Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Donald Trump - Portrait Robot

Donald Trump - Portrait Robot

Plus un jour ne passe sans qu'on nous répète que Donald Trump a ses chances de gagner les prochaines élections présidentielles des Etats Unis. Alors qu'un an auparavant, personne en France ne le connaissait, il est devenu une personnalité montrée régulièrement dans les unes des journaux. Analyse d'un homme complexe.

 

Né le 14 Juin 1946, Donald Trump, homme d'affaires américain et surtout connu pour être l'animateur d'une émission de télé-réalité aux Etats Unis appelé The Apprentice, est un milliardaire de l'immobilier. Il est le co-fondateur de la compagnie Elizabeth Trump & Son, maintenant renommé The Trump Organization. Il a bâti son empire et sa notoriété en mettant son nom sur des bâtiments prestigieux (principalement sur New York). C'est en 1987 qu'il fait ses débuts en politique dans le parti Républicain.

Ses débuts en politique

Partisan de Ronald Reagan, il est donc normal qu'il intègre son parti : Les Républicains. En 1999, il quitte le parti et rejoint celui de la réforme des Etats Unis d'Amérique. Régulièrement, il cherchait à se présenter mais il n'avait pas vraiment l'occasion : en 1988, il songeait à se présenter mais Ronald Reagan a pris sa place ; en 1999 il fait de même pour les élections de 2000 mais il est crédité à uniquement 7% des intentions de vote. Il ramait sans pour autant faire avancer sa carrière politique.

Sa montée soudaine en popularité

Tout cela est prêt à changer en Juin 2015 lorsqu'il annonce sa candidature aux primaires du Parti Républicain pour l'élection présidentielle de 2016. La première surprise est qu'il a assez de délégués pour être investi candidat républicain. La deuxième est que malgré un début de campagne dans l'indifférence générale et taxé à seulement 5% des intentions de vote dans un sondage fin Juin, c'est en Juillet Août que tout s'affole pour lui. Il se retrouve en tête des sondages pour la primaire avec entre 17% et 40% des intentions de vote et sa médiatisation est tout simplement impressionnante.

Son slogan "Make America Great Again" -le même que Ronald Reagan- est repris partout dans les réseaux sociaux jusque dans les médias plus traditionnels. Il est très recherché sur Google le faisant connaître sans vraiment payer de sponsor rendant sa campagne la moins chère de toutes malgré une surmédiatisation assez frappante.

Les raisons d'un tel engouement médiatique

La raison d'un tel engouement médiatique venait de plusieurs éléments. Le premier, le plus évident, était qu'il était tendance. Tout le monde parlait de ses discours chocs sur Internet, les médias cherchaient à surfer sur sa notoriété. La deuxième est que tout le monde prédisait sa défaite, parler de lui ne semblait donc pas avoir de conséquences politiques majeures. Aussi, les médias ne lui faisaient pas d'éloges, le ridiculisant à multiples reprises. Normalement, avec un tel mouvement, un candidat est fini (Rappelez-vous du fameux cri de victoire d'Howard Dean qui a complètement décrédibiliser sa candidature parce que moqués sur Internet) mais pas Donald Trump... Il a gagné sa popularité en ayant des discours chocs dans la limite de l'acceptable, se ridiculisant volontairement ! Ce n'est certainement pas des médias jugés par lui comme "trop conformistes" qui vont le ridiculiser davantage.

Sa technique fonctionne à merveille. Avec un score jugé trop faible dans le caucus de l'Iowa, tous les médias annonçaient la fin de son moment, il revient en force dans le New Hampshire avec 35.2% des votes et au Névada avec 45.8%. Les candidats se réduisent de plus en plus ne laissant plus que lui, Hillay Clinton et Bernie Sanders. Donald Trump a toutes ses chances : Bernie Sanders est certes populaire chez les jeunes mais pas assez crédible car socialiste (le socialisme aux Etats Unis est beaucoup moins populaire qu'en France ou même en Europe) et Hillary Clinton est très critiquée pour ses liens trop étroits avec Wall Street.

Il arrive aussi à se créer une personnalité très claire. Lorsqu'on pense à Donald Trump, on voit une personnalité forte, se montrant sur le devant de la scène, n'ayant pas peur des mots. On visualise en un quart de seconde qui il est et cela ne fonctionne que pour lui. Impossible de déterminer quel type de femme est Hillary Clinton, ou quel type d'homme est Bernie Sanders ou Ted Cruz tellement qu'ils sont aseptisés pour plaire au plus grand nombre. Trump a appris cette techniques grâce aux émissions de télé-réalité qu'il présente. Il a remarqué que la plupart des candidats qui gagnent ont une forte personnalité. Il a transposé cet aspect en politique et cela semble fonctionner plutôt bien.

Ce n'est pas le seul parallèle avec les émissions de télévision qu'il a fait puisque comme Marc Landy disait, Donald Trump est connu pour son "populisme de divertissement, à la manière de Silvio Berlusconi, qui n’est pas dans les habitudes américaines". Toujours selon Marc Landy, il a réussi à gravir l'échelle du succès à travers "un niveau d’incivilités habituel dans beaucoup de médias, mais peu courant dans le domaine politique".

L'inquiétante vérité est que les Républicains ont subit récemment défaites après défaites (Mitt Romney et John McCain pour ne citer qu'eux) et le parti est uni comme jamais pour renverser cette tendance.

 

Articles qui peuvent vous intéresser :

 

Et si Touche Pas A Mon Poste annonçait la fin de la télévision ?

Dès le 1er avril 2010, Touche Pas A Mon Poste est diffusé sur D8 faisant régulièrement des records d'audience pour une chaîne encore agée d'à peine un an. Son animateur Cyril Hanouna acquiert ainsi une notoriété sans précédent. Cette émission est la représentation même de la quête de l'audience à tout prix ruinant l'image de journalistes et animateurs respectés auparavant. C'est à travers Touche Pas A Mon Poste qu'on va analyser l'évolution de la télévision et son possible futur.

Comprendre la couverture médiatique de l'attentat de Nice en 8 minutes

Le 14 Juillet 2016, Mohamed Lahouaiej Bouhlel a tué 84 personnes et en a blessé 131 en utilisant un camion pour les écraser. L'Etat Islamique a revendiqué l'attaque. Revenons sur la couverture médiatique de cet événement à la télévision, la radio, les journaux mais aussi sur Internet.

Google, la recette du succès

Créé le 4 septembre 1998 dans un garage par Larry Page et Sergueï Brin, Google est rapidement devenu le site le plus populaire d'Internet monopolisant le marché des moteurs de recherche. Comment Google a réussi a devenir un tel monstre de l'internet ? Quels sont les ingrédients de cette réussite signée Silicon Valley ? Voyons tout cela.

Mr Robot - Série du moment

Mr. Robot est une série crée par Sam Esmail et diffusée pour la première fois le 24 juin 2015 au Etats Unis. La première saison a été complètement diffusée et la saison 2 débute aujourd'hui. Retour sur une série révolutionnaire sur les hackers.


Moyenne des avis sur cet article :  1.97/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Phalanx Phalanx 22 juillet 16:48

    Le Donald a fait un discours trés puissant hier. C’était trés drôle, les commentateurs de CNN (chaine « de gauche ») le descendaient en permanence tout en ayant un « instant poll » (les téléspectateurs - de la chaine de gauche - votant en direct sur leur impression du speech).


    Les résultats du « instant poll » sont tombés une heure plus tard ....... son speech a recueilli 75% d’opinion positive sur les téléspectateurs de cette chaine « de gauche ».


    • covadonga*722 covadonga*722 22 juillet 16:54

      @Phalanx
       yep phalanx la doctrine Monroe pourrait être de retour 


    • OMAR 23 juillet 19:00

      Omar9


      @Phalanx

      Hitler a été aussi plébiscité par le peuple allemand...

      Vous savez, si Ulysse a résisté aux chants des sirènes, c’est juste parce qu’il avait été attaché au mat de son navire.
      Car il savait que les sirènes sont simplement des monstres ;


    • Enabomber Enabomber 24 juillet 03:26

      @OMAR
      Phalanx semble-t-il ne sait pas distinguer entre la crédibilité et la score médiatique d’un saltimbanque. On peut supposer que comme des myriades de rebelles autoproclamés, il considère Trump comme un candidat anti-système, preuve que le système a réussi au-delà de ses espérances. Le parallèle avec Hitler est là aussi justifié.


    • julius 1ER 25 juillet 09:08

      @Enabomber 


      ce qui est génial avec Trump c’est qu’il peut dire les pires conneries.... il y a une masse de veaux décérébrés pour applaudir :
      la dernière perle de TRump , interdire l’accès aux states pour les français et les allemands soit disant producteurs de terroristes ,,,, ????

      alors qu’il y presque une tuerie de masse chaque jour qui passe aux USA plus de 354 en 2015
      et l’autre qui se permet de donner des leçons !!!!!!!!!!!!!!!!!!

      plus c’est gros et mieux çà passe !!!!!!!!!!!!!!! 

    • Phalanx Phalanx 26 juillet 16:37

      @OMAR

      Toute la vie d’Ulysse, c’est participer à une coalition « multiculti » pour une guerre dont il n’avait pas voulu, pour ensuite retourner à l’essentiel. 

      L’épisode des sirènes (comme toutes les épreuves d’Ulysse) et lié à l’oubli de l’essentiel. Les sirènes vous font oublier l’essentiel par leur chant.

      Aprés la guerre de Troie, pour Ulysse, c’est retour à l’essentiel : la patrie (Ithaque) et la famille (Penelope et Thelemaque), parceque rien n’est plus important. Rien. 

      C’est ce qu’ont oublié les « progressistes, libéraux, mondialistes » .... et c’est pour ça que rien n’est plus important que de renvoyer leurs idées folles et malsaines (prométhéenes) du marigaud d’ou elles n’auraient jamais du sortir. Rien.

      Que ce soit Trump, Zeus ou une chèvre qui fasse le boulot, peu m’en chaud. 

      Le chant des sirènes aujourd’hui, c’est cet espoir d’une société transhumaine, multiculti, colorée, heureuses, qui vit ensemble en s’enrichissant de ses differences etc ..... mais quand on regarde de plus prés, cette chanson nous mène droit au bain de sang.

      Ne venez pas me chercher sur la Mythologie Greque, c’est ce qui a forgé l’âme des Européens même si il l’ont oublié.



    • alanhorus alanhorus 22 juillet 22:06

      https://www.youtube.com/watch?v=H4ThZcq1oJQ
      Donald Trump à propos de bush de l’irak et du wtc


      • sacharbit 22 juillet 22:48

        @alanhorus
        J’ai toujours été choqué d’entendre les réactions du public lors des débats politiques aux Etats Unis. Normalement, en France et dans de nombreux autres pays occidentaux, le public ne doit pas réagir pour ne pas manipuler les téléspectateurs.

        Aux USA ? ils s’en fichent royalement de ça.
        Comment tu veux avoir une liberté d’expression « totale » lorsqu’elle est biaisée par une audience qui huent ou applaudissent à la moindre phrase énoncée par les candidats ?

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 11:05

        @sacharbit
        Franchement ce n’est pas la question ... La psychologie d’un candidat, pas davantage. Penchez -vous un peu sur la situation économique des USA, vous comprendrez mieux les discours de Trump :


        « UPR- Le déclin de l’Empire américain », les USA sont entrés depuis plusieurs années dans une crise économique et sociale, mais aussi une crise politique et morale.

        « L’Amérique discréditée » par Paul Craig Roberts.

        (...) "Les États-Unis sont au bord de l’effondrement économique. La prétendue « superpuissance », une entité en faillite, a été incapable, après 8 ans d’efforts, d’occuper l’Irak, et a dû abandonner. Après 11 ans, la « superpuissance » a été vaincue en Afghanistan par quelques milliers de talibans légèrement armés, et est maintenant en train de battre en retraite la queue entre les jambes.

        Washington compense son impuissance militaire en commettant des crimes de guerre contre des civils. L’armée américaine est un grand tueur de femmes, d’enfants, d’anciens du village, et des travailleurs humanitaires. Tout ce dont est capable la « superpuissance » c’est de lancer des missiles tirés à partir de drones sans pilote sur des fermes, des huttes de boue, des écoles et des centres médicaux.

        Les locataires schizophrènes de Washington ont fait des américains un peuple haï. (...)

        Washington a détruit les perspectives des Américains, tant dans le pays qu’à l’étranger."


      • Milla (---.---.1.10) 22 juillet 23:48

        On présente Trump comme un anti-systeme. Quelle rigolade ! Si Trump ou Clinton arrivent au pouvoir, la politique actuelle continuera et la destruction des pays musulmans sera accélérée : musulmans sunnites exterminés, richesses pillées, etc. Les tensions raciales vont s’accroitre aux Etats-Unis (ca a déjà commencé), les attentats (vrais ou faux qui soulèvent beaucoup de questions et d’incohérences) vont se multiplier tant aux USA qu’en Europe. Chaos au Moyen-Orient, chaos en Europe, chaos aux Etats-Unis, et tout ça pour le projet messianique : les juifs attendent leur Messie, c’est-à-dire le Dajjal des musulmans qui apportera l’horreur sur Terre.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 10:42

          @Milla
          Encore faut-il que l’économie américaine ne s’effondre pas ?
          L’auteur croit que la psychologie de Trump est importante, mais c’est sans comprendre que des millions d’ Américains sont au chômage à cause des délocalisations, et que maintenant c’est la classe moyenne qui s’effondre ...

          « Les échanges commerciaux internes aux USA sont au plus bas depuis 6 ans »


          « 102 millions d’ Américains au chômage »

        • Ouam 23 juillet 00:29

          Bah, trump il ne fera plus la guerre à l’islam radical, c’est déja ca de pris (pour eux)

          Rien que parce que explique Milla ci dessus a propos du chaos européen.

          Parce que vu la merde qu’ils foutent en UE en ce moments avec les x atrtentats (ce soir le supermarché en DE), les ricains sont cons...betes et ignares... mais pas au point de ne pas avoir ces infos qui sonts désormais planétaire, et vu que la hilary prrone le systeme de l’UE (le libre échangisme, la mondialisation heureuse, du muslim à donf, etc.....)

           

          Ben le gros naze de trump il va gagner et sans se fouler les doigts dans le nez.

           

          Grace aux vrais muslims qui se respectent, et plus ca sera le boxon ici en UE avant les grands électeurs, plus il va engranger.

           

          Les amis muslim l’on bien compris, continuez vous etes sur le bon bout pour pulvériser l’europe en passant chapeau bas quelque part pour votre professionnalisme, il faut toujours saluer l’adversaire lorsqu’il est de haut niveau, trump ne vous embetra ,rempli d’une infinie reconnaissance du haut de son trone aquis grace à vous.


          • Milla (---.---.1.10) 23 juillet 00:46

            @Ouam Tu es juste un facho chrétien ou israélien sioniste, ta parole est nulle car elle basée sur la haine et non la réflexion et la raison.


          • Ouam 23 juillet 11:25

            @Milla : 23 juillet 00:46 

            Bonjour,

             

            Au vu de votre réaction... je ne dois pas etre tant dans l’erreur que cela...

            Quand à la réflexion, oh vous savez moi je suis juste comme vous le dites 

            un : « facho chrétien ou israélien sioniste »

            Alors n’en demandez pas trop... je suis à mille lieues de vôtre niveau... smiley

             

            Bonsoir,


            • Osis Oxi gene. 23 juillet 09:30

              @attis

              On trouve toutes les mêmes turpitudes sur tous les psychocrates du monde.

              Leur point commun, à tous, en plus de leur avidité de pouvoir, aussi loin que l’on remonte dans l’histoire, c’est leur état psychiatrique.
              Ce sont tous des psychopathes, et le niveau de leurs divers tics, gestuels ou verbaux est un bon indicateur de leur état...
               
              Mais comme on aime les cinglés complexés, plus ils sont atteints plus vite ils sont élus.


               
               


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 10:48

              @Oxi gene.
              Ce n’est pas la psychologie qui explique la montée de Trump, mais l’échec des Démocrates à enrayer la montée de la pauvreté et du mécontentement. Si Trump dit qu’il faut s’occuper des Américains et pas du reste du monde, c’est qu’il faut éviter une révolution.
              « Le Pentagone se prépare à une rupture civile de masse ». En clair, des révoltes de masse.


            • fred.foyn Le p’tit Charles 23 juillet 07:17

              Un vrai Américain, que les Européens ne comprennent pas..tenter d’en faire son portrait avec la mentalité des Français, est ridicule... !


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 11:15

                @Le p’tit Charles
                Ce que les Français ignorent, c’est que nos catégories politiques sont inopérantes aux USA...
                Pour eux, Sarkozy est de Gauche et la Sécurité sociale est une idée soviétique.
                Ce que reprochent certains Républicains US à Trump, c’est qu’il n’est pas assez de Droite.


                « Pour en finir avec la Françamérique », par Jean Philippe Immarigeon.

                (..) le rêve américain est le rêve de quelque chose qui n’existe pas.
                Il touche tous ces Français qui refusent de voir que Barack Obama continue d’ordonner la destruction de villages afghans et a réinstallé à Guantanamo des tribunaux d’exception qui condamneront à mort.
                 
                Je sais qu’il y a dans cet aveuglement une part de sentimental, La Fayette et le Débarquement, Jack Kerouac et John Wayne. Mais comment les Français peuvent-ils se tromper autant sur la société et la vie aux Etats-Unis, sur la réalité d’un pays qui les voit tantôt comme des ennemis tantôt comme des aigris jaloux de la réussite de la grande Amérique ?(..)

              • zygzornifle zygzornifle 23 juillet 08:08

                au moins chez eux ça change des limaçons que l’on se traîne depuis des décennies ..... ha oui il faut faire barrage au FN qui veut piquer nos billes .......


                • Valas Valas 23 juillet 10:39

                  Donald Trump est très intelligent et plus humain qu’on ne le pense.
                  En tout cas il reste le seul rempart à l’arrivée au pouvoir d’une Hillary Clinton agressive, russophobe et à la solde du monde de la Finance au détriment des petites gens qu’elle méprise totalement.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 10:54

                    @Valas
                    J’approuve. J’aurais préféré Sanders, mais puisqu’il appelle à voter Hillary Clinton... Elle a les mains pleines de sang et veut attaquer l’ Iran si elle est élue. Elle complètement givrée !


                    « Hillary Clinton, la Reine du chaos ! » par Diana Johnston

                    De plus, elle est financée, non seulement par Wall Street, mais aussi par les Saoudiens !

                  • ZenZoe ZenZoe 23 juillet 15:55

                    @Valas
                    Tout à fait d’accord avec votre commentaire. Je me méfie bien plus de H. Clinton que de Trump. C’est une va-t-en-guerre, pas lui. Elle voudra planter le drapeau américain partout dans le monde, pas lui. L’hypocrisie et l’esbrouffe ne sont pas du côté qu’on pense.


                  • julius 1ER 25 juillet 09:26

                    @ZenZoe


                    à mon avis tu n’as pas encore compris qu’ils sont tous aussi menteurs les uns que les autres !!!

                    seuls comptent les faits .... et en cette matière pour Trump il est facile de dénoncer les turpitudes de GW Bush ... 15 ans après .....que ne l’a -t-il pas fait à l’époque ??????

                  • Milla (---.---.32.22) 23 juillet 14:21

                    « Elle veut attaquer l’ Iran si elle est élue »

                    Mdr

                    Tu sais toujours pas que l ’Iran est l’allié des USA , de la Russie et de l’Europe ?

                    Que des naifs sur Agoravox !

                    Mdr


                    • Xenozoid Xenozoid 23 juillet 14:27

                      @Milla


                      Tu sais toujours pas que l ’Iran est l’allié des USA , de la Russie et de l’Europe ?

                      ils viennent de la même planéte,c’est sur  smiley


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 19:03

                      @Milla
                      Comme d’habitude, vous ne prouvez jamais vos affirmations, trop fatiguant sans doute ??


                       2001 - La liste des 7 pays à envahir, décrite par le Général Wesley Clark ??
                      Le Soudan, la Somalie, la Syrie, l’ Irak, la Libye. Et deux qui manquent encore à la liste des dévastations : l’ Iran et le Liban.

                      L’Iran car il a du pétrole qu’il ne vend plus en dollars, et ça, c’est pas bien du tout !

                      Et le Liban, car il a le Hezbollah qui fait faire des cacas nerveux à Israël.

                      "Le Hezbollah, au palmarès militaire infiniment plus prestigieux que son bourreau saoudien, à faire pâlir d’ailleurs bon nombre des protagonistes des conflits du Moyen-Orient, se distinguera par une série de magistrales et époustouflantes victoires, tant contre Israël qu’en Syrie, suscitant l’admiration de bon nombre de spécialistes militaires occidentaux."


                    • Milla (---.---.1.10) 23 juillet 21:52

                      @Fifi Brind_acier

                      C’est la fausse dissidence israélienne Soral et compagnie qui sont responsables de cette désinformation avec leurs sites crypto sionistes .


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 juillet 08:15

                      @Milla
                      J’ignore ce que raconte Soral, l’ UPR est un Mouvement de Libération Nationale, évitez de mélanger les torchons et les serviettes !


                    • izarn 23 juillet 18:18

                      Il faudrait que l’auteur daigne analyser que le discours de Trump est assez éloigné de la télé réalité...Au niveau politique interieure et aussi geostratégique...
                      Certes il utilise une com « populiste » (La com Systéme donc garde le concept de « crétin » à son égard), mais son discours sur le fond n’est pas « reaganien », mais plus actuel ; il marque meme la définitive disparition des néocons.
                      Bref beaucoup de conneries en subliminal dans le papier.
                      J’espere que Trump soit le prochain président US...
                      Je crois que vais revenir à aimer les ricains !
                       smiley


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 juillet 19:07

                        @izarn
                        Sur les murs pour empêcher les Mexicains d’entrer aux USA, (ce que reprochent les Démocrates), Trump n’a pas grand chose à ajouter, ses prédécesseurs ont largement fait le job !
                        Photos des murs entre les USA & le Mexique.


                      • Ouam 23 juillet 22:15

                        @Fifi Brind_acier : 23 juillet 19:07

                         

                        Ta réponse par rapport aux propos d’Izarn n’est pas claire ?

                        Tu est donc pour un systeme ouvert, type UE, je savais que tu réfléchirais un jour et que tu à compris que les propos de ton gourou de remettre des frontières (cad des murs ou son équivalent) n’est pas un choix raisonnable.

                        Ton choix se porte donc forcément sur la tres démocrate Hilary, qui elle est pour le mondialisme débridé , cad l’inverse de trump ?

                        Si jamais dans le moins pire tu devais absolument choisir  ?

                         

                        J’ai bon ? smiley


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 juillet 08:25

                        @Ouam
                        Vous avez parfois la comprenette un peu difficile...
                        Je suis pour le retour des frontières, et la fin de la libre circulation des capitaux, des hommes, des marchandises et des services, imposée par les Traités européens.


                        Je répondais à l’argument des Démocrates, qui reprochent à Trump de vouloir contrôler l’immigration. Qui a construit les murs entre le Mexique et les USA ?
                        Les Républicains ( Bush) et une partie des Démocrates.

                        Obama a-t-il détruit ces murs ? Non. Donc il a participé à la limitation de l’ immigration, ce qu’il reproche à Trump de vouloir faire. C’est plus clair ?

                      • Ouam 24 juillet 10:59

                        @Fifi Brind_acier :

                        Salut Fifi,

                        Mais tu voit pas quand je plaisantes pour taquiner ?

                        Pourtant c’est énorme (parce que évidemment je sais tes positions sur l’UE) smiley

                        A plus, bonne journée ensoleillée, c’est le top (enfin ici)


                      • Milla (---.---.1.10) 23 juillet 21:42

                        "L’Iran car il a du pétrole qu’il ne vend plus en dollars, et ça, c’est pas bien du tout !

                        Et le Liban, car il a le Hezbollah qui fait faire des cacas nerveux à Israël."

                        Mdr

                        Tu savais pas que le Hezbollah et le Hamas sont iraniens chiites financés par le Qatar l ami d’Israël ? Mdr


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 juillet 20:16

                          @Milla
                          Et bien, prouvez-le ! Et si vous ne pouvez pas prouvez ce que vous avancez, fermez la.


                        • Milla (---.---.1.10) 23 juillet 21:48

                          Donald Rumsfeld a dit : « c est grace a l ’IRAN que nous avons pu prendre l IRAK ET lAfganistan » bravo c’est le grand satan qui remercie le petit judas du monde islamic c est normale apres tous le sunnisme pour les mollahs est pire que le sionisme


                          • Milla (---.---.1.10) 23 juillet 21:53

                            Irangate II : le secret de polichinelle des tractations de Téhéran avec le « Grand Satan » Tallha Abdulrazaq Les révélations sur la main secrètement tendue par Rouhollah Khomeini aux présidents américains ne choquent pas ceux qui doutent de la position « Mort aux États-Unis » de Téhéran De nombreux observateurs des événements au Moyen-Orient ont été surpris par les révélations la semaine dernière selon lesquelles le fondateur de la République islamique, Rouhollah Khomeini, a secrètement tendu la main aux États-Unis pour obtenir leur aide et leur coopération lorsqu’il était en exil, avant la révolution de 1979.

                            Le slogan « Mort aux États-Unis » s’entend encore aujourd’hui en Iran et le Majlis (Parlement) a voté pour conserver ce slogan en novembre dernier. On vous pardonne donc votre étonnement devant le fait que le dirigeant révolutionnaire iranien était si ouvert – quoique secrètement – à l’idée de coopérer avec les États-Unis en 1963 et 1979.

                            Toutefois, un examen plus détaillé du cours de l’histoire après sa prise du pouvoir, et même après sa mort en 1989, racontent une autre histoire.

                            Tout au long des années 1980, les États-Unis d’Amérique, le « Grand Satan » et ennemi juré supposé de l’Iran, ont aidé à ravitailler et réarmer l’Iran durant sa guerre de huit ans avec l’Irak, ce qu’on connaît sous le nom de scandale « Irangate ». Cela peut choquer ceux qui ont gobé l’écran de fumée anti-américain qui dément le fait que l’Iran, sous le chah avant 1979 et sous les mollahs radicaux après, ait toujours essayé de s’acoquiner avec « les impérialistes ».

                            Cela peut aussi surprendre certains que l’aide américaine à l’Iran pendant la guerre Iran-Irak ait été facilitée par un autre des ennemis jurés de l’Iran : Israël. Le radotage de l’Iran sur l’« axe de la résistance » a séduit beaucoup de ceux qui ne connaissent pas l’histoire de la région et qui comptent sur les médias traditionnels pour s’informer. En faisant étalage de son opposition à l’Occident, en faisant appel aux sentiments d’infériorité des musulmans et en se vantant chaque fois qu’il donne un sou à la résistance palestinienne contre l’occupation israélienne, l’Iran a magistralement trompé des millions de personnes.

                            Cependant, le masque est aujourd’hui tombé, le bal tire à sa fin et chacun des participants à cette mascarade très internationale révèle sa véritable identité. L’Iran n’est pas un ami de l’opprimé et un ennemi de l’oppresseur. L’Iran n’est pas le sauveur de la dignité musulmane. L’Iran n’est pas celui qui soulage la souffrance, la faim et la misère dans les pays à majorité musulmane les plus pauvres, les plus démunis au monde aujourd’hui. Sous les ayatollahs, l’Iran est l’oppresseur et le nouveau joug qui pèse sur les peuples du Moyen-Orient, qui déchire les communautés par une révolution fondamentaliste et sectaire qui cherche à s’exporter depuis 1979. Il y parvient au-delà de ses rêves les plus fous, et tout cela grâce à l’Occident.

                            Il y a cinq ans, j’ai écrit sur la façon dont l’Iran était le croque-mitaine volontaire de l’Occident, encouragé à grincer des dents et harceler des pays arabes voisins pour les effrayer et les pousser vers l’Oncle Sam pour accroître leurs achats d’armes et leur dépendance à la protection politique et militaire occidentale. L’Iran se contente de le faire juste assez pour les effrayer sans en faire trop. En effet, en 2011, l’ambassadeur saoudien de l’époque aux États-Unis, le ministre des Affaires étrangères actuel Adel al-Jubeir, a été sauvé d’une tentative d’assassinat par les Iraniens sur le sol américain.

                            La plupart des pays auraient été furieux qu’une telle chose puisse se produire sur leur territoire, en particulier la seule véritable superpuissance du monde. Mais pas les États-Unis, non, et certainement pas d’une manière significative. Le considérant peut-être comme un cas de « pas de mal, pas de faute », les États-Unis se sont contentés de déclarations retentissantes de condamnation et de soutien à leurs alliés saoudiens, mais n’ont fondamentalement rien fait. Cela contraste fortement avec la façon dont les États-Unis ont réagi en 1993 lorsqu’ils ont lancé 23 missiles de croisière pour pilonner Bagdad après que l’Irak aurait tenté d’assassiner l’ancien président George Bush. Pourquoi couvrir Téhéran, mais punir Bagdad ?

                            La mise en scène a continué lorsque l’Iran était soumis à des sanctions en raison de son programme d’armes nucléaires. Alors que l’économie iranienne souffrait sans aucun doute, c’était le peuple iranien qui en supportait le poids. Le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), à la fois structure militaire parallèle et empire commercial, a toujours continué à opérer presque sans entrave via des opérations de façade aux EAU, ainsi qu’avec l’aide du gouvernement fantoche irakien, désormais sous l’emprise des mollahs, pour contourner les effets les plus graves des sanctions occidentales.

                            Réussir à tromper l’Occident n’était pas seulement un coup intelligent des Iraniens. Il est peu probable que les États-Unis ne puissent pas déployer simplement leurs vastes et significatives capacités de guerre économique et de renseignements pour faire en sorte que les façades iraniennes à Dubaï ne soient pas en mesure d’opérer et que l’or et le produit de leurs bénéfices ne soient pas blanchis par la Turquie. Ni la Turquie ni les Émirats arabes unis n’auraient fait la moindre chose pour arrêter les États-Unis.

                            Il est également inconcevable que les États-Unis n’aient pas su que l’Iran utiliserait l’Irak pour contourner les sanctions en faisant acheter ou vendre tout ce dont il avait besoin par le gouvernement irakien avant de le faire passer à travers leurs frontières communes. Après tout, les États-Unis disposaient de plus de dix ans d’expérience de siège de l’Irak via un régime de sanctions brutales qui a tué plus d’un million de civils.


                            • Milla (---.---.1.10) 23 juillet 21:54

                              Regardez « Le hamas ou l’iranisation à marche forcée de la palestine » sur YouTube https://youtu.be/Isyo8SDIp5I


                              • Milla (---.---.1.10) 23 juillet 21:57

                                Hezbollah encercle les villes syriennes , tue les enfants et les femmes syriens , comme Madaya encerclé par ses troupes ou enfants femmes beaucoup sont morts de faim , le Hezbollah travaille avec le régime assad , russes et iranien à détruire les villes syriennes et tuer les syriens qui veulent leurs pays libre des agissements du tyran syrien , qui détient sa famille la Syrie avec une main de fer depuis 50 ans , Que fait le Hezbollah en Syrie ? c’est aux syriens de décider de l’avenir de leurs pays , le Hezbollah encercle ,bombarde et massacre les musulmans sunnites , le Hezbollah est mal aimé au Liban , à cause de lui le président n’a pas été élu jusqu’à présent , le lIban est en danger à cause de lui

                                

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

sacharbit


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès