Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Politique > Des premiers actes présidentiels révélateurs

Des premiers actes présidentiels révélateurs

Mise en scène soigneusement élaborée ou expression spontanée de leur ego dans l’euphorie de la victoire ? Probablement un savant mélange des deux....En tous cas, profondément révélatrice du caractère du personnage...Dans les heures qui ont suivi leur élection, les présidents de notre République (enfin, celle qu’on croit nous appartenir...) ont accompagné par des comportements bien différents leur entrée dans la plus haute fonction de l’Etat. 

Tonton : les symboles et l’ Histoire 
 On a encore à l’esprit la procession gigantesque , François Mitterrand en tête, la rose à la main, jusqu’au Panthéon où il s’inclinera sur la tombe de Jaurès. Il faut reconnaître que ça avait de la gueule, même si l’aspect extrêmement théâtral donnait un peu à penser qu’il en faisait peut-être un peu trop...La sublime Barbara s’était fendue d’une chanson relative à cet acte hautement symbolique. Entre paenthèses, j’ai toujours eu l’impression que les artistes, même les plus talentueux et incontestés, se sont parfois crus obligés de pondre ou d’interpréter une complainte, avec plus ou moins de bonheur, à l’occasion d’événements qu’on peut -à tort ou à raison- qualifier d’importants. Je repense à l’occasion aux obsèques dudit Tonton, où Barbara Hendricks interpréta "Le temps des cerises"...Certains ont trouvé cela admirable...Enfin, bon...Heureusement pour lui, Tonton ne s’adonnait pas au canoë, ça lui a toujours permis d’échapper à ça, et c’eût été alors carrément l’infâmie post mortem. Mitterrand, nul n’en doute, avait le sens de l’Histoire et entendait y entrer par des actes fortement teintés de symbolisme. L’Egypte, les pyramides..Un certain mysticisme, en plus ... "Je crois aux forces de l’esprit" a-t-il dit peu avant sa mort. .A défaut d’avoir eu des solutions à tous nos problèmes, il allait régulièrement à Solutré. 
 
JPEG - 45.9 ko

Chirac : la fuite en avant, façon "Taxi 2".

Qui ne se souvient de la course effrénée de Chirac à travers Paris, fuyant les photographes peut-être, ou voulant donner l’image d’un personnage aux décisions fulgurantes ? Un battant, le Monsieur. La hâte d’être au pouvoir, d’en finir avec les années Mitterrand ? Alors que , selon Jean d’Ormesson, Mitterrand était un "héros de l’Histoire", Jacques Chirac est un "héros d’épopée". ..Si, si...Aprés un produit de Machiavel,un sphinx énigmatique à la lisière de l’obséquiosité, on passe à un personnage enfanté par Alexandre Dumas.. Enfin de l’action ! Ca va chauffer un max....D’un grand dévoreur de livres, on passe à un gand garçon plein de vie et de bonne humeur, à la tape dans le dos facile, amateur de jambon de saucisson, de bière et de tête de veau. Primum vivere... Convivial comme pas deux, rapide dans beaucoup de ses actions, le père Jacquot a montré ses capacités à filer, en toutes circonstances. Sa rapière promptement dégainée, et rengainée, la gniaque en politique politicienne comme pour la charcutaille, il laissera comme image au café du commerce celle d’un bon vivant comme on les aime dans la France des terroirs, occultant ainsi ses nombreux coups d’épée...dans l’eau.
 
JPEG - 33.7 ko

Nicolas Sarkozy : charme discret du cercle des intimes friqués, lusque et pipole

Notre petit dernier, lui aussi a donné le ton d’emblée : après une campagne épuisante dans son bunker de la rue d’Enghien, où ses spadassins avaient fait le ménage à tel point qu’il ne restait plus assez de main d’oeuvre dans les bars du coin, l’homme -un battant dans son genre également (seule sa coulpe sera épargnée...)- se livrera à une épreuve de force sans précédent. On connaissait l’enduro du Touquet, lui affrontera sans frémir l’épouvantable enduro du Fouquet’s : mignardises, foie gras, champagne, caviar non stop. Certes son team était là pour le soutenir, mais ce fut rude quand même..Tonton fréquentait aussi ce sympathique petit bouchon (le restaurant, qu’alliez-vous croire ?), nous dira-t-on (tontaine et...) mais, là, avec Nicolas, c’est quand même un acte de haut cocufiage du peuple d’en bas auquel il tourne résolument le dos dès le premier jour, ce même peuple qui l’a porté au pouvoir. Valetaille, vous voilà prévenue ! On comprend pourquoi, après tous ces événements éreintants, le besoin d’un petit tour en bateau se fit sentir. Mais dans la plus stricte intimité, bien sûr. Le bas peuple s’en est offusqué, mais pour se rattraper, notre héros se montrera par la suite, "comme tout le monde" A la tape dans le dos qui fait vraiment trop populiste, il préférera cependant la répartie franche et directe, avec des mots que tout le monde comprend, à l’encontre des trublions qui ne jouent pas le jeu, enfin...son jeu. Ce n’est pas parce qu’on est de taille modeste qu’on n’est pas couillu... Descends un peu si t’es un homme ! Et plus tard, on se montrera à l’insu de son plein gré dans la Mecque des luna parks accompagné de sa promise issue du show biz. ..."Avec Carla, c’est du sérieux..." dira-t-il même officiellement. Sûr que la France s’en est allée rassurée. Ce grand étourdi de Charles aurait du en faire autant : on l’imagine disant "Avec Yvonne, je m’emm...un peu quand elle s’adonne à son crochet, mais c’est la femme de ma vie " Quel homme politique maladroit ! Le cours des événements aurait sans conteste été modifié. Cet oubli capital lui vaudra les affres de mai 68. Avec Sarkozy, on a de la bonne télé réalité, comme on l’aime dans les chaumières, de quoi alimenter les colonnes des magazines people. Que restera-t-il comme image de lui ? Là ça va être dur de positiver, probablement ! Mais il lui reste encore du temps. Courage Nicolas, tu n’aimes pas les postérieurs de bovidés mais il doit bien rester encore quelques îlots où la racaille n’a pas été totalement éradiquée...tout n’est peut-être pas encore perdu... Essaie encore. 
 
Trois Présidents, trois styles. Que fera le prochain ou la prochaine ? Nicolas Sarkozy, qui est loin d’être un imbécile, s’il était réélu, ne rééditerait pas les mêmes bévues. Ce serait ça pour les agapes avec les copains, et ça pour la croisière !


Sur le même thème

Gotlib, le gentil persifleur à l’humour grinçant de la société française
Patrick Buisson : Le beau « Serge » de l’ère Sarkozy !
Le bégaiement de l’histoire : Hollande 2014 – Chirac 1997, une seule issue : dissoudre pour sauver sa peau !
Résultats des élections européennes : pas de démocratie pour les « amis » de la démocratie !
Dis tonton, pourquoi tu me touches ?


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires