Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Discorde dans la majorité

Discorde dans la majorité

Sarkozy énerve. Et la tendance ne s’arrête pas à la gauche. Outre les villepinistes, depuis le début critiques à l’égard du président, certains barons de l’UMP montent au créneau. Après la crise à propos des OGM, nouvelles tensions en perspective dans les rangs de la majorité.

L’UMP serait-elle sur le point de voler en éclats ? Depuis l’accession de Sarkozy à la tête du parti de la droite parlementaire, de nombreuses voix critiques s’élèvent à son encontre. Dans son propre parti, sa propre majorité.

Dans un entretien à L’Express du 6 mai, c’est Hervé Gaymard, député UMP, qui a jugé « incroyable que des bureaux politiques du parti du président se tiennent au palais de l’Élysée ». L’ancien ministre de l’Economie du gouvernement Raffarin s’est ensuite référé à de Gaulle, incarnation, selon lui, « de la liberté de l’esprit et de la liberté intérieure ».

Ajoutant qu’il avait « toujours opéré une distinction nette entre les sphères publique et privée ». Première attaque ! Plus loin, le député de Savoie rappelle que le général de Gaulle « opérait une séparation claire entre le chef de l’Etat et, comme il disait, "l’armée de ceux qui le soutiennent". Que des bureaux politiques de l’UMP se tiennent aujourd’hui au palais de l’Elysée me paraît incroyable ». Deuxième attaque. Une dérive partisane de Sarkozy que Gaymard partage avec Julien Dray, porte-parole du PS. « Ces propos traduisent une dérive préoccupante de celui qui devrait être le premier des Français, au-dessus des contingences partisanes et des intérêts personnels », dénonce-t-il. Critiquant également la transformation de l’Elysée en « local de l’UMP ».

Cette armée, indéfectible, commence justement à montrer des signes de méfiance. Le 11 mai, dans une interview accordée au Parisien dimanche, c’est le maire de Nice et proche du chef de l’Etat, Christian Estrosi, qui s’est exprimé sans ménager l’organisation actuelle de l’UMP : « elle tarde à porter ses fruits. Les députés se battent pour défendre avec ferveur les convictions de ceux qui les ont élus. En revanche, le parti, lui, n’est pas à la hauteur. »

Le parti ou son utilisation par le président ? Car cette réorganisation dont il parle, c’est l’arrivée dans l’organigramme de deux ministres, proches de l’Élysée, Xavier Bertrand et Nathalie Kosiuscko-Morizet, faisant fi des militants. Un bel exemple de démocratie. Suite à la défaite aux municipales, Estrosi pointe ainsi l’échec de cette stratégie.

Copé refuse les "réformes toutes ficelées"

Ce même 11 mai, sur Canal+, c’est Jean-François Copé, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale, qui s’est attardé sur le manque de concertation des députés de la part du gouvernement. « On produit ensemble les réformes. On ne les prend pas toutes ficelées après le Conseil des ministres pour appuyer sur le bouton "oui", ironise-t-il. D’ailleurs, à chaque fois qu’on n’est pas associé en amont, ça fait des couacs. »

Lors des dernières municipales, les urnes, et les sondages qui ont suivi, ont démontré que Nicolas Sarkozy s’était éloigné des Français. S’il s’éloigne de ses partisans, attention au risque, déjà présent, d’ultra-personnalisation du pouvoir.


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • TSS 14 mai 2008 13:04

    la defaite de l’UMP(?) ne serait ce point un stratagème pour echapper aux centaines d’amendements des ANTi et faire voter,sans debats, la loi par la commission mixte paritaire ?


    • tvargentine.com lerma 14 mai 2008 13:27

      Nous voyons bien que le Président dirige le pâys d’une manière ouverte et indépendante puisque au sein de l’UMP,le dialogue existe sur des problèmes de société.

      Voila un exemple de la démocratie en France,car nous n’avions pas connu cela depuis des années et le vent des réformes qui soufflent en France est le résultat de cette démocratie parlementaire retrouvait

      Qui pourrait critiquer cette nouvelle démocratie retrouvée ????

       


      • RilaX RilaX 14 mai 2008 13:56

        Vous etes sur de vivre dans le meme pays que nous ?

        Ou alors peut etre parlez vous d’un autre président ?

         

        Essayez d’enlever vos oeilleres pour voir. Et tant que vous y etes essayez aussi d’ouvrir les yeux ; ca ne vous fera pas de mal, et a nous non plus !


      • TSS 14 mai 2008 13:31

        mr Calmos

        nous n’avons pas gardé les "fachos" ensemble donc le tutoiement n’est pas de mise


        • Cug Cug 14 mai 2008 14:53

          @Lerma

          Sarko un démocrate !!!!!!!!!! et le référendum sur la constitution européenne !!!!

          Sarko (plus ses copains enfin si il lui en reste) c’est un nain politique à la ramasse totale qui est là pour démenteler le peu de service public qu’il reste. Dans le but d’accaparer les richesses du pays pour ses maitres au détriment des français et françaises.

          "Qui pourrait critiquer cette nouvelle démocratie retrouvée ? ? ? ?" ..... de plus en plus de monde ahahahah


          • Yannick J. Yannick J. 14 mai 2008 14:56

            Il était à prévoir qu’a force ça finirait par se barrer en jus de boudin......

            à voir.

            mais je trouve étonnant qu’effectivement les députés semblent si peu dépités...enfin si mais même moi je fais meilleur acteur....


            • impots-utiles.com 14 mai 2008 18:56

              un beau couac pour le gouvernement hier à l’assemblée avec une grande partie des députés UMP qui n’etaient pas présents lors du vote de la loi sur les OGM...
              alors qu’attend donc la majorité pour instaurer un service minimum à l’assemblée nationale ?? ;)

              http://www.impots-utiles.com/ogm-projet-de-loi-rejete-a-l-assemblee-nationale.php


              • Aela 14 mai 2008 23:48

                Je dénonce cette dérive présidentielle, cette incitation à la haine, cette incitation à l’acharnement médiatique contre une femme seule, citoyenne française, de la part du Président de la République ! Je dénonce les dérives de Paris-Match, notoirement proche du pouvoir, qui se croit dès lors autorisé à violer la paix des églises pour aller y persécuter celle qui prie !

                 

                C’est une honte pour la France !

                 

                Le président CHIRAC ne faisait pas des choses pareilles et la dignité de la fonction présidentielle n’était alors pas un vain mot !


                • Rébus Rébus 16 mai 2008 15:20

                   Pour ce qui concerne les OGM, Fillon a décidé de réunir une Commission Mixte Paritaire, députés et sénateurs.

                  Les sénateurs s’étaient déja montrés très favorables aux OGM, les députés seront majoritairement UMP et de préférence "choisis", on sera donc devant un déni du vote actuel de l’Assemblée et ce projet repoussé, à droite comme à gzuche, pourra passer.

                  Vraiement, Lerma, une démocratie en pleine forme ? Une dérive complète oui


                  • lib 18 mai 2008 09:53

                    Oui, c’est évident qu’il y a discorde dan la majorité.

                    Cela tient d’abord à la méthode de gouvernement. On ’a jamais vu un gouvernement bis de conseillers qui font ouvertement la loi, et les lois dans le pays.

                    Le camouflet aux élus de la nation est quotidien, chaque matin, sur le coup de 8h30, les conseillers conseillent, et les minstres éxécutent.

                    Bien sûr, cela finit par coincer au niveau du parlement, surtout quand les élus se sentent devoir rendre des comptes à leurs électeurs à moment donné.

                    En fait, Sarko a pris le pouvoir démocratiquement, et agit comme s’il n’avait de comptes à rendre à personne, ni aux français, ni à sa majorité.

                    A-t-il l’intention de le rendre ?

                    Vu la manière de communiquer qui est peu originale et rappelle la propagande à ses pires jours, sous le terme délicat de communication ou d’explication, vu la façon de tenir les médias, par la caresse ou la menace, l’usage de la rétorsion, vu la façon de manier les forces de police qui sont assez facilement instrumentalisées, il suffit de voir la flamme olympique, ou la méthode de rencontrer le français ici et là, à paris et en province, par ce nettoyage , cette lessive de tout signe d’opposition...

                    On peut penser qu’il croit être là jusqu’à la fin de ses jours. Aucun complexe, et surtout aucune retenue par rapport à l’interlocuteur, qui est tutoyé, miorisé, ou tout simplement écrasé.

                    Or, on vit quand même dans un pays relativement éduqué, civilisé, et la réalité finit par rattrapper le virtuel, et le fumigène de la langue de bois, quand ce n’est pas carrément le mensonge.

                    Nous savons aujourd’hui qui gouverne, et pour qui. Seulement, même la majorité est plurielle, si ce n’est sur l’étiquette, au moins dans la réalité de l’éventail des intérêts défendus.

                    Sarko est totalitaire à tout points de vue. Et ce n’est pas possible dans nos vieux pays à tradition, et à structures multiformes. S’il n’y avait les régions, s’il n’y avait les départements, s’il n’y avait l’internet et la parole libre au moins ici, sarko nous refaisait le coup du premier consul.

                    Un peu de croissance va-t-il le sauver ?

                    Oui, s’il redistribuait une partie de ce qui se gagne, mais ces gens là ne partagent rien, donc on ne verra qu’un peu plus d’accroissement des inégalités. On va donc au clash à court ou moyen terme.

                    Finalement, toute cette affaire aura eu un intérêt.

                    Quand ceux qui ont payé et payent le prix social auront eu le temps de réfléchir à la question, on saura dorénavant que rien ne nuit plus que l’extrême, dans le discours, dans le pouvoir, et bien sûr l’unilatéralité à la mode de l’UMP sarkozyste devrait se faire considérer autrement.

                    La démocratie va y gagner. Au moins pour quelques années. Après tout, Sarko est fils spirituel de ces présidents à qui tout était permis, Mitterand et Chirac...Même s’ils savaient se retenir un petit peu mieux que lui. Mais si peu.

                    Bon, en attendant, il faut le sortir, grève générale, en france et en europe, et sarko au placard !

                    Lib.

                     

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès