Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dire que Madame ou Monsieur le maire se dit de gauche !

Dire que Madame ou Monsieur le maire se dit de gauche !

Les conseils municipaux vont voter avant la fin du mois de mars les budgets municipaux. Certains conseillers et certaines conseillères de gauche, membres des majorités en place se posent la question : « peut-on voter des budgets où sont prévues des dépenses contraires à nos principes ? »

J’ai toujours considéré que les municipalités de gauche différaient de celles de droite. C’est effectivement souvent le cas.

Malheureusement de plus en plus de municipalités ouvrières, c’est-à-dire dans le langage marxiste, dirigées par le PS ou le PCF arrivent à adopter des orientations plus que douteuses.

Voyons deux entorses, parmi d’autres au respect des principes affichés

LA DEFENSE DES LIBERTES ?

Comme l’Etat finance 50% des coûts et qu’une partie de la population est sensible au langage sécuritaire, des conseils municipaux où la gauche est majoritaire en arrivent à voter des crédits pour installer de la vidéo surveillance.

Big Brother est de « gauche » alors il annonce que les installations seront limitées à quelques emplacements et que les films seront visionnés uniquement lors d’un constat de délinquance !?

Les « promesses n’engagent que ceux qui y croient » disaient Charles Pasqua qui s’y connaissait, lui en surveillance des individus et notamment des militants !

Des villes se voient décerner le label « Ville amie des enfants », c’est la cas de la ville de Melun qui pourtant limite l’accès de ses centres de loisirs aux enfants ayant leurs deux parents qui travaillent !?

Les villes qui décident d’installer une vidéo surveillance devraient aller jusqu’au bout et solliciter la création d’un label : « ville sécuritaire » !

LA DEFENSE DES ACQUIS SOCIAUX ?

Lorsque le gouvernement a fait la proposition aux collectivités territoriales d’entrer dans le dispositif « emplois passerelles », de nombreuses villes ont répondu : présentes !

Encore une fois des municipalités de gauche, défendant les acquis de la Libération se sont engouffrées dans le dispositif au nom de deux arguments majeurs :

  • il s’agit là d’une aubaine financière puisque l’aide de l’Etat est de 90 % du coût du poste ;

  • les jeunes vont pouvoir trouver du travail et se construire.

Ces glorieuses municipalités de « gauche » omettent de préciser que ces contrats de six mois sont renouvelables une seule fois et que l’aide de l’Etat est calculée sur la base de 20 heures hebdomadaires !

C’est ainsi que sont cautionnés des dispositifs qui mettent des jeunes largement sous le seuil de pauvreté.

Comment feront-ils pour se loger ?

Là encore une certaine gauche accepte de s’inscrire dans une politique de paupérisation de la jeunesse et de remise en cause du SMIC : ces 20 H payées 20 heures constituent une durée contrainte et non choisie.

Ces villes de gauche avaient le moyen de combattre la politique du gouvernement et de demander que l’aide de l’état permette de signer des contrats de 35 heures... C’est ainsi d’ailleurs que fonctionnaient encore hier les contrats d’accompagnement à l’emploi.

Comment des équipes municipales se réclamant des valeurs de la gauche peuvent ainsi en arriver de petite lâcheté par petite lâcheté à désespérer leurs bases sociales ?

Elles s’inquiètent souvent de la désaffection des urnes !

Elles devraient réfléchir un peu sur l’effet désastreux de l’image qu’elles renvoient d’une politique qui parfois ressemble à celle de la droite.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • matthius matthius 9 mars 2010 17:48

    Il faut savoir que la police et la gendarmerie voient leurs effectifs baisser.
    Autrement dit la videosurveillance permet de situer les gendarmes aux bons endroits, certes en retard sur l’action. Mais les electeurs ont voulu le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux.

    Et puis des qu’on voit un elu de droite il fait du clientelisme sur la securite, alors imaginez les prefets proposer toutes sortes de packs anti-squats.

    Les gens que je voient autour de moi ont un manque de comprehension envers les autres. C’est surtout ca le probleme. Je vois dans mon immeuble le manque d’implication evident des proprietaires dans le Syndic. Pourtant !


  • HELIOS HELIOS 9 mars 2010 19:00

    ***** Autrement dit, la videosurveillance permet de situer les gendarmes aux nons endroits *****

    Vous avez raison Matthius, ces « forces de police » libérées iront exercer leur art cachées derriere un rhododendron ou une borne d’incendie avec un radar pour vous baiser a 56 km/h sur une 2x2voies en e/s du village

    C’est sûr que le taux d’elucidation est largement superieur, proche des 100%, et que chaque fois cela rapporte sans encombrer les prisons.

    Bientôt d’ailleurs, selon l’envie, ces même forces de police... ETABLIERONT LA LISTE DES VEHICULES A CONFISQUER, grace a la LOPPSI, et ces vehicules seront affectés a leur unité !

    Il plait au chef votre break ou votre 4x4 ??? faite gaffe, il va faire le bonheur des bourres qui vont vous le sucrer

    Ne croyez pas que je plaisante...
    C’EST DEJA COMME CA QUE CA SE PASSE aux douanes. Les « beaux » vehicules des fraudeurs sont confisqués et reversés dans les unités. Vous croyez que la pratique républicaine est respectée ? c’est a dire que les « prises » sont vendues par les domaines, comme le prevoit la loi ? ben non

    et devinez l’excuse ? les douaniers se doivent de posseder les mêmes armes que les delinquants ! comme si le respect des procedures de selection accordées aux besoins, des appels d’offres et des achats ne permettaient pas de s’equiper...

    Mais c’est sur, un chef douanier qui roule en Porsche Cayenne, c’est pas vraiment accepté par l’adminstration selon une procedure républicaine.


  • CHALOT CHALOT 9 mars 2010 12:49

    La vidéosurveillance ce n’est pas de la sécurité mais le contrôle, voir le flicage des déplacements


    • CHALOT CHALOT 9 mars 2010 15:29

      Je ne l’ai jamais fermé et d’ailleurs dès septembre 1981 j’exprimais publiquement mes doutes sur la politique laïque de Mitterrand
      Des principes sont des principes


    • Mmarvinbear mmarvin 9 mars 2010 22:43

      Il ne faut jamais négligre l’importance des principes.

      Oscar Wilde l’a bien compris.

      « Appuyez vous toujours sur vos principes. Ils finiront bien par céder... »


    • l’arbre 10 mars 2010 17:54

      bonjour chalot !.vous êtes pour les caméras , c’est votre droit , mais vous connaissez le mot liberté ! en publiscitant de cette manière vous infuencez les peureux du (demonmoi) ..
      vous avez remarqué que la vidéo-surveillance ne fait pas reculer le crime : dernier éssai :un collége de Thai dans le val de marne ! allons réfléchissons !


    • CHALOT CHALOT 10 mars 2010 18:56

      Je rappelle à mon interlocuteur qui m’interpelle que je suis contre la vidéosurveillance et que je m’en explique dans l’article


    • Vipère Vipère 9 mars 2010 13:36

      Bonjour à tous,

      A Jean-François,

      La gauche et la droite se marquent à la culotte et pratiqent la même politique, sauf dans le discours.

      Les élus de gauche comme de droite ont bafoué la loi SRU, (construction de 20 % de logements dans des ville de plus de X habitants) préférant s’acquitter de lourdes amendes plûtot que de proposer des loyers et des habitats à prix modérés à leurs con-citoyens.

      Débattre, en période électorale, devant les projecteurs d’inégalités , de précarité, de logements, de chômage,

      Ca ne mange pas de pain, ça entretient l’espoir des laissés pour compte-économiques jusqu’aux prochaines élections.

      Des élections qu’il faut gagner coûte que coûte. Pour monter ou remonter sur le grand carroussel politique, il leurs faut le bulletin de vote des électeurs, c’est la règle du jeu, qu’on dit démocratique.

      Une place assurée et tournez manège, les politiques n’ont plus besoins des idiots utiles que sont les électeurs. Adieu promesses, oublié les inégalités, la précarité, le logement, le chômage, jusqu’aux prochaines élections où les mêmes viendront devant vous pleurnicher sur les malheurs des français, les nôtres, dont ils se moquent en réalité ; 

      Ce qui les intéressent, c’est de préserver leurs privilèges de gros nantis de la république.

      - logement de fonction à loyer modéré
      - voiture et chauffeur de fonction
      - salaire de ministre
      - cafétéria de luxe 2 étoiles
      - retraite dorée, etc...

      Pas de caution politique de ma part pour qu’un quelconque parti remonte sur l« e carroussel de l’imposture. »






       



       


      • CHALOT CHALOT 9 mars 2010 13:47

        Je suis complètement d’accord avec votre analyse juste et pertinente mais par contre votre conclusion est pessimiste. Je continue à oeuvrer pour la construction d’une autre gauche, sans illusion mais sans baisser les bras.


        • Michel DROUET Michel DROUET 9 mars 2010 14:10

          Comment les équipes municipales peuvent elles en arriver à ces petites lâchetés ?

          Réponse 1 : le pouvoir rend fou
          Réponse 2 : il faut bien préparer sa réelection
          Réponse 3 : il ne faut suivre la ligne du parti


          • dominique 10 mars 2010 09:51

            Tout a fait, le pouvoir est exitant et il rend dépendant. Que penser d’un maire qui passe par toutes les couleurs de l’arc en ciel pour rester en place ? Et je ne parle même pas de la façon de certains d’arranger la vérité à leur avantage.


          • Emile Red Emile Red 9 mars 2010 15:01

            Et ces municipalités qui financent des écoles privées ....


            • florent1968 florent1968 9 mars 2010 17:18

              elles y sont obligées !
              elles ne peuvent pas s’y opposer !
              malheureusement

              par contre dans le budget du ministère de l’éducation national il y a 7 milliard d’€...
              on pourrait demander à ce que se soit l’école publique qui en bénéficie !


            • florent1968 florent1968 9 mars 2010 17:16

              jean François,
              Vu que l’Etat diminue les dotations aux collectivités, la video surveillance peut être un formidable complement de ressources. Pas forcément sécuritaire. Tu prends 4 ou 5 policiers municipaux, tu installes des caméras sur tous les axes principaux de ta commune, et tu fais verbaliser tous les véhicules qui grillent un feu, stationnent sur les trottoirs, se mettent en double file alors qu’il y a des places libres....
              Bien sur tu préviens qu’il y a une vidéo surveillance, et tu ne t’en sert que pour ça !

              Pour le reste tu peux toujours evoquer le problème, la réforme Balladur n’est toujours pas passée ni étudiée, alors qui doit faire quoi entre la commune, l’agglo, le département , ...
              Mystère...

              Enfin entièrement d’accord avec toi quand tu dis « C’est ainsi d’ailleurs que fonctionnaient encore hier les contrats d’accompagnement à l’emploi »
              il n’y avait pas de bouclier fiscal ni loi TEPA...
              une commune comme la mienne a perdu chaque année 2 millions d’€ depuis 2007 ...

              Alors soit on réduit la voilure soit on augmente les impots...

              et là va venir la fin de la TP ......

              courage jean françois...au moins jusqu’en 2012


              • xray 9 mars 2010 17:44


                Lorsque vous cesserez de croire que ce sont les élus qui ont le pouvoir, on pourra peut-être avancer. 
                La politique n’est que de la diversion.  Le pouvoir est ailleurs.

                Vos chers élus se moquent de vous. Ils ont bien raison. 
                Ils ne sont que des marionnettes d’un grand guignol. 
                Le pouvoir est dans les mains de ceux qui contrôlent le capital de la Dette publique. (Pour la France, cinq fois le budget net de l’État.) 

                Le « capital de la Dette publique » gagne à pourrir la vie du plus grand nombre. C’est de cette façon qu’il s’est construit. (Misères et maladies) 

                Le capital de la Dette publique est entre les mains de ceux qui bénéficient de la loi 1905. La loi 1905 défiscalise les immenses revenus des « curés ». 

                Le Grand Guignol politique 
                http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/ 

                Le bourbier européen 
                http://n-importelequelqu-onenfinisse.hautetfort.com/archive/2009/05/09/le-bourbier-europeen.html 



                • Lapa Lapa 9 mars 2010 17:59

                  grille de lecture binaire et manichéenne classique. La désiluusion doit être grande.


                  • CHALOT CHALOT 9 mars 2010 19:15

                    on ! juste en relation avec ses principes. Je refuse le bien pensant !


                    • Musardin Musardin 9 mars 2010 23:12

                      @ chalot bien dit !
                      @ Calmos SVP vous pourriez changer de référent visuel : j’adore les chats, j’en ai même un qui ressemble à la photo et après chaque lecture de vos vomitifs commentaires j’ai envie de filer des coups de tatanes à Tétanos (mon chat).


                      • jef88 jef88 10 mars 2010 11:43

                        j’ai écrit cela il y a 1/4 d’heure sur un autre fil :

                        Le problème des élections en France et dans le monde ? : les partis politiques :
                        A partir du moment ou vous avez fait votre trou dans un de ces fromages vous pouvez devenir le pouvoir ou le contre-pouvoir..
                        Seulement vous abandonnez vos opinions personnelles pour obéir passivement à la discipline du parti...

                        C’est comme cela que se sont développés les partis nazis et communistes.
                        Je connais des gens ouverts et intelligents qui une fois élus deviennent cons et bornés pour la discipline du parti.

                        Alors que devient la démocratie si la personne que j’ai élu m’oublie et avec moi tous ses élécteurs pour se conformer au modéle imposé par le parti ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès