Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dissidence ou révolution

Dissidence ou révolution

Un cycle politique est en train de s’achever sous nos yeux. L’Etat se fait le promoteur de lois transgressives, contraires au bien commun et qui fonctionnent toutes selon le même mécanisme procédant par étapes :

  • d’abord une dérogation fondée sur la liberté considérée comme un absolu ;
  • ensuite la mutation de ce qui n’était considéré que comme une permission limitée en un « droit à » de portée générale ;
  • enfin l’élimination de toute contestation et l’exercice de la contrainte envers ceux qui ne plient pas.

Les Etats qui édictent des lois contraires à l’ordre moral sont oppressifs.

On l’a vu tout au long du mois de mars, les recours face aux attaques d’un gouvernement qui se met au service de la subversion n’aboutissent pas. Dans l’impasse, l’expression de tout un peuple bute contre le déni d’un gouvernement aux abois. Cette contestation est le symptôme le plus saillant de l’illégitimité d’un régime qui n’a plus l’adhésion de ses citoyens.

1) Que faire ?

Aussi une fois épuisés les recours légaux, des voix s’élèvent pour appeler à la résistance, à la désobéissance civile, à la rébellion.

Quand une société se détruit elle-même par l’iniquité de ses lois et la tyrannie de ses dirigeants, ne faut-il pas la mettre à bas pour en reconstruire une nouvelle et le faire au plus vite ?

Grave question et non moins grave tentation… Ainsi se pose la question de la légitimité de la dissidence que l’on voit poindre de la part de groupes sociaux qui, faute d’avoir fait prévaloir leur point de vue, cherchent à bloquer la machine.

L’engrenage qu’ils mettent en branle est à rebours de la prudence et de la modération requise par la primauté du bien commun. Avoir raison ne permet pas de recourir à n’importe quel moyen pour l’emporter, notamment quand ces moyens introduisent un plus grand désordre que celui que l’on entend combattre. Pour qui cherche le bien commun cette voie est fermée car agir avec des méthodes révolutionnaires, c’est déjà être révolutionnaire.

Alors ? Alors : répondre au mal par le bien !

Notre dissidence doit s’apparenter à l’action du Père Popiélusko dans la Pologne communiste ; C’est la seule arme véritablement efficace dans la résistance au mal. Elle a aussi caractérisé le comportement d’un grand nombre d’Allemands sous le régime nazi. L’enclenchement du cycle de la violence et de la répression porte rarement de bons fruits et aggrave plutôt le mal qu’elle veut combattre. Rappelons à temps et à contretemps la nécessité de défendre la famille. Pour nous royalistes, elle n’est pas seulement le socle de la société mais couronne aussi la pyramide sociale par la famille royale, avec cette autre trinité qu’est le roi, la reine et le dauphin.

2) Dissidence, pas insurrection

Ce combat est de nature politique. Nous sommes en face d’une logique de la transgression qui a commencé en 1789. La nécessité empirique d’un changement de régime apparaît aujourd’hui dans toute son évidence. La résistance populaire qui se dessine est un refus politique plus général d’un système de domination oligarchique. Il doit déboucher sur une action politique qui est un changement de régime ; car il ne sert à rien de changer les hommes, il faut changer d’institutions. Notre vision politique est institutionnelle et défend la légitimité du pouvoir, la justice et la souveraineté. Contester la légitimité du régime républicain est la vocation de l’Alliance royale qui est par essence de nature dissidente.

Mais tant qu’ils ne seront pas relayés par une structure politique, les actes de dissidence n’atteindront pas leur but. Seule l’Alliance royale propose un véritable changement institutionnel, à la différence de la contestation des autres partis, tous républicains, qui ne va pas au fonds des choses et ne remet pas en cause le système et son idéologie. Ce changement institutionnel est indispensable pour soutenir la résistance des hommes.

Le peuple est la seule réalité qui dure. En tant que parti royaliste, le propre de l’Alliance royale est d’orienter sur le long terme ces forces dans le sens d’une réforme institutionnelle radicale et non d’une insurrection qui changerait les hommes mais pas les ressorts idéologiques.

Ainsi, par-delà la colère légitime, gardons l’espérance : tout n’est pas écrit une fois pour toute, comme si l’action des hommes comptait pour rien. La question n’est pas ce qui va arriver mais ce que nous allons faireEt ce qui arrivera dépendra de ce que nous aurons fait… ou pas fait.

Sandrine Pico-Deprez


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Scual 17 mai 2013 08:03

    Quand je pense que certains idiots ne me croyaient pas quand je parlais de contre révolution... ben qu’ils s’habituent à ce genre d’article, prônant un retour de la France à l’époque où elle était l’égale politique de l’Arabie Saoudite.

    En tout cas on sait qu’ils osent tout, parce que franchement contester l’oligarchie en promouvant la monarchie, c’est très fort. On dirait un sketch.


    • AstreLune AstreLune 17 mai 2013 09:15

      "En tant que parti royaliste, le propre de l’Alliance royale est d’orienter sur le long terme ces forces dans le sens d’une réforme institutionnelle radicale et non d’une insurrection qui changerait les hommes mais pas les ressorts idéologiques."

      C’est le propre d’un dirigeant ou d’un régime tyrannique que de susurrer à l’oreille des hommes qu’ils ne peuvent changer. Qu’ils sont de nature sauvages et violents. En substance, il est dans l’intérêt pour ce type de régime de promouvoir la nécessité d’une muselière pour l’homme qui ne sait pas se tenir responsable de ses actes.

      Ce monde n’a pas besoin d’un nouveau régime en priorité. Il a besoin d’une maturation spirituelle. L’espère humaine est en pleine adolescence. Elle a chanté tout l’été. Elle s’est bien amusée. Les nations ont mesuré leur phallus entre elles. On a bien pourri de déchets tout ce qui nous entourait, et pour finir : on a obéis aveuglément aux institutions bien-pensantes avec une naïveté manichéenne déconcertante promue par un climat médiatique de propagande.

      Il n’est pas vain de changer les hommes. A priori, il suffirait d’une seule génération éduquée correctement et non soumise aux viols idéologiques pervers pour changer la face du monde.
      Comprenez : ces parents qui amènent leurs enfants à des manifestations aux idéaux qui ne les touche pas le moins du monde en leur être.

      Là où je vous rejoins en surface, c’est que les institutions, traditions et bases socio-culturelles incitent à la criminalité. Mais aussi notre système économique basé sur le privilège, l’inégalité, le profit court-termiste et la chosification de l’humain, subordonné à l’économie-Dieu-Argent.

      Là situation dans laquelle on se trouve actuellement, je l’assimile à un lendemain de soirée entre ados : on a bien foutu le bordel, et il faut ranger maintenant. Tout nettoyer. Mais surtout décuver, et continuer sa voie sur le chemin de la maturité. Parce qu’une gueule de bois, ça fout dans un état pas possible.


      • subliminette subliminette 17 mai 2013 10:23

        Ah ah ah !!!! Alliance Royale, selon vous, Il faudrait remplacer notre roitelet par un roi adulte ?
        C’est un bon job, ça ! Ki k’en veut ?

        Naturellement il serait au service du bon peuple, il ne vivrait pas grâce aux impôts écrasants, il ne se livrerait pas à la prévarication, ni à la corruption, il ne mentirait pas, il vivrait modestement, il serait bon avec les faibles et dur avec les forts, il ne volerait pas, ne tuerait pas, respecterait les dix commandements, serait vertueux en tout.

        J’ai un candidat : le soliveau que Jupiter envoya aux grenouilles.


        • pens4sy pensesy 17 mai 2013 12:35

          C’est quoi ce délire ?


          • lulupipistrelle 17 mai 2013 13:51

            Un roi, quel roi ? les bourbons on en a soupé... et puis les Comté de Nice ne fut jamais Bourbonien... Un Comté sans comte, mais lié de son plein gré à la Maison de Savoie... 




            Sinon je connais des tas de jeunes , candidats à l’émigration au Royaume Uni, ou en Belgique qui rêvent d’âtre anoblis... Sir , Lady , Lord, Baron c’st quand même plus classe qu’une rosette... 

            • tf1Goupie 17 mai 2013 14:32

              Des citoyens qui réclament la monarchie.
              Des monarchistes qui parlent révolution.

              Qu’est-ce que cette connerie fout sur Agoravox ??

              Un Bug certainement ...


              • gordon71 gordon71 17 mai 2013 14:34

                bonjour

                calmos, pas de panique 

                en avant calme et droit 

                la France et L’Europe c’est 1500 ans de culture royale et chrétiennne contre 200 petites années et des poussières de chienlit maçonne bourgeoise et gay...
                alors patience l’interlude peut bien encore durer 10 , 15, même 50 ans 

                à l’échelle deDIEU et de l’univers c’est un « détail », même pas..... rien oubliez
                patience foi et courage 


                • gordon71 gordon71 17 mai 2013 17:06

                  les lois divines et naturelles sont imparables, comme le cycles des saisons et des marées ....



                  il nous faudra encore encore subir bien des outrances et des épreuves, qu’est ce que vont nous inventer les « progressistes » le mariage entre frères et soeurs, la légalisation de la pédophilie, la vente d’ovocytes, que sais je encore peut importe 


                  la mort et la putréfaction a toujours précédé et engendré l’éclosion et le renouveau de la vie c’est ainsi, pas de quoi fouetter le cul d’un maçon pédéraste....

                  • gordon71 gordon71 17 mai 2013 18:12

                    ....en plus vous lui feriez plaisir





                  • epicure 18 mai 2013 00:46

                    Le mariage entre frère et soeur ça s’est vu que dans des monarchies/empires.
                    POur la pédophilie, suffit d’une monarchie aux lois divines pour qu’elle soit légalisée, comme dans les pays du golfe.
                    ALors que les lois républicaines interdisent la pédophile, un régime qui repose sur la liberté et l’égalité ne peut qu’interdire la pédophilie, alors qu’un régime qui repose sur des privilèges peut tout autoriser et institutionaliser, même le pire.


                  • gordon71 gordon71 18 mai 2013 00:53

                    bonsoir épicure


                    ALors que les lois républicaines interdisent la pédophile 

                    certes mais combien de pédophiles, avérés, siègent ou ont siégé dans les ministères et à l’assemblée de cette république ?



                  • epicure 18 mai 2013 14:51

                    Ce ne sont que des individus, pas la République et ses principes, donc aucun rapport.
                    SI la répubique est vraiment républicaine, et nonla reproduction de la monarchie avec ses privilèges, s’il s’avère qu’ils ont commis des crimes pédophiles il doivent être poursuivis et punis.
                    Tu ne vas pas me faire croire qe sous les siècles de monarchie il n’y a jmais eu de pédophiles dans la noblesse, surtout que si c’était des enfants du tiers état, ce devait être la chappe de plomb, on n’aurait pas osé importuné un membre de la noblesse pour des enfants de paysans.


                  • gordon71 gordon71 20 mai 2013 10:03

                    oui la république et ses aristocates de l’assemblée nous disent faites ce que je dis ....



                    mais eux font le contraire et s’asseoient su la loi

                  • ZEN ZEN 17 mai 2013 17:56

                    Le Comte d’Artois, sur le trône !!
                     smiley  smiley


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 mai 2013 18:04

                      Si on fait un barrage contre la Lys ,c’est Zen qui sera bientot capitaine de pédalo ... smiley


                    • gordon71 gordon71 17 mai 2013 18:37

                      Si on regarde les choses sereinement , sans partis pris , ou même avec , l’apogée de notre pays dans bien des domaines c’est le dix huit ième siècle 


                      depuis 1789 ce n’est qu’un long déclin et une vente à la découpe de notre vieux pays aux marchands et aux affairistes

                      un seul exemple parmi mille autres : 

                      les records de prix de ventes du mobilier ancien revient presque systématiquement à des créations du DIX sept ième ou dix huit ième à part quelques exceptions , notamment arts déco 
                      , après 1789 les prix chutent pourquoi ? 
                      parceque la qualité, la facture, le génie ont disparu, 




                      • gordon71 gordon71 17 mai 2013 19:09

                        autre exemple du génie destructeur révolutionnaire 


                        dans mon département 

                        la plus grande église de la chrétienté, Cluny, la major ecclesia, un joyau architectural a été vendue à un démolisseur pour le prix du remblai

                        et les « progressistes » qui se pâment et pleurent pour les boudhas de Bamiane

                        ils disent quoi..... ?


                        • Le chien qui danse 19 mai 2013 10:11

                          Combien de bibliothèques ont été brulées par la sainte inquisition ?


                        • epicure 19 mai 2013 15:40

                          combien de lieux de cultes non chrétiens ont été détruits par les chrétiens sur de nombreux siècles ?
                          Comment se fait il que nopmbre d’églises, abbayes etc.... soient construites sur des lieux de cultes préchrétiens.
                          La révolution c’est un moment passager dans l’histoire, fait d’excés, de rancoeurs assouvies etc...

                          Tout ce qui peut être critiqué à la révolution a sa correspondance sous la monarchie chrétienne.
                          La différence la révolution a durée 10 ans, la monarchie chrétienne des siècles.
                          SI on fait les comptes, les persécutions religieuses ont été quasipermanentes, d’abord vis à vis des non chrétiens, et après une courte période faute de combattants, merci la croisade des albigeois, la renaissance et la lutte contre ceux qui remettent en cause les dogmes de l’église, et bien sûr les protestants ce qui amènera aux guerres de religions.
                          Depuis la IIème république il n’y a plus de persécutions religieuses. sous la république,
                           
                          10 ans troublés et uniques contre des siècles , alors quel est le pire des deux ?


                        • gordon71 gordon71 20 mai 2013 10:05

                          ah oui combien.... ?



                          un exemple au moins de ces fameuses bibliothèques disparues.....SVP.....

                        • gordon71 gordon71 20 mai 2013 11:53

                          marion sigaut remet les pendules à lheure sur les mythes et les fabuleuses éxagérations des horreurs de linquisition




                        • viva 17 mai 2013 21:44

                          La fin de la monarchie c’est l’abandon des privilèges. Il n’y a pas grand monde qui est prêt à revenir en arrière à ce point là. 


                          La causes des problèmes actuels est justement la volonté d’une minorité qui veut tout contrôler et s’enrichir à l’infini sur le dos de ceux qui travaillent dur.

                          Bref, le servage, les privilèges, l’exploitation sont une fois de plus à éradiquer, il ne va pas se trouver grand monde pour redonner tout cela à la noblesse.

                          Ceux qui tiennent au retour du roi, ferait bien de se faire discret, si tout cela fini mal, il pourrait bien il y avoir pour eux aussi des places dans les charettes conduisant les puissants à l’échafaud.

                          Faut, pas déconner, si ces gens là s’en sortent même en se tenant carreau, ils pourront déjà se considérer comme chanceux. 

                          Tout va mal et cela va mal finir d’une façon que personne ne peux imaginer même si l’on voit bien que quelque chose va se produire. On l’attend du coté de la dissidence, mais dans la réalité les évènements graves n’arrivent jamais par la ou l’attend. 

                          • gordon71 gordon71 17 mai 2013 22:03

                            La fin de la monarchie c’est l’abandon des privilèges


                            c’est de l’humour je suppose, 
                            vous croyez vraiment ce que vous écrivez ? 



                            il y avoir pour eux aussi des places dans les charettes..... 

                            la démocratie par la charette, on connait on a déjà donné 
                            pour les nantais c’était en barque et en famille 
                            merci la république

                          • Pie 3,14 18 mai 2013 01:07

                            L’Alliance Royale Nord- Pas-De-Calais entre en dissidence.

                             

                            Oh, putain, c’est de l’info !!!

                             

                            Attention, pas de révolution ni d’insurrection mais de la dissidence.

                             

                            Tremble minable petite République française, l’Alliance Royale entre en dissidence.

                             

                            Grotesque !


                            • Le chien qui danse 19 mai 2013 10:09

                              +1 Une dissidence de droit divin eux... grotesque grotesque, je dirais même grotesque !



                            • epicure 19 mai 2013 16:22

                              Déjà leurs propositions sont antidémocratiques leur soit disant démocratie équitable rompt avec la seule équité démocratique : un citoyen, une voix. Leur système donne une importance instituée à des groupes minoritaires.
                              Donc en fait contrairement à leur affirmation la liberté n’est aps une valeur monarchique, puisque la liberté c’est le contriare de la logique royaliste d’"enfermer les personnes dans des rôles. ENfin on pu voir avec l’esclavage, les persécutions religieuses comment la liberté était une valeur monarchique.
                              De même le respect de la personne hulmaine n’a ajmais été le fondement de la monarchie : esclavage, pratique de la torture même publique, enfermeent forcé de femme à vie dans des couvent parce que femmes, impôts pour les pauvres mais pas pour les riches privilégiés, réduction des individus à un rôle sociétal, etc..., Voilà la dignité de la personne humaine sous la monarchie pendant des siècles.

                              Pour l’unité la république a instauré l’égalité des droits sur tout le territoire et la laïcité, l’égalité des sexes, une culture universaliste etc... tout ce que n’a pas fait la monarchie qui ne coiçoit en fait qu’une société clivée par les différences. Les monarchistes confondent soumission à la transcendance royale, et l’unité réelle du pays qui repose sur l’égalité, l’universalité des citoyens.

                              Le plus rigolo c’est que pour se démarquer du vrai héritage monarchique : le légitimisme, l’alliance royale fait appel à des concepts républicains pour donner une bonne image à la monarchie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Roycos62

Roycos62
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès