Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Démocraties : Peace and Love sinon...

Démocraties : Peace and Love sinon...

Quand le message politique se résume à un banal slogan publicitaire destiné à des consommateurs béats, il ne faut pas feindre la surprise devant les dérives de ces « responsables » !.

Les démocraties "Politiquement correctes".

Conséquence directe de l’influence grandissante du pouvoir politique dans les démocraties européennes au détriment des pouvoirs économiques et financiers lassés de tant de directives contraignantes à l’égard des secteurs privés, derniers pourvoyeurs de fonds à destination des dépenses publiques, mais qui, n’en déplaise aux moralisateurs irresponsables, avaient permis à l’immense majorité des concitoyens de voir leur pouvoir d’achat et niveau de vie considérablement évoluer durant plusieurs décennies comme le prouvent toutes les statistiques macro-économiques.

La préoccupation politique n’étant souvent mue que par la préservation de mandats, on constate une profusion de lois et règlements, la plupart du temps, dictés dans l’urgence d’une situation conflictuelle ou issus de pressions de groupes visibles au sein d’une société qui a de plus en plus de mal à vivre en harmonie alors que de multiples courants philosophiques, religieux...la tendent, tel un élastique, jusqu’à la rupture, ce qui est la principale voire la seule crainte d’un pouvoir politique.

Aimez-vous les uns les autres ou au moins faites semblant !.

La nouvelle doctrine des politiques démocratiques adossée aux services d’une justice et d’une police qui veille à ce que le peuple de "bisounours" soit empli d’amour pour tous les hommes (accessoirement les femmes !) de quelques races, ethnies, confessions...

Et contrairement aux exemples qui nous viennent des "élites politiques" elles-mêmes dont on relèvera, entre autres, les : "Casse-toi, pauvre con" (N.Sarkozyà un citoyen), "Serpillère humide et apparence d’un petit employé de banque" (N.Farage pour H.Van Rompuy), "Tronche pas catholique" (G.Frêche pour L.Fabius)..."Ta gueule" (D.Cohn Bendit à un parlementaire européen) et bien d’autres du même cru !.

Cette volonté de réprimander auprès des citoyens tout écart de langage aussi minime soit-il jusqu’aux limites de l’absurde lorsqu’on en vient à modifier certaines expressions parfois populaires et anciennes dont une liste non exhaustive suit :
  • Noir est remplacé par Black ou mieux par Homme de couleur car, et c’est bien connu, le blanc n’est plus une couleur !.
  • Aveugle devient non-voyant, ce qui, à moins d’être unijambiste, lui fait une belle jambe !.
  • Femme de ménage et caissière sont proscrits au bénéfice exclusivement verbal de technicienne de surface et hôtesse de caisse.

Et caetera...

Le couvercle de la marmite sociale.

La caractéristique démocratique des sociétés vieillissantes européennes qui, par peur de tensions sociales pouvant exploser en grabuges et déprédations, préfère se voiler la face...

Au sein de tout groupe d’individus confinés en un lieu, depuis les garderies jusqu’aux homes en passant par toutes les formes de télé-réalités, on relèvera rapidement tensions, antagonismes, constitutions de clans, propos graveleux, sexistes et/ou racistes.

Si, hormis auprès d’une oligarchie politique qui ne se résigne pas à montrer une certaine courtoisie et qualité de propos, la population voit sa liberté de paroles sous surveillance, on peut raisonnablement s’attendre à une explosion difficilement contrôlable et aux conséquences nettement plus dévastatrices que quelques écarts relevant de conversations du "bistrot du coin".

RESPONSABLES mais pas COUPABLES


Tout l’art politique, et souvent le seul, s’exerce dans le talent de communiquer au mieux l’idée que, lors de l’émergence d’un scandale quelconque, la responsabilité ne soit pas politique mais économique, financière ou sociale tout en soulignant que les coupables (soit les autres !) seront jugés avec la plus grande sévérité.

Le ballet des euro-politiques sur la défense de la monnaie unique honteusement attaquée par de cupides spéculateurs ou la dégradation de la note de certains pays par des agences de notation privées et indépendantes en est le dernier exemple car, de fait, si le personnel politique avait su gérer de manière responsable et efficace les budgets nationaux au lieu de dilapider des sommes gigantesques tant en frais de fonctionnement qu’en dépenses électoralement profitables, les marchés financiers n’auraient certainement pas été en capacité de démontrer l’absurdité d’une construction européenne de papier dans laquelle chaque pays se réserve tous les choix sous couvert et protection d’une monnaie unique aux seuls fondements politiques.

Et comme on peut faire confiance à l’irrationalité et à la vanité de ces h/f politiques européens, rien ne garantit que de mesures de rétorsion en règlements multiples, ils ne réussiront pas à paralyser la nécessaire liberté de mouvements financiers et d’ainsi conduire l’Europe vers une impasse économique la situant à peine au-dessus des pays du continent africain...

Conclusion

Si, d’un côté, certains se félicitent que par des propos orduriers, nos politiques se rapprochent d’une certaine frange (croissante...) de la population, on peut sans doute en conclure que nos con-citoyens ! ont les hommes et femmes politiques qu’ils méritent...

Mais aussi, plus sérieusement, qu’une société qui voit se créer une distorsion de privilèges entre les représentants politiques du sommet de l’Etat et sa population glisse lentement vers une forme de totalitarisme.
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • anty 15 mai 2010 17:01

    La démocratie a les moyens de se défendre toute seul du moment que ses institutions sont sont vigoureuses et bien défendues .

    Malheureusement face à certains hommes comme hitler elle a failli

    elle a aussi failli en france lors de la guerre d’algérie et après la guerre d’algérie

    avec le parcage (grâce au grand charles ) des milliers de harkis dans des camps ignobles que peu d’agoravoxiens ont signalé le fascisme de ces méthodes...

    Aujourd’hui le public connait peu certaines méthodes sécrètes de la république française
    qu’elle commet sur des citoyens ordinaires de ce pays...

    Peu de citoyens se sont intéressé ce qui se passe dans nos prisons ainsi pourquoi notre pays est un grand consommateur des psychotropes....


    • foufouille foufouille 15 mai 2010 17:57

      eh ben pasou !
      tu fait fort aujourd’hui !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès