Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Départementales 2015 : le pire n’est jamais sûr

Départementales 2015 : le pire n’est jamais sûr

Duel entre Manuel Valls et Nicolas Sarkozy et pari perdu de Marine Le Pen.

_yartiDepartementales2015B01

Le premier tour des élections départementales du 22 mars 2015 a été une surprise par rapport aux prévisions qu’en avaient donné les sondages. Victoire du peuple sur les instituts de sondages.

Tout a été en demi-teinte dans cette élection. Presque tous les principaux partis pouvaient trouver un motif de satisfaction. Mais aussi un motif de déception.


La participation

La participation a été plus importante que prévue. Environ 51% alors qu’aux élections cantonales du 20 mars 2011, elle avait été de seulement 44,3%. Ce sursaut de participation n’est pas anodin, d’autant plus que ces élections étaient carrément illisibles : nouvelle appellation, nouveau mode de scrutin (binomial !), et compétences des nouveaux conseils départementaux inconnues parce que la loi n’est pas encore votée… illisibles au point que responsables politiques et journalistes s’emmêlaient les pinceaux durant la (courte) soirée électorale : comme il y a deux fois moins de cantons que de candidats, puisque chaque canton fait siéger deux élus, les résultats en élus ne pouvaient être qu’en nombre pair, et si le PS a été éliminé pour environ mille de ses candidats, cela voulait dire que c’était dans environ cinq cents des 2 054 cantons au total (soit le quart et pas la moitié !).

Néanmoins, un électeur sur deux, c’est plus que les prévisions, mais c’est quand même encore assez faible, comme l’a constaté Nicolas Dupont-Aignan, il n’y a donc pas de quoi pavoiser.


L’UMP et ses alliés UDI et MoDem

Le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, pour ses premières élections à ce nouveau poste, a aussi de quoi se réjouir : en plaçant l’UMP loin devant le FN, il réussit à rétablir l’échec magistral des élections européennes du 25 mai 2014 et à dire que c’est l’UMP qui est le premier parti de France. Au sein de l’UMP, Alain Juppé a également un motif de satisfaction car si l’UMP a devancé autant le FN, c’est bien parce que sa stratégie d’union de la droite et de tous les centres, l’UDI mais aussi le MoDem, a fonctionné pleinement dans cette dynamique. Cette configuration pourrait donc être de nouveau gagnante dans l’optique de l’élection présidentielle de 2017.

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ont pris d’ailleurs la parole très vite après 20 heures. Nicolas Sarkozy a rappelé le refus catégorique de toute alliance, locale ou nationale, avec le Front national, y compris au troisième tour le 2 avril 2015 pour l’élection des présidents des conseils départementaux. Cependant, la stratégie du ni-ni a été prônée à l’UMP, à savoir, en cas de duels au second tour entre un candidat FN et un candidat PS, il est appelé à ne voter pour aucun de ces deux candidats.

Cette posture a été refusée très clairement par certaines personnalités comme Nathalie Kosciusko-Morizet, Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin. Également par François Bayrou et tout le MoDem, et bien sûr par le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde. Tous ceux-là voteraient sans hésitation pour le candidat PS en cas de duels avec un candidat du FN. En revanche, très étrangement (mais ce n’est pas nouveau), Hervé Morin, qui voulait devenir président de l’UDI, a prôné le ni-ni de l’UMP en reprenant même l’expression sarkozyste (utilisée contre François Bayrou) qu’il combattait le PS « matin, midi et soir ».
 


Le FN

Ce n’est pas lui la star. Le Front national n’a pas réussi à obtenir la première place que lui promettaient les sondages et ne gagne quasiment aucune nouvelle force par rapport aux élections européennes. Il croyait atteindre les 30% et il plafonne laborieusement à 25% environ (je précise que n’ayant pas les résultats officiels, et les estimations étant particulièrement grossières encore au milieu de la nuit, puisque elles vont de 24,5% à 26,4% pour le FN, je reste très imprécis sur les valeurs numériques). Évidemment, cela reste quand même un quart de l’électorat, le FN est donc bien une force importante.

_yartiDepartementales2015B02

Marine Le Pen a eu beau jeu de crier à la victoire, la dynamique n’a pas fonctionné à plein. Certes, le FN a fait une très remarquable performance, d’autant plus que ce genre de scrutin ne lui était pas favorable jusqu’à maintenant. Mais elle ne peut plus revendiquer d’être la première force politique du pays, et c’est tant mieux.

Sur le terrain, il y aura des centaines de duels entre FN et UMP ou FN et PS, et quelques triangulaires, plus nombreuses que prévues grâce au sursaut de participation (c’est dans ces triangulaires que le FN aurait le plus de chance de conquérir des cantons au second tour). Seuls, 6 ou 8 conseillers généraux FN ont été élus dès le premier tour, souvent dans les villes dont le maire était FN. C’est donc remarquable si on compare avec le seul conseiller général FN sortant élu en mars 2011, mais assez faible par rapport aux autres forces en présence : 196 élus UMP-UDI dès le premier tour, et 50 élus de gauche.

Un autre motif de satisfaction pour le FN, c’est qu’il fait des scores très élevés dans de nombreuses zones rurales, et des dizaines de départements l’ont placé en tête, parfois avec environ 40% des suffrages exprimés. De façon non exhaustive, je peux citer le Nord, la Seine-et-Marne, l’Aube, la Marne, la Haute-Marne, la Somme, la Meuse, le Doubs, l’Aude, le Gard, la Charente-Maritime, le Loir-et-Cher, les Côtes-d’Armor, et même le Rhône, la Loire, et quelques autres départements qui souffrent de la désertification des services en milieu rural.


Le PS

C’est le Premier Ministre Manuel Valls qui a pris la parole le premier de tous les responsables politiques. Son discours a été très habile : d’une part, il s’est réjoui du sursaut de participation et que le FN n’a pas obtenu la première place, et il n’a pas hésité à s’en attribuer les mérites puisqu’il s’était engagé très ouvertement contre le FN pendant la campagne électorale. Manuel Valls a d’ailleurs réitéré la position du PS de soutenir au second tour tout candidat face au FN, même s’il est UMP.

Le score du PS, de l’ordre de 20%, est meilleur que prévu et dépasse nettement la contre-performance des élections européennes du 25 mai 2014. Là encore, son discours est à objectif interne à la "gauche" : le seul salut, contre le FN et contre le centre droit, c’est l’union des gauches derrière lui. Y compris les "frondeurs". Y compris les communistes qui perdront probablement leur deux derniers départements.

Pourtant, l’autre lecture du score du PS, c’est la déroute complète. D’une part, près d’un quart des candidats PS ont été éliminés dès le premier tour, ce qui est énorme. D’autre part, à moins d’un redressement spectaculaire difficilement prévisible en raison du discrédit durable du gouvernement, le second tour risque d’être la seconde lame qui tranche définitivement dans le vif des majorités départementales.


Paysage tripolaire

Ce que François Bayrou avait voulu créer durablement en 2007, Marine Le Pen l’a fait depuis 2014 : créer véritablement trois pôles d’attraction électorale majeurs dans le paysage politique français. Cette tripolarisation rend les élections au scrutin majoritaire particulièrement incertaines pour l’UMP et le PS, puisqu’il y a forcément un des trois pôles qui sera éliminé dès le premier tour.

La résultante, c’est que les petites formations n’ont plus les moyens politiques de s’engager isolées dans les élections, sinon au risque de faire perdre systématiquement leur camp. La nécessité d’alliance globale autour de l’UMP et du PS devient de plus en plus évidente.

L’UDI et le MoDem ont compris le danger bien avant ce premier tour, d’où cette alliance manifestation raisonnable entre l’UMP, l’UDI et le MoDem. Jean-Christophe Lagarde n’a d’ailleurs pas hésité à dire que la position très différente de l’UDI par rapport à l’UMP sur les duels PS/FN montrait la nécessité qu’il y ait bien un parti différent de l’UMP pour défendre ces valeurs républicaines, mais cela n’empêche pas une alliance électorale.

À gauche, cela semble bien plus compliqué. Le Front de gauche n’est plus qu’une coquille vide, relativement médiatique avec des personnalités comme Jean-Luc Mélenchon et Clémentine Autain, mais l’essentiel des élus est communiste. Son isolement non seulement va le tuer mais va entraîner avec lui l’ensemble de la gauche qu’il avait pourtant contribuer à faire élire en 2012.

Plus "amusant" (comment dire autrement ?) est la position complètement incompréhensible et suicidaire des écologistes. Jean-Vincent Placé, candidat à un futur poste de ministre, peut-être la dernière occasion de l’être avant longtemps, en est désolé. Ils n’ont fait que 1,3% des voix mais il est vrai qu’ils étaient parfois alliés avec …des candidats PS ou avec des candidats communistes. La cohérence semble assez mal maîtrisée, ici. Et le discours de leur secrétaire national Emmanuelle Cosse, qui appelle « les écologistes à se rassembler autour des candidats de gauche qui le voudraient bien », pourrait être sélectionné pour le prix de l’humour politique, catégorie larmoyante/sauve-qui-peut.


Les vrais gagnants

Si chacun semble être satisfait de ses résultats, soit parce que les sondages les prévoyaient "pires", soit parce qu’ils sont meilleurs que lors des précédentes échéances, les véritables gagnants restent quand même l’UMP et l’UDI qui ont réussi à convaincre que leur dynamique de responsabilité était globalement crédible dans tout le pays.

Et il est probable que dans quelques jours, un grand nombre de départements basculeront vers le centre droit.

Toutefois, la situation est telle que dans certains départements, il serait possible que quelques élus du FN se retrouveraient en situation d’arbitre entre une gauche en ruine et un centre droit qui n’aurait pas réussi pleinement à convaincre. C’est sur ce genre de situation que le FN veut miser, pour maintenir une pression médiatique bien indifférente des enjeux départementaux (la propagande des candidats du FN est nationale, le prospectus ne présente même pas les quatre candidats et encore moins leur vision pour leur département), et se nourrir des éventuels accrocs à l’isolement, comme ce fut le cas au "troisième tour" des élections régionales de mars 1992 et de mars 1998.

Manuel Valls, quant à lui, en limitant la "casse" du PS, a probablement gagné son maintien à Matignon pour l’après-élection. Cela le met en première ligne face à un Nicolas Sarkozy qui n’a pas démérité non plus. Marine Le Pen aura donc du mal à rompre politiquement ce face-à-face qui s’est illustré notamment en Essonne le soir du 16 mars 2015 lors du meeting de Nicolas Sarkozy à Palaiseau et de celui de Manuel Valls à Évry.

La campagne des élections régionales risquera en tout cas d’être rude à la sortie de l’été prochain.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (23 mars 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Départementales 2015 : le pire n'est jamais sûr.
Les 4 enjeux nationaux des élections départementales de mars 2015.
La réforme territoriale.
La réforme des scrutins locaux du 17 mai 2013.
Le référendum alsacien.
Élections municipales des 23 et 30 mars 2014.
Élections européennes du 25 mai 2014.
Élections sénatoriales du 28 septembre 2014.
Les dernières élections cantonales des 20 et 27 mars 2011.
Se désister au second tour ?
Le FN au Sénat.
L’auto-enfermement de Manuel Valls.
Changement de paradigme.
Le ni-ni Doubs.
Tout est possible en 2017.
Mathématiques militantes.


Moyenne des avis sur cet article :  1.3/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 23 mars 2015 08:20

    L’alliance UMP-UDI-Modem arrive largement en tête de ce premier tour, avec 29% des voix (selon la dernière estimation disponible à minuit), suivie du FN à 25% puis du parti socialiste à 21.1%.....Heu ils s’y mettent à trois formations politiques pour faire 29% des voix...alors que le FN (seul) fait 25% des voix... ?

    J’ai des doutes sur le premier parti politique de notre pays... ?

    • fred.foyn Le p’tit Charles 23 mars 2015 09:24

      @Le p’tit Charles...


      Ministère de l’intérieur....Elections départementales 2015
      Résultats incomplets calculés sur la base de 96 départements parvenus sur 98 attendus...
      Résultats au 1er tour...
      Inscrits 41 297 938
      Abstentions 20 577 496 49,83
      Votants 20 720 442 50,17
      Blancs 679 450 1,65 3,28
      Nuls 328 068 0,79 1,58
      Exprimés 19 712 924 47,73 95,14....
      Nombre % Inscrits % Votants
      Binôme Union de la Droite 4 162 613 10,08 21,12%
      Binôme du Parti Socialiste 2 572 933 6,23 13,05%
      Binôme Front National   4 951 091 11,99 25,12%....
      Voilà les chiffres du ministère de l’intérieur...après vous en faîtes ce que vous voulez.. !

    • fred.foyn Le p’tit Charles 23 mars 2015 09:58

      @Le p’tit Charles...et des jambons doutent des chiffres du ministère.. ?

      La France est vraiment foutue...on sera vendu aux arabes du Qatar...Bienvenue aux minarets... !

    • sicome 23 mars 2015 12:19

      @Le p’tit Charles
      oui ok avec vous en olus il y a des divers droites c a d 3 PARTIS l auteur EST UN GUGUSSE qu il aille sur gouv fr resultats depart..


    • fred.foyn Le p’tit Charles 23 mars 2015 12:37

      @tonimarus45...Je fais un constat rien de plus...mais je n’aime pas les menteurs...c’est pour cela que je suis allé sur le site du ministère pour avoir une vision juste...Je suis comme vous..que faire d’autre..les responsables nous les connaissons..ils sont en place depuis 50 ans.. !


    • fred.foyn Le p’tit Charles 23 mars 2015 12:41

      @sicome...Exact vous avez raison.. on peut consulter sur gouv.fr tous les résultats avec les « VRAIS » chiffres...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 mars 2015 16:57

      @Le p’tit Charles


      Il y a un facteur qu’on semble vouloir ignorer. Si un père de famille qui a deux enfants sacripants leur met à chanun une baffe avec retenue, espérant qu’ils vont s’amender , s’apercoit que ceux-ci ne versent pas une larme, se félicitent que Papa soit un minable et semblent iimpatients de recommencer les bêtises..... Il serait peut-etre judicieux que le pere bonasse prenne la peine de se lever pour leur servir cette fois la mornifle qui fera.son effet

      Le peuple de France a encore une chance, le 29, de désavouer les PS, UMP,UDI, MOdem et autres cliques de corrompus et d’impuissants qui se pérparent a se moquer de lui pendan encore des années . S’abstenir ne suffit plus. Si vous avez voté au premier tour pour que ca continue, vous pouvez encore choisiir le changement VOTEZ FN.

      PIERRE JC ALLARD

    • rocla+ rocla+ 23 mars 2015 08:31

      si on ajoute les voix de gauche  à ump udi et modem  le FN est très largement 

      derrière … smiley

      • César Castique César Castique 23 mars 2015 10:33

        Quel pari, Rakotoarison ? 


        La semaine dernière, Marine Le Pen disait qu’à 20 %, ce serait une victoire pour le Front national et qu’au delà de 25 %, ce serait un triomphe. 

        Pour ce qui est d’être le premier parti de France, soit le Front national l’est encore, soit c’est désormais l’U.M.P.U.D.I.M.O.D.E.M.D.V.D.

        On notera, en passant, que les cantons de Fréjus, à mairie Front national, et du Pontant, dont le maire FN est vilipendé tous les jours dans les médias, depuis son élection, ont élus deux binômes Front national, dès le premier tour.

        • César Castique César Castique 23 mars 2015 11:11

          @César Castique

          CORRECTION :



          ...cantons de Fréjus, à mairie Front national, et du Pontet,... 

        • eric 23 mars 2015 11:06

          C’est quand même étonnant comme l’esprit partisan peut aveugler au point de ne pas dire les choses de façon précise et claire ....

          1) Au regard de ces résultats, le Fn est incontestablement le premier parti de France. Cela ne veut pas dire grand chose puisque les autres partis, ayant des alliances, ne sont pas partis sous leurs couleurs dans de nombreux cantons, qu’il y a un léger biais avec le non vote de grosses agglomérations. Mais globalement, il récolte plus de 300 000 voix de plus qu’aux européennes, scrutin qui lui est à priori plus favorable. Donc oui, premier parti. Succès sans précédent. A quoi cela sert-t-il ?

          2) Car en effet, en terme de force partisane, la droite et les centristes sont la première force politique. C’est d’autant plus vrai que même la panique ne sera peut être pas suffissante pour ramener à l’étable socialiste, les supplétifs des autres gauche si ils savent compter.

          3) En effet, on nous répète que le PS resterait le centre de gravité des gauches (en gros cela veut dire, « pas le choix, sans nous le déluge »). C’est vrai que Guedj a fait venir Vals pour sauver son canton. Cela ne veut pas dire que le tiers insatisfait du PS va vraiment rentrer dans le rang et se féliciter des résultats électoraux de la ligne Vals.

          Allez, admettons que sur les frondeurs et autres gauches, un tiers soient prêt à renoncer à leurs conviction pour une gamelle. Il n’en reste pas moins une gauche profondément divisée en deux tendances prête à s’entretuer au moindre signe d’une possibilité de prendre l’ascendant sur l’autre.

          Les autres gauches sont en bonne position, surtout si elles se rapprochent pour négocier en force pour les régionales et contraindre le PS conservateur à donner des gages ; Ces concessions couteront cher à ce parti dans une France qui vote à plus de 60% pour des solutions de droite et ou seul Vals parvient vaguement à donner l’illusion à une frange de l’électorat qu’ils n’ont pas une politique purement socialiste. C’est à dire prébendes, clientèlisme, immobilisme et médiocrité.

          Le principal enseignement de ce scrutin, c’est l’accélération de la disparition physique des gauches de gauche en terme d’élus, au moment ou leurs électeurs sont plus que jamais indispensables au PS pour surnager.

          De ce pont de vue, Sarko a raison. Les départementales marquent une étape importante pour une alternance.


          • Trelawney Trelawney 23 mars 2015 11:32

            Manuel Valls, quant à lui, en limitant la « casse » du PS, a probablement gagné son maintien à Matignon pour l’après-élection.

            Pour ce qui est du Nord de la France (terre socialiste depuis la libération).Le Nord va passé à droite. Pour le Pas de Calais, c’est tendu entre la droite et le FN mais on peut penser que ce sera la droite.

            Pour ce qui est de la Picardie (terre communiste), Aisne va très certainement passé FN, Sommes droit et Oise ca balance entre FN et droite.

            Manuel Valls peut bien fumer un cigare, il s’est bel et bien pris la branlée de siècle.

            On pourra toujours parlé des électeurs au niveau national, ce qui compte c’est le nombre de cantons et de départements gagnés


            • BA 23 mars 2015 11:50

              Chiffres définitifs du ministère de l’Intérieur :

              1- UMP + Union de la droite + UDI + Modem = 29,11 %

              2- Front National + Extrême-droite = 25,26 %

              3- Parti Socialiste + Union de la Gauche + Parti Radical de Gauche = 21,85 %

              4- Front de Gauche + Parti de Gauche + Parti Communiste = 6,09 %

              5- Europe Ecologie Les Verts = 2,03 %

              6- Extrême-gauche = 0,07 %

              7- Divers droite = 6,76 %

              8- Divers gauche = 6,81 %

              http://elections.interieur.gouv.fr/departementales-2015/FE.html

              Elections européennes de mai 2014 :

              Front National : 4 712 461 voix, soit 24,86 %.

              Elections départementales du 22 mars 2015 :

              Front National : 5 108 066 voix, soit 25,19 %.

              En France, la situation est en train de dégénérer.

              Ce n’est même plus de la droitisation.

              C’est de l’extrême-droitisation.


              • lsga lsga 23 mars 2015 12:59

                @tonimarus45
                lol et vous faites comment pour comparer des pourcentages « partis-partis-partis » pour les binômes « PS-Vert » ou les binômes « UMP-UDI » ? 


              • San-antonio San-antonio 23 mars 2015 15:50

                Et oui, comme toujours, le Français ressemble a cet animal étrange qu’il a choisi pour le représenter...
                Le coq, hurlant gaillardement les 2 pieds dans la m....

                Le FN est en progression depuis maintenant 30 ans. Les accidents de parcours (campagne 2007 peu claire avec Papa dans les pattes et le Petit Nicolas jouant du Jeanmariephone a tout va), les pbs Maigretistes, profanations tombales malvenues, ventes de paquebots, emprunts Russes ou autres coups d’éclats ou de poings de l’ancêtre n’ont jamais qu’infléchit les résultats de ce parti mais seulement de manière temporaire.
                Et, mieux (ou pire, c’est selon, je ne fais pas la distinction), le rebond a ete largement superiur au previsions d’un parti que l ;on decrit regulierement comme « aux abois », « non credible », « incapable d’accéder aux plus hautes fonctions », etc.

                Pour se rassurer, l’observateur le plus « autorisé a penser » va nous sortir des sondages a base de conglomérats et autres alliances réelles et imaginaires.

                Ceci dans une manoeuvre « struthioesque », tellement grosse que plus personne n’y croit (a part le redacteur de ce mauvais article semble-t-il) et surtout pas les électeurs du FN...


              • Agor&Acri Agor&Acri 23 mars 2015 16:54

                FN ou UMP 1er parti de France ?

                Il y a une façon simple de mettre tout le monde d’accord : sortir du cadre de lecture imposés par les médias et constater que la vraie question est ailleurs.

                Les chiffres vraiment intéressants, dont les médias s’abstiennent de rendre compte, sont ceux qui se rapportent au pourcentage de votes exprimés (à savoir 47.73%, source officielle).

                Cela nous dit exactement combien d’électeurs inscrits ont -réellement- mis un bulletin dans l’urne pour soutenir tel ou tel candidat.

                Et voici ce que ça donne :
                - UMP + Union de la droite + UDI + Modem : 13,89%
                29,11% de votes devient 29.11 x 0.4773 = 13.89% réellement recueillis dans l’urne, sur l’ensemble des électeurs inscrits.

                - Front National + Extrême-droite : 12,06% (vs 25,26%)

                - Parti Socialiste + Union de la Gauche + Parti Radical de Gauche : 10,43% (vs 21,85%)
                .
                Rendez-vous compte !!!
                Le conglomérat UMP + UDI + Modem n’a recueilli que 13.89% des voix des électeurs inscrits.
                 smiley

                Idem FN ou conglomérat PS (12.06% et 10.43%) = n’allez pas croire que je prèche pour une paroisse plutôt qu’une autre)

                Alors, l’UMP seul, c’est quoi ? 8% ? 9% ?
                 smiley smiley

                C’est la triste réalité de l’état réel de notre soit disante Démocratie.

                Et que font nos médias chiens de garde ?
                Ils entretiennent la diversion sur le thème « qui est vraiment le 1er parti de France entre UMP ou FN ? »
                Et ils nous abreuvent du packages de synthèse des résultats permettant de faire croire, grosso modo, que le bloc UMP représente 30% de l’opinion...et contribuent ainsi à lui maintenir une légitimité pour les prochaines présidentielles.

                Quelle arnaque ! Quelle manipulation !

                Ces procédés, visant à figer (verrouiller) la donne existante, en masquant la réalité de la situation au bénéfice des apparatchiks du Système et de leurs fonds de commerce, sont parfaitement anti-démocratiques.

                Les citoyens n’ont aucun intérêts à se prêter à ce jeu de dupes.

                Ces partis qui verrouillent la démocratie, ne nous représentent pas.
                Nous sommes un nombre sans cesse croissant à le savoir aujourd’hui.

                Il faut briser l’omertà médiatique et demander que de nouvelles propositions, détachées des clivages partisans imposés (Gauche/Droite/Extrême droite) mais surtout détachées de l’oligarchie politique, puissent émerger et être mises en débat.

                Pas de gourou, pas de sauveur,
                mais, dans un 1er temps, une plateforme de propositions qui redéfinissent les bases du fonctionnement démocratique et permette de filtrer les menteurs, les tricheurs, les corrompus et les puissances d’argent qui contrôlent la parole publique.


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 mars 2015 17:22

                @Agor&Acri

                13.89% auront donc décidé de la gouvernancer et 12,06% auront pris la peine de s’y opposer.... Les autres ont compris que la démocratie est un leurre, que le fric et les médias sont les vraies forces et que, de tout façon, il n’y a pas d’alternative à l’oligarchie. 


                PJCA


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 mars 2015 20:37

                @San-antonio
                Je crois que vous vous trompez. C’est le nombre d’abstentionnistes qui augmente...
                Les Français ne se reconnaissent pas dans tous ces Partis plus euro-atlantistes les uns que les autres. Et le FN est présenté comme un Parti anti européen et anti système.


                Les scores du FN, rapportés au nombre d’électeurs n’a jamais dépassé 15 à 18 % depuis 40 ans.
                Si j’ai bien compris, cette fois le FN fait 12% des électeurs inscrits.

                Un Parti qui passe dans tous les médias depuis un mois ne peut que faire partie du système.


                L’UPR vient de déposer une plainte au CSA, quelle que soit l’élection, l’ UPR dispose de 0 heure, 0 minute, 0 seconde dans les grands médias. Ce qui est une violation de l’article 4 de la Constitution :
                « La loi garantit les expressions pluralistes et la participation équitable des Partis et groupements politiques »

              • lsga lsga 23 mars 2015 20:39

                « Un Parti qui passe dans tous les médias depuis un mois ne peut que faire partie du système. »

                donc, quand grâce à la plainte posé par l’UPR au CSA, l’UPR passera dans tous les médias, il fera partie du système comme les autres. 
                 


              • Xenozoid Xenozoid 23 mars 2015 20:55

                @lsga
                va expliquer au sans dent que avec le vote ils sont foutu ,tu as raison
                et ils tournent en rond, demain il nous expliqueront que pour etre citoyen il faut se battre pour son pays, oui les nationalistes vont perdrent car ils sont coincé, de plus la croissance de merde ne sera pas éternelle et puis et puis,,,,,


                • Phalanx Phalanx 23 mars 2015 14:04
                  Vous vous trompez car :
                  Le PS + les chiffres de l’abstention au carré + les nombre d’étoiles dans la galaxie = le premier parti de france

                  • volpa volpa 23 mars 2015 14:05

                    Je voudrais bien mais j’peux point.
                    à l’auteur.


                    • Laulau Laulau 23 mars 2015 16:43

                      J’étais sûr de trouver un article de Solferirakoto sur les départementales, et le voilà, insipide comme prévu, sans intérêt comme prévu .....

                      Vous voyez bien que le pire est toujours sûr avec les thuriféraires de la Hollandie.


                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 23 mars 2015 18:08

                        Pour ma part je suis un peu déçu parce que c’est toujours le leurre démocratique qui fonctionne à la place de la démocratie. Normalement l’organisation des élection prévoirait l’annulation au cas où la participation ne dépasserait pas au moins 60 pour cent des inscrits. Que voit-on à chaque fois sinon un minorité qui se déplace aux urnes pour disperser ses voix quand celles-ci comporte en plus une forte proportion de bulletins blancs.

                        A part ça, il semble que les Français ne veulent pas ou n’ont plus la volonté de changer. Les abstentionnistes auraient pu faire la différence et même crée une autre atmosphère politique en France s’ils avaient voté pour le Front National. Au lieu de cela on constate l’inertie, le statu quo et l’immobilisme et l’ennui ! Les médias font croire à une victoire de l’UMP de Sarkozy en ramassant tous les voix satellitaires pour en faire une « Droite élargie », mais on sait que c’est une blague ! Les faux socialistes à l’image de Valls ne se gênent pas à faire de leur retentissant échec la victoire d’une « Gauche réunie » qu’on sait déjà morte depuis longtemps !

                        Seul le Front National, qui est lui à l’état pur et n’a pas besoins de racoler les voix aux alentours, peut se déclarer le véritable parti républicain avec ses 26 pour cent de votant convaincus !

                        POUR LE DEUXIÈME TOUR, LES FRANÇAIS NE DOIVENT PAS OUBLIER CE QU’ILS AVAIENT ENDURÉ DE 2007 A 2012 NI CE QU’ILS ENDURENT DEPUIS 2012 A CE JOUR ET NE DOIVENT PLUS FAIRE L’ERREUR DE RECONDUIRE CEUX QUI AVAIENT ÉCHOUÉ.

                         JE DIS AUX ABSTENTIONNISTES : FAITES L’EFFORT NÉCESSAIRE, ALLEZ AUX URNES ET VOTEZ FRONT NATIONAL, C’EST-A-DIRE VOTER POUR VOTRE AVENIR !


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 mars 2015 20:02

                          @Mohammed MADJOUR
                          Quel avenir ? Le FN veut « renégocier les Traités européens ».
                          Alors que Junker vient d’expliquer « que les élections ne changent pas les Traités ».


                          Le FN ne vend que des illusions. Il truffe ses discours de mots qui ne sont que de la com’ : « patriotes », « Nation », « Souveraineté », mais sans sortir de l’ UE, c’est du blabla pour les gogos.

                          Tout ce qui l’intéresse, c’est de diviser les Français en s’en prenant aux étrangers, de faire plaisir à Washington en s’en prenant à l’ Islam, et de déconsidérer les eurosceptiques en les faisant passer pour des fachos.


                          Mais le FN ne s’attaque surtout pas aux Banques, aux multinationales, aux paradis fiscaux et à la construction européenne. Vous pouvez examiner les affiches électorales du FN, pas une ne parle de sortir de l’ UE & de l’euro !
                          Le FN est un Parti leurre.

                        • San-antonio San-antonio 24 mars 2015 00:18

                          @Fifi Brind_acie

                          Voius perdez votre temps, votre discours, quoique sensé n’intéresse pas le badaud...

                          Le FN est pire qu’un leurre, une véritable escroquerie ...

                          Seulement là où vous faites fausse route c’est que ce parti rejoint tout simplement la liste de ses supposés ennemis.

                          Tout parti politique n’est qu’escroquerie. Dans l’ordre qui vous plaît : PC, FN, PS, UMP, Verts, Modem, UPR, LCR, UDI, DLR, ... la liste (Française est longue).

                          Loin de moi l’idée de condamner en bloc les intentions de certains des fondateurs de ces mouvements. Que des personnes sincères ycroient et se dévouent ne fait aucun doute.

                          Le pb est tout simplement ... l’être humain. Toute organisation sociale étant par nature condamnée à l’échec. Ambition, conflits d’intérêts, pognon, pouvoir, la liste est suffisamment longue (et les exemples aussi) pour se tenir éloigné de toute organisation humaine qu’elle soit religieuse, syndicale, caritative, associative, sociale et/ ou (surtout) politique.


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 mars 2015 06:26

                          @San-antonio
                          Je connais la rengaine « des tous pourris », sauf qu’elle est fausse.
                          Car elle correspond à une situation européenne qui a fait disparaître la démocratie.
                          Il n’en n’est pas de même dans le temps et dans l’espace.


                          Il faudrait démontrer que Chavez ou Raphael Correa, ou Poutine, ou De Gaulle, ou Mossadegh, n’ont pas défendu les intérêts de leur pays respectifs.

                          Si vous prenez le temps de lire « Les confessions d’un assassin financier » de John Perkins vous aurez toute une liste de Chefs d’ Etat, à commencer par Allende, qui ont été évincés par l’ impérialisme américain, justement parce qu’ils s’occupaient des intérêts de leurs pays.

                          Ce n’est pas de psychologie dont nous avons besoin actuellement, mais d’analyses géopolitiques, pour comprendre « qui gouverne réellement la France et l’ Europe » ?

                          Dans ce système européen, anti démocratique, les élites sont achetées.
                          Ce sont elles qui sont médiatisées, et ce sont les médias qui font les élections.


                        • San-antonio San-antonio 24 mars 2015 13:53

                          @Fifi Brind_acier

                          Comme vous y allez. Où avez-vous vu que j’ai écrit « tous pourris » ?

                          Loin de moi cette idée ! En revanche, tous humain oui et votre affirmation selon laquelle nous n’avons pas besoin de psychologie est une sinon une ineptie du moins une hérésie absolument manifeste.

                          L’analyse géopolitique que vous préconisez n’a des ens que pour celui qui croit à la politique justement. Je suis au regret de réitérer ma totale défiance de toute organisation humaine comptant plus de 2 personnes. Alors la politique...

                          Je vous remercie pour vos conseils de lecture, mais vous comprendrez que j’aie bien mieux à faire que de me pencher sur un ouvrage enfonçant toutes les portes que j’ai (et la plupart des observateurs dont je suis) déjà traversées.


                        • La Dame du Lac La Dame du Lac 23 mars 2015 20:01

                          La fine et délicate peau des fesses de nos amis gauchistes doit être bien rougie après cette belle fessée électorale. Le plus drôle c’est que notre Premier Ministre et sa main qui tremble se félicitent tous deux de leur campagne hystérique contre le FN. Dans sa fébrilité pathologique , Valls postillonnait hier soir dans le micro de B-Fouille-Merde pour s’auto-congratuler pendant que le champagne coulait à flot dans les salons Frontistes.

                          Je veux bien parier que notre convulsif tremblottant continuera de menacer les Français au nom des valeurs de sa « République ». La moindre décence eut été de démissionner mais ne comptons pas sur lui pour ça. Le magistère mondialiste toujours inassouvi exige de ce gouvernement de saccager encore un peu plus notre belle nation. Rien ne changera si le Front National ne gagne pas et les institutions non élues (comme l’Union Européenne) persisteront à creuser le tombeau de la France.


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 mars 2015 20:11

                            @La Dame du Lac
                            Quand on défend un Parti créé par Mitterrand, on évite de cracher dans la soupe !
                            C’est grâce à Mitterrand que les pontes du FN vivent comme des nababs.


                            Vous ne devez pas avoir bien examiné ce que raconte le FN... Si vous croyez que le FN a l’intention de sortir la France de l’UE, de l’euro & de l’ OTAN, vous allez être déçue.
                            Le FN a au moins 14 versions différentes sur l’ UE & l’ euro", allez donc savoir quelle est la bonne ??


                            Vous pouvez comparer avec une profession de foi de l’ UPR, il n’y a pas photo !

                          • alinea alinea 23 mars 2015 20:15

                            @La Dame du Lac
                            Notre Nation est encore plus belle là où vous êtes incrustés ; je crois que je vais m’abandonner aux sirène de la marine.


                          • La Dame du Lac La Dame du Lac 23 mars 2015 20:31

                            Ah ? Les gauchistes sont visiblement très vexés...Critiquer le FN, mais quelle originalité ! Quel élan politique !


                            • lsga lsga 23 mars 2015 20:35

                              moi je vais critiquer le FN façon Dupont Lajoie :


                               Marine Lepen ne compte absolument pas mettre en place une politique raciale. Tout au plus, elle prétend mettre fin à l’immigration ( lol ). Mais, 90% des noirs et des arabes qui entourent les électeurs du Front National sont FRAN-ÇAIS, certains depuis 3 générations. Donc, elle ne va pas les mettre dehors. Mieux : elle prétend augmenter les prestations sociales, notamment en taxant le Capital (voir le programme du FN). C’est à dire : elle va taxer le retraité qui a de l’argent sur une assurance vie, ou des appartements qu’il loue, pour payer des prestations sociales aux gamins défavorisés, qui ont la fâcheuse tendance à être plutôt basanés dans ce pays (de merde). 
                               

                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 mars 2015 20:39

                              @La Dame du Lac
                              Vous faites erreur, l’ UPR est un Mouvement de Libération Nationale, comme l’était le CNR, dont les collabos étaient exclus. Ne mélangez pas les torchons avec les serviettes...


                            • non667 23 mars 2015 20:49

                              à rokoko
                              3 jours avant le scrutin j’avais écrit :

                              20 mars 13:43

                              j’ajoute

                              les résultats du fn seront en dessous des sondages (gonflés ) ce qui permettra de dire après coup que c’est une défaite de celui -ci et une bonne résistance de l’umps !
                              et avant coup d’activer/agiter au maximum le front ripoublicain !
                              donc on continue , tout va bien ! circulez y a rien à voir !

                              la ficelle était un peu grosse pour qui n’est pas gogo !

                              rokoko écrit :

                              il réussit à rétablir l’échec magistral des élections européennes du 25 mai 2014 et à dire que c’est l’UMP (SEUL ? ) qui est le premier parti de France.

                              comme ce mensonge répété sciemment par tout les merdias et rokoko qui compare une coalition à un parti unique !

                              rokoko

                              t’es foutu 

                              le populo

                               aura ton c.. !


                              • Gauche Normale Gauche Normale 23 mars 2015 20:58

                                Un peu de désintox s’impose. Vraiment.


                                • La Dame du Lac La Dame du Lac 23 mars 2015 22:01

                                  Le PS a été copieusement battu, c’est un fait. Il est étonnant de constater qu’à l’image du PS, nos amis gauchistes jouent de tous les artifices pour cacher leur déroute. C’était pourtant une branlée de magnitude 9.

                                  Bonne nuit mes petits Bisounours.

                                  A dimanche prochain !



                                  • franc 24 mars 2015 02:08

                                    BA (---.---.---.142) 23 mars 11:50

                                    Chiffres définitifs du ministère de l’Intérieur :

                                    1- UMP + Union de la droite + UDI + Modem = 29,11 %

                                    2- Front National + Extrême-droite = 25,26 %

                                    3- Parti Socialiste + Union de la Gauche + Parti Radical de Gauche = 21,85 %

                                    4- Front de Gauche + Parti de Gauche + Parti Communiste = 6,09 %

                                    5- Europe Ecologie Les Verts = 2,03 %

                                    6- Extrême-gauche = 0,07 %

                                    7- Divers droite = 6,76 %

                                    8- Divers gauche = 6,81 %

                                    -

                                    D’habitude pour les élections locales le centre fait au moins jeu égal avec la droite ,mais admettons en comptant très large pour la droite UMP que le centre ne fait que 9% ,l’UMP serait à 20% bien inférieur au 25% du FN ou 24% en comptant 1% pour l’extrême droite qui a des positions encore plus dure que le FN.

                                    -

                                    Le FN est bien le premier parti de France.


                                    • franc 24 mars 2015 02:28

                                      @franc

                                      ça me fend le cœur de voir l’état lamentable de la gauche ,mais c’est bien fait pour sa gueule à cette fausse gauche

                                      -

                                      tiens ,les socialistes s’ils étaient des vrais socialistes de la vraie gauche auraient dû être dirigés par Emmanuelli qui est élu pour ces élections dès le premier tour,un vrai h

                                      Si les militants de gauche avaient une once d’intelligence ,ils auraient dû choisir Emmanuelli ,un vrai homme de gauche un homme d’Etat qui a la carrure pour être président de la République , comme candidat à la présidentielle 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès