Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Des droits pour les familles ROMS !

Des droits pour les familles ROMS !

Le cdafal 77 est une association familiale laïque indépendante qui défend l'intérêt de toutes les familles. Aujourd'hui comme hier, nous agissons pour que toutes les familles installées en France disposent des mêmes droits que les autres dans le cadre du respect des lois républicaines.
Les démantèlements des campements de Roms qui se sont succédé depuis le début de l'été ont abouti à la précarisation des familles évacuées.

C'est avec consternation que les associations de solidarité ont appris qu'un charter parti de Roissy le 9 août a expulsé 240 Roms en Roumanie sans qu’aucune concertation ou recherche d'une solution alternative ne soit prévue.

Qui ne partage pas l'appréciation portée par le président de la Voix des Roms quand il déclare :
 « Cet exécutif ne considère pas plus les Roms que le précédent. Il faut faire attention car ce que l’on a dit pour la droite vaut aussi pour la gauche. A force d’attiser le vent de la stigmatisation, on va encore accentuer l’anti-tsiganisme. Vu le climat qui règne depuis deux ans autour des Roms, je m'étonne même que cette forme de racisme ne soit pas encore plus forte aujourd’hui."

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Vals vient d'annoncer la tenue d'une conférence interministérielle la semaine prochaine pour aborder la question de l'intégration des Roms.
Cette initiative peut être un premier pas mais pourquoi ne pas organiser des journées d'études et de réflexions avec la participation des associations familiales et de solidarité ainsi que des groupements comme la Voix des Roms ?
Il existe un certain nombre de questions qui méritent une réponse urgente ?

Pourquoi les Roms, ressortissants européens ne peuvent exercer que 150 métiers, les autres leur étant fermés....Y a t-il en France et en Europe des citoyens européens de deuxième zone ?
Pourquoi les roumains et les bulgares provenant de deux pays intégrés à l'Union Européenne en janvier 2007 doivent-ils obtenir une autorisation de travail et une autorisation de séjour ?
Pourquoi héberger les roms dans des hôtels coûteux et souvent peu adaptés ? N'est-il pas possible d'ouvrir de nouvelles pistes de réflexion et d'action ?
Voici là trois sujets qui doivent être traités afin qu'un changement notable soit opéré.
D'autres sujets de préoccupation existent comme la scoalarisation des Roms, leur accompagnement social....

La CIMADE a sorti un document fort intéréssant :réponses à 11 idées reçues
Petit guide pour lutter contre les préjugés sur les migrants,
Voici notamment ce qui est dit sur la question de la scolarisation
Idée reçue n°4 : Les enfants roms qui mendient dans la rue ont été envoyés seuls en France, les parents attendent l'argent en Roumanie.
Réalité : Tout d'abord et comme il est expliqué ici, tous les Roms vivants en France ne sont pas roumains et tous ne sont pas des mendiants !
Au sein de ce que nous appelons les Roms, plusieurs catégories sociales se côtoient et les situations familiales sont très variables. Certains aident leurs parents, d'autres sont exploités.
De plus, le difficile accès à une scolarité effective et durable est un frein important à la sortie de rue. Les familles, dans l'illégalité, n'ont pas le droit aux prestations Caf et, pour les Roumains et les Bulgares, n'ont qu'un accès très restreint au marché du travail. Lorsque l'Aide sociale à l'enfance refuse de prendre en charge les dépenses liées à la scolarisation (fournitures, cantine, ...), les enfants ne peuvent pas aller à l'école et se tournent alors souvent vers la mendicité. Comme l'explique le Collectif pour la scolarisation des enfants roms, « dans plusieurs départements où les droits CAF avaient été ouverts aux familles suite à l'entrée dans l'Union européenne et retirés ensuite, l'interruption des prestations s'est presque toujours accompagnée d'une déscolarisation des enfants qui sont retournés mendier dans la rue. »

N'est-il pas nécessaire et indispensable de mettre fin à cette discrimination ?
Tous ensemble, pouvoirs publics, associations familiales et de solidarité, associations de ROMS, réfléchissons et agissons pour que le changement permette à ces populations de vivre plus décemment !

Jean-François Chalot

Documents joints à cet article

Des droits pour les familles ROMS ! Des droits pour les familles ROMS !

Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Asp Explorer Asp Explorer 20 août 2012 10:28

    J’avoue ne pas saisir en quoi nous Français devrions être comptables des problèmes de ces gens. Le seul droit que je reconnais aux roms, c’est le droit à un billet d’avion gratuit pour retourner dans leur pays.


    • NeverMore 20 août 2012 11:14

      Oui, il faut immédiatement donner au moins un logement aux ROMs.

      Les familles locales en attente d’un logement depuis plusieurs années attendrons seulement un peu plus.

      Elles ont l’habitude, il y a déjà pas mal de « plus prioritaires » qui leur passent devant (grâce à vos actions) alors un peu plus un peu moins ...

      Au fait, vous êtes sûr que vous utilisez votre logement de façon optimale ? N’y aurait t’il pas de la place perdue qui permettrait de loger des gens ?

      Votre article n’est il pas juste une posture intellectuelle pour vous sentir « tellement meilleur » pour pas cher.

       


      • Asp Explorer Asp Explorer 20 août 2012 13:45

        Tout le monde est d’accord pour les loger dans la ville d’à côté, mais bizarrement, peu de municipalités se portent volontaires pour accueillir ces merveilleux saltimbanques si folkloriques, qui peuvent tant apporter à la vie culturelle locale. N’est-ce pas curieux ?


      • easy easy 20 août 2012 11:17

        Visuellement, aucun de nous ne parvient à distinguer entre les types de nomades et encore moins entre ceux qui ont la nationalité française (nombreux) et ceux qui ne l’ont pas (tout en étant Européens)

        Ainsi, ceux qui avaient bloqué le pont d’Aquitaine à Bordeaux parce qu’on leur refusait un emplacement qu’ils occupaient jusque là régulièrement en bonne et due forme, étaient tous français.
        Et ces Français du voyage sont soumis à des lois qui leur sont spécifiques et bien plus restrictives qu’aux sédentaires


        On avait eu et on a encore une catégorie de Français assez spéciale, celle des mariniers de nos canaux. Ils sont également nomades. Mais comme ils sont plus géolocalisables, à la limite ils n’ont même pas de voiture et ne peuvent donc pas s’écarter des canaux, comme ils participent pleinement au Système, ils bénéficient de structures sur mesures et leurs enfants sont spécialement scolarisés.


        • lulupipistrelle 21 août 2012 00:49

          Les Roms de Roumanie et de Bulgarie ne peuvent pas se prétendre nomades...ou alors c’est une vocation récente, ha,ha,ha...
          Ils sont soutenus par toutes sortes d’assoces, en quête de noble cause et des subsides qui vont avec...
          Certains exploitent déjà la situation pour faire émerger une nouvelle communauté avec ses exigences spécifiques...
          Encore des devoirs et des repentances en perspectives ?


        • LE CHAT LE CHAT 20 août 2012 12:42

          Des gens qui viennent nous envahir et réclament des droits , vous trouvez ça normal ?
          Il n’ya déjà pas de travail , de pognon et de logement pour de nombreux français , pourquoi faudrait il financer ce qui est du ressort de la Roumanie , de la Bulgarie et autres états de l’est ?
          On devrait multiplier par dix les expulsions ,et s’assurer qu’ils ne reviennent pas .............


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 20 août 2012 12:45

            JFCh écrit : « Les démantèlements des campements de Roms qui se sont succédé depuis le début de l’été ont abouti à la précarisation des familles évacuées. »

            C’est vrai. Mais ces familles n’ont-elles pas mis les pouvoirs publics devant le fait accompli ? Doit-on toujours céder au chantage à « not’ bon cœur ». Comme on vit un peu mieux en France qu’en Afrique ou que dans certains autres pays d’Europe, bien des ressortissants de ces pays nous imposent leur présence sur notre territoire sans se préoccuper des problèmes qu’ils vont poser. On ne les résoudra pas sans sacrifice de notre part. Mais ils sont rares, ceux qui acceptent de prendre personnellement en charge quelques uns de ces immigrés et qui solliciteraient même simplement un impôt « spécial Roms », par exemple, comme nous avons eu il y a quelques décennies un impôt « spécial sécheresse » ...

            • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 20 août 2012 14:01

              Bonjour,


              1- " Pourquoi les roumains et les bulgares provenant de deux pays intégrés à l’Union Européenne en janvier 2007 doivent-ils obtenir une autorisation de travail et une autorisation de séjour ?« 
              Parce que lors de la négociation concernant l’entrée de ces pays dans l’union, les pays concernés devaient, entre autres, au préalable régler le probléme de ségrégation que les Roms subissent dans ces pays.
              L’absurde veut qu’aujourd’hui on léve ces restrictions parce que les pays d’origine ne réglent rien, nous envoient par cars entiers leurs ressortissants Roms, et se servent des subsides de l’Europe (notre argent, donc) pour financer leur corruption...
              Par ailleurs il faut être stupide pour croire que la levée des restictions sur le travail changera quoi que ce soit : il y a déja 5 millions de chômeurs en France. Autrement dit même si certains roms se mettent au boulot, ce sera au détriment de francais ou d’autres immigrés qui seront privés de ce boulot.
              Idem pour le logement et le reste....
              M’enfin...Comme d’habitude ces misérables »assocs« , ces »Cimade« et autres , se font complice de toutes les mafias et toutes les saloperies possibles au nom de leur »bonne conscience" qui consiste pour l’essentiel en s’essuyer les pieds sur leurs compatriotes 

              2- La seule maniére de faire face serait de faire réellement appliquer les lois.
              C’est à dire : expulser les camps illicites, placer les enfants mineurs dans des institutions tant que les parents n’assureront pas leur subsistance et un encadrement moral minimum, condamner les parents et adultes qui se servent d’enfants pour faire de la mendicité ou pire ; etc...Autrement dit ce qui fait normalement quand les auteurs de tels faits sont des citoyens lambdas.

              Et puis aussi d’en finir avec ce monstre européen qui est en train de nous ôter de toute dignité autant que de lucidité.


              • lulupipistrelle 21 août 2012 05:17

                Non, exiger que les aides européennes soient en partie consacrées à la construction de centres éducatifs fermés dans les pays d’origine...pour y renvoyer tous les mineurs en situation irrégulière. ...


              • Vipère Vipère 20 août 2012 16:08

                Chalot

                Pourquoi ne mettez-vous pas en avant : les devoirs avant les droits ?




                • rugueux 20 août 2012 16:36

                  Chalot t’es vraiment trop bête ! Ces droits que tu réclames pour eux ils les ont en Roumanie et en Bulgarie....Alors pourquoi venir nous emmerder chez nous ?


                  • Txotxock Txotxock 20 août 2012 18:46

                    Merci M. Chalot. Le fait que la horde hurle prouve bien la justesse du propos.


                    • Berkano Othala 20 août 2012 18:54

                      Bonjour CHALOT .

                      J’aime la plupart de vos articles , même si je ne pense pas comme vous , car vous savez si bien les présenter, notamment vos lectures estivales . Au sujet des Roms , par contre il ne faut pas se fier aux associations , mais aux riverains qui les côtoient au quotidien . A Lyon beaucoup ont des paniers de la mairie, des logements plus que décents, le RMI et CMU, alors que des amis français pauvres et payant des impôts n’y ont pas le droit , car les Roms sont des minorités protégées ...A la décheterie du 5e ils volent , chez ma soeur, ils sont entrés par la fenêtre et ont chié sur les lits et ont volés les gourmettes de baptême de mes neveux , ils ne sont pas poursuivis par la justice alors que la police les arrête .
                      Obligeons les à fréquenter l’école , ou a apprendre un métier, mais ils sont différents de nous et le revendiquent , alors qu’ils assument , ou alors accueillez les chez vous !
                      Croyez moi Chalot , la plupart d’entre eux nous haissent comme nous les méprisons , ils vivent en marge de la société , qu’ils y restent . !


                      • lulupipistrelle 20 août 2012 19:14
                        Des droits pour les familles ROMS !.... et des devoirs pour les familles françaises.

                        • CHALOT CHALOT 20 août 2012 19:17

                          Berkano Othala !
                          Je ne nie pas les problèmes, ce que je demande c’est qu’il n’y ait pas de droits différents pour tels européens par rapport à d’autres.


                          • fredleborgne fredleborgne 20 août 2012 19:23

                            J’affirme ma solidarité avec Chalot. Il faut traiter les Roms en « citoyens européens », avec des droits et des devoirs. Les citoyens honnêtes doivent pouvoir bénéficier d’aires d’accueil décentes sous leur responsabilité. Les délinquants doivent pouvoir habiter (temporairement) des chalets ou des tentes derrière des grillages : à chacun d’eux de choisir leur camp. En tous cas, l’exclusion n’est pas une solution.


                            • eric 20 août 2012 19:35

                              Ben oui, mais manque de bol, ces « droits » différenciés étaient contenus dans des traits librement négociés entre pays souverains. Que vous souhaitiez changer la position de votre pays, par exemple par vos votes, pourquoi pas.
                              Il serait prudent au préalable de faire une évaluation chiffrée de la quantité de la dizaine de million de personnes potentiellement concernées qui pourraient être intéressée par cette opportunité.
                              De budgétiser l’effort nécessaire.
                              De déterminer le mode de financement. Dans un contexte de contrôle de dépense de l’état, cela ne peut aller que par la baisse, ou pour dire le moins, le « partage » des prestations actuellement servies en France aux publics en difficultés, indépendamment du reste de leurs origines.

                              Bon, disons que 20% des roms « épouvantablement persécutés » dans leurs pays d’origine choisissent d’ aller voir ailleurs". Il y a 4 ou 5 pays européens qui s’en sortent relativement assez pour les acceuillir. On ne va pas demander un gros effort au grecs ou aux espagnols par exemple. La France est traditionellement peu acceuillante par rapport à d’autres pays. Disons qu’on en prend a nouveau 20% en espérant que l’allemagne en prendra un peu plus. 400 000 personnes a loger, a scolariser et, le plus dificile sans doute, compte tenu des niveau de formation, a employer.
                              A vu de nez une quarantaine de milliards d’euro au moins sur quelques années ? Faites nous la liste des postes d’économie qui vont permettre de financer tous cela ? A qui va-ton demander de partager ses prestations ? Qui parmis les centaines de milliers de mal logés que vous évoquez fréquemment, passe en dessous dans la liste des prioritaires ?
                              Comme Robespierre,je doute que vous teniez a donner des noms....


                              • clostra 20 août 2012 20:23

                                Je suis désolée Chalot de la teneur de ce fil.

                                Tous, ou presque, la majorité du moins, ne considère pas n’être pour rien dans leur naissance dans de meilleurs conditions que ces roms qu’ils auraient pu être.

                                Il y a un temps humain et un temps politique. C’est pourquoi, attendant une résolution politique d’un boulet qu’ils ne veulent pas porter, ils nous affligent. Et, n’en doutez pas, ce seront les premiers à vouloir être servis, ils ne comprendront pas, rouspéteront, feront appel à un avocat si quelque « catastrophe naturelle » les placent pour quelques heures seulement dans les mêmes conditions, sans eau, sans électricité, sans logement...pour eux, on ouvrira des gymnases...

                                Nous les connaissons bien. Ils nous font mourir de honte.


                                • A. Nonyme A. Nonyme 20 août 2012 22:55

                                  Les Roms priorité nationale ! smiley

                                  Ah ce rythme, demain, ce sera moi l’immigré. Parce que ce pays part en sucette et ce n’est pas nos z’amis de gôche qui vont changer quoi que ce soit, au contraire.


                                  • FritzTheCat FritzTheCat 20 août 2012 23:18

                                    Le Rom est un parasite, que le gouvernement Hollande fasse dégager cette population ne me dérange nullement.

                                    Cependant, sommes nous sortis d’affaire avec cette extrême goÔoche mielleuse à la Chalot bouffie de bien pensance, et de repentance prête à installer au fond de ton jardin (pas le sien, pas con le Chalot) n’importe quel sans Fafs ?


                                    • alinea Alinea 21 août 2012 00:39

                                      Les Roms ne sont pas des parasites ; ils ont besoin de vivre ce qu’ils sont, et ils ne sont pas comme vous !
                                      Cette liberté, ils ne l’ont plus ! c’est une question politique : pendant des siècles les tziganes étaient sacrés en Europe ; ils étaient tout aussi nomades et différents mais ne posaient aucun problème, d’hygiène ou d’insécurité.
                                      Aujourd’hui ils vivent en ghettos dans les pays d’Europe Centrale ; ici ils sont expulsés !
                                      Tout cela est une abomination ; vous êtes tous des petits cons sans coeur, sans culture, sans hauteur de vue : il ne faut ni rejet ni pitié : il leur faut juste de l’espace !
                                      Il vous faut juste, à vous, accepter que l’on puisse être différent de vous !
                                      Vous êtes mesquins, ignorants et rétrécis !
                                      Une seule personne sur ce fil qui ne soit pas d’une connerie raciste crasse ! Elle est pas belle la France ? Vous n’avez que le fric à la bouche, vous avez bien assimilé la leçon des libéraux !


                                      • lulupipistrelle 21 août 2012 05:40

                                        C’est faux, les Roms de Roumanie,( ceux de Bulgarie, je ne suis pas sûre) n’ont jamais eu cette liberté... Les Roms de Roumanie étaient des esclaves, jusqu’à la fin du XIX ème siècle... donc sédentaires.
                                        Ailleurs, quelquefois, ils ont été des auxiliaires des Turcs, chargés des basses oeuvres... .

                                        Ils leur faut de l’espace ? à nous aussi, et nous nous le payons.

                                        Je n’ai pas de coeur ? d’autres n’ont pas de cervelles...

                                        Les différences ? dans le respect de nos lois et coutumes et certainement pas à nos frais.

                                        Mesquine, ignorante, rétrécie ?
                                        Je veux pouvoir choisir mes solidarités, et mes sympathies. Et depuis quelques années, elles ne vont pas aux ROMS. La sympathie, la solidarité ça se gagne..


                                      • Arafel Arafel 21 août 2012 00:59

                                        Le Rom est un parasite

                                        J’ai honte pour la personne qui écrit ce genre de chose.


                                        • CHALOT CHALOT 21 août 2012 10:38

                                          D’accord avec Arafel , c’est honteux !
                                          HONTEUX QUE DES PERSONNES ECRIVANT DANS AGORAVOX SE TRANFORMENT EN ADEPTES DE NATIONAL HEBDO !
                                          Ecoeurant !


                                          • FritzTheCat FritzTheCat 21 août 2012 13:56

                                            @Chalot et les autres

                                            Je n’ai besoin ni de votre commisération et encore moins de votre pitié.

                                            J’ai employé le mot ‘parasite’ à dessein afin de faire réagir tout ce petit monde pétri de pseudo humanisme mielleux. Pour votre information, l’Europe donne entre 100 et 150 millions à la Roumanie afin d’intégrer dignement cette population sur son territoire… qu’en est il ? Qui contrôle l’utilisation de ce budget ? Qui en bénéficie ? Quels en sont les résultats ?

                                            En attendant, environ 15.000 Roms sont présents sur le territoire français. 15.000 Roms aux activités diverses et variées, allant de la mendicité (plus ou moins gérée par des réseaux mafieux), en passant par des actes plus ou moins violents, agressions diverses, nuisances en tous genres, vols et j’en passe (suffit par exemple, d’aller faire un saut sur le blog Collectif des Riverains du camp de Roms situé sur la commune d’Hellemmes et situé sur des terrains LMCU (Lille Métropole Communauté Urbaine) http://collectif59650.blog.fr/). Donc, oui les Roms constituent une nuisance que l’angelisme de goÔoche ne peut pas nier et qu’il faut traiter d’une manière ou d’une autre, la meilleure étant l’expulsion du territoire national.

                                            En tout cas, vue la situation de notre pays, nous présenter le cas des Roms comme un urgence nationale, confine à une certaine myopie voire un certain crétinisme. Bref, j’aurais préféré un Chalot nous présenter des solutions pour le cas des Arcelor Mital, Peugeot, Sanofi, Air France... et tutti quanti plutôt que nous déballer un tas de banalités sur une populace d’inutiles.


                                            • raymond 22 août 2012 18:25

                                              merci de cet article et pouaaaaaaaa odeurs brunes dans les commentaires


                                              • Brennus Brennus 24 août 2012 16:03

                                                Et si vous vous occupiez des SDF français en priorité car il est intolérable que dans un pays qui se dit le pays des droits de l’homme des français n’ont pas de toit ou sont très mal logés. 

                                                 

                                                • CHALOT CHALOT 24 août 2012 16:10

                                                  Les français d’abord ! cela sent très vert de gris !
                                                  Au fait quand on se bat pour le droit au logement, c’est pour tout le monde !


                                                  • Brennus Brennus 26 août 2012 14:31

                                                    Cela ne sent pas le vert de gris c’est une injure car je suis issue d’une famille de résistants au nazisme à l’époque où les cocos faisaient amis amis avec le boche. 

                                                    Quand Je parle de français c’est l’ensemble de nos concitoyens qu’ils soient de métropole, des dom ou des tom et sans tenir compte de leur couleur.
                                                    Par contre les étrangers ne doivent d’aucune façon être prioritaires et pas un sou pour eux tant qu’il y a 1 seul français SDF. Lorsque cela sera fait on pourra alors penser à sauver le reste du monde .

                                                  • CHALOT CHALOT 26 août 2012 16:07

                                                    Mes amis trotskistes ont fait de la resistance dès 40 et ont dénoncé le pacte germano soviétique et les conséquences.
                                                    Pour moi un vert de gris est un xénophobe et quand on écrit pas un sou pour les non français tant que..... c’est clair non !?


                                                    • Brennus Brennus 6 octobre 2012 15:23

                                                      Ce sont les nouveaux négriers et esclavagistes (patrons et autres humanistes) qui attirent toutes ces pauvres populations en leur faisant miroiter que la France est un paradis en sachant très bien que l’on ne peut subvenir à leurs besoins. Un nouvel esclavage qui ne veut dire son nom.

                                                      Dans le pays des soit disant droits de l’homme il y a des français sans ressources, sans toit pour lesquels les esclavagistes ne font rien ou plutôt préfèrent aider les populations étrangères.
                                                      Belle la République Française. Si les républicains de 1792 revenaient, il y aurait des têtes à couper.
                                                      Si le fait de vouloir le bien être des français en priorité est de la xenophobie alors je suis fier d’être xenophobe.
                                                      La France doit s’occuper de ses enfants en priorité. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès