Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Des sondages qui font mal

Des sondages qui font mal

C’est une question récurrente qui s’empare de nos médias : les sondages sont-ils crédibles ou manipulables, voire manipulateurs ?

Les instituts de sondage prennent au fil des ans de l’ampleur, et d’Ipsos, à Sofres, en passant par CSA, IFOP, BVA, leur chiffre d’affaire est passé de 70 Millions de francs en 1970 à 548 Mf en 1984, et s’ils sont souvent utilisés pour connaitre l’intérêt que porte le consommateur pour tel ou tel produit, c’est dans le monde politique qu’il pose le plus de problème.

Sont-ils sincères ? Le panel interrogé est-il représentatif, y-a-il possibilité de manipulation, voire de fraude ? Sur ce lien, on peut apprendre toutes les techniques possibles permettant, par une simple manipulation, de convaincre 70% d’un auditoire. Pour qu’il soit crédible, il faut que l’entreprise qui le mène soit le plus indépendante possible, ce qui parait compliqué lorsque l’on sait que la plupart des instituts de sondage appartiennent à des groupes financiers, ou industriels. lien CSA est contrôlé par le très sarkozyste Vincent Bolloré, tout comme BVA qui a comme autres actionnaires les fonds d’investissement Rothschild.

Il y a d’abord la formulation de la question, car suivant la manière dont elle est tournée, elle peut influencer la réponse du sondé : comme par exemple ce sondage de l’IFOP qui en octobre 2007 demandait : « travailler le dimanche est payé davantage qu’en semaine. Si votre employeur vous proposait de travailler le dimanche, accepteriez vous ?  » lien

Lorsque l’on sait que c’est Laurence Parisot, la patronne du MEDEF qui détient la majorité des parts d’IFOP, on comprend mieux l’intérêt de la manipulation.

En attendant, celle-ci avait réussi, car à la question posée, les sondés avaient répondu majoritairement oui (17% oui toujours, et 50% oui, de temps en temps).

Or quelques mois après, IPSOS lançait un sondage identique, avec une question moins insidieuse, faisant apparaitre que 64% des français ne voulaient pas travailler régulièrement le dimanche. lien

Et puis il y a l’analyse que fait le journal qui publie le résultat du sondage, et là, ça peut poser problème.

Par exemple à la question, posée en mars 2008, « diriez vous que depuis quelques semaines, Nicolas Sarkozy exerce sa fonction de Président de la République, 1) de manière différente ? 2) de la même manière ? »

Les sondés ont répondu à 49% de manière différente, et 50% ont répondu de la même manière (1% ne s’étant pas prononcé). lien (p11)

Logiquement, le journal aurait du traduire ce sondage en déclarant que les français, majoritairement, n’observait pas de changement dans le style du chef de l’état.

Or le journal, le Figaro, pour ne pas le nommer a proposé comme titre : « pour 58% des Français, le style Sarkozy a changé en bien », (lien) puis s’apercevant de son erreur, à modifié le titre sur son site internet publiant «  pour la moitié des Français, le style Sarkozy a changé  », ce qui ne correspond pas non plus au résultat du sondage. lien

Comme le lecteur n’aura peut-être pas la curiosité d’aller le vérifier, il va être gentiment manipulé.

Pour comprendre cette imposture, il faut se souvenir que le Figaro est dirigé par un certain Etienne Mougeotte, l’un des invités de la soirée du Fouquet’s de mai 2007, dont on sait les liens d’amitié avec l’autocrate présidentiel dont il sera d’ailleurs l’un des acteurs de la campagne 2012. lien

Mais au-delà de la volontaire mauvaise interprétation que peut faire un journal d’un sondage, il y a surtout la question de l’indépendance de l’institut de sondage.

Penchons nous sur le cas de l’institut « Opinion Way ». lien

Avec son chiffre d’affaire de 5 millions d’euros (2006) il est dirigé par un certain Hugues Cazenave, lequel a commencé sa carrière en 1986 dans le cabinet de Gérard Longuet (ex activiste d’occident, groupe d’extrême droite), puis est passé du RPR à l’UMP.

Le Figaro commande régulièrement ses sondages à Opinion Way, et cet institut est directement relié à l’Elysée.

D’ailleurs Opinion Way a été déjà épinglée au début du quinquennat par la Cour de Comptes, qui a reproché à Nicolas Sarközi de l'avoir choisi sans mise en concurrence.

Ce dernier a financé Opinion Way à hauteur de 1,5 millions d’euros et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a un manque d’indépendance de cet institut par rapport au gouvernement. lien

Une député des Deux-Sèvres, Delphine Batho l’avait dénoncé des 2007 : « nous sommes au cœur d’un système d’instrumentalisation de l’opinion entre le pouvoir, un institut de sondage et certains médias  » et rappelait que ces sondages payés par l’Elysée, étaient au frais du contribuable.

A l’époque Opinion Way avait démenti, mais le 13 octobre 2011, Didier Migaud, remplaçant le regretté Philippe Seguin, a remis le couvert, relançant la polémique.

Delphine Batho reprend donc le flambeau, et démontre que ce qu’elle avait dénoncé dès 2007 était bien réel. lien

Opinion Way vient d’ailleurs encore de frapper affirmant que la dernière prestation télévisuelle du chef de l’état avait convaincu 55% des sondés.

Affirmation contestable à la lumière d’un sondage paru en 2009 sur la même question, pour lequel le Figaro, se basant sur un sondage réalisé par « Opinion Way » avait donné un résultat diamétralement opposé (lien) à celui publié par « Le Parisien » d’après un sondage CSA, affirmant que 52% des français n’avaient pas été convaincus par Sarközi. lien

D’ailleurs le sondage de TNS Sofres contredit celui d’Opinion Way d’octobre 2011. lien

Ensuite, il faut s’interroger sur la nature des sondés, être sur de leur objectivité, de leur indépendance, et donc de leur sincérité.

Certains sondés sont payés, et les instituts assurent que c’est un moyen de fidéliser ceux-ci, précisant qu’il ne s’agit pas d’une « rémunération » (ou alors très faible) mais souvent d’un jeu concours, faisant miroiter une récompense éventuelle. lien

On trouve pourtant sur le net, des sites qui vous proposent de gagner de l’argent en participant à des sondages. lien

Au mois de mars 2011, l’institut de sondage Harris Interactive, a proposé les résultats d’un sondage donnant Le Pen à 23% devant Aubry et Sarközi à 21%, et l’on apprenait que c’est par Internet que ce sondage avait été réalisé, (lien) méthode contestée par l’UMP qui a tenté de le minimiser. lien

La manipulation devient aujourd’hui tout un « art » (lien) et devant le danger qu’elle représente, notamment en matière de sondage, de nombreux élus ont demandé d’en interdire la publication, au moins à quelques jours d’une élection, sachant que celle-ci se jouant parfois à un maigre pourcentage, il suffit de quelques voix pour faire pencher la balance et l’emporter.

Le 19 février 2002, une loi a donc été promulguée, interdisant la publication de tout sondage la veille et le jour d’un scrutin lors de l’élection présidentielle. Lien (page 15)

Mais ce serait oublier que n’importe quel internaute peut aller consulter sur un site hors frontière nationale n’importe quel sondage, même la veille d’une élection. lien

En effet, si la loi interdit la publication du dit sondage, elle n’interdit pas aux instituts d’en lancer, lesquels peuvent être diffusés hors de nos frontières. lien

Bien sur le sénat a proposé une loi, le 25 octobre 2010, adoptée le 1 juin 2011 (lien) visant en 15 recommandations à rendre les sondages à caractère politique plus sincères et plus transparents, afin de rendre la loi sur les sondages plus cohérente, et renforcer la légitimité et l’efficacité de la commission de sondage. lien

Mais on peut légitimement douter de son efficacité.

Il ne reste donc qu’une solution, interdire purement et simplement les sondages lorsqu’ils concernent le monde politique.

En 2009, la Belgique à déposé une loi dans ce sens, et nous pourrions nous en inspirer. lien

Même si le CEVIPOF (centre de recherches politiques de Sciences Po) affirme que «  les positions les plus radicales, aspirant à interdire tout bonnement la publication de sondages en période électorale sont sans doutes peu réalistes  », on ne voit guère d’autres solutions pour échapper à la possibilité de manipulation. Lien (page 22)

Le débat est riche sur le net, comme on peut le constater sur ce lien, et le blogueur de conclure : « les sondages politiques, même s’ils sont honnêtes, modifient en profondeur le fonctionnement du vote des citoyens, ils pervertissent par nature la fonction même du vote ».

On peut écouter sur ce lien ce que pense Alain Garrigou, professeur de Sciences Politiques à Paris X de la crédibilité des sondages.

En attendant, la date de l’échéance présidentielle approche, et les sondages continuent de pleuvoir malgré tout.

Et puis, récemment, lors de la primaire socialiste, le CSA, en réponse à une question posée par le PS, n’a pas voulu interdire les sondages la veille du scrutin, faisant remarquer que telle disposition ne s’appliquait qu’au scrutin présidentiel. lien

Alors comme dit mon vieil ami africain :

« Si le monde est dangereux a vivre c’est à cause de ceux qui regardent et laissent faire »

Merci à Corinne Py pour son aide efficace.

L’image illustrant l’article provient de « legaulois.info »


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 2 novembre 2011 08:43

    rien a dire dire a par citer encore une fois coluche :
    « quand on vote pas on nous sonde
    remarquez le résultat est le même
    on l’a un peu dans le c.l quand même »

    un seul mot d’ordre face a ces manipulations : « allez vous faire voir chez les grecs ..... »
    ( et c’est de plus en plus d’actualité ....)

    et pendant ce temps la quelque part très loin dans un pays mythique proche du soleil levant tepco découvre la fission a froid ( encore une histoire de sonde ? )
    http://www.lemonde.fr/japon/article/2011/11/02/nouvelles-craintes-de-fission-nucleaire-a-la-centrale-de-fukushima_1597142_1492975.html?google_editors_picks=true

    bonjour chez vous


    • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 08:59

      gaijin

      décidément Coluche avait toujours l’explication qu’il fallait.
      et elle est encore d’actualité.
      sinon, au sujet du Japon, on nous fait encore des misères, et on nous cache tout.
      et on apprend qu’il faudra 30 ans pour arriver à fermer la centrale de fukushima.
      récemment pourtant, on nous affirmait qu’en 9 mois tout serait réglé.
       smiley

    • Fergus Fergus 2 novembre 2011 09:25

      Bonjour, Olivier.

      Il convient de distinguer les enquêtes qualitatives des sondages en vue d’une élection.

      Dans le premier cas, la formulation de la question peut effectivement induire, le plus souvent volontairement, la réponse que le commanditaire veut mettre en valeur. L’autre aspect contestable est la disparition (cela vaut aussi bien pour les enquêtes politiques que pour les enquêtes commerciales) du NSP (ne se prononce pas) qui oblige le répondant à faire un choix contre son gré. Cette évolution est due aux médias qui veulent afficher un résultat probant non affecté par un 25 ou 30 % de NSP, mais aussi aux entrepreneurs pour influencer soit le vote d’une Assemblée générale, soit la clientèle.

      Dans le deuxième cas, sur une question du style « si le vote avait lieu dimanche, pour quel candidat voteriez-vous parmi les noms suivants :... ? » pas de manipualtion possible, et les instituts utilisent tous la même formulation. Seule possibilité de trucage : les inévitables (mais justifiés) redressements qui tiennent compte d’un certain nombre de paramètres, notamment sociologiques. Mais à l’arrivée, et en dépit des distorsions que l’on peut constater ici et là, les résultats sont globalement convergents et n’ont pas lieu d’être remis en cause en tant qu’« image de l’opinion à un moment M ».

      Cordiales salutations.


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 09:38

        Fergus

        oui, c’est vrai,
        la question des « redressements » est aussi en prendre en compte, 
        sinon, il y a une question qui me tarabuste, que j’ai vu sur le net, mais sans preuves formelles :
        un internaute affirmait, que des sondages avaient été effectués dans des maisons de retraite, appartenant au parti au pouvoir, et l’on imagine facilement la tendance des sondés.
        mais tous les liens trouvés me menaient à une « erreur 404 »
        voila le seul lien que j’ai trouvé :
        alors, faute de preuve, j’ai préféré laisser tomber.
        car la question du panel est importante.

      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 novembre 2011 16:48

        Salut Olivier.

        J’ai aussi lu ces échos mais curieusement les articles en question ont mystérieusement disparus. Cela dit, ils en seraient bien capables.


      • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 17:38

        Peachy

        ceci dit, si on n’arrive pas a interdire les sondages electoraux, il faudrait au moins qu’une commission indépendante puisse les contrôler avant diffusion...
        et je doute que cette idée fasse son chemin dans le gouvernement actuel.
         smiley
        merci de ton commentaire.

      • joelim joelim 2 novembre 2011 19:54

        @fergus

        les redressements mènent à toutes les dérives puisque tout est secret. 

        Autre possibilité de trucage : la rédaction des questions.

        Autre possibilité de trucage : les choix de réponses.

        Autre possibilité de trucage : l’ordre des questions.

        Autre possibilité de trucage : le choix de la population interrogée.

         smiley

      • SergeL SergeL 2 novembre 2011 09:48

        En 68 : Élections pièges à cons

        En 2012 : Sondages pièges à moutons.

        Hollande 1 er tour 2012 à 39%. (soit 15 millions de voix potentielles pour un socle habituel de 10 millions) ou alors 55% de participation & une abstention massive.

        Des conditions invraisemblables : donc manipulation.

        Il faut un contrôle réglementaire des Instituts de sondages (pas d’ administrateurs en conflit d’ intérêts avec les objets sondés)


        • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 11:11

          Serge

          il y a à l’évidence manipulation, et même avec un contrôle règlementaire, je ne suis pas sur que cela garantisse la sincérité du sondage,
          je pense que l’idéal serait que les sondages n’aillent pas sur le terrain politique.
          sinon, avec la marge d’erreur du sondage proposé, on n’est pas à l’abri d’une surprise, 
          remember 2002...
           smiley

        • SergeL SergeL 2 novembre 2011 09:52

          sans rapport juste pour info

          Nouvelles craintes de fission nucléaire à la centrale de Fukushima

          • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 11:14

            Serge,

            oui, j’ai vu ça : un commentateur l’avait envoyé sur l’article précédent.
            sinon, j’ai aussi ça : il faudrait 30 ans pour fermer définitivement Fukushima
            j’avais souvenir qu’ils nous avaient évoqué 9 mois...
             smiley

          • Taverne Taverne 2 novembre 2011 10:12

            Qui gouverne le Peuple aujourd’hui ?

            - la télévision
            - les organismes de sondages affiliés aux puissants
            - la Bourse,
            - le Dollar
            - l’Euro
            - l’Allemagne,
            - l’Europe technocratique qui méprise les peuples
            - le système UMPS

            J’en oublie...

            Il est grand temps que le Peuple reprenne la main et le droit à la parole.


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 11:16

              Taverne

              le Peuple est en train de le faire en Grèce, mais les dirigeants n’ont manifestement pas l’intention de laisser faire.
              et puis, pour contrer les manifestants, de nouvelles armes ont fait leur apparition.
              je prépare quelque chose la dessus.
               smiley

            • molotov Le sablier 4 novembre 2011 19:20

              revolusione del fuego !!!


            • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 13:19

              lucas

              je vais suggerer a mon vieil ami africain de rajouter ça dans ses proverbes,
              merci
               smiley

            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 novembre 2011 00:28

              « Le mensonge est aux démocraties ce que le fusil est aux dictatures. »

              Elle n’est pas mal celle-là. Je plussune.


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 3 novembre 2011 00:35

              Dans un autre genre ça m’en rappelle une autre :

              - La révolution est comme une bicyclette : quand elle n’avance plus, elle tombe.
              - Eddy Merckx !
              - Non, Che Guevara.

              Les Aventures de Rabbi Jacob, Gérard Oury, 1973.

               smiley


            • Pyrathome Pyrathome 2 novembre 2011 11:52

              Salut Olivier,
               Tu as parfaitement raison, les sondages sont ni plus ni moins qu’un instrument de propagande à la solde oligarchique, ceux-ci sont manipulés, trafiqués, faux, avec des questions détournées et des réponses erronées.....


              • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 13:16

                Pyra

                j’espère que les candidats de 2012 mettront dans leur programme cette nécessaire décision.
                 smiley
                et merci de ton commentaire.

              • morice morice 2 novembre 2011 11:55

                Pour info et pour l’ARISTIDE qui va en faire quelque chose de bien je le sens :



                • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 13:18

                  morice

                  c’est la troisième fois qu’on m’envoie cette info, et bien sur que je vais en faire quelque chose, d’autant qu’on sait maintenant qu’il faudra 30 ans pour résoudre le problème de fukushima
                   smiley
                  merci de ton commentaire

                • Pyrathome Pyrathome 2 novembre 2011 13:26

                  qu’il faudra 30 ans pour résoudre le problème de fukushima

                  J’ai bien peur que 30 ans soit encore trop court, à Tchernobyl ça fait 26 ans et c’est toujours pas réglé....


                • Slipen’Feu 2 novembre 2011 12:27

                  salut Ol
                  On obligeait les prisonniers de Guantánamo à lire le Figaro.
                  Beaucoup on perdu la raison.
                   smiley


                   

                  • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 13:18

                    slipenfeu

                    ah oui, la vraiment ils exagèrent.
                    tout mais pas ça.
                     smiley

                  • non666 non666 2 novembre 2011 13:45

                    Mon cher olivier, les sondages sont à la fois une preparation d’artillerie, pour nous forcer à nous interesser a certaines opinions, personnages ou positions et amoindrir nos defenses
                    ET un observateur d’artllerie qui permet de modifier le tir des autres acteurs de la manipulation (comme les medias) en mesurant leurs impacts sur la foule (leur cible)
                    C’est pour cette raison que les groupes médias integrent presque tous un institut de sondage en interne (voir ils se le partagent à plusieurs.

                    En 2005, ils ont lancé la campagne de Royal, en cooperation avec certains journaux « de gauche » comme le nouvel obs et Liberation.
                    A coup de sondages bidons, ils ont montré aux naifs electeurs de gauche qu’elle etait celle (la seule !) qui pouvait faire gagner la gauche contre l’invincible armada de Sarkozy qui pointait à l’horizon.
                    En 2010 , ils etaient les anonciateurs de la future campagne de DSK, le seul qui pouvait battre encore Sarkozy....
                    En 2011 , suite a un viol de ce pauvre dominique par une femme de chambre(!) ils ont finit par nous affirmer que desormais c’etait Hollande le seul qui pouvait battre Sarkozy...
                    Ils ne sesont meme pas expliqué sur cette impossibilité (d’une candidature autre que celle de DSK) devenue une evidence quelques mois plus tard...

                    Pour que tout marche comme prevu, j’invite les electeurs de droite a repondre qu’ils vont voter Sarkozy et ceux de gauche qu’ils vont voter Hollande. Sinon, sa bassesse(sa Razmoquetesse ?) n’ira pas au feu et ce serait dommage de la priver de la raclée qu’il merite.
                    Ce serait egalement dommage de priver Hollande, l’homme de la french american foundation, l’homme du lobby pro-israelien, l’ami du grand orient, d’une jospinisation au premier tour.
                    Comme on le disait à la saint barthelemy :
                     « Tuez les tous, Dieu (s’il existe) reconnaitra les siens ».
                    Les instituts de sondages sont effectivement une des forces de la manipulation de foule.
                    Le pire est que, comme la presse ecrite, ils croient qu’on les croit encore....


                    • Pyrathome Pyrathome 2 novembre 2011 13:56

                      Cher monsieur 666, on attend toujours vos révélations fracassantes sur le 11 septembre.....
                      mais, me direz-vous, les promesses n’engage que ceux qui les croient ?...


                    • NEPNI NEPNI 2 novembre 2011 14:46

                      J’ai souvenir que la promesse était pour le moment où tous les candidats seraient déclarés pour la présidentielle. c’est vrai qu’il y a de l’impatience chez beaucoup.

                       Si cette promesse n’est pas tenue, il va être difficile de passer outre les quolibets.


                    • non666 non666 2 novembre 2011 15:25

                      Officilement Sarkozy n’est pas encore candidat.
                      Lors de sa dernière interview, il a affirmé qu’il n’y pensait meme pas en se rasant.
                      Ceci dit, Il v&a etre de plus en plus difficile pour lui de s’esquiver en laissant son camps se trouver un bouc emissaire à a sa place au dernier moment.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 15:43

                      non666

                      merci d’avoir brossé ce tableau riche en couleur des situations passées et celles a venir.
                      pour ma part, j’avais vu assez clair en ce qui concernait dsk, pour l’avoir évoqué perdant bien avant les affaires, et pourtant je ne lis pas dans le marc de café.
                      je vais aller plus loin
                      je verrais bien dans un premier temps ségo rejoindre le camp des verts, 
                      la cote d’hollande s’effondrer doucement, vu la timidité du programme,
                      celle de mélanchon remonter, 
                      quant à sarko, je ne le vois pas finir son mandat.
                      d’ici qu’il déclare la guerre à la Grèce, il n’y a qu’un pas, et je le verrais bien à la tête de ses armées napoléoniennes, sur son cheval camarguais haranguer ses grognards, quitte a ramasser un boulet mal placé.
                       smiley

                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 15:45

                      NEPNI

                      c’est vrai que sa majesté ne nous a pas habitué à ne pas tenir ses promesses.
                       smiley

                    • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 15:47

                      non666

                      il dit ne pas y penser, mais étrangement, chaque fois qu’il le peut, il en parle discrètement.
                      un peu comme pour sa fille, pour qui il avait promis qu’on ne verrait pas son minois dans la presse people ;
                       smiley

                    • NEPNI NEPNI 2 novembre 2011 16:03

                      NON666 et olivier cabanel
                       
                      Le but de mon post était de rappeler les conditions de la promesse donc de tempérer les impatients, Non666 m’aide depuis pas mal temps maintenant à voir plus clair et exercer l’esprit critique. Merci à vous deux pour vos partages smiley



                    • il serait peut etre temps de mettre mr giacometti...sondeur...en examen

                      IL N EST PAS A SON COUP D ESSAI( élysée...plateaux..TV.)

                      ce sont encore nos impots qui payent pour des sondages...faux car notre empereur d’opérette

                      ne sera pas réllu avec cette affaire.... IL EST MOUILLE DANS 67 AUTRES GROSSES AFFAIRES 


                       QU ’IL..............DEGAGE...ON RECRUTE EN GRECE...
                       
                      DEGAGE


                    • Asp Explorer Asp Explorer 2 novembre 2011 18:34

                      Alors là Olivier, permettez-moi de vous dire que je vous trouve un peu...

                      Euh... non au fait, tiens. Pour une fois je suis plutôt d’accord. Comme disait un ami africain : « Tout arrive à la gazelle qui mange un hippopotame ».

                      Pour ajouter ma pierre à l’édifice, je dois signaler un autre biais des sondages, à savoir que le présupposé du sondage, c’est que le sondé a un avis sur la question qu’on lui pose. J’avais eu moi même un jour affaire à un sondage de ce genre où on me demandait mon avis sur les nuggets surgelés. Que dire ? Je n’en ai jamais acheté ni consommé.

                      Un autre biais était apparu plus tard dans le même sondage, quand on m’a interrogé sur le sujet des retraites (oui, dans le même sondage !) On me demandait si, pour combler le trou des retraites, il valait mieux, à mon avis :
                      - Augmenter les cotisations
                      - Repousser l’âge de la retraite
                      - Taxer les revenus du capital
                      Ce à quoi je fis remarquer que des options manquaient, telles que :
                      - Diminuer les pensions
                      - Augmenter les cotisations PATRONALES
                      Ce qui met en lumière le fait que dans un sondage, on n’est libre de choisir que les réponses qu’on nous propose, ce qui nous met à la merci de celui qui les propose.


                      • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 21:12

                        asp

                        ça va pas être évident de faire ici, à l’arraché,une proposition de programme gouvernemental,
                        même si on le limite au budget, ce que vous semblez vouloir faire, il y a des solutions plus simples.
                        la diminution par deux des salaires "du président, de ses serviteurs, incluant ses ministres, ses députés, sénateurs, et autres conseillers, ou membres du cese devraient faire rentrer dans la caisse de l’état 50 milliards d’euros...
                        ensuite, verser dans la caisse de la sécu ce qui lui revient (taxe alcool, tabac etc) bouche le trou de la sécu.
                        puis suppression du bouclier fiscal et impot proportionnel pour tous devrait faire rentrer aussi quelques dizaines de milliards,
                        pour finir, arreter le gaspillage d’état, les 1000 gendarmes a chaque déplacement du nainposteur, les avions de luxe pour faire 300 km, le fleurissement des salons elyséens à 280 000 euros par an, (ce n’est qu’un détail, mais quel détail !) et il y en a tant à dire que j’arrête là.
                        ce qui est sur, c’est que c’est le petit peuple, celui des fauchés, que l’on veut encore faire cracher au bassinet, à coup de taxe, l’impot le plus injuste qu’il soit.
                        bon, c’est tout pour ce soir,
                        allez en paix,
                        et que le soleil vous accompagne.
                         smiley

                      • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 2 novembre 2011 19:22

                        Bonjour monsieur Cabanel,

                        Un hors sujet pour vous signaler un site qui pourra vous intéresser concernant Fukushima.

                        Fin du hors sujet.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2011 21:13

                          merci Unghmar de ce lien,

                          je le connais bien, mais j’encourage tout le monde à y faire un tour.
                           smiley
                          merci de votre commentaire

                        • NEPNI NEPNI 2 novembre 2011 19:23

                          Sondages vu par les guignols de l’info, il y a des perles parfois, résumé de la réalité traité avec humour

                          http://www.youtube.com/watch?v=64XKWP4nseQ

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès