Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DSK : pour une Europe « de l’Arctique au Sahara » contre une Europe « (...)

DSK : pour une Europe « de l’Arctique au Sahara » contre une Europe « de l’Atlantique à l’Oural »

La politique étrangère des socialistes tarde à se définir. Et ce n’est sans doute pas demain la veille que nous pourrons y voir un peu plus clair, surtout si on en croit Manuel Valls, ex-jospinien transi qui vient de faire le chemin de Damas du ségolisme révélé, et qui a déclaré (propos rapportés dans le dernier numéro de Marianne) : « Aujourd’hui, sur l’immigration, sur le rôle de l’Etat, sur le social, Ségolène nous reflète assez bien dans nos multiples contradictions. Mais après l’élection, toutes les questions de fond portées de manière contradictoires devront être tranchées. » De tels propos font froid dans le dos. Votez sagement, braves gens ! Et votez en silence ! On vous dira demain ce que nous comptons faire... Votez pour nos contradictions ! Pour nos frictions ! Pour nos déchirements ! Si Mitterrand était allé au casse-pipe avec un tel slogan en 1981, nul doute qu’on l’aurait ramassé à la petite cuillère, au soir du 10 mai... Vingt-cinq ans plus tard, ce mode de combat dans le flou absolu semble être devenu la posture imparable d’un PS s’affichant chaque jour davantage comme une obscure affaire de famille sicilienne...

Notons au passage que pour Manuel Valls, la future présidente, déjà élue par le bon-peuple-subjugué-devant-tant-de-grâce, doit s’intéresser essentiellement à « l’immigration » au « rôle de l’Etat » et au « social ». Belle démonstration de droit constitutionnel car, s’il paraît naturel qu’un président s’occupe du rôle de l’Etat, les problèmes sociaux (dont celui de l’immigration) sont plutôt du ressort d’un futur gouvernement. Mais plus significatif encore : dans l’esprit du « néoségolien », la politique étrangère est zappée. Le bon peuple n’a pas à savoir si on ira faire ami-ami avec Poutine, avec Bush ou avec les Chinois. Quant à l’Europe, on verra plus tard comment on s’y prendra pour faire avaler de nouvelles couleuvres à ce tas de Gaulois grincheux qui pensent encore à dire non au paradis sans frontières qu’on leur avait promis...

Dominique Strauss-Kahn a fait montre d’un peu plus de courage en acceptant de délivrer sa vision du monde avant que nous allions voter. Est-ce un signe de résignation de celui qui sait déjà qu’il n’a guère de chances d’affronter les électeurs ? Les psychologues de bazar pourront ergoter tant et plus sur ce thème... Pour ma part, je m’étonne surtout qu’à l’instar de Sarkozy, il ait choisi un média tenu par des néo-conservateurs probushiens (et ex-gauchistes) pour le faire... En effet, c’est dans un entretien accordé à la revue  Le Meilleur des mondes qu’il a accepté de détailler sa vision du monde, ou plutôt qu’il l’a survolée, car DSK semble avoir mis un point d’honneur à sacrifier au « lapidaire ». Voyons quand même de plus près de quoi il retourne.

Sur les Etats-Unis. « Ma ligne pourrait se résumer ainsi : ni Chirac, ni Blair. Ni l’arrogance stérile de Jacques Chirac, ni le suivisme de Tony Blair. [...] L’attitude qui consiste systématiquement [...] à prendre la position inverse des Etats-Unis me paraît pour le moins superficielle et contre-productive. »

Sur la politique arabe de la France. « Une supercherie que le Quai d’Orsay réussit à vendre depuis des décennies à l’ensemble de la classe politique. »

Sur l’antisémitisme. « On est obligé de reconnaître qu’il existe un antisémitisme de gauche. Et ce n’est pas parce qu’il vient de la gauche qu’il ne doit pas être dénoncé. »

Sur l’islamisme. « On peut dénoncer la forme extrême que prend la volonté de déstabilisation des sociétés occidentales et le totalitarisme que porte cette version exacerbée de l’islam. »

Sur le Hezbollah. « Ce n’est pas seulement une organisation terroriste, mais c’est aussi une organisation terroriste. »

Ne nous étendons pas sur le fait que DSK opte pour la même attitude que Sarkozy à propos des Etats-Unis en fustigeant, comme lui, « l’arrogance de la France » face à ceux qui ne rêvent que de répandre la démocratie des guerres civiles. Ses propos sur l’antisémitisme, l’islamisme et le Hezbollah ont le mérite de la clarté. Voyons plutôt les leçons qu’il a tirées du non au référendum sur le TCE car, chauffé à blanc par l’engouement de ceux qui ont le bonheur et le privilège de posséder un ryad à Marrakech ou à Essaouira, voilà l’Europe rejetée clairement par les Français à laquelle DSK s’accroche comme à un zodiac ivre : « Elle [l’Europe] ne sera pas enfermée entre deux frontières ridicules que seraient le détroit de Gibraltar et le Bosphore [...] [Elle] ira des glaces de l’Arctique aux sables du Sahara. Ce qui signifie en clair (les Français n’étant pas très bons en géographie, paraît-il) que l’Europe ne peut se concevoir sans le Maghreb ni la Turquie. Quel Maghreb ? Ça reste à définir au gré des vagues de sable. Algérie, Maroc, Tunisie ? Doit-on aussi inclure la Mauritanie et la Libye ? Le Mali ? Le Tchad ? Et pour ce qui est de la Turquie : pourquoi oublier l’Arménie ? La Crimée ? L’Ukraine ? Mystère de la géographie déeskanienne. Alors, en attendant d’en savoir plus, « embrassons-nous Folleville » et rendez-vous demain à Soweto pour y faire éclater l’Hymne à la Joie.

Ceux qui, comme moi, ont l’âge d’avoir connu les conférences de presse de mongénéral, reconnaîtront dans les propos de DSK une réappropriation (un hold-up ?) de la célèbre formule gaullienne qui avait cherché à graver dans le marbre l’idée d’une Europe s’étendant « de l’Atlantique à l’Oural », en esquissant une « nouvelle frontière » apte à donner une bouffée d’espoir aux pays de l’Est encore sous le joug de l’URSS. Idée que Mitterrand avait reformulée vingt-cinq ans plus tard, de façon appropriée, en évoquant une « maison commune », sous le toit de laquelle devaient vivre les Bretons tout autant que les Moscovites, à la condition qu’ils soient regroupés en cercles politiques concentriques.

Alors comment, en si peu de mots, DSK peut-il insulter aussi grossièrement l’histoire ? De Gaulle et Mitterrand ? Parlant de Gibraltar et du Bosphore, il en fait des « frontières ridicules »... Et que seraient donc pour lui des frontières sérieuses ? Les rives du Sénégal ? Celles du Niger ? Les berges Sud du Lac Tchad ? Natif du Maroc, notre ex-ministre de la finance semble avoir oublié que les frontières n’ont toujours pas été tracées et reconnues entre l’Algérie et le Maroc, que tôt ou tard la Libye recommencera à lorgner sur le Nord du Tchad, et qu’une partie non négligeable de la classe politique marocaine représentée par l’Itsiqlal (parti dit conservateur « de l’Indépendance » et futur allié des islamistes) qui tient la plupart des postes de pouvoir dans le pays, ne désespère toujours pas de voir un jour le royaume chérifien avaler la Mauritanie, une bonne partie de l’Ouest algérien (Tindouf, Béchar et Timimoun...) et, pour les plus nostalgiques d’entre eux qui restent fascinés par l’expédition du pacha Djouder à Tombouctou, au XVIe siècle, la totalité des terres qui vont de l’oued Draâ jusqu’à la boucle du Niger...

Sans même évoquer la question démographique d’une Turquie qui va allègrement sur les cent millions d’habitants, et d’un Maghreb qui ne tardera pas à en compter cent cinquante, Gibraltar et le Bosphore seraient donc devenues des « frontières ridicules »... Aux orties, du Bellay ! Il n’est plus de mise de pleurnicher sottement sur la douceur angevine, ni d’apprécier avec lui davantage son « petit Liré que le Mont Palatin ». Il est temps de clamer haut et fort qu’avec DSK que notre préférence ira « plus au mont Taurus qu’à l’Oural imbécile ».

Mais s’il nous faut réviser nos livres de géographie, nous nous devons de faire de même pour ce qui est de nos livres d’histoire ! La bataille de Lépante et la destruction de la flotte turque à Navarin doivent être considérées ipso facto comme les plus grandes erreurs stratégiques d’une Europe aveuglée par son totalitarisme et qui aurait dû avoir la sagesse de se laisser envahir par ces bons « mahométans » (comme on les appelait alors) qui n’avaient qu’un souci sous le turban : celui de nous civiliser et de nous melting-potiser comme ils en ont fait la démonstration partout où ils ont pu étendre leur œuvre colonisatrice... Et dire que l’Europe a discuté pendant près de vingt ans du statut international de Tanger, et qu’Israël et les Arabes feraient bien de s’en inspirer un jour s’ils veulent régler sérieusement celui de Jérusalem et non pas continuer chacun de leur côté à faire semblant et à jouer au chat et à la souris parmi les ruines idéologiques et religieuses d’une ville encore écartelée par des bourreaux à kippas, à turbans ou à mitres....

Alors, pour paraphraser une fois encore mongénéral, disons que si la politique de la France « ne se fait pas à la corbeille », celle de l’Europe ne doit se faire ni à la Mamounia, ni au Topkapi. Entre Ségolène qui nous dit que son choix sera toujours « celui du peuple inspiré », et DSK qui flatte les bobos qui confondent être cosmopolite et feuilleter un ancien numéro de Cosmopolitan, apprenons à nous méfier de plus en plus de l’eau qui dort, et souvenons-nous de Felipe Gonzales qui avait été élu par les Espagnols pour démanteler les bases de l’Otan en Espagne, et dont la première décision, une fois élu, avait été de signer le renouvellement du bail...

Patrick Adam


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (111 votes)




Réagissez à l'article

330 réactions à cet article    


  • vigie (---.---.203.59) 25 octobre 2006 12:52

    @ patrick Adam

    Salut a toi, je n’ai pas le temps matériel d’intervenir à l’instant, j’y reviendrais, mais couvre toi, la clique mahométane va déferler en vagues sur toi, reste cool....


    • Kelsaltan (---.---.178.45) 25 octobre 2006 13:15

      En fait de vagues, je vois une belle déferlante, de celles qui plaisent tant aux surfeurs.

      Ces commentaires, qui étaient le contre-poids nécessaire à l’article initial il y a un an, quand on est pas particulièrement informé sur le sujet, n’offrent plus cet intérêt. Ils sont devenus un déversoir à tous les malaises, quelque chose comme ça.

      Heureusement, il reste les articles eux-mêmes. Merci à Patrick Adam pour celui-ci.


    • Marsupilami (---.---.60.228) 25 octobre 2006 13:16

      @ Patrick Adam

      D’accord à 100 % avec toi. Comment un être aussi intelligent que DSK peut-il raconter des conneries pareilles ? Tout simplement parce qu’on peut être à la fois intelligent et con (c’est même très courant). Mitterrand, qui était intelligent et pas con, lui, n’aurait jamais sorti d’aussi hénaurmes énormités. Il connaissait sa géographie sur le bout des doigts.

      Voilà ce qu’il écrivait à propos des atlas de son enfance : « je compare la couleur de leurs cartes, les caractères d’imprimerie qui donnent du même pays des images si différentes et je m’invente des itinéraires... la géographie est ma plus chère et ma plus vieille amie avec la France en rose et l’Allemagne en vert de mon enfance ».

      Autre chose que DSK et ses bouquins d’économie économiste...

      J’ai écouté Valls sur France-Inter hier. Il était consternant. Les socialistes sont au-dessous de tout dans tous les domaines. J’ai écouté Bayrou ce matin. Il était convainquant.


      • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 13:27

        @ marsupilami

        Savez vous que du temps où il était ministre de l’éducation nationale Bayrou aurait fait viré un professeur d’histoire parce qu’il avait dit que Mahomet avait été voleur et pilleur ? Je l’ai entendu sur une radio, il doit être facile de le retrouver sur le net. C’est l’unique reproche que j’entends sur FB...


      • Marsupilami (---.---.60.228) 25 octobre 2006 13:34

        @ Bill

        Oui, je sais. Qui n’a jamais dit ou raconté de conneries ? Et puis on peut évoluer (les islamistes nous y aident beaucoup grâce à leur intolérance). Sur l’affaire Redeker, il a été très clair.


      • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 13:46

        @ marsupilami

        Moui moui moui... Oui tout le monde a le droit d’évoluer sur son opinion, mais sur votre lien de Redeker par FB, FB tient encore un double language un peu convenu je trouve !!! Sans vouloir vous offenser, bien sûr ! Il est rarissime qu’un professeur d’histoire se fasse renvoyer, que cela arrive pour avoir dit une vérité historique est insensé !

        Mais pardon je dévie le sujet.


      • Marsupilami (---.---.60.228) 25 octobre 2006 14:02

        Me casse pas mon Bayrou, sans quoi je vais être obligé de mettre un bulletin blanc dans l’urne dès le premier tour...


      • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 14:13

        Marsupilami, pourquoi te déplacer ? Moi qui ne suis pas pêcheur pour un sou, je suis en train de me chercher un étang et une cane à pêche pour ce jour-là !


      • Marsupilami (---.---.60.228) 25 octobre 2006 14:59

        @ Bill

        C’est peut-être une sage idée. Ma compagne m’a promis qu’elle m’apprendrait à pécher. Mais alors, ni dans l’océan Arctique ni dans la Méditerranée...


      • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 15:03

        @ marsupilami

        Pourquoi pas la mer Noire ? smiley


      • Marsupilami (---.---.60.228) 25 octobre 2006 15:57

        @ Bill

        Vu qu’elle se situe entre l’Atlantique et l’Oural gaulliens, je vais peut-être y réfléchir...


      • Le Glèbeux (---.---.45.142) 25 octobre 2006 18:54

        Le « job » de DSK est de faire rentrer Israël dans l’Europe.


      • zozo (---.---.98.25) 26 octobre 2006 10:58

        Depuis, il s’est fait faire les poches...


      • FF&FF (---.---.36.195) 26 octobre 2006 11:21

        @ zozo (IP:xxx.x92.98.25) le 26 octobre 2006 à 10H58 « Depuis, il s’est fait faire les poches... »

        En attendant l’espoir de se faire les poches des français ou du moins ce qu’il pourra gratter avec la dette qu’on a.

         smiley

        FF


      • Marie Pierre (---.---.132.214) 26 octobre 2006 11:30

        Bill

        Savez-vous que lorsqu’elle était ministre, et pendant l’affaire d’Outreau, Ségolène a dit que les enfants ne mentaient JAMAIS. Donc, tôle pour les adultes !

        Je n’ai pas relevé toutes les conneries qu’elle a dites pendant son passage à l’Education Nationale mais ça valait son pesant de cacahuètes.

        Bayrou m’a encore une fois convaincue, ce sera la première fois que je vote de ce côté là ! Et son interview sur Libération ce matin est claire.


      • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 11:49

        Marie-Pierre

        Je suis bien d’accord avec vous, à choisir, Bayrou ou Ségolène, mille fois Bayrou plutot ! Et même à choisir, je préfère Sarkozy à Ségolène car je la tiens pour une vraie furie ! Ses idées de comités publics pour surveiller les élus est une folie tout à fait anti-démocratique !

        Je ne suis pas du tout Européïste et je suis sûr que la « CEE » va imploser. L’Europe que j’aime est celle de la culture et elle existe déjà. Les accords pour se déplacer d’un pays à l’autre existaient déjà aussi.

        L’« Europe » se fait sans le peuple ! Et Bayrou est européïste !

        Cependant ses discours sur certains sujets sont tout à fait juste.

        Bien à vous.


      • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 11:54

        Chère Marie-Pierre, ne vous préoccupez pas du pervers en bleu, sa vie sentimentale est si misérable, qu’il a besoin de harceler les femmes (mais aussi les hommes !) sur internet pour trouver une raison de vivre sa misérable petite existence...

        clt à nouveau.


      • Bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 12:19

        Dément, je crois avoir compris une partie de votre problème : vous me poursuivez de cette façon-là, vos propos parlent pour vous : vous êtes d’une vulgarité sans nom.

        Refoulez vous votre homosexualité pour plaire à vos petits copains musulmans ? Vous avez tort, si vous vous rendiez au Queen, vous sauriez trouver votre place et vous pourriez enfin vous détendre un peu dans la pleine acceptation de vous-même.

        Vous seriez sans doute plus aimable après ça, mais pardonnez moi : vous n’êtes pas du tout mon type !


      • bill (---.---.76.11) 26 octobre 2006 12:49

        Aucun cliché, en effet... puisque vous venez de rajouter votre commentaire !

        Vous êtes vulgaire, et cela se voit dans les réponses que vous me faites tout comme dans celles que vous faites aux femmes qui écrivent ici, vous êtes un malotru de la pire espèce, vous n’avez aucune éducation !


      • (---.---.27.187) 25 octobre 2006 13:16

        Il faudrait faire une EUROPE DE LA MEDITERRANNEE


        • (---.---.27.187) 25 octobre 2006 13:19

          Est-ce que vous avez lu comme moi ou je n’ai pas trouvé UN SEUL ARGUMENT nous expliquant pourquoi il ne faut PAS agrandir l’Europe.

          Hum Patrick, ton bobo n’est pas très content. smiley


        • (---.---.27.187) 25 octobre 2006 13:21

          pardon « mais » remplace le « ou »


        • Marsupilami (---.---.60.228) 25 octobre 2006 13:31

          @ Bobo

          Il faut apprendre à lire. Après quelques leçons, tu trouveras sans peine ces arguments. Je vais pas te les prémâcher : ils sont clairs.


        • FF&FF (---.---.36.195) 26 octobre 2006 11:23

          @ Bobo,

          Sur ce fil, il y a que P. Adam et sa « ensenceuse clique » qui savent lire, tu ne le sais pas ?

           smiley

          FF


        • Bill (---.---.76.11) 25 octobre 2006 13:19

          @ l’auteur

          Décidément, qu’on soit ou non d’accord avec vous, c’est un plaisir de vous lire. En effet les attaques vont pleuvoir !

          Bien à vous.


          • Antoine Diederick (---.---.246.104) 25 octobre 2006 13:31

            Wouaw !

            Encore un bon article comme un pavé ds la mare.

            Patrick vous allez être attaqué de toutes parts....pour votre impertinence. Courage.

            Un conseil :« Keep cool, don’t worry »....sortez couvert smiley

            Les trolls vont débarquer. Je me tire avant d’être traité de raciste par un nabot bleu missionné et mandaté ainsi que les autres enculeurs de mouches qui vont jouir à la charge facile.

            Bonne chance smiley smiley smiley


            • (---.---.27.187) 25 octobre 2006 13:36

              Il est où le « pavé dans la mare » ? As-tu lu l’article Antoine ?

              Patrick est extrêmement prévisible sur ce coup. Son bobo trouve qu’il ne s’est pas beaucoup fatigué. smiley


            • LE CHAT (---.---.75.49) 25 octobre 2006 13:47

              c’est vrai qu’aujourd’hui à l’west rien de nouveau . SPIDERMAN aurait-il eu la peau du bouffon bleu ? un seul être vous manque et tout est dépeuplé


            • (---.---.27.187) 25 octobre 2006 13:51

              Plus personne n’arrive à se passer de Demian. On en parle tout le temps ! Nous sommes graves ! smiley


            • Antoine Diederick (---.---.246.104) 25 octobre 2006 13:52

              le pavé ds la mare, cher lecteur Bobo sympa, c’est que cet article aborde un thème très franco-français mais qui est aussi entendu ds la bouche de responsables européens et de d’autres élus européens. Les socialistes s’en sont fait une spécialité et pas qu’en France. Des hommes politiques libéraux aussi vantent le concept européen comme pouvant être applicable partout, au risque de dénaturer le projet.

              Un coup les pays fondateurs de l’Europe devraient intégrer tous le pourtour de la mer romaine, un coup celle de la mer slave....eh quoi, nous venons à peine de nous digérer nous mmes de notre Europe qu’il faudrait avoir la démagogie de dire que l’Europe c’est le monde entier alors qu’il y a impossibilité géographique smiley


            • Antoine Diederick (---.---.246.104) 25 octobre 2006 14:01

              De toute façon, je crois que la suite de l’intégration européenne ira vers la Russie, c’est historique et cela s’inscrira ds l’histoire.

              Pkoi, à cause de Napoléon et de Raskolnikov smiley


            • (---.---.27.187) 25 octobre 2006 14:06

              Antoine,

              As-tu trouvé dans cet article UN SEUL ARGUMENT nous expliquant pourquoi il ne faut PAS agrandir l’Europe ? Très sincèrement moi pas. J’attends le commentaire de Marsu qui doit m’en trouver. smiley

              bobo sceptique.


            • Antoine Diederick (---.---.246.104) 25 octobre 2006 14:19

              Non en effet, cher Bobo, aucune allusion, en effet...mais remettons cet article ds un ensemble plus vaste....de réflexions.

              Nous sommes en Europe et quand un élu français ou belge ou allemand ou autrichien « pète » de travers, c’est l’Europe et son avenir qui est discuté. Il faut finir de croire qu’il suffit d’être franco-français pour régler des questions plus vaste.

              L’article de Patrick est ambigu, c’est sûr, et si j’étais son rédac chef je lui ferai revoir la copie.

              Le titre d’appel est accrocheur et ce titre pose un vrai question....

              Ceci dit Patrick Adam écrit ce qu’il veut mais je réagis pas associations à son texte plus que par lecture littérale.

              Ceci dit, quand les banlieues en France s’enflamme...c’est un problème EUROPEEN et pas seulement français.

              Ce qui est dommage c’est que le reliquat colonial n’est pas liquidé tant ds les esprits que ds les faits....ceci est une autre histoire. En attendant, je suis partisan du présent « hic et nunc » pour réfléchir et pour cette raison, cher Bobo, je vous quitte car j’ai a faire....

              ps : reviendrai plus tard pour lire la suite de ce fil...

              Merci de vos réponse, cher Bobo.


            • Antoine Diederick (---.---.246.104) 25 octobre 2006 14:21

              cher Bobo, vous escuserez mes fautes de frappe car je suis pressé.


            • anto (---.---.178.10) 25 octobre 2006 14:26

              un pavé dans la mare fait de l’effet si l’eau est calme or ce n’est pas le cas. Là finalement, c’est une synthèse des arguments contre un élargissement de l’Europe qui de plus, sont partagés par un grand nombre d’européens (géographie, cultures, religion, démographie et il a oublié de parler de l’imposante armée turque...).

              Ces mêmes arguments sont usés car maintes fois répétés sans pour autant avoir permis de clore le débat.

              Alors oui c’est un article à troll et ce n’est pas une bonne nouvelle.

              Rien de neuf en somme.


            • (---.---.27.187) 25 octobre 2006 14:33

              Anto,

              Quand tu dis « Ces mêmes arguments sont usés », je suis désolé de reposer une nouvelle fois la question posée à Marsu et à Antoine : Quels sont les arguments de Patrick CONTRE l’élargissement de l’Europe ? Resincèrement et sans vouloir troller, je n’en lis aucun. En as-tu lu toi ?

              Bobo incroyablement sincère smiley (pas comme Patrick souvent smiley ).


            • anto (---.---.178.10) 25 octobre 2006 14:46

              Je ne vais pas te les mettre sous le nez. Disons qu’il argumente en donnant dans la surenchère.

              Du genre, si on prend la tunisie, pourquoi pas le tchad. no comment.

              L’allusion à la bataille de Lépante : Europe/musulmans sont des énnemis héréditaires.

              La Turquie, ils sont 100 millions, donc le tiers de l’UE, donc ingérables etc...

              Pour tout dire, il utilise des arguments tellement bâteau qu’il n’a pas besoin de les formuler. Ils sont inscrit dans notre inconscient (sauf dans le tien smiley).


            • Antoine Diederick (---.---.246.104) 25 octobre 2006 14:53

              @Bobo....

              Tu fais bien de re-poser la question...pour l’instant j’ai du boulot mais je vais relire l’article de Patrick que j’ai lu, il vrai, rapidement et tâcherai de mieux répondre à tes objections valables.


            • (---.---.27.187) 25 octobre 2006 14:57

              Mais non Anton, ces arguments sont parfaitement connus de moi mais ils sont tellement bas de gamme que je n’ai pas imaginé une seconde que Patrick ait pu nous les ressortir comme ça.

              PATRICK, TU TE FOUS DE NOUS OU QUOI AVEC CET ARTICLE NUL !

               smiley TU VAS NOUS EN REFAIRE UN VITE-FAIT OU TON BOBO VA SE FACHER TRES FORT smiley


            • Marsupilami (---.---.60.228) 25 octobre 2006 15:04

              @ Bobo

              Anto a parfaitement exposé les arguments de Patrick Adam : ni les pays du Maghreb ni la Turquie n’ont vocation à entrer dans l’Europe. C’est une évidence géographique, démographique et culturelle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès