Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dossier Mohamed Merah : L’échec de la politique de sécurité de (...)

Dossier Mohamed Merah : L’échec de la politique de sécurité de Sarkozy

Cette monstrueuse affaire Mohamed Merah ayant fait sept victimes innocentes dont trois enfants montre que la politique de Sarkozy en particulier au niveau de la sécurité et je dirais même au sens large du terme, est inadaptée au monde d'aujourd'hui.

Alors que Mohamed Merah était connu depuis son plus jeune âge des services de police, de la justice, de tous les services de sécurité, il a fallu attendre que sept victimes dont je le répète, trois enfants, tombent sous les balles de ce tueur pour qu'il soit identifié.

Ces assassinats nous interpellent d'autant plus que l'on nous apprend que cet individu était sous surveillance par les services de sécurité, il y a vraiment de quoi s'interroger sur leur coordination et sur leur efficacité.

Mais je pense qu'il y a quand même une réponse à cette situation d'échec. Depuis 10 ans, Sarkozy, en tant que ministre de l'intérieur et en tant que président de la république a basé sa politique de sécurité sur la politique du chiffre, sur le nombre d'affaires traitées.

Les policiers et les personnes des autres services ont été contraintes par la hiérarchie de traiter le plus grand nombre de dossiers pour atteindre les objectifs fixés.

Cette politique du nombre a eu pour effet d'orienter les actions sur les petites affaires au détriment des recherches et des investigations sur les dossiers plus complexes mais représentants des dangers plus importants pour la population.

Sarkozy, dans le domaine de la sécurité, a surtout cherché à se mettre en valeur et à se protéger en favorisant le quantitatif sur le qualitatif, c'est pourquoi Guéant annonce toujours des statistiques favorables mais dont les éléments mesurés ne correspondent aux vrais risques encourus par les français.

Egalement dans le domaine de la sécurité, Sarkozy agit uniquement sur les effets et non sur les causes qui produisent ces effets, c’est pourquoi, il n’est pas le protecteur de la population française tel qu’il se présente.

Gérard Doiteau

Adhérent UMP

HANDICAP ET CITOYENNETE

http://etsinousaussi.typepad.fr/et_si_nous_aussi_les_pers/


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 23 mars 2012 08:08

    le discours securitaire n’est qu’une facade , voir :

    http://2ccr.unblog.fr/2011/05/05/le-discourt-securitaire/


    • alphapolaris alphapolaris 23 mars 2012 08:08

      La DCRI émanation de Sarkozy, est effet plus efficace pour écouter les journalistes que de suivre un type semble-t-il échapé d’une prison afghane par la grâce d’une attaque de talibans.

      Quant à l’attaque du RAID (la police, préférée par Sarkozy au détriment des gendarmes et de leur GIGN. Pourquoi ? les gendarmes sont sans doute trop bien pour sarko), lâchons les mots : c’est un fiasco. Ils avaient pour mission de la capturer vivant. Résultat : mort, ils en ont fait un véritable héros du djihad. Lire à ce sujet l’amertume du fondateur du GIGN. Soyons clair : je ne critique nullement le courage des policiers qui sont allés dans l’appartement de Merah, seulement les décisions politiques qui les ont amenés au casse-pipe.

      Sur la présence de Guéant sur les lieux, elle est très critiquable aussi, et peut être même la cause de ce fiasco.

      Et finalement, Sarkozy qui retombe dans ses mauvaises habitudes, « un fait divers » = « une loi » nous propose un PatriotAct à la française avec rien de moins que la mise sur écoute de toute la population française. Une perte massive de nos libertés, pour un résultat nul sur les véritables terroristes qui sauront utiliser des VPN et des proxy. En proposant cette loi, Merah a juste gagné son combat. Les terroristes n’en demandaient pas tant.

      Il est temps que Sarkozy s’en aille.


      • JL JL1 23 mars 2012 08:17

        @ alphapolaris,

        vous écrivez à juste titre : « Sur la présence de Guéant sur les lieux, elle est très critiquable aussi, et peut être même la cause de ce fiasco. »

        Mais je ferai le commentaire suivant : ce n’est un fiasco du point de vue des honnêtes gens. Pas du point de vue de Nicolas sarkozy : il a vanté de succès de l’opération.

        Si comme c’est probable, le but était de ne pas permettre à Mohamed Merah de s’exprimer devant la Presse et les caméras, c’est effectivement réussi. Ce qui me fait dire que Guéant devait être présent, aucun officier supérieur ne pouvant - et ne voulant probablement pas - assumer une telle responsabilité devant l’histoire.


      • alphapolaris alphapolaris 23 mars 2012 10:38

        Oui peut être... Je pense que Guéant n’en pensait pas si long, et que le seul but de sa présence était de montrer aux français la force de Sarkozy. Rien de tels que 24 heures d’images de policiers en tenue paramilitaire et cagoulés (tiens au fait... ils ne sont pas condamné pour dissimulation de visage dans l’espace public eux ?) pour montrer que Sarkozy ne plaisante pas. Il aurait été probablement plus efficace de choper ce type alors qu’il allait à la boulangerie, mais moins télégénique. Un choix a été fait. Bon, c’est un rideau de bulle, ça bouge, c’est joli, mais c’est du vent. C’est même contre-productif mais Sarkozy s’en moque totalement. Il est prêt à tout pour se faire élire.


      • JL JL1 23 mars 2012 11:14

        alphapolaris,

        je vous trouve bien complaisant sur ce coup-là.

        En éliminant le témoin principal de ces atroces tueries, Claude Guéant a commis une lourde faute, irréprarrable.

        Cerise sur le « gâteau », il en a fait un héros mort les armes à la main.

        Il est inconcevable que ce personnage incompétent ou manipulateur - au choix - demeure à un tel niveau de responsabilité.

        Il convient de le démissionner au plus vite pour éviter des récidives.


      • JL JL1 23 mars 2012 08:12

        Bonjour Mr Doiteau,

        je vous félicite pour votre honnêteté intellectuelle. Puissent beaucoup de militants comme vous prendre conscience de ce que Nicolas Sarkozy n’est pas, je vous cite, « le protecteur de la population française tel qu’il se présente ».

        J’ajoute pour ma part, que c’est un euphémisme.

        Cordialement.


        • MR LE BOUFFON SARKO AUSSI MAUVAIS POUR GERER LA FRANCE QUE POUR NOTRE SECURITE

          que gueant retourne a son bureau...ministre de l’interieur....ce n est pas pour lui

          QUAND A COPE MOINS DE GUEULE ...ET QU IL ARRETE DE RAYER LE PLANCHER AVEC SES DENTS DE REQUIN...PRET A TOUT POUR DEVENIR MINISTRE...CYNIQUE POUSSE AUX MEURTRES...BOUFFON DU ROI


          • eric 23 mars 2012 10:23

            Monsieur, pour rester tres modere et tres en deca de ma pensee, je dirai que vous etes un guignol instrumentalisant de facon assez nauseabonde un drame. Et je le demontre. On peut sur les bases que vous retenez pretendre exactement le contraire.

            En definitive tous cela peut s’interpreter comme un fantastique succes de la politique « securitaire »de Sarkozy, puisque sous son egide, on a eu beaucoup moins d’actes terroristes sanglants que pendant, par exemple, les deux septennats Miterrand.

            La principale difference entre nous, et que je ne croirai pas a des betises pareilles. Certes, l’abondance de victimes et d’actes a l’epoque pourrait faire croire que l’on avait affairre a un vrai phenomene de societe, quand aujourd’hui nous avons affaire a un acte completment isole et donc peu ou pas significatif. En realite, nous savons tous, que dans les deux cas, il s’agit d’une violence largement « importee » et qui ne nous dit pas grand chose sur notre propre societe.
            Dans le second, on a en plus toutes les raisons de penser au jour d’aujourd’hui qu’il s’agit essentiellement de la trajectoire personelle d’un type qui a mal tourne.
            En gros, vous nous expliquez que c’est la faute de Sarko si Linares a peut etre tue sa famille et qu’on a du mal a le retrouver.


            • wolf wolf 23 mars 2012 11:26

              Pour chaque acte de terrorisme perpétré, quel que soit le pays, il y a automatiquement sur la toile, sur aljazeera, pour le moins, des revendications de groupes terroristes.

              Dites-moi, mon cher Doiteau, âgé de 64 ans, cela vous aurait-il échappé ?
              vous vous dites adhérent UMP, mais militant pour les droits de l’homme, militant pour que l’économie soit remise au service de l’homme, militant pour les droits des personnes handicapées... Ne vous seriez-vous pas trompé de parti dans votre engagement politique par hasard... ??

              Mohamed Merah... quelles sont les preuves qu’il ait agit en terroriste, et non en simple assassin ?
              Quelles sont les preuves qu’il s’agisse bien d’actes de terrorisme ?

              Les plus grand spécialistes du terrorisme eux-même dénoncent cette annonce à l’emporte-pièce effectuée par le sinistre de l’intérieur et le présidacteur.

              • D’une part, parce que l’histoire à démontré qu’un terroriste, agissant pour la cause terroriste, ne cherche pas à faire parler de lui-même, mais de la cause pour laquelle il a agit
              • De deux, le terroriste ne cherche pas à tuer isolément, mais bien à faire le maximum de dégâts doublé d’un maximum de peur, triplé d’un maximum de couverture médiatique au non de la cause terroriste (et non de lui-même !)

              Bref... en terme policier (ou journalistique normalement) viennent alors les question :

              A qui cela profite, pour quelle/s raison/s, à quelle/s fin/s...

              Or, étrangement à moins de deux mois des élections présidentielles, que le sieur Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa (se présentant sous le faux-nom « présumé » —tant que protégé pénalement— de Niolas Sarkozy) ne décollait pas des intentions de vote pour être à égalité avec le candidat PS (d’après les sondages internet, non commandés par des partis, et non effectués par des société pourvues de service public), que le sieur ayant toujours basé ses campagnes sur l’insécurité à fait diminuer de près de 13000 les fonctionnaires de police en France, on nous monopolise presse écrit, télés, radios avec un « non pas » assassin, mais bien « terroriste »...

              Etrange coïncidence...

              Ce que Mohamed Merah a fait est ignoble, et pas une personne ne pense aux familles des victimes, certes... mais ainsi préjuger des actes commis, sans investigation sur les faits et non sur qui il pouvait être (ou aurait pu être !), et ainsi balancer médiatiquement qu’il s’agit de terrorisme, histoire de réveiller dans chacun des citoyens la peur, celle des années attentats en France, celle du 11 septembre, celle des attentats en Espagne, en Angleterre (..), c’est quoi ?

              C’est le respect des droits de l’homme ? Question que je pose au militant des droits de l’homme que vous prétendez être... !

              Est-ce qu’une seule fois dans l’histoire terroriste, on a déjà vu des attentats, où l’auteur (les auteurs) s’en tirent indemnes, se filment eux-même... ?

              A tout du moins, ce sont d’autres terroristes qui filment... tout simplement parce que pour la cause, il faut que le terroriste (d’Al-Qaïda qui plus est !!) devienne un martyre... et en cela, il lui est impossible de ramener quelconque image !

              De là, on voit bien la couleuvre que l’on tente de faire avaler... d’un assassin, ayant commis des crimes ignobles, on le fait passer, sans outre mesure pour un terroriste.

              Cherchez donc l’erreur... elle se trouve dans le fait qu’une telle couleuvre aurait pu passer, il y a 20 ans, qu’internet n’existait pas, que les citoyens n’étaient informés qu’au travers des médias télévisé, écrits et radio, dont l’information, préalablement passée au contrôle de l’AFP... ! Mais plus aujourd’hui, où tout à chacun à accès à de l’information pure, non formatée, et au plus grand désarrois de l’Élysée, non maitrisée !... de ce genre d’information dont je soulève quelques points.

              Donc, avant de prendre une information telle qu’on nous la sert, regardez donc l’information que vous irez chercher vous-même, et voyez si elle correspond à la doctrine qu’on tente de vous imposer !

              Et pour conclure, rappelons que le PatriotAct à la française existe déjà sous l’acronyme d’une loi que nul ne peut et ne se doit d’ignorer : La LOPPSI. Et que cet épisode que je nommerais « Mohamed Merah » va également, comme par hasard, permettre à la création d’une LOPPSI3... ou à tout du moins à une LOPPSI2 renforcée !

              On en prend les paris ???

              pourtant, maniant quotidiennement (entre-autre) le code pénal, je puis assurer que le dispositif législatif permet déjà, de manière très lourde, et très renforcée, de combattre toute forme de terrorisme, d’actes ignobles (assassinats, torture, barbarie et j’en passe !).

              Je puis vous assurer en tant que défenseur des droits fondamentaux, édictés à porté universelle par la DUDHC, repris par notre propre constitution dont son préambule s’y rapporte en référence, repris par la charte des droits fondamentaux de l’UE, repris par la Convention de sauvegarde des Droits de l’Homme et des Libertés fondamentales, que le dispositif législatif déjà existant par la LOPPSI 1 & 2 octroient déjà un très grand champ de manoeuvre pour lutter contre le terrorisme, au mépris des dits droits fondamentaux !


              • gonehilare gonehilare 23 mars 2012 23:23

                « je puis assurer que le dispositif législatif permet déjà, de manière très lourde, et très renforcée, de combattre toute forme de terrorisme... »


                Encore faut-il qu’il soit appliqué dans toute sa rigueur par l’appareil judiciaire ce code pénal qui vous brûle les doigts tous les jours....

                Et là il faut bien reconnaître que notre Justice sait se montrer particulièrement indulgente dans le traitement des métastases du cancer islamo-maghrébin. 

                Je mets ainsi quiconque de non-musulman au défi de prêcher publiquement la haine, ce dont ne se privent pourtant pas, en toute impunité avec la bénédiction des assos anti-racistes, tant d’imams ou réputés tels. 

                Politiquement incorrect, stigmatisant forcément !

                Peut-être faudrait-il commencer par là...


              • JL JL1 24 mars 2012 08:12

                Al Manar,

                on dirait que vous avez tout prévu, et que tout se déroule selon vos plans.

                Qu’a fait en cinq ans celui qui voulait nettoyer au Karcher les banlieues ? La situation s’est dégradée et est pire aujourd’hui qu’à son arrivée. Et ce n’est pas sa politique du chiffres sur la petite délinquance, ni sa politique de réduction des budgets et effectifs de la fonction publique qui va arranger les choses.

                Personne ne croit plus que les réductions des dépenses de l’État en temps de crise est une bonne chose pour l’économie ; cette hideuse politique n’est une bonne chose que pour les aigrefins de tous poils : dealers, trafiquants, imams de tous bords, banquiers et spéculateurs confondus, et une calamité pour les honnêtes citoyens.


              • Yohan Yohan 23 mars 2012 23:03

                Ce n’est pas l’échec de la police mais plutôt celui de la police de la pensée, la même qui poussé le Raid à trop de précautions pour éviter de buter cette crevure, pour éviter notamment de devoir se fader des articles comme le vôtre


                • JL JL1 24 mars 2012 08:05

                  l’échec de la police de la pensée, yohan ?

                  Décidément, en matière d’obscurantisme, vous avez de l’avenir.

                  Ce n’est pas la police de la pensée qui exigeait que l’on capture cet individu vivant, mais la justice. Au cas où vous ne le sauriez pas, la France n’a pas le statut de république bananière mais celui d’un État de droit.

                  Ce n’est pas une crevure que l’on a buté là sommairement, mais un témoins capital de l’une des tuerie les plus monstrueuses de ces dernières années en France, que l’on a soustrait à la justice, et ce, par incompétence ou turpitude. Cette faute doit être sanctionnée et si le président ne le fait pas, alors c’est lui qui devra assumer cette faute devant l’histoire. Guéant doit être démissionné : il y va de notre sécurité nationale.

                  Cerise sur le gâteau pour les milices de la guerre des civilisation, cette mort, les armes à la main est susceptible de susciter des vocations et ainsi, de donner du grain à moudre aux imams de tous bords.


                • gordon71 gordon71 24 mars 2012 08:19

                  silence dans les rangs


                  circulez...

                  Yohan ne veut voir qu’une seule tête et qu’une seule version de la vérité

                • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 mars 2012 08:18

                  Euh  JL c ’est pas de l’ humour mon post là-haut c ’est de la consternation .


                  • JL JL1 24 mars 2012 08:42

                    merci rocla,

                    de me donner l’occasion d’enfoncer le clou :

                    Ce n’est pas la police de la pensée qui exigeait que l’on capture cet individu vivant, mais la justice. Au cas où vous ne le sauriez pas, la France n’a pas le statut de république bananière mais celui d’un État de droit.

                    Ce n’est pas un présumé assassin que l’on a abattu, mais un témoins capital de l’une des tuerie les plus monstrueuses de ces dernières années en France, que l’on a soustrait à la justice, et ce, par incompétence ou turpitude. Cette faute doit être sanctionnée et si le président ne le fait pas, alors c’est lui qui devra assumer cette faute devant l’histoire. Guéant doit être démissionné : il y va de notre sécurité nationale.

                    Cerise sur le gâteau pour les milices de la guerre des civilisation, cette mort, les armes à la main est susceptible de susciter des vocations et ainsi, de donner du grain à moudre aux imams de tous bords.


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 mars 2012 09:29

                    Très merci pour votre réponse JL 


                    Depuis Homère on construit des jolis romans d’ aventures , l’ autre jour un
                    de ces talentueux romanciers a relaté les hauts et les bas d’ Angélique avec 
                     Joffrey de Peyrac du temps de Louis le Quatorzième .

                    Sauf que dans le cas qui nous occupe il ne s’ agit pas d’ une fiction .Celui 
                    que vous présumez assassin , que vous soupçonnez peut-être voleur de 
                    chewing-gum dans les souks de Toulouse a tué un grand nombre de 
                    ses concitoyens dont trois enfants . 

                    Laisser un individu dans son état de pouvoir continuer ses gentilles 
                    opérations mitraillantes serait mille fois plus grave pour les autorités 
                     que d’ être comparée à une république bananière ( je dois vous 
                    rappeler à ce moment de mon post , il pousse plutôt des fraises et des 
                     framboises sur notre territoire ) et que le mot banane , depuis la triste
                     affaire coloniale du produit Banania est un mot à forte connotation raciste . 

                    Alors choisir entre une république que vous traitez comme un genre 
                     d’ épluchure et une république qui ôte du milieu des gens très dangereux 
                    pour la vie des citoyens je fais le choix number twoo. Demandez , juste pour 
                     voir l’ avis des familles victimes de ce gentil garçon . 

                    Derrière ça , une fois ces choses dites , comme vous je trouve que la vie 
                     est des fois triste . Ce garçon , avec d’ autres chemins aurait pu prendre des
                     direction plus favorables à son épanouissement , et finir sa vie sous les balles comme ce fut le cas n’ est pas d’ un extrême délice .

                    • JL JL1 24 mars 2012 11:23

                      Voilà un exemple type d’insulte sans gros mots : insulte et à l’honnêté intellectruelle et à la personnne à qui elle est adressée.

                      Si je reconnais et apprécie intellectuellement ce texte dans toute sa saveur artistique (Hé oui !), et outre l’insulte, je ferai remarquer que ce texte est écrit par une bourrique qui répond perfidement à coté et de travers à ce que j’ai écrit ci-dessus : on croirait parler à un mur, mais un mur qui dégoise !

                      Et moi je déteste parler aux murs, fussent des murs des lamentations, et surtout quand ils écrivent des horreurs entre les lignes.

                      A bon entendeur ...


                    • rocla (haddock) rocla (haddock) 24 mars 2012 11:29

                      Homère ainsi que son père .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès