Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DSK, Anne Sinclair et les médias

DSK, Anne Sinclair et les médias

Comment faire l’impasse sur une synthèse des derniers événements « DSK » et « Anne Sinclair » ?

En l’espace d’une semaine : Conférence à Cambridge pour Dominique Strauss-Kahn, sortie d’une biographie et émissions TV en cascade pour Anne Sinclair, les deux bénéficiant des gros titres de la quasi-totalité des medias.

Analysés à la lumière des précédentes campagnes de communication du couple depuis le 14 mai 2011 * pour réhabiliter l'ex-directeur du FMI, ces événements nous révèlent une nouvelle campagne, hélas mise à mal par des étudiants mécontents et des féministes à l'affût.

Retour sur les événements de la semaine écoulée

Mercredi 8 mars  : sortie de l’autobiographie publiée par Anne Sinclair, « 21 rue La Boétie », dans laquelle elle évoque notamment son grand-père. Le soir même, elle était l’invitée de l’émission la Grande Librairie, sa première sortie médiatique audiovisuelle depuis son retour de New-York.

Quelques jours avant, elle tacle dans une interview la presse qui a "franchi les limites du voyeurisme" et les "féministes autoproclamées".

Titres nombreux et concordants dans la presse :

Anne Sinclair à cœur ouvert
Anne Sinclair évoque son grand-père


Jeudi 9 mars  : DSK se rend à Cambridge pour y assurer une conférence sur l’économie mondiale, sur invitation de la Cambridge Union Society.

Cela aurait pu être un succès de notoriété, si des étudiants et des féministes ne s'en étaient pas mêlés.

Au lieu de cela, les medias ont largement décrit les manifestations hostiles à DSK lors de son arrivée puis son départ de l’université, évoquant le fait que « La sécurité avait été renforcée pour la venue de DSK qui est apparu flanqué de quatre gardes du corps lors de son allocution et 25 autres personnels de sécurité avaient été mobilisés spécialement pour l'occasion » Source 20minutes.fr.  

Concert de titres concordants :

Dominique Strauss-Kahn chahuté lors de sa conférence à Cambridge – 20minutes.fr

DSK chahuté à Cambridge – Europe 1

DSK fait profil bas à Cambridge Le parisien

DSK et les médias  la nouvelle république

 Qui en fait trop ? 

 Comment est né le buzz ? 

Comment les medias se sont-ils emparés de ces événements ?

Après analyse, force est de constater que ce sont les Strauss-Kahn eux-mêmes qui ont généré cette sur médiatisation. Et comme personne ne se médiatise pour se faire du mal, il faut en conclure qu’ils le font pour en obtenir un bénéfice. Or, le seul bénéfice pertinent dans leur cas est d’obtenir une réhabilitation dans l’opinion publique.

Même les étudiants de Cambridge ne s’y sont pas trompés, comme l’exprime Morgan Wild, ce jeune étudiant de Cambridge interrogé par 20minutes.fr : « Je pense qu'il n'aurait pas dû être invité à venir s'exprimer devant les étudiants, je pense que cela fait partie d'une lamentable campagne de relations publiques pour tenter de rétablir sa réputation et nous ne devons pas être pris pour des imbéciles », a-t-il dit.

En effet, nul media n’a été chercher DSK pour le sortir de son doux anonymat de la place des Vosges et en faire la vedette du jour à Cambridge.

Anne Sinclair ? Nul ne l’a obligée à sortir sa biographie justement la veille de la conférence de son époux à Cambridge. Généralement, un auteur discute de la date de sortie d’un livre avec son éditeur. Nul ne l’a obligée à se faire inviter à la Grande Librairie le 8 mars. Enfin, nul ne l’a obligée, la semaine précédant la sorte de son livre, à tacler via une interview,  les « féministes autoproclamées » et la presse « qui franchit les limites du voyeurisme ». Elle a choisi de s'adresser aux medias, qui ont donc relayé ses propos.

Une nouvelle opération de communication

Tout ceci esquisse une véritable campagne de communication, même si celle-ci a été mise à mal par des effets de bord inattendus : des étudiants mécontents et des féministes à l'affût. Pas de doute : A 43 jours des élections présidentielles, Anne Sinclair et DSK sont sortis en concert de leur silence.

Hasard de calendrier ? Ou, comme dans l’art de la guerre : « Encerclement, fumigènes et diversion » ? Au moment opportun. Une opération de communication.
DSK espérait sans doute, avec cette conférence à Cambridge, envoyer un signal fort à ses amis du PS : Une image professionnelle de compétence intacte qui, du moins à l’étranger et dans des lieux prestigieux arrive à supplanter le reste : Les affaires et l’image privée. Une leçon. Faire mentir encore une fois le « Nul n’est prophète en son pays ».

Hollande va sans doute être le prochain président et DSK le sait. D’ailleurs au cours de sa conférence à Cambridge il le dit : « François Hollande sera le prochain président de la France ».

C’était donc le moment ou jamais, de rappeler aux responsables du PS ce qu’ils rateraient en ne faisant pas appel à lui, et peut-être les inciter à réfléchir à son éventuel retour en politique.

C’eut peut-être été le cas si la conférence à Cambridge s’était déroulée comme prévu, sans incidents. Après tout, il a réussi à y faire salle comble, quoique, si l’affaire de New-York n’était pas passée par là, lui conférant une célébrité planétaire, il n’eut peut-être pas intéressé autant de monde. Quand au prestige du lieu, n’oublions pas que la Cambridge Union Society a souvent invité des personnalités controversées : Ainsi Jean-Marie Lepen, Kadhafi et même des afrikaners du temps de l’apartheid ont été, par le passé, invités à conférer à Cambridge.

L’opération de communication était certes prometteuse. Le hic, c’est que, plusieurs semaines avant, elle a donné quelques signes de fragilité. En effet, une pétition était lancée par une association étudiante, et des féministes ont fait entendre leurs voix pour exiger l’annulation de la conférence. Elles ont appelé au boycott en cas de maintien, mettant en péril l’opération.
Est-ce pour cela qu’une semaine avant, Anne Sinclair est passée à l’offensive médiatique ? Interviewée par l’un de ses confrères, elle tacle la presse « voyeuriste » et les féministes « autoproclamées ». Simple hasard médiatique ? Si vous répondez « oui » alors lisez ou relisez cet article paru dans lemonde.fr en mai 2011.

L’inquiétant pouvoir des communicants

Extrait « Avec la montée en puissance de Strauss-Kahn dans la course à la présidentielle, la communication politique a pris la profession en otage. Un article complaisant est publié sur le voyage du patron de VSD en Afrique ? Euro-RSCG, qui vient de refaire la maquette de l'hebdomadaire, a pesé de tout son poids. Un livre médiocre sur les relations de Strauss-Kahn avec les femmes paraît chez Plon, signé d'une inconnue nommée Cassandre ? A peine l'ouvrage imprimé, un argumentaire assassin sur les erreurs de l'auteur est envoyé dans les rédactions par Euro-RSCG. Le message est clair : les rapports de Strauss-Kahn avec les femmes sont un non-sujet. » Source lemonde.fr

Objectif visé : Retour à la vie publique

Une vraie campagne de réhabilitation vient donc d’être tentée pour amadouer l'opinion, mais surtout donner des arguments aux amis – nombreux - de DSK au sein du PS, afin qu'ils puissent défendre l'éventualité de son retour dans les affaires publiques. 

Quand à Anne Sinclair, qui participe probablement à ces opérations de communication en usant de son pouvoir médiatique et de ses réseaux, elle n’a d’autres motivations que de panser un orgueil blessé, voire nourrir un désir de revanche. N’a-t-elle pas dit après l'affaire du Sofitel et la tempête qui s'en est suivie : « mon mari a été jeté aux chiens. Je saurai m’en souvenir. Le moment venu, je solderai les comptes. » ? Source vsd.fr

Un parti socialiste trop lié à DSK ?

François Hollande est entouré d'amis de DSK : Pierre Moscovici, Manuel Valls, Martine Aubry, qui avait conclu un pacte avec lui. DSK n'est pas homme à renoncer au pouvoir et aux facilités qu'il permet. Cette opération de communication ne sera donc pas la dernière. La manipulation qui a consisté à nous faire croire que DSK possède des "compétences exceptionnelles" est sans doute la plus pernicieuse. La crise ne peut que favoriser son usage et les communicants le savent.
Cependant, à ne pas observer une discrétion de circonstance tant que les affaires judiciaires sont pendantes, DSK et ses conseillers risquent de causer l’échec de Hollande ou du moins, de le gêner. 

En effet, le candidat du PS a été chahuté le 7 mars par des féministes, qui l’ont interpellé à propos de DSK. Ainsi peut-on lire sur europe1.fr « Le candidat socialiste a été raillé, mercredi 7 mars, à la Cigale en reprenant les propos d'une grande figure féministe, Simone de Beauvoir. Des manifestantes, présentes dans la salle, ont également lancé : "DSK partout, justice nulle part".

Le parti socialiste devrait sans doute se démarquer de façon plus nette du parcours passé ou à venir de Dominique Strauss-Kahn, afin de ne pas prêter le flanc à des attaques qui pourraient s'avérer coûteuses du point de vue électoral.

*Faut-il encore parler de DSK ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Constant danslayreur 14 mars 2012 12:43

    « mon mari a été jeté aux chiens. Je saurai m’en souvenir. Le moment venu, je solderai les comptes.  »

    Jour M’dame la menaçeuse, ce jour là avant de solder les comptes du Sarcome parce qu’il aura toisé de très haut Fabius lui reprochant son soutien à votre nari, ayez l’indulgence de vous souvenir que c’est le même dit sarcome qui l’a mis à la tête du FMI smiley

    Ils nous prennent vraiment pour ce que nous sommes...  


    • joelim joelim 14 mars 2012 14:04

      Ça parait incroyable mais il s’avère que voter Hollande, c’est réhabiliter DSK, en quelque sorte. 

      Et donner le pouvoir à Anne Sinclair de punir tous les français qui ont osé douter de la probité de son mari.

      Ne rêvons pas, on aura très probablement DSK 1er ministre, et peut-être Anne Saint Clair ministre de la communication ?

      Seul moyen de survie : voter utile, c-à-d pour celui qui pourra battre l’inquiétant triumvirat Sarkollandelepen.

      Asselineau ? Mélenchon ? Bayrou ? Il reste un peu de temps pour décider...

      • Constant danslayreur 14 mars 2012 14:42

        « DSK 1er ministre, et peut-être Anne Saint Clair ministre de la communication »
        Avec Mme Dialo à la garde des seaux, Banon à celle des sceaux et Mme claude à celle des ceintures de chasteté et accessoirement des sots smiley


      • mojique mojique 14 mars 2012 21:33

        Asselineau ? Mélenchon ? Bayrou ?

        Pas mal pour faire gagner $arko. Si Hollande n’est pas au deuxième tour £arko a un boulevard car il a sa chance contre n’importe qui sauf Hollande.


      • kali 14 mars 2012 22:29

        @mojique
        Parfaitement d’accord. Le vote qui fera barrage à Sarkozy, c’est Hollande dés le premier tour. L’éparpillement des voix est toujours un risque de revivre 2002. Rien n’est assuré pour le moment. Oui certes, on a le risque de voir DSK revenir au pouvoir. Mais entre deux maux, il faut choisir le moindre smiley


      • Ariane Walter Ariane Walter 15 mars 2012 10:05

        Dsk mieux que sarko ?....Hum....On y croit de moins en moins. C’est tragique mais c’est comme ça !


      • appoline appoline 15 mars 2012 12:29

        DSK est fichu, s’il devait se représenter à n’importe quel poste cela soulèverait des tollés, il faut pas prendre les français que pour des imbéciles.

        Quant à sa dulcinée, qu’elle aille un peu plus en club avec son mari, ça lui fera du bien au lieu de polluer les médias tenus par ses congénères ; qu’elle se méfie cela peut un jour se retourner contre elle, l’argent ne fait pas tout.

        Hollande quant à lui, même si par miracle il était élu, cela ne durerait qu’un déjeuner de soleil, car si Sarko n’est pas apprécié et pour cause, lui est totalement incompétent et très mal entouré.

      • danie 14 mars 2012 17:06

        Anne Sinclair’’’’’’’’ penser un orgueil blessé’’’’ vous dites ? je ne dirais pas cela ! non plutôt guerrière elle se fiche des ragots, c’est tellement évident elle a passé le cap là ! rien ne changera sa détermination à continuer son chemin avec ou sans Dominique Strauss Khan.finalement les évènements ont modifié drôlement sa vie, sans cela elle n’aurait sans doute pas pris son indépendance professionnelle, comme quoi le malheur peut faire suite au bonheur.


        • leypanou 14 mars 2012 17:06

          "Le parti socialiste devrait sans doute se démarquer de façon plus nette du parcours passé ou à venir de Dominique Strauss-Kahn, afin de ne pas prêter le flanc à des attaques qui pourraient s’avérer coûteuses du point de vue électoral" : si vous connaissez tant soit peu le parti socialiste, vous vous apercevrez tout de suite que c’est impossible.

          Le parti socialiste est un parti à majorité social-libérale, et qui s’accommode très bien du Traité de Lisbonne, ainsi que que MES. Et si F Hollande a gagné aux primaires, ce n’est pas par hasard.

          Quant à la tentative de DSK de revenir au premier plan, vous avez parfaitement raison. Mais, il a des oreilles toutes prêtes à l’écouter, et pas seulement au PS. Le FdG n’en veut pas et n’en a jamais voulu.


          • Ariane Walter dans un article précédent a bien fait de rappeler que DSK, à Cambridge, a fait un exposé outrageusement néo-libéral. Si ce sont ces thèses que veut promouvoir aujourd’hui le PS, nous sommes mal.


            • xray 14 mars 2012 17:24


              Dominique Strauss-Kahn 

              Les pervers sont les instruments d’un pouvoir pour asservir les populations. 

              Témoignage personnel 
              http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/11/temoignage-personnel.html 

              LA MAIN DU PRÉFET, quatrième partie  
              Page 211, « Le toubib interdit et la grosse affaire de mœurs » 
              http://mondehypocrite.midiblogs.com/files/cd_Le_Pr%C3%A9fet_29_12_05_b_pages_de_169_%C3%A0_241.2.doc 



              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 mars 2012 17:26

                DSK de retour dans le vit public, exhibitionniste avec ça !!!


                • Ariane Walter Ariane Walter 14 mars 2012 17:57

                  je remercie Kali pour cet article qui recoupe le mien.
                  Si nous sommes fous, nous sommes fous tous les deux. (Mais les évènements sont quand même très clairs !)

                  il n’a pas encore reçu la visite des « Hollandais volants », l’escouade de défense du PS !!
                  Moi, j’y ai eu droit !!


                  • kali 14 mars 2012 22:32

                    @Ariane
                    Les Hollandais Volants se sont lassés de moi smiley 


                  • arobase 14 mars 2012 18:07

                    tirer sur les ambulance en panne c’est super productif !

                    combien coûte le carburant à la pompe ?  combien a coûté la « sauterie » de Villepinte ? qui a payé ?

                    curieux comme ces sujets sont inaudibles !!

                     DSK, le halal, la burqa, les rom, le minaret, le pen et ses signatures, la gifle de bayrou, la fuite probable en suisse de 150 pauvres milliardaires et autres footballeurs ....voilà les sujets immensément prioritaires dont ce peuple devenu infantile débat avec intérêt ! 

                    • Ariane Walter Ariane Walter 14 mars 2012 19:11

                      C’est le maître qu’on veut te donner. réfléchis une minute Arobase.


                    • kali 14 mars 2012 22:34

                      @Arobase
                      Cela faisait longtemps que je n’avais pas entendu l’argument de l’ambulance.
                      Vous avez déjà vu des ambulances conférer à Cambridge et jouer aux échecs ? smiley


                    • le poulpe entartré 14 mars 2012 22:50

                      M’enfin Miss Ariane, Il ne peut pas : il y a rien dans le plot. smiley


                    • arobase 14 mars 2012 19:37

                      quel maître, et qui « on » ? smiley je suis mort de peur !! smiley


                      je croyais qu’entretenir les peurs était une exclusivité de lepen.

                      • le poulpe entartré 14 mars 2012 22:48

                        A Cambridge, le Délinquant Sexuel Kasher est reparti la queue entre les jambes. Pas moyen de se purger les burnes à l’hôtel et allonger une fois de plus les cornes de l’Anne ; ni même de placer sa bien bonne du jour : « tiens, voilà du boudin » à la soubrette de l’étage. Il a été poursuivi par des journalistes à l’affut du scoop ou d’une connerie (la même chose en résumé) qu’il aurait dite ou faite, à l’insu de sont plein gré, comme d’hab. Il a dû remballé son salami (son discours foireux) et se barrer de là, conspué comme un marchand de poisson qui ne vendrait que de l’avarié. En prenant la fuite, aussi vite qu’un lapin lubrique, il est plus qu’évident que sa renommée est encore plus lointaine que la probabilité de voir couler de l’eau potable d’une pompe à lisier en service.

                        Cette opération de com’ à la con est le résultat des cons à la com.

                        Un vrai vaudeville : le mari, la cocue, la bonne (mais moche). On pourrait en rire tellement tout ce barnum médiatique est lisible par toutes ces concomitances grossières. C’est presque une marque de fabrique. Les coutures sont si grosses. Ca dépasse de partout (surtout avec l’énergumène) qu’il en est pathétique.

                        « Qu’est ce que je pourrais bien trouver comme truc chouette à refiler à mes potes socialistes pour avoir un ministère dans le futur gouvernement » ? Un cadeau pas cher dans le derrière ? Nan, ils pourraient aimer ça. Déjà qu’avec le traité de Lisbonne, ils n’ont rien vu venir ; là il faut faire preuve d’originalité. Le sida ? Nan. Ma Lada ? Nan ! Ma nana ? Oui !!!!!! Et c’est même fait comme si c’était hiers. On voit sa trombine partout, dans la rue. Elle nous parle même de son grand père ....alors qu’il est déjà mort et que l’on s’en tape.

                        Ils sont carbones tous les deux, pour le plus longtemps possible et c’est tant mieux !


                        • Dies iræ Dies iræ 14 mars 2012 23:45

                          Qu’avez-vous contre DSK ? Seriez-vous antisémite par harsard ? hein ?

                          Je plaisante, je plaisante. ))


                          • jujubes 15 mars 2012 08:35

                            sidérée d’entendre lundi sur france-inter le teaser : « ne manquez pas l’invitée exceptionnelle de françois busnel, anne sinclair . » l’autre soir au grand journal : « et notre invitée exceptionnelle, anne sinclair » . alors la poule de luxe, la krypto-féministe, fit son apparition de star .

                            dîtes-le lui : on s’en fiche ! 
                            quant à dsk, les socialistes semblent avoir peur de lui, de la puissance de ses réseaux, et de sa faculté , tel un phénix, à renaître de ses cendres .
                            mauvais calcul : un électeur sur deux est une femme, et les femmes, dit-on, ont la mémoire tenace .

                            • posteurfou posteurfou 15 mars 2012 09:00

                              Tout à fait d’accord avec vous !

                              Dehors ces enf*****s

                               

                              CRDT


                            • Il est revenu !!! 15 mars 2012 11:53

                              Sinclair et le DSK, les Thénardier de Hugo ces deux mange-merdes !!!


                              • cyberagora cyberagora 15 mars 2012 13:37

                                L’hypothèse de l’auteur d’un retour de DSK et/ou de l’autoproclamée féministe ASC doit être étudiée avec réalisme que kali a raison de souligner.

                                DSK jouit d’une double réputation. Celle d’un économiste soi-disant reconnu, voire indispensable. Grâce à cette faculté de mettre en œuvre une  propagande pernicieuse par un réseau aguerri.

                                Celle d’un soupçonné de viol, en attente de jugement. D’ailleurs, à quand une instruction en France pour séquestration et viol d’un ressortissant français ? Au-delà de ce crime ignoble, une réputation de pervers abusant outrageusement de ses pouvoirs.

                                Or, en période de crise, les électeurs déçus sont prêts à faire appel à n’importe quel gourou providentiel, il en a toujours été ainsi…

                                Méthode utilisée : maintenir en activité le rôle de conférencier « hors pair », en attendant de continuer à établir que la victime… c’est lui !

                                Quant à l’Autre, elle a bénéficié dans le passé à juste titre d’une image de journaliste à fort charisme. Peu ont vu en elle la manipulatrice perverse, animée par son ambition incommensurable pour la magistrature suprême. C’est maintenant l’idée du retour qui l’anime.

                                Après avoir sauvé la tête de DSK à New York, elle veut maintenant le réhabiliter et se venger.

                                L’enjeu a dépassé l’objectif.

                                Par contre, kali, désolé, autant je plusse tous tes articles, dont celui-ci, autant j’ai cru comprendre que tu préfèrerais dsk ministre que Sarko 2e.

                                Réfléchis, tu comprendras que tu peux t’être trompé. D’ailleurs, on est tombés dans le piège. Se poser la question, c’est déjà accorder à DSK des faveurs qu’il ne mérite plus, à vie.

                                Si Tapie, certes pour des faits moins graves que DSK, n’avait pas été rattrapé par OM VA, il aurait fait des « miracles » (coupe du Monde, etc.) en Sport, puis dans l’économie, il aurait été le gourou… Berlusconi y est bien arrivé !


                                • kali 15 mars 2012 14:35

                                  @cyberagora


                                  " Par contre, kali, désolé, autant je plusse tous tes articles, dont celui-ci, autant j’ai cru comprendre que tu préfèrerais dsk ministre que Sarko 2e. « 

                                  Quand je disais »entre deux maux il faut choisir le moindre« je pensais »Hollande avec l’espoir qu’il ne cède pas aux pressions du clan DSK" . C’est possible, faisons-lui confiance, puisqu’il a su, avant même l’affaire DSK et les primaires faire son chemin seul sans se compromettre avec eux comme l’a fait Aubry avec son pacte. 
                                  Es-tu entrain de dire que Sarkozy n’est pas un danger pour la France ? Auquel cas, donne moi tes arguments qu’on en discute. Merci 

                                  • cyberagora cyberagora 15 mars 2012 15:52

                                    Ce n’est pas le sujet de ton article, mais voilà ma position sur DSK : tout, sauf lui, ne serait-ce en pensée à TB et NDiallo.


                                  • cyberagora cyberagora 15 mars 2012 16:31

                                    Quant à Hollande, se préserver de DSK, sachant que Valls et Mosco seront Ministres d’Etat... Connaissant la puissance du réseau strasskahnien, la richesse de sa femme, la notoriété de sa femme, le retour en avant de sa femme dans les médias, les conditions éconoomiques mondiales...Ne tombe pas dans le piège, quoi que tu penses de Sarko


                                  • kali 15 mars 2012 17:40

                                    @cyberagora

                                    Vu comme cela, admettons. Mais Sarko ne peut pas être l’alternative pour moi. Ne pas oublier que c’est lui qui l’a nommé à la tête du FMI et que s’il est réélu, il n’aura plus d’enjeu de réélection devant lui. Rien ne dit que dans le cadre de « l’ouverture », il ne le nommerait pas dans un gouvernement , juste pour faire un pied de nez à Hollande smiley
                                     


                                  • cyberagora cyberagora 15 mars 2012 23:20

                                    kali, l’idée ne tient pas :

                                    1. Sarko, réélu, s’en foutra de « niquer » Hollande...

                                    2. Sarko a le beau rôle avec DSK : je parierais presque que en dernier ressort si les sondages lui ordonnent une dernière sarkozade, il montre du doigt DSK en disant  :« Voilà la Gauche, on leur fait confiance, et ils trahissent, regardez comment DSK a sali l’image de la France alors qu’il était aux responsabilités ! »

                                    3. Sarko n’est pas prêt à une nouvelle ouverture provocante d’autant que DSK qui ne voudrait pas jouer les seconds rôles...

                                    4. Je crois que ça agacerait plus la droite et que là encore Sarko ne peut plus lui faire avaler des couleuvres...

                                    Donc hypothèse quasi improbable, au contraire de ce que je crains... Ce qui donnerait une valeur historique à ton article initial...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès