Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DSK, « Je suis venu, j’ai vu, G20 »

DSK, « Je suis venu, j’ai vu, G20 »

Oui DSK est bien venu en France mesurer sa cote de popularité à la faveur d'une présidence française du G20 qui tombe à pic. Un bon moyen pour lui de rappeler qu'il sait encore où se trouve la France sur la carte politique du monde. Son retour sur les terres et le terroir qu'il "ne représente pas" était attendu par la classe politique bien sûr mais aussi et surtout par la presse et les français. Ils ont d'ailleurs été près de 7 millions à regarder dimanche soir sur France 2 les piètres tentatives de Laurent Delahousse, qui ne parviendra pas à lui faire dire autre chose qu'un "je n'ai rien d'autre à l'esprit que le FMI, qui m'occupe à plein temps". Ce n'est certainement pas un journaliste de France 2 qui parviendra à faire sauter le devoir de réserve imposé par le FMI, mais bien l'appel des français, car DSK semble quand même bien être en train de se faire prier de faire acte de candidature. Jean-Christophe Cambadélis, son directeur de "pré-candidature" rappelle au Nouvel Obs que « sa candidature chemine dans l'opinion, ce qui doit le faire réfléchir. Cela dit, je suis persuadé qu'il n'a pas tranché », comme s'il attendait un véritable cri d'amour des français pour se décider.

Et DSK a vu. Il a vu apparaître dans les multiples déclarations de ces derniers jours la crainte qu'inspire sa candidature dans le clan UMP, et les dissensions qui en découlent. Une droite qui se sent bien à l'étroit dans son programme puisque le centre s'éloigne avec la prise de distance d'un Jean-Louis Borloo ou encore d'Hervé Morin, tandis que l'épouvantail Marine Le Pen prend de l'épaisseur. Et c'est donc vers la droite, comme souvent, que le clan Sarkozy a lancé la bataille avec le débat annoncé sur la place de l'islam en France, car l'UMP ne se sent peut-être pas de poids à rivaliser sur son aile gauche.

Il a vu un centre également bien embêté par les nombreux électeurs qu'il pourrait voir s'échapper, à l'image d'un François Bayrou agacé par une agitation médiatique qu'il juge "ridicule". Il a vu enfin un PS partagé et pas franchement aussi enthousiaste qu'il aurait pu l'espérer. Si Manuel Valls le voit en champion de la gauche pour 2012 et explique que « si Dominique Strauss-Kahn est candidat, et je le souhaite, ça m'obligera et ça obligera chacun à réfléchir » , cela ne s'applique visiblement pas au clan Hamon. Ce dernier clame haut et fort son soutien à Martine Aubry qui serait la plus à même à comprendre et régler les problèmes quotidiens des français.

C'est en effet sur ce thème que ses détracteurs avaient choisi de l'attaquer, obligeant DSK à faire le grand écart sur le plateau de France 2, une tentative cependant trop courte et trop peu étayée pour qu'il puisse affirmer "j'ai vaincu". Bien qu'il ait une nouvelle fois affirmé son attachement à la France, et malgré sa volonté de se présenter en homme de devoir, il est condamné à travailler dans les hautes sphères jusqu'à la fin de son mandat au FMI. Il n'aura pas eu l'occasion saisie par le président Sarkozy qui est allé à la fois rappeler leurs responsabilités aux membres du G20 qui n'ont "pas le droit d'échouer" puis compter fleurette aux exposants du Salon de l'agriculture dans le même weekend. Un Sarkozy à qui j'ai prêté pour ma part un air bien plus sympathique, moins stressé et moins serial-serreur de mains qu'à l'accoutumée. Comme pour marquer encore plus nettement l'opposition avec l'inatteignable DSK.

Je finirai par une petite remarque quant aux critiques formulées au cérébral Strauss-Kahn. Nous sommes en France très prompts à mettre sur le dos des délocalisations et des grands mouvements économiques internationaux tous les tracas de la vie quotidienne, encore plus depuis la dernière crise des subprimes. Les erreurs des puissants et des économistes nous toucheraient donc directement. Alors pourquoi la réciproque ne serait-elle pas vraie ? Les analyses d'un brillant économiste ne permettraient-elles pas à la France de créer de la valeur donc de l'emploi et du bien être ? A l'échelle d'un pays aussi, l'argent ne fait pas le bonheur, certes, mais il y contribue...

Jean-Baptiste


Moyenne des avis sur cet article :  1.48/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 24 février 2011 08:54

    Et, si le « grand homme » se décide, on va devoir supporter ce genre de laius pendant encore 14 mois ?
    Comme auparavant, l’argumentation est d’une grande naïveté, totalement dans l’admiration béate...

    Juste de la propagande, assez « primaire » ...


    • Lorelei susy 24 février 2011 20:20

      Le grand homme humm j’ai des doutes


    • dhbasse dhbasse 24 février 2011 09:14

      on avait les amoureux de Ségolène, on a maintenant en plus les laudateurs de DSK...
      il ne nous reste plus qu’à espérer les adorateurs de Martine, les fans de Benoit et les inconditionnels de François...

      ça va être long d’ici mai 2012... très long...


      • dhbasse dhbasse 24 février 2011 18:44

        Calmos, le culte du chef n’est pas l’apanage du PS, feu le PC faisait aussi très bien et dans le genre stalinien c’est maintenant l’UMP qui a pris brillamment la relève, et quand on regarde comment s’est passé la campagne interne au FN, c’est exactement la même chose...
        quand aux verts, c’est totalement identique, simplement il y a tellement de chefs que c’est un vaste bordel... smiley


      • oncle archibald 24 février 2011 09:40

        Moi ce qui me fascine c’est de savoir comment il va être apprécié par le front de gauche ..


        • Jean_R Jean_R 24 février 2011 15:41

          Tu sais déjà que en l’état actuel des choses, ça rentre même pas dans le cadre de l’amour vache.


        • oncle archibald 24 février 2011 16:55

          Je le vois déjà arpenter le pavé avec Melanchon, Pierre Laurent et Besancenot, poings levés et chantant l’internationale ... 


        • Nometon Nometon 24 février 2011 10:20

          "Nous sommes en France très prompts à mettre sur le dos des délocalisations et des grands mouvements économiques internationaux tous les tracas de la vie quotidienne, encore plus depuis la dernière crise des subprimes.« 

          Tous les »tracas« de la vie quotidienne ?

          Oui, pour des gens comme DSK, le chômage, les fins de mois acrobatiques, les petits chefs imbus de pouvoir dont on doit supporter la médiocrité et le cynisme quand on a un travail, les difficultés à se loger, les salaires qui tombent dans l’indécence, le sentiment durable d’appartenir à une génération sacrifiée, tout cela, on peut effectivement le résumer par le mot »tracas".

          Et ce mot dit tout ce qu’est DSK.


          • agent orange agent orange 24 février 2011 10:44

            Les analyses d’un brillant économiste ne permettraient-elles pas à la France de créer de la valeur donc de l’emploi et du bien être ?

            Ceux qui nous « vendent » DSK essayent de mettre e n avant ses compétences en matière économique. Mais sans une certaine éthique, les compétences ne sont pas suffisantes pour gouverner. Or l’éthique, semble cruellement faire défaut à DSK. Les innombrables casseroles qu’il se traine au cul et ses accointances avec Wall Street et Standford (le vivier des néo-cons) devraient inviter à réfléchir.
            Quant à son attachement à la France on peut le mettre en doute après ses prises de positions à l’égard d’Israël.
            Je rejoins Alpo47 et les autres qui dénoncent le matraquage du plan média DSK. Vous avez dit matraquage ? A chaque article sur DSK je « martèlerai » le lien suivant (mes excuses à ceux qui en ont déjà pris connaissance)
            Qui se cache derrière le milliardaire socialiste Dominique Strauss Khan ?


            • Furax Furax 24 février 2011 11:43

               « Les analyses d’un brillant économiste »...
               Parlez en aux grecs !


            • captain beefheart 24 février 2011 17:46

              Ah les brillants analyses ! Mon voisin paysan les fait aussi ,au moins aussi brillants .
              Il paraît que le Gérard Schivardi est prié de se présenter aux élections pestilentielles , et en voilà un qui sait faire des brillants analyses, et en plus lui il parle normalement , comme mon voisin ,quoi .


            • Razzara Razzara 24 février 2011 10:47

              Sarkozy est le choléra et DSK la peste !

              Quant à notre auteur du jour, lui se contente d’être un petit laquais qui vient ajouter sa voix au tintamarre propagandiste des boutiquiers dont la mission est de nous vendre coute que coute la lessive DSK. Celle qui laverait plus blanc que blanc et qui retiendrait la saleté avec ses petits bras musclés ....

              Franchement, vous y croyez vraiment à toutes ces conneries que vous écrivez ? Si c’est le cas, c’est que vous êtes totalement ignorant du rôle du FMI dans le monde et de celui qui le dirige. Réveillez vous mon pauvre ami, sortez la tête de votre postérieur vous êtes endoctriné, manipulé !

              Ce type répugnant, votre ’brillant économiste’ comme vous dites avec emphase, est un fat imbu de lui même qui se prend pour un des maitres du monde. Observez donc son comportement, cela saute au yeux ! Assurément celui là servira les intérêts de ceux qui ont porté l’actuel sociopathe au pouvoir avec un zèle sans failles ... Lui même pervers avéré, il possède toutes les qualités requises.

              La manipulation en cours est en tous points similaire à celle qui a permis la transition Bush Obama. Et si par le plus grand des malheurs cette manipulation venait à aboutir, chose que je crains fortement, le résultat sera le même : une énorme déception et des larmes !

              Razzara


              • polarys62 24 février 2011 13:16

                Tout a fait d’accord, DSK ou Sarko, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, tous des pervers corrompus jusqu’à la moelle


              • agent orange agent orange 24 février 2011 13:54

                DSK ou Sarko, c’est bonnet blanc et blanc bonnet...

                Ah, je croyais qu’ils portaient la kipa... ?


              • YES STRAUSS CAN ! 24 février 2011 11:01

                merci pour vos contributions, je n’ai malheureusement pas le temps de répondre sur le fond mais « je vous ai entendus » comme dirait l’autre.

                simplement, je tiens à préciser que ce n’est pas une admiration béate, mais plutôt une volonté de m’informer sur le personnage et de me forger ma propre opinion, je lirai donc avec attention vos contributions et je vous invite ainsi à suivre cette évolution (de plus en plus nourrie évidemment) sur mon blog : http://yes-strauss-can.over-blog.com/

                effectivement, je n’hésiterai pas à le supporter et à le dire tant qu’il me paraitra le plus à même de répondre aux attentes des français.

                Jean-Baptiste


                • Alpo47 Alpo47 24 février 2011 11:44

                  La particularité de quelqu’un d’amoureux, d’un militant, ou d’un religieux ... est de ne percevoir qu’une partie de la réalité. Celle qui conforte sa « croyance » initiale.

                  Ainsi la personne qui tombe amoureuse va voir le regard, le sourire, l’humour, une particularité physique ... chez l’autre, et être totalement inconsciente de ce qui pourtant saute aux yeux de tous les autres ... l’égoisme, la suffisance, la cupidité ... On dit aussi « avoir des oeillères ».
                  On retrouve cela chez les militants, de tous bords ... l’esprit critique est annihilé, le raisonnement se borne à confirmer leur affirmation initiale.

                  Amusant ou plutôt consternant, vu de l’extérieur et tous les manipulateurs, au premier rang desquels les politiques, se servent de ce travers, très commun pour construire leur carrière ou faire avancer leurs projets.

                  En cela, l’auteur ne fait que confirmer cette réalité.


                • Chris83 24 février 2011 23:43

                  Jean-Baptiste, vous écrivez :

                  "simplement, je tiens à préciser que ce n’est pas une admiration béate, mais plutôt une volonté de m’informer sur le personnage et de me forger ma propre opinion...« 

                  Au risque de vous décevoir, voici ma modeste contribution avec une info récente (18/02) qui enfle sur le net, dont les médias »importants« ne se sont pas encore emparés :

                  DOMINIQUE STRAUSS-KAHN MIS EN CAUSE DEVANT LE TGI DE PARIS POUR SON IMPLICATION DANS UNE ESCROQUERIE INTERNATIONALE A 22 MILLIARDS D’EUROS

                  J’imagine après une telle annonce, que vous allez vous forger une autre idée du personnage. Sinon que vous le souteniez à cor et à cri, parce que vous en espérez quelques dividendes...

                  Je conclue en vous citant une phrase de La Boétie (Discours de la servitude volontaire) :

                   »N’est-il pas déplorable que, malgré tant d’exemples éclatants, sachant le danger si présent, personne ne veuille tirer leçon des misères d’autrui et que tant de gens s’approchent encore si volontiers des tyrans ?..."


                • sonearlia sonearlia 24 février 2011 11:12

                  C’est la nouvelle propagande UMP ?

                   smiley

                  • lloreen 24 février 2011 11:38

                    jean-baptiste
                    strauss-can... à sucre ?Oui, de celle dont sont tirés les « susucres » pour les français, à qui ils ne resterait bientôt plus que ça à sucer s’il devenait président.
                    C’est un titre qu’il aime, président.
                    Président du FMI, président de la ripoublique française.
                    Figurez-vous que je n’ai pas besoin de présidet le matin au lever, pas davantage durant la journée et je n’en rêve même pas pendant le nuit.
                    Vous êtes libre mais informez-vous quand même.Il reste encore un peu de temps...
                    Commencez par une lecture très édifiante.
                    Le livre d’Edward Griffin La créature de Jekyll Island

                    Ce ne sont pas des livres que vous lirez durant votre scolarité car les "frères de Monsieur Strauss- can (à sucres) veillent au grain...
                    Vous y apprendrez, entre autres choses très intéressantes comme la FED n’a strictement rien de fédéral mais qu’elle est uns institution 100% privée..
                    Le FMI aussi, d’ailleurs, associations de banquiers privés....
                    Vous lirez des noms comme Warburg, Rothschild, Rockefeller...
                    Ah oui, la fortune des Rockefeller est évaluée à 11,48 trillions.Faites-un petit calcul, cela aura déjà l’avantage de vous mettre dans l’ambiance feutrée au sein de laquelle Monsieur Strauss-can (à sucres) et ses alliés évoluent lorsqu’ils ne vous éblouissent pas par l’intermédiaire de la boite à images.
                    Allez, je suis d’un naturel altruiste et je vous aide un peu dans cette valse des zéros (à tous les sens du terme, d’ailleurs...).
                    11.48 trilliards= 11.480.000.000.000.000.000.,-
                    Sur ce, je vous laisse à votre méditation en vous la souhaitant fructueuse.


                    • Elisa 24 février 2011 12:15

                      Une chose manque dans l’argumentaire. Quelle alternative propose Monsieur Strauss-Kahn pour prétendre être un adversaire de la politique de Sarkozy ?

                      Rien dans son parcours et surtout dans sa position actuelle ne lui permet d’être crédible dans un affrontement politique porteur d’espoir à gauche.

                      On a le sentiment que c’est sa cote de popularité qui fait sa seule légitimité oubliant qu’il est particulièrement plébiscité à droite.

                      Enfin sa position confortable de « sphynx » à la tête du FMI lui permet d’éviter tout véritable débat débat politique : il y a fort à parier que les « primaires » du PS sont d’ores et déjà bouclées.


                      • lloreen 24 février 2011 12:28

                        elisa
                        Aucune alternative.Ces gens se représentent et se co-optent entre eux.La meilleure preuve en est que rien ne change jamais ou alors, si c’est le cas, « l’ évolution » tend du mal vers le pis...
                        Je n’ai pas besoin d’insister.Les faits sont sous les yeux de chacun.Après chacun les interprète selon sa conscience.Vous êtes libre, je suis libre (en théorie).Dans les faits, c’est une autre histoire.J’ai proposé l’alternative du « parti blanc ».
                        Si vous en avez d’autres, chaque solution est la bienvenue.


                        • Alpo47 Alpo47 24 février 2011 13:28

                          Mais ... ce sont juste des crocodiles qui se battent dans le marigot pour avoir le meilleur morceau de viande... les éleveurs, eux, regardent et se fichent bien du vainqueur.

                          Et, quel que soit celui ci, le système économico-politique, qui voit le pillage de notre société par un petit groupe, continuera. Juste les têtes qui changent.

                          Car la seule obligation pour eux, c’est de ne pas REMETTRE EN CAUSE L’ORDRE ETABLI .


                        • posteriori 24 février 2011 12:39

                          Il avait qu’à se présenter en 2007 ton strauss khan pour battre l’autre chèvre de l’ump, maintenant qu’il a les 2 pattes dans la glaise et la tête sous l’eau laisse au moins un gauchiste crédible lui filer le coup de grace, sinon les crétins du fn vont continuer a brailler que gauche droite c’est pareil tout en votant pour la droite !


                          • fredo74 25 février 2011 04:35

                            Bonjour posteriori,

                            Hummm, quel langage et quel respect pour ceux qui ne pense pas comme vous....J’espère au moins que vous ne vous sentez pas démocrate .
                            Car avec vos propos , nous n’en doutons pas une seule seconde, c’est pas la politesse qui vous étouffe.
                            Cordialement. 


                          • posteriori 25 février 2011 08:32


                             Oui, t’as raison camarade fasciste, j’ai fauté, mais comme on me dit jamais rien à moi, faut m’excuser !
                             Personne ne m’avait dit que le front national désirait se draper de respectabilité ni qu’il revendiquait un quelconque amour de la démocratie. Et moi qui croyait que cette bande de crétins lobotomisés mous du bulbe capables de voter sarkozy tout en se disant transfuges nationalistes de la gauche (pauvres et cons) avait pour seul objectif re-atteindre un 2eme tour de présidentielle sans aucun espoir de gagner par absence d’électorat et de personnel politique suffisant, avec pour seul discours politique ; islam immigration noir arabe et délinquance, ca fait un putain de projet pour la france tout ça. 
                            Dont l’objectif est bien de casser la démocratie en empechant 80% des français de faire un vrai choix d’avenir, 20% de pauvre cons dont le seul rêve est de nous faire repasser, à l’insu de leur plein gré certes, Sa Majesté Ubuesque Talonetto Ier Prince d’Endort Conte des fables Saigneur de la France d’en bas en votant pour une morue au discours moyenageux. Ca pue la démocratie quand ce mot sort de la bouche d’un haineux.


                          • goc goc 24 février 2011 12:55

                            je mets 1 point pour le titre et l’avatar

                            pour le reste .....


                            • LE CHAT LE CHAT 24 février 2011 13:25

                              Comment se fait il que la modération laisse passer un tract polique ??????
                              C’est pas un article ça !
                              qu’il reste à Washington peloter ses secretaires , ou se fasse élire en Israel , mais pas en France !


                              • lloreen 24 février 2011 13:27

                                posteriori
                                non,non, en 2007 ce n’était pas encore son tour....tout vient à point pour qui sait attendre...
                                Et croyez-moi, ces gens fonctionnent avec des attentes inversement proportionnelles des nôtres....
                                Il attend patiemment , tapi dans l’ombre des murs capitonnés du FMI et cette attente est récompensée, proportionnellement à l’ énergie déployée jusqu’à l’échéance tant convoitée.Renseignez-vous sur son salaire annuel.Oui, chez cette espèce d’ individus (ceux qui nous « représentent » si bien, si consciencieusement,avec un tel désintéressement que cela en devient quasiment un sacerdoce, à les entendre parler), on n’en est pas à attendre impatiemment la fin du mois ,pour toucher sa maigre obole d’indigent ,serviteur du grand capital qu’incarne Mr Strauss-can (à sucre).
                                C’est que cela s’évalue en centaines de milliers...(de dollars..., mais quand même, et si cela ne suffit plus, hop, une petite hausse des carburants ou des matières premières et le tour (de prestidigitation) est joué...
                                 Ils en sont restés au stade de l’enfance, tels les sales gosses gâtés pourris que vous avez dû croiser un jour sur votre chemin ...
                                Le moment est venu pour les français de leur donner la « claque » salvatrice qui leur remettra
                                les idées en place.
                                « Claque » toute relative d’ailleurs avec dignité, en silence, avec la prise de conscience du « parti blanc » : celle de comptabiliser les voix abstentionnistes dans le décompte des suffrages exprimés, exigence devant faire l’objet d’une loi votée AVANT 2012.Tel est l’enjeu si les citoyens veulent changer réellement et décider.
                                Si un seuil d’abstentionnistes est atteint ou dépassé, l’ élection serait invalidée.Et de nouvelles propositions devraient faire l’objet d’un referendum d’initiative populaire.C’est le seul moyen pour le citoyen de reprendre sa souveraineté et son pouvoir décisionnel.
                                Il faut cesser d’être dupes et continuer à jouer dans le « jeu » que ces politiques élaborent depuis trop longtemps pour un statu quo toujours à leur unique avantage et dont nous faisons les frais, tous les jours un peu plus.


                                • lloreen 24 février 2011 13:39

                                  Des centaines de milliers de dollars par an, sans compter, évidemment tous les avantages liés à l’auguste fonction, cela va sans dire .
                                  Gageons que comme Mr Le Président de la Ripoublique française, nos (in)dignes représentants
                                  parlementaires et autres grands (self) serviteurs de l’Etat à sa suite , Mr Strauss-can ( à sucres) serait le premier à s’augmenter...
                                  Quant à nous, il ne nous resterait plus qu’à continuer à manifester dix jours par an avec le résultat que nous apprécions tant.


                                  • Cocasse cocasse 24 février 2011 14:19

                                    Oui DSK est bien venu en France mesurer sa cote de popularité

                                    S’il veut encore avoir quelque chose à mesurer, il ferait mieux de mesurer sa cote d’impopularité.


                                    • srobyl srobyl 24 février 2011 15:11

                                      Strauss-Kahn est l’honni ?


                                      • dhbasse dhbasse 24 février 2011 18:46

                                        joli smiley


                                      • bernard29 bernard29 24 février 2011 15:48

                                        DSK est le David Guetta de l’économie. Il en connaît une note et en fait des tonnes.

                                        C’est tout ce que j’ai à dire.


                                        • bernard29 bernard29 24 février 2011 15:54

                                          Ah non. j’ai autre chose à dire. Bravo pour le tire 

                                          « je suis venu, j’ai vu, j’ai G20 culs » . C’est du même niveau que sa nana qui affirmait que le plat qu’il appréciait le plus c’était « le sauté de veaux. »

                                          DSK n’a aucune chance, parce que c’est un jouissif.
                                           On peut l’être mais il ne faut pas le montrer avant d’être élu. ( après OK , comme Sarko !!).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès