012 13:32

          « trop agressif pour lui laisser le volant »

          Sauf que la question ne se pose pas, car il a suffisamment de sagesse pour le savoir et ne pas avoir passé son permis...

          Voila pour quoi on peut lui faire confiance et lui laisser les clés de la voiture... il ne conduira pas, il choisira le bon chauffeur le bon itinéraire et la bonne destination.

          C’est ça un bon président. Pas un monarque qui fait tout et tant pis pour ce qu’il fait mal, c’est celui qui délègue au meilleurs et fait tout ses choix selon l’intérêt général.

          Il a bien raison d’être agressif avec tout ces enfants gatés qui se disputent et sont prêts à se battre pour prendre le volant alors qu’ils ne savent même pas conduire.


        • bernard29 bernard29 28 février 2012 11:38

          Ce qui lui manque c’est un cheval, pour que les statues que ses fidéles vont dresser sur les places publiques soient plus à la hauteur du personnage. .


          • apopi apopi 28 février 2012 11:45

             Bonne idée le cheval cela lui permettra de rejoindre les écuries d’Augias, pardon, du PS, plus vite après le premier tour... 


            • Papybom Papybom 28 février 2012 11:56

              Bonjour Emile Wolf,

               

              Enfin des vacances pour les moins riches. Il est possible de réserver pour une croisière sur le Costa J.L Mélenchon.

              Départ le 6 mai, mais pas de date de retour (à la réalité). Il reste des places dans le dortoir pour les camarades !

              Sourires et correction du langage obligatoires. Avec Jean-Luc, la Marine va gagner !

              Les gilets de sauvetage seront disponibles au PC du capitaine du pet dans l’eau. Et en cas d’incident, le PS vous prendra en remorque !

              La croisière étant laïque, aucun représentant de culte ne sera à bord, prenez vos dispositions avant.

              Cordialement.


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 28 février 2012 12:33

                 @l’auteur,

                Dithyrambique !!!  Vous en faites un peu de trop et je en suis pas sûr que cela serve JM Mélenchon.

                C’est un homme de valeur, de conviction et qui a un certain talent oratoire ; de là à en faire un Saint Laïque, il ya un fossé que je me garderai bien de franchir.

                http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                • Nanar M Nanar M 28 février 2012 12:55

                  Elle a rien compris la pauline.
                  A moins que ce soit un soutien de cette pauvre nullase de lepen !


                  • Nanar M Nanar M 28 février 2012 12:56

                    message pour l’appoline


                  • Mais dans quel monde vit-on ? 28 février 2012 12:57

                    « Du reste, elle l’affirme, à juste titre, au provocateur chagrin en lui rabattant le caquet : ils ne sont pas du même monde électoral. »

                    C’est exact. Elle fait campagne pour être au deuxième, pas pour faire mumuse à la télé, fut-ce avec le bouldogue des lendemains qui chantent.


                    • Ariane Walter Ariane Walter 28 février 2012 14:18

                      Et elle, c’est un chihuahua du 16 ème, que papa chihuahua il est pas content et il veut mordre le bouledogue ! Hou ! on a peur !!


                    • sieg mound 28 février 2012 13:14

                      Je félicite mme Le Pen pour son attitude digne face à l horrible Mélanchon

                      Madame Le Pen a eu raison de ne pas débattre avec monsieur Mélenchon. Le lendemain, sur le site de Libération à 9 h, + de 60% des personnes interrogées l’approuvaient ! Pourquoi aurait-elle dû attendre les insultes que ce monsieur vomit selon son interlocuteur ? Parce qu’elle est en campagne électorale ? Ou parce que c’est une femme ? Ou parce qu’elle arbore l’étiquette FN ? Lorsque monsieur Juppé a refusé le débat contre monsieur Mélenchon (déjà lui !) il me semble qu’il n’y a pas eu autant de réactions à son sujet ! Et France 2 ne le lui a pas imposé !


                      • Ariane Walter Ariane Walter 28 février 2012 14:16

                        la le pen est une morveuse qui n’a pas su répondre ! et son père est un naze qui veut la défendre parce qu’elle elle ne le sait pas ! Hou ,la morveuse, la craignos, la nullarde ! HOUHOUHOU !!!!


                      • Ariane Walter Ariane Walter 28 février 2012 13:18

                        Dernières nouvelles : les locaux du FDg de Fos ont été vandalisés : porte enfoncée, vitrine brisée, matériel volé.
                        Quelle campagne !

                        Merci pour votre superbe article emile.
                        J’en conclus que Mélenchon est le seul homme digne d’intérêt dans cette campagne.
                        On lui reproche sa violence ? mais subir la violence du père le pen pendant des années ça n’a été rien ?
                        Il dit que Mélenchon le communiste a les mains couvertes de sang ; il est vrai que torturer en Algérie devait se faire d’une manière plus clean.

                        et si l’on pensait au MES ???
                        Parce que là, avec ce MES, on est tous morts.


                        • bernard bernard 28 février 2012 21:01

                          « Mélenchon ne propose rien de neuf au peuple de France. » (sic)

                          Il était inutile de le préciser !
                          On avait compris qu’il roulait pour mimolette !
                          D’ailleurs il l’a lui même précisé il y a quelques jours.
                          Tous des clown, et en plus...mauvais !

                          Pas un ne vaut son bulletin dans une urne !  smiley  smiley  smiley  smiley  smiley  :->


                        • sieg mound 28 février 2012 13:47

                          HOULA JULIUS COMME T Y VAS 

                          Z AIMENT PAS LES VERITES ICI

                          VONT ILS TE REPLIER ?? ALLEZ TOP CHRONO ....


                        • Ariane Walter Ariane Walter 28 février 2012 14:13

                          Le père le Pen ,il a les boules et il veut venger sa fifille qu’elle est pas capable de répondre !
                          C’est une morveuse, pas capable de répondre ! et lui c’est gros bourrin qui s’est ridiculisé ! le père et la fille le pen, ridicules et nazes ! HOU !!!!(Je me mets au niveau de l’adversaire.)


                        • Scual 28 février 2012 13:54

                          Il y a encore des gens pour essayer de faire croire que Marine LePen a eu raison de refuser le débat ? Il semblerait que je doive reposter ces quelques mises au points sur les excuses qu’elle a avancé.

                          1 Premièrement, le fait qu’ils ne soient pas au même niveau dans les sondages. Bon laissons de coté, que cela montre bien que MADAME ne pense pas que nous sommes bel et bien tous des égaux face à la République, puisqu’il s’agit bien d’un débat d’élus et de représentants de partis politiques lors d’une élection présidentielle et pas d’une dispute de cours d’école, ce qui en dit long sur le personnage.

                          Il faut rappeler tout simplement ce qu’ à répondu Mélenchon, qui n’est repris par personne alors que franchement ça casse son argument en mille : "Je vous ai battu aux européennes, je vous ai battu à plate couture, quand au score que j’ai dans les sondages aujourd’hui, c’est le score qu’à fait votre père la dernière fois."

                          Bref même s’il est en dessous, ça ne l’empêche pas d’être un concurrent direct qui bat le FN dans de nombreuses élections, mais de toute façon même si on s’en tient à la présidentielle, si le score dans les sondages de Mélenchon justifie qu’on ne débatte pas avec lui, alors le score réel et dans les urnes du FN la dernière fois justifierait encore plus qu’on ne débatte pas avec lui.

                          Mais le summum, c’est que de toute façon dans ces sondages, il y a 6 points entre son score et celui de Mélenchon alors qu’il y a 10 points entre le sien et celui du second. Donc quand elle se prétend au niveau des deux premier et pas à celui de Mélenchon, c’est faux. Elle est largement plus proche du niveau de Mélenchon que de celui des personnes en tête. Bref même en s’en tenant à sa propre manière de voir les chose, ce qu’elle dit est débile !

                          2 Un autre argument c’est, et là encore on touche les sommets du non-recevable, c’est le « respect ». Pour ceux qui n’ont pas encore vu l’émission, non je ne plaisante pas ! Le FN demande du respect, au nom de ses électeurs. Bien sur, 50 ans de manque de respect pour les immigrés et les personnes en difficulté sociale, et disons le clairement pour toute les minorités possibles et imaginables, des homosexuels aux gens du voyage en passant par les communistes dont Mélenchon est le représentant, ce qui lui donne historiquement quelques raisons d’être dur, c’est tout de même incroyable qu’il faille le rappeler ; tout cela invalide bien sur à 100% cet argument.

                          Si tu veux que les autres te témoignent du respect commence déjà par les respecter toi même. Oui, on en est à faire le genre de sermon que des parents font à leur gosses de moins de 10 ans... il semble bien que c’est ça le niveau car question injures et manque de respect, Marine LePen n’a aucune leçon a donner, même à Mélenchon. Rappelons seulement qu’elle même a traité un membre du FN d’ordure, de merde et de salopard et a même été condamnée pour ça... comme quoi quand il s’agit d’insulter un membre du FN, Mélenchon a encore de la marge avec ses petites piques.

                          3 Elle a aussi dit que Mélenchon était un leurre du PS, mais dans ce cas le FN ne serait qu’un leurre de l’UMP. Selon elle le fait d’appeler ses électeurs à voter pour la solution préférable au second tour en serait la preuve. En réalité cela ne change pas grand chose puisque c’est un acte de toute façon normal et logique. De plus comme l’a dit Mélenchon : "Si c’est Poutou, on se désistera pour Poutou. Si c’est Eva Joly, on se désistera pour Eva Joly."

                          Ne pas appeler ses électeurs à voter est une attitude intransigeante normale à droite, et le fait de s’unir est une attitude solidaire normale à gauche, mais tout cela n’est que posture, les électeurs choisissant eux-même ce qu’ils doivent faire et sans grande surprise quand à leur choix.

                          Cela dit, en ce qui concerne le FdG cela ne tient de toute façon pas la route. En effet il faut rappeler la véritable guerre médiatique qu’a livré Mélenchon au PS pour obliger François Hollande à dire que si c’est le FdG qui était en tête, le PS appellerait à voter FdG, ou sinon le FdG n’appellerait pas à voter PS. C’est la preuve que le FdG n’est pas un leurre mais un vrai candidat avec lequel le PS doit composer. Le PS a été obligé de s’exécuter devant l’intransigeance du FdG sur ce point essentiel, au point d’avoir probablement contraint le PS à abandonner sa stratégie d’alliance au centre...

                          On s’allie à gauche mais si ce n’est plus la gauche, alors on ne s’allie pas ! Je crois que c’est clair et donc l’argument du leurre ne tient pas.

                          4 Enfin il y a l’attitude « anti-républicaine » de Mélenchon. Républicain convaincu et incontesté, il fallait des arguments solides pour ne pas tout simplement passer pour une cruche. Hors deux arguments sont avancés, le premier : Mélenchon est injurieux.

                          Quel vile malotru, ce gueux...

                          Désolé Madame LePen, mais je vous invite à lire la définition du mot République. Être injurieux n’est pas anti-républicain. Au pire c’est seulement malpoli... ce qui n’est pas le cas d’un refus de débattre, qui pour le coup est vraiment anti-républicain.

                          Quand au deuxième argument comme quoi des personnes se soient opposées à sa venue dans certains lieux ou à la tenue de certains discours, de manière violente selon elle, c’est quand même gonflé ! Cela n’est pas du tout le fait d’un appel du FdG ou de J-L Mélenchon. Si on en est là, à attribuer les actes de n’importe quel militant ou sympathisant ou groupe à la responsabilité du candidat qu’il soutiennent, on va pouvoir commencer à dresser une liste des actes odieux commis par tout les neonazis et autres xénophobes pour les attribuer directement à Marine LePen histoire de les mettre dans la balance... Pas sur qu’elle en ait réellement envie.

                          .... Voila. Et là je ne parle même pas des pages et des pages de littérature détruisant l’attitude d’un candidat refusant de débattre et signées de la main de pratiquement toutes les personnalités importantes... du FN suite au refus de Chirac de débattre ! Marine LePen elle-même n’est d’ailleurs pas en reste. Bref même du point de vue du FN, cette attitude est profondément scandaleuse !

                          Donc puisqu’il est évident que ces arguments ne sont même pas biaisés mais bel et bien dénués de sens et ne sont que des excuses irrecevables, il reste à chercher à comprendre la raison réelle du refus de Marine LePen du débat démocratique. Et là il se trouve que Mélenchon le dit depuis des mois à ceux qu’il cherche particulièrement à convaincre, les classes populaires qui se sont abandonnées au FN ! Celles-là même que Marine LePen doit convaincre en priorité que Mélenchon ment ! Preuve s’il en est que cette histoire n’est certainement pas anodine mais d’une importance capitale pour le FN.

                          Mélenchon donc, nous dit depuis des mois que si il se trouvait face à elle, elle ne saurait pas quoi répondre et cela à chacune de ses questions car elle est en constante contradiction entre son programme et ses discours et que son image médiatique n’est que de la fumée... Il suffit de souffler pour qu’on voit la réalité, c’est à dire que dans ses propositions le FN est contre ses propres électeurs.

                          Il avait raison ! Mais que ce soit à ce point là ? C’est tout simplement ahurissant ! Elle a carrément préféré empêcher du mieux qu’elle peut Mélenchon d’exposer la vérité sur son programme plutôt que d’essayer ne serait-ce que de biaiser le débat. Faire en sorte qu’on parle de son attitude, de celle de Mélenchon, de la manière dont est mené le débat, qu’on la regarde faire sa gamine ou agiter des papiers, n’importe quoi plutôt que de laisser révéler des choses sur le fond de son programme ! Bref : Sauve qui peut ! Qu’il en dise le moins possible et surtout, ne pas se trahir en essayant de répondre ! Se poser en victime et prier pour que ça passe.

                          Même les plus convaincus de ses opposants ne s’attendaient pas à une telle débâcle. Tout le monde attendait impatiemment et sans le moindre doute de voir bruler cet édifice de paille... à la place on a vu que même la paille n’était que de l’apparat, en dessous se trouvait une maison de papier en origami qui s’est envolée au premier souffle. Consternant...


                          • Melara 28 février 2012 14:33

                            Entendre Mme Lepen donner le statut de petit candidat ou de faux candidat à M. Mélenchon fait doucement sourire à ce stade de la compétition.
                             C’est bien elle qui se victimise en disant qu’elle n’a toujours pas ses 500 signatures. Donc si on l’entend, elle dit qu’il pourrait lui être impossible d’être candidate.
                             Il semblerait d’ailleurs que les banques soient plus sensibles à cet argument qu’à celui des sondages pour la considérer comme candidate.
                            Je n’ai jamais entendu, par contre, que M. Mélenchon rencontre des difficulté à se faire reconnaître comme un candidat valable par nombre d’élus.


                          • nobody 28 février 2012 14:44

                            @Scual, Ariane,

                            Quand on pense aux articles enflammés des sympathisants de Mélenchon contre la finance, pour voir finalement leur champion annoncer son ralliement par avance à… l’homme de la City : François Hollande ! On se dit que tout ça est un cirque grotesque !

                             Par ailleurs Mélenchon a placé le débat au niveau du caniveau, ses propos violents méritent sanction.

                             Pour finir il serait insensé de débattre avec quelqu’un qui se propose d’interdire le FN.

                             MLP a parfaitement eu raison de mépriser le clown de service de l’élection présidentielle de 2012 (il s’est senti humilié, et n’a eu que ce qu’il mérite).


                          • Scual 28 février 2012 15:25

                            @Nobody : Merci beaucoup. Il manquait un illuminé de service pour prouver que les soutiens de Marine LePen vivent dans un monde fictif.

                            « leur champion annoncer son ralliement par avance »

                            Je ne vais pas vous en demander la preuve, puisqu’elle n’existe pas. Le ralliement du FdG est depuis le début soumis à conditions et pas du tout acquis d’avance. D’ailleurs c’est écrit dans mon commentaire... l’absence de preuve du contraire vous place donc dans la répétition de slogan déconnecté du débat. C’est un peu comme sortir un verset du coran ou un passage de la bible plutôt qu’un argument concret.

                            Par ailleurs Marine LePen a placé le débat au niveau du caniveau, ses propos déments méritent sanction.... quoi ? Vous trouvez que cette phrase n’a aucun intérêt ? Vous m’en direz tant...

                            « il serait insensé de débattre avec quelqu’un qui se propose d’interdire le FN. »

                            Depuis quand le simple fait de débattre serait insensé ? Merci pour cette preuve d’attitude fasciste que j’attendais sacahnt qu’elle arriverait. Car c’est surtout ça le bonheur que nous procure ce qu’il s’est passé. Grâce au refus de débattre, MLP a donné à tout ses sympathisants une sorte d’obligation de défendre le refus du débat démocratique... voila pourquoi j’ai reposté ce texte : pour que les FN viennent dévoiler leur réel amour de la république. Voila aussi pourquoi je veux à tout pris qu’on ne tourne pas la page de cette débâcle si facilement. Allez, allez, venez tous ! Expliquez nous donc que débattre n’est pas le genre de la maison histoire de donner du corps à votre « dédiabolisation ».

                            Au passage Marine LePen veut interdire largement plus de choses que Mélenchon, et pourtant il accepte toujours le débat.

                            « il s’est senti humilié, et n’a eu que ce qu’il mérite »

                            Je crois que ça se passe de commentaire, non ? Là, si on est pas dans un monde imaginaire où on prend ses désirs pour des réalités je me demande où on est ? Un site de cette secte qu’est l’extrème-droite a du dire que Mélenchon s’est senti humilié et les fidèles répètent la parole du gourou. Ils auraient écrit qu’ « il a pleuré toute la nuit entouré d’une secte maçonnique milliardaire de l’OTAN vendue à la finance » qu’on aurait retrouvé cette phrase telle quelle, ici même... ne rigolez pas, ces arguments sont réellement souvent avancés, même s’ils le sont rarement tous en même temps.

                            Pourtant il suffit de regarder l’émission pour voir que quand Mélenchon quitte le plateau, il a un trèèèèès large sourire de satisfaction... ce qui est compréhensible.


                          • miha 28 février 2012 16:30

                            @Scual :

                            En complément à votre argument 2 :

                            Quand Mélenchon s’en prend à MLP, ce n’est pas parce qu’il ne respecte pas ses éventuels électeurs, c’est pour leur démontrer qu’elle les trompe dans les grandes largeurs.

                            C’est, au contraire, une marque de respect envers eux.


                          • nobody 28 février 2012 18:32

                            @Scual

                             Mélenchon a dit lors de l’émission qu’au deuxième tour il appellerait à voter pour le candidat de gauche le mieux placé (voir vidéo à 12’50). Ce qui veut dire qu’il va appeler à voter Hollande (l’homme de la City) !

                            Le cirque politique actuel qui consiste à susciter des leurres politiques pour tenter de racoler des électeurs « antisystème » et tenter ensuite de les faire se reporter sur le PS (pro système) est grotesque.

                             La vision politique de Mélenchon c’est l’interdiction de partis (et donc des courants de pensée). Je suis pour ma part pour la libre pensée et surtout pour sa libre expression, et ne tolère pas ses déclarations de fasciste rouge. Tant qu’il persistera dans cette voie, Mélenchon ne pourra plus être considéré comme un républicain.

                            Mélenchon a quitté le plateau sans attendre le pot de fin d’émission, le rire dont vous parlez est un rictus, une banane inversée…et d’ailleurs l’excitation de ses partisans sur le sujet confirme qu’ils ont bien encore un os de mammouth en travers de la gorge qu’ils ne sont toujours pas parvenus à l’avaler. 

                             Remarque : puisque vous parlez de l‘OTAN, le point de vue interventionniste de Mélenchon sur l’Iran valide intégralement la campagne de communication otanesque et colle parfaitement avec son positionnement en faveur de FH, (une sorte de preuve par 9).

                            PS : votre référence humoristique à « la secte maçonnique milliardaire, etc... » était excellente. 



                          • Scual 28 février 2012 21:51

                            Non mais désolé mais vous ne changerez pas la réalité, même si vous y croyez très très très fort.

                            Il dit que la gauche s’est toujours désistée pour le parti le mieux placé. Rien de plus. Cela veut dire peu importe qui est ce candidat le mieux placé, déjà pour commencer. Mais surtout là, il parle de manière générale puisqu’il parle de désistement, ce qui ne concerne donc pas l’élection présidentielle. Ce qu’il défend, c’est donc l’attitude habituelle de la gauche de se rassembler pour vaincre la droite et non pas du cas particulier de ce qu’il se passera au premier tour. Désolé de vous faire redescendre sur terre. En gros ce qu’il dit c’est : « vous pouvez me demander de trahir notre cause tant que vous voulez vous n’y arriverez pas. La gauche s’unira toujours contre vous »

                            En ce qui concerne le premier tour, puisque ça vous tient à cœur, Mélenchon a dit à de multiples reprises qu’il ne donnerait pas de consigne. Quoi qu’il arrive, ce que vous dites est donc totalement faux. C’est les représentants des différents partis du FdG qui s’exprimeront et on peut très bien imaginer le PG le faire et le PC ne pas le faire. Ça dépend de l’orientation que prend Hollande d’ici là.

                            Donc désolé de vous le dire comme ça, mais arrêtez de raconter des conneries et de tout voir sans retirer ces œillères qui vous permettent de ne voir que ce que vous voulez croire.

                            Après je ne sais pas quelle est la position de Mélenchon là-dessus, mais en ce qui me concerne le FN ne doit pas être interdit au titre de parti politique mais de secte. Mais si vous êtes contre la laïcité, pas de problème c’est votre droit, comme j’ai le droit de penser que le FN est une secte. Quoi ? A pardon ! C’est vrai que vous qui êtes tant « pour la liberté d’expression et la libre pensée », ne « tolérez pas ce genre de déclaration ». Bon ça fera qu’une contradiction avec vous-même de plus... mais quand même cette phrase mériterait à elle-seule un prix.

                            Bon à part ça que dire de plus ? Que vous mentez purement et simplement sur cette histoire d’intervention sur l’Iran ? Qu’il y a noir sur blanc dans son programme le retrait de la France de l’OTAN ? Qu’il a condamné l’intervention de l’OTAN en Libye ? Qu’il met en garde pour que la même chose ne se reproduise pas en Syrie ? Que les soutiens du FdG sont tous pétaradant et sautillant de joie non feinte depuis cette émission ? Que si on ne lâche pas l’affaire dessus c’est parce qu’on vous tient enfin avec votre dédiabolisation de façade ?

                            A quoi ça sert ?

                            Quand on a affaire à la victime d’une secte, on a beau s’acharner à expliquer les choses par A+B, on a juste droit à des slogans tout faits. On peut vérifier tout ce que je dis, alors qu’on peut vérifier que tout ce que vous dites est faux... mais c’est pas grave, vous le dites quand même. Si les gourous l’ont dit...

                            Au moins vous démontrez bien pourquoi je parle de secte. Quand il ne reste plus une once de réalité dans les affirmations, on est bel et bien dans la foi aveugle.


                          • Traroth Traroth 29 février 2012 10:06

                            @Scual : Votre analyse des tenants et aboutissants du refus de débattre de Le Pen est très intéressant. J’y ai lu des arguments auxquels je n’avais pas pensé.


                          • nobody 29 février 2012 10:41

                            @Scual

                            Mélenchon fait sans doute des déclarations un jour et leur contraire le lendemain, ce qui explique la confusion qu’il peut exister sur le sujet des désistements chez ses partisans. Toutefois la vidéo de l’émission démontre sans aucun doute possible que le soutien à Hollande qu’il a mentionné ce jour là était sans nuances et sans réserves. Si vous ne voulez pas entendre ou voir cette réalité je laisse les tiers juger de la question sur pièce (12’50).

                             Vous ne souhaitez pas condamner votre poulain au sujet de sa position sur l’interdiction du FN, et pour ne pas le désavouer vous vous livrez à un exercice de contorsionniste…, indiquant que le FN serait finalement une secte, et qu’à cet égard il devrait bien être interdit.

                            Je vous livre d’autres éclairages sur la vision démocratique de Mélenchon :« Michel Onfray avait expliqué, invité par Zemmour et Naulleau, qu’il avait rompu avec Jean-Luc Mélenchon en raison de la fascination du leader de Parti de gauche pour des modèles qui lui apparaissaient fort éloignés de sa conception démocratique. Ainsi, le président de Parti de gauche n’a aucun problème avec le fait qu’à Cuba, depuis plus de cinquante ans, il n’y a toujours qu’un seul parti politique autorisé, une seule chaîne de télévision et un seul journal, bref ce qu’on appelle la dictature d’un parti unique. Pour lui, la seule chose qui compte est que les Cubains ne soient plus analphabètes et soient soignés, ce qui est vrai, par ailleurs, et est à mettre au crédit du régime de Castro. De même, le philosophe n’avait guère apprécié que l’anti-cléricalisme – très sélectif – de Mélenchon l’amène à soutenir l’invasion du Tibet par la Chine, et à préférer les communistes chinois aux lamas tibétains. »

                             Mélenchon indique vouloir sortir de l’Otan dans son programme, mais valide ensuite les analyses otanesques : en bon révolutionnaire d’opérette…Il était déjà pour l’intervention de l’Onu (=Otan) en Lybie, et valide désormais clairement l’analyse de l’Otan sur la Syrie et l’Iran, ce qui valide ainsi implicitement une future intervention sur ces deux pays : les faits sont têtus, Mélenchon est un pion de l’empire !

                             « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi (Lc 6.41) » : le sectarisme qui vous décrivez, ne seraient-ils pas en fait le vôtre ?

                             J’espère avoir pu vous apporter, preuves à l’appui, des éclairages neufs vous permettant de situer précisément l’action menée par le candidat Mélenchon.


                          • Traroth Traroth 29 février 2012 11:21

                            @nodoby : ce que vous dites est un mensonge. Il dit que tous les partis de gauche soutiendront au second tour le candidat de gauche le mieux placé. C’est vous qui prétendez que ça sera Hollande, en vous basant sur des sondages.


                          • nobody 29 février 2012 11:51

                            @Traroth

                            Mélenchon indique qu’il se reportera sur Hollande au cas où celui-ci serait en tête (rien n’indique actuellement que ce ne soit pas le cas). C’est cette info qui est capitale ! 

                            Le PS n’est en effet plus de gauche : il a validé le traité de Lisbonne en s’abstenant et s’abstient à nouveau sur le MES...Ci-joint une interview de Mario Draghi qui indique que le modèle social et déjà mort et qu’il faut plus de flexibilité sur le marché du travail !

                             Dans ces conditions comment pouvez-vous croire qu’un Mélenchon arrivé en tête (hypothèse fiction), appliquera le programme qu’il prétend défendre ? Il devra d’abord passer par un accord électoral avec le PS pour les législatives, dans lequel il renoncera à la plupart de ses promesses. Ils donneront 10 en début de mandat et reprendront 90 par la suite.

                             On ne s’allie pas avec le diable !


                          • Traroth Traroth 29 février 2012 11:53

                            "Mélenchon indique qu’il se reportera sur Hollande au cas où celui-ci serait en tête" : Non, il ne dit pas ça, il dit qu’il se reportera sur le candidat de gauche le mieux placé. Vous interprétez les propos de Mélenchon, et vous prétendez que ce sont ses mots, ce qui est un mensonge pur et simple !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès