Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Derrière les associations, dernier rempart, le désastre social

Derrière les associations, dernier rempart, le désastre social

Le plan d'austérité du gouvernement va entraîner 40 000 suppressions d'emploi dans le secteur associatif (1). Un « plan social » invisible qui risque fort, s'il est maintenu en l'état, de fissurer le dernier rempart avant le désastre social. La France compte encore 1 300 000 associations, combien en restera-t-il 2017 ? Les petites association, celles qui œuvrent pour la culture, pour les « urgences » sociales et médicales, pour la prévention, pour l'éducation populaire, pour l'information, seront durement touchées par les mesures que s’apprêtent à prendre Hollande et Valls. Voici le communiqué de presse du Collectif des associations citoyennes du 16 avril.

Le premier ministre a annoncé la réduction des dépenses publiques de 50 milliards en 3 ans et de 11 milliards de la dotation de l’État aux collectivités d’ici 2017 (soit 3 milliards par an). Ces décisions auraient pour conséquence, si elles sont appliquées, la disparition de très nombreuses associations et de dizaines de milliers d’emplois associatifs. La diminution du montant des dotations publiques constitue en effet la principale variable d’ajustement laissée aux collectivités territoriales pour compenser la perte de leurs ressources tout en maintenant les crédits destinés à exercer leurs compétences obligatoires (plus de précisions ici).

Ce gouvernement, comme les précédents, semble ignorer que les richesses produites par la très grande majorité les 1 300 000 associations sont constituées avant tout de développement humain, de démocratie et de participation à la vie de la cité, de renforcement du lien social et d’épanouissement des personnes. Paradoxalement, cette annonce tombe au moment même où le premier ministre affirme qu’il a besoin des associations pour gagner la bataille de l’emploi et reconstruire l’espérance, notamment dans les quartiers et les territoires ruraux ou périurbains où le désarroi gagne chaque jour du terrain.

Les ruptures de financements publics ont des conséquences extrêmement graves pour les associations :
- un recul général de leurs capacités d’agir, y compris pour celles dont l’action ne repose que sur l’engagement bénévole,
- une forte dégradation des conditions de travail, tant pour les salariés que les bénévoles,
- la destruction de dizaines de milliers d’emplois qualifiés, porteurs d’expérience et de savoir faire associatifs,
- leur remplacement partiel par des emplois précaires et sous qualifiés, souvent en substitution de services publics territoriaux détruits par ailleurs. En particulier la signature de milliers de contrat temporaires dit "emplois d’avenir", destinés à des jeunes peu qualifiés, ne saurait masquer durablement la réalité de ce plan social déguisé,
- la disparition des associations les plus porteuses de citoyenneté, de lien social et de coopération. Les associations petites et moyennes sont les plus frappées par ces mesures et par la multiplication des appels d’offres.

À cette approche comptable s’ajoutent toutes les conséquences humaines et les souffrances que cela entraîne par la destruction progressive des liens sociaux.

La réduction aveugle des subventions est un non-sens, car la suppression des actions de prévention et de lien social génère des coûts bien supérieurs de maladie, de sécurité, d’action de réparation, etc…. Le coût des cotisations sociales perdues et des prestations de chômage induites par les licenciements est supérieur au montant des subventions supprimées. Uniquement préoccupés par leurs effets d’annonce et une vision court-termiste, les pouvoirs publics ne semblent plus s’intéresser à la globalité des choses. Leur seul objectif : appliquer l’idéologie de ce capitalisme libéral dominateur en France, dans l’Union Européenne et dans le monde.

Face à ces décisions inacceptables, nous appelons les associations, en lien avec les collectivités et tous les acteurs qui partagent les mêmes valeurs d’égalité, de liberté, de fraternité et de démocratie, à se mobiliser par tous les moyens, avec leurs bénévoles, leurs salariés, leurs adhérents et usagers, pour résister à leur asphyxie et à la dégradation continue de nos conditions de vie ensemble.

Nous demandons la mise en œuvre de politiques publiques concertées prenant en compte tout le tissu associatif et pas seulement quelques milliers de grosses associations, la restauration de relations avec les acteurs publics fondées sur le partenariat et non sur la commercialisation de prestations, le retour à des financements publics stables et garantis aux associations qui contribuent à l’intérêt général et au bien commun. « La reconduction à l’identique de la circulaire Fillon du 18 janvier 2010, qui tend à réduire les associations à un simple acteur économique, constituerait en l’occurrence une atteinte de plus à la vie associative » déclare Didier Minot, porte-parole du CAC, ajoutant qu’une mobilisation spécifique sur ce dossier était lancée.

Les associations citoyennes refusent le désastre social qui attend la France au bout de cette course à l’austérité (aggravant les déficits publics), expérimenté dans d’autres pays européens comme le Portugal, l’Irlande ou la Grèce, et dans plus de 80 pays depuis 30 ans. Rester silencieux aujourd’hui à ce sujet, c’est faire courir un risque majeur à notre pays à brève échéance.

Notes

(1) Voir l'article 40 000 suppressions d’emplois en 2014 : ce plan social invisible qui frappe le secteur associatif , sur Basta mag


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • jako jako 5 mai 2014 08:50

    Encore plus efficace que le gouvernement, la mairie du nord qui a pris comme première mesure la fermeture de la LDH.


    • zygzornifle zygzornifle 5 mai 2014 11:31

      Sacré Fauxcialistes....Le pire gouvernement anti-social depuis des décennies....La L’UMP et le MEDEF en rêvait Hollande l’a fait ....




      • zygzornifle zygzornifle 5 mai 2014 11:32

        L’Égypte à connue les 7 plaies nous avec Hollande une seule suffit .....


        • bnosec bnosec 5 mai 2014 12:56

          40000 ?
          Seulement ?
          Encore un effort !


          • legrind legrind 5 mai 2014 13:00

            Le pouvoir de nuisance & médiatique des associations est une des plaies de la France. ( Evidemment je généralise , je pense en particulier à l’antiracisme où ça se bouscule.., le féminisme clownesque genre osez le féminisme, les lgbt , sur lesquels pas un journaliste n’enquête en France semble t’il , DNF...) 


            • ZenZoe ZenZoe 5 mai 2014 15:21

              1 300 000 d’associations vous dites ? Incroyable. On se pose des questions. Sont-elles toutes indispensables au point de devoir leur existence aux fonds publics ? Combien d’entre elles sont là pour toute autre chose que de défendre l’intérêt public ? Et parmi les 40 000 emplois en passe d’être supprimés, combien sont fictifs et/ou simplement inutiles ?


              • Akerios 5 mai 2014 16:41

                Les associations ne doivent vivre qu’avec seulement l’argent des cotisations et des dons.
                ................................
                Le PS comme l’ UMP et le FN sont dans un même combat : le combat anti-social pour un système économique libéral .
                Dans la casse du social la déstabilisation du monde associatif fait donc parti de leurs objectifs.
                ....................................
                Maintenant entre les salaires et les retraites d’une part et un assainissement des ressources du monde associatif....... je pense que cela n’est pas le plus mauvais choix .


                • Pere Plexe Pere Plexe 5 mai 2014 21:49

                  Alors il n’ y aura plus un seul club sportif.
                  Aucune école de musique.
                  Pas une piscine

                  Quel monde merveilleux !


                • Akerios 6 mai 2014 17:52

                  Pere Plexe
                  Les piscines et équipements sportifs sont du ressort des villes et des départements...................pas des associations dont ce n’est pas le rôle ni le but !
                  Pour une association un club de pétanque :oui..........une piscine : non !


                • Pere Plexe Pere Plexe 7 mai 2014 11:40

                  @ Akerios comme tous les équipements sportifs les piscines bénéficient de subventions dédieés au sport .Et généralement plusieurs clubs sportifs utilisateurs (natation,plongé,canoe kayak,triathlon,Usep....) se voient au titre de subventions attribués des crénaux d’utilisations.


                • docdory docdory 5 mai 2014 19:24
                  @ Bluboux

                  La liberté d’association est l’un des droits les plus fondamentaux des citoyens. Néanmoins cette liberté a pour corollaire indiscutable, vous en conviendrez aisément, la liberté de ne pas faire partie d’une association.
                  Or, à quoi reconnaît-on à coup sûr les membres d’une association ? Ce sont bien évidemment ceux qui payent une cotisation à ladite association.
                  Or, lorsque l’Etat ou une collectivité locale subventionnent une association, cela veut dire que chaque citoyen français ou chaque citoyen de la collectivité locale en question va payer une cotisation à cette association, sous forme d’impôts, donc est transformé de facto en membre cotisant de l’association. 
                  Or, il peut s’agir d’une association à la raison sociale de laquelle de nombreux citoyens peuvent être en total désaccord.

                  Par ailleurs, la déclaration des droits de l’homme de 1789 précise dans son article XIII ce que doit financer l’impôt, je cite : « Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés. »
                  Il est clair qu’une subvention pour une association n’est ni une dépense d’administration, ni une dépense pour l’entretien de la force publique. Elle est donc contraire à la déclaration des droits de l’homme de 1789 !

                  Par ailleurs, il est de fait que bon nombre d’associations prétendument sans but lucratif ne sont en réalité que des « associations lucratives sans but » ...

                  Il est donc urgent que soit adopté, pour les associations, le même principe que l’article 2 de la loi de 1905 ( « la République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucun culte ).
                   Transposé aux associations, cela donnerait  »la République ne reconnaît, ne salarie et ne subventionne aucune association" 
                  Une laïcité associative, en quelque sorte !...

                  • Spartacus Spartacus 5 mai 2014 20:01

                     Liste des 20167 subventions étatiques en France aux associations  (Fichier excel).

                    Dans l’ordre et sans rire :

                    1er don de Bercy réalisé avec l’argent de nos impôts :

                    29,5 millions pour l’ALPAF – ASSOCIATION POUR LE LOGEMENT DU PERSONNEL DES ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES. Association sélective réservée aux fonctionnaires de Bercy. C’est la plus grosse dotation publique a une association en France !

                    2eme don de Bercy réalisé avec l’argent de nos impôts :

                    28,4 millions d’€uros pour l’EPAF – EDUCATION ET PLEIN AIR FINANCES Association sélective réservée aux vacances des fonctionnaires du ministère des finances. C’est la 2eme plus grosse dotation publique a une association en France !

                    3eme don de Bercy réalisé avec l’argent de nos impôts :

                    9,8 millions d’€uros pour l’AGRAF – POUR LA GESTION DE LA RESTAURATION DES ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES. Association sélective réservée aux repas des fonctionnaires du ministère des finances.

                    4eme don de Bercy réalisé avec l’argent de nos impôts :

                    6,01 million d’€uros pour l’ATSCAF – ASSOCIATION TOURISTIQUE SPORTIVE ET CULTURELLE DES ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES. Association sélective réservée aux repas des fonctionnaires du ministère des finances.

                    Comme quoi le « social » c’est dans l’ordre pour ceux qui ont les clés des subventions.

                    Loin des jolis discours sur les pauvres et malheureux !



                    • Pere Plexe Pere Plexe 5 mai 2014 22:02

                      Encore du grand n’importe quoi...
                      Vérifiez un peu mieux vos sources.

                      Rien que la croix rouge à , par exemple, touché 191 455K€ de subventions de l’Etat.
                      On peut être pour ou contre .
                      Mais pas donner des chiffres faux


                    • CASS. CASS. 6 mai 2014 00:57

                      Et combien au culte du crijf et à sa ldj et bétar à ses femen et cie bref ça colle avec ceux qui ont les clefs des subventions.perso nous avons monté une asso. LOI 1905 nous n’avons aucune subvention et nous n’en avons jamais demandé, c’est ce que coûte la liberté associative. 0 subvention et aucun (e) salariés en son sein.


                    • Spartacus Spartacus 6 mai 2014 12:35

                      Les chiffres sont issus du grand livre jaune des subventions aux associations...

                      C’est public issu d’un site officiel...


                    • Spartacus Spartacus 6 mai 2014 12:38

                      Pour info la croix rouge est dans le document à télécharger en 108eme position avec un officiel déclaré de 1 668 213€....

                       Liste des 20167 subventions étatiques en France aux associations  (Fichier excel).


                    • entrecote entrecote 6 mai 2014 15:33

                      l’ATSCAF – ASSOCIATION TOURISTIQUE SPORTIVE ET CULTURELLE DES ADMINISTRATIONS FINANCIÈRES. Association sélective réservée aux LOISIRS des fonctionnaires du ministère des finances.


                    • Pere Plexe Pere Plexe 8 mai 2014 12:20

                      Voici la liste des 20 associations les plus subventionnées du pays

                      L’ALPAF est troisième avec effectivement 29,5 millions.

                      Un lien intéressant sur la répartition des subventions aux associations


                    • zygzornifle zygzornifle 6 mai 2014 08:23

                      Le désastre social porte un nom : Hollande, en 2 ans il a fait ce que la droite n’aurait pu faire en 10 ans....


                      • Akerios 6 mai 2014 18:22

                        zygzornifle

                        Je pense comme toi que F. Hollande est un désastre !
                        ...................
                        Pour l’emploi :
                        1......faire entrer l’Ukraine dans l’ UE c’est détruire l’emploi ( l’Ukraine
                        a des salaires 3 fois plus bas que la Roumanie )
                        2. L’Ukraine est un pays qui exporte son agriculture a bas prix ! C’est détruire notre agriculture !
                        ..........................................

                        Pour quelqu’un qui se dit concerné au plus haut point par la courbe du chômage c’est vrais !......avec son copain du MEDEF ...BLATAZ ils l’arrangent au mieux la courbe !
                        ............................
                        Pour le budget :
                        Les banques et la grande finance nous saignent................plus de 70 milliards d’euros d’intérêts de la dette a payer chaque année !
                        .......les 50 milliards qui vont détruire le tissu social français pour notre président c’est normal.
                        Faire payer un impôt plus juste aux banques qui spéculent et aux entreprises du CAC 40..............C’est hors de question....... pas un euros de plus !
                        .................................
                        Pour information des grands supermarchés ont des centrales d’achats basés dans des paradis fiscaux ! Les marges des supermarchés sont faibles...........mais les bénéfices exonérés d’impôts des centrales monstrueux !..........Tout réside dans une astucieuse comptabilité.


                        • Pere Plexe Pere Plexe 8 mai 2014 18:50

                          1-Pas nécessaire d’être dans l’UE pour que les actionnaires décident de délocaliser en Ukraine ou ailleurs...et Hollande ou un autre n’y peuvent rien.
                          2-Là encore : qu’ils soient dans l’UE ou pas ne change rien à leurs exportations !et Hollande ou un autre n’y peuvent rien.
                          3-les grands supermarchés ont des centrales d’achats basés dans des paradis fiscaux ! Oui et rien ne peut les en empêcher.

                          Tous ces points sont verrouillés par des traités internationaux signés par la France.


                        • mmbbb 11 mai 2014 18:24

                          zygzornifle votre propos est quelque peu incorrect Tant que les marches pretent a des taux aussi bas a la France c’est qu’ils ont une relative confiance Il n’est pas interdit de mieux gerer l’argent public et lisez les rapports de la cour des comptes il y a des progres A contrario il faudrait arreter de prendre le contribubale ( particulier et entreprise ) pour une vache a lait L’etat providence a atteint ses limites et il faudrait aussi chiffrer par exemple ce que nous coutent notre immigration de peuplement A force de croire que l’argent coulent a flot et que nous pouvons vivrent ainsi ad vitam aeternam est une erreur La Grece a couler a cause d’une mauvaise gestion et de l’imperitie de ses politiques pas des marches

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès