Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Double nationalité : Marine Le Pen adresse une lettre aux députés

Double nationalité : Marine Le Pen adresse une lettre aux députés

Ce n’est un secret pour personne, le fonctionnement de la démocratie réelle en France laisse fortement à désirer. Ainsi, un parti à l’audience croissante comme le Front National ne dispose-t-il d’aucun député à l’Assemblée Nationale. Même constat en ce qui concerne les partis dits d’extrême gauche. Ce manquement démocratique est un problème auquel il va falloir, un jour où l’autre, remédier. C’est dans cette démarche que Marine Le Pen, présidente du Front National, a adressé mardi 31 mai une lettre ouverte à chaque député.

Dans ce courrier, il n’est pas encore question de remettre en cause ce système représentatif défaillant, mais plutôt de le contourner. Marine Le Pen, désirant faire entendre la voix de son parti et de ses électeurs, a ainsi mis sur la table par lettre interposée un débat essentiel pour notre pays aujourd’hui : le principe de double nationalité.

« Vous le savez, l’Etat et la nation sont en France indissociables. C’est en effet du sentiment d’appartenance à une même nation que l’Etat tient dans notre pays sa légitimité. Lorsque la solidarité nationale est atteinte, c’est l’autorité de l’Etat qui se délite » a constaté la candidate à l’élection présidentielle de 2012, avant de poursuivre son raisonnement : « La multiplicité des appartenances à d’autres nations contribue aujourd’hui, et d’une manière de plus en plus préoccupante, à affaiblir chez nos compatriotes l’acceptation d’une communauté de destin, et par là-même à miner les fondements de l’action de l’Etat ».

L’exemple libyen, le tabou algérien

Pour illustrer ses propos, la présidente du FN a privilégié une actualité brulante avec la question de l’intervention en Libye. « Peut-on raisonnablement penser que la France aurait demandé une intervention en Libye si nous avions compté le même nombre de binationaux franco-libyens sur le sol français ? » a-t-elle questionné dans le but de mettre le gouvernement Sarkozy face à ses contradictions. Et de renchérir avec le cas délicat, et jamais abordé, de l’Algérie : « Comment ne pas trouver potentiellement explosive une situation qui verrait la France intervenir sur le territoire algérien, qui plus est sous la bannière de l’OTAN, avec la présence massive de citoyens tiraillés par leur double allégeance ? »

« L’échec patent de la double nationalité s’est affiché jusque dans diverses rencontres sportives récentes, à la suite desquelles de jeunes Français binationaux ne brandissaient pas notre drapeau tricolore, mais la bannière d’une autre nation. Ces soirs-là, nombre de nos compatriotes furent légitimement choqués » a estimé Marine Le Pen, profitant également de l’affaire des quotas de binationaux à la FFF qui suscite le débat encore aujourd’hui.

Assimilation et double-nationalité : l’incompatibilité absolue


Il est vrai que, depuis quelques années, le modèle français d’assimilation qui faisait la force de notre pays a été, semble-t-il, laissé sur le bas côté. Par lâcheté, sans doute. Par soumission, aussi. Ainsi aujourd’hui sommes-nous rongés par le communautarisme, la division et les tensions diverses. On nous parle d’intégration, de discrimination positive, d’insertion… mais l’échec est total. Pourquoi ? Car la réalité de notre grand pays est toute autre. Depuis des siècles, la formule reste inchangée : on ne négocie pas avec la culture française, on s’y soumet.

Partant de cela, la double-nationalité est au cœur de la question. « Comment ne pas voir que résident dans cette double nationalité l’un des ferments principaux d’atteinte à cette cohésion républicaine dont la France a plus que jamais besoin et un puissant frein à l’assimilation des Français issus de l’immigration ? » s’interroge la présidente du Front National. « Dans l’intérêt de la France et des autres nations, (...) il est ainsi nécessaire d’engager une démarche authentiquement républicaine en mettant fin à la double nationalité, et de demander à chacun de nos compatriotes placés dans cette situation, de choisir son allégeance : la France, ou un autre pays » ajoute-t-elle.

Des questions essentielles, vitales, qui doivent être posée. Et ce n’est pas le manquement démocratique de notre République de façade qui a empêché Marine Le Pen de mettre la question de la double nationalité au cœur du débat. « C’est à vous, membres de l’Assemblée Nationale, chambre de représentation du peuple français, que j’adresse cette demande de modification législative » a-t-elle conclu en précisant ne pas douter des bonnes volontés individuelles au sein de tous les partis. Une affirmation qui reste cependant à prouver. L’avenir seul nous dira s’il existe encore, aujourd’hui en France, l’espoir d’une démocratie meilleure.

- Lire la lettre dans son intégralité


Christopher Lings ( Le bréviaire des patriotes )


Moyenne des avis sur cet article :  3.23/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

239 réactions à cet article    


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 1er juin 2011 13:25

    Le second n’étant qu’un copier/coller du premier.


  • RogerTroutman RogerTroutman 1er juin 2011 14:10

    Extrême droite ? Ah, vous voulez parler de la droite nationale peut être !


  • OMAR 1er juin 2011 19:43

    Omar 33

    Salut Perséus : Marine ne fait que reprendre les thèmes développés par le Borgne qui s’attaquait aux juifs :

    http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAG03010416/duel-sur-la-5-immigration-un-danger-pour-la-france.fr.html

    Alors à défaut de juifs, c’est les arabes qui doivent trinquer..

    Et l’auteur se garde de préciser que Stoléru est remplacé par Rachida Dati ou Benzema....


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er juin 2011 20:05

    Rien n’est plus arbitraire que la notion d’extreme. L’extreme droite commencerait juste à ma droite et l’extreme gauche juste à ma gauche…. sous réserve de l’extreme tolérance dont je suis fier. Je suis de GAUCHE et ceux qui en doutent peuvent lire ici ce que je proposerais dans d’immédiat à un gouvernement de la France. Si j’y avais mot à dire, ce que je n’ai pas


    Cela dit Marine LePen a ici raison et ce n’est pas le seul point sur lequel je crois qu’elle est plus proche du citoyen français lambda que de ses élites qui bouffent au repas du Siècle et qui - tous partis bien pensant confondus - le trahisse et l’exploite. À leur grand péril. 


     Pierre JC Allard

  • Pie 3,14 1er juin 2011 12:19

    Les binationaux en nouveaux ennemis intérieurs, une cinquième colonne qui nous menace... Après les étrangers, l’Islam, l’UE, voici la nouvelle croisade du FN.

    Une question « vitale » pour ces patriotes assiégés. 


    • Nanar M Nanar M 1er juin 2011 12:47

      Bah oui, chez lepen n’ya qu’une idée, l’étranger est un vilain pas beau qui vient bouffer not’ bon pain.
      Alors on la met à toutes les sauces.


    • Pie 3,14 1er juin 2011 13:41

      Le sang donné...faux, c’est le droit du sol qui prévaut en France depuis la Révolution française.

      Le sang versé... a-t-on donné la nationalité française aux troupes coloniales décimées car placées en première ligne lors des guerres 14/18 et 39/45 ?

      Il n’est pas besoin d’être binational pour vomir sa haine, vous en êtes la preuve.


    • Patico 1er juin 2011 15:32

      Pi 3,14 ce que vous dites est faux.

      Les troupes nationales n’ont pas été plus décimées que les autres pendant les deux conflits mondiaux.

      Sachez, en outre, que pendant la seconde guerre mondiales, l’armée d’Afrique était majoritairement composée d’européens d’Algérie, plus nombreux que les maghrébins et les africains. Sachez également que les européens ont eu plus de tués que les maghrébins et africains.

      Avez-vous la moindre compassion pour ces soldats européens qui ont versé leur sang pour une métropole ingrate qui les a abandonnés vingt ans plus tard ? Bien sûr que non. Dans votre monde peuplé d’idées reçues, l’armée d’Afrique ne peut être constituée que d’africains noirs ou maghrébins, que l’on a, bien évidemment, envoyé se faire massacrer à la place des bretons et auvergnats. Désolé pour vous, mais c’est une légende.


    • Patico 1er juin 2011 15:35

      Troupes « coloniales » , pas nationales.
      Désolé.


    • ali8 1er juin 2011 17:29

      @ juluch

      houria bouteldja, je l’aime comme ma propre soeur smiley

      nombreux sont ceux qui nous traitent comme des indigènes au temps des colonies ; elle résiste à cette injustice, c’est tout


    • Pie 3,14 1er juin 2011 17:48

      Je ne dis pas que la coloniale blanche composée de métropolitains a démérité, je dis seulement que les tirailleurs indigènes, « sujets » des colonies n’ont pas obtenu la nationalité française à l’issue des guerres.

      Ce qui signifie que l’argument martial de Juluch concernant le « sang versé » ne tient pas.


    • Traroth Traroth 1er juin 2011 18:21

      « C’st pour ça qu’il faut supprimer le droit au sol..... » : Non.


    • ak47 1er juin 2011 19:06

      je conseil a tout les bi-nationaux de faire un don de sang , juluch ne vous taxera plus d’étranger même ci vous êtes belle est bien français , juluch est même facho avec ceux qui vote pas fn et qui n’on rien de bi-nationaux, imaginé un peu le golmon !! quel nazz !et il y a pas de quoi être fier d’être français quand on a des con patriote comme juluch !!


    • ak47 1er juin 2011 19:46

      ali8 tu déconne cette nana fait plus de tor au bi-nationaux que tu croit, j’ai quelque foi l’impression quel est payer par le fn pour exacerbé les foule !!franchement elle ne rend pas service au indigènes ! 


    • OMAR 1er juin 2011 19:51

      Omar 33

      Juluch  :"A présent, c’est une autre génération d’immigrés et d’enfants d’immigrés qui nous crée des problèmes... 

      Juluch, vous pensez étre plus français ou avoir fait plus pour le drapeau français que Zizou, par exemple ?


    • non667 1er juin 2011 21:18

      à patico
      j’ajoute
      les africains ne se battaient pas seulement pour nous ! ils se battaient aussi pour eux !
      rommel n’était pas en voyage touristique en Libye !  smiley smiley


    • OMAR 2 juin 2011 00:34

      Omar 33

      Non667 : "les africains ne se battaient pas seulement pour nous..

      Trés juste, d’ailleurs, l’Alsace se trouve au Nigéria et la Loraine est une région du Soudan.... 


    • non667 2 juin 2011 10:03

      à omar 
      et el alamein c’est ou ? smiley


    • matt84 1er juin 2011 12:55

      Une fois de plus je suis entièrement d’accord avec Marine Le Pen...

      Il n’y a aucune volonté d’intégration de la part de certains ; ceci est parfaitement inadmissible !
      Que ceux qui ne se sentent pas français, s’en aillent !
      J’en ai personnellement marre de devoir être mis à contribution au nom de la solidarité nationale pour des gens qui bien que nés en France pour la plupart, crachent sur notre pays et prennent un malin plaisir à bafouer nos lois.


      • jako jako 1er juin 2011 13:00

        matt, je ne comprends pas , vous voulez parler de la clique au pouvoir ou juste de bernard tapie ?


      • schwitters schwitters 1er juin 2011 15:53

        Bien, une fois le binational devenu uninational, vrai français, comment ferez vous pour être sur que dans son cerveau, il n’a pas des pensées pour le pays de son père ou de sa mère.

        Vous n’avez qu’une solution : interdire les mariages mixtes et créer une zone de rétention pour tous les éventuels traitres comme moi (je suis franco-allemand).

        Avec une nouvelle politique choisie par les français de la Droite Nationale version FN, beaucoup de gens seraient obligés de quitter le pays, peut-être même de vos amis dont vous ne connaissiez pas les origines.

      • BOBW BOBW 1er juin 2011 18:36

        Conséquence : le Big Boss ---> OUT smiley !


      • ak47 1er juin 2011 19:10

        matt moi sa !! ces un coup des etrangé encore a tout les coup !!pfff !!!le prochain ministère de la défense sera construit par bouygues l’ami de sarko , il sera situé a balard et d’un coup globale de 600 million d’euro ,bouygues va avancé les 600million pour sa construction ,contre quoi le gouvernement va loué le lieu pour 150million d’euro par an pendant 24 ans soit 3,6milliard d’euro !!! remplissez bien vos déclaration d’impôt , Mr bouygues a besoin de vous pour s’enrichir !!!


      • ak47 1er juin 2011 19:12

        chwitters je ferais de la résistance pour que sa n’arrive pas !!


      • schwitters schwitters 1er juin 2011 21:04

        ak47

        et on sera nombreux, j’espère !

      • Annie 1er juin 2011 13:04

        Comment pour récupérer quelques voix, MLP va remettre en question la binationalité que des milliers de gens vivent très bien.
        Il ne faut quand même pas oublier que parmi les binationaux visés par cette proposition sont les enfants nés en France d’immigrés non nationalisés, qui n’ont pas le droit de choisir leur nationalité avant 18 ans. Au lieu de remettre en question le principe de binationalité qui n’est pas en soi un problème, pourquoi ne pas amender le code de la nationalité ?
        A moins que l’objectif ici soit moins de promouvoir l’intégration que l’exclusion, et de ramasser au passage pas mal de voix. 


        • Bovinus Bovinus 1er juin 2011 13:04

          Votre article, Monsieur, est une injure à tout ce qui fait la grandeur de la France, et une flagornerie à tout ce qui la rend aujourd’hui si méprisable. Une insulte de plus, mais on n’est plus à cela près, n’est-ce pas ?

          Mme Le Pen a l’outrecuidance de reprendre l’exemple de l’intervention en Libye ; celle-ci a-t-elle fait l’objet d’une consultation populaire, ainsi que le veut la tradition républicaine de la Ve République ? Elle n’a même pas fait l’objet d’une simple consultation parlementaire ; il est même douteux que les ministres concernés aient été prévenus. Et d’enchaîner sur l’Algérie, sans même se demander une seconde ce qu’on pourrait bien aller y faire, avec ou sans l’OTAN.

          Tout cela pour justifier péniblement une éventuelle remise en cause de la double nationalité, qui, d’après elle serait une atteinte à la « cohésion républicaine dont la France a plus que jamais besoin ».

          Elle a raison au moins sur une chose : nous avons, aujourd’hui, plus que jamais besoin de « cohésion républicaine ». Nous avons besoin d’une République forte et indépendante, soucieuse de ses citoyens, capable de les écouter et de les servir, ainsi que d’hommes d’État compétents, intègres et dévoués à sa cause. Pas de Mme Le Pen.

          Sont-ce les double-nationaux qui vendent la France aux technocrates européens, au mépris de la volonté du peuple ? Sont-ce les double-nationaux qui trahissent les intérêts de la France en engageant ses hommes et sa crédibilité au profit d’intérêts anglo-saxons, sionistes et financiers ? Sont-ce les double-nationaux qui démolissent le service public et les acquis sociaux, conquis de haute lutte au fil des siècles ? Sont-ce les double-nationaux, enfin, qui traficotent, se vautrent dans la prévarication et le lucre aux plus hauts sommets de l’État, se vendent aux intérêts privés, bafouant ainsi à la fois la dignité de la France, et le sens de la justice des citoyens, ainsi que le devoir républicain de solidarité et de secours aux humbles et aux indigents ?

          Non, Monsieur. La double nationalité n’a rien à faire là-dedans. Prétendre le contraire ferait de vous non seulement un menteur, mais aussi un hypocrite et un traître. Imbécile, vous l’êtes déjà assurément, mais cela au moins est rémissible.

          Prenez garde !

          Aujourd’hui, en France, certains individus munis de papiers, de documents d’identité, de certificats divers et variés et authentiques ont renoncé et continuent de renoncer chaque jour à leur qualité de Français, mais gardent pourtant les papiers. Ceux-là sont nos ennemis les plus dangereux, car ni la police, ni l’administration ne sont en mesure de les détecter. Ils sont omniprésents ; il y a même de fortes chances que certains d’entre eux soient parvenus aux plus hautes fonctions. On ne peut les voir qu’avec une conscience tranquille et beaucoup de discernement. Je ne pense pas avoir ces qualités, mais il me semble néanmoins que celui-ci y ressemble.


          • Jean Lannes Christopher Lings 1er juin 2011 14:44

            Monsieur, je vous cite :

            "Mme Le Pen a l’outrecuidance de reprendre l’exemple de l’intervention en Libye ; celle-ci a-t-elle fait l’objet d’une consultation populaire, ainsi que le veut la tradition républicaine de la Ve République ? Elle n’a même pas fait l’objet d’une simple consultation parlementaire ; il est même douteux que les ministres concernés aient été prévenus. Et d’enchaîner sur l’Algérie, sans même se demander une seconde ce qu’on pourrait bien aller y faire, avec ou sans l’OTAN.« 

            Si vous écoutiez Marine Le Pen plus souvent, vous serez mieux informé sur son opposition à l’intervention en Libye.

            Si vous aviez lu sa lettre en entier, vous l’auriez également vu se justifier à propos de l’Algérie. Ce la vous aurez éviter de dire cette bêtise :  »Et d’enchaîner sur l’Algérie, sans même se demander une seconde ce qu’on pourrait bien aller y faire« .

            Lisez par vous même au lieu de vous donner en spectacle, étalant une culture que vous n’avez pas :

             »Après tout, la situation internationale est tellement instable qu’un tel scénario ne relève pas de l’absurde. Il n’y a pas plus de liberté en Algérie qu’il n’y en avait en Tunisie, en Egypte ou en Libye, sans compter les 100 000 morts de la guerre civile algérienne depuis 1991."

            Merci de ne plus parler sans réfléchir un minimum.


          • nilasse nilasse 1er juin 2011 18:56

            d’autant que si l’avatar de l’auteur est bien son visage,ça ne fait carrément ,ni lings ou même dupont,mais plutôt le facteur venu des tropiques s’arrêtant longuement pendant sa tournée pour voir maman pendant que papa etait pas la. 


          • Jean Lannes Christopher Lings 1er juin 2011 19:38

            Quel courage que d’insulter les autres sous pseudo et avec une photo sans visage où il est, en plus, écrit anonymous ! Commando Pernod, allias l’adolescent de 16 ans derrière le PC de son papa, la description de votre profil ressemble à un discours de militant du NPA. Vous me faites de la peine.

            Lings est un nom alsacien, ce qui veut dire français depuis Louis XIV. Allez-vous faire cette remarque à un niçois, français depuis 1860 ?

            Ayez un peu de culture, d’argumentation. Trop demandé à quelqu’un qui ne sait pas ce qu’est la préférence nationale, et surtout qui ne sait faire qu’insulter sans répondre sur le fond, bien caché derrière les pixels de son foutu écran.

            Digne d’un bon gros frustré de la vie. C’est pas toujours facile à l’école n’est-ce pas ?


          • schwitters schwitters 1er juin 2011 21:39

            Vous soutenez indirectement l’interdiction de la double nationalité, votre culture se pose là, vous aurez beau vous appliquez, le relent raciste émergera. Un homme et une femme sont des citoyens avant d’être une nationalité. Ce n’est pas comme cela que s’établie la confiance et le« vivre ensemble » que prône cette belle Droite.


          • FRIDA FRIDA 1er juin 2011 22:20

            @Lings

            Un peu de culture ? ben voyons, et un peu de bon sens ça vous dit ?
            vous dites, « Lings est un nom alsacien, ce qui veut dire français depuis Louis XIV. Allez-vous faire cette remarque à un niçois, français depuis 1860 ? », et bien les binationaux sont français depuis une génération ou deux, tout le monde ne peut prétendre à un pédigrée comme le vôtre. La traîtrise ne vient pas forcément de la nationalité, il ne faut pas être idiot ou faire semblant pour monter la mayonnaise de la haine. Il faut aussi supprimer la légion étrangère, si l’Allemagne reprends l’Alsace, (puisque nous vivons une époque instable), qu’allez-vous faire ? après tout l’Alsace ( qui est allémanique) à quand date le rattachement de l’Alsace-Lorraine ? 


          • Bovinus Bovinus 2 juin 2011 00:49

            @ Marc Gelone :

            Parce que, pour beaucoup, la grandeur de la France ne peut pas être de se saborder par l’accueil de populations qui sont déjà le premier handicap de leurs pays d’origine.

            En commençant par cela, je pensais surtout à la vassalisation de la France par les intérêts atlantistes. La vocation de la France n’est pas d’être un laquais de l’OTAN et des intérêts des néo-conservateurs de Washington. L’intervention en Libye, décidée sur le perron de l’Elysée par son indigne locataire, de concert avec un sioniste notoire n’ayant nulle légitimité politique ni même littéraire, est un blasphème.

            Partant de là, il est d’autant plus regrettable que Mme Le Pen, se posant pourtant en défenderesse d’une politique nationale (et donc, logiquement, souverainiste), ignore cette question centrale, et la détourne au profit d’une remise en cause de la double nationalité. Cette question-là, déjà assez discutable en soi, est la dernière préoccupation des Français, frappés de plein fouet par la récession économique, inquiets du risque d’incident nucléaire, extrêmement réservés quant à l’engagement des forces armées à l’étranger sous des prétextes douteux, et anxieux d’un éventuel krach mondial dont la menace se fait plus effrayante chaque jour. Sans parler du déficit démocratique de plus en plus navrant que nous subissons. La situation est véritablement grave ; Mme Le Pen nous parle de la double nationalité. Surréaliste.

            En d’autres termes, la binationalité, on s’en cogne. Il y a d’autres thèmes immensément plus importants et urgents, que les « grands » partis politiques, y compris celui de Mme Le Pen, ainsi que le gouvernement, esquivent pourtant sans vergogne.

            Et tant pis si la grandeur-de-la-France-selon-vous, doit rester sur le carreau.

            Non. Sans une politique d’indépendance politique et économique, la France n’est rien d’autre qu’une province mineure du mondialisme anglo-saxon. Cela ne peut se faire qu’à travers un dialogue et une coopération soutenue avec Berlin, projeté à travers une Europe indépendante, réformée, et éventuellement dégraissée des éléments inféodés à Washington. Il est urgent pour cela de restaurer une certaine souveraineté politique et économique afin de se donner les moyens de peser sur l’avenir de la nation, ainsi que l’évolution future du projet européen.


          • kemilein 2 juin 2011 04:08

            moi je réagis a ceci :

            Marc Gelone
            Selon vous. Parce que, pour beaucoup, la grandeur de la France ne peut pas être de se saborder par l’accueil de populations qui sont déjà le premier handicap de leurs pays d’origine

            oO vous vous êtes lu et relu avant d’oser dire pareille honte ?
            vous êtes en train de nous dire que

            les immigrés qui, au péril de leur vie, traversent mers et montagnes, sont la honte de leur terre natale ?

            eux qui partent, déracinés, conquérir la dignité et la survie qu’il ne peuvent avoir pour eux et leur famille, dans leur pays qui pourtant leur est cher, sont des indésirables en leur propre village ?

            que ce sang, cette force, ces espoirs qui s’évadent pour leur pays d’origine est une chance ?

            mais qui êtes vous, vous le grassouillet petit goret abreuvé d’inepties gavé de préjuger pour osé même parlé de ces gens ?

            vous êtes une honte VOUS pour votre pays, bien plus que ne le sera jamais aucun « nègre » aucun « narabe » pour la france, celle des Hommes et non celle des bêtes immondes dont vous êtes.


          • boris boris 2 juin 2011 07:11

            Lings avec sa tronche de puceau, traîte ses contradicteurs de jeunot, le monde à l’envers.

            Ce foutriquet qui prend comme référence Bonaparte , de Gaulle et pour finir roule pour la grosse vache qui rit, un pur délire ce jeune mec .

            Il a le collier de barbe qui à du mal à pousser, encore heureux, il finirait par ressembler à un Mollah !


          • kemilein 2 juin 2011 19:48

            si pour vous les hommes valides courageux qui ne se résigne pas sont un handicap...

            argumenté n’a aucun intérêt, convertir un borné fanatique est fort improbable.


          • milu 1er juin 2011 14:00

            Et au nom de quoi devrais-je choisir entre mon père et ma mère, et renier la moitié de ce que je suis ?


            • ak47 1er juin 2011 20:19

              @milu ,au nom des imbécile !!


            • FRIDA FRIDA 1er juin 2011 22:24

              @pig C
              c’est de l’anticipation fictionnel, vous dites « en cas de guerre comment on fait ? » aujourd’hui vous posez la question, demain vous allez déclarer la guerre et sommez les gens de choisir, on ne parle pas pour quelles raisons il y aura un guerre. Vous êtes lamentable et grotesque, mais si ça ne tient qu’à ça ce n’est pas bien grave, vous êtres très dangereux.


            • kemilein 2 juin 2011 04:16

              la question se pose aussi pour les religions...
              les bouddhistes le musulmans et les juifs on en fait quoi ?

              on fait comme les teuton (juifs) est les rikain (japonnais) ?
              on ouvre des camps ?
              ca coute cher de nourrir tout ce petit monde... on pourrait peut être s’en servir comme bois de chauffage non ?

              pour les nouveaux arrivants, sale immigré ceux là ! je propose qu’on les renvois par bateau... la coque percée. par train entier.. qui déraille.

              y’a peut être moyen d’avoir une France Blanche Chrétienne et Pure qui sait... avec un peu de sang sur les mains.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lannes

Jean Lannes
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès