Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Devant Bruxelles, Hollande fête le Conseil National de la Résistance en (...)

Devant Bruxelles, Hollande fête le Conseil National de la Résistance en l’enterrant !

Mardi 28 mai, Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, demande aux députés d’observer une minute de silence en mémoire de Jean Moulin et du Conseil National de la Résistance. La veille, François Hollande, président de la république, rend hommage au CNR et souligne l’importance des mesures politiques, économiques et sociales que ce conseil mettra en place à la libération pour refonder le pacte républicain et ressouder les citoyens autours de valeurs de cohésion et de solidarité. Les socialistes, au plus haut sommet de l’état, semblent donc vouloir conserver ce qui fait, depuis plus de 70 ans, le pacte de la république, la cohésion de ses citoyens. Mais le véritable projet de François Hollande n’est pas de fêter les acquis du Conseil National de la Résistance et encore moins de les conserver. Car on peut

célébrer l’anniversaire du Conseil National de la Résistance et préparer son enterrement en grandes pompes”.

C’est ce qu’écrit, non pas Jean-Luc Mélenchon ou tout autre porte voix du Front de Gauche, mais le directeur adjoint de Marianne, Jack Dion, ce jeudi 30 mai 2013.

L’opération de communication de François Hollande sur la commémoration du 70e anniversaire du CNR ne résiste pas à l’examen des faits de la politique qu’il mène depuis la fin de l’an I et le début de l’an II de son mandat. Car, en 12 mois de présidence de la république, il a été plus loin et s’apprête à aller plus fort que Nicolas Sarkozy qui s’était juré d’en finir avec l’héritage du CNR. Ainsi, avec Hollande, c’en est fini d’un code du travail qui protège les salariés, c’en est fini d’une sécurité sociale pour tous financée par tous à hauteur des moyens de chacun, c’en est fini de la retraite par répartition qui garantit un niveau de vie décent pour tous les retraités. Ces acquis capitaux du CNR avaient été grandement menacés et attaqués avec Sarkozy, les voilà en passe d’être liquidés avec Hollande, un président “socialiste” qui préfère Schröder à Moulin comme modèle. Car l’ANI et la fin du code du travail c’est Hollande, la TVA anti sociale donc le transfert vers la consommation et donc les marchés du financement de la sécurité sociale c’est toujours Hollande, l’allongement de la durée de cotisation avec pour conséquences une baisse significative des pensions et la souscription de contrats privés d’assurance vie et autres produits boursiers, encore Hollande. Trois des plus grands progrès légués par le CNR enterrés par Hollande.

Ce qui aura finalement mis le feu au poudre dans le petit monde médiatique d’ordinaire si prompt à défendre le social libéralisme et ses représentants, réside dans la brutalité avec laquelle la commission européenne et ses commissaires traitent la France, son gouvernement et ses citoyens. Ils ne demandent plus, ils exigent. Ils ne conseillent plus, ils somment le pays tout entier d’en finir avec la solidarité, l’égalité et la fraternité. Ils ordonnent d’adopter le modèle néolibéral désormais rendu obligatoire. Mais le peuple a encore la liberté de voter. Et beaucoup de commentateurs se rendent compte qu’à ce rythme, au printemps 2014, lors des prochaines élections européennes, le peuple sanctionnera cette abdication de notre modèle au profit d’une oligarchie financière assumée et totalement décomplexée. A l’image du journal “Le Monde” qui s’affole dès hier, mercredi 29 mai, face aux réactions négatives qui ne manquent pas de s’exprimer devant les  6 exigences de Bruxelles, pudiquement qualifiées de “réformes”. Ainsi la France doit-elle obéir en matière de retraite, de fiscalité, de coût du travail, de compétitivité, de privatisations et de marché de l’emploi. Si bien que “Le Monde”, qui oublie bien vite les conditions de sa naissance au moment même de l’occupation nazi, titre ce même mercredi 29 juin sa crainte de voir la France désobéir aux “recommandationsbruxelloises, appel à la désobéissance lancé par le grand méchant loup populiste Jean-Luc Mélenchon…Sauf que la liste de celles et ceux qui s’insurgent est longue et ne se limite pas au seul Mélenchon. Olivier Dartigolles, porte parole du PCF, Pascal Durand, secrétaire national d’EELV, Emmanuel Maurel, chef de file de la gauche du PS ne digèrent pas non plus ! C’est donc toute la gauche, en tous les cas celle qui se sent l’héritière de Jean Moulin et du CNR bien plus que l’héritière de Schröder, qui exprime son refus d’une Europe autoritaire et néolibérale.

Le véritable fautif de cet incroyable coup de force de la commission européenne contre la France et son héritage issu du CNR n’est autre que François Hollande lui même. Le 15 mai, devant Barroso, il montrait patte blanche et acceptait tout, absolument tout ce que les commissaires lui glissaient à l’oreille. Afin d’être certain de passer son grand oral avec les honneurs du jury, il récitait toutes les mesures prises par son gouvernement pour satisfaire les néolibéraux de Bruxelles. Il se vantait même d’être à la pointe des contres réformes que son prédécesseur à l’Elysée avait tardé à mettre en place. En retour, il était encouragé. Mais pour avoir un délai supplémentaire de 2 ans afin d’obtenir son diplôme de président libéral en chef il devait promettre des concessions. Nous les connaissons désormais, elles sont donc 6. Puis il fila en Allemagne. Et devant Angela, le 23 mai, il avoua enfin une vérité qu’il ne pouvait plus dissimuler : il n’est pas socialiste. Il est libéral et son modèle se nomme Schröder. Alors plus question d’encadrer le salaire des patrons du CAC 40. Plus question de faire croire plus longtemps à une réforme des retraites justes. Elle sera brutale, point barre. L’élève Hollande dépasse en tous points les attentes des maîtres commissaires en l’espace de quelques jours. Les maitres commissaires élèvent alors encore la barre de leur doctrine libérale. Mais elle est si haut placée qu’une perche ne suffirait pas à la franchir. La casse sociale déjà impitoyable sera meurtrière. Il faut vite trouver la parade à la débâcle électorale qui s’annonce en mai 2014.

Le FN, cette variable d’ajustement électorale savamment utilisée par les libéraux, sociaux ou pas, ressort du bois. Le journal “Le Monde”, encore lui, fait office de digue anti Front de Gauche. C’est sa fonction principale comme organe de communication élyséen. Le 28 mai, 24 heures avant que ne soit rendu public le nouveau diktat de Bruxelles, il titre : 

Le quotidien du soir devenu plus sombre qu’éclairant, se lance dans une démonstration dont il a seul le secret. Ne pas voter pour un parti pro bruxellois reviendrait à voter contre l’Europe en faveur d’un populisme dangereux. FN et Front de Gauche se retrouvent une fois encore classés dans la même catégorie du populisme opportuniste et nocif. Mais le journal entrevoit lui même la limite de sa comparaison fumeuse. Il précise donc, en fin de billet, loin derrière le titre, longtemps après sa démonstration que beaucoup n’auront même pas lu se contentant du titre, que FN et Front de Gauche défendent deux concepts d’Europe radicalement différents. Le FN est surtout libéral. Le Front de Gauche social. Le mal est pourtant fait. Si vous envisagez de voter Front de Gauche, vous voterez Front, donc Front National. Voilà ce qu’est désormais une démonstration au journal “Le Monde”. Pour finir d’achever sa mue et ressembler en tout au Figaro, il devrait renforcer sa rubrique nécrologie et annoncer comme il se doit l’enterrement en grandes pompes du CNR par François Hollande.

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • taktak 30 mai 2013 15:33

    Sur le CNR il faut aller voir l’excellent film de G Perret les jours heureux
    Et tout particulièrement écouter ce que nous dis L Landini, FTP MOI et également président du PRCF dans ce film : le CNR serait impossible avec l’UE car elle confisque la souveraineté du peuple. C’est d’abord en rendant sa souveraineté au peuple, en sortant de l’UE capitaliste, que l’on peut envisager une politique progressiste.
    Car comme elle a collaboré avec l’occupant pendant la guerre, notre classe capitaliste construit cette UE pour mieux nous exploiter en opprimant les travailleurs.


    • Gabriel Gabriel 30 mai 2013 16:30

      J’ai bien peur que le seul effet que produise cette gerbe de l’hypocrisie déposée par un menteur sur le tombeau du grand homme se limite à une souillure sur sa pierre tombale.


      • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 31 mai 2013 11:12

        hollande a fait de marianne une espèce de folle qui envoi des hommes à la mort et leurs orphelins a la fistinière...


        • Wald 31 mai 2013 11:33

          Attendez, le site internet de la fistinière a des photos magnifiques de leurs activités. Avant de critiquer la chapelle fistine, il faut essayer. smiley


        • barbouse, KECK Mickaël barbouse, KECK Mickaël 31 mai 2013 11:40

          un bruit de couloir de l’assemblé raconte que bientôt, grâce à François, ils vont ouvrir une nouvelle annexe, la fistonnière, où les charmants bambins pourront s’ébaubir et jouer avec fistule, prendre des cours d’expression corporel et de pétrissage de pate a modeler pendant que leurs acheteurs s’en donnent à cul tête...


        • Michel J. Cuny Michel J. Cuny 31 mai 2013 11:32

          Bonjour,

          L’intérêt que vous manifestez pour le Conseil National de la Résistance me conduit à vous signaler le blog :

           http://souverainement.canalblog.com

          Il vous donnera l’élément historique essentiel et plutôt stupéfiant qui est au coeur de l’ouvrage qu’avec Françoise Petitdemange, nous avons publié en 1994 sur les raisons profondes de l’élimination physique de Jean Moulin en 1943.

          Très cordialement,

          Michel J. Cuny


          • SEPH 31 mai 2013 11:37

            Hollande c’est le colonialiste casqué qui détruit le Mali (des dizaines de milliers de réfugiés ont fuit leur maison en raison de la guerre d’Hollande, le nombre de civils morts sous les bombes française est un secret).
             De plus, il aide des terroristes en Syrie qui massacre la population, vol les biens de l’État Syrien, détruisent les usines, font de la contre-bande de pétrole avec la Turquie. Bref il est le pourvoyeur d’arme de terroristes qui détruisent tout.

            Bref, Hollande est un imposteur, c’est l’ami des banquiers et des prédateurs qui gouvernent l’Europe.

            En effet, en hypocrisie Hollande est imbattable. Lui qui a approuvé tous les traités européens et qui fait mine de se plaindre des conséquences désastreuses pour notre pays.


            • Akerios 31 mai 2013 11:55

              Le comportement de François Hollande est inacceptable et honteux.

              Comment osez trahir a ce point ses électeurs avec la complicité des députés et sénateurs PS qui le suivent dans cette trahison.

              Si les députés et sénateurs inscrits au PS ne montrent pas leur désaccord avec cette trahison c’est le parti en entier qui est mis en cause !


              • Denzo75018 31 mai 2013 12:00

                Hollande l’a rappellé aux Français lors des manifs contre le mariage pour tous, pas d’amalgame, la résistance est un vocabulaire réservé à la période 39-40 !


                • SEPH 31 mai 2013 12:25

                  Les amis de Hollande sont en possession de gaz SARIN.

                  En effet, le ministre russe des Affaires Étrangères exige des explications d’Ankara après l’arrestation des membres d’Al Nosra en possession du gaz sarin .
                   La position du
                  ministre russe des AE est la suivante :" Nous avons éclairci dans un communiqué notre position au sujet de l’arrestation des membres d’Al Nosra et nous attendons que nos confrères au ministère turc des AE nous fournissent des explications et rendent public les résultats de leur enquête à ce sujet"

                   Lavrov a appelé en même temps à l’ouverture immédiate d’une enquête à ce sujet. .  .

                  Hollande et Fabius
                  grand accusateur qu’Assad utilise soit-disant des armes chimiques.  vont-il dénoncer leurs amis d’Al Al-Qaïda ???? 


                  • Gandalf Claude Simon 1er juin 2013 09:17

                    C’est bien beau de défendre aveuglément la protection sociale française. Il n’empêche que, sous certains aspects, celle-çi reproduit les même schémas qu’elle prétend protéger, ou induit de nombreux effets pervers :

                    - prendre aux pauvres pour donner aux riches (il est avéré que les smicards cotisent pour la retraite des cadres ; retraites, indemnités chômage très inégales) ;
                    - rentes de situations (les génériques sont facturés trois fois plus en France qu’en Angleterre) ;
                    - infiltration des intérêts privés dans une infrastructure publique du fait de l’asymétrie d’intérêts ;
                    - prescriptions de médicaments inefficaces, analyses dont la seule justification est le respect de la procédure, patients malmenés entre généralistes et spécialistes qui entretiennent leurs plannings, etc.
                    Ceci n’est évidemment pas un prêche à finalité néolibérale, mais un coup de gueule pour une meilleure sécurité sociale.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès