Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Démagogie et Mélenchon

Démagogie et Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à l'élection présidentielle est un spécialiste de la langue de bois. Il aura vendu à tous les français en détresse des promesses qu'il ne pourra tenir, tant sur le plan financier, que sur le plan réaliste. Avec Mélenchon, les français ont découvert la démagogie dans toute sa splendeur.

Monsieur Mélenchon Jean-Luc, né en 1951, a été sénateur pendant près de 24 ans, durant lesquels il a été ministre, membre du gouvernement Jospin. Depuis l'année 2010, il est député européen. Cet homme a navigué dans toute la gauche, du parti socialiste à l'extrême gauche. Faut-il se demander pourquoi l'extrême gauche présente trois candidats (Mélenchon, Poutou et Arthaud) ? Leurs positions sont divergentes. Ils avancent des idées à contre-courant, irréalistes. Il est à se demander s'ils ont pris la peine de réfléchir sur le financement de toutes leurs propositions. C'est qui est étonnant pour cet homme, comme ces deux partenaires candidats, c'est qu'ils ne préconisent aucune solution contre ceux qui abusent des aides, sans payer d'impôts, contre tous les irresponsables qui font des enfants à la « chaîne » sans moyen pour élever leurs enfants et qui misent tout sur les prestations familiales. Aucun de ces candidats ne préconisent des solutions pour éduquer ces jeunes femmes qui prétendent être « femmes isolées » ou sanctionner ces hommes qui ont deux ou trois épouses soi-disant divorcées. Il est clair qu'il faut aider les femmes qui sont abandonnées avec des enfants. Néanmoins il ne faut pas négliger la contraception qui doit être serinée dans toutes les institutions de banlieue.

Les aides doivent être apportées, mais elles doivent être contrôlées. Pour avoir effectué des petits boulots comme beaucoup d'autres en France, il faut inciter les gens à en faire pour gagner en expériences diverses. Ces candidats de l'extrême gauche ne parle pas de sécurité, comme si tout se passait bien en France. Les trois candidats de la gauche extrême ont abusé de la démagogie. Faut-il se dire que les politiques se complaisent dans cet état. Jean-Luc Mélenchon est complaisant avec ses propositions.

Monsieur Mélenchon use de la démagogie. Sa démagogie complaisante est celle de certains hommes politiques qui pour gagner se servent habilement de la langue de bois. Vu la conjoncture actuelle en France et la misère de plusieurs familles, le candidat du Front de gauche a vraiment pris les ménages fragiles pour des « gogos ». Il a fini par prendre les citoyens français en détresse pour des imbéciles. Vu sa remontée dans les sondages, il est constaté que la démagogie fausse le jeu de la démocratie, elle donne la part belle à une rhétorique constante qui produit de l'illusion.

En général la démagogie, comme celle de Jean-Luc Mélenchon, sert avantageusement les puissances de l'argent, or c'est avec son verbe et sa verve qu'il harangue les foules et raconte un peu n'importe quoi pour gagner des voix. Il énonce ce que les gens ont envie d'entendre. Quant à François Bayrou, il souligne tout ce qui est négatif et annonce la couleur comme un professeur qu'il est. Les gens ne peuvent croire en quelqu'un qui dit des choses frappantes et évidentes. Ils veulent du rêve. Mélenchon a assuré par son baratin. Rien ne sert d'avantage les intérêts du baratineur que l'établissement d'un régime démocratique, car dans un tel régime, il peut tenir dans l'ombre toutes les ficelles, tout en laissant croire que les hommes vont conquérir ce dont ils ont besoin.

Pourquoi faut-il que les gens en difficulté fassent confiance à des hommes qui racontent tout et n'importe quoi ? Les hommes politiques, avides de pouvoir, sont prêts à raconter n'importe quoi pour gagner, pour avoir des voix. Les ménages et autres personnes fragiles et dans la précarité, ont besoin d'être informés, de disposer de la connaissance pour juger des propos qui leur sont tenus. La connaissance seule libère et reconduit à la lucidité. La lucidité offre une ouverture à l'intelligence. Elle nous remet les pieds sur terre et nous fait sentir le lien de la responsabilité.

La démagogie va t'elle de pair avec la vérité dans la démocratie. Peut-on penser ou croire que Jean-Luc Mélenchon dit la vérité ? Détient-il l'esprit de vérité en lui ? Est-ce juste parce que nous sommes en démocratie qu'il peut se permettre de promettre tout et n'importe quoi. La démocratie n'a de sens que portée par un formidable travail éducatif. Patient et passionné, long et continu, étendue à toute la durée de l'existence humaine. C'est la négligence coupable des démocraties contemporaines, obsédées par le souci de la rentabilité, de n'accorder qu'un crédit médiocre à l'éducation et de vendre la démocratie aux seuls intérêts de l'économie. Monsieur Mélenchon a filé des idées qui lui viennent pour accrocher le citoyen français. Ce qui est étonnant, c'est qu'il n'a pas chiffré son programme. Il n'a qu'une obsession, gagner et vendre un programme irréaliste. Son programme repose sur des opinions flottantes.

Ce sur quoi Jean-Luc Mélenchon a raison et qui séduit les ménages tous confondus dans la démocratie, c'est la possibilité qu'a le citoyen de participer activement aux décisions collectives. Le principe de la démocratie directe et tout l'imaginaire qui s'y trouve rattaché. Le candidat du Front de gauche a raison d'inciter les personnes qui l'écoutent à ne pas boycotter les élections.


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (145 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • Lamouet 21 avril 2012 10:43

    Avant de voter pour Mélenchon, écoutez-le :

    http://www.youtube.com/embed/8GIRPIHfiYE

    L’ensemble est intéressant.
    Pour ceux que la question de l’immigration intéresse plus particulièrement, placer le curseur à 40:30.


    • Al West 21 avril 2012 12:34

      Salutaire rappel, merci beaucoup. Les procédés rhétoriques de Mélenchon sont parfaitement fallacieux. Caricature, détournement de propos, amalgames entre situation économique et origines... Il se fait amuseur de la salle alors qu’ils pourraient répondre de façon non théâtrale et argumentée. Je me demande ce qu’en penserait François L’Yvonnet.

      Et l’autre lobotomisée qui vient nous dire que le mot immigré ne devrait pas exister.

      Voir 52:50, Mélenchon a l’air tellement peu serein, il sait très bien que sa position est indéfendable.

      Natacha Polony a été exemplaire lors de cette émission, bravo à elle.


    • Henri Francillon Henri Francillon 21 avril 2012 14:50

      Intéressant aussi de l’écouter ici, lorqu’il raconte comment lui et Hollande truquaient les votes au PS.
      Il est naturel que les antidémocrates adeptes d’une dictature de gauche votent d’abord pour lui puis pour Hollande, mais que tant de gens simplement rêveurs se jettent dans la gueule du loup fait mal.
      Mal pour eux, mal pour tous.


    • Sacotin Sacotin 21 avril 2012 14:56

      Encore là ! Quel miasme ce Lamouet....


    • Piloudu62 21 avril 2012 18:25

      Mélenchon a vraiment un problème avec les immigrés, mais le pire c’est qu’il a exactement le même discours que marine :D

      Par contre, et là j’ai la feuille devant moi. Il n’y absolument rien en ce qui concerne la sécurité et l’immigration.
      Quand je voit le résumé de son programme derrière c’est :
      - Chasser sarkozy
      - Combattre l’extrème droite
      - Taper sur la finance
      - Défendre le peuple
      - révolution citoyenne.

      Bref le peuple passe après les souhaits personnels.


    • Al West 21 avril 2012 18:54

      Mélenchon a vraiment un problème avec les immigrés, mais le pire c’est qu’il a exactement le même discours que marine :D

      Vit-on dans le même monde ?!


    • Romain Desbois 21 avril 2012 19:38

      Francillon

      C’est dingue de diffuser de fausses informations dan sla vidéo que vous donnez , il explique dès le début qu’il refuse d’entrer dans les magouilles de Hollande.

      Vous êtes de mauvaise foi ou bien vous n’avez pas écouté cette vidéo.


    • Al West 21 avril 2012 21:00

      Romaindesbois,

      Ce n’est pas si évident, ce qu’il dit exactement :

      « Bon alors comment on arrange ça ? Bon ben, on a arrangé quoi. Lui 85, moi 15. Alors lui avait plus que sa motion de congrès, moi plus que la mienne, on s’est quittés bons amis en s’embrassant sur les joues. »

      Je comprends pour ma part qu’il a fait un accord avec Hollande que ce dernier n’aurait pas respecté.


    • Romain Desbois 21 avril 2012 21:06

      Al West , il faut écouter dès le début. C’est très clair.

      Ne sortez pas du contexte. Il dit bien au début qu’il refuse de rentre dans ces magouille et qu et Hollande lui propose pour qu’il ne soit pas humilié par le score minable qu’a fait Mélenchon de remonter sa motion à 15%. Il répond qu’il s’en fout puisqu’il a perdu , il a perdu"

      Contrairement a ce que sous entend l’autre au dessus avec son lien, ca ne change pas le résultat des motions.

      On ferait mieux de s’intéresser à l’élection truquée au sein du PS pour l’élection d’Aubry à sa tête.


    • Al West 21 avril 2012 21:13

      Bien sûr qu’il dit qu’il refuse au début, mais attendez, lui-même explique très bien le déroulement. Il lui dit qu’il refuse, puis Hollande lui répond qu’il ne peut pas quitter le parti qu’il aime, ce que Mélenchon reconnaît, d’où l’arrangement. Réécoutez, c’est très clair.


    • 65beve 21 avril 2012 21:48

      @L’auteur,

      Merci encore pour ce billet rigolo.
      J’en ai les larmes aux yeux.
      Très drôle.
      Il y a encore de l’humour dans les ministères.

      cdlt


    • Alin Tranca 21 avril 2012 11:13

      Ce billet est un tissu de conneries et de mensonges. Ca vaut même pas la peine de répondre à ce délire.


      • kali 21 avril 2012 18:30

        Vous dites à l’auteur « Ce billet est un tissu de conneries et de mensonges. »

        Moi, lecteur, je ne vois pas de propositions étayant cette affirmation. Je vois une conclusion mais ni thèse ni démonstration. Est-ce le nouvel art en vogue du débat qui m’aurait échappé ? smiley 


      • Prismo Esse Prismo Esse 21 avril 2012 22:48

        Si vous désirez quelques étayages à cette thèse vous pouvez regardez un peu plus bas, y’a tous c’qui faut...

        Demain, Mélenchon battra Sarkozy a plate couture... Faites vous à cette idée, ça vous éviteras l’infarctus !

        Bonne nuit a tous et rendez vous pour le deuxième tour.


      • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 27 avril 2012 20:39

        Sacré victoire de Mélenchon « Affabulateur »


      • Pregasviel 21 avril 2012 11:16

        Tout le monde semble se complaire avec une extrême satisfaction à nous rappeler la « réalité du monde », comme quoi l’électorat de JLM, dont je suis, a constamment besoin qu’on lui ramène les pieds sur terre. Très franchement, je conchie avec force le discours TINA sur lequel cette article est bien évidemment fondée. Avec ce fameux mot : démagogie, utilisé à toutes les sauces et qu’on a de cesse de voir se répéter lorsqu’un politique présente des mesures peu orthodoxes. Bref, encore un article qui inspire défection, fatalisme, résignation , comme s’il n ’y en avait pas assez. 


        Vous voyez le problème, c’est que les gens finissent de se croire intelligents en pensant avoir compris que la dette est un mur auquel nous allons nous heurter sans conditions...bravo, vous avez bien écouté les chiens de garde qui vous ont inspiré cette panique fallacieusement fabriquée pour nous faire avaler les couleuvres de mesures impopulaires à venir dans quelques temps. Je suis désolé de le dire, mais la dette d’un Etat ne fonctionne pas de la même façon que la dette d’un ménage, il serait temps de se le mettre en tête... ce sont deux dimensions différentes. 

        Votre article contient une thèse que vous faites également passer pour un argument : JLM dit n’importe quoi et nous raconte des sornettes, c’est très ras des pâquerettes. Pas de chiffrage ? Vous auriez dû mieux vous documenter avant d’écrire votre texte rempli d’affirmations qui se veulent convaincantes par la seule force du message asséné... Le chiffrage existe, je vous laisse le plaisir de le trouver mais c’est un travail que vous auriez du faire avant.

        Quel est l’objectif de votre texte au final ? Déconstruire l’utopie mélenchonienne ou nous rappeler à la dystopie libérale inévitable dont les excès vont s’intensifier mais qu’aucune action ne saurait entraver ? 

        Je ne sais pas ce qu’il en sera pour le reste des commentateurs, mais j’en ai un peu ma claque des types comme vous qui pensent avoir compris la « réalité du monde » et par conséquent ses enjeux.. Vous éprouvez un plaisir sadique à répandre le venin des mass médias ? 

        • Alan C. Alan C. 21 avril 2012 11:24

          Vous êtes au courant que vous n’avez plus le droit de publier ce genre d’article, et que vous encourrez des poursuites en justice ?

          En plus vu la quantité conneries débitées c’est limite répréhensible pour diffamation et calomnie.


          • Henri Francillon Henri Francillon 21 avril 2012 14:51

            Vous êtes au courant que de truquer les votes, comme le font Mélenchon et Hollande, est contraire à la loi ?
            Vous êtes au courant que voter pour ces tricheurs est se faire leur complice ?


          • Sacotin Sacotin 21 avril 2012 14:59

            Encore Francillon ! Ce cavernicole répand ses miasmes anti-Melanchon partout.


          • amipb amipb 21 avril 2012 15:57

            Ce qui est tout de même étonnant, sans vouloir prendre parti pour l’un ou pour l’autre, c’est l’absence de remise en question des pro-Mélenchon.

            Ce constat marche également en grande majorité pour les électeurs du bord opposé, au F.N.

            Or, voter sans se poser de questions me semble particulièrement dangereux, car l’on ne devrait pas faire entrer la croyance et l’allégeance dans un processus démocratique.


          • Tall 21 avril 2012 18:18

            Moi je ne parle pas à des gens qui me tournent le dos, car ce sont des mal-élevés.


          • kali 21 avril 2012 18:41

            @Alain C.

            « Vous êtes au courant que vous n’avez plus le droit de publier ce genre d’article, et que vous encourrez des poursuites en justice ? »

            Selon les dispositions du code pénal, qui définit la diffamation, je n’ai pas trouvé dans cet article la moindre trace de diffamation. La diffamation est un délit pénal, en conséquence seul un magistrat est habilité à en affirmer la qualification. Accuser quelqu’un de diffamation est donc en soi-même....diffamatoire ! Faites donc attention Alan, à l’effet boomerang smiley

             

            Ici l’auteur fait juste usage de sa liberté d’expression (Art 19 de la déclaration des droits de l’homme)

             

             

             

             


          • Romain Desbois 21 avril 2012 20:59

            teoti

            Est-ce que vous pouvez comprendre qu’un parti de gauche, un électeur de gauche vote à gauche au deuxième tour.

            A moins que vous pensiez qu’Hollande est moins à gauche que SarkozY ? (puisque c’est l’hypothèse).


          • Al West 21 avril 2012 21:05

            Euh oui moi j’ai du mal. Je ne considère pas le vote pour Hollande comme un vote de « gauche ». Je considère que c’est le vote des politiques d’austérité, de l’intervention en Syrie, de la finance laissée tranquille, de l’asservissement du peuple, bref, nullement un vote recommandable. Je voterai blanc dans le cas d’un second tour Hollande Sarkozy, quoique j’hésite encore avec l’abstention.


          • Romain Desbois 21 avril 2012 21:09

            Al West

            Donc au deuxième tour si c’est Sarkozy qui est élu, il vous en remerciera.

            Le sujet n’est pas de savoir si Hollande est de gauche mais si il est plus à gauche que Sarkozy.

            Si vous pensez que non, alors c’est à désespérer de la démocratie.


          • Al West 21 avril 2012 21:19

            Je ne voterai pas pour quelqu’un qui compte partir en guerre. Vous avez le droit de faire ce choix, moi je ne le ferai pas. Ce n’est pas une question de droite ou de gauche, je considère qu’il y a des décisions qui ne peuvent pas être prises. Je voterai donc blanc parce que j’estime qu’étant Français, d’une France qui est tout de même le pays des droits de l’homme, des vrais, pas ceux de l’ONU, je n’ai donc pas à me satisfaire du moins pire, et j’irai dès lors manifester mon dégoût pour n’importe lequel des deux directement dans la rue.


          • Al West 21 avril 2012 21:22

            Le Front National appelant officiellement à voter blanc au second tour, votre assertion est assez cavalière orion.


          • Romain Desbois 21 avril 2012 21:49

            Teoti "Que ce soit Sarközy ou Hollande ce sera exactement la même politique, donc donner sa voix à l’un ou à l’autre c’est cautionner cette politique libérale mondialiste et la France mise sous la domination de l’UE ..."

            Mais si ces deux là ne vous plaisent pas , à vous de faire en sorte qu’ils ne soient au second tour.
            Et ce n’est pas en s’abstenant que ca arrivera ;


          • Al West 21 avril 2012 21:57

            Euh je crois qu’on est tous d’accord pour ne s’abstenir ou ne voter blanc qu’au second tour et pas au premier.


          • Tall 21 avril 2012 23:48

            C’est une erreur de croire qu’un Hollande Président impliquerait une politique PS telle que prévue par les apparatchiks roses.

            Le poids électoral du FdG tant aux présidentielles qu’aux législatives sera très important. S’il pèse lourd, Hollande va perdre pas mal de cheveux pendant son quinquennat.
            S’il arrive au bout ...car Mélenchon ne sera pas + tendre que les marchés.


          • amipb amipb 25 avril 2012 22:29

            @Tall : ce que vous voyez n’est pas mon dos, et cela peut vous éviter certains postillon ou une mauvaise haleine.

            Et sinon, sur le fond ? Rien ?


          • Antoine Christian LABEL NGONGO Antoine Christian LABEL NGONGO 27 avril 2012 20:41

            Merci à Kali de ramener les pieds sur terre à Alan C


          • latortue latortue 21 avril 2012 11:36

            De manière simpliste Le smic net est a 1 096,94 pour une entreprise un salaire chargé revient a 1096 + 598 de charge=1694 charge comprise

            si le smic passe a 1700 euros net les charges serons a 850 = SALAIRE chargé 2550 euros

            la différence entre les deux 2550-1694=856 euros en CINQ ans autrement dit environ 51% d’augmentation en cinq ans

            cela impacte la totalité de la filière des emplois aussi bien la garde de vos enfants tous les travaux a la personne la restauration enfin tout quoi mais aussi que les PME ,PMI ,TPE ,ce qui automatiquement se répercutera sur les prix ou alors sur les licenciements les PME qui ne peuvent pas assumer licencierons .

            Sans parler de la mesure qui suit AUCUNE RETRAITE INF2RIEUR AU SMIC autant dire 15 milions de retraité avec une retraite moyenne pour les homme de 1600 euros et de 1100 euros pour les femmes la représente des milliards d’euros en plus chaque années il faudra bien les financer ceux la qui ne figure nulle part dans le chiffrage de Mélenchon .

            http://lechamplibre.perso.neuf.fr/textes/textes/augmentation30.htm

            ce petit Monsieur Mélenchon soit disant si intelligent quand il a votre en 92 pour le oui et qu’il nous a mis dans une merde noire ,l’augmentation galopante des prix et des loyers, c’est ça qui nous fou dans la merde ,c’est facile d’augmenter les salaires si les prix augmentent on sera dans la même merde ,nous vivions tres bien avant l’euros avec des salaires inférieur c’est l’euros qui nous a mis dans cette situation avec les augmentations galopante des prix ,et ça vous ne pouvez pas le contester.


            • foufouille foufouille 21 avril 2012 12:16

              les gens depenseront plus
              la difference euro/franc est bien quelque part ?


            • Scual 21 avril 2012 13:01

              Qu’est ce que la mauvaise foi ?

              C’est de répéter des débilité qui ont été maintens foi démontrée fausses...

              A moins que ça soit de la malhonnêteté ?

              En tout cas une augmentation plus importante su SMIC a été faite et la France n’a pas explosé... en 1981 une augmentation comparable a été faite et la France n’a pas brulé... et si Mélenchon passe il le fera et la France ne se désintégrera pas.

              Les mécanismes qui mettrons en place cette augmentation du SMIC sans provoqué de problèmes ou de faillite sont disponibles facilement sur internet... et ils sont indiscutables.

              Et oui, c’est ça d’écrire un article uniquement pour dire du mal au lieu de le faire de manière honnête, on passe pour un incompétent ou pour un menteur.


            • Veniza Veniza 21 avril 2012 13:48

              non non

              si j’ai bien compris on y parlait de brut, 1700 € brut = 1350 € net env.

              ce serait qu’en fin de mandat ou tout de suite ??


            • wesson wesson 21 avril 2012 14:09

              bonjour la tortue,


              bon allez, on va quand même répondre à votre copier-coller.

              l’augmentation du smic par le FDG serai effectué par palier : 4 paliers jusqu’à la fin de l’année pour le porter à 1700 € BRUT (et non pas NET comme vous le mentionnez). 

              C’est ce qui avait été pratiqué en 1981 justement pour éviter une trop grosse augmentation d’un coup. Cette mesure serait également accompagné pour que les petites entreprises puissent absorber la hausse sans soucis.

              Ensuite, il est question de porter le SMIC à 1700 € NET, mais à la fin du mandat, c’est à dire en 5 ans.

              Bref, le programme du FDG parle bien d’augmenter le SMIC d’un totale de 51%, mais sur 5 ans. 20% la 1ère année, puis 30% réparti sur les 4 autres années. Il s’agit de rattraper la perte de part du PIB allant au salaire que l’on observe depuis 30 ans.

              Et bien entendu, tout cela est parfaitement possible.

            • latortue latortue 21 avril 2012 15:51

              Scual :

              je vous cites

              Qu’est ce que la mauvaise foi ?c’est de dire le contraire de ce que vous dites plus tôt le programme ne supporte-t-il aucune critique ?!!!!

              C’est de répéter des débilités qui ont été maintens foi démontré fausses...

              surtout que ce ne sont des débilités que pour vous mais des réalitées pour tout le monde

              A moins que ça soit de la malhonnêteté ?

              Être malhonnête se serait de dire Mélenchon est un abruti je ne le dis pas

              les mécanismes sont indiscutables mettez des liens, je n’ai rien vu de tout ça sur le programme a Mr Mélenchon ,je ne demande qu’a comprendre ,mettez des liens au lieu d’affirmer

              SCUAL OU VOUS ÊTES DÉBILE OU VOUS LE FAITE EXPRES

              emettre des critiques ce n’est pas passer pour un incompétant ou un menteur c’est être curieux chercher a comprendre ne pas être un mouton qui ne gobe pas tout ce qu’on lui dit

              Veniza :

              c’est bien >1700 EUROS NET EN FIN DE MANDAT DONC ENVIRON 2000 brut


            • latortue latortue 21 avril 2012 16:02

              WESSON
              c’est pas un copier collé si vous aviez lu les autres vous le sauriez, et d’une et de deux je dis bien1700 brut sur cinq ans, donc je ne fais aucune démagogie .par contre vous affirmez que c’est possible mais permettez moi d’en douter, je suis pas prof ni fonctionnaire je suis sur le terrain et je parle avec pas mal de chef de petites entreprises c’est propement impossible pour eux .c’est tout .
              et comme je le dis inutile d’augmenter le smic si derriere les prix augmentent le résultat sera le même .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès