• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Des substances radioactives bientôt à la maison : Mais qui les arrêtera (...)

Des substances radioactives bientôt à la maison : Mais qui les arrêtera ?!

Le Gouvernement autorise par décret l’ajout de substances radioactives dans les biens de consommation...

Hier, comme tous les mois, je reçois mon mensuel UFC Que Choisir à la maison. Bien installé dans mon canapé je commence la lecture du numéro 477 de janvier 2010. Arrivé à la page 4, heureusement que j’étais assis ! Titre de l’article : « Déchets nucléaires : on risque de les avoir chez soi. »

Arrivé à la fin de sa lecture, atterré, je n’ai plus qu’une seule question aux lèvres : « Mais qui donc arrêtera cette bande de cinglés qui nous gouvernent ?! » De quoi s’agit-il ?

En infraction au code de la santé publique de 2002, malgré un avis défavorable de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et en violation à la loi du 28 juin 2006 sur la gestion des matières et déchets radioactifs, le Gouvernement de la France a fait passer en douce un arrêté en mai 2009 autorisant l’ajout de substances radioactives dans les biens de consommation et les matériaux de construction. Ça veut dire, que si l’arrêté n’est pas annulé, tout ce que nous consommons, des vélos et des meubles en passant par les vêtements, les voitures, les emballages, le ciment, la laine de verre, les vitres… etc… etc… pourront être susceptibles, sans qu’on le sache, de libérer dans notre très proche environnement des radionucléides pendant toute la durée de leur élimination… c’est-à-dire au minimum 30 ans. Or, l’ASN est très claire : elle interdit la dilution comme mécanisme d’élimination. Pour en savoir plus vous pouvez vous reporter à l’article.

Ici, le scandale de l’amiante, du sang contaminé, du nuage de Tchernobyl qui s’arrête à nos frontières, de la pollution routière… etc… sont relégués au rang de simples épiphénomènes. Mais le plus grave, c’est qu’au sein même de notre gouvernement il y ait des mecs qui aient pu penser à ça… simplement y penser ! Quelle idéologie devenue démente les aveugle à ce point là ? Quelle toute-puissance les anime pour qu’ils puissent s’autoriser à légiférer à tour de bras (Hadopi, Taxe carbone…) des lois et des arrêtés anticonstitutionnels ?

Qui les arrêtera ? Nos députés, devenus de simples godillots sans plus aucune représentativité ni aucun pouvoir ? La presse inféodée au pouvoir financier ? La justice qui se trouve de plus en plus amputée de tous les outils lui permettant un minimum de contrôle sur la délinquance en col blanc (disparition du juge d’instruction, dépénalisation du droit des affaires et de la consommation, refonte des services de la Répression des fraudes…) ? Les instances scientifiques noyautées par les intérêts privés ? Plus aucun contre-pouvoir ne fonctionne véritablement… Ne reste, peut-être, que le fragile garde-fous (jamais l’expression n’a été aussi exacte !) du Conseil Constitutionnel… Frêle bouée…


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (107 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • eugène wermelinger eugène wermelinger 2 janvier 2010 11:23

    Tiens, tiens, Renève se rebiffe !

    Pourtant nos honorables dirigeants font tout et encore plus pour notre bien à tous.
    Vaccinations, interdiction de l’herboristerie même familiale et du purin d’orties, ionisation des aliments - autre moyen d’utiliser les déchets du nucléaire - , et on peut en trouver encore mille et une autres moyens pour arriver au but ultime : la réduction massive de la population, tout en se faisant un fric monstre.
    C’est MONSTRUEUX.
    Merci à Alain Robert pour cette dénonciation citoyenne.
    Et je souhaite voir le petit oiseau rénové continuer sur cette bonne voie.
    Bonne année à tous.

  • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 2 janvier 2010 12:16

    Bon jour cher Eugène,

    J’ai été sur le lien que tu m’as envoyé dans ton mail de Bonne année : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2652... c’est hallucinant !

    Bonne année quand même...


  • zelectron zelectron 2 janvier 2010 21:09

    @Alain Michel Robert
    « Le Gouvernement autorise par décret l’ajout de substances radioactives dans les biens de consommation »
    Vous vous moquez du monde, autant écrire que le gouvernement incite, encourage, oblige à
    incorporer des substances très, très hautement radioactives et mortelles de surcroît à tous les biens de consommation quels qu’ils soient en attendant de généraliser cela à tous les secteurs de l’activité en France exclusivement à l’exclusion de tous les pays notamment aux tours et alentours....
    Vous êtes bien sûr de maitriser votre information ? ce n’est pas parce que « que choisir » écrit ce genre d’ânerie qu’il faut prendre tout cela pour paroles d’évangile...
    renseignez vous sérieusement d’abord...


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 janvier 2010 14:04

    @ zelectron :


     Pourquoi tant d’agressivité ? Je suis d’accord avec vous qu’il faut quantifier et alller voir tout ça de plus près. Mais la technique de l’Arrêté pour légiférer de facto sans le législatif est : indéfendable, mais b) indispensable. Il y a ici des solutions à trouver qui sont au coeur de la démocratie .


    Pierre JC Allard




  • @lbireo @lbireo 3 janvier 2010 17:03

    @ philipe renève

    Décidément, vous ne les aimez vraiment pas ces médecines alternatives...

    Combattre les OGM et autres horreurs est tout à votre honneur, mais taper sur des remèdes naturels utilisés par nos ancêtres...

    Plutôt que de reprendre à zéro, je préfère vous donner le lien vers mon commentaire / témoignage, posté quelques jours plus tôt suite à vos interventions.

    http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/grippe-a-h1n1-et-vaccination-l-67361#forum2371801

    Bien sûr toute médecine à ses limites, et je peux témoigner pour chacun des camps.

    @ musima

    Merci beaucoup pour cette réaction.

    Ma santé étant liée à certains de ces « anti » je me sens assez concerné par le sujet. Ce qui ne m’empêche pas d’utiliser des remèdes naturels et de l’homéopathie régulièrement, pour résultat, deux ans sans tomber malade contre 6 à 8 crèves par an auparavant.

    @ l’auteur

    Un très bon article !

    Je savais le gouvernement capable de tomber très bas, mais là... ce n’est plus mesurable.


  • pat30 pat30 4 janvier 2010 12:19

    @zelectron

    Cette info m’a tellement semblé « impossible » que je suis allé trainer sur le web pour vérifier, avant même de lire les commentaires.

    J’ai donc trouvé le décret du 5 Mai 2009 sur un site de l’état.
     J’ai vu aussi que la CRIIRAD gueulait fort.
     Enfin j’ai trouvé une foultitude de sites qui dénoncent aussi cet empoisenement programmé.

    S’il vous plaît, pouvez vous m’indiquer des sites qui infirment cette info. Merci d’avance.


  • gloups 2 janvier 2010 11:13

    Alors là, c’est juste démentiel !!! Mais à qui profite le crime ?! Quel est l’intérêt de mettre des substances radio-actives dans des biens de consommation ?! S’agit-il uniquement de traiter ainsi les déchets par « dilution » en les incluant en petite quantité dans ces matériau de la vie courante ? Je croyais que la France avec son champion AREVA était le leader mondial du retraitement des déchets radio-actifs.
    Cet article soulève d’ailleurs le problème de fond du retraitement des déchets : ne pourrait-on pas le faire de manière utile ? Sachant que ces déchets produisent encore de l’énergie sous forme de dissipation de chaleur pendant de très nombreuses années, ne pourrait-on pas faire des petites capsules de déchets radio-actifs individuelles parfaitement étanches aux radiations (enveloppe de plomb) mais libérant leur chaleur : couplées avec un circuit d’eau et posées dans « la cabane au fond du jardin », ces capsules permettraient à un grand nombre de foyers, volontaires bien-sûr, de se chauffer gratuitement pendant de nombreuses années. Nous règlerions ainsi le problème du traitement de ces déchets et profiterions jusqu’au bout de la filière nucléaire, diminuant ainsi le pillage des dernières énergies fossiles de notre planète... Pour s’assurer de la pertinence d’un tel procédé, nous avons besoin d’experts scientifiques avisés... Mais au regard de l’article qui nous intéresse, imaginant, peut-être à tord, que le gouvernement s’est fait conseiller, il est maintenant légitime de douter du qualificatif « avisé » lorsque celui-ci est accolé au mot « expert ».


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 2 janvier 2010 13:47

      @ Renève :

      Je me rebiffe ? Que racontez-vous ? J’ai toujours combattu OGM, déchets nucléaires, défendu le principe de précaution et le respect de l’environnement. Ce n’est pas d’aujourd’hui que je me « rebiffe », il faut vous tenir au courant !
      Je prends acte, c’est parce que je vous trouvais très « pro- vaccinaliste » , et enfin voyez les arguments de Massila concernant l’homéopathie où, oui, je ne peux pas être en accord avec vous.
      Encore un petit effort intellectuel mon piou_piou ! 

    • eugène wermelinger eugène wermelinger 2 janvier 2010 13:48

      Musima, mes excuses !


    • krolik krolik 2 janvier 2010 11:15

      De toutes les façons, lorsque l’on achète un meuble en bois, on achète aussi de la radioactivité naturelle.
      L’azote de l’air sous l’impulsion des rayons cosmiques transmute en carbone 14 radioactif.. Et le bois par photosynthèse assimile ce carbone comme les autres. Carbonz qui au fil des années va décroitre à la mort de l’arbre ce qui permettra sa datation puisqu’une fois mort l’arbre n’assimile plus le carbone. Cela a valu un Nobel à Wilard Libby..

      Vous et moi contenons également du carbone 14 pour les mêmes raisons que les arbres : nous sommes vivants et nous assimilons notre milieu extérieur. Ce qui fait que l’on est naturellement radioactif à raison d’environ 60 becquerels par kilog de chair.
      En sus de cela nous assimilons du potassium 40 également naturellement radioactif à rason d’environ 40 becquerels par kilog de bonhomme.
      Ce qui fait qu’au global nous sommes une source de quelques 100Bq/kg.
      Comme je suis dans la gamme des 100kg et bien je représente une source globale de 10000 bequerels.
      Dans votre article il manque une information essentielle : quelle est la limite admise en Bq/kg dans ces produits de consommation ? Car du bois non radioactif, dans la mesure où ila été vivant à un moment, cela n’existe pas ...Idem pour les petits pois en boite qui contiennent du carbone 14.
      Et puis de quels becquerels s’agit-il ? Car un becquerel ça représente un choc, et dans les chocs il y a toutes les variantes possibles entre les chocs de plumes et les chocs de marteau-pilon. Donc les chocs ne sont pas suffisants pour définir un quelconque risque. Pour définir un risque de radioactivité il faut passer à la notion de dose et de débit de dose en sievert et en sievert/heure. Votre article est trop imprécis pour pouvoir se faire la moindre idée sur les conséquences possibles de la loi en question.
      On peut aussi comprendre par cette loi que :
      - l’on ne peut éviter la radioactivité naturelle.
      - mais il faut mettre des limites à la radioactivité des poduits commercialisés de façon à ce que justement il n’y ait pas d’ajout intempestifs à ce qui est naturel.
      - comme la radiactivité naturelle peut varier grandement d’un endroit à un autre (car il y a aussi du polonium au sol, asimilable) , si l’on met une limite à la commercialisation des produits il faut aussi tenir compte de ces variations.
      Mais de là à faire une conclusion que le législateur en l matière est un nanard inconscient, ça semble un peu rapide et outrancié.

      @+


      • Dan2012 2 janvier 2010 11:42

        Bon comme c’est radioactif chez vous, nous allons y déposer les déchets des centrales nucléaires : ça tombe bien vous êtes le seul à les accepter.


      • Big Mac 2 janvier 2010 11:53

        Krolik,

        Merci pour votre commentaire instructif, même si comme d’habitude ici, un malade mental vous a sauté dessus !



      • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 2 janvier 2010 11:59

        Oui, Krolik, c’est la première question que je me suis posée : « Quelle est la limite admise en Bq/kg dans ces produits de consommation ? »
        Comme je ne suis pas spécialiste, j’espérais que dans les commentaires de mon article quelqu’un nous le dirait. Mais le problème n’est pas tellement là : il est que l’Arrêté est complètement illégal. Quand un gouvernement ne respecte plus les lois que faut-il penser ?
        Quand l’ASN dont on ne peut pas dire que ce soit un organisme « gaucho-écolo » interdit la dilution comme mécanisme d’élimination, on n’est pas ici dans le domaine de la limite admise en Bq/kg : on est dans le domaine de la loi.


      • TSS 2 janvier 2010 12:11

        Même si vos explications sont plausibles, ceci n’autorise pas un GVT d’incapables

         irresponsables,corrompus à se debarrasser de ces dechets qu’ils ne savent pas où stocker

        dans des biens de consommations(bas de gamme !) des habitations(logements sociaux)c’est à

         dire la France d’en bas(dixit Raffarin)... !!


      • krolik krolik 2 janvier 2010 13:16

        @L’auteur.
        Je ne pense pas qu’il s’agisse d’élimination par dilution.
        Mais plutôt d’une précaution :
        - Un accident de type « tchernobyl » (les Russes en ont encore quelques RBMK améliorés mais toujours sans enceinte de confinement et toujours avec des centaines de tonnes de graphite) et pour éviter toute discussion, à quel niveau retire-t-on les produits de la vente ? Car bien se mettre dans le crane que tout ce qui nous entoure et nous mêmes sommes plus ou moins radioactifs. 
        Mais la loi doit bien préciser cela ..
        Je n’ai pas vu cette loi. Mais pour en parler vous devez avoir une référence au texte sur le JO.
        Vous dîtes que l’ASN n’est pas écolo.. je n’en suis pas aussi sûr que vous. Ils se prennent pour des gendarmes , ce qui fait que ceux d’en face vont se prendre pour des voleurs. le nucléaire français et le public français mériteraient un peu mieux que le jeu du gendarme et du voleur, et notamment des explications fiables et détaillées pour ceux qui veulent piocher le sujet. Les déclarations sentencieuses sans explication laissent le public su sa faim et ouvrent la porte à toutes les interprétations. Pa exemple en 2008 suite à la fuite d’uranium de la Socatri, le gars de l’ASN qui ne fait que répéter qu’il n’y a pas de danger pour la population sans donner d’explication, sans donner de points de repères de comparaison, fait le lit des ecolos.
        @+


      • krolik krolik 2 janvier 2010 23:13

        @Chanteclerc.
        Oui vous devriez passer, même son Wikipédia se repasse.. surtout si l’on cherche un peu..
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Datation_par_le_carbone_14

        @+


      • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 03:19

        Krolik : commentaire imbécile et irresponsable.

        Vous dites que la radioactivité naturelle nous entoure : c’est vrai. Maintenant on connait mal les tolérances de l’homme par rapport à un excès de radiations. Il apparait que le radon, gaz de décomposition produit par l’uranium, est dangereux pour la santé :
        Sur Wikipédia :
        « Le radon est un gaz incolore et inodore, engendré par la radioactivité du radium, qui provient lui-même de celle de l’uranium, que l’on trouve dans la croûte terrestre. Le radon est lui-même à son tour radioactif, et ses produits de désintégration se désintègrent à leur tour, dans une chaîne se terminant par l’isotope 206, non radioactif, du plomb. Chacune de ces désintégrations s’accompagne de l’émission de rayonnements ionisants, qui sont capables de briser les molécules de matière sur leur passage, et en particulier les molécules de l’ADN formant les gènes, ce qui cause des mutations qui peuvent provoquer le cancer.

        L’exposition au radon est la deuxième cause de cancer du poumon, après le tabac [11]. Elle serait responsable de 13 % des décès par cancer du poumon, soit environ 3 350 chaque année en France, et de 9 % en Europe.La concentration en radon varie selon les lieux et la composition de leur sol et de leur sous-sol. Par exemple, dans des région comme les Cornouailles (en Grande-Bretagne), ou la Bretagne (en France), dont le sous-sol est en granit, qui a en outre fréquemment servi de matériau de construction, le radon est un problème majeur, et les maisons devraient être aérées avec des ventilateurs, pour abaisser la concentration en radon.

        La United States Environmental Protection Agency [n 1] (EPA) estime qu’une maison sur 15 aux États-Unis a un niveau de radon supérieur à la limite recommandée de 4 picocurie par litre (pCi/l) soit 146 becquerel par mètre cube (146 Bq/m³ c’est-à-dire 146 désintégrations/m³/s)[42]. L’Iowa a la plus haute concentration moyenne en radon aux États-Unis ; des études qui y ont été menées ont montré un accroissement de 50 % du risque de cancer du poumon, par exposition prolongée à des concentrations au-dessus du niveau référence de l’EPA de 4 pCi/l [43], [44]. L’EPA estime qu’aux États-Unis le radon est la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs, et la deuxième cause après le tabagisme actif[45]. »

        Je n’ai pas fait de recherche approfondie là-dessus. Néanmoins, il me semble que le principe de précaution doit s’appliquer dans ce domaine. Quand on sait l’omerta sur la radio activité et ses effets observée de tout temps par les instances officielles, il y a tout lieu de rejeter cette excès de radiations qu’on nous promet.
        Souvenons nous du nuage de Tchernobyl, des biffins qui ont servi de cobayes lors d’explosions nucléaires, etc, etc

        Et plus loin, qui nous garantira que les doses maximales seront respectées, qui contrôlera, quand tellement de choses ne sont déjà pas contrôlées correctement. Dans notre environnement hyper-pollué où tant de choses posent déjà question (émetteurs GSM, lignes haute-tension,etc) ; a-t-on besoin de rajouter une pollution de plus et aussi dangereuse que celle-ci ?

        Votre commentaire attrape-nigaud qui affirme que la radioactivité naturelle n’est pas dangereuse, donc qu’on peut bien en supporter plus, est la copie conforme du discours des scientistes du nucléaire, qui vise à anesthésier toute réflexion par un discours convenu et trompeur.
        Devant l’accumulation des pollutions que nous subissons, la moindre des prudences devrait être de refuser cette pollution supplémentaire, qui prouve une fois de plus que l’industrie du nucléaire ne sait pas retraiter ses déchets.

        Votre discours ne sert qu’à vous rassurer à bon compte, et d’éviter les questions.Cette attitude de l’autruche est responsable de bien des avanies dans nos sociétés. Regrettable de la voir encore une fois exposée benoitement ici.


      • krolik krolik 3 janvier 2010 11:22

        Mais le radon c’est dangereux l’affaire est claire c’est un cancérigène.
        Maintenant lorsque l’on va faire une cure à La Bourboule, on a droit à des séances de « pipette » ou de « salle de brouillard » pour que le radon vous rentre mieux dans les poumons. Car tout est une question de doses comme disait Paracelse.
        Je vous mets ici une photo prise dans une ancinne mine du Montana, mine d’argent et d’uranium, où les gens viennent faire des cures de radon :
        http://www.servimg.com/image_preview.php?i=22&u=12174312
        Mais les eaux d’origne volcaniques et aux bienfaits radioactifs...De Bad-Gastein à La bourboule, c’est tout de même un grand classique.

        Le granite est radioactif, et le record sur Paris, ce sont les bordures de trottoirs de la place de la Concorde et de la Porte d’Auteuil. Un bon vieux granite breton qui ne passerait pas les balises de radioprotection du moindre centre nucléaire. Ah les pauvres touristes épuisés qui descendent les Champs Elysées et qui vont s’asseoir sur ces bordures de trottoirs sous le cagnard....
        Il y a comme ela des fluctuations locales de la radioactivité natuelle, et dans de grandes proportions, car dès qu’une valeur est proche de zéro, une autre valeur différente de zéro sera infiniment plus grande, forcémen la division par zéro même votre PC trouve cela monstrueux et ne l’accepte pas. Mais ça permet de faire fantasmer..

        En ce qui concerne le carbone 14 par exemple, lorsqu’il y a un incendie de forêt, le carbone des arbres est libéré dans l’atmosphère et cela multiplie localement par quatre la radioactivité atmosphérique. Il est important d’interdire les feux de forêts.. !!!

        @+


      • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 12:41

        Krolik est un lobbyiste du complexe nucléaire. J’ai retrouvé ces interventions sur un forum et agoravox :

        Krolik ne trouve aucun intérêt à la transparence sur le nucléaire :

        "Que l’on nous explique l’intérêt de la transparence.
        La transparence est-elle utile pour le public ? Public qui n’a aucune qualification pour pouvoir juger lui-même.. Je sais bien que la Criirad et Greenpeace s’en chargeront.
        La transparence est-elle utile pour les opérateurs ? Ca leur met une pression de plus, et ça ne les libère d’aucune contrainte au contraire.
        La transparence est-elle utile pour les médias ? Ca c’est sûr ; bien orchestrée ça fait vendre du papier, des heures d’écoutes, des heures de vidéos...

        Alors chaque fois qu’une personne cite le mot de « transparence » sur le thème du nucléaire, instinctivement, ça ramène au synomyme = anerie.Que l’on nous explique l’intérêt de la transparence.
        La transparence est-elle utile pour le public ? Public qui n’a aucune qualification pour pouvoir juger lui-même.. Je sais bien que la Criirad et Greenpeace s’en chargeront.
        La transparence est-elle utile pour les opérateurs ? Ca leur met une pression de plus, et ça ne les libère d’aucune contrainte au contraire.
        La transparence est-elle utile pour les médias ? Ca c’est sûr ; bien orchestrée ça fait vendre du papier, des heures d’écoutes, des heures de vidéos...

        Alors chaque fois qu’une personne cite le mot de « transparence » sur le thème du nucléaire, instinctivement, ça ramène au synomyme = anerie.« 
        http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/pour-en-finir-avec-l-atome-63985

        Krolik va manger des plateaux de fruits de mer (forum d’Areva) :
         »De fait j’ai eu l’occasion maintes et maintes fois d’aller manger des fruits de mer dans un petit resto sur le petit port de Goury, à la pointe extrême de La Hague en compagnie des responsables des mesures de radioprotection. Et même 20 ans après je ne m’en porte pas mal.
        Il faut savoir tout de même que la radioactivité naturelle de la mer n’est pas nulle, loin de là, et que l’apport qui est fait n’est même pas dans l’épaisseur du trait de mesure."
        http://www.parlonsen.areva.com/fr/clarification-rejets-de-la-hague-dans-la-manche-et-liens—100094

        Comment faire la moindre confiance à ce genre d’individu, qui emploie visiblement une rhéthorique bien rodée reposant sur des affirmations qui impressionnent mais sorties de tout contexte.
        Krolik = Areva


      • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 13:20

        J’ai été recherché des infos sur le radon. Sur le site de l’OMS :

        • Le radon constitue la deuxième cause de cancer pulmonaire dans de nombreux pays.
        • On estime qu’il est à l’origine de 3% à 14% des cancers pulmonaires, selon la concentration moyenne dans les différents pays.
        • Le radon est beaucoup plus susceptible de provoquer le cancer pulmonaire chez les fumeurs. Il constitue la principale cause de cancer pulmonaire chez les non-fumeurs.
        • Les cancers pulmonaires induits par le radon sont principalement provoqués par des concentrations faibles et modérées plutôt que par des concentrations élevées, en raison du grand nombre de personnes qui sont exposées au radon à l’intérieur de bâtiments où règnent de faibles concentrations.
        • Plus la concentration de radon dans une habitation est faible, plus le risque est faible, car il n’existe pas de seuil au-dessous duquel l’exposition au radon serait sans danger.
        http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs291/fr/index.html

        Le radon est donc bien dangereux. Qu’en est-il de la photo que Krolik exhibe, en se gardant bien de donner des explications, titrée : « Mining for Miracle ».

        Il s’agit en fait d’une ancienne mine d’uranium du Montana. Il apparaitrait que, inexpliquablement, faire des cures dans cette mine aurait des effets bénéfiques. Soit.

        Mais on n’a aucune explication sur les causes de ce « traitement ». Une sorte de miracle, en somme.
        Que peut-on en penser ? D’abord on ne sait rien des causes, je n’ai pu trouver aucune explication argumentée. Quelle est la cause des améliorations de la santé ?
        Ils respirent du radon ? oui, pendant une courte période, mais peut-être conjugué avec d’autres facteurs : qualité de l’air dans la mine, dose idéale de radon, influences magnétiques du sol, etc...
        Bref, une exposition courte et temporaire dans cette mine semble bénéfique. Est-ce pour cela que l’on peut dire que le radon est inoffensif ? Certainement pas. De nombreuses études montrent sa nocivité dans un environnement où les gens vivent sur le long-terme.

        Le scientiste Krolik utlise donc un contexte inexpliqué et quelque peu miraculeux (! !) pour dire « vous voyez que le radon n’est pas dangereux ». Une pure escroquerie intellectuelle qui montre l’honnêteté de la personne.


      • brieli67 3 janvier 2010 13:44

        Depuis plus d’un siècle, la RADON-thérapie est proposée dans bon nombre de stations thermales dans des galeries de mines désaffectées
        http://www.euradon.de/euradon-ger/index.php?page=30

        et avec succès dans des affections dermatologiques, névropathiques, rhumatologiques...

        Pourquoi devrait on interdire cet appoint thérapeutique ?


      • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 15:29

        Qui a parlé d’interdire quoi que ce soit ?

        Simplement, l’effet bénéfique d’une cure de radon n’empêche pas la dangerosité du produit.

        C’est comme pour les médicaments. A faible dose pendant une courte période, ca peut être bénéfique. A dose importante sur une longue période, ca peut être très dangereux.

        Je me demande ce que ce genre d’intervention parfaitement de mauvaise foi veut dire ? je dérange le lobby nucléaire ? ou le lobby scientiste....


      • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 19:44

        Pour les bisounours qui croient à l’innocuité du nucléaire, quelques brèves :

        Sous le parking du stade de foot de Gueugnon, en Saône-et-Loire (ville dont la modeste équipe remporta la finale de la Coupe de la ligue en 2000 face au PSG), sont enfouies... 30 000 tonnes de déchets radioactifs. Recouverts par 17 centimètres de terre, ces déchets génèrent un niveau de radiation anormalement élevé, et quelques points anormalement chauds, notamment au pied des lampadaires.

        De forts soupçons d’enfouissement sauvage de déchets radioactifs à proximité de l’ancienne usine Orflam Plast de Pargny-sur-Saulx, dans la Marne, ont poussé le ministre de l’Écologie Jean Louis Borloo à porter plainte contre X vendredi 10 avril. Des mesures effectuées par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) suite au témoignage d’un ancien employé de l’usine ont révélé des taux de radioactivité anormalement élevés.

        À l’occasion d’une conférence de presse de l’association Port Bayonne Avenir, M. Capdepuy, à l’époque directeur de l’usine Fertiladour de Boucau, indiquait face des valeurs enregistrées sur son site 35 fois supérieures à la radioactivité naturelle, que sur ce terrain, « on ne pourra pas y faire un potager » (cf. JPB 28/10/2008). On l’aura compris, le site en question est celui de l’ancienne usine de M. Capdepuy, Fertiladour, et s’il n’est pour l’heure pas question de « faire un potager », l’idée de vendre des légumes n’est toutefois pas exclue. En effet, ce terrain, qui devrait devenir une zone de pluriactivité, accueillera le futur Intermarché du Boucau (et sa galerie marchande), les sociétés Caterpillar et Calorigen, un restaurant vietnamien...

        http://yonne.lautre.net/spip.php?article2259

        Parmi bien d’autres...


      • krolik krolik 3 janvier 2010 19:54

        Il me semble bien avoir écrit que le radon est un gaz cancérigène, donc dangereux.
        Il semble aussi que ce sot la dose qui soit un facteur de son danger.
        Je ne veux pas défendre dame nature et sa production naturelle, dont je n’ai rien à faire.
        Je constate par ailleur que le curare est un produit mortelle, et qu’il est utilisé dans de nombreuses anesthésies.
        Je constate que la toxine botulique des conserves de porc avariées est mortelle, mais que nombre de dames se font faire de piqures de Botox pour effacer les rides temporairement au moins en palaysant quelques muscles de la face, et qu’elles n’en meurent pas, et qu’elles en sont contentes..
        Je constate que l’arsenic est très utilisé dans les gaz de combat neurotoxiques, mais que l’arsenic est également utilisé comme médicament.
        Je ne vois vraiment pas pourquoi vous m’assaillez avec cette histoire de radon, c’est comme ça. Tout est un question de dose.
        Mais si vous produisez un jour un article sur le radon, puisque ce sujet à l’air de vous tenir à coeur, je vous ferais passer en document à tirer, un papier par un prof de médecine de Clermont-Ferrand qui s’est penché sur les effets « hormésis » , c’est à dire les bienfaits sur la santé par des faibles doses.
        Mais ici ce n’est pas le sujet de base.
        En principe la « nétiquette » de n’importe forum requiet de s’attacher à ce qui est dit et pas aux personnes. Je suis très surpris de suciter autant sur ma personne de votre part.

        D’autant que vous reprenez des citations en-dehors de leur contexte, ce qui n’est pas honnête du tout.
        Je dis effectivement qu’il y a des cas où la transparence nuit à la sécurité. Et en l’occurence dans l’extrait que vous avez choisi, j’intervenais à la suite d’un article où l’auteur demandait qu’EDF annonce exactement le jour et l’heure où des barres de combustible irradié seraient décrochées des internes d’un réacteur ouvert. Barres qui étaient restées suspendues anormalement.
        Donner l’information plusieurs jours avant, avec l’heure précise, c’était remettre une contrainte de temps supplémentaire aux opérateurs qui avaient d’autres soucis à gérer. Et pour satisfaire à la contrainte du timing annoncé de prendre des risques inutiles... 
        De plus qu’est-ce que les habitants du voisinage auraient pu faire avec une telle information ? En fonction de quel critère un père de famille peut-il décider qu’il y a intérêt ou non à évacuer le coin ? Et si évacuation à quelle distance ?
        Suivre les recommandations de frousse de SDN, Criirad et autres ? Pour le simple profit de l’audience de SDN et Criirad ?
        J’ai donné des arguments précis, vérifiables facilement, quant à la conduite scientifique pour le moins « douteuse » de la Criirad. (Voir le documentaire de Loualhat sur les déchets nucléaires) ça doit se charger sur emule.

        La Criirad qui sur le cas précis de l’insertion par dérogation de radioisotopes aurait pu commencer à se poser la question de l’effet de ces insertions dans l’acier depuis au moins 70 ans.
        J’essais de rester pragmatique et précis.
        Vous me aites un procès d’intenion !!! Je serais un lobbyeur d’AREVA. Vous ne connaissez vraimen pas la « maison areva ». La patronne est plutôt du style :
        - Protégez moi de mes mis, de mes ennemis je m’en charge.
        J’aimerais bien être payé pour un truc qui m’amuse, cela paierait au moins mes cigarettes.
        De fait Areva je m’en fous, ce qui m’opportune c’est seulement de remettre un peu de réalité scientiiques dans ce genre de débat constamment biaisé par des dogmes théologiques. Sur AV c’est visible , et l’auteur de l’article a confirmé que l’équipe AV avait changé la photo d’illustration ainsi que le titre de l’article, histoire d’en remettre une couche.
        La chose importante c’est d’avoir des sources d’énergie sûres, abondantes, propres, pas chère. Le reste que ce soit Areva ou Westinghouse je n’en ai rien à faire, à la différence de SDN qui se réjouit à chaque fois qu’un contrat échappe à AREVA pour passer à un autre constructeur. On est bien forcé de conclure que SDN est rémunéré par les concurrents d’Areva...N’est-ce pas ?! 


      • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 20:58

        Krolik : "Il me semble bien avoir écrit que le radon est un gaz cancérigène, donc dangereux.
        Il semble aussi que ce sot la dose qui soit un facteur de son danger.
        Je ne veux pas défendre dame nature et sa production naturelle, dont je n’ai rien à faire.
        Je constate par ailleur que le curare est un produit mortelle, et qu’il est utilisé dans de nombreuses anesthésies.
        Je constate que la toxine botulique des conserves de porc avariées est mortelle, mais que nombre de dames se font faire de piqures de Botox pour effacer les rides temporairement au moins en palaysant quelques muscles de la face, et qu’elles n’en meurent pas, et qu’elles en sont contentes..
        Je constate que l’arsenic est très utilisé dans les gaz de combat neurotoxiques, mais que l’arsenic est également utilisé comme médicament.« 

        Encore des arguments à l’emporte-piece pour noyer le poisson. Vous n’êtes décidement pas sérieux.

         »Je ne vois vraiment pas pourquoi vous m’assaillez avec cette histoire de radon, c’est comme ça. Tout est un question de dose.« 
        Parce que c’est un exemple de vos mensonges et manipulations. Vous dites sans relativiser en rien, »les gens font des cures de radon« , en sous-entendant clairement le radon n’est pas dangereux, ce qui est faux.
        Vos procédés sont lamentables.

         »En principe la « nétiquette » de n’importe forum requiet de s’attacher à ce qui est dit et pas aux personnes. Je suis très surpris de suciter autant sur ma personne de votre part.« 

        C’est votre discours que j’attaque principalement. Mais comme la manipulation et l’affabulation font partie de votre discours de façon répétitive, je me permet une attaque plus personnelle. L’intervention d’un lobbyiste obtus et manipulateur comme vous sur agoravox est insupportable.

         »D’autant que vous reprenez des citations en-dehors de leur contexte, ce qui n’est pas honnête du tout.
        Je dis effectivement qu’il y a des cas où la transparence nuit à la sécurité. Et en l’occurence dans l’extrait que vous avez choisi, j’intervenais à la suite d’un article où l’auteur demandait qu’EDF annonce exactement le jour et l’heure où des barres de combustible irradié seraient décrochées des internes d’un réacteur ouvert. Barres qui étaient restées suspendues anormalement.
        Donner l’information plusieurs jours avant, avec l’heure précise, c’était remettre une contrainte de temps supplémentaire aux opérateurs qui avaient d’autres soucis à gérer. Et pour satisfaire à la contrainte du timing annoncé de prendre des risques inutiles... 
        De plus qu’est-ce que les habitants du voisinage auraient pu faire avec une telle information ? En fonction de quel critère un père de famille peut-il décider qu’il y a intérêt ou non à évacuer le coin ? Et si évacuation à quelle distance ?
        Suivre les recommandations de frousse de SDN, Criirad et autres ? Pour le simple profit de l’audience de SDN et Criirad ?"

        Je n’ai rien sorti du contexte.Vos arguments concernent de maniere générale le nucléaire et pas un cas particulier. J’ai donné le lien afin que chacun puisse vérifier.

        J’ai donné des arguments précis, vérifiables facilement, quant à la conduite scientifique pour le moins « douteuse » de la Criirad. (Voir le documentaire de Loualhat sur les déchets nucléaires) ça doit se charger sur emule.
        Vos critiques sont lapidaires et accessoires.

        Vous me aites un procès d’intenion !!! Je serais un lobbyeur d’AREVA. Vous ne connaissez vraimen pas la « maison areva ». La patronne est plutôt du style :
        - Protégez moi de mes mis, de mes ennemis je m’en charge.

        Vous avez travaillé dans l’industrie du nucléaire et vous vous comportez comme étant partie prenante à l’évidence. Si vous n’êtes pas un lobbyiste dans le pur sens du terme, vous en avez toutes les caractéristiques.

        J’aimerais bien être payé pour un truc qui m’amuse, cela paierait au moins mes cigarettes.
        De fait Areva je m’en fous, ce qui m’opportune c’est seulement de remettre un peu de réalité scientiiques dans ce genre de débat constamment biaisé par des dogmes théologiques. Sur AV c’est visible , et l’auteur de l’article a confirmé que l’équipe AV avait changé la photo d’illustration ainsi que le titre de l’article, histoire d’en remettre une couche.

        Et le dogme chez les partisans du nucléaire, ca n’existe pas, peut-être ?

        En relisant les commentaires de certains articles, je vois que d’autres intervenants ont la même opinion que moi, comme Virgule :
        « Vous surfez sur l’ignorance des gens. » (milieu de page)
        http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/nucleaire-en-france-la-fausse-47227#forum1902364

        Vous parlez comme si le nucléaire ne posait aucun problème, comme s’il ne générait pas de pollution, comme si l’industrie du nucléaire n’avait rien à cacher.
        Discours pour bisounours paré d’une approche scientifique.


      • timiota 3 janvier 2010 22:54

        non, le carbone 14 vient bien de l’azote ... de la stratosphère.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Carbone_14

        Je pense aussi, pour l’article, que rien ne sert de s’exciter sans les doses mentionnées.

        L’effet des faibles doses reste sujet à discussions (cumulatif ou pas, suivant que vous soyez limousin, breton ou bourguignon...). Jean de Kervasdoué ( je sens le « vade retro satanas » qui arrive) cite ce cas d’un immeuble japonais construit sans le savoir avec de la ferraille qui avait été faite avec du cobalt radioactif (bombe au cobalt non recyclée / mal recyclée ?), et dans lequel on a observé le même taux de cancer (après une vingtaine d’années en aveugle, et avec le très bon suivi sanitaire nippon, hein, pas brésil ni ukraine) que dans la moyenne, un chouieme moins à vrai dire.

        La radioactivité est certes pas un cadeau, mais devons nous avoir si peur de vivre avec celle qui a permis à la vie de devenir évolutive, de savoir réparer ses molécules cassées ? La radioactivité est à l’origine de l’énergie géothermique, sans doute la plus « renouvelable » (demi-vie de l’ordre du milliard d’année) , il y a même eu le réacteur nucléaire naturel d’Oklo au Gabon il y a 1.5 milliards d’années, certes en un temps où la vie était peu de chose,mais c’est pour dire qu’on vit dans la fission sans le savoir. C’est à peine plus prométhéen que tout le reste de se décider à le savoir une bonne fois, avec son compteur Geiger pas loin, qui ment assez peu, c’est bien plus clair qu’un détecteur chimique qu’on vous installe dans le métro. J’aurais les choquottes si il fallait dans le monde autant de béton pour les enceintes à confinement des centrales nucléaires que pour les autoroutes. Je pense qu’il y a de la marge. D’ailleurs, ironie, je demande à voir s’il ne faut pas plus de béton par KWh éolien produit que par KWh nucléaire produit (800 t au bas d’un mas d’éolienne ordinaire)...
        En matière nucléaire, certes la France a bien déconné avec Tchernobyl et ne se porte pas beaucoup mieux, mais la lutte est assez « facile » , le CRIRAD est un bon organisme, tant qu’on n’a pas un état totalitaire qui vient mettre cette contestation sous le boisseau, il y a de l’espoir, je répète que techniquement, la radioactivité se détecte facilement, ne se cache pas, alors que la chimie ... (de la douce type « graisses hydrogénées » aux métaux lourds ...)...

        Faites de beaux rêves


      • krolik krolik 3 janvier 2010 23:27

        @Timiota
        Correction : l’affaire des bâtiment contaminés par une source de Co60 emballée dans un four Martin par un ferrailleur ; ce n’est pas au Japon, c’est à Taïwan.
        Environ 20 000 personnes se sont chopée entre 7 et 20 ans des doses qui pour certains n’avaient rien d’anodines. Certains sont montés en 20 ans jusqu’à 5 sieverts de dose cumulée !! Soit plus que la dose létale 50% !!! Et pourtant ils n’ont pas perdu leurscheveux et ils ne sont pas morts !! Alors que la Relation Linéaire Sans Seuil, dogme de la CIRP, vous annonce une hospitalisation à partir de 1 Sv. Mais il faut dire qu’ils considèrent du pareil au même une dose reçue instantanément avec une dose qui s’est étalée sur des années.
        Plusieurs études épidémiologiques sont en cours ; mais pour conclure il en faut une vingtaine de réalisées par différentes équipes et différentes méhodes. Les deux premières études sont sorties elles montrent que l’état de santé des personnes irradiées lentement est meilleu que la moyenne de la population taïwanaise, mais attendre la suite des résultats des études.

        En ce qui concerne la gestion de Tchernobyl en France, la communication n’a pas été terrible, mais le boulot a été fait, une vidéo amusante ici :
        http://www.dailymotion.com/video/x7zj25_le-nuage-de-tchernobyl_tech elle fait bien le point de la situation.
        @+


      • krolik krolik 3 janvier 2010 23:47

        Non, le dogme chez les partisans du nucléaire je n’ai jamais rencontré.
        Je n’ai rencontré que des gens qui militaient pour les économies d’énergie parallèlement à une fourniture certaine, abondante propre et pas chère de l’énergie.
        Et de fait militaient si l’on peut dire pour la simple vérité scientifique ;
        Tenez dans les antinucs : citez moi un seul papier de la Criirad qui se termine par des références d’articles scientifiques passés sur le sujet abordé.. ??? On diagnostique rapidement : méthode scientifique ou non..

        Que vous soyez d’accord avec Virgule, Apostrophe ou autres ne change rien à l’affaire, ça ne prouve pas que vous ayez raison. D’autant que si je me souviens bien du gars virgule, pompier retraité, qualifié NBC qui se prenaient tellement les pieds dans le tapis que son discours devenait typiquement pronucléaire et il ne savait pas pourquoi..et a un moment il a même été censuré par AV... ll ne comprenait toujours pas pourquoi. Ca a été une bonne crise de fou rire.. Il faut bien avoir quelques compensations dans ces discussions pesantes.

        Mais j’ai constaté tout de même qu’à une époque, pas très lointaine, un an, il y avait un article antinuc par semaine sur AV qui donnait l’occasion de pouvoir s’exprimer, et puis maintenant la cadence a baissé c’est descendu à à peine un par mois. Vous devriez remonter la pente.
        Il est toujours intéressant d’argumenter sur un antinuc, et puis ça permet de garder le training lors d’une émission radio ou télé. Mais ce sont toujours les mêmes thèmes qui reviennent.
        @+


      • Grasyop 5 janvier 2010 06:25

        Krolik, vous devriez pas abuser de l’hormèse : arrêtez donc de fumer et faites régime !


      • LeTof67 5 janvier 2010 23:33

        Bonjour à tous !

        oui, la radioactivité naturelle existe, et partout !
        Mais habitant dans le massif vosgien, je peux vous dire que ça peut facilement être mortel : il est d’ailleurs obligatoire ( légiféré ! ) de ventiler nos caves, car elles accumulent de l’argon à une dose qui peut vite devenir toxique.

        Donc arrêtez de penser naturel = inoffensif !

        Quant à en rajouter volontairement, c’est encore pire et criminel, et complètement contradictoire avec toute sorte de prévention en matière de santé publique.
        Mais l’idée de permettre à Areva de liquider ses déchets qu’ils ne savent pas éliminer contrairement à ce qu’ils prétendent, est sans doute l’unique optique de cet arrêté. C’est sans doute moins cher que les convois qui traversent l’Europe pour stocker nos merdes en Sibérie ( je me souviens d’un chiffre de 13%, à vérifier )

        Notre gouvernement est bouffé par les lobbys, ça ne date pas d’hier, mais ça s’amplifie de manière exponentiel ces dernières années, car les contre-pouvoirs ont été supprimés, annexés.


      • LeTof67 5 janvier 2010 23:43

        autant pour moi : il s’agit du radon émis par le gré pas d’argon !


      • MICHEL GERMAIN jacques Roux 2 janvier 2010 11:39

        L’autorisation de ionisation des aliments est légale (Dir. Europ. 99) et utilisée en grande quantité depuis des années....en écrivant simplement « Aliments Ionisés » sur Google on trouve les défenseurs et les détracteurs de cette méthode qui prétend, via le législateur, prolonger la commercialisation et la protection anti bactèrienne des aliments que nous consommons...A suivre...

        j’ai, par inadvertance , acheté en fin d’été 6 tomates peu mures, dans un hyper, que j’ai jetées un mois et demi plus tard sans qu’elles n’aient bougé ni en couleur ni en fermeté. Peut être aurais je du me lever la nuit et aurais-je pu voir qu’elles étaient lumineuses. Auquel cas j’aurais pu les conserver jusqu’à Noël pour décorer le sapin.

        Bien le bonjour au sympathique « papa au foyer ».


        • Neris 2 janvier 2010 12:07

          Il m’est arrivé exactement la même chose cet été. Les tomates sont restées dans la cuisine, à la chaleur, un mois sans bouger.

          Et les pommes de terre deviennent vertes au lieu de bourgeonner.


        • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 2 janvier 2010 12:09

          Bon jour Jacques,

          Ce que vous dites semble juste au sujet des aliments ionisés... mais, ici, il ne s’agit pas de ça, c’est autre chose ! D’après ce que j’ai lu dans d’autres sites, les aliments ionisés ne sont pas radioactifs (le débat est ouvert d’ailleurs !). Mais, là, dans cet Arrêté, s’il passe, les substances qui seraient autorisées, elles, le sont.


        • MICHEL GERMAIN jacques Roux 2 janvier 2010 12:20

          OUi, excusez moi A.M.R., j’ajoutais juste un constat à vos remarques...j’ai un peu de mal à accepter les intrusions physico-chimiques dans l’alimentation (et le reste d’ailleurs) dont l’objectif principal est d’accroitre la rentabilité et la rémunération de quelque uns. Dans le cas de mes tomates estivales j’ai côtoyé des chimères.

          Michel.

          Jacques Roux est un nom d’emprunt (pas bancaire).


        • HELIOS HELIOS 2 janvier 2010 18:29

          En amérique du sud, ces tomates (oui, oui, le continent de la tomate) s’appelent « Larga vida » (longue vie)

          On comprends parfaitement pourquoi. elle sont tres prisées des classes pauvres et moyennes qui pensent beneficier d’une technologie de pointe et qui ne perdent pas de nourritures dans un frigo. Les classes superieures sont passées au « bio », comme ici.


          Pour l’ionisation, l’objectf principal est naturellement la sterilisation. Une mangue, un avocat ou un kg de haricots rouges ne risquent pas de germer....


        • cubrad 2 janvier 2010 11:51

          Il va falloir s’équiper de compteur geiger désormais. L’association CRIIRAD semble mener une offensive contre ce décret hallucinant. Ils proposent des lettres types a envoyer aux responsables politiques mais leur site est inaccessible ce matin. Il faut faire buzzer cette information par tout les moyens possibles. Nous avons des ennemis mortels au pouvoir.


          • patroc 2 janvier 2010 12:55

             Bon article !.. J’ai lu çà aussi dans « Que choisir » et c’est tout simplement hallucinant !.. Merci de faire circuler cette information.. Après la Somalie, où les déchets nucléaires français sont directement jetés dans les eaux territoriales du pays et où les enfants meurent de s’être baignés dans l’eau contaminée (pourquoi croyez-vous que les pirates somaliens kidnappent les français ? Pour l’argent ? Non, tout simplement pour se faire entendre au delà de leur dictature et dénoncer cet empoisonnement génocidaire qui tue à petit feu la population déjà misérable, l’information en france est tronquée ou ignorante), bienvenue en france où on autorise la dissémination des déchets radioactifs jusque dans nos slibards !.. Très fort ce gouvernement !!..


            • pseudo 2 janvier 2010 12:59

              Où peut on trouver le nom des députés qui ont voté cette loi ? Et qui est à l’origine de cette loi ?


              • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 2 janvier 2010 13:14

                Bon jour Pseudo,

                Ça n’est pas une loi votée par le Parlement ! Justement, c’est ça qui est pervers... c’est un Arrêté !!!... publié en douce (si la Criirad ne l’avait pas dénoncé, il serait passé inaperçu) par le Gouvernement sous forme d’une dérogation.
                C’est pourri comme procédé !... parce que ça regarde toute la population au plus haut point et ça voulait passer sans loi, sans débat, sans publicité... Irradier insidieusement à petit feu, sur des générations, toute la population ne semble ni être un sujet législatif, ni un sujet de débat pour le Gouvernement !


              • krolik krolik 2 janvier 2010 15:03

                Dès que l’on me cite la Criirad comme référence scientifique en matière de nucléaire, j’ai comme un recul.. :
                Exemple l’émission de Laure Noualhat sur les déchets nucléaires.
                Elle a emmené en Oural un « expert » de la Criirad. Et l’on peut essayer de faire réfléchir les gens qui ont vu l’émission :
                - la gars se promène en « territoire contaminé » sans blouse lavable, il est costume de ville. S’il y a de la radioactivité possible, la précaution élémentaire et reglementaire c’est de porter un film dosimètre. Ce que le gars ne fait pas.
                Il ballade son compteur au sol, alors que les mesures sont faites réglementairement à 1mètre du sol, l’endroit le plus sensible (les testicules) aux rayonnements.
                Il fait un prélèvement de terre qu’il baptise « déchet radioactif » qu’il importe en France !!!
                L’importation en France de déchets radioactifs est strictement interdite. D’ailleurs SDN et Greenpeace n’hésitent pas à attaquer AREVA lorsque l’on importe des combustibles usés pour retraitement. Donc que l’on soit AREVA ou Criirad la rèle est la même pour tout le monde !
                Le transport de ces déchets est fait visiblement dans un emballage qui est non conforme à la réglementation des transports de matière nucléaire.
                L’expert en question, dans son laboratoire, déballe ces déchets radioactifs « à main nue », pas de gant !!!
                Il montre que ce déchet fait grésiller les compteurs, sans donner de valeur ni d’explication.. Juste de la frousse à vendre.
                Ensuite de quoi on ne sait pas ce que deviennent ces déchets ??? Normalement ils devraient être remis à l’ANDRA.. Et visiblement ce n’est pas le cas.. Le Criirad a organisé son petit stockage de déchets radioactifs personnel...
                Alors la Criirad c’est sérieux ou c’est des « zozos » ?
                Donc ce qu’ils peuvent raconter... !!!
                A prendre avec des pincettes à grande distance.

                @+


              • herbe herbe 2 janvier 2010 15:59

                Bizarre votre témoignage sur la CRIIRAD Krolik !!??

                Ca ne correspond pas du tout à ma modeste expérience personnelle.

                J’ai un DVD d’ailleurs de sensibilisation au grand public de l’usage d’un compteur Geiger.
                ( pour info autant ne pas acquérir de compteur Geiger si vous ne savez pas vous en servir soit dit en passant ...)

                Et je puis vous assurer que ces gars là n’ont vraiment pas l’air de Gugus !!!
                ( peut-être s’agit-il d’un canard boiteux ?!)

                Au fond d’ailleurs jusqu’à présent l’image de votre sérieux et rigueur scientifique correspondait à celle qu’ils dégagent alors ça m’étonne encore plus que ce soit de vous que vienne la critique ...où alors mince c’est de votre coté que ça clocherait smiley


              • krolik krolik 2 janvier 2010 18:24

                @herbe
                C’était simplement des remarques que l’on peut faire en visionnant le documentaire de Loualhat...
                Le simple respect des procédures et des lois ... De l’importation illégale de déchets nucléaires puis leur stockage ou toute une histoire pour rien du tout, simplement pour coller de la frousse antinuc au péquin moyen qui se fait rouler dans la farine ?
                L’ASN ne leur est même pas tombé sur le poil... !!!
                @+


              • herbe herbe 2 janvier 2010 18:33

                Ok merci pour votre retour, je vous fais confiance, n’ayant pas vu ce reportage...
                Il peut arriver aussi dans ce domaine d’en faire trop, l’outrance est contre productive ...
                ( mais dans un sens comme dans l’autre amha, le « dormez tranquille on s’occupe de tout » si c’est pour disperser ni vu ni connu ?)

                @+


              • gloups 2 janvier 2010 13:21

                Bonjour,
                Il ne s’agit pas d’une loi mais d’un « arrêté interministériel » qui instaure une procédure dérogatoire à l’interdiction d’ajouter des substances radioactives dans les biens de consommation et les matériaux de construction.
                Les ministres concernés sont : Madame Bachelot (Santé), Madame Lagarde (Consommation) et Monsieur Borloo (Construction).

                La CRIIRAD Commission de recherche et d’informations indépendantes sur la radioactivité appelle les consommateurs et les associations à se mobiliser en demandant aux autorités "le maintien des interdictions et l’abrogation de l’arrêté du 5 mai 2009.
                Des modèles de lettres sont à la disposition de tous ceux qui souhaitent participer à la campagne". http://www.criirad.org/mobilisation/5mai2009.html


                • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 2 janvier 2010 13:39

                  Merci Gloups pour cette précision avec les noms à l’appui !


                • clodius clodius 2 janvier 2010 13:28

                  Bravo pour l’article. Le contenu est tout simplement « incroyable » je me pince. Je ne sais pas si en Suisse ils vont oser, je n’achète plus rien en Fr.
                  C’est carrément n’importe quoi, vous allez vous faire arroser à longueur de journée. Dans tous les cas il faudra vous procurer les instruments nécessaires afin de mesurer.
                  Dans l’immédiat Il faut si possible contrer au plus vite cette décision, si elle est vraie.
                  (j’ai déjà bossé avec des produits radioactifs)


                  • ChatquiChouine ChatquiChouine 2 janvier 2010 14:15

                    La titrisation des subprimes a fait des emules...

                    V’la maintenant la titrisation radioactive !


                    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 2 janvier 2010 14:18

                      Bonne année, mais sans la santé.


                      • Petitpois Petitpois 2 janvier 2010 14:24

                        Après la taxe sur le carbone, c’est à dire sur l’air que l’on respire, ils ont peut-être eu l’idée de nous taxer sur les becquerels que l’on émettra, quand on luira bientôt tous dans le noir...


                        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 2 janvier 2010 14:24

                          Bonjour et meilleurs voeuuuux,

                          Bonne nouvelle pour l’auteur, la radioactivité est un remède contre le cancer :

                          extrait : « ...Quand pour une maladie, il existe de nombreux traitements, il est à peu près certain qu’aucun de ces traitements n’atteint le degré d’efficacité souhaitable. Cette constatation s’applique plus au cancer, pour lequel il existe des quantités de remèdes, qu’à n’importe quelle autre maladie. Le Dr Woglom, de Columbia, a énuméré parmi les plus anciens : la soupe aux crabes ( cancer est un mot latin signifiant : crabe ), les purgations, les emplâtres, la terre de pipe, l’argent, l’or, le mercure, le froid, le cuivre, le phosphore, l’arsenic, l’électricité, les feuilles de violette, les crapauds, les venins de serpent et bien d’autres encore... » « ...Parmi les traitements en usage aujourd’hui, il faut citer certaines substances radioactives ( au sujet desquelles il est prématuré de faire des conclusions ), des hormones, des composés antagonistes de l’acide follique et des chlorates de méthylamine. Mais aucun de ces remèdes n’est considéré comme un moyen de guérison. Ils peuvent avoir un effet momentané sur la maladie, ils ne peuvent pas la stopper définitivement. C’est également le cas de la « moutarde à l’azote », découverte par les Français avant la guerre, puis synthétisés par les Allemands et les Américains.... »

                          Source : http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/mieux-que-les-bonnes-reponses-les-48871

                          Origine du texte : journaliste de Paris Match il y a soixante ans... !

                          Depuis ces années que la médecine lutte chimiquement contre le cancer, son taux de croissance a encore doublé. Un autre commentaire lu aujourd’hui tire cette conclusion que le seul progrès de la médecine depuis ces temps est purement mécanique puisqu’il s’agit de chirurgie et que l’ensemble de la médication synthétique n’est que leurre et charlatanisme homologué par les commerçants au pouvoir...

                          Et encore merci pour la trève des confiseurs pandémiques pendant les fêtes...


                          • Mmarvinbear mmarvin 2 janvier 2010 14:44

                            Je ne veux pas être méchant mais nous vivons sur une planète qui est naturellement radioactive...

                            De plus cela fait longtemps qu’on possède de tels objets : la phosphorescence des montres et réveils du XIXè siècle était obtenue par l’ajout de radium... C’était pas top, faut bien le reconnaître....


                            • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 2 janvier 2010 14:55

                              Oui, oui, mmarvin, je me suis dis la même chose que vous... On peut toujours discuter sur ce point de vue de la radioactivité naturelle tolérable... etc... etc... Justement : discuter !
                              Or, je ne pense pas que ce sujet soit un sujet mineur et qu’il mérite débat par le peuple qui est le premier concerné et par l’Assemblée de nos députés... et non pas un simple et obscur « Arrêté ministériel » autorisant « la chose » par dérogation.

                              C’est pour cette raison que je me suis fait relais par AV pour tenter de porter le débat sur la place publique... avec l’aide de tous.


                              • Mmarvinbear mmarvin 2 janvier 2010 16:11

                                C’ est un problème de gouvernance...

                                Et le gouvernement, c’est notre problème, vu qu’une majorité d’entre nous a choisi le Grand Timonier actuel.

                                Il est joli tiens, en passant... Il défend un pédophile avéré, sa femme remue ciel et terre pour faire libérer ce qui semble être des mules (passeurs de petites quantité de drogue).

                                Mais qu’attendre d’autre d’un gus qui pourfendait les drogués dans la presse avant de marier un cocaïnomane notoire en grandes pompes ?


                              • aspic aspic 2 janvier 2010 16:04

                                Madame Bachelot,
                                 elle pense a notre santé et défends nos intérêts avec ses partenaires du monde pharmaceutique !
                                Madame Lagarde ( n’est elle pas une des personnes les plus aimés par les français selon les derniers sondages ?)
                                Monsieur Borloo, un vrai écologiste !
                                Je dors tranquille, rassuré par ce trio, sûr d’un futur rayonnant !



                                • Mohammed MADJOUR Mohammed 2 janvier 2010 17:32

                                  Où voulez-vous enfouir tous les déchets radioactifs sinon dans les boites de conserve et dans les briques ! les sols et les sous sols sont saturés !

                                  Dans un pays où ronflent 60 réacteurs nucléaires pour produire l’énergie capable d’assurer le fonctionnement de l’industrie infernale et la climatisation des grandes surfaces et même de trottoires 12 mois sur 12 et 24 h sur 24, on se permet en plus de donner des leçons et même des avertissements aux indigènes du monde pour qu’ils n’allument pas leurs kanoun de feu de bois !

                                  L’homme cacologique, la maison cacologique, le monde cacologique, l’Ere cacologique...

                                  Vivement le déluge !

                                  Mohammed.


                                  • LeTof67 6 janvier 2010 00:07

                                    Il est clair que le 1er problème est la consommation à outrance, et le coût apparent dérisoire de l’énergie que nous sur-consommons. Et c’est pour cela qu’il faut parler des inconvénients de chaque énergie produite.

                                    ( ça me fait penser à la voiture électrique 0% d’émission de CO2 ... qui devient au Japon une voiture à 40g CO2/km, en prenant en compte le cycle production/utilisation/destruction optimal. )

                                    Ha ! la démagogie française que le monde entier nous envie !


                                  • claudia 2 janvier 2010 17:41

                                    J’ai feuilleté Que choisir mais j’étais passé à côté de cette article ! C’est incroyable ! il devrait faire la une des journaux et il passe presque inaperçu !
                                    Merci d’avoir mis le doigt sur cette infâme manipulation et de percer l’abcès !


                                    • Defrance Defrance 2 janvier 2010 18:50

                                      J’ai moi aussi observé la réaction des Tomates impérissables, a la différence de celles de mon jardin, ,du plan que je fait moi même , qui sont EXCELLENTES en gout mais qui résistent mal a la pourriture ! Cela fait plus d ’un an que je pense a m’equiper d’un compteur Geiger, je crois que je vais bientôt me décider et j ’enverrais TOUT CE QUI EST RADIOACTIF a mon préfet, ou au machin président !

                                       Voici ce que j ai trouvé :

                                      http://www.conrad.fr/webapp/wcs/stores/servlet/CatalogSearchFASResultView?fh_view_size=12&fh_eds=%C3%9F&fh_reffacet=categories&fh_location=%2f%2f10001%2ffr_FR%2fcategories%3C19360%2fcategories%3C19361&fh_refview=search&fh_search=geiger&fh_refpath=facet_78061449&storeId=10001&catalogId=10001&langId=-2&fct_ignore=0&ns_campaign=SEM=&ns_mchannel=hurra&ns_source=google-adwords&ns_linkname=keywords&ns_fee=0#


                                      • Defrance Defrance 2 janvier 2010 19:31

                                        Vont ils en mettre un peu dans les slips a Carla ?


                                        • Loan 2 janvier 2010 20:26

                                          pour tonifier son périnée ?


                                        • krolik krolik 2 janvier 2010 19:39

                                          Je crois commencer à comprendre le but du législateur en ayant été voir l’arrêté en question sur le site de Légifrance .

                                          Exemple qui me vient à l’esprit :
                                          - Pour controler la qualité du revêtement interne d’un haut fourneau. On met dans le revêtement une sonde de cobalt 60.
                                          Toute fonte qui sort de ce haut fourneau comporte des traces de Co60 qui sont contrôlées à la sortie du haut fourneau. Lorsque le revêtement interne du haut fourneau s’use et bien le taux de cobalt 60 augmente et l’on sait que l’on doit arrêter le haut fourneau pour révision générale et remplacement du revêtement.
                                          Jusqu’à présent cela restait dans les habitudes acquises depuis pratiquement les débuts du nucléaire. Le taux de radioactivité de l’acier ensuite était à peine mesurable et très inférieur aux seuils admissibles, dans le bruit de fond de l’épaisseur du trait de la radioactivité naturelle.
                                          Si je comprends bien, maintenant, les aciéristes devront justifier qu’il n’y a pas d’autre procédé possible....Et ils devront remplir une demande de dérogation, pour avoir le droit d’ajouter du Co60dans leurs revêtements de hauts fourneaux.
                                          Donc dans ce cas cela va plutôt ans le sens d’une maîtrise des additifs. Mais les experts de la Criirad devraient connaître cela.
                                          Il y a cert

                                          Dans une vie antérieure j’avais été confronté à ce problème, car l’on fabriquait des appareils de contrôle très précis pour le SCPRI. le Pr Pellerin voulait minimiser à tout prix le bruit de fond des appareil de façon à avoir des mesures très pures que ls appareils de gammamétrie corps complet par exemple.
                                          Et l’on avait profité d’une restauration de la Gare de Lyon et récupéré des poutrelles du XIXème siècle (sans aucune trace de cobalt) pour monter les structures.
                                          Quand à la protection contre le rayonnement naturel extérieur, en plomb, le plomb « moderne » -enfin depuis le début de la révolution industrielle contient quelques radiosotopes provenant des retombées atmosphériques des cheminées d’usines, et notamment l’uranium contenu dans le charbon, etc.. ;etc..
                                          Nous avons récupéré des doublures en plomb des Grandes Eaux de Versailles. Là aussi nous avons eu la chance d’arriver en période de restauration.
                                          Moyennant quoi le résultat a été presque parfait puisque dans la chambre d’anthopogammamétrie il ne se produit qu un choc chaque trois minutes en moyenne.
                                          soit de l’ordre de 0,02 Bq / 7m2


                                          • Karash 2 janvier 2010 20:52

                                            Vu l’énormité des affirmations ..effectivement mieux vaut se référer directement aux textes :
                                            L’arrêté à propos duquel l’asn donne un avis
                                            La dérogation en elle même

                                            En résumé, voici la théorie :

                                            "des dérogations aux interdictions d’addition de radionucléides énoncées aux R. 1333-2 et R. 1333-3 peuvent, si elles sont justifiées par les avantages qu’elles procurent au regard des risques sanitaires qu’elles peuvent présenter, être accordées par arrêté du ministre chargé de la santé et, selon le cas, du ministre chargé de la consommation ou du ministre chargé de la construction après avis de l’Autorité de sûreté nucléaire et du Haut Conseil de la santé publique. Les denrées alimentaires, les matériaux placés en contact avec des denrées alimentaires et des eaux destinées à la consommation humaine, les jouets, les parures ou les produits cosmétiques ne sont pas concernés par ces dérogations."

                                            Le premier texte définit les éléments du dossier à présenter pour obtenir la dérogation : le procédé de A à Z, les raisons pour lesquelles on veut utiliser ce procédé, la justification que les consommateurs ne seront pas exposées à des doses non règlementaires ...

                                            En bonus, la liste des produits concernés par cette dérogation devrait être affichée sur ce site (en plus d’une mention au JO pour chaque produit)

                                            En pratique :
                                            Malgré tout, même si le texte de l’avis de l’asn n’est pas disponible (contrairement aux autres, regardez par vous même .. et pensez en ce que vous voulez) on imagine aisément ce qu’il peut contenir :
                                            - le pouvoir de décision ne revient en fait qu’au seul ministère de la santé (des avis, ça ne pèse pas grand chose, sinon rien)

                                            - il n’appuie sa décision que sur des informations provenant du dépositaire du dossier (aucune mention de test par des organismes indépendants ... )

                                            - l’information du consommateur est totalement zappée.

                                            Même si l’intention est peut-être bonne, ça parait quand même franchement léger, vu les dérives que ça peut engendrer.


                                          • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 15:25

                                            Krolik poursuit sa désinformation en tant que bon lobbyiste.

                                            J’ai été voir le décret. Je note en particulier :
                                            Article 1 :
                                            Une description des modalités mises en œuvre pour assurer l’information des personnes exposées sur la présence de radionucléides, les précautions de manipulation et d’utilisation du bien de consommation ou du produit de construction ainsi que sur les filières de traitement préconisées pour les biens de consommation ou les produits de construction en fin d’utilisation, s’il y a lieu.

                                            On parle bien de produits de construction et pas d’appareils de mesure.
                                            Plus loin :

                                            Article 2
                                            La liste des biens de consommation et des produits de construction concernés par une demande de dérogation en cours ou pour lesquels une dérogation est accordée est publiée sur le site internet du Haut Comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire.

                                            J’ai donc été voir sur le site du HCTISN

                                            Je trouve en particulier ce document, où il est dit (Réunion du 1er juillet 2009) :

                                            M. NOEL indique que le gouvernement a pris un arrêté ministériel le 5 mai 2009, qui prévoit les critères de composition du dossier et les modalités d’information des consommateurs prévues à l’article R.1333-5 du code de la santé publique. Ce dossier est nécessaire pour les industriels qui souhaitent solliciter une dérogation. M. NOEL ajoute que cet arrêté a été pris contre l’avis formel de l’ASN.
                                            M. BARBEY note que l’arrêté fait bien référence aux principes de justification et de limitation des expositions mais il déplore que celui-ci ne mentionne pas également le principe d’optimisation de la radioprotection.
                                            M. CAHEN demande quels sont les produits qui seraient visés et souhaite des précisions sur les motivations de l’avis de l’ASN.
                                            M. LACOSTE explique que l’ASN craint que la publication d’une procédure pour les dérogations ne conduise à une banalisation de ces dérogations, et elle est opposée à ce qui s’apparente à la délivrance au public de doses due à l’addition intentionnelle de radioéléments dans des produits de construction ou de consommation. A ce jour, des dossiers sont en cours de constitution par les industriels cimentiers en vue de l’incorporation des sondes à neutrons dans le produit final.
                                            M. NOEL indique qu’à ce jour aucun dossier n’est officiellement déposé. En outre, cet arrêté ne prévoit pas les dérogations, mais les modalités de constitution du dossier de demande. Les dérogations accordées seront listées sur le site du Haut comité.

                                            On est donc bien dans les matériaux de construction. Recherches en cours.


                                          • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 16:10

                                            Résultats sur la sonde à neutrons :

                                            7.6.1 La sonde à neutrons

                                            La mesure neutronique de la teneur en eau du sol repose sur les propriétés de réflexion que possèdent les molécules d’eau à l’égard d’un flux de neutrons. Rappelons que parmi les divers éléments que l’on trouve dans le sol, ce sont les atomes d’hydrogène qui possèdent le noyau dont la masse est la plus proche de celle du neutron. Les deux parties essentielles d’une sonde à neutrons, isolées l’une de l’autre, sont l’émetteur et le détecteur de neutrons. Elles sont fixées à un câble qui transmet les impulsions électriques émises par le détecteur à un compteur. Le blindage (fig. 7.19) sert à neutraliser la source radioactive lors de son transport.

                                            Lorsque la sonde est en place dans le sol, des neutrons rapides sont émis par la source (mélange de americium et de beryllium) dans toutes les directions. Ils se heurtent au noyau des divers atomes qui se trouvent sur leur trajectoire et voient ainsi leur énergie cinétique et leur vitesse diminuer progressivement. Si le sol présente une concentration d’atomes d’hydrogène suffisante, le ralentissement des neutrons émis par la source se produit alors qu’ils se trouvent encore à proximité de celle-ci. Les neutrons ralentis par collisions successives se propagent dans des directions aléatoires, si bien qu’il se forme un nuage neutronique dont la densité est plus ou moins constante. Une partie de ces neutrons, qui dépendent de la concentration en atomes d’hydrogènes, sont renvoyés directement en direction du détecteur en créant des impulsions. Le nombre d’impulsions pendant un intervalle de temps est enregistré par un compteur. La conversion de la valeur enregistrée par le compteur en une teneur en eau se fait par le biais d’une courbe d’étalonnage.
                                            http://echo.epfl.ch/e-drologie/chapitres/chapitre7/chapitre7.html

                                            La sonde à neutron est aussi utilisée en travaux publics, comme dispositif de mesure rapide et non destructive de la masse volumique (chaussées et bétons).
                                            http://skyfal.free.fr/?p=451

                                            C’est loin d’être anodin :

                                            Quand la source est hors du blindage de protection, l’opérateur est exposé aux rayons gamma et aux neutrons rapides. Ceci doit être absolument évité. Les sondes sont construites de façon à permettre que la source quitte son blindage et pénètre directement et rapidement dans le tube d’accès implanté dans le profil de sol, évitant ainsi une exposition excessive aux rayonnements lors de cette opération.
                                            La protection la plus efficace contre les rayons est assurée par un blindage en plomb, alors que, contre les neutrons, il faut utiliser des matériaux à forte teneur en hydrogène comme la paraffine ou le polyéthylène.
                                            http://www-pub.iaea.org/MTCD/publications/PDF/TCS-16F-2_web.pdf

                                            Elle nécessite le forage d’un tube ce qui perturbe le milieu de mesure et la manipulation d’une source radioactive, limite beaucoup son utilisation. D’après Yuen et al. (2000) l’hétérogénéité des déchets ne permet pas à cette méthode de mesurer les teneurs en eau réelles du milieu mais leurs variations dans l’espace et le temps.
                                            Depuis plus d’une dizaine d’années une nouvelle méthode de mesure indirecte se développe, la mesure TDR (Time Domain Reflectrometry). Elle a tendance à remplacer la sonde à neutron car elle n’utilise pas de source radioactive.
                                            http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/41/99/19/PDF/These_Bellenfant-Modelisation_lixiviat_en_CSD-2001.pdf

                                            Si je comprend bien, on veut mettre des sources radioactives dans les matériaux de construction ; sous nos pieds ou à coté de nous. Tout cela discrètement, sans faire de bruit.
                                            Et si le blindage se casse ou se fissure...ou autre accident... ?
                                            Qui en prendra plein la gueule ?


                                          • Karash 3 janvier 2010 18:20

                                            Avant tout, bravo pour avoir réussi à trouver le seul passage nous concernant dans tout ce fatras.

                                            Néanmoins :
                                            « M. LACOSTE explique que l’ASN craint que la publication d’une procédure pour les dérogations ne conduise à une banalisation de ces dérogations »

                                            Ca prouve quand même que l’on nage en plein délire.

                                            La dérogation en elle même existe depuis mai 2003, et à apparement déjà servi si on en croit krolik et son exemple du cobalt 60, mais ce n’est qu’au moment où l’on veut donner un cadre (imparfait, certes, et c’est là dessus qu’il faudrait, à mon sens, plancher) à la procédure que tout le monde s’enflamme.

                                            (D’ailleurs se battre pour l’abrogation de l’arrêté du 9 mai n’a donc AUCUN SENS, il suffit de lire le texte pour s’en rendre compte.)


                                          • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 19:37

                                            Le site du Crirad n’est plus accessible, ais on a acces a des pages en cache :

                                            La CRIIRAD demande l’abrogation de l’arrêté du 5 mai 2009

                                             

                                            - En 2002, deux garanties essentielles pour la protection du public contre les dangers des rayonnements ionisants ont été inscrites dans le CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (CSP) :

                                            o L’INTERDICTION D’AJOUTER délibérément des substances radioactives dans les aliments, les biens de consommation et les produits de construction
                                            (cf. article R.1333-2) ;

                                            o L’INTERDICTION D’UTILISER des matériaux et des déchets provenant d’une activité nucléaire – et qui sont CONTAMINES ou susceptibles de l’être – pour la fabrication de biens de consommation et de produits de construction
                                            (cf. article R.1333-3).

                                            - Le 5 mai 2009, un ARRETE INTERMINISTERIEL a instauré une procédure de DEROGATION à ces interdictions, une procédure particulièrement laxiste. Cet arrêté a été publié en dépit d’un AVIS DEFAVORABLE de l’Autorité de Sûreté Nucléaire.

                                            Cinq produits seulement sont exclus des dérogations et protégés des contaminations radioactives  :
                                            1/ les aliments ; 2/ les produits cosmétiques ; 3/ les parures ; 4/ les jouets ; 5/ les matériaux en contact avec les aliments et les eaux.

                                            - Le 10 juillet 2009, la CRIIRAD a adressé au Conseil d’Etat un RECOURS pour excès de pouvoir. La demande d’annulation de l’arrêté est basée sur des ARGUMENTS de légalité interne et externe.

                                            - Le 6 novembre 2009, sans attendre le résultat de la procédure contentieuse, la CRIIRAD adressait une LETTRE OUVERTE aux 3 ministres compétents : Mme BACHELOT, ministre en charge de la santé, Mme LAGARDE, ministre en charge de la consommation et M. BORLOO, ministre en charge de la construction, leur demandant d’abroger l’arrêté du 5 mai 2009 sans attendre l’issue de la procédure contentieuse.

                                            - En complément de ces démarches, la CRIIRAD appelle les consommateurs et les associations à se mobiliser et à demander aux autorités le maintien des interdictions et l’abrogation de l’arrêté du 5 mai 2009. Des MODELES DE LETTRES sont à la disposition de tous ceux qui souhaitent participer à la campagne. Le recyclage des matériaux radioactifs doit rester confiné dans les filières nucléaires (CENTRACO et D’HUART INDUSTRIE), sans possibilité de diffusion dans le domaine public.


                                            La suite à cette adresse est aussi à lire...

                                            http://209.85.229.132/search?q=cache


                                          • Philou017 Philou017 3 janvier 2010 20:21

                                            Eclairant :

                                            « Les aiguilles de votre réveil sont peut-être radioactives » INTERVIEW : Corinne Castanier, directrice de l’association Criiradhttp://www.liberation.fr/vous/0109603882-les-aiguilles-de-votre-montre-sont-peut-etre-radioactives

                                          • krolik krolik 3 janvier 2010 22:14

                                            Une sonde à neutrons, ça se met en place temporairement ; on fait la mesure et on retire la sonde.
                                            De la même façon que l’on sort une source à rayons X ou à gamma de son emballage blindé, on fait la radiographie de la soudure et l’on rentre la source dans son emballage pour aller faire une autre radio ailleur..
                                            Je ne comprends toujours pas quel est l’isotope qui est sensé rester en place.noyé / dilué dans le matériau.
                                            Pas question de laisser une source alpha-n (américium-béryllium par exemple) en place sans surveilance particulière, d’autant qu’une source alpha-n ça peut se voler et être proliférant...
                                            Et les neutrons, quel que soit le débit de dose c’est toujours dangereux à la différence des alpha, béta, gamma pour qui la question peut être discutée longtemps pour les faibles doses (cf radon).

                                            @+


                                          • krolik krolik 3 janvier 2010 22:55

                                            Le coup des aiguilles de montre ou de réveil est bien conu depuis très longtemps.
                                            Ce qui se passait était que les personnes peignant les aiguilles avec le peinture idoine formaient leur pinceau avec les lèvres et déposait de la peinture sur leurs lèvres.
                                            Emetteur béta impliquant avec le temps des cancers de la bouche. Cela a été détecté et les peintures en question inerdites. C’était à la fin des années 1920. Il y a eu un suivi épidémiologique de ous les « peintres » en aiguilles sur 60 ans. Et effectivemen des cancers de la bouche en surnombre.
                                            Maintenant que vous ayez un vieux réveils avec peinture fluo, il est possible que les aiguilles soient radioactives, mais dans la mesure où c’est de l’émission béta arrêtée par quelques cm d’air ou par la moindre vitre, il n’y a aucun danger. Conseil :ne pas sucer les aiguilles de sa montre..

                                            Mais des trucs dangereux dans le nucléaire, par le passé, il y en a eu pas mal. Les « fontaines au radium » car lon pensait queboire de l’eau irradiée était bénéfique pour la santé... On en trouve encore de temps en temps dans les brocantes de village. Une « fontaine » qui sort d’un vieux grenier. L’ANDRA se déplace pour aller les récupérer..Il ne serait pa sérieux du tout d’en conserver une.

                                            Il y a eu aussi les paratonnerres. Un morceau de métal très radioactif ionise localemen l’extrémité du paratonnerre et diminue la résistance spécifique de l’air , ouvrant ainsi une voie privilégiée à la foudre.. Le seul problèem c’est que ces paratonnerres vieillissent, tombent..Sont réputés être faits d’un métal rare et cher..Et peuvent séjourner plusieurs mois dans la cour d’une école avant que l’ANDRA ne vienne le chercher. Il y a eu quelques scandales et maintenant l’ANDRA boiuge très rapidement pour un paratonnerre radioactif.

                                            Mais dans le même style vous avez les détecteurs d’incendie à l’américium, qq microgrammes. Génération d’une ionistation locale, et si de la fumée se poine dans le volume, lle evient conductrice électrique et l’alarme se déclenche. Mais ça cela existe tous les jours, et c’est vendu pas cher chez le bricoquelquechose du coin.

                                            @+


                                          • LeTof67 6 janvier 2010 00:24

                                            Il est bien connu que quand on dit à un industriel : « ok jusqu’à un max de X % », l’industriel comprend « on peut aller jusqu’à X % »

                                            Ce qui initialement doit être exceptionnel, devient systématique, et la marge de sécurité est bouffée ! ( souvenir du scandale des laits infantiles à la mélanine où la marge de sécurité due au procédé de fabrication est devenu systématique pour une histoire de coût, y compris chez les grandes marques )

                                            Donc cet arrêté va permettre aux industriels peu scrupuleux ( presque un pléonasme ) d’écouler leurs merdes sans prendre aucune protection sanitaire.


                                          • krolik krolik 2 janvier 2010 19:43

                                            Suite.
                                            Il y a certainement d’autres activités industrielles du même tonneau qui ne me viennent pas à l’esprit pour l’instant.
                                            De toutes les façons les réglements et lois antérieurs restent applicables.
                                            Mais il leur faudra justifier....

                                            Mais l’ASN devrait aussi faire des stages d’information...
                                            Qui disait qu’ils nétaient pas « écolos » ?

                                            @+


                                            • Eloi Eloi 2 janvier 2010 20:21

                                              @ krolik

                                              je crois qu’il y a notamment les cendres de charbon, qui concentrent par dix la radioactivité des traces d’uranium qu’il y a dans le charbon. On l’utilise pour les constructions outre-rhin...


                                            • krolik krolik 2 janvier 2010 23:07

                                              @Eloi,
                                              Oui bien sûr il y a les cendres de charbon avec les quelles ont peut faire du machefer pour la construction (moellons) ou le renforcement des routes.
                                              D’autant que l’uranium des cendres, ramené en surface de la Terre n’est plus à l’abris des rayons cosmiques, donc transmute très lentement vers le 239Pu. De toutes les façons cendres ou pas, dans le moindre pot de fleurs sur la fenêtre il y a naturellement une quinzaine de becquerels de Pu239 !!

                                              Mais il y a d’autres applications envisagées par insertion de radioisotopes : dans les explosifs, trois isotopes judicieusement choisis et mélangés permettent :
                                              - de diagnostiquer la présence d’explosifs par un portique approprié d’une part.
                                              - d’avoir l’année de fabrication du dit explosif d’autre part, les durées de vie des trois isotopes étant diférentes.
                                              Cela avait été envisagé un moment surtout en équipant les pervenches corses pour détecter les explosifs dans les coffres de voitures en même temps quelles posaient des PV de stationnement. C’était tombé à l’eau si je puis dire. Mais on vient de me signaler que l’idée revient à la surface suite aux évènement récents et qu’il faudra demander l’autorisation d’exception pour insertion de radioisotopes.
                                              C’était le CIREA qui s’occupait de cela à une époque : le Comité Interministériel des radioéléments artificiels.
                                              Mais il y a eu des remaniements de comités, et cela passe sous la houlette du Ministère de la Santé, d’où le nouvel arrêté.

                                              Ce sont des applications vraiment « spéciales » et qu’il n’y a pas besoin de faire tout ce foin « citoyen » auour de cela.
                                              @+


                                            • Eloi Eloi 3 janvier 2010 14:34

                                              @ krolik

                                              pourrait-il avoir un lien avec les déchets nucléaires de très faible activité, de radioactivité comparable à la radioacitivité naturelle mais considérés comme déchets uniquement parce qu’ils proviennent d’un site nucléaire ? Après tout, l’ASN ne fixe pas de limite inférieure sur l’activité des déchets nucléaires.

                                              Je veux dire, si le but ce serait de pouvoir recycler un gant non contaminé...


                                            • krolik krolik 3 janvier 2010 22:00

                                              @Eloi, Bien souvent le tri s’avère trop cher en gard du coût de stockage de déchet, alors on ne fait pas le tri et l’on met tout dans les déchets..
                                              C’est un peu idiot mais c’est comme ça..
                                              @+


                                            • Gavroche Gavroche 2 janvier 2010 19:48

                                              @Alain Michel Robert

                                              Je me joins à tous ceux qui vous ont remercié. Voici un article qui, si il ne prétend pas être littéraire, n’en est pas moins d’une grande importance. Ce n’est pas, en effet, dans les médias traditionnels que l’on trouvera cette info. Et en cela AgoraVox joue pleinement son rôle. Merci aussi à la plupart des gens (pas à tous) qui sont intervenus au long de ce fil pour leurs commentaires pertinents. D’ailleurs, à ce sujet, le site www.criirad.org ne marche pas !!!
                                              Espérons que cela n’est que passager. Je compte bien signer cette pétition.

                                              Voilà Bachelot mêlée à cette sombre histoire. C’est définitivement la Sinistre de la Maladie


                                              • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 2 janvier 2010 20:04

                                                Merci Gavroche ; moi aussi j’ai essayé d’aller sur le site du Criirad... mais il ne fonctionne pas en ce moment ?! Prochaine étape pour moi aussi : aller signer la pétition.


                                              • Gavroche Gavroche 2 janvier 2010 22:21

                                                @Marc Gelone : tu fais partie des « pas à tous »

                                                Jeanne est une femme courageuse et citoyenne. Tu est stupide


                                              • Eloi Eloi 2 janvier 2010 20:25

                                                Encore un article qui sacrifie l’analyse à la volonté de faire peur. Un article dans le plus pur style sarkozy, bush, berlusconi, pour travailler le lecteur à ses tripes et l’empêcher de réfléchir. Un article qu’on pourrait voir sur TF1.

                                                Bravo.

                                                Renseignez-vous sur ce qu’est la radioacitivité, ce que sont les déchets nucléaires avant d’écrire des conneries du genre : « on va diluer les déchets nucléaires dans votre assiette ». Le recul ne fait jamais du mal à une analyse.


                                                • Byron 2 janvier 2010 20:39
                                                  Je crois que ce sont les textes :
                                                   
                                                   
                                                   
                                                  et y a ce site officiel ki viendra peut etre un jour a diffuser la liste des produits concernés par l arrété et les dérogations. http://www.hctisn.fr/documentation/dossiers/liste_csp/liste_csp.html
                                                   
                                                  ca montre simplement la force des lobbys kel k ils soient, en france c est celui du nucléaire entre autre. qui permettra bientot la dilution des déchets dans des matériaux destinés a l industrie.
                                                  et je me dis, en mathématique financiere,  la maladie chez les humains c est interressant si tu coupes ou privatise la santée. et la mort reste une solution pour le chomage ou les retraites. lol

                                                  • Byron 2 janvier 2010 20:56

                                                    gelone et eloi Agoravox fait un meilleur travaille que n importe quel media officiel. c est ouvert et cela ne t empeche d aller te reseigner. ce que j ai fait ci dessus. 

                                                    la vraie problematique c est que si tu autorises ca les industriels du nucleaire vont tout simplement se detourner d autre solutions de retraitment vu l enorme volume que ca doit autoriser. en plus il y a le transport, la transformation de ces déchets et leur distribution, c est colossal. et relatif aux differentes normes locales sur les differents marchés. c est completement absurde et tres deugereux vu la corruption ambiante dans notre monde. 

                                                    • Karash 2 janvier 2010 21:30

                                                      Le journaliste citoyen n’étant à priori pas un spécialiste, sa seule force réside dans ses capacités d’analyse.

                                                      Mais honnêtement, une analyse à la va vite d’une interprétation d’un texte par un magazine, est ce qu’on peut décemment appeler ça un article ?

                                                      Et encore pire, non seulement vous ingurgitez sans discuter un article qui ne cite aucune source, mais en plus vous ne lisez même pas les commentaires précédents, qui sont le seul « filet de secours » qui empêche le site de sombrer dans le n’importe quoi. (commentaire de krolik par exemple sur une des application du cobalt60)


                                                    • Gnetum Gnetum 2 janvier 2010 22:42

                                                      à chacun de se faire sa propre opinion, au vu des arguments des uns et des autres et des INDISPENSABLES sources étayées qui devraient être imposées lors de la publication de tout article sur AVox.

                                                      Ce n’est bien évidemment pas le cas, et c’est d’autant plus dommageable quand il s’agit de sujets importants (santé, environnement).

                                                      ces sujets méritent autre chose que des titres à sensation ... dignes des infos du JT que l’on est nombreux à fuir (il me semble) en venant chercher d’autres sources d’informations sur le net.

                                                      merci en tout cas à Krolik et Karash d’avoir présenté à la fois des sources et des arguments (assez solides de mon point de vue) pour mieux comprendre ce sujet.


                                                    • krolik krolik 2 janvier 2010 23:34

                                                      @Gnetum.
                                                      Oh ce qui s’écrit ici, n’est pas très important. Encore un article viscéralement antinuc. D’ailleurs le ton était donné dès l’image titre accompagnant l’article : Un panneau « Stop » en Ukrainien (non ce n’est pas du Russe), dont on se demande bien ce qu’il pouvait faire là, sinon faire une connotation défavorable antinuc avec Tchernobyl..

                                                      Non, ce qui m’inquiète le plus dans cette affaire, c’est l’avis négatif de l’ASN qui ne semble pas en avoir compris beaucoup plus que la Criirad. D’autant que la pratique en question existait depuis très longtemps sous l’autorité du CIREA, et que personne n’avait de raison de s’en plaindre.
                                                      Mais l’ASN et l’IRSN qui ont des budgets somptuaires se cherchent des raisons de continuer à exister, donc ils jouent un jeu en tandem avec la Criirad et Greenpeace. Allons chasser les becquerels taquins....et les sinécures continuent.
                                                      @+


                                                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 3 janvier 2010 10:34

                                                      Bon jour Krolic,

                                                      Non, je ne suis pas « vicéralement antinucléaire », je ne suis pas non plus un « journaliste citoyen » (je n’ai jamais aimé ce terme, journaliste est un métier dont je n’aurais jamais la compétence... que ce métier soit aujourd’hui dévoyé est un autre débat), je ne suis qu’un citoyen qui relaye une information lue dans un mensuel qui tire à 578 800 exemplaire (pour ce mois-ci). Que cette source ne suffise pas à certains, je n’y peux rien.

                                                      Je vous remercie pour le travail que vous avez fait d’aller chercher les Textes et de tenter de, je vous cite : « commencer à comprendre le but du législateur ». Mais, comme le dit Karash à la fin d’un de ces commentaires, il ne semble pas que ce but soit vraiment très clair et qu’un débat citoyen et législatif aurait tout de même été le bien venu pour une affaire aussi grave...
                                                      Je cite Karash :
                                                      - le pouvoir de décision ne revient en fait qu’au seul ministère de la santé (des avis, ça ne pèse pas grand chose, sinon rien)
                                                      - il n’appuie sa décision que sur des informations provenant du dépositaire du dossier (aucune mention de test par des organismes indépendants ... )
                                                      - l’information du consommateur est totalement zappée.
                                                      Même si l’intention est peut-être bonne, ça parait quand même franchement léger, vu les dérives que ça peut engendrer.

                                                      Je voudrais vous signaler aussi, que la photo d’entête de mon article n’est pas de moi (ce n’est pas celle que j’avais envoyée à AV, la mienne était plus sobre) AV l’a changée pour je ne sais quelle raison... et le titre non plus n’est pas de moi. Mon titre original était simplement « Mais qui les arrêtera !? »... AV m’a rajouté la suite. Mais je fais confiance à l’équipe et je pense qu’ils savent ce qu’ils font... autrement je ne soutiendrais pas AV.

                                                      Pour le fond plus philosophique de ce rapport entre l’information et le citoyen, on se retrouve souvent, dans les débats sur AV et autres confronté à la confusion entre l’exactitude et la vérité. Vous recherchez, vous, l’exactitude des faits en présupposant au départ que votre éthique de l’exactitude est la meilleure... c’est à dire que vous avez posé l’objectivité comme condition même de la vérité. Or, on le sait, l’objectivité n’est que le tentation de faire coïncider sa propre vision de la réalité avec la pensée dominante du moment dans un espace donné. L’objectivité n’existe pas... heureusement !... autrement on serait déjà tous « Babelisé » depuis longtemps (ce qui pend au nez, de toutes façons, de toutes les cultures).
                                                      La recherche de l’exactitude est un éthique... comme une autre. Elle se heurte souvent à ceux qui ne recherchent pas l’exactitude et l’objectivité mais la vérité et la subjectivité. C’est très souvent le problème des débats dans AV. Nous assistons depuis l’avènement de ce que certains appellent le « journalisme citoyen » à un changement de paradigme concernant la nature de « l’information ». D’un côté ceux qui recherchent la vérité obligatoirement plurielle et de l’autre ceux qui recherchent l’exactitude comme un absolu de vérité. Alors, bien sûr, ça se téléscope !
                                                      Néanmoins, « la vérité ne peut se trouver que par un chemin radicalement relatif » nous dit la physique quantique.

                                                      Au bout du compte, dans l’affaire qui nous occupe ici, le fait est bien que des substances radioactives pourraient être ajoutées dans les biens de consommations. Ce fait mérite plus, à mon sens, qu’un simple Arrêté interministériel. Il mérite, d’abord, que les citoyens que nous sommes soient au courant... et ensuite qu’il y ait un débat.
                                                      Je pense que l’avenir est à la démocratie directe... comme en Suisse où toutes décisions, aussi minimes soient-elles sont soumises aux votes du peuple.


                                                    • krolik krolik 3 janvier 2010 11:56

                                                      @L’auteur,

                                                      Vous me confirmez là, ce dont je me doutais un peu, que les metteurs en scène d’AV (Olivier Bailly pour ne pas le citer) remettent une couche antinuc viscérale sur des articles proposés.
                                                      A votre propos sur l’éthique et l’exactitude, je voudrais étendre la relativité des faits.
                                                      - Je vous ai dis que l’on mettait depuis l’origine du nucléaire du Co60 comme traceur de dégradation des hauts fourneaux. En fait cela n’est pas caché, bien connu. Mais comme la sidérurgie n’est pas la tasse de thé de chacun, on ne le sait pas, on l’a oublié. Mais il suffit de chercher un peu. Mais vous n’y êtes pour rien « Que choisir » ne fasse pas son boulot et se laisse lui aussi « enfariner »
                                                      Ca rentre tout a fait dans le style de la Criirad, qui publié des articles en soulevant des « lièvres » et sans jamais mettre de référence à la fin de ses articles. Car en fait ils soulèvent des choses bien connues anciennes, étudiées. Pour exemple ils avaient sorti l’affaire de la radioactivité des sables de Camargue au phare de l’Espiguette en sous entendant que c’était des déchets en provenance de Marcoule qui étaient à l’origine de cette radioactivité. En fait un type avait déjà publié un rapport à l’Académie des sciences en 1953 exposant cette anomalie géologique à une date où Marcoule n’était même pas projeté.
                                                      Donc le comportement basique antinuc c’est surtout de ne pas aller chercher les références.Que ce soit sur AV ou sur « Que Choisir ».
                                                      Est-ce que vous pensez qu’il soit indispensable que le public, pour sa santé, sa protection, soit informé de la présence de traceurs dans l’acier, dans les explosifs et quelques autres matériaux de production ou de consommation ?
                                                      Car le terme « consommation » peut avoir un sens très large. Et à priori ce n’est pas le même sens qui est attribué par l’un et par l’autre.

                                                      Je vous mets ici une page de l’IRSN et de la DGCCRF sur un traceur ajouté (pas volontairement) mais qui existe, qui est utilisé !
                                                      http://www.servimg.com/image_preview.php?i=33&u=12174312
                                                      L’avantage et l’inconvénient du nucléaire c’est que l’on peut tout mesurer, le moindre becquerel taquin.
                                                      On pourrait faire un article : le vin de Bordeaux contaminé ! Arrêtons de boire du vin.
                                                      Mais ce traceur provient majoritairemnt des retombées nucléaires des essais atmosphériques, et les antinucs « oublient » cela car ils veulent laisser la primauté absolue à Tchernobyl ! Abominable Tchernobyl !! 
                                                      L’exactitude est une chose, la vérité est une autre chose, et la relativité entre les choses qu’en faites vous ?
                                                      Ah ce serait intéressant que la Criirad ait son avis à donner sur l’introduction de radioisotopes marqueurs dans les explosifs, réputés par essence « biens de consommation » !!!
                                                      @+


                                                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 3 janvier 2010 12:09

                                                      J’aime lire vos commentaires, Krolic, ils sont bien documentés, à ce qu’il me semble et apporte de l’eau au moulin du débat. J’espérais, aussi, en écrivant mon article, qu’un « contradicteur » viendrait proposer une autre vision de l’affaire... avec pertinence.
                                                       
                                                      Ce qui m’occupe le plus, en fait, dans cette histoire a été très bien dit (ci-dessous) par Gloups : "Mais doit-on laisser le pouvoir de décision au jugement de quelques individus isolés (ministres) sur un potentiel risque sanitaire : si l’interprétation de cette dérogation est détournée, manipulée, dans le sens d’un pur intérêt industriel (la recherche du « profit » en matière industrielle est une constante). Donc je ne pense pas que le débat se situe sur "faut-il s’affoler ou pas ?". Mais comment se fait-il qu’une telle dérogation, avec les risques sur le long terme qu’elle peut entrainer, passe par décret, à l’insu de tous ??"


                                                    • gloups 3 janvier 2010 12:23

                                                      Merci Alain Michel Robert pour cet éclairage « philosophique ».

                                                      D’ailleurs, si je reprends ce que dit Kierkegaard sur la « subjectivité » : je cite Sören Kierkegaard, philosophe Danois du 19ème siècle :

                                                      « Plus on pense de façon objective, moins on existe. »

                                                      Car pour lui, la vérité est subjective. Ce qui, dans son esprit, ne revient pas à dire, que toutes les vérités se valent, mais que les vérités vraiment importantes sont personnelles. Ce sont ces vérités qui sont « une vérité pour moi ».


                                                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 3 janvier 2010 12:40

                                                      Gloups, vous êtes quelqu’un d’étonnant... vous soutenez AV sans avoir publié aucun article ! C’est assez rare pour être souligné.
                                                      A quand un article ?


                                                    • gloups 3 janvier 2010 12:59

                                                      Justement, je soutiens AV car je suis très attaché à cette forme « subjective » que peut prendre l’information, par le biais de ces articles et aussi (surtout) des commentaires qui l’étayent.
                                                      Je ne peux plus me fier à l’information médiatique telle quelle, car pour que la subjectivité me conduise quelque part, j’ai besoin d’entendre les « subjectivités » des multiples intervenants.

                                                      Alors, lorsque j’ai appris qu’AV ne pouvait pas vivre de « l’air du temps », mais qu’il y avait des techniciens à payer, des serveurs à entretenir, du matériel à acheter etc. j’ai soutenu financièrement, à ma mesure, cette forme d’information/débat précieuse que nous permet le Web 2.0.

                                                      Alors « A quand un article ? », je ne sais pas, lorsqu’un sujet nécessitera, de mon point de vue, d’être porté à la connaissance des lecteurs, commentateurs, « interpréteurs », « débateurs » d’AV. Mais merci pour votre interpellation, car à bien y réfléchir, je n’avais même pas imaginé le faire avant que vous me posiez la question...


                                                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 3 janvier 2010 13:08

                                                      Oui, en le disant autrement, si vous permettez : c’est à partir de Pascal et non pas de Husserl que la question de l’exactitude devient intelligible.


                                                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 3 janvier 2010 13:24

                                                      Bon jour Chantecler,

                                                      ... d’où la question : Comment se laisser « envahir totalement » de l’autre sans se perdre aucunement soi-même ? La réponse n’est pas binaire, autrement ça se saurait depuis longtemps ! Il semble bien que la réponse soit ternaire, c’est à dire qu’elle nécessite un « tiers »... c’est à dire un espace, un vide, un creux que l’on consent à éprouver entre toi & moi. Tout un programme ! Peut-être même le programme de toute une vie ?


                                                    • Karash 3 janvier 2010 14:17

                                                      « je ne suis qu’un citoyen qui relaye une information lue dans un mensuel »

                                                      Alors en quoi êtes vous différent des perroquets de tf1 ou autres ?
                                                      Vous pouvez philosopher aussi longtemps que vous voulez sur la nature de l’information, il n’en reste pas moins que si votre pensée n’a pas de support fiable, ce n’est que du vide.

                                                      Vous pensez vraiment que si tout le monde se met à commenter à la va vite tout ce qui lui passe sous la main, on peut en retirer une vérité quelconque ?

                                                      Nous sommes peut-être d’accord sur le fond, mais entre avertir des dérives possibles d’un d’un texte de loi et énoncer qu’on va diluer des déchets nucléaires dans les objets du quotidien, il y a tout un monde.


                                                    • Eloi Eloi 3 janvier 2010 14:28

                                                      Je voudrais vous signaler aussi, que la photo d’entête de mon article n’est pas de moi (ce n’est pas celle que j’avais envoyée à AV, la mienne était plus sobre) AV l’a changée pour je ne sais quelle raison... et le titre non plus n’est pas de moi.

                                                      Et vous laissez faire ca ?


                                                    • Eloi Eloi 3 janvier 2010 14:31

                                                      @ l’auteur

                                                      Ce qui est le plus génant dans ce titre et cette photo rajoutés par Avox, et votre réaction, c’est que vous ne réagissez pas aux commentaires paranoïaques qui hurlent en majuscule et en gras des trucs sur le fait que l’on va faire manger aux gens les déchets nucléaires. Si votre réponse sur le fait que votre article était sincère, la logique voudrait que vous soyez un tantinet gêné par les réactions excessives que votre article à générées.

                                                      Sauf si vous êtes heureux d’allumer des feux...


                                                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 3 janvier 2010 14:49

                                                      J’ai signalé comme abus tous commentaires déplacés...


                                                    • krolik krolik 3 janvier 2010 22:27

                                                      @L’auteur,
                                                      Les « individus isolés » comme vous dîtes sont tout de même des Ministre et dans les ministères les effectifs me semblent assez pléthoriques pour conseiller.
                                                      Les Ministres sont en place parce que notre bulletin de vote a influé sur leur mise en place.
                                                      Maintenant les Ministres en question on tellement le souvenir cuisant du « sang contaminé » qu’ils prennent des précautions du type « la ceinture et les bretelles » il n’y a qu’à voir le problème des doses de vaccins pour la grippe A, on se retrouve avec un surplus de quelques dizaines de millions de doses.
                                                      Mais les Ministres jouent sur le « principe de précaution » ; deux doses par personne.. si la grippe avait été aussi sévère la grippe Espagnole de1918, on leur aurait reproché leur incurie : l’OMS avait prévenu... Et maintenant ils vont se faire accuser de dépenses abusives et d’argent du contribuable dilapidé pour rien avec leurs doses qu’ils vont revendre vaille que vaille à bas prix.. la loi du marché..

                                                      Mais avant il existait le CIREA, comité interministériel pour régler ces trucs là. Ca n’inquiétait personne, les gens présentait un dossier « à la demande » mais le dossier n’était pas formalisé. Maintenant il est formalisé... Mais qu’est-ce que ça change ? Qu’il est écrit qu’une dérogation peut exister et qu’il faut remplir un dossier, alors qu’avant la constitution du dossier était « à la demande du CIREA » et que l’on ne savait pas que la dérogation pouvait exister, mais toutes les personnes du métier savaient qu’il pouvait y avoir dérogation..

                                                      Quel serait l’intérêt de présenter à un organisme « indépendant » un dossier proposant de mettre quelques isotopes dans tous les explosifs produits en France ???

                                                      @+


                                                    • Byron 2 janvier 2010 21:05

                                                      petit a petit je vois bien apparaitre les nouvelles enseignes de super leader leadle max. de nourriture qu on te paye pour manger lol haha. je blague

                                                      mais c est certain qui si un produit radioactif peut baisser le prix d un matériaux ca peut sembler interressant.

                                                      • Yann Patin De Saulcourt Yann Patin de Saulcourt 3 janvier 2010 02:25

                                                        Rappelez vous le vieux Slogan  : Soyez actif aujourd’hui, demain vous serez radioactif !
                                                        Mais ne le sommes nous pas déjà, avec toutes la pollution que les politiques irresponsables, menée par des irresponsables sourdingues ont autorisé à jeter dans la nature depuis des décennie que les écologistes prévenaient  ? Nous somes dirigé par des pratiarcats archaïques, seul compte leur nombril, leur fric et leur amis « haut placé » ! Le monde politique est corrompu conflictuel et largué. Ce ne sont pas les politiciens qui nous sortirons des difficultés qu’ils n’ont de cesse de générer.


                                                        • Georges Yang 3 janvier 2010 09:54

                                                          eN MATIERE DE RADIATIONS, L’IMPORTANT EST LA QUQNTITE EMISE> dEJA , IL EXISTE UNE RADIACTIVITE NATURELLE, PAR EXEMPLE DANS LE GRANIT> sI LE SEUIL DE TOLERANCE, C’EST A DIRE DE NON TOXICITE N’EST PAS ATTEINT, IL N’Y A PAS DE QUOI S’AFFOLER> eNCORE UN ARTICLE ALARMISTE DE KHMER VERT>


                                                          • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 3 janvier 2010 11:02

                                                            Bon jour Georges Yang,

                                                            Avant de réagir EN MAJUSCULE il serait peut être bon pour nous tous que vous preniez le temps de lire de fil de ce débat et en particulier l’excellent apport de  Philou017 du 3 janvier 03:19 concernant la radioactivité naturelle.

                                                            Excusez-moi, Georges, mais on ne peut pas, comme ça à la va vite, taxer le mensuel Que choisir, lu par 550 000 personnes en moyenne chaque mois de revue alarmiste khmer vert sans donner l’impression de tomber dans une caricature qui n’apporte pas grand chose au débat.

                                                            La question, ici, n’est pas celle de la radioactivité naturelle, mais de celle rajoutée artificiellement (aussi minime soit-elle !) dans des biens de consommation sans que les premiers concernés, les consommateurs, en soit informés.
                                                            On peut toujours penser que nos dirigeants savent ce qu’ils font et qu’on peut leur faire confiance... c’est un point de vue. Mais ça n’est pas le mien...


                                                          • gloups 3 janvier 2010 11:44

                                                            Oui, merci du conseil Georges Yang, mais doit-on laisser le pouvoir de décision au jugement de quelques individus isolés (ministres) sur un potentiel risque sanitaire : si l’interprétation de cette dérogation est détournée, manipulée, dans le sens d’un pur intérêt industriel (la recherche du « profit » en matière industrielle est une constante).
                                                            Quelle limite à la radioactivité doit-on mettre, pour des produits de consommation que vous et moi auront à proximité ? Je cite Karash :
                                                            - le pouvoir de décision ne revient en fait qu’au seul ministère de la santé (des avis, ça ne pèse pas grand chose, sinon rien)
                                                            - il n’appuie sa décision que sur des informations provenant du dépositaire du dossier (aucune mention de test par des organismes indépendants ... )
                                                            - l’information du consommateur est totalement zappée.
                                                            Remarques très pertinentes. Donc je ne pense pas que le débat se situe sur « faut-il s’affoler ou pas ? ». Mais comment se fait-il qu’une telle dérogation, avec les risques sur le long terme qu’elle peut entrainer, passe par décret, à l’insu de tous ?? C’est ici, comme le dit Alain Michel Robert, que la possibilité « d’initiatives populaires » de la démocratie directe en Suisse, qui donne la possibilité de confronter ce projet de « dérogation » au débat sur la place public, puis « votation » du peuple à l’issue, est un modèle politique enviable. Et c’est donc là que le débat sur AgoraVox prend tout son sens !


                                                          • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 3 janvier 2010 11:57

                                                            Merci beaucoup pour cet apport, Gloups ! Il centre le débat là où il est véritablement. Espérons qu’il continuera, sur ce fil, avec autant de maturité.


                                                          • terrienhope2 3 janvier 2010 13:27

                                                            on va chiez fluo
                                                            hihihihihihihih
                                                            interressez vous aussi au chemtrails
                                                            regardez le matin quasiment tous les matins
                                                            hihihihihihihihih
                                                            bienvenue dans le meilleur des monde
                                                            hihihihihihihih



                                                              • Popol 3 janvier 2010 15:23

                                                                Il y en a qui sont déjà radio et même téléactif au gouvernement


                                                                • Karash 3 janvier 2010 20:02

                                                                  Le texte complet de la réaction de l’asn à l’amendement ... par contre toujours pas de trace de l’avis n°65 ... on peut quand même espérer une certaine redondance.

                                                                  Réaction de l’ASN :

                                                                  Paris, le 15 mai 2009

                                                                  Note d’information Publication d’un arrêté fixant la composition du dossier et les modalités d’information des consommateurs relatives aux demandes de dérogation aux interdictions d’addition de radionucléides dans les biens de consommation et produits de construction

                                                                  Un arrêté définissant les éléments qui doivent être joints à toute demande de dérogation aux interdictions d’addition de radionucléides dans les biens de consommation et produits de construction a été publié au Journal Officiel du 14 mai 2009. Cet arrêté a fait l’objet d’un avis défavorable de la part de l’Autorité de sûreté nucléaire (Avis n° 2008-AV-0065 du 19 novembre 2008 ci-joint) lors des consultations préalables.
                                                                  L’ASN estime en effet que cet arrêté peut être un facteur de banalisation du processus de dérogation. Son avis repose notamment sur l’application de deux principes fondamentaux en matière de radioprotection :

                                                                  • un premier principe repris par la loi n°2006-739 du 28 juin 2006 de programme relative à la gestion durable des matières et déchets radioactifs qui confirme l’absence de seuil de libération des déchets radioactifs en France et interdit la dilution comme mécanisme d’élimination ;
                                                                  • un second principe intégré au code de la santé publique : la justification de toute activité comportant un risque d’exposition qui doit inciter à rechercher des méthodes de substitution et de nouvelles technologies permettant de réduire le recours aux rayonnements ionisants ;

                                                                  En tout état de cause, l’ASN sera amenée à se prononcer sur chacun des dossiers éventuellement déposés en application de cet arrêté et à rendre un avis au gouvernement qui accordera ou non une dérogation.
                                                                  L’ASN rappelle que la liste des biens de consommation et produits de construction pour lesquels une dérogation est en cours d’instruction ou a été accordée est publiée sur le site du Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire.


                                                                  • Karash 3 janvier 2010 20:05

                                                                    erratum : avis téléchargeable en bas de la page donnée par le lien (il a fallu creuser bien profond quand même)


                                                                  • krolik krolik 4 janvier 2010 00:55

                                                                    Allez, pour finir, un petit cadeau :
                                                                    AREVA a trouvé un nouveau moyen dese débarrasser de déchets nucléares à La Hague.
                                                                    Il s’agi de se débarrasser du plomb 212, radioisotope à vue courte, donc très actif ;
                                                                    Et bien il est visé de s’en débarrasser dans les hôpitaux.
                                                                    Explication : lorsqu’une personne a un cancer, elle développe des anticorps, mais les anticorps ne sont pas assez nombreux ou puissants, et ils n’ont pas le dessus dans la bataille qu’ils se livrent.
                                                                    Mais ces anticorps ont une préférence marquée pour se charger en plomb. Le plomb métal lourd très toxique.
                                                                    Donc l’idée pour évacuer ces déchets nucléaires c’est de les injecter chez les patients.
                                                                    L’anticorps sert uniquement de vecteur transport de charge sur la cellule cancéreuse.
                                                                     Et là c’est la bombe aomique pour la cellule cancéreuse en sus du plomb toxique..
                                                                    Aux vues des premiers résultats sur animaux, AREVA vient de recevoir un Award par la Fondation Clinton pour l’avancée la plus prometteuse.
                                                                    Ils commencent les essais sur l"homme à l’hôpital Bethesda de Washington. En France dès qu’on parle d’Areva c’est la montée aux fourches car c’est tous des salauds de pollueurs, d’escrocs !!! Les essais avant homologation pour l’homme devraient prendre 2 ans.
                                                                     Mais aux USA c’est moins connu alors les essais se font là-bas et pas en France.On va pouvoir exporter massivement des déchets radioactifs par ce biais.
                                                                    Déjà que les hôpitaux français nous écoulent un nuage de Tchernobyl chaque 36 heures du point de vue de l’iode 131, avec le départ du plomb 212 sur les USA l’espoir est permis de pouvoir en placer d’autres à l’étranger.

                                                                    @+


                                                                    • clodius clodius 4 janvier 2010 09:10

                                                                      Il y a quelques années (et maintenant ?) les restes de l’iode 131 et le Tc 99 étaient balancés directement dans les eaux usées par les labos des hôpitaux. La décroissance du I131 est de 8 jours ce qui donne 80 jours d’activité (soit 10 périodes )
                                                                       


                                                                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 4 janvier 2010 10:42

                                                                      Le fil du débat touche à sa fin...

                                                                      Merci à tous ceux qui ont apporté des éléments constructifs au dossier : Krolick & Karash comme principaux contradicteurs, Philou017, Gloups et tous les autres qui ont respectés la chartre AV de ne pas attaquer les personnes.
                                                                       
                                                                      Pour ceux qui accusaient mon article de ne pas assez citer de sources, le fil du débat a, je pense, comblé leur attente ! C’est ce qui fait la force du débat citoyen sur AV : le manquement des uns est compensé par l’apport des autres. Et, au bout du compte on a un dossier relativement complet où chacun, s’il se donne la peine de lire le fil, à matière abondante pour se faire sa propre idée sur la question.

                                                                      A bientôt sur d’autres fils...


                                                                      • Martin D 4 janvier 2010 15:48

                                                                        ça vous fait pas penser à la réduction de la population tout ça ? :
                                                                        - radioactivité dans les biens de consommation courant
                                                                        - pesticides
                                                                        - vaccination obligatoire grippe A H1N1
                                                                        - pollution maritime et aérienne
                                                                        - guerre
                                                                        - déchets radioactifs, electromenager, ampoules, piles, etc....
                                                                        - crise economique
                                                                        - etc......

                                                                        et après, on va me dire que non, les illuminatis n’existent pas, que je reve

                                                                        merci à l’auteur pour cet article !


                                                                        • Dardar 4 janvier 2010 16:12

                                                                          Le site de la criirad fonctionne à nouveau.



                                                                            • krolik krolik 5 janvier 2010 16:20

                                                                              A l’auteur.
                                                                              C’est bien, cela, vous dîtes ne pas être antinucléaire.. mais donner le lien du site de la Criirad-groupuscule antinuc, des fois que Google ne le trouverait pas.
                                                                              Il y a ce que l’on dit, ce que l’on pense et ce que l’on fait... c’est pas tout à fait la même chose. Le tout c’est d’arriver à une cohérence compréhensible..
                                                                              Alors dans ma cohérence personnelle, je vous mets deux liens vers des petites vidéos..
                                                                              AV c’est bien le lieu où il faut sortir de la « pensé unique » n’est-ce pas ?
                                                                              http://www.dailymotion.com/video/x7zj25_le-nuage-de-tchernobyl_tech
                                                                              http://www.dailymotion.com/video/x870wl_essais-sur-des-conteneurs-nucleaire_tech
                                                                              Je crois qu’elles peuvent apprendre quelque chose.. C’est mon point de vue...
                                                                              @+


                                                                              • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 5 janvier 2010 17:09

                                                                                Bon jour Krolik,

                                                                                Tout d’abord, concernant le lien du Criirad. Ce lien n’a pas fonctionné pendant toute la durée du fil... le site était en « maintenance » ce WE peut-être ? Comme il fait partie des acteurs importants de ce débat il est tout naturel que je le donne au final... le lien. Non ?...

                                                                                Et puis, j’ai regardé attentivement les deux liens vidéo DailyMotion que vous donnez ci-dessus. Je conseille à toute personne voulant sa faire une idée sur la question de les regarder également. Très intéressant !

                                                                                Vous le dites très bien : « AV c’est bien le lieu où il faut sortir de la pensé unique. »

                                                                                Je le répète sans fausseté, Krolik : j’ai apprécié vos interventions.


                                                                              • krolik krolik 5 janvier 2010 17:31

                                                                                D’un côté il y a ceux qui courent sans cesse en hurlant à la mort, et de l’autre il y a ceux qui font le boulot, des manips... enfin qui font leur métier consciencieusement, qui ne sont pas forcément doués pour la com. Mais l’essentiel est-il de communiquer ou de faire le boulot ?

                                                                                Il faut que je mette sur dailymotion une vidéo d’un avion de chasse américain arrivant à 750km/h dans le mur d’une centrale nucléaire. Il est de bon ton de dire qu’une centrale ne résisterait pas à la chute d’un avion.. On peut le dire.. Mais la manip a été faite avec succès en 1998, avant le WTC...Mais il faut que je refasse la bande son pour la rendre plus explicative, et en Français.
                                                                                En cherchant un peu on trouve..
                                                                                @+


                                                                                • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 5 janvier 2010 17:42

                                                                                  En cliquant sur Krolik : 1106 commentaires postés depuis votre inscription à AV... et pas un seul article !?
                                                                                  A quand le grand saut dans le boulot de la communication... avec un article ?


                                                                                  • krolik krolik 5 janvier 2010 23:10

                                                                                    Oh, pas d’article de prévu. Ce serait perçu comme étant du « bourrage de crâne » .
                                                                                    En fait je préfère répondre aux questions posées et remettre un peu d’ordre dans les idées toutes faites et simplistes. C’est la réponse aux questions qui importe.
                                                                                    J’ai tout de m^me du placer deux articles-vidéo sur agora-TV.

                                                                                    @+


                                                                                  • baptman 5 janvier 2010 22:10

                                                                                    Concernant les tomates impérissables :
                                                                                    http://www.formascience.com/Pages/Ionisation_des_aliments.pdf

                                                                                    Bonne lecture


                                                                                    • krolik krolik 5 janvier 2010 23:42

                                                                                      Oh le procédé d’ionisation est un bon procédé de stérilisation. Pas de problème.
                                                                                      Les produits irradiés ne sont pas radioactifs.
                                                                                      De toutes les façons lorsque l’on mange un poulet cuit au barbecue, il a été cuit par des rayons infra rouges, en plus de cela de la graisse a brûlé et dans bien des cas ce genre de graisse est cancérigène.. Donc il n’y a pas photo sur les avantages. Le papier que vous conseillez d’une conférence du Pr Jacques Foos (titulaire de la chaire nucléaire au CNAM jusqu’à l’année passée)
                                                                                      Lorsque l’on visite une telle installation ce qui surprend le plus c’est l’odeur !!
                                                                                      Ca sent les condiments, ail, poivre..etc.. Car les petites herbes de Provence, en fait elles viennent d’Inde, et les distributeurs / importateurs ne veulent pas prendre de risque avec quelque microbe vagabond exotique. Donc tout passe à l’ionisation.
                                                                                      Mais vous avez plein d’autres choses qui passent à l’ionisation : les cosmétiques , shampooings. Lorsque vous vous lavez les cheveux et que vous avez le front qui rougit, vous dites : Je fais une allergie. En fait pas du tout, ce sont quelques bactéries un peu agressives.. Alors les shampoings passent de plus en plus à l’ionisation.
                                                                                      De même, les petites crêmes pour dames aux « extraits placentaires ».. Les placentas on ne sait pas trop d’où ils viennent.. alors couic sur les microbes, virus et rétro-virus.

                                                                                      Tous les cathétères/seringues utilisés dans le médical y passent, de même que les flacons de médicaments. Aurefois ils étaient stérilisés à l’oxyde d’éthylène. Mais l’oxyde d’éthylène est un poison dangereux.Une bonne irradiation et l’affaire est réglée.

                                                                                      Le procédé a été beaucoup développé par l’armée américaine qui voulait pouvoir fournir à ses Boy’s des Tbone steack dans un emballage plastique dans toutes les conditions climatiques / tropicales sans avoir à se soucier de la chaîne du froid.

                                                                                      @+


                                                                                    • LeTof67 6 janvier 2010 00:41

                                                                                      Cher Krolik, vous semblez carré et rigoureux :

                                                                                      « (...) Car le terme  »consommation" peut avoir un sens très large. Et à priori ce n’est pas le même sens qui est attribué par l’un et par l’autre."

                                                                                      Donc vous soulevez vous-même le nœud du problème ! c’est l’interprétation trop large qui peut être faite de l’arrêté ! Qui plus est, par un comité décideur trop restreint comme le soulignait Gloups.


                                                                                      • krolik krolik 6 janvier 2010 01:18

                                                                                        Mais dans la mesure ou l’addition des déchets pour dilution est interdit... Ca règle la grande partie du problème.

                                                                                        Si l’on met des radioisotopes c’est pour faire du marquage.Aussi dangereux qu’une puce RFID, pas loin.
                                                                                        J’ai donné le cas de l’addition d’un marqueur cobalt 60 dans es hauts fourneaux depuis... au moins 60ans. Ets-ce qu’il y a e une gêne.
                                                                                        La possible addition de marqueur dans les explosifs pour faciliter leur détection et la détermination de leur âge. Est-ce que vous pensez que sur un tel cas, il faut réunir la Parlement ?

                                                                                        Des marquages il y en a, j’ai donné l’exemple du marquage au césium 137 du vin de Bordeaux, dont se sert la répression des fraudes pour les millésimes. Est-ce qu’il y a eu dévaluation du vin de bordeaux à cause de cette technique. D’autant que l’apport en césium 137 n’est pas volontaire.
                                                                                        Avant de crier « au fou », il faut d’abord lire finement l’arrêté de voir dans la pratique ce que cela donne.

                                                                                        Lorsque l’on change l’excipient d’un médicament, est-ce que plusieurs ministères interviennent ? Des organismes indépendant ? Non, ce sont les conseillers du Minsitère de la santé qui donnent l’autorisation de mise sur le marché. Et bien ici c’est la même chose. Un médicament c’est tout de même du « grand public » et en plus cela s’avale , lors que dans le cas précis des ajouts d’isotopes : bin de consommation en dehors de l’alimentaire et de ce qui contient de l’alimntaire...
                                                                                        Avez vous vu la Ministre de la Santé passant au JT de TF1 alors que visiblement la journaliste voulait l’attaquer sur les précautions pléthoriques et couteuses d’achats de vaccins pour la grippe cochonne ? Le mot « sang contaminé » lui est venu à la bouche immédiatement. Alors que finalement ça n’avait pas de rapport, mais nos « politiques » ont une telle frousse de prendre une décision sanitaire qu’on pourrait leur reprocher, que maintenant il leur faut la ceinture et les bretelles..

                                                                                        Mais la Criirad qui fait une promotion d’un pétition , ça décrédibilise instantanément l’idée même d’une pétition, car ce sont des zozos comme expliqué plus haut.
                                                                                        @+


                                                                                        • Samy 6 janvier 2010 02:15

                                                                                          Alain Michel Robert, ce que vous oubliez de dire , c’est que le nucléaire est une energie verte, bien plus verte que par exemple le pétrole qui sert à faire n’importe quoi. Alors, si vous préférez polluer le reste du monde tout en assénant des cancers aux populations orientales et tout en multipliant les couts de production et tout en épuisant la richesse énergétique, ça confirme bien le fait que vous avez un point consumériste de la question, qui devient un archétype tellement exacerbé dans les mentalités matérialiste occidental. Et lire UFC que choisir confirme bien l’absence de tout jugement critique, c’est un peu comme se faire conseiller un ordinateur par beauf ! IDEM ! 


                                                                                          • WatchTower WatchTower 7 janvier 2010 01:13

                                                                                            Notre ami Krolik réfléchi beaucoup trop dans le cadre qu’on nous a imposé. Citer des anciennes lois qui autorise la dissémination de materiaux irradiés sous forme d’objet irradiant payants, ne vaut strictement rien sur le plan logique. C’est comme l’argument des politiques « oui mais vous savez, en angleterre il y a des caméras dans les rues...Oui mais vous savez, aux Etats unis aussi ils utilisent les armes sonores contre leurs citoyens ! »

                                                                                            Cette histoire est censée nous montrer la domination des lobbys sur les gouvernements : c’est la conséquence logique quand des entreprises deviennent plus riche donc plus puissante qu’un Etat, et quand aussi l’Etat dépend totalement de ces entreprises (là est tout l’objectif de privatiser les branches de la santé, de l’éducation, de l’alimentation -fin de l’autosuffisance-,...).
                                                                                            Cette histoire est aussi censée nous montrer ou nous mène, dans un processus purement prévisible, la logique du profit. Tout comme la santé mentale de l’homme n’est pas épargnée au nom du dieu Travail, la santé physique de l’homme et de son environnement est balafrée par la logique du profit.
                                                                                            Cet histoire nous montre aussi la lâcheté et la trahison de nos dirigeants, qui usent de ruses (tellement qu’ils disent « c’est la politique mon chère ») afin de servir leurs patrons ou associés qui eux mêmes détiennent les médias : l’Orchestration, la mécanique est bien huilée depuis le temps (fin de DeGaulle).

                                                                                            Parallèlement aux conséquences de la radioactivité à haute dose et à long terme (bien loin de la radioactivité naturelle dont vous parliez, et qui est puisque naturelle supportable si ce n’est utile à l’homme et à l’environnement), les ondes électromagnétiques sont les raisons de tout ces cancers et leucémies. La persévérance de ces maladies et leur augmentation exponentielle est aussi dû à l’exposition continue à ces ondes (ordi portables, tel portable, antennes relais...).

                                                                                            http://www.dailymotion.com/video/xbo73q_les-armes-de-lombre-marc- filterman_news PARTIE 1

                                                                                            http://www.dailymotion.com/video/xbo78y_les-armes-de-lombre-marc- filterman_news PARTIE 2

                                                                                            Selon cet homme, la manipulation mentale est aussi possible « grâce » à ces ondes (vous noterez le caractère divin du mot « grâce »).

                                                                                            C’est le systeme qui veut ca. En votant Pompidou, Giscard, Mitterand, Mitterand, Chirac, Chirac et Sarkozy : certains l’ont voulu.


                                                                                            • lolet lolet 8 janvier 2010 22:48

                                                                                              Bien que non-violent, je me remets en question : devant la violence qui m’est faite chaque jour, ai-je le DEVOIR de résister et faire face à cette violence qui m’est faite ?
                                                                                              Cette non-violence qui est mienne est elle de la lâcheté ?
                                                                                              Dois je devenir plus violent que ceux en face ? (les politiques et journalistes complaisants)
                                                                                              Ma responsabilité envers mes enfants est elle engagée ?
                                                                                              Serai je fier demain de dire à mes enfants mon choix de non-violence ?
                                                                                              Et vous ?????
                                                                                              A quand la résistance ?
                                                                                              Je me sens bien seul à vrai dire ...


                                                                                              • Annibale Nucci 1er mars 2011 16:11

                                                                                                Bien que la lecture de votre article une citation m’est venue : je préfère la compagniedes paysans parce qu’ils n’ont pas été suffisamment instruits à la raison de manière incorrecte.   Eyquem de Montaigne Michel essays


                                                                                                • Eléonore Eléonore 4 août 2012 18:34

                                                                                                  La folie continue donc et de plus belle, c’est à croire qu’un mauvais génie se trouve caché en l’homme. Au plus j’y pense au plus au plus je me dis que pour mon prochain livre « L’homme de destruction massive » est un bon titre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès