Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Des résultats de premier tour en cohérence avec les préoccupations des (...)

Des résultats de premier tour en cohérence avec les préoccupations des internautes ?

La percée de Marine Le Pen qui a enregistré près de 6,5 millions de suffrages a été l’événement marquant de ce premier tour. Pourtant en tête des thématiques de la candidate frontiste ne figurent pas la crise de la dette et l’emploi, mais une défiance vis-à-vis de l’establishment européen et un repli nationaliste ?

Que nous enseigne l’état des lieux des préoccupations des internautes exprimés sur la toile depuis le début de l’année 2012, sur ce vote des Français au premier tour de la présidentielle ? 

L’Institut TrendyBuzz a mesuré que la première place des préoccupations est toujours occupée par la crise de la dette (71 768 UVI) et l’emploi (61 201 UVI) : conséquence de la perte du triple AAA, des délocalisations d’usine, des pays voisins qui s’enfoncent dans la crise, cette thématique est au cœur des discussions des internautes. D’autant plus qu’elle est alimentée par les différentes remises en cause du pouvoir de la BCE et plus largement des instances européennes. De même, les fermetures d’usine comme Lejaby ou Arcelor Mittal, ainsi que les mauvais chiffres du chômage n’ont cessé d’interroger l’opinion sur les conditions d’une sortie de crise et notamment sur les politiques d’austérité.

La question du pouvoir d’achat (58 471 UVI) préoccupe également les internautes qui ont à de nombreuses reprises évoqué des fins de mois difficiles et discuter des propositions des candidats, notamment de l’augmentation du Smic. La thématique des retraites à été également très présente sur les forums où l’opinion exprime une incertitude inquiétante quant à l’avenir. C’est le cas de nombreux jeunes actifs qui estiment « cotiser pour un système de retraite par répartition voué à disparaitre ».

Ces thématiques ont été discutées, commentées, notamment sur les forums, par des profils d’électeurs en situation de défiance et/ou de vive inquiétude vis-à-vis du « système » actuel. Les résultats de l’enquête Harris Interactive* réalisée à la sortie des urnes sur les motivations de vote, démontrent que « 35% des électeurs du FN estiment que leur vote est un vote de protestation, exprimant leur mécontentement sur la manière dont vont les choses en France ».

Ainsi, cet engouement pour Marine Le Pen reste donc éminemment protestataire et le poids de la crise dans la campagne présidentielle montre que c’est sur ces thématiques sociales que le FN progresse, et non sur ces thématiques identitaires qui figurent en bas du classement des préoccupations des internautes (moins de 10 000 UVI).

*Enquête Harris Interactive réalisée en ligne le 22 avril 2012, de 8h30 à 18h. Échantillon de 2 935 individus représentatifs des personnes inscrites sur les listes électorales, issu d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, à partir de l’access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e), et redressement sur le vote au premier tour de l’élection présidentielle de 2012.

NOTE MÉTHODOLOGIQUE :

Politivox Institut TrendyBuzz / Libération
Baromètre de l’actualité politique mesurant en continu l’intérêt spontané pour les personnalités et les actualités qui font la Une sur Internet. des préoccupations des internautes mesuré en Unité de visibilité Internet (UVI) et réalisé à partir des 50 actualités politiques et économiques les plus visibles sur la période de janvier à mars 2012 ventilées en 10 catégories : Economie/Dette (perte du triple AAA, crise de la dette en Grèce, etc), Emploi (taux de chômage, Lejaby, etc.), Pouvoir d’achat (Smic, salaires, pensions retraites, etc.), Enjeux sociétaux (mariage homosexuel, prière de rue, etc.), Environnement/Santé (nucléaire, médiator, etc.), Impôts/Taxes (ISF, TVA sociale, etc.), Education (rythme scolaire, carte scolaire, etc.), Protection sociale (sécurité sociale, réforme de la dépendance, etc.), Sécurité/Justice (insécurité à Marseille, réforme de la garde à vue, etc.), Immigration (sans papiers, étudiants étrangers, etc.).


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • etonne 26 avril 2012 11:16

    merci pour ce moment de rigolade car je suis un fana des approches biaisées


    • Robert GIL ROBERT GIL 26 avril 2012 11:18

      Aujourd’hui, le chômage est vécu comme un chantage permanent pour les salariés qui doivent accepter toutes sortes de régressions. Malgré un travail il devient difficile de se loger, de nourrir ses enfants ou de se soigner. Et à la fin de la journée, la télévision et ses programmes sont là pour finir le travail de sape de cette société où les pauvres ne sont plus que des variables d’ajustement du profit capitaliste, et ensuite il est facile de jouer sur les frustrations des gens :
      http://2ccr.unblog.fr/2012/03/22/les-fachos-arrivent/


      • gogoRat gogoRat 26 avril 2012 11:33

        Tabous non abordés dans les « débats » à la mode des présidentielles

         De même que les sondages orientent les « choix » des électeurs, les « analyses » statistiques (ethnologiques ?) de ce genre, pilotées par le pouvoir que constituent les média, devraient aussi être prises « avec des pincettes » ...

        Ce qui compte et impacte le plus les comportements et la vie des gens est souvent ce qui est le moins exposé au regard des autres.

        Malgré, il est vrai, certains paradoxes. ( on pourra penser ici aux questions de sexualité ou de sentiment amoureux ...)

        Voici quelques tabous encore plus élémentaires que ces préoccupations de Français affichées ici :

        • adaptation à l’Evolution du monde  :

          - Il est assez flagrant que les questions de conscience Ecologique ont été relativement escamotées ...

          - mais, qui ose aborder en face le changement de paradigme qui commence à émerger, et qui devra impérativement advenir concernant la nature même du « travail » et des revenus ?
          ( Pourquoi la question d’un « revenu universel inconditionnel » n’a-t-elle été jamais été seulement évoquée par les candidats de cette campagne ? )
          pouvoir d’achat ; économie/dette : les préoccupations nouvelles à ce sujet ne sont-elles pas avant tout une conséquence d’un phénomène mondial de diminution d’accès facile à des ressources gaspillées ?


        • question d’égalité citoyenne :
          qu’en est-il des statuts de la « fonction publique » ( qu’ont fait évoluer beaucoup de pays démocratiques ) ...
          ( Cette question n’est-elle pas en lien avec la précédente  ? ou, aussi, plus indirectement, avec l’instrumentalisation d’un « pourcentage » inéluctable de xénophobie ...)
          enjeux sociétaux, : les préoccupations nouvelles à ce sujet ne sont-elles pas avant tout une conséquence d’un phénomène mondial de diminution d’accès facile à des ressources gaspillées ?

        • Poids des aspirations immatérielles des électeurs :
          éducation , justice : est-ce que ça s’évalue avec des chiffres ?

          « Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas » a dit André Malraux
          à trop confondre un heureux principe de laïcité avec des dérives laïcistes, à trop se braquer sur les idéologies dénoncée chez les autres, savons-nous reconnaître et assumer nos propres idéologies ? Sous prétexte de lutte systématique contre de supposées idéologie ne risquons-nous pas de retarder l’émergence d’une nouvelle conscience mondiale prometteuse ? (sur un pla pas nécessairement matériel ) ... à rapprocher du changement de paradigme évoqué plus haut.


        • poids et conscience des techniques, au coeur des civilisations  :
          finance, fisc , médical, lutte et prévention contre les pollutions ... : ne relèvent-ils pas énormément à la fois de capacités techniques, et de capacités à conscientiser les techniques devenues indispensables ?

          • Scrutin/votes/abstention ... : Pourquoi aucun débat officiel n’est-il envisagé pour co-inventer et adopter ensemble de nouvelles techniques mieux adaptées à une consultation moderne du peuple ?

          • réflexions à mener collectivement sur : -la monnaie, - la propriété intellectuelle, - la marchandisation de l’Art ( et la nature de l’art marchandisé : pourquoi exclure de cet « Art » certaines catégories d’oeuvres humaines ? ...)

          • lien entre informatique (voire maîtrise de l’informatique et de ses prospectives) et politique ? ...

        Rassurons-nous, après les présidentielles, Agoravox aura encore du pain sur le planche !


        • wesson wesson 26 avril 2012 14:14

          pfff il n’y a pas eu de « percée » de MLP, juste la récupération de son électorat de 2002, qui avait été capté en 2007 par Sarkozy...




          • wesson wesson 26 avril 2012 20:45

            bonsoir cassino,


            ce que vous dites, c’est très exactement ce que j’ai dit. 

            L’élection atypique, c’était celle de 2007, ou Sarkozy avait réussi à drainer sur son nom une bonne partie de l’électorat frontiste traditionnel.

            Mais en 2012 Sarkozy n’ayant pu rééditer son braconnage, les voix sont revenus au bercail.

            Et effectivement, on peut observer une baisse du FN en zone urbaine, assez sensible justement dans les endroits ou il y a une grosse population d’origine étrangère, et une hausse du FN dans les campagnes. Ce qui est quand même une bonne indication qu’il s’agit plus d’un vote de peur et de défiance que d’adhésion au programme du FN, dont je suis un peu effaré de constater que aucun militant du FN n’a vraiment lu (ils s’en tiennent au 3 I du FN : Immigration, Identité et Insécurité)

          • J-J-R 26 avril 2012 17:53

            « Pourtant en tête des thématiques de la candidate frontiste ne figurent pas la crise de la dette et l’emploi ». C’est faux puisque en toutes occasions MLP a dénoncé sans relâche l’escroquerie de la loi de 1973. Jusqu’à ce dernier débat d’avant premier tour où les opposants politiques au pouvoir MLP, NDA et Cheminade ont rejeté explicitement cette loi scélérate qui spolie le peuple de France. Or, les candidats du système, y compris Mélanchon qui avait déjà dénoncé cette loi implicitement, n’ont pas moucheté. 


            • Thorgal 27 avril 2012 02:41

              « La percée de Marine Le Pen »

              Une grosse connerie des le debut, faut pas lire plus loin ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès