Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DSK : une aubaine pour le FN

DSK : une aubaine pour le FN

Quelle sont les conséquences de la candidature d’un directeur du FMI au présidentielles, présentée comme de plus en plus probable par les médias ? Ne faut-il pas y voir, notamment, une des causes de la montée de Marine Le Pen dans un pays où le désir de changement et même la révolte sont plutôt forts ? Mais la montée de Marine Le Pen n'était-elle pas aussi une aubaine pour D. Strauss-Kahn et pour les milieux qui le soutiennent ?
 
N’importe quel observateur des médias français se rendra compte que dans la plupart d’entre eux sont publiés ou diffusés, presque quotidiennement, des articles et des émissions, tous dédiés à Dominique Strauss-Kahn, aux sondages, aux faits réels ou supposées tels, qui le valorisent.
 
Cela est tellement flagrant que la promotion de la candidature de DSK semble tenir lieu de ligne éditoriale pour la politique française dans la plupart de ces médias.
 
Quelles sont les raisons qui poussent aujourd’hui les Dassault, Lagardère, Pigasse, Rothschild, Arnault, Pineau, Bolloré, Bouygues (1) à soutenir avec autant d’insistance et avec une telle unanimité la candidature d’un socialiste qui a été un des lobbyistes les plus importants en France (2) ? L’approbation d’autant d’hommes d’affaire, de financiers, d’industriels de l’armement n’est-elle le signe que DSK est d’avantage le candidat d’un système qui désire se maintenir en place et qui voit en lui la garantie que les privilèges qui assurent aujourd’hui sa prospérité soient maintenu et éventuellement renforcés (3) ? Et DSK n’a-t-il pas prouvé par le passé qu’une telle chose pouvait être attendue de lui (4) ?
 
Quoi qu’il en soit, la mise en avant de DSK a de lourdes conséquences pour le PS car DSK, de part ses activités politiques et de lobbying passées et présentes ne peut ni rassembler la gauche, ni prétendre être le candidat du changement ; alors que ces deux conditions semblent devoir être réunies par un candidat de ce parti s’il veut gagner une élection.
 
On se souvient en effet que François Mitterrand a été élu à la présidence en rassemblant la gauche grâce au « programme commun » et que Lionel Jospin a remporté les législatives de 1997 de la même façon, en rassemblant la gauche au sein de « la gauche plurielle ».
Et en 1981, Mitterrand proposait de « changer la vie », une façon de se poser en acteur du changement politique positif, de susciter l’espoir dans ce changement et d’attirer à lui les voix de ceux et celles qui le désiraient et l’espéraient, et même de ceux et celles qui en avaient une vision plus radicale que celle qu’un candidat du PS pouvait exposer.
 
Or aujourd’hui ce désir de changement n’est pas mort. Il est stimulé par les conséquences économiques, politiques et sociales de la mondialisation et de la crise financière, par le scandale de plus en plus apparent d’une finance toute puissante (5) et de gouvernements à ses ordres (6), et par l’évidence de plus en plus reconnue d’un besoin de transformation radicale des rapports de force entre la finance spéculative et les autorités politiques. C’est-à-dire, la nécessité pour ces dernières de mettre un terme aux activités nocives pour l’économie mondiale que l’industrie financière a développé en toute impunité, et avec leur aide.
 
Lors d’un récent sondage, 58% des personnes interrogées déclaraient souhaiter une révolte en France et elles étaient 49% à penser qu’une telle chose était possible, et ces proportions augmentaient encore chez les personnes qui se sont déclarées de gauche (7). La révolte n’est-elle pas la radicalisation d’un désir de changement qui ne peut s’exprimer autrement ?
 
Donc il semble bien, aujourd’hui encore plus qu’en 81, qu’un candidat du PS à l’élection présidentielle doit offrir une réponse claire et cohérente à ce désir de changement. Et rappelons nous que lors de cette élection on voit s’exprimer tout particulièrement cet espoir et ce désir et que le thème du changement constitue le cœur du débat des présidentielles(8). Pour réunir la gauche, le candidat du PS doit remplir cette 1ère condition.
 
Mais tout cela semble très difficile pour DSK. Et pour cause ! Comment celui qui a été un des lobbyistes les plus importants des grosses entreprises françaises, un des piliers du lobby du nucléaire (2), un directeur du FMI, une institution foncièrement dévoué aux intérêts de l’industrie financière (9), dont les méthodes n’ont pas changé (10) et ont suscitées des émeutes en Grèce (11) et été une des causes d’un renversement de pouvoir en Tunisie (12) ; comment un tel homme politique pourrait-il prétendre être le candidat du changement politique positif, puisqu’il a défendu et défend encore les intérêts des milieux qui y sont les plus hostiles (13) ? S’il s‘y aventurait, ses adversaires politiques n’auraient aucune difficulté à fournir aux électeurs les informations nécessaires pour infirmer une telle prétention.
 
Tout cela nous montre qu’avec une candidature de DSK, nous serions dans une situation dramatique. La gauche serait privé de son thème de campagne le plus porteur, c’est-à-dire le changement global et délibéré voir radical de politique économique, et Marine Le Pen, qui complète maintenant le discourt traditionnel du FN sur l’immigration par un discourt altermondialiste pourrait paraître beaucoup plus crédible aux yeux de nombreux électeurs en tant que candidate incarnant le changement, car la gauche de la gauche serait invalidée en cela par son incapacité à accéder au 2e tour et par les reports de voix attendus sur DSK ; alors que M. Le Pen pourrait non seulement accéder au 2e tour, mais encore provoquer l’espoir insensé chez certains électeurs de remporter l’élection et ce, sans faire alliance avec qui que se soit.
 
M. Le Pen serait donc, surtout dans le cas d’une candidature de Sarkozy - lui aussi peu crédible pour incarner le changement - en situation idéale pour attirer à elle de nombreux électeurs et faire oublier tout ce dont le FN est encore aujourd’hui porteur et qui fait que nous devrions probablement l’éviter à tout prix.
 
DSK est donc très loin d’être un candidat honorable pour la gauche, mais il est en plus un des plus efficaces stimulateurs du FN, et la tournure qu’a pris les événement politiques à la suite de la publication du sondage Interactive Harris qui mettait Marine Le Pen en tête du 1er tour doit nous inviter à nous poser quelques questions.
 
Les milieux qui soutiennent DSK espèrent-ils grâce à lui contrôler et désarmer les désirs et les possibilités de changements politiques positifs véritables ? La montée du FN n’était-elle pas finalement aussi une aubaine pour eux, en ce sens qu’elle leur permet de présenter DSK comme le meilleur recourt contre ce parti, et de ce fait, d’éviter le plus possible le débat sur les propositions et sur les options politiques de DSK ? Et ce parti n’est-il pas finalement très utile pour tous ceux qui redoutent des changements contraires à leurs intérêts, puisqu’en attirant à lui une partie des votes de ceux qui désirent des changements positifs, le FN les neutralise, d’une part par son incapacité à accéder au pouvoir et d’autre part par son incapacité fondamentale à donner une réponse véritable à ces désirs de changement ?
 
Au fait, les soutiens de DSK se soucient-ils de ce qui se passerait en cas de victoire de leur candidat en 2012 ? La montée du FN va-telle s’arrêter comme par miracle après l’élection ? Les effets de la politique d’austérité imposée par la « gouvernance budgétaire européenne » mise en place par le "Pacte de l'Euro et de la compétitivité" que DSK avait soutenu à sa manière avant son adoption (14) ne vont-ils pas encore favoriser un climat contestataire dont le FN pourrait bénéficier ?
 
À toutes ces questions, l’actualité politique a déjà donné des éléments de réponse…
 
 
Par Gaël Michel
 
Notes :
1. http://www.jennar.fr/?p=1772#more-1772
2. http://www.voltairenet.org/article1...
 http://seaus.free.fr/spip.php?article79
3. http://www.marianne2.fr/Surprofits-... muette_a203673.html ?com#last_comment
4. http://www.cadtm.org/Les-sept-peche...
5. Dans un sondage Ifop récent, 89% des sondés pensent « qu’aujourd’hui se sont principalement les marchés financiers et non plus les Etats qui dirigent le monde, et ils sont 71% à penser qu’ « on ne peut pas avoir confiance dans les medias. » http://www.marianne2.fr/Exclusif-qu...
6. http://www.marianne2.fr/Joseph-Stig...
7. http://www.harrisinteractive.fr/new...
8. http://www.marianne2.fr/Exclusif-qu...
9. http://www.recit.net/?La-grande-des...
10. http://www.monde-diplomatique.fr/20...
11. http://www.rue89.com/2011/02/25/gre...
12. http://www.mondialisation.ca/index....
13. http://www.recit.net/?La-grande-des... http://www.marianne2.fr/Surprofits-...
http://www.marianne2.fr/Exclusif-qu...
14. http://www.democratie-socialisme.or...
P.-S.

Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 21 avril 2011 11:37

    je suis tout a fait d’accord avec votre analyse. DSK-AUBRY jouent la lenteur et le pourrissement du débat à gauche. Ils sont totalement irresponsables parce que je crois aussi que cela favorise la montée des extrêmes et en particulier le plus radical celui du FN.

    La seule question qui reste est de savoir si les militants et sympathisants PS se laisseront avoir par ce bourrage de crâne et cette stratégie délétère lors des primaires. 


    • Cocasse Cocasse 21 avril 2011 11:40

      Bientôt, Alain Soral va nous sortir la théorie :
      - DSK est candidat pour faire élire Marine !
       smiley


      • Fergus Fergus 21 avril 2011 12:02

        Bonjour à tous.

        Je suis très défavorable personnellement à une candidature Strauss-Kahn et je voterai au 1 er tour pour Mélenchon ou Joly (si elle a l’investiture de EELV).

        Pour autant, je ne suis pas d’accord avec la tonalité de cet article qui, après de nombreux autres, refuse de prendre en compte une réalité : une majorité de militants socialistes et de sympathisants sont demandeurs de Strauss-Kahn, ne serait-ce que pour éviter tout risque de nouveau 21 avril.

        On peut le regretter, et c’est clairement mon cas. Mais il est illusoire de se voiler les yeux en pointant un doigt vengeur sur les médias et les instituts de sondage ; il suffit pour s’en convaincre de parler de la présidentielle avec des socialistes !


        • bernard29 bernard29 21 avril 2011 12:14

          c’est sûr que DSK candidat du PS serait une aubaine pour la gauche de la gauche ou EELV.


        • Gaël Michel Gaël Michel 21 avril 2011 14:23

          Le fait qu« une majorité de militants socialistes et de sympathisants sont demandeurs de Strauss-Kahn », même s’il me semble contestable, et en tout cas « fabriqué » par les médias, puisque que DSK s’est fait écraser en 2006, rappelez-vous, ce fait donc ne change rien à la question que pose mon article : DSK peut-il incarner les changements que les Français attendent ?

          Pour moi, la réponse et non, et l’article en fourni l’argumentaire. Et les militants du PS feraient une très grosse erreur en choisissant DSK : il serait doublé par bcp d’autres candidats sur la question du changement, du social, etc.

          N’oubliez pas que les indécis ne répondent pas aux sondages aujourd’hui (entre 50 et 90%) et que la moitié de ceux qui répondent sont indécis... et que personne n’a gagné l’élection en étant en tête des sondages 1 an avant : et pour cause, les indécis sont les même qui ne font pas confiance aux médias (71% selon un sondage) et à la classe politique (85% selon un autre). Donc ils ne votent pas et ne voteront pas pour le candidat soutenu par tous les médias et en tête des sondages parce qu’ils le voit comme le candidat de ceux en qui ils n’ont plus confiance.

          Je vous propose de rapportez cela à vos amis socialistes et de leur dire de ne pas croire aux bulles sondagières !


        • Traroth Traroth 21 avril 2011 15:18

          Eviter un nouveau 21 avril 2002 n’est pas un but en soi. Si le prix pour éviter ça est de systématiquement désigner des candidats qui vont nous trahir sitôt élus, on n’arrivera jamais à rien !


        • Fergus Fergus 21 avril 2011 16:04

          Bonjour, Traroth.

          Bien d’accord là dessus, ce n’est pas en reconduisant toujours les mêmes attitudes que l’on changera le fond de la politique de ce pays.

          @ Gaël Michel.

          Je suis globalement d’accord avec vous, mais je dis simplement qu’il ne faut pas sous-estimer l’attraction, fût-elle navrante à nos yeux, qu’exerce DSK sur de nombreux socialistes (qui, soit en passant, ne sontpas spéclialement mes amis). Certes, Strauss-Kahn avait été nettement dominé en 2007 par Royal, mais les temps ont changé : Royal a perdu beaucoup de crédit et DSK s’est doté d’une stature internationale qui, aussi libérale soit-elle, lui donne du prestige et de la crédibilité aux yeux de beaucoup d’électeurs du centre et du centre-gauche. D’où ses scores élevés dans des sondages qui n’ont même pas besoin d’être truqués pour le placer aussi haut.

          Personnellement, et tant qu’à avoir un président socialiste en 2012, je souhaiterais que ce soit Hollande qui sorte vainqueur des primaires et renvoie DSK vers ses amis financiers internationaux. Je crains toutefois que la partie ne s’annonce très dure pour ses adversaires. Ce qui n’empêche évidemment pas de lutter pour que sa candidature ne passe pas le cap des primaires.


        • zadig 21 avril 2011 16:13

          Bonjour Fergus,

          Je respecte sincèrement les militants socialistes de base.
          Mais je méprise profondément une bonne partie de l’élite du PS ;
          La liste des trahisons depuis 2007 est éloquente.
          Je crache sur le vieux beau séducteur.
          Son allégeance à un autre pays est connue.
           A une autre époque on aurait parlé de cinquième colonne.
          J’enrage !!!

          Cordialement

           


        • joelim joelim 21 avril 2011 16:36

          il suffit pour s’en convaincre de parler de la présidentielle avec des socialistes !

          Ceux avec qui vous parlez semblent aussi croire aux sondages. C’est probablement une petite minorité au PS.

          D’ailleurs je signale qu’Hollande est presque au même niveau que DSK, dans ces sondages si représentatifs, si scientifiques et si impartiaux.

        • Furax Furax 21 avril 2011 16:43

          Le désastre pour le PS se verrait dans les élections suivantes ...
          Et, en cas de duel Le Pen / Strauss-Kahn, le vote pour le FN pourra passer pour révolutionnaire. Bonne façon de faire exposer un système politico-médiatique pourri sans le moindre danger. Le FN n’obtiendra jamais une majorité à l’assemblée nationale. Marine serait la première piégée...


        • Fergus Fergus 21 avril 2011 17:02

          Bonjour, Zadig.

          Confidence pour confidence, j’enrage moi aussi !

          @ Joelim.

          Il n’y a eu q’un sondage où la cote de DSK s’est nettement tassée. Le dernier, celui d’’Harris Interactive d’hier place Hollande et Aubry derrière MLP au 1er tour mais devant Sarkozy. DSK est quand à lui donné en tête de ce 1er tour avec... 9 points d’avance sur MLP !

          Pire : j’ai parlé assez longuement, juste avant les Cantonales, avec deux militants qui affirmaient leur préférence pour DSK à la primaire du PS, toujours avec le même argument du 21 avril. Et c’est là que l’on frémit : il s’agissait de deux militants du... Front de Gauche qui tractaient sur le marché.

          Bref, et pour parler vulgairement, nous n’avons pas le cul sorti des ronces !

          Bonne journée.


        • Cocasse Cocasse 21 avril 2011 17:16

          C’est hallucinant ces militants de partis, et qui n’ont aucune connaissance du système et de son fonctionnement.


        • zadig 21 avril 2011 19:45

          A Fergus,

          Suite à une mauvaise manipulation,
          ma réponse se trouve quelques messages plus bas ;

          Bonne soirée


        • joelim joelim 21 avril 2011 21:01

          Arrêtes un peu de militer en accusant les autres de le faire, Cocasse. 

          Nous on discute. Si parler du PS est pour toi militer, alors tu n’es pas apte à la discussion. Juste un petit flic du net qui prêche pour sa paroisse. Petit faf. Plaisanterie un peu comme les tiennes hein. smiley Me traiter de militant moi !! 

          @fergus : il ne faut pas oublier que les gens qui sont interrogés dans ces sondages ne sont pas représentatifs, ni des militants, ni de ceux qui voteront aux primaires, ni même de la population qui votera en 2012. 

          Et oui, je prétends que le biais de « refus de réponse » et celui de la méthode de prospection des sondés sont considérables.

          Sans parler du biais des gens de droite qui disent pouvoir voter pour DSK. En gros, ce serait la droite qui devrait choisir le candidat de gauche ? Et bien non. Surtout pas par manipulation sondagière...

        • Gaël Michel Gaël Michel 22 avril 2011 16:43

          Je suis en train d’écrire un article sur l’indécision et la défiance d’une majorité d’électeur par rapport à la classe politique.

          Je tente d’y voir plus clair, mais il apparait que nous pouvons déjà faire les relations suivantes : il y a un recoupement important, me semble-t-il, entre l’abstention des cantonales (55%), l’indécision dans les intentions de vote (entre 50 et 80% ?), les sondées qui souhaitent une révolte en France (58%), ceux qui ne font pas confiance dans les médias (71), ou dans la classe politique (85% des 15-35 ans).

          Et cette part de la population doit être assez importante pour faire perdre un candidat comme DSK puisqu’il sera l’objet de la défiance d’une partie d’entre elle en tant que préféré des médias et des patrons du CAC40.  


        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 21 avril 2011 12:04

          En plus, DSK a déclaré se soucier au moins autant d’Israël que de la France. Or il nous faut un président à plein temps.


          • french_car 21 avril 2011 16:59

            Senatus Populusque où avez-vous vu ça ?
            A part une déclaration vieille de 20 ans où il disait qu’il pensait chaque jour comment aider Israël je ne vois pas !


          • egogo 21 avril 2011 13:52


             Et de qui dépendent les médias dans leur majorité ?Dans les années 80,le courant DSK était déja considéré comme le plus a droite du PS,maintenant clairement nous sommes dedans !!


            • asterix asterix 21 avril 2011 15:58

              Si la gauche alternative ne se regroupe pas derrière Eva Joly, c’est Mélenchon l’aiguillon qui créera la surprise en brouillant tout le bazar et la France d’en-haut pourra dormir sur ses lauriers cinq ans de plus.
              Si le citoyen DSK est de gauche, moi je suis de droite.


              • etiennegabriel 21 avril 2011 16:36

                Marine Le Pen n’a pas besoin de DSK pour progresser dans les sondages le Hongrois vient la border tous les soirs et lui cire les bottes pendant la nuit.
                Depuis que ce métèque s’en est pris, au mois d’Août dernier, aux Roms, moins étrangers que lui, il ne cesse de sombrer, et bien entendu, elle de remonter ; tant il est vrai que ces deux là sont assis aux deux extrémités d’une même bascule, quand l’un monte l’autre descend, leur fond de commerce étant strictement identique.
                Quand à la gauche alternative à part des y’a qu’à, faut qu’on, plus délirants et moins crédibles les uns que les autres, on ne les a pas entendus. Comme d’habitude depuis 1973 il draineront leur 10 à 15 % tout compris, (soit nettement moins qu’en 1973) et ils diront : « bonnet blanc, blanc bonnet » (c’était en 1969, et c’était déjà une belle connerie).
                Petit conseil vaut mieux se torcher avec son bulletin que de le donner à ces pîtres, à part émarger ils ne savent rien faire.


                • zadig 21 avril 2011 18:10

                  Suite,

                  Pour le plaisir je redonne un message posté à un article de M Cabanel.

                  Il semblait avoir apprécié.

                  J’avais même eu une pensée pour mon auteur favori.

                  Bonjour,

                  Pour évaluer Francois Hollande j’ai choisis de « jeter » pèle mêle ce qui me vient à l’esprit.
                  Après on réfléchis.

                  -Sa bouille est sympathique et un peu rigolotte.
                  -Il semble effacé et un peu mou.
                  -Son talent d’orateur est reconnu. (il maitrise le français)
                  -Par son séjour au ps il a assimilé les techniques de grenouillage.
                  -Je n’ai pas connaissances des idées fulgurantes qui le traversent au rasage.
                  -A ma connaissance pas de batterie de cuisine à ses basques.
                  -Il a dompté la fière amazone.
                   Je suis un supporter de Ségolène, je reconnais son intelligence et son charisme. 
                  mais vivre avec elle ne doit pas être drole tous les jours.
                   Avec cette « expérience » François devrait résister aux minettes et aux harpies qui
                   rodent dans les allées du pouvoir.
                  -Dans sa bouche je n’imagine pas un ’casse toi .......«  mais plutot une remarque spirituelle.
                  -Ce n’est pas un séducteur irésistible usant et abusant du droit de cuissage
                  ( pour le locataire actuel c’est simple toutes les femelles tombent dans ses bras.)
                  -Ce n’est pas non plus un »expert internationnal" tentant de sauter tout ce qui bouge.
                  -Il est devenu sérieux et ne raconte plus ses bonnes blagues.
                   ( dommage ! un président nous racontant une bonne blague, cela aurait de la gueule)

                  Bon je réfléchis (un peu) ............ et !
                  Allez François tu vaincras ! (d’abord le vieux beau séducteur)

                  En résumé, je vois plutot en lui "la force tranquille et souriante
                  Nous avons besoin de calme et de consensus pour reconstruire le pays

                  Tiens une idée : je vais en parler à Fergus 
                  (il m’inquiète un peu en ce moment)
                  Mais chut, c’est un secret !!

                  Cordialement


                  • suumcuique suumcuique 21 avril 2011 18:55

                    Qui sait, peut-être les choix électoraux d’une partie de plus en plus importante de l’électorat français seront-ils moins dictés par des considérations esthéthico-sentimentales du type de celles qui sont exposées dans cet article que par des considérations plus pragmatiques, plus rationnelles, plus responsables, plus sages, car "Une vague ? Plutôt un flot continu. Toutes les trente minutes, ils sont une petite dizaine de Tunisiens à s’asseoir dans le TER qui part de Vintimille pour rejoindre Nice en à peine une heure. La dernière ville italienne avant la frontière n’est plus qu’un espace de passage, surveillé avec un air débonnaire par quelques carabiniers italiens qui poussent autant que possible les Tunisiens à partir.« http://beta.fr.news.yahoo.com/vintimille-%C3%A0-nice-l%C3%A9pop%C3%A9e-tunisiens-%C3%A9choue-police-fran%C3%A7aise-143307372.html


                    Qui sait, peut-être qu’un nombre de plus en plus grand d’électeurs français sont en train de se rendre compte que Kahn, Besancenot, Joly, Royale, Borloo, Sarközy, Hollande, ou un autre des suppôts des forces de la religion mondialiste, c’est bonnet blanc blanc bonnet et que, quel que soit celui qui serait élu en 2012, l’invasion de la France continuerait.

                    Un nouvel impôt vient d’être voté, celui que tout propriétaire devra payer pour financer la construction de »logements sociaux« . 9 euros »au maximum", nous annonçait jésuitiquement un des politicards favorables à ce nouvel impôt. Qui sait, peut-être que les Français qui se font couillonner depuis des décennies par les suppôts de la religion mondialiste et qui râlent à juste titre contre cet énième racket finiront par se rendre compte que la diminuation constante de leur pouvoir d’achat est directement et intrinsèquement lié aux dépenses pharaoniques qui sont engagées pour accueillir, nourrir et loger gratuitement les immigrés extra-européens.

                    Qui sait.


                      • suumcuique suumcuique 21 avril 2011 19:33
                        Asselineau, grand prêtre des impôts, un des derniers fusibles incandescents du « Système », « oublie » ceci :

                        "Dans l’une des notes diplomatiques publiées par le site Wikileaks, les Etats-Unis reprochent à la France « de ne pas considérer ses compatriotes à la peau sombre et musulmans comme des citoyens à part entière  ». L’Oncle Sam inquiet de la situation dans les banlieues françaises ? Oui. A tel point que l’ambassade américaine à Paris consacre chaque année 3 millions de dollars pour y financer des projets. 

                        Exemple à la Grande-Borne dans l’Essonne. Grignywood, une association culturelle, a eu la surprise de recevoir récemment une enveloppe de 5.000 dollars pour la réalisation d’un dessin animé. Omar Dawson, fondateur de l’association, apprécie de travailler avec l’ambassade américaine : « Quand ils apprécient votre projet, il n’y a pas le côté paternaliste qu’on rencontre parfois. On retrouve beaucoup de respect et d’écoute  ».
                        Cet été, il a même été convié à rencontrer le réalisateur Woody Allen, de passage à Paris.

                        Ce type d’investissement américain est loin d’être isolé. Chaque année, par exemple, l’ambassade américaine organise des repas dans les quartiers pendant le ramadan, avec 200 invités.
                        Pour Paul Patin, porte-parole de l’ambassade américaine, ces efforts s’inscrivent sur le long terme : « Depuis le 11 septembre 2001, nous nous intéressons davantage au monde musulman. Nous essayons de nous faire comprendre et de les comprendre ».


                        Delenda Carthago.


                        • suumcuique suumcuique 21 avril 2011 19:48

                          Pour comprendre la nature du sort qu’essaie de jeter les Etats-Uniens à l’Europe depuis le début du vingtième siècle, il suffit d’avoir un minimum de culture historique et, ainsi, de se ressouvenir que les Etats-Uniens sont les ancêtres d’individus subversifs qui avaient été chassés d’Europe à juste titre par les monarchies européennes. Depuis, ce ramassis de racaille n’a eu de cesse que de détruire la vieille Europe, par ressentiment.



                          • tvargentine.com lerma 21 avril 2011 19:54

                            IL est évident que si les médias nous vendent le 2eme tour DSK contre Sarkozy,les français risquent de mettre MELANCHON LEPEN ,rien que pour emmerder les politiciens qui n’apportent plus rien à la société et à l’évolution de l’environnement des français


                            La seule chose que Nicolas Sarkozy à apporté c’est de n’avoir plus aucun complexe pour taper dans les caisses en enrichissant ses amis

                            C’est un constat,car j’ai voté Sarkozy en 2007 et même si je ne regretterais jamais mon vote,il aura permis de tuer tout les mythe des baisses de charges sociales « pour créer des emplois » et de baisse de TVA « ciblées » qui n’apportent rien à la société française





                            • pastori 21 avril 2011 21:33

                              dans ce fil, les avis de fergus sont une référence, sérieux et lucides ; écoutons le.


                              il faut rester adultes, pragmatiques et responsables, et ne pas confondre ce qu’on souhaite et ce qui peut raisonnablement se faire.

                              il n’y a plus de solution ump ou à droite, sinon aller vers des émeutes.
                              il n’y pas de solution lepen. rien de réalisable, rien de raisonnable. politique de droite aggravée de toute façon.

                              reste la seule solution : la gauche. ça demeure la seule chance pour la France, avec des gens compétents, honnêtes et d’expérience, et tout un peuple humaniste et solidaire.

                              hollande semble être le meilleur compromis.

                               il faut qu’un maximum de gens votent pour les primaires socialistes afin d’envoyer des messages forts et faire savoir aux élites quelle politique le peuple souhaite voir appliquer.
                              DSK est incontournable dans un gouvernement, il serait suicidaire de vouloir se passer d’une telle stature qui sera fort utile dans le règlement des problèmes mondiaux qu’il faudra affronter.

                              il faudra un gouvernement multi- tendances avec des mélenchon, joly,......., ce qui neutralisera les éventuelles dérives d’égo,
                              des ministres qui gouvernent et des députés non godillots.

                              et au peuple de contrôler tout ça.

                              vu ainsi, c’est jouable et je ne vois aucune autre solution, mais si quelqu’un peut développer une meilleure hypothèse réaliste et favorable à la France d’en bas, avec le pen, villepin, bayrou ou d’autres , débattons -en.




                              • jaja jaja 21 avril 2011 21:56

                                Le FMI est vomi par les peuples. Il met à genoux le peuple grec et bien d’autres. Son but : baisse des salaires, des montants des retraites, abattre les services publics et tout privatiser...

                                Et c’est le patron du FMI, l’ignoble DSK que vous jugez « incontournable » à gauche. Quelle tristesse d’être descendus aussi bas !

                                http://www.dailymotion.com/video/xd6z1i_manifestation-en-grece-non-a-la-jun_news


                                • pastori 21 avril 2011 22:09

                                  JAJA,

                                  j’ai seulement dit que ce monsieur serait très utile dans un gouvernement totalement verrouillé à gauche par ses ministres , ses députés, et le peuple en couverture.

                                  croyez vous qu’un mélenchon ou un besancenot au gouvernement laisseraient faire sans broncher tout autre ministre qui déraperait ? et que pourrait-il faire tout seul ?

                                  je dis seulement que la tâche qui attend ce gouvernement est tellement difficile et compliquée, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, que toutes les compétences seront nécessaires et qu’il serait dommage de s’en priver. lui et bien d’autres, peut être même des gens modérés de la droite sociale. 

                                  votre scénario réaliste serait quoi alors, concrètement ?

                                  • jaja jaja 21 avril 2011 22:18

                                    Besancenot dans un gouvernement DSK ? Pourquoi voulez-vous faire de lui un traître à sa propre cause ? Il ne faut pas rêver un gouvernement mené par le cador du FMI aura face à lui une opposition de gauche dont le NPA (et Besancenot) seront partie prenante. Seul moyen pour ne pas laisser DSK et les siens faire leurs saloperies contre les travailleurs....


                                  • jaja jaja 21 avril 2011 22:24

                                    Et je n’ai aucune solution « réaliste » qui passe par les urnes. Seul le peuple soulevé peut changer radicalement la société à son profit.

                                    Si les élections manipulées pouvaient changer la donne on le saurait depuis maintenant plus d’un siècle qu’on dépose nos bulletins dans l’urne sans que jamais rien ne change. (du moins dans le bon sens)

                                    Pour rappel Mai 1981 où l’on allait grâce à la gauche rassemblée gouter au socialisme. C’est ce qui était promis. On a eu les privatisations et la guerre impérialiste du Golfe...


                                  • pastori 21 avril 2011 22:38

                                    dans ce cas mon pauvre jaja, ce sera le messie lepen, ou sarkosy.


                                    à vouloir être trop gourmands ;...

                                     pourquoi besancenot trahirait ses idées en étant ministre d’un gouvernement de gauche, avec un hollande président, et des ministres issus de toutes les sensibilités de gauche par exemple ?

                                    croyez vous raisonnablement réaliste de pensequ’il soit demain président de la république, avec tous ses ministres MPA et idem 300 députés ?

                                    moi je reste avec mes pieds sur terre, le père noël, je suis trop vieux pour y croire, et n’ai plus le temps d’attendre d’illusoires lendemains qui chantent.

                                    les phases intermédiaires pour un monde meilleur pour le peuple sont inévitables. alors le sachant, autant en faire partie pour influer de l’intérieur , plutôt que de rester enfermés dans d’éternelles oppositions qui ne servent qu’à offrir en permanence et pour longtemps le pouvoir aux ennemis du peuple, juste pour avoir le « plaisir » de croire au devoir accompli.

                                    le CNR à majorité communiste aurait pu refuser de participer au gouvernement de de gaulle, de droite, à la libération. mais les avancées sociales obtenues sont un acquis auquel on ne pourrait que courir encore longtemps après. ce qui est pris est pris.

                                    • Dominique TONIN Dominique TONIN alias Dumè 22 avril 2011 07:30

                                      Mr MICHEL,
                                      Votre post est très réaliste et nous nous sommes posé les mêmes questions que vous.Voici les réponses que nous avons apportées : www.lepf.fr


                                      • elsa2 22 avril 2011 09:36

                                        La montée du FN n’est qu’un mensonge des médias. On a vu aux cantonales que le FN est très loin de ses meilleurs scores et n’a fait que 12-15%. Cela ne vaut pas les gros titres que la presse nous sert..Il faut regarder les chiffreset pas les gros titres.Nous avons bien une montée  : la montée de l’abstention.

                                        93% des électeurs inscrits ont refusés de mettre un bulletin du FN dans l’urne
                                        . C’est une claque monumentale par rapport à ce que nous promettaient les sondages truqués

                                        Votre article est de bien piètre qualité : en réalité c’est l’inverse qui se passe.
                                         La présence du FN au second tour et c’est l’assurance de la victoire pour le candidat opposé.


                                        L’objectif des faux sondages Le Pen est triple :

                                        - organiser une panique à gauche pour simplifier la procédure de choix du candidat socialiste et imposer M. Strauss-Kahn aux socialistes ;

                                        - tout faire pour que Mme Le Pen soit présente au second tour, afin d’assurer à M. Strauss-Kahn une élection sans coup férir avec plus de 75 % des voix.

                                        - en profiter au passage pour salir toute idée de libération nationale, de sortie de l’UE et de l’euro, en entretenant la confusion, dans l’esprit de l’électorat, entre ces propositions salvatrices et légitimes d’une part, et les obsessions xénophobes, racistes et d’extrême droite du FN d’autre part.

                                        Merci à François Asselineau de démasquer cette propagande médiatique. Diffusez cette info au maximum svp

                                        La division actuelle des candidat à droite ne fait que confirmez ces analyses : tout se met en place pour ouvrir la voie à DSK.


                                        • Fergus Fergus 22 avril 2011 10:18

                                          Bonjour, Elsa.

                                          Vous vous trompez concernant le FN, les 12 à 13 % auxquels vous faites allusion sont un trompe-l’oeil car il s’agit du score des frontistes rapporté au niveau national alors qu’il n’était pas présent partout au 2e tour. En outre, et pour la première fois de son existence, le FN a été, avec les écologistes à un degré moindre, le seul parti à progresser entre les deux tours (parfois de manière spectaculaire) là où il était présent.

                                          Ce n’est, comme dit l’adage, pas en cassant le thermomètre que l’on fait chuter la température !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès