Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Du bon... et du moins bon...

Du bon... et du moins bon...

Le président s’est livré jeudi 24 avril 2008, pendant près d’1 h 30 au difficile exercice de l’interview !

Il a suscité chez moi un espoir en réclamant plusieurs fois la moralisation du capitalisme financier ! Mais il m’a également déçu en ne se fixant toujours pas de ligne politique claire !

Je vais reprendre son interview point par point :

Gouvernance :

Il explique qu’on lui reproche de ne pas hiérarchiser les réformes ! Or, moi, je lui reprocherais davantage de ne pas aller assez au fond des réformes ! Les exemples sont déjà nombreux, que ce soit les retraites ou l’université !

« On voudrait me faire changer la loi à chaque coup médiatique organisé par des associations... » C’est marrant, moi j’avais l’impression que c’était sa manière de gouverner depuis le début de son mandat... Ou l’art d’inverser les rôles.

Il a reconnu le manque de pédagogie ; gageons qu’il en tirera les conséquences pour sa politique à venir !

Retraites :

Il s’est glorifié des régimes spéciaux alors que cette réforme va coûter plus cher qu’avant !

Il nous a expliqué qu’il n’y avait que trois leviers pour financer les retraites : baisser les retraites, augmenter cotisations et allonger la durée de cotisation ! Et ne pourrait-on pas trouver de nouvelles recettes en taxant, par exemple, les stocks-options comme le préconise Philippe Seguin, président de la Cours des comptes !

Sur les OGM : il nous dit être favorable à la recherche, mais soucieux du principe de précaution concernant les OGM : pourquoi ne retrouve-t-on pas ces exigences dans la loi ? (Il trouve le texte équilibré.)

Spéculation et capitalisme  : il demande une moralisation du capitalisme financier, demandant que les entrepreneurs reprennent le dessus sur les spéculateurs ! On ne peut qu’applaudir cette déclaration ! Mais j’aimerais faire une standing ovation pour la mise en œuvre de ce principe ! Mais quand on supprime l’impôt de bourse on ne va pas, à mon sens, dans le bon sens !

Il a beaucoup jeté la pierre sur les patrons, sur les producteurs... prendra-t-il les mesures nécessaires ?

Salaires : il a fustigé les entreprises qui font d’énormes profits, mais qui ne les redistribuent pas assez, il a préconisé la répartition actionnariat, salariés et investissement d’1/3, 1/ 3, 1/3. Aura-t-il le courage d’imposer cette répartition ? Par des sanctions fiscales par exemple ? Il nous promet en tout cas une loi favorisant l’intéressement et pénalisant fiscalement les entreprises qui n’ont pas de négociations salariales ! Une telle loi, si elle est ambitieuse, ira dans le bon sens !

Quand il justifie les franchises médicales par le plan Alzheimer, pas un journaliste pour lui rétorquer qu’il casse complètement le système de protection sociale : dorénavant ce seront les malades qui paieront pour les malades : la solidarité est devenue hasbeen !

Chomâge : il a essayé de nous faire croire qu’il était pour quelque chose dans la baisse du chômage de ces derniers mois alors qu’il affirme ne pas l’être pour tout ce qui ne va pas dans le bon sens ! Bel opportunisme !

Il a souvent répété que de nombreux emplois n’étaient pas pourvus et que de nombreux élèves sortaient sans qualification du système scolaire ! Mais il n’a jamais expliqué qu’il fallait favoriser l’apprentissage, qu’il fallait revaloriser les emplois manuels... Mais quand on a une ministre de l’Economie qui dit « Il faut réhabiliter la valeur argent » cela ne va pas dans le bon sens !

Pouvoir d’achat : les journalistes l’ont longuement interrogé sur le pouvoir d’achat. Nicolas Sarkozy a parlé notamment de manque de concurrence. Puis il a cité rapidement le problème de la téléphonie : pourquoi nos dirigeants ont-ils refusé l’octroi de la quatrième licence à Iliad (Free) ?

A ce sujet, il a également expliqué qu’il fallait libérer l’installation commerciale ! On nous explique donc que c’est parce qu’il n’y pas assez de supermarchés que les prix augmentent ?

Social : concernant le RSA, mesure qui me semble une des plus importantes en matière sociale, le président est resté très vague ! Il n’a même pas su expliquer que le RSA permettrait de faire des économies par l’augmentation des cotisations sociales par exemple ! Ce sera bientôt à l’opposition de défendre les projets de la majorité !

Il s’est félicité de l’augmentation de l’AAH et du bonus de 200 euros pour les petites retraites ! Voilà des réformes qui mériteraient d’être accélérées !

Politique familiale : interrogé sur la carte famille nombreuse, il a dit qu’il ne veut pas changer la politique familiale de la France parce quelle marche bien selon lui, s’appuyant sur les chiffres de la natalité... Cette politique serait donc parfaite ? Il oublie bien vite les familles monoparentales, par exemple, qui ont des problèmes de garde et à cause de cela des problèmes financiers... Quant à la carte famille nombreuse, il a raté l’opportunité de rénover la politique familiale en élargissant les tarifs sociaux (espérons que cela viendra...) car nombreuse ne rime pas avec pauvre !

Croissance : il nous a expliqué que les performances de la France sont supérieures à celles de l’Allemagne, s’appuyant sur des projections ! Le journaliste lui a demandé à juste titre si on n’était pas trop optimiste : rappelons que le budget 2008 a été bâti sur des projections de croissance dont on sait d’ores et déjà qu’elles ne seront pas atteintes !

Déficit : il s’est engagé à ne plus avoir de budget déficitaire en 2012 ! Comment y arrivera-t-il ? Il nous manque des explications ! C’est d’ailleurs un des principaux reproches que l’on peut lui faire : il n’y a pas de politique à long terme, il ne fonctionne que par mesurettes, n’allant jamais au bout des réformes : mais espérons qu’il ait enfin compris que la dette publique devait servir aux investissements et non aux dépenses de fonctionnement !

Syndicats : une phrase m’a choqué : « Les syndicats sont dans leur rôle quand ils ne sont pas d’accord avec le gouvernement ! » ! Nicolas Sarkozy est là dans la logique d’affrontement qu’il affectionne tant ! Mais je suis plein d’espoirs dans la loi sur la représentativité syndicale !

Il a répété plusieurs fois qu’il avait commis des erreurs ! Il serait bon qu’il en prenne bonne note et qu’il arrête d’expliquer que si les Français ne sont pas contents c’est parce qu’il réforme. Ne s’est-il jamais demander s’il réforme mal ?

Jeunesse : autre phrase choc : « Il faut toujours écouter les inquiétudes de la jeunesse, quand on est jeune forcément on est inquiet ! » Premièrement, il ne faut pas qu’écouter il faut les entendre ! Et non les jeunes ne sont pas forcément inquiets ! Ne sont inquiets que ceux que l’on laisse sur le côté ! Je pense qu’il y a bien d’autres administrations que l’Education nationale où l’on peut se permettre de diminuer le nombre de fonctionnaires !

Concernant la laïcité : il nous a expliqué en substance que les gens qui ne croyaient pas manquaient quelque chose... (Puisque l’instituteur, et donc par lui la société, ne peut pas l’apporter...) C’est une chose qu’on ne devrait pas entendre de la part d’un président de la République qui n’a pas à juger les croyances ou les non-croyances de ses concitoyens. Et, avant ça, il avait dit que les élèves devaient respecter et admirer leurs maîtres... pas facile quand on entend que le curé lui est supérieur ! (Il y a un peu de démagogie dans mes propos je voue l’accorde !)

Politique étrangère : on ne l’a interrogé que sur le Tibet alors que le problème des droits de l’homme en chine ne se cantonne pas aux seuls Tibétains ! De nombreux Chinois ne sont pas libres ! Pas un mot non plus sur sa complaisance envers le régime de Kadhafi ! Ces reproches s’adressent bien évidemment autant aux journalistes qu’à Nicolas Sarkozy !

Il a réclamé à demi-mot (concernant le Tibet) une politique étrangère commune des pays européens ! J’espère qu’il mettra à profit sa présidence de l’UE pour imposer l’idée d’une défense, d’une politique étrangère et d’une politique sociale commune !

Concernant l’immigration, il a parlé (très) rapidement de développement de l’Afrique, mais là encore sans donner de pistes. Or, ce problème est crucial pour l’avenir de l’Afrique bien sûr, mais du monde et donc du nôtre !

Et revenons rapidement sur la forme : les journalistes semblaient ne pas avoir le droit d’émettre le moindre doute sur la politique de notre monarque républicain !

Un mot de conclusion sur l’émission de France 2 qui a fait suite au débat : deux élus étaient invités, Manuel Valls pour le PS et Patrick Devedjian pour l’UMP ! Pourquoi cherche-t-on à tout prix à nous imposer ces deux seules visions de la France et de la politique !


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 25 avril 2008 10:52

    Je partage assez largement cette analyse. Je ne reprendrai pas les commentaires que j’ai déjà posté sur un autre article à ce sujet, mais il me semble que le président, s’il a réussi à montrer que le style bling-bloing était derrière lui, n’a pas sû en revanche proposer une vision sociétale convaincante et positive. La forte impression de confusion qui ressort de cet émission ne lui a pas permis de s’imposer comme un président au dessus de la mélée, qui fixe un cap pour l’intérêt général. C’est sans doute cet échec qui risque de lui coûter cher dans les prochains mois.


    • Philippe VIGNEAU 25 avril 2008 13:08

      interview tres scolaire qui au final n’amene rien...

      comme par exemple sa reponse ridicule sur les OGMs en plein champ, "il faut proteger les francais et le principe de precaution doit s’appliquer"... est il au courant du projet de loi qui permet justement la libre culture en plein champ... bref du foutage de gueule... pas un journaliste n’a ticke c’est bien la preuve que cette mascarade est une piece de theatre... on nous prend vraiment pour ces cons...


      • Lucie Vivien 25 avril 2008 14:14

         

        Moi, ce qui me choque, à part, comme vous, le fait de considérer comme normal comme les jeunes soient inquiets, c’est la comparaison avec le monde du sport qu’a faite le président tout au début. Considérer les pays du monde comme des équipes de foot en compétition pour être en division 1 me paraît une très mauvaise vision.

        Certes, cela a longtemps été la mentalité occidentale : s’arranger pour être parmi les pays les plus riches du monde et on sait à quels excès et injustices cela a abouti dans notre histoire (colonialisme etc...) mais je pensais qu’on était en train de dépasser cet état d’esprit !

        Avec les énormes problèmes écologiques et la globalisation, je pensais qu’il était devenu évident que nous sommes tous embarqués sur le même bateau et qu’il vaut mieux se serrer les coudes si on ne veut pas que ce bateau fasse naufrage et que tous les passagers se retrouvent à l’eau.


        • fantomas 25 avril 2008 14:30

          @ l’auteur

          Gouvernance est un mot à la mode mais cela ne veut rien dire.

          Vous êtes déçus par l’absence d’une ligne politique claire  ?

          Je ne suis pas d’accord, c’est très clair, pour gagner de l’argent il faut travailler, c’est d’une logique implacable.

          Ce qui me chatouille, c’est que l’on ai pu faire croire à une "bande d’abrutis" et pendant longtemps que tout pouvait tomber du ciel, tout cuit.


          • Lucie Vivien 25 avril 2008 14:36

             

            Ainsi, concernant les difficultés des Français face à la hausse des prix de l’alimentaire et des produits dérivés du pétrole, la réponse est toujours la même : "Travaillez plus pour payer vos factures !" Merci de l’idée, on ne l’aurait jamais eue tout seul !! Mais est-ce là la réponse d’un homme politique qui a une vue d’ensemble sur les problèmes de notre société et surtout de notre monde ?! La hausse de certains prix a des explications précises et on ne va quand même pas augmenter indéfiniment la durée du temps de travail au fur et à mesure que le prix du pétrole monte ! parce qu’on peut aller loin comme cela !


          • Clipperton Clipperton 25 avril 2008 15:03

            Gouvernance selon moi : manière de gérer le pays ! Mais je vous l’accorde, l’usage de ce mot est controversé !

            Le problème c’est qu’actuellement ce n’est pas ceux qui travaille le plus qui ont les plus gros salaires !

            L’entreprenariat est dévalorisé au profit de la spéculation ! Même Nicolas Sarkozy l’admet !

            Pour le gouvernement actuel et NS en particulier, quelqu’un qui a réussi est quelqu’un qui gagne beaucoup d’argent ! Ce n’est pas ma vision !

             

             


          • fantomas 25 avril 2008 17:38

            "Mercvi, l’idée on ne l’aurait pas eu tout seul"

            Effectivement, cela n’a pas l’air d’être évident pour tout le monde.

            Ensuite soyez honnêtes quand vous dîtes "on ne va pas augmenter indéfiniment le temps de travail"

            Avant de penser à l’augmenter, on aurait peut être du arrêter de le diminuer. Nous sommes le seul pays, "dit industrialisé", au monde à fournir aussi peu de temps de travail et autant d’assistanat en même temps.

            Par contre un point important, oui il faut valoriser le travail par rapport à la spéculation. Quelqu’un qui travaille a le droit de vivre décemment. Celui qui triche, c’est autre chose.


          • hommelibre 25 avril 2008 14:36

            je partage l’analyse, j’ajouterai ces commentaires pour les retraites une 4 voie la retraite par capitalisation, pour ceux qui ne peuvent pas, leur retraite sera financé par l’impôt le temps de la transition.

            Spéculation et capitalisme

            réablir l’impôt de bourse = fuite des capitaux. il serait bon de faire venir ou revenir des capitaux.

            Salaires 

            regardons comment est réparti les profits, les profits sont fait à l’étranger heureuseument que le siège social est en france, les obligées par une loi =contraintes= surcoût de la production donc délocalisation au pire.

            Social 

            augmenter les cotisations sociales ! surcoût de la production donc délocalisation au pire.

            sinon pour le reste no comment.


            • Clipperton Clipperton 25 avril 2008 15:09

              Social : je ne propose pas d’augmenter les cotisations sociales ! quand je dis " Il n’a même pas su expliquer que le RSA permettrait de faire des économies par l’augmentation des cotisations sociales par exemple" je veux expliquer que si l’on remet des gens au travail l’état percevra d’avantage de cotisations sociales..mais je veux bien admettre que mon propos manquait de clarté !

              Impot de bourse : je pense qu’il faut mette le paquet sur l’investissement dans les PME et non dans la spéculation du cac40 !


            • MagicBuster 25 avril 2008 16:20

              Sondage Agoravox : Avez-vous été convaincu par l’intervention télévisée de Nicolas Sarkozy ?
              Oui 14% - Non 86%

              Est-ce la peine de disserter sur son altesse sérénissime Nicolas 1er ?


              • Clipperton Clipperton 25 avril 2008 16:24

                Ce sondage n’est pas très représentatif..


                • MagicBuster 25 avril 2008 17:27

                  Il aurait été bon aurait-il été représentatif ?

                  OU

                  C’est seulement un sondage d’agoravox ?


                  • fantomas 25 avril 2008 17:43

                    Idéologie quand tu nous tient !


                  • Clipperton Clipperton 25 avril 2008 21:18

                    C’est uniquement un sondage dagoravox


                  • vivelecentre 25 avril 2008 20:24

                    mimose , machin chose, c’est de la provoc ou c’est le concours du plus gros "gros con" ?

                    et qui sont ceux qui lui mettent des appréciations positives ?


                    • walpole walpole 25 avril 2008 20:34

                      Bonjour Internautes d’Agora,

                      Walpole avait déjà eu l’exclusivité des répétitions et de la Generale de la Conference de Presse de notre cher Président. Quelques heures après l’intervention du Petit Nicolas, Walpole vous invite sur son site pour lire les premiers commentaires tout chauds. Admirable Conférence de presse suivie par 11 millions de telespectateurs ( 8 millions de moins quand-même qu’au début 2008). Mauvais chiffres certes mais le Petit Nicolas sait compter...( Walpole le prouve avec ses phototextes d’une rare perspicacité et d’un humour rare ! ) Et surtout Walpole compte sur vous. : il vous en dit encore plus sur www.pensezbibi.com

                       

                      Walpole


                      • JL JL 25 avril 2008 21:03

                         à H+34, Nicolas Sarkozy a dlaché ce pavé que personne dans la Presse n’a repris :

                        "Il y a un autre élément que je vais également faire avancer très fort, c’est le scandale de la mise à la retraite des heu, ç’qu’on appelle heu les seniors heu enfin la durée , enfin la date moyenne de départ en retraite c’est 58 ans (il marque pause, mains écartées, air ahuri, comme pour signifier que c’est aberrant) et je trouve qu’un certain nombre d’entreprises n’ont pas joué l’jeux, heu, j’ai demandé que dorénavant on puisse cumuler sa retraite liquidée plus le salaire d’un emploi parce que nous avons besoin que davantage de français travaillent, parce que davantage de français qui travaillent c’est davantage de pouvoir d’achat, c’est donc davantage de richesses créées, c’est donc davantage e croissance et ça sera davantage d’emplois."

                        Chacun jugera.


                        • JL JL 26 avril 2008 03:43

                          Cette mesure permettra en effet de créer un effet d’aubaine que Sarkozy ne manquera pas d’exploiter.

                          L’effet d’aubaine ? les employeurs trouveront des seniors prêts à accepter des petits salaires qui plus est, exemptés de cotisations retraites !

                          Exploitation : il dira qu’il a fait baiser le taux de chômage des seniors.

                          Enfin, cette disposition est une mesure supplémentaire destinée à casser le dispositif de retraite par répartition : puisque le retraites vont baisser, il faudra prévoir de trouver des petits boulots pour survivre. Puisqu’on a le droit de travailler pendant sa retraite, personne ne pourra se plindre que sa retraite est trop petite !


                        • JL JL 26 avril 2008 04:09

                           

                          Enfin remarquons que si, comme dit Sarkozy, "  nous avons besoin que davantage de français travaillent", alors il ne faut pas réduire le nombre d’emplois dans la fonction publique. Sauf si l’on croît que par magie, ces emplois en moins se transformeront en emplois en plus dans le secteur privé. Et même si cela était ? A quoi aboutirions nous ? A consommer moins de services publics. Au profit de quoi ? De deux choses : les mêmes services, mais marchands, donc en payant une part au profit, des produits de substitutions c’est-à-dire encore plus de produits d’importation.

                          Des taupes de la CIA et des maires de Paris ont crié au génocide culturel au Tibet : nous assistons impuissants à un génocide politico-social en France.


                        • vieuxcon vieuxcon 25 avril 2008 21:25

                          @ l’auteur bravo

                          @ fantomas. Vous écrivez "c’est très clair, pour gagner de l’argent il faut travailler, c’est d’une logique implacable." Même Sarko ne le crois plus lui qui râle après la monaitarisation du capitalisme et là il a raison.

                          Il y à longtemps que je le dis sous forme de boutade : il y a ceux qui travaillent et ceux qui dépensent et ce ne sont pas les mêmes.

                          Je persiste et je signe. De nos jours le travail n’a enrichi personne, sauf ceux qui ne travaillent pas mais passent d’agréables moments en "réunions" commerciales ou de direction diverses. J’ai pratiqué les deux, le travail et la direction. Pas pareil et je ne sais pas lesquels je traiterais le plus de fénainéant voir de fumiste.

                           


                          • fantomas 25 avril 2008 22:59

                            Un peu de bon sens, ne rien faire cela a déjà enrichi quelqu’un ?

                            A partir du moment où l’on vit dans un pays où les hivers sont froids, il faut au moins couper du bois pour se chaufffer.


                          • sisyphe sisyphe 26 avril 2008 11:40

                            par fantomas (IP:xxx.x10.228.35) le 25 avril 2008 à 22H59 Un peu de bon sens, ne rien faire cela a déjà enrichi quelqu’un ?

                            Et comment ! Vous n’êtes pas au courant ? Vous n’avez jamais entendu parler de la spéculation ? C’est pourtant, de très loin, ce qui rapporte le plus d’argent, en se dorant la pilule aux bahamas, ou à l’Ile Maurice, ou aux Seychelles...

                            Oôôôôô la belle vie......


                          • fantomas 27 avril 2008 11:02

                            Ah bon !

                            Alors comment se fait il que tout le monde ne fasse pas la même chose ?


                          • Patience Patience 1er mai 2008 04:40

                            Parce que le Travail ne paie plus son bonhomme.

                            Trop de richesses retournant vers la finance.

                            Le constat devient implacable.


                          • sisyphe sisyphe 26 avril 2008 11:37

                            Quant aux méfaits du capitalisme financier, soi-disant dénoncés, le chef de l’état enjoint de le « moraliser » (sic) : ce qui ne mange pas de pain, et n’oblige pas à prendre les véritables mesures qu’il faudrait pour le REGULER.

                            Là encore, on est dans l’imprécation à la « morale » ; pour tout dire quasiment au religieux, et à aucun moment, dans la réelle politique : celle qui consiste à prendre des dispositions législatives pour changer les choses..

                            On n’est pas sortis de la merde, si j’ose dire....


                            • Clipperton Clipperton 26 avril 2008 11:42

                              S’ils font vraiment passer une loi disant qu’une entreprise qui reverse les profits aux salariés ont le droit à des avantages fiscaux (impôt sur les bénéfices) cela ira dans le bon sens !


                            • fantomas 27 avril 2008 11:04

                               Voilà un avis que je partage.


                            • sisyphe sisyphe 27 avril 2008 21:37

                              Ca, c’est la vieille rengaine depuis de Gaulle (La participation), qui date de 40 ans, qui a toujours été évoquée par tous les gouvernements successifs, et qui n’a JAMAIS été mise en oeuvre ; et qui ne le sera pas plus aujourd’hui, étant donné qu’elle dépend des entreprises, qui, tous comptes faits, ne trouveront rien à gagner à l’appliquer, ou totalement à la marge, pour un gain d’impôt qui n’apportera qu’une aumone aux salariés.

                              On est encore dans le domaine de la pseudo-incitation, dont on a toujours vu ce qu’elle (ne) donnait (pas).

                              Non : ce dont il s’agit, réellement, c’est d’instaurer, LEGALEMENT, une vraie taxe sur les bénéfices de la spéculation : pas du profit des entreprises (cet impôt existe déjà) ; de cet argent , virtuel, qui ne produit rien d’autre que de l’argent, sans participer à l’économie autrement qu’en la piratant .

                              Pas d’imprécation, de pseudo-incitations, de pseudo-offusquement (si, si, ça existe), d’appel à la "morale" ou à l’éthique : DES LOIS : suivies d’application, et controlées, et basta.

                               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès