• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dominique Strauss-Kahn sera-t-il le prochain Président de la République (...)

Dominique Strauss-Kahn sera-t-il le prochain Président de la République française ?

Peut-on être à la fois au four et au moulin ? Dominique Strauss-Kahn va devoir s’accrocher s’il veut être porté par la vague élyséenne. Tout est encore permis, mais rien n’est évident pour lui.

Les analystes politiques ne sont pas plus aptes que madame Soleil à prévoir l’avenir. Et pourtant…
 
 
Un directeur du FMI élu Président ?
 
Le directeur général du FMI a démissionné presque quatre ans après sa nomination à Washington. Docteur en science économique et diplômé de sciences politiques, il avait été auparavant Ministre de l’Économie dans son pays. Deux mois et demi après sa démission du FMI, il est élu Président de la République dès le premier tour avec 50,1% pour cinq ans. Il est réélu cinq années plus tard.
 
Non ! Ce n’est pas de la politique fiction. Il ne s’agit pas de Dominique Strauss-Kahn, l’actuel directeur général du FMI, mais de Horst Köhler, actuel Président de la République fédérale d’Allemagne élu le 23 mai 2004 pour cinq ans et réélu le 23 mai 2009, qui avait occupé le même poste quelques années avant DSK.
 
Ce clin d’œil montre que ce haut poste de l’économie mondiale (qui a rang de chef d’État) peut mener à tout, même à atteindre la plus haute magistrature de son pays (pour l’Allemagne à titre très honorifique).
 
Mais revenons à Dominique Strauss-Kahn et à sa possible candidature à l’élection présidentielle de 2012.
 
 
Des sondages élogieux
 
Depuis juillet 2009, le personnage jouit d’une très forte popularité auprès des Français et en début novembre 2009, on le donnait même gagnant dans un second tour face à Nicolas Sarkozy (les sondages dans leur intégralité sont téléchargeables ici et ).
 
On a beau critiquer ou aduler les sondages, ce sont eux qui rendent une candidature à l’Élysée "naturelle" ou pas. Et ce n’est pas récent. Jacques Chirac s’en servait déjà en avril 1974 pour soutenir la candidature de Valéry Giscard d’Estaing, constatant que Jacques Chaban-Delmas ne tenait pas la route dans sondages face à François Mitterrand. Pour la première fois depuis le début de la République, démentant d’éminents politologues (comme Alain Duhamel), la candidature de Ségolène Royal fut montée en mayonnaise par un effet médiatique persistant et des sondages qui tournaient en boucle.
 
Les médias étant ce qu’ils sont, ils voient donc aujourd’hui en Dominique Strauss-Kahn le seul adversaire sérieux de Nicolas Sarkozy. En fait, il aurait dû déjà l’être au printemps 2007 s’il l’avait… vraiment voulu.
 
 
Le trop plein
 
Retournons quelques mois en arrière. En 2007, François Hollande, premier secrétaire du Parti socialiste, fait tout pour retarder le congrès de sa succession. Il fallut attendre un an et demi et une querelle byzantine incroyable à Reims pour qu’il quittât la direction.
 
En 2007, Ségolène Royal croyait encore en ses chances pour 2012, se disant la seule socialiste de l’histoire à avoir recueilli le 6 mai 2007 autant de suffrages : 16 790 440 voix (sauf qu’avec la croissance démographique, c’était encore insuffisant pour battre Nicolas Sarkozy).
 
En 2008, l’année du congrès si prometteur, c’était celle de Bertrand Delanoë. Le maire de Paris avait pour ambition de diriger son parti pour le mener ensuite à l’élection présidentielle. Son échec au congrès de Reims a mis rapidement un terme à cette ambition.
 
Dans la balance, il ne reste donc plus que Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn. On pourrait évidemment imaginer une candidature de Martine Aubry qui, depuis quelques semaines, gagne des points dans les sondages (10% de plus que Ségolène Royal quand même), mais si elle sait rassembler sur sa gauche, elle aurait beaucoup de difficulté à communiquer sur son refus d’alliance avec le MoDem tout en ayant des adjoints MoDem à sa mairie de Lille. Et puis, un joker, François Hollande, qui croit malgré sa très faible notoriété qu’il serait l’homme providentiel du PS.
 
Laurent Fabius ? Il y a renoncé, je crois, assez clairement, admettant qu’il n’était actuellement plus en position d’être candidat, ce qui, de sa part, est une position honnête et lucide pas forcément facile à admettre. Et la nouvelle génération ? oui, mais qui ? Vincent Peillon, Manuel Valls, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Gérard Collomb… ou même Hubert Védrine si l’on tient compte des noms de domaine réservés sur Internet ? Là aussi, le trop plein fabrique le vide.
 
Dominique Strauss-Kahn va donc probablement, dans les mois qui vont venir, bénéficier d’une image très positive qui ne sera jamais altérée : ni par les régionales, ni par les aléas de la vie politique ordinaire. Il est au-dessus, ailleurs, absent tout en surplombant.
 
Il va faire l’homme providentiel incontournable. Raymond Barre à partir de 1984 qui devenait de plus en plus évident qu’il aurait été le seul à battre François Mitterrand en 1988. Jacques Delors en 1995, le seul à battre… Édouard Balladur. Ou encore ce Lionel Jospin de 2002, sûr de lui, de son bilan, de son intelligence, en avance dans les sondages sur son concurrent Jacques Chirac.
 
 
Attentisme contreproductif
 
Oui, mais. Le problème de Dominique Strauss-Kahn, c’est que c’est un dilettante. Un dilettante politique dans les faits. Peut-être par peur de tuer, par fidélité à son parti, par absence de stratégie claire. Mais dilettante.
 
Dominique Strauss-Kahn était, dès 1997, le dauphin potentiel de Lionel Jospin, avec une rivale, Martine Aubry (désormais alliée depuis un an). Le probable Premier Ministre d’un Lionel Jospin Président en 2002. Son éviction du gouvernement le 2 novembre 1999 pour cause d’affaire MNEF a un peu terni l’héritier naturel.
 
Et à ce titre, Dominique Strauss-Kahn a été un excellent porte-parole dans les soirées électorales. Refusant toute abstention et choquée même de l’attitude de Lionel Jospin, il fit appel sur les plateaux de télévision dès le soir du 21 avril 2002 à voter Jacques Chirac contre Jean-Marie Le Pen (rappelons que Lionel Jospin, prisonnier d’un ego vexé, s’est abstenu).
 
Mais il aurait dû aller plus loin, d’autant plus que Lionel Jospin avait annoncé clairement la couleur de son abandon. Dominique Strauss-Kahn aurait dû tout de suite relever le poing et annoncer qu’il voulait prendre la suite. Il y aurait eu parmi les éléphants beaucoup de bousculement, mais il les aurait pris de vitesse et aurait pu poursuivre avec la bataille des élections législatives de juin 2002 que François Hollande a donc dû mener. À l’époque, Ségolène Royal n’avait pas encore été "fabriquée". En revanche, les ambitions présidentielles de Nicolas Sarkozy étaient désormais très claires.
 
Cinq années pour préparer une candidature à l’Élysée, ce n’était pas de trop. Je rappelle quand même le nombre d’années qu’il a fallu à chaque Président de la République pour être élu à partir de l’expression publique de son ambition présidentielle :
- Charles De Gaulle : 12 ans (c’est un peu spécial, car collège électoral réduit).
- Georges Pompidou : 7 ans.
- Valéry Giscard d’Estaing : 12 ans.
- François Mitterrand : 16 ans.
- Jacques Chirac : 19 ans.
- Nicolas Sarkozy : 5 ans.
 
Le système politique français laisse peu de chance à des éventuels Barack Obama de venir en irruption dans le débat présidentiel.
 
En prenant date en 2002, Dominique Strauss-Kahn aurait pu construire une opposition solide sans problème de leadership. Il n’a pas osé. Il n’a peut-être pas voulu ? Il pensait que le succès était dans une guerre de lenteur. Que l’éléphant qui se déclarerait le premier allait perdre. Finalement, aucun éléphant ne partit et c’est Ségolène Royal qui gagna sans trop de suspens la primaire socialiste du 16 novembre 2006.
 
Dominique Strauss-Kahn avait pourtant rassemblé Michel Rocard, Lionel Jospin, Robert Badinter etc. mais n’était rien au regard des sondages. Et il avait osé se revendiquer ouvertement de la social-démocratie, rompant avec les dogmes de façade du socialisme français de l’époque Guy Mollet-François Mitterrand.
 
Au second tour du 6 mai 2007, nouvel échec des socialistes, là aussi Dominique Strauss-Kahn avait un beau discours sur les plateaux de télévision sur un PS à reconstruire. On avait même l’impression que cette fois-ci, débridé par l’échec de Ségolène Royal, il allait enfin donner de la voix. Finalement, non. Ni ce soir-là. Ni les mois qui suivirent. Car pendant ce temps, il se préparait à devenir le directeur général du Fonds monétaire international (nommé le 28 septembre 2007, en fonction le 1er novembre 2007 pour cinq ans).
 
 
Démocratie sociale et social-démocratie
 
Bien que d’origines "jospino-mitterrandistes", Dominique Strauss-Kahn reprend la tradition de la deuxième gauche, celle "moderne" de Michel Rocard et de Jacques Delors qui se veut réaliste et pas utopique.
 
Concrètement, son positionnement social-démocrate aurait dû être une aubaine pour la candidature centriste de François Bayrou. L’idée de ce dernier aurait été de faire éclater le PS et de récupérer la branche strauss-kahnienne.
 
Mais cette branche-là, en fait, depuis deux ans, n’existe plus vraiment. Ses amis sont partis dans des courants très différents, mais on peut penser que les sondages les aideraient à retrouver leur ancienne loyauté.
 
 
Et les électeurs dans tout ça ?
 
En quittant la scène nationale, il est peu probable que Dominique Strauss-Kahn puisse gagner une élection présidentielle. Car cette élection se gagne par la rencontre avec les électeurs. Jacques Chirac avait bien compris en 1994, à l’époque où l’on donnait Édouard Balladur élu presque dès le premier tour. Or, Dominique Strauss-Kahn, selon une remarque d’un journaliste, préférerait la fréquentation des chefs d’État et des grands patrons à la rencontre des ouvriers, des employés, des électeurs de son pays.
 
S’il est aussi haut dans les sondages, c’est surtout parce qu’il représente une position modérée, raisonnable, acceptable par beaucoup de monde, y compris des personnes qui ne sont pas dans le même "camp" que lui. Mais lorsqu’il s’agira de mettre le bulletin dans l’urne, l’expérience a montré que cette cohorte de sympathisants regagnent leur "camp" sans se préoccuper de la sympathie qu’ils peuvent avoir pour la personnalité. La forte popularité d’une Simone Veil et même d’un Raymond Barre n’a jamais pu se traduire en victoire électorale. Cette mésaventure aurait sans doute eu lieu en cas de candidature de Jacques Delors en 1995 (Lionel Jospin y avait finalement terminé en tête du premier tour alors qu’était sérieusement envisagé un duel au second tour entre Jacques Chirac et Édouard Balladur).
 
 
Une primaire retardée, le scénario catastrophe bis
 
Le principe d’une nouvelle primaire pour désigner le candidat socialiste de 2012 devient déterminant dans l’attitude de Dominique Strauss-Kahn. Il a tout intérêt à ce que la primaire se déroule le plus tard possible, c’est-à-dire comme pour la précédente, vers l’automne 2011. Son mandat au FMI aurait été largement entamé et sa démission ne serait pas synonyme d’abandon après quatre ans de mandat (comme Horst Köhler). Martine Aubry, première secrétaire du PS, a, elle aussi, tout intérêt à retarder le plus possible cette primaire afin de conserver sa fragile autorité au sein du PS. Seule Ségolène Royal aurait intérêt à organiser une primaire le plus tôt possible afin de mobiliser ses troupes de militants.
 
D’un point de vue tactique, Ségolène Royal a évidemment raison. La primaire de 2006 avait considérablement plombé les soutiens de la candidates socialistes qui ne lui étaient pas favorables initialement (tout le monde n’est pas Barack Obama qui a réussi à rassembler les électeurs d’Hillary Clinton).
 
Pour devenir un candidat crédible et reconnu par les siens, il aurait fallu organiser cette primaire dès 2008, au même moment que le congrès de Reims, or, tous les responsables socialistes étaient d’accord au contraire sur ce seul point : ne pas désigner le futur candidat. 2012 risque donc de renouveler 2007 de façon assez prévisible.
 
Ni Nicolas Sarkozy ni François Bayrou n’ont cet handicap de légitimité à se présenter. Et à être reconnus comme candidats "naturels". Ni Ségolène Royal bien sûr.
 
 
Que manque-t-il à Dominique Strauss-Kahn ?
 
Si sa crédibilité politique et sa crédibilité économique ne sont pas en cause, la question de la crédibilité électorale de Dominique Strauss-Kahn reste entière. Comment bâtir un mouvement électoral suffisamment puissant dans chaque commune, dans chaque canton si le candidat est en permanence à l’étranger ?
 
Il aurait à répondre à ce slogan relativement destructeur : "candidat de l’étranger" ou à se justifier de son opposition à Nicolas Sarkozy dont les relations restent équivoques (des rumeurs en faisaient même son Premier Ministre en 2009).
 
Il va devoir ménager la chèvre (ses fonctions actuelles) et le chou (une hypothétique élection à l’Élysée).
 
En refusant de se consacrer totalement à sa candidature à l’élection présidentielle, Dominique Strauss-Kahn, comme il en a maintenant l’habitude, risquerait d’hypothéquer ses dernières chances pourtant réelles (il aura 63 ans le 25 avril 2012).
 
 
Une perspective de candidature somme toute peu envisageable
 
Le scénario de sa candidature paraît donc bien compromis en raison du double saut d’obstacles : la primaire socialiste et l’élection elle-même. Pourrait-il ne pas démissionner du FMI en étant candidat à la primaire ? Et s’il démissionnait du FMI et qu’il perdait la primaire, il aurait "tout" perdu ? Pourrait-il être candidat sans diriger son parti, ce qui avait été le grand handicap de Ségolène Royal en 2007 ?
 
Il serait en fait tenté d’imaginer le scénario des Verts de 2002 (Alain Lipietz désigné en primaire puis y renonçant au profit de Noël Mamère). Ne pas participer à la primaire, favoriser alors la candidature-cheval de Troie de Martine Aubry et meilleur dans les sondages, la remplacer dans les derniers mois de la campagne.
 
Ce scénario de candidature "servie sur plateau d’argent" aurait l’avantage de rester au FMI et de ne prendre aucun risque ni personnel ni politique, mais c’est sans doute ne pas comprendre qu’une fois le candidat du PS choisi et investi par la base, celui-ci serait convaincu qu’il serait le meilleur (puisqu’il aurait gagné la primaire), et c’est pourquoi en 2007, Ségolène Royal n’avait aucune raison de céder le pas à un Michel Rocard tellement hors du temps que sa proposition était peut-être à comprendre dans un répertoire comique.
 
L’autre scénario, sans doute le plus dangereux pour Nicolas Sarkozy, ce serait que François Bayrou et Dominique Strauss-Kahn se mettent d’accord avant le premier tour pour présenter un projet politique commun, l’un candidat à l’Élysée, l’autre à Matignon. Mais seraient-ils capables de s’entendre ? et qui devrait quitter son parti d’origine ?
 
 
DSK delenda est
 
Dans cette perspective, même si elle a actuellement des sondages plutôt médiocres, Ségolène Royal a sans problème sa crédibilité de candidate (elle l’a été et a fait un score loin d’être ridicule en comparaison avec le Lionel Jospin de 2002), ce qui est un avantage sur ses concurrents socialistes.
 
Et le Président de la République Nicolas Sarkozy pourrait alors envisager sa possible réélection avec une assez grande sérénité.
 
À moins que…
 
 
Aussi sur le blog.
 
Sylvain Rakotoarison (22 décembre 2009)
 
 
Pour aller plus loin :
 
Sondages sur DSK à télécharger (novembre 2009).
 
Sondage sur DSK à télécharger (décembre 2009).
 
Y a-t-il encore un strauss-kahnien ?
 
Pluralité dissonante.
 
Zoom sur le PS.
 
 
 

Documents joints à cet article

Dominique Strauss-Kahn sera-t-il le prochain Président de la République française ? Dominique Strauss-Kahn sera-t-il le prochain Président de la République française ?

Moyenne des avis sur cet article :  1.99/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 22 décembre 2009 10:14

    Bonne analyse, j’en partage largement le contenu.

    L’histoire de Dominique Strauss-Khan est celle d’un homme qui au dernier moment, hésite à franchir le rubicon. Or, pour être président de la république en France, il faut savoir oser. Déjà en 2007, il aurait pu faire élire Bayrou et s’assurer une place de premier ministre. Il a préféré a sureté d’un poste prestigieux.
    La combat pour ce poste est sans pitié ; pour l’avoir, il faut vraiment le vouloir. Les Sarkozy, Bayrou et Royal ont cet appétit, qu’ils mettent au service d’une vision spécifique du pays et de la société. DSK ne l’a pas, pas un livre prospectif, pas un discours de rupture ; il suffit de se souvenir de sa campagne pour les primaires de 2006.

    Le parallèle avec Bayrou est intéressant : par son caractère et sa vision de la société, Bayrou ferait un excellent président et un très mauvais premier ministre ; DSK c’est exactement l’inverse.


    • denis84 22 décembre 2009 10:44

      Pour le pays,surtout dans l’état ou il sera en 2012,c’est vrai qu’un « ticket » Bayrou président-Strausskahn premier ministre serait sans doute ce qui pourrait arriver de mieux.
      L’alliance réfléchie entre un catho européiste et un juif plutot atlantiste,entre un lettré et un économiste,entre un « rural » et un « mondain »,entre un socialiste « de droite » et un démocrate-chrétien « de gauche ».
      Le reve Giscardien de « 2 français sur 3 » se réaliserait,avec un pays allant enfin de l’avant sans laisser personne au bord de la route.
      Malheureusement ,ce n’est qu’un rève............................................................
      Sauf s’ils ont tous les 2 les couilles de faire,ce qui serait vraiment novateur en politique,passer l’interet du pays avant leur « gloriole perso ».
      Puissent ils me lire !!!!!!!!!!!


    • denis84 22 décembre 2009 10:50

      ET à part une révolution,que proposez vous ?


    • non666 non666 22 décembre 2009 13:11

      Je vois que les amis de la Trilatérale nous propose deja un scenario alternatif « attenué » au retour de DSK.

      Un Ticket Bayrou/DSK , rien que ça ....

      Un provincial « bien de chez nous » mais membre de la Trilaterale (http://www.conspiracyarchive.com/NWO/Trilateral_Members.htm ) allié au representant legal du lobby sioniste doublé d’un defenseur d’institutions financieres internationnales « independantes » des peuples.
      Quel bel attelage !

      Qui fera l’Homme et qui se fera defoncer le FILLON ?....ou le fion je ne sais plus !
      Chacun prefere evidemment un attelage ou il sera le patron mais je ne suis pas sur que DSK a interet a pactiser avec les tiedes de la mondialisation.
      D’ailleurs ses commanditaires n’en ont pas fait le souhait que je sache.
      Dans tous les medias, Bouyghes, Dassault, Lagardere, Weil , Beterlsmann et tutti quanti vendent du retour de DSK....pas du duo de faisan.
      Bayrou fait toujours l’objet d’une campagne de ringardisation ce qui signifie tres clairement qu’il n’est pas convié a la fete.
      Or depuis 20 ans c’est bel et bien le choix des medias qui s’est toujours imposé.


    • Gavroche Gavroche 22 décembre 2009 18:57

      @non666 : voila un post lucide, concis, entier. Bravo


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 décembre 2009 10:23

      @ Voltaire :


       Vous me rappelez un peu ces gens qui jouent « les voisins du 17 ». Tout est bon... avec Bayrou. J’ai plutôt l’impression que Villepin va venir, au moment opportun, rallier tout le centre large et consensuel qui devrati bien être l’alternative à Sarko, puisque la gauche n’existe pas.

      On verra bien... DSK, trop de choses en lui rappellent sarkozy pour qu’il passe bien la rampe si on se ligue contre le Président... et si on ne ligue pas contre lui, un peu futile de chercher qui sera l’autre candidat.


      Pierre JC Allard

    • Pyrathome pyralene 22 décembre 2009 12:56

      Tapie volant.....et pourquoi pas Marc Dutrou pendant tu y es....pauvre Tall !


    • Shaytan666 Shaytan666 22 décembre 2009 17:38

      Nous avons donc regardé la même émission mais il a également dit qu’il se présenterait si Bayrou se présentait.  smiley


    • Reinette Reinette 22 décembre 2009 18:18


      Chirac !
      Sarkozy !
      Tapie ?!

      de mieux en mieux, l’Afrance


    • Reinette Reinette 22 décembre 2009 18:23


      m’étonnerais que Martine se laisse doubler par Dodo

      ça va être saignant au PS pour les primaires


    • ASINUS 22 décembre 2009 11:39

      ben voila on me promet Strauss-kahn déja je suis limite ko et bourre-pif me finis
      au B Tapie yep la peste ou le cholera me faut un verre moi et bien tassé.


      • MICHEL GERMAIN jacques Roux 27 décembre 2009 21:14

        Et Sophie, vous y avez pensé à Sophie... ? Excusez moi, ceci est un message personnel. Je cherchais un post bien conventionnel avec un maximum d’intervenants pour placer mon mot d’amour. De désir également ; enfin les deux vont ensemble dans ce cas. Quelque chose qui brille un peu dans l’ennui...
        Bonne soirée chers électeurs. 


      • Blé 22 décembre 2009 11:45

        D S K navigue essentiellement dans les sphères de la finance et de son réseau international. Je doute très sérieusement qu’il soit capable de faire passer les intérêts des français avant les intérêts des transnationales et des banques françaises.

        Qui ignore aujourd’hui que ce sont les banques qui gouvernent les gouvernements ?

        Si D S K est élu il finira le travail de Sarko non par mauvaise volonté mais parce qu’il ne pourra pas faire autrement. Sauf si le peuple se fâche vraiment et arrête cette spirale d’économie qui repose uniquement sur l’intérêt des rentiers et de ceux qui héritent des grandes fortunes, personne actuellement ne prendra le risque de faire autrement que ce qu’impose la mondialisation.


        • non667 22 décembre 2009 17:15

          à blé

          qui ignore aujourd’hui que ce sont les banques qui gouvernent les gouvernements ?
           «   » choisissent/gouvernent "


        • Gabriel Gabriel 22 décembre 2009 11:59

          Prenez une moitié de Chirac, mélangez la avec un tiers de Sarkozy et complétez avec les sbires du CAC 40 et vous obtenez D S K. En effet belle alternatif ! Autant se torcher le cul avec son bulletin de vote. Finalement on aurait rien compris !....


          • ELCHETORIX 22 décembre 2009 12:43

            Bonjour l’auteur ,
            votre article démontre que la campagne pour les élections présidentielles de notre pays est commencée .Pourtant , l’élection d’un président ne sert à rien , puisque le vrai pouvoir est ailleurs , les directives de la commission Européenne sont appliquées à 80% , donc l’assemblée nationale ne sert plus à rien , comme le président , sauf que son rôle actuel est de servir l’ultra-libéralisme , donc la finance et le mondialisme qui ne fonctionnent pas pour le bien du peuple .
            Comme les opposants au sommet de Copenhague le clamaient , il faut changer le système ultra - libéral , capitaliste pollueur et accentuant la misère et l’insécurité des peuples .
            DSK , n’est que le représentant de ces prédateurs capitalistes et oligarchiques qui accaparent la plupart des richesses produites .
            Une des solutions serait l’abstention massive lors des prochaines élections , que ce soit pour les régionales ou les présidentielles .
            Cordialement .
            RA .


            • perlseb 22 décembre 2009 14:16

              Ceux qui veulent un président, c’est ceux qui aiment se rabaisser, qui aiment lire la presse people.

              Effectivement, un président ça ne sert à rien, la démocratie représentative n’est qu’une oligarchie déguisée où l’on réduit le nombre de personnes à acheter (bien commode quand on ne veut pas dilapider une fortune dans la corruption).


            • no_move no_move 22 décembre 2009 22:33

              "Une des solutions serait l’abstention massive lors des prochaines élections , que ce soit pour les régionales ou les présidentielles .« 

              Pour que cela se passe il faudrait un spot publicitaire sur les 6 chaines diffusés 24H/24 disant »abstenez-vous !"

              donc....


            • ELCHETORIX 22 décembre 2009 23:20

              @ no move , il n’y a pas besoin de spots télévisés , rien que du bon sens ; est-ce que les politiques de quelque bord que ce soit ont amélioré le sort du plus grand nombre  ? non , d’ailleurs ce ne sont pas eux qui décident de ’l’économie" , ce sont les banquiers et la haute finance , les institutions politiques ne sont qu’un paravent , donc , dans un premier temps il est inutile de voter pour des gens qui ne pensent qu’à leur carrière , donc qu’ils mentent et , au lieu de faire une révolution qui serait légitime tant les conditions de vie du plus grand nombre deviennent insupportables , un acte de mépris ou de refus de nous faire représenter par ces gens-là serait déjà un avertissement pour cette démocratie de façade .
              Car , bien sûr , pour que le monde aille mieux il faut changer ce système capitaliste destructeur des sociétés et leurs environnements par un système plus humaniste et plus solidaire .
              Cordialement .
              RA .


            • MICHEL GERMAIN jacques Roux 27 décembre 2009 21:31

              Mince, je me suis fait avoir. J’étais bien trop sûr de moi et pensais entrer sur cet article pour passer un message perso à ma maitresse et me voila entrain de vous dire qu’il faut voter. Bien sur, pas pour les candidats officiels mais pour la personne qui vous plait le mieux. Pourquoi ? Tout simplement pour ne pas laisser croire que le peuple abandonne le scrutin aux seuls « politisés » tout en montrant bien qu’aucun ne lui convient.
              Ne pensez vous pas que 25 millions de votes dits « nuls » seraient plus puissants qu’autant de dits « pêcheurs à la ligne » ? Quel signe !
              Aux dernières par exemple j’ai voté Jacques Roux (car ainsi point je ne me nomme) et Louise Michel. Il me semble avoir voté A.Camus aussi à une quelconque régionale...la gueule des dépouilleurs de scrutin, un régal...Alors 25 millions de « Georgette » ,« Saint-Exupéry », « Marcel mon amour » ou « Merde à celui qui le lit » vous imaginez un brin ?!
              Mais tous craquent dans l’isoloir et finissent par glisser le nom de leur geôlier...Non ? 


            • Reinette Reinette 28 décembre 2009 01:29

              Jacques Roux


              la première fois, j’ai écris : bonnet-blanc/blanc-bonnet ( j’étais encore timide à l’époque)

              la 2e : Louise Ackermann, écrivain/poète


              nous avons le choix : Dagobert, Astérix, etc....


              aux prochaines mon choix est fait : Yolande Moreau


            • MICHEL GERMAIN jacques Roux 28 décembre 2009 08:08

              Cher, Chère reinette,

              Nous serons donc deux. la prochaine fois pour moi, ce sera Olympe de Gouges...


            • Reinette Reinette 28 décembre 2009 12:06


              Cher Jacques

              finalement, les prochaines élections vont encore être une grosse fumisterie, ni votre candidate, ni ma mienne ne sera élue


              le prochain président élu en 2012 c’est ce gros feignant !
              http://photos.linternaute.com/photo/1180668/1296609460/702/la-sieste/


            • Hadrien Hadrien 22 décembre 2009 12:44

              Tiens je l’avais oublié celui-là. Quelques sondages bien placés et le revoilà de nouveau en haut de l’affiche. La vie est bien faite.


              • Pyrathome pyralene 22 décembre 2009 12:53

                Se faire élire président de la république......mais pourquoi faire ? smiley


                • Daniel Roux Daniel Roux 22 décembre 2009 12:54

                  Personnellement, j’en ai assez des hommes providentiels et charismatiques promus aux plus hautes fonctions. Quels rapports le charisme peut-il avoir à faire avec le sens de l’intérêt général.

                  Qu’est ce d’ailleurs que le charisme à l’heure de la télévision, de la fabrique d’images, du « storytelling » ? L’habillage trompeur d’un produit fabriqué pour l’occasion.

                  Résultat, c’est la cata. Nous avons eu Reagan et Bush fils, qui ont mené le monde occidental à la faillite et à la décadence. Et chez nous, Chirac élu et réelu pendant 40 ans sans n’avoir jamais rien fait de positif. Quant à Sarkozy, l’histoire le jugera mais je crains bien qu’il soit du même acabit que Bush fils, et le pire en France depuis la fin de la guerre.

                  Dsk ? Aucune chance depuis son coming-out religieux. Et qui voterait pour un homme avec une telle réputation (cf aux affaires et aux témoignages publics) d’obsédé sexuel prêt à tout.

                  Pour rendre un peu de logique à tout cela et éviter les manipulations, il serait plus simple que le candidat unique du PS soit le secrétaire général en poste.

                  Mais, ce qui est encore plus important, il faudrait limiter les candidatures et exiger un pré-requis du genre : avoir été président de région, ou premier ministre, enfin avoir exercé des responsabilités politiques visibles et conséquentes auxquelles les citoyens pourraient se référer avant de prendre leur décision.

                  Cela diminuerait les risques que les dirigeants de multinationales et leurs actionnaires nous imposent un candidat marionnette au moyen de sondages manipulés conjugués à leur puissance médiatique, si vous voyez ce que je veux dire.


                  • Yohan Yohan 22 décembre 2009 12:59

                    Le prochain Président le sera par défaut. Pas d’homme de qualité en vue, le désert total.


                    • Harmonie 22 décembre 2009 13:47

                      Tout à fait d’accord avec vous !


                    • wesson wesson 22 décembre 2009 16:48

                      Bonjour Yohan,

                      « Le prochain Président le sera par défaut. Pas d’homme de qualité en vue, le désert total. »

                      meuuuh non, mon ami, ne vous découragez pas ! M. Sarkozy sera encore là en 2012, c’est vous dire si question homme de qualité, nous serons servi ! C’est bien votre homme à vous non ? Vous vous rappelez, heureusement qu’on l’a eu à la place de sainte Ségolène ...

                      Ou alors il faut élire Mickey. Depuis que j’ai abandonné la lecture de bakhounine au profit de celle de la souris américaine, je trouve Mickey fort intéressant et tout à fait crédible en homme providentiel de la droite !


                    • LeGus LeGus 22 décembre 2009 18:14

                      Vous confondez avec Oncle Picsou.

                      Mouarf.


                    • Yohan Yohan 22 décembre 2009 19:26

                      ah non, moi j’avais voté Bayrou, par défaut aussi.


                    • vero87 22 décembre 2009 13:56

                      je pense que DSK a été mis à l’abri par son ami sarkosy ... je dis bien son ami et je dis bien à l’abri, loin de toutes querelles politiciennes de bas étages , il est assigné à une tache bien plus « noble » !..... il est de certains personnages qui vivent aussi bien sur un bord ou sur l’autre , peu importe quand on est du meme clan .....

                       la droite sera laminée par les resultats économiques désastreux, la catastrophe sociale à tous les étages et les socialistes de toute facon incapables de presenter un (e) candidat(e) faisant l’unanimité......et bien peu crédibles....

                      et là se passera un coup tres fort : DSK reviendra en sauveur qq mois avant la présidentielle et ce candidat ( au demeurant tres fort économiste et financier) , soutenu d’un coté-ouvertement- et de l’autre-en sous-main- sera l’homme providentiel du moment pour prendre les choses en main et rassurer devant la déroute ..... surement bien engagée en 2012 !! ................rassurer car .... socialiste tout de meme ! mais completement en phase avec la finance qui mène le monde !
                      quant à bayrou ... il n’aura qu’à bien se tenir s’il veut une petite miette !


                      • Shaytan666 Shaytan666 22 décembre 2009 17:43

                        Vous avez tout compris, c’est en effet ainsi que cela va se passer.
                        DSK (avec un salaire supérieure à celui d’Obama) au FMI, mis là par Sarko et en réserve au cas où !


                      • miwari miwari 22 décembre 2009 14:07

                        DSK ce n’est pas ce mec qui a dit "il n’y a pas un jour ou je ne me lève sans me poser la question : qu’est-ce que je pourrais faire pour aider Israël" ?

                        Que quelqu’un qui se déclare français ai ce genre de réflexion ne peut être ni un bon président ni un bon premier ministre pour la France.

                        On a assez donné, place maintenant a des gens qui pensent d’abord à la France avant de penser a un autre pays, vous ne croyez pas ?


                        • baska 22 décembre 2009 14:38

                          DSK ce n’est pas ce mec qui a dit « il n’y a pas un jour ou je ne me lève sans me poser la question : qu’est-ce que je pourrais faire pour aider Israël » ?
                          Avant de poursuivre : « je considère que tout juif dans la diaspora, et donc de France, doit partout où il peut apporter son aide à israel. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques ..... En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’israel ».
                          Est-il normal qu’un homme qui dit ouvertement être au service d’une entité étrangère, israel, soit placé à la tête du pays ? Non, il serait plus logique que ce personnage concourt pour le poste de premier ministre de la terre promise.


                        • JahRaph JahRaph 22 décembre 2009 15:04

                          C’est clair. Sarkozy et DSK sont 2 sionistes. Au fond, si DSK gagne les élection, cela ne changera pas grand chose par rapport à l’ancien « président » français.


                        • persea 22 décembre 2009 21:03


                          DSK et Sarközy sont 2 sionistes : EXACTEMENT !

                          Pour cette raison je n’ai pas voté Sarko, et ne voterai pas DSK.

                          D’ailleurs ça m’étonnerait vraiment qu’il veuille de ce job, il a une place plus prestigieuse et plus peinarde.



                        • ll999 27 décembre 2009 19:00

                          Il nous faut un président avec une vision pour la france et toutes ses composantes,assez du communautarisme,de la double allégeance,des commentaires à la cuckierman,on peut aimer son père et sa mère ,ou serge kralsfeld qui bien que français effectue néanmoins son szervice militaire dans les rangs des gardes frontières de l’armée israélienne.
                          La candidature de straus khan n’apportera rie à la frabce elle sera synonyme de division d’une fracture communautaire dans la droite ligne de sarkozy avec un déséquilibre en faveur d’israel,alors que notre intéret nous commande de garder une position médiane pour ne pas insulter l’avenir et garder notre prestige dans le monde musulman,et parmis la majorité des israéeliens qui sont modérés.


                        • Diva Diva 22 décembre 2009 14:54
                          Dominique Strauss-Kahn sera-t-il le prochain Président de la République française ?

                          Non !


                          • Shaytan666 Shaytan666 22 décembre 2009 17:47

                            Euh ! Madame Soleil, c’est combien pour une consultation ?
                            Et qui avez vous vu dans vote marc de café ou dans les entrailles d’un poulet ? La dame du Poitou ou le petit facteur à l’oreille cassée oups ! pardon ! au doigt cassé  smiley


                          • Diva Diva 22 décembre 2009 18:41

                            Je dis simplement qu’un individu qui se demande chaque matin ce qu’il peut faire pour la génocidaire Israël, n’a aucune chance de devenir président de la république française !

                            Et c’est une chance !


                          • Gavroche Gavroche 22 décembre 2009 19:20

                            @ Diva : Je suis d’accord avec toi, mais il te faudrait une lampe d’Aladin pour ton souhait devienne réalité.
                            Car on a là un sioniste, très copain avec sarko, avec un masque de socialiste. De quoi plaire à tout le monde dans la mesure ou il n’y a personne en face.
                            Regardes aux States : le vote entre obama et mc cain, quelle mascarade quand on sait que chacun a un conseiller sioniste. Votez pour CFR ou CFR.
                            Voter aux prochaines élections françaises sera du même ordre que de dire non au référendum sur le traité de Lisbonne.


                          • Shaytan666 Shaytan666 22 décembre 2009 19:57

                            Mais quand allez vous comprendre que la grande majorité ds gens, n’en ont rien à cirer du conflit israélo-palestinien, croire que cela tient les Français éveillé relève de la plus haute fantaisie. Ce n’est pas de savoir si le furtur Président(e) est sioniste ou pas qui les intéresse, c’est surtout de savoir combien va leur coûter leurs prochaines vacances
                            Croire que l’opinion de quelques posteurs d’AVox reflète l’opinion de la France, c’est péter plus haut que son c**


                          • Diva Diva 22 décembre 2009 20:16

                            @ Gavroche

                            D’accord avec toi, j’ai déjà écrit ici que la prochaine présidentielle française allait voir s’opposer deux sionistes patentés !

                            Et les médias sionisés à mort commencent petit à petit à formater l’esprit du peuple pour qu’il finisse par trouver cela normal !

                            Mais bon, Strauss Kahn est notoirement cupide et je l’imagine mal renoncer à ses 500 000 dollars mensuels ainsi qu’à son titre de président du FMI (et à son droit de cuissage auto pardonné), pour se contenter de la présidence française !

                            Je leur préfère à tous, pour l’heure, et parce qu’elle a refusé de se rendre au diner du crifJ, la pétillante et somptueuse Ségolène Royale !

                            Mais dans le fond je ne suis plus dupe depuis longtemps, les élections démocratiques sont un leurre, car, dans les faits, que savons nous réellement de ceux qui choisissent pour destin de nous représenter dans le monde ?


                          • nhjsenior 22 décembre 2009 15:14

                            Mais beuuuuuuurk

                            Je suppute, tu suppute, ils supputent !!!! Mais kesk’on en à f.... de ce DSK. Ce monsieur est le digne prototype de l’élite bourgeoise qui tient le pouvoir au parti socialiste.

                            Mais quel est le sombre nigaud qui peut esperer un instant que cet individu pourrait apporter un plus à la politique de la France. Je reste convaincu que Monsieur DSK appliquerait exactement les mêmes fondamentaux liberaliste que notre président actuel. La seule différence c’est sa discretion typique de la société dominante et sure d’elle.

                            Comment peut on encore croire que les partis politiques et les hommes qui les représentent soient la pour défendre les peuples qui les élisent. L’erreur la plus grave à commettre serait de supposer que nos politiciens soient des imbéciles. Que nenni ils savent parfaitement ce qu’ils font, ils défendent l’ordre établis et les puissances financières qui en retour crashent tout cet argent qui devrait revenir aux peuples.

                            J’accuse Monsieur DSK d’être un grand serviteur de cet ordre établi qui nous asservi et jettent de plus en plus de monde dans la misère. Qu’il soit la ou pas en 2012 ne changera pas grand chose à la condition humaine.

                            Mais la ou j’avoue atteiindre le paroxysme du rire proche du désespoir c’est de lire, dans une réaction, que le ticket Bayrou-DSK apporterait quelque chose. Non mais arrétez de délirer les gars, faites du sport, ou prenez une dose de LSD, lavez vous les neurones à la Javel, sortez de votre coma. Croire en DSK pour quelqu’un de gauche c’est aussi con que croire en Sarkozi pour un mec de droite, c’est avoir de la salade à la place du cerveau et prendre des vessies pour des lanternes.

                            Sur ce dormez bien sur vos oreilles avec des analyse pareilles on est sauvé de tous les périls


                            • denis84 22 décembre 2009 15:51

                              Je tiens à vous remercier pour l’amabilité de votre commentaire,et surtout pour la tolérance dont vous faites preuve à l’égard de vos contradicteurs
                              Heureusement que vous n’etes bon qu’à étaler votre lisier sur avox et ne serez jamais Président !
                              Car sinon,gare à ceux qui n’auraient pas votre intelligence et ne partageraient pas vos analyses et opinions constructiveset incontestables.
                              Avec mes remerciements renouvelés,bien le bonsoir


                            • Shaytan666 Shaytan666 22 décembre 2009 17:54

                              Ce qui est surtout con, c’est de croire qu’aujourd’hui il y aie encore un(e) seul(le) socialiste de gauche, le premier de la lignée et le pus célèbre étant bien entendu Mitterand, pas le pédo l’autre !
                              Faire une politique de gauche à la TV est très facile, en faire rue du Faubourg Saint Honoré est autre chose !


                            • nhjsenior 22 décembre 2009 15:24

                              Cher Auteur

                              Après avoir lu cet article et d’autres que vous avez commis, je me permet humblement de vous adresser cette supplique :

                              De gràce épargnez nous vos commentaires politiques. Ils sont dignes de paraitre sur tous les medias traditionnels (expresse, figaro, nouvel obs ....) que je ne lis plus justement à cause de ce type de commentaires nauséeux qui pèse, soupèse, décortique .... le néant. J’adore Agora Vox pour la liberté et l’impertinence des articles qui fleurissent ici ca et la et dénoncent le politiquement correct. Bref tout le contraire de votre analyse.

                              Merci et pardon de ma virulence mais j’aime trop Agora pour le laisser parasiter.


                              • denis84 22 décembre 2009 15:34

                                Je suis évidemment d’accord avec tous ceux qui disent que le président ne peut pas tout,qu’il n’est qu’une marionnette de la finance internationale ,etc,le problème c’est qu’il faut rester réaliste.
                                En 2012,une majorité de Français sera malgré tout encore trop « riche » pour qu’une révolution éclate.
                                Il y aura donc une élection et un (ou une) président élu (e).
                                La différence pour moi fondamentale entre un Sarkozy et un DSK (ou meme un Bayrou),c’est que ces 2 derniers disposent des capacités leur permettant d’etre des marionnettes « actives » et non « soumises »,c’est à dire capables de faire comprendre aux quelque cupides et rapaces qui précipitent l’humanité dans le mur que LEUR propre interet est de lacher un peu de lest avant que la branche sur laquelle ils sont assis ne cède.
                                A la limite,pour ceux qui souhaitent vraiment changer le systeme en provoquant une révolution ,c’est pour Sarko (s’il se représente,car Carla n’est pas trop d’accord) qu’il faudra voter,car le pays ne résistera pas à 5 ans de plus.
                                Je suis peut etre un peu reveur,mais ceux qui croient qu’une France vraiment de Gauche pourrait entrainer le monde à evoluer dans le meme sens le sont encore plus !!!!!!


                                • goc goc 22 décembre 2009 15:53

                                  @ l’auteur

                                  j’ai arrêté de lire votre « prose » digne des meilleurs feuilles de choux vichyistes depuis déjà pas mal de temps, mais là, vous lire supporter le traitre socialiste, me conforte dans l’opinion que j’ai de vous.

                                  car franchement rien que l’idée que nous français, nous puissions elire un individu dont l’obsession (non sexuelle) est de savoir chaque matin ce qu’il peut faire pour aider l’entité sioniste, et non son pays, alors qu’on est en plein débat d’identité nationale, en dit long sur l’etat de déliquescence dans lequel nous nous trouvons, et a quel point tout les mondes politiques et médiatiques sont pourri jusqu’à l’os. Et vous vous en etes le chantre voir même le « héros »


                                  • BA 22 décembre 2009 15:53

                                    Strauss-Kahn « inquiet » de l’augmentation du salaire minimum en Ukraine.

                                    Le directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn s’est dit vendredi 30 octobre dans un communiqué « inquiet » après la promulgation par le président ukrainien, Viktor Iouchtchenko, d’une loi augmentant le salaire minimum.

                                    « Une mission récente du Fonds en Ukraine a conclu que les politiques dans certains domaines, dont la nouvelle loi sur le salaire minimum, menaçaient la stabilité »
                                    du pays, a indiqué M. Strauss-Kahn. « Donc, nous sommes inquiets de la promulgation de la loi », a-t-il ajouté, une critique rare de la part du plus haut dirigeant du FMI envers un pays auquel le Fonds prête de l’argent.

                                    http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/10/30/strauss-kahn-inquiet-de-l-augmentation-du-rmi-en-ukraine_1260919_3234.html

                                    T’as raison, Dominique.

                                    Les Ukrainiens ont un salaire minimum beaucoup trop élevé.

                                    Beaucoup trop.

                                    Selon le journal L’Express, la rémunération annuelle de Dominique Strauss-Kahn en tant que directeur général du Fonds monétaire international, à Washington, est de 420 930 $ (nets d’impôt), soit 267 400 €, auxquels s’ajoute une allocation de frais de 75 350 $, soit 47 800 € (total : 315 200 €)

                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Strauss_Kahn


                                    • Furax Furax 22 décembre 2009 17:51

                                      Il faut rappeler sans cesse aux gens de gauche que la privatisation de France Telecom est le fait de Strass Kahn. Chaque suicidé doit lui être solennellement dédié.


                                    • goc goc 22 décembre 2009 15:56

                                      @ l’auteur

                                      j’ai arrêté de lire votre « prose » digne des meilleurs feuilles de choux vichyistes depuis déjà pas mal de temps, mais là, vous lire supporter le traitre socialiste, me conforte dans l’opinion que j’ai de vous.

                                      car franchement rien que l’idée que nous français, nous puissions elire un individu dont l’obsession (non sexuelle) est de savoir chaque matin ce qu’il peut faire pour aider l’entité sioniste, et non son pays, alors qu’on est en plein débat d’identité nationale, en dit long sur l’etat de déliquescence dans lequel nous nous trouvons, et a quel point tout les mondes politiques et médiatiques sont pourri jusqu’à l’os. Et vous vous en etes le chantre voir même le « héros »


                                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 22 décembre 2009 16:32

                                        Excellente analyse !
                                        J’ajoute que DSK est loin d’être un rassembleur pour une gauche toujours divisée entre un courant qui voudrait révolutionner la système capitaliste et se déclare contre toute forme de marché internationalisé, voire voudrait l’abolir dans un repli nationaliste (ou souverainiste), et une gauche plus ou moins réformiste et pro-européenne. Il pourrait le devenir s’il adoptait une pratique politique de rassemblement participatif citoyen, mais ce n’est, comme vous le dites, certainement pas sa manière de faire de la politique.

                                        D’autre part il est dans son élément politique optimal au FMI ; il n’aurait rien à gagner à prendre la place de son adversaire et néanmoins ami NS (rien ne permet, aujourd’hui, de distinguer leurs discours) , dans un cadre où il engagerait une responsabilité vite contestée à droite comme à gauche qui n’est en rien celui, honorifique justement, de Horst Köhler en Allemagne, pays dont le régime est du reste tout autre (parlementaire)

                                        Horst Köhler

                                        • R.L. 22 décembre 2009 17:21

                                          Allez un peu de respect pour les internautes !
                                          Prenez le clone (ou l’original) : Keller, l’ancien n°2 du MEDEF : même formation, mêmes idées (ultra)libérales, même volonté de détruire ce qui reste des avancées sociales (le 1er a même écrit qu’il voulait flinguer le programme du CNR).
                                          Strauss-Kahn, un socialiste ?!!!!!!!!!!!!!!
                                          A l’instar de quelques autres, c’est ce qui explique qu’il n’y a plus d’opposition dans ce pays : ils ont trahis et manipulés leurs électeurs !
                                          M. Duverger referait son manuel de sciences politiques en plaçant le clivage gauche-droite, à gauche du PS qui n’a de socialiste que le nom, comme la majorité de ses chefs en place depuis des lustres...


                                          • non667 22 décembre 2009 17:35

                                            à l’auteur
                                            D.S.K . candidat de la finance fera arriver le PS en 3° position derrière Sarko et Le pen
                                            au 2°tour bis répetitas 2002 . DSK 1°ministre de Sarko c’est pas mal pour la finance !


                                            • John Eastwood 2 John Eastwood 2 22 décembre 2009 17:39

                                              Dominique Strauss-Kahn avoue à Tribune Juive :

                                              « Se lever chaque matin en se demandant comment il pourra être utile à Israël »

                                              Dominique Strauss-Kahn déclarait dans un entretien à Passages en 1991 :

                                              « Je considère que tout Juif dans la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. Tout le monde ne pense pas la même chose dans la Communauté juive, mais je crois que c’est nécessaire. Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu’un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd’hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l’infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël. » (Propos recueillis par Emille Malet, Passages n°35, février-mars 1991).

                                              http://tolerance.over-blog.net/article-2714213.html



                                              • bek 22 décembre 2009 18:15

                                                DSK président de tous les Français !!! et pourquoi pas Lieberman ?

                                                Ok, je sors...


                                                • Shaytan666 Shaytan666 22 décembre 2009 18:24

                                                  Dieudo Président ! Dieudo Président !  smiley


                                                • bek 22 décembre 2009 18:27

                                                  Shaytan, tu crois que Diodo est capable de faire pire que les Ump-Ps-istes ???


                                                • Shaytan666 Shaytan666 22 décembre 2009 19:47

                                                  Oh ! que oui, il serait capable de donner l’ordre à un SNLE de tirer un missile balistique sur Tel-Aviv !  smiley


                                                • Keshhimef 22 décembre 2009 18:29


                                                  DSK est le candidat favori des sondeurs

                                                  Les sondages sont des usines de fabrication avec des produits destinés à peser sur a vie politique Française

                                                  Les sondages sont aussi manipulés que le sont les médias


                                                  • Krokodilo Krokodilo 22 décembre 2009 19:13

                                                    Je ne sais pas pourquoi les journalistes politiques font semblant de croire que DSK peut être un candidat de la gauche : l’homme des privatisations( rappelé par Furax plus haut), patron du FMI, donc partisan du libre-échange, de la mondialisation sans aucun frein contre les délocalisations, forcément devenu par son poste homme des réseaux des multinationales, soutien à une UE anglophone et ultra-libérale, et réputé ex-harceleur sexuel, de notoriété quasi-publique, ce qui ne lui vaudra pas les sympathies féministes,

                                                    Donc au total, un excellent candidat, oui, mais pour l’UMP !


                                                    • Juju Dredd 22 décembre 2009 19:40

                                                      « Dominique Strauss-Kahn sera-t-il le prochain Président de la République française ? »

                                                      J’espère bien que non, je préfèrerais que ce soit un gars de gauche le prochain.


                                                      • Shaytan666 Shaytan666 22 décembre 2009 19:49

                                                        Ça existent en France des gens de gauche ??????????????


                                                      • robert 22 décembre 2009 19:49

                                                        Vous avez ici les votes probables pour ce type ?
                                                        courage aux successeeurs......


                                                        • jaja jaja 22 décembre 2009 19:56

                                                          Si le capital décide qu’il est le mieux placé pour faire croire au peuple qu’il est l’homme du changement alors DSK sera élu ! Les médias à la botte des oligarques se chargeront de ses louanges du soir au matin pendant des mois.

                                                          Un tour à gauche puis un tour à droite c’est ainsi que fonctionne depuis plus d’un siècle le manège électoral... sans que rien de fondamental ne change... du moins dans un sens favorable au peuple...

                                                          Et, entre nous, si le PS était un parti de gauche il y a longtemps que DSK en aurait été viré... Lui et bien d’autres...

                                                          Quelle farce ! et pourtant ça marche encore....


                                                          • Danielle2 22 décembre 2009 20:23

                                                            apparemment les sondeurs ne vous ont pas consultés - personne ne veut DSK, pour toutes les raisons invoquées et d’autres encore.... pour moi il n’y a que ségolène.... !!!!


                                                            • poussant 26 décembre 2009 20:23

                                                              et oui Danielle2 avec ROYAL c’est la politique par la preuve !salut et fraternité !


                                                            • homosapiens homosapiens 22 décembre 2009 21:05

                                                              bof
                                                              pâsser d’un type de droite pro US, pro israel
                                                              à un type de gauche pro US, pro israel
                                                              ca devrait pas nous changer.
                                                              Et puis un ex du FMI, vu où va la france
                                                              ca peut servir pour avoir une aide non ?
                                                              Faut qu’il se trouve une people bien sexy,
                                                              une ex à Berlusconi et l’affaire est dans le sac.


                                                              • tvargentine.com lerma 22 décembre 2009 21:57

                                                                DSK se revendique comme « social-démocrate » ou si vous préférez comme un « démocrate américain »

                                                                Quand JOSPIN est venu un soir dire que son programme présidentiel n’était pas socialiste,nous avons eu LEPEN au 2eme tour.

                                                                Nous avons eu un exemple encore concret avec Soeur Ségolène Royal de la compassion social qui transforme les idées socialistes en idéale de la compassion du catholicisme social et nous avons un echec

                                                                Alors,si vous présentez DSK,je préfére aller voter encore pour Nicolas Sarkozy car son bilan est plutot positif car la crise financière que nous avons connu à pu démontrer qu’il est plus + interventioniste que les socialistes qui ont mis la France en recession en 1993

                                                                Il n’y a rien de pire qu’un social-démocrate à la DSK ou un social-libéral comme le Maire de PARIS qui n’a jamais eu d’argent pour loger les sans abris à Paris depuis son mandat de Maire

                                                                http://www.tvargentine.com



                                                                • Juju Dredd 22 décembre 2009 23:10

                                                                  « Des scientifiques et des savants du monde entier, se sont réunis pendant des mois et des mois pour dresser un constat, c’est le constat qui est accablant, le monde va à sa perte si on continue à émettre du carbone qui crée un trou dans la couche d’ozone et qui brise les équilibres de la planète. Ça c’est un constat. »
                                                                  — Nicolas Sarkozy, le 24 septembre 2009.


                                                                • Montagnais Montagnais 22 décembre 2009 22:17

                                                                  La France - ou ce qu’il en reste - se fera enfiler les plus grosses ventrues obscènes nauséabondes purulentes repoussantes monstrueuses dégoulinantes poisseuses couleuvres qu’on puisse imaginer, pour la punir de ses velléités contagieuses, de ses obstinations à résister aux idéologies de la mondialisation qui désormais engrossent à la chaîne le troupeau de brebis repus, passifs et sans tête, et l’ensemble consentant des robotisés bigots, prélats, et autres exécuteurs des basses oeuvres du machin en folie.

                                                                  Pour faire l’exemple aussi.

                                                                  .. « gauche » maskirovée, « droite » cynique, « media » stipendiés, politique clientélique, aboulique et apragmatique, fric fabriqué par milliards à coups de clic, multinationales de l’amusement public saturnal, industrie toute-puissante de la réclame, très-haute Finance experte en prestidigitation pour fouteux et adeptes fêtes à Neuneux, spectrons, élections, Le Bouge Piège à cons... Tous à l’orgie, à la grande sodomie. Bêlez pas vous autres.. Vous êtes en démocratie. La preuve.. Tiens, on va interdire huit burkas, trouble trop-dévastateur à l’ordre public.

                                                                  L’auteur est un habile provocateur.. Mais il a raison :

                                                                  - DSQ président, roi du Boxon
                                                                  - Tapie au finance, en charge du pognon
                                                                  - Dany le Bouge premier Mistre
                                                                  - TartuffeB à l’environnement (ou ce qu’il en reste).

                                                                  Vous connaissez la suite.

                                                                  Vous y croyez, vous.. Que ça peut être autrement ?


                                                                  • Mordius 22 décembre 2009 22:36

                                                                    Au secour ! il sont en train de nous refaire le coup du vote utile de 2007 entre blanc bonnet et bonnet blanc . DSK le socialo libéral façon gauche très caviar, qui est président d’une institution la plus pourrie du capitalisme : oblige les états à privatiser tous les services publics du pays passé sous son soug pour en faire bénéficier les gros capitaliste américains ou européens. Voir ce qu’en pense l’Argentine qui à suivi à la lettre toutes les recommandations libérales de cette organisation. C’est certain, je suis d’accord avec non666, il va être mis en avant par les journaux (aux mains des libéraux) pour être sur de gagner en 2012 (DSK contre Sarkosy) comme avec « bernadette soubirou » en 2007, mais cette fois là c’était pour être sur que le nabo soit élu.


                                                                    • Gui Hottine Gui Hottine 22 décembre 2009 22:38

                                                                      Qu’il aille se faire %%% avec ses prévisions économiques qui marchent jamais. Président ? Il a de la gueule c’est vrai...

                                                                      Peut être pour Le Parrain4, si Coppola le veut dans son casting.


                                                                      • Gui Hottine Gui Hottine 22 décembre 2009 22:40

                                                                        Note:je ne suis ni a gauche ni a droite. Bien au contraire. (Platon, dans « La république ».. enfin pas sur de mes sources à vérifier)


                                                                        • Atlantis Atlantis 22 décembre 2009 22:46

                                                                          La question est complètement à coté de la plaque.

                                                                          La vrai question c’est : « Y aura-t-il un prochain Président de la République française ? »


                                                                          • King Al Batar Albatar 22 décembre 2009 23:51

                                                                            DSk ne se présentera âs, tout simplememtn parce qu’il traine derriere lui, comme un boulet, quelques petites affaires de harcelement sexuel qu’il a bien pris le soin d’etouffer.

                                                                            Le jour ou il se présente, un charognard comme Bayrou ou Marine LePen n’oubliera pas de le rappeler aux citoyens. Comme quoi même les personnes qui paraissent inutiles peuvent avoir une utilité...

                                                                            http://www.lepost.fr/article/2009/02/23/1434542_la-lettre-qui-accuse-dominique-strauss-kahn-d-avoir-un-probleme-avec-les-femmes.html

                                                                            http://www.youtube.com/watch?v=0Qfy0ikDox8

                                                                            Info ou intox, on le saura s’il se présente..... !


                                                                            • Gui Hottine Gui Hottine 23 décembre 2009 00:06

                                                                              Note:ceci dit, en politique, « trainer derrière soi un boulet » n’est pas en soi un facteur discriminant. Ce qui est discriminant, c’est ne pas avoir les moyen de l’étouffer. Et ce bien sûr quelque soit l’orientation politique (gauche ou droite ou bollocks ou autres)

                                                                              Je pense quil a ses moyens, ce qui fait de lui notre prochain président. Vive le roi.


                                                                            • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 23 décembre 2009 00:10

                                                                              les femmes, à moins d etre stupides, ne voteront pas pourn un type susceptible de finir ses jours à Fleury Merogis

                                                                              http://www.lepost.fr/article/2008/10/21/1294175_dsk-daniele-evenou-declare-qui-n-a-pas-ete-coince-par-dominique-strauss-kahn.html


                                                                              • Thegrannysmith Thegrannysmith 23 décembre 2009 01:54

                                                                                Excellent article tant au niveau de la méthode d’analyse que du fond. Vraiment pertinent.
                                                                                Quant aux pourfendeurs de DSK :

                                                                                - DSK a certes initié la privatisation de France Telecom mais ce sont bien les techniques de management et de ressources humaines qui sont la cause du drame. Sans compter que l’administration en place a réellement commencée à foutre la merde dès 2004 ...

                                                                                - DSK et les juifs. Pardonnez-moi mais ce sont des sources de 1991. Donc carrément anachronique aux questions palestiniennes qui changent tout les 6 mois depuis une décennie. Soyez un peu honnête quand même.

                                                                                - Ami de NS ? Pas vraiment lisez donc Reza et vous verrez ce que pense NS que DSK ...

                                                                                - Son action au FMI n’est pas si catastrophique que cela. Malgré ses frasques conjugales les méthodes du FMI ne sont plus ultra-libérales et néoconsersatrices à souhaits.

                                                                                - Quant à ce qu’il n’est pas socialiste. Qui est encore socialiste au PS. Et c’est un militant qui parle ...


                                                                                • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 23 décembre 2009 04:20

                                                                                  et les tentatives de viols ?


                                                                                • sisyphe sisyphe 23 décembre 2009 06:21

                                                                                  Pétard, avec les choix qui se profilent, je ne suis pas près de revenir en France ; ni peste, ni choléra, ni gale, ni vérole ; non, merci.

                                                                                  De toutes façons, pour ce que ça change...


                                                                                  • vinvin 27 décembre 2009 03:40

                                                                                    (@SISYPHE)


                                                                                    Ha bon, vous avez quitté la France ?

                                                                                    Et bien vous avez un peu bien fait et vous n’ avez rien perdu, car il n’ y a plus aucun avenir en France.

                                                                                    Moi, je suis en france, mais dès que j’ aurais encaissé ma part d’ héritage, je me tire de ce pays de merde qu’ est devenu la France.



                                                                                    Cordialement.




                                                                                    VINVIN. 

                                                                                  • Francis, agnotologue JL 27 décembre 2009 09:41

                                                                                    Vinvin écrit : « Moi, je suis en france, mais dès que j’ aurais encaissé ma part d’ héritage, je me tire de ce pays de merde qu’ est devenu la France. »

                                                                                    Vinvin, retenez bien ce nom !  smiley


                                                                                  • DESPERADO 27 décembre 2009 00:57

                                                                                    Moi je dis qu’il faut élire Ehud Olmert président de la France.


                                                                                    • vinvin 27 décembre 2009 03:33

                                                                                      OLMERT ? Le génocidaire de la bande de gaza ? Criminel de guerre vis a vis du Peuple palestinien ?


                                                                                      C’ est ça que vous voulez comme président de la France ?

                                                                                      Et bien moi je suis désolé de vous le dire, mais a choisir entre fumier, et Général KADAFY, je préfèrerais encore KADAFY !



                                                                                      VINVIN. 

                                                                                    • DESPERADO 27 décembre 2009 16:18

                                                                                      Bon si Olmert ne vous plait pas , on peut envisager Ehud Barack.
                                                                                      Vive la France et son identité nationale :)))))))))))))


                                                                                    • frédéric lyon 27 décembre 2009 09:04

                                                                                      DSK a en effet toutes ses chances de devenir le candidat de la gauche en 2012. 


                                                                                      Ca va être un tel bordel au PS au moment de la désignation de leur candidat, avec Ségolène qui va foutre le boxson partout, que DSK finira par apparaitre comme un sauveur.

                                                                                      Il arrivera de Washington pour tirer les marrons du feu.

                                                                                      Bien joué ! 

                                                                                      Mais il est vrai aussi que l’autre folle est tellement prévisible.

                                                                                      • Danielle2 27 décembre 2009 14:46

                                                                                        je vous remercie de la part de la folle, en insultant Mde Royal vous insultez tous les français qui ont voté pour elle - je pense qu’elle n’est pas plus folle que vous !! et je pense que si quelqu’un « fout le box-on » comme vous dites, ce ne sera pas elle mais DSK qui pendant 5 ans est allé gagner ses 500 000 euros par an, soit 10 fois plus que Royal , qui n’a rien fait, rien dit, ou presque, et reviendrala bouche en cu de poule pour prendre la place encore chaude de son copain... que NS ne pense pas du bien de DSK ... comme cela a été dit, peut être, mais quand on les voit se congratulant tous les 2 .. on pourrait les croire copain.... mais il est vrai qu’ils sont faux autant l’un que l’autre


                                                                                      • caramico 27 décembre 2009 10:42

                                                                                        Il y en a qui prennent leurs désirs pour des réalités :

                                                                                        On fera attention cette fois-ci à voter pour quelqu’un de profondément attaché à son pays, la France, et à ses habitants, les Français !


                                                                                        • Le péripate Le péripate 27 décembre 2009 10:51

                                                                                          « Donnez-nous, dit ce peuple, un roi qui se remue. » 
                                                                                          Le monarque des dieux leur envoie une grue,
                                                                                            Qui les croque, qui les tue, 
                                                                                            Qui les gobe à son plaisir ; 
                                                                                            Et grenouilles de se plaindre.

                                                                                           smiley


                                                                                          • Kim Kim 27 décembre 2009 18:05

                                                                                            Non ! Surtout pas, on avait Sarko le meilleur ami d’Israël on ne peut pas remettre ça avec un type qui annonce se lever « chaque matin en se demandant comment il pourra être utile à Israël » et qui considère »que tout Juif de la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. Tout le monde ne pense pas la même chose dans la Communauté juive, mais je crois que c’est nécessaire. Car, on ne peut pas à la fois se plaindre qu’un pays comme la France, par exemple, ait dans le passé et peut-être encore aujourd’hui, une politique par trop pro-arabe et ne pas essayer de l’infléchir par des individus qui pensent différemment en leur permettant de prendre le plus grand nombre de responsabilités. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël”


                                                                                            La France ou Israël il faut choisir Strausky !

                                                                                            • curieux curieux 27 décembre 2009 22:16

                                                                                              Bonnet blanc et blanc bonnet
                                                                                              Le prochain candidat sera celui imposé par les amerloques via médias interposés.
                                                                                              Si les français contunuent à regarder la télé, on y aura droit

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès