Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Du cauchemar au rêve ?

Du cauchemar au rêve ?

François Hollande, le 22 janvier 2012, a pris la parole, et devant un public surchauffé et une salle en feu, il a brossé le tableau émouvant de sa France, avec l’envie communicative de nous faire partager son rêve de la voir décoller au Bourget.

C’est devant une salle remplie de près de 25 000 personnes, alors qu’on en attendait 10 000, (vidéo) l’accueillant en scandant « François Président », restant debout pendant la quasi totalité du discours, que François Hollande, avec des accents républicains, endossant des habits de vainqueur, a proposé aux français un nouveau rêve, avec une telle ferveur qu’il était difficile de ne pas avoir envie d’y croire. vidéo

Avant lui, Yannick Noah avait enflammé le public en affirmant « puisqu’il faut changer les choses, le changement c’est maintenant », suivi par une courte vidéo nous remettant en mémoire Coluche qui, prémonition peut-être, évoquait « vivement 2012 ». vidéo

Déclinant les trois mots chers à tous les français, « liberté, égalité, fraternité », il a brossé un tableau de son programme, avec une si forte conviction, qu’une émotion palpable se dégageait au fur et à mesure du discours.

Rêvant d’une France de la diversité où chacun apporterait sa diversité, mais dans l’unité de la République, il veut surtout redonner la confiance aux français.

Rien n’a été oublié : porté par une foule pleine d’espoir, dans une folle ambiance, conscient de la tache qui est la sienne : « incarner le changement, faire gagner la gauche, redonner confiance à la France  », François Hollande a d’abord fait le constat de l’échec cuisant de ce gouvernement finissant, en déclarant : « commencé dans la virevolte, ce quinquennat se finit en tourmente, plombé par des cadeaux fiscaux destinés aux plus fortunés » résumant en un seul mot le bilan sarköziste : « la dégradation », mais sans jamais prononcer le nom de celui qu’il se propose de remplacer le 6 mai 2012.

En se moquant de ceux qui lui reprochent de ne jamais avoir été ministre, il les a gentiment renvoyés sur leur banc : « quand je vois ceux qui le sont aujourd’hui, ça me rassure » puis s’adressant manifestement à Sarközy, il s’est amusé de ceux « qui changent sans cesse » en rappelant que « préserver la République, c’est ne pas inviter les dictateurs en grand appareil à Paris  » et que si « présider la république, c’est accueillir les étudiants étrangers  » c’est aussi « unir et réconcilier les Français  ».

« Présider la République, c’est ne pas nommer les présidents des chaines de Télévision ou de Radio, afin de garantir leur indépendance » a-t-il martelé.

Le président sortant a du avoir les oreilles qui sifflaient lorsque Hollande à dénoncé « l’utilisation de la police à des fins politiques » affirmant qu’il sera «  impitoyable avec la corruption  ».

Il veut remettre à l'ordre du jour la loi de 1905 qui avait décidé la séparation de l’église et de l’état, afin que la laïcité soit au cœur de la République, en l'inscrivant dans la constitution.

Rappelant que « 10 ans de droite auront coûté aussi cher que tous les gouvernements réunis de la 5ème république » Il a dénoncé ceux qui tentent de faire peur à l’électeur, évoquant ces nantis qui quitteraient le navire France s’il était élu, et a rappelé que le bouclier fiscal ne les a jamais fait revenir.

Il a taclé mainte fois le gouvernement Sarközi, citant Shakespeare : « Ils ont échoué parce qu’ils n’ont pas commencé par le rêve » en déclinant tous les sujets qui seront les leitmotivs de sa campagne.

Annonçant, s’il est élu, le doublement du livret A, il a déclaré : « l’argent doit être un serviteur, et non un Maître » ajoutant à l’adresse des délinquants fiscaux, les mettant sur le même plan que les autres délinquants : « la République vous rattrapera  », et «  seule la justice guidera notre action, guidant la révolution fiscale dont la France a besoin  » assurant qu’il permettra enfin « l’indépendance de la justice » qui sera la même pour les faibles comme pour les puissants, voulant être ainsi le Président de la fin des privilèges, en écartant la possibilité de toute intervention du pouvoir dans les affaires, en préservant la liberté de la presse.

Des mots qui ont du être doux aux oreilles des journalistes du « Point  », du « Monde  », de « Médiapart », et d’autres, qui sont actuellement en butte aux agissement de l’espion présidentiel, surnommé « le squale ». lien

Pour redonner des couleurs à la République, il a assuré : « la démocratie sera plus forte que les marchés, plus forte que les religions »

La jeunesse a été l’un des points forts de ses propositions, et il a voulu réconcilier les générations, proposant que les plus anciens fassent profiter aux plus jeunes de leur expérience, en leur mettant en quelque sorte le pied à l’étrier, assurant que « c’est pour la jeunesse qu’il faudra faire les 150 000 emplois d’avenir  » ajoutant, « la jeunesse, c’est notre chance. Comment peut-on accepter que cette chance devienne une charge ?  », porté par ce concept : « l’idée que chaque génération vivra mieux que la précédente  » en concluant « Un seul objectif dans mon futur mandat : que les jeunes vivent mieux en 2017 qu’en 2012 »

Sur la question finances, il a affirmé « toute nouvelle dépense sera compensée par une économie », puis rappelant la carrière de son prédécesseur, il a déclaré : « le quinquennat ne sera pas un zigzag, une volte face, une contradiction, nous savons où nous voulons aller » ajoutant « je ne promets que ce que je suis capable de tenir. Je connais l’ampleur de la dette  ».

Il a prévenu les banksters : « mon adversaire, c’est le monde de la finance, qui ne sera jamais élu, mais qui gouverne  » dénonçant cette finance qui en quelques années a pris le contrôle de l’économie, capable de menacer les états, et de délocaliser les entreprises.

Il a affirmé : « La taxe sur les transactions financière ne sera pas seulement le rétablissement de l’impôt de Bourse, ce qui va être fait, et qui avait été supprimé il y a quelques mois, c’est vous dire l’incohérence, mais une véritable taxe sur les transactions financières », regrettant que « Les banques, sauvées par les Etats, mangent désormais la main qui les a nourris ».

Il a aussi prévenu les parlementaires, leur affirmant que ce sera la fin du cumul des mandats, qu’il mettra de la proportionnelle dans l’assemblée nationale, tout en donnant le droit de votes aux étrangers pour les élections locales.

S’en prenant ensuite aux entreprises qui délocalisent, il les a prévenues « elles devront rembourser les aides qu’elles ont obtenu ».

Promettant qu’il accordera aux homosexuels le droit au mariage, et à l’adoption, il a du faire dresser les cheveux de Marine Le Pen, de Christine Boutin, et de quelques autres candidats d’un autre âge.

A cette même Marine, renvoyée dans un passé de mauvais augure, il a assuré « je ne laisserais pas une formation politique réclamer le retour de la peine de mort  ».

Sur la question de l’égalité, il a martelé « l’égalité, c’est le même salaire quand on a les mêmes compétences et les mêmes qualités » assurant « l’égalité, ce n’est pas l’égalitarisme, c’est la justice, ce n’est pas l’assistanat, c’est la solidarité ».

Sur le chapitre de l’environnement, il a encore du chemin à faire puisqu’il a déclaré « nous avons besoin d’une industrie nucléaire forte » ajoutant quand même « mais aussi des énergies renouvelables ».

Mais, s’il compte sur la recherche pour trouver de nouvelles solutions pour sortir rapidement du nucléaire, il semble ne pas savoir encore que les énergies propres et renouvelables sont déjà une réalité, et pourraient permettre des demain d’assurer l’indépendance énergétique du pays, tout en créant énormément d’emplois.

Pourtant ce ne serait pas une surprise, si suite à un nouvel accident nucléaire, prévisible malheureusement, il n’attendrait pas 2025, comme il l’a annoncé, pour sortir de cette énergie si dangereuse.

En tout cas, le candidat socialiste demandant à être évalué pendant son mandat, assume totalement toutes les promesses faites.

C’est entouré de jeunes, image même de la diversité française, qu’il a entonné une marseillaise pour clore cette après midi, qui restera dans les mémoires de ceux qui ont pu y assister.

Cette journée mémorable devrait être confortée par le sondage du 21 janvier 2012 qui montre que l’écart se creuse avec Nicolas Sarközy, le président sortant, avec 30% pour François Hollande, contre 23% pour l’autre, François Bayrou remontant lui, aussi atteignant les 13% (lien), et le discours du 22 janvier pourrait bien lui faire gagner quelques points supplémentaires.

Alors comme il l’a demandé : « verra-t-il notre bonheur le 6 mai ? », seul l’avenir nous le dira, car comme dit souvent mon vieil ami africain : "on lie les bœufs par les cornes et les hommes par leur parole".

Pour découvrir la totalité du discours du Bourget, c’est là : première partie, deuxième partie

L’image illustrant l’article provient de « pierrealain.blogs.nouvelobs.com »

Merci à Corinne Py de son aide efficace

Olivier Cabanel

Articles anciens

Pov’con ou sale mec

Sarkozi, un gamin de 10 ans

Monsieur 30%

L’autre François

L’humour hollandais


Moyenne des avis sur cet article :  2.41/5   (85 votes)




Réagissez à l'article

275 réactions à cet article    


  • oncle archibald 23 janvier 2012 10:10

    C’est bien Cabanel, vous aurez votre récompense ... Comme tous les autres puisque si j’ai bien compris le discours de Monsieur Hollande « tutis n’auretz », traduisez vous en aurez tous, commentaire en occitan que prononçait déjà feu ma mère lors des campagnes télévisées de François Mitterand .... Et comme le répètent inlassablement à peu près tous les candidats depuis que je m’interesse à la politique ...


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 10:16

      cher oncle

      ce ton désabusé ne vous sied pas, et si vous avez pris le temps d’écouter la totalité du discours, vous ne pouvez pas dire qu’il est identique à tous les discours entendus.
      de là à ce qu’il soit réalisé, il y a bien sur une marge, mais pour la première fois, j’entends un candidat dire que, s’il est élu, il demandera à être évalué sur son résultat.
      en tout cas, sur le chapitre de l’énergie, je reste très réservé sur la proposition qu’il a fait, qui me semble très en recul à ce que l’on pourrait attendre.
      merci de votre commentaire.

    • Imhotep Imhotep 23 janvier 2012 10:29

      Pour l’évaluation du candidat Sarkozy a fait aussi le coup en 2007, ce n’est donc pas le premier et cela ne mange pas de pain et on a vu le résultat. Cet argument n’est pas décisif. Qu’il ait fait un discours qui a galvanisé les foules cela paraît inéniable. Pour le reste ce sont les propositions qui comptent et le moyen et la chance de les réaliser.

      Et si ce que disent les commentateurs est la vérité : cap à gauche toute, cela me convient parfaitement. Il va recevoir quelques scuds du côté de Mélenchon à qui il pourrait piquer des voix à cause du stupide vote utile, et il en perdra quelques unes au centre qui iront vers Bayrou.
      Comme je l’ai dit je vois bien un second tour Hollande Bayrou, mais je ne suis pas comme certains qui disent que Bayrou gagnerait quel que soit son adversaire s’il arrivait au second tour. Le RPR a fait perdre Giscard espérant gagner les législatives ensuite. L’UMP lancera donc sa machine contre Bayrou.
      L’idéal, non pour gagner, mais pour transformer le paysage politique est bien évidemment un second tour Bayrou Le Pen. Mais j’espère bien que Le Pen n’arrivera pas au second tour.

    • oncle archibald 23 janvier 2012 10:49

      @ O.Cabanel : " pour la première fois, j’entends un candidat dire que, s’il est élu, il demandera à être évalué sur son résultat« .

      Meeeuh non !! C’était déjà le grand discours de .. Nicolas Sarkozy, qui prétendait s’engager sur des résultats économiques qui seraient profitables à tous .... et rien ne dit d’ailleurs qu’il ne va pas nous le ressortir, ce discours de m ..., estimant qu’il aura »sauvé la France« d’une »dégringolade« à la Grecque ou à l’Espagnole ...

      Et puis c’est marrant d’argumenter avant l’élection en disant vous me jugerez après sur mes résultats .. Bien sur que nous évaluons ce qui a été fait avant de revoter, les électeurs ne sont pas à 90% des cons n’en déplaise à Georges Freche, et c’est pour cela que nous ne voulons plus de Nicolas Sarkozy. Peut être dans 5 ans nous ne voudrons plus non plus de François Hollande s’il est élu en 2012 .. Ou est le grand courage que vous lui attribuez sur cette simple phrase, aveuglé par votre idolâtrie ?

      Franchement il y a longtemps que j’avais bien vu que vous rouliez pour le PS mais tout d’un coup perdre votre beau »sens critique" et avaler le discours creux de FH en vous félicitant d’avance de la prochaine élection de ce grand homme qui va nous sauver .. Là ça me laisse coi .. Et cette pauvre Eva ?? et ce Jean Luc ?? pouit .. disparus du discours ?? Ou serait-ce qu’ils n’ont de valeur que parce que comme vous ils ne sont que des sous marins du PS ?? Ils chalutent tous pour le même patron .. l’une dans les eaux vertes de l’atlantique Nord et l’autre dans la mer rouge ... mais la pêche est en vente au même endroit .. rue de Solférino ...

    • kiouty 23 janvier 2012 10:55

      Je vous aime bien, monsieur cabanel, d’ailleurs merci pour vos articles sur fuck-you-shima !

      Mais alors là je reste sidéré :

      mais pour la première fois, j’entends un candidat dire que, s’il est élu, il demandera à être évalué sur son résultat.

      Euh vous étiez où en 2007 ?

      Et en plus, on peut toujours dire ça, et alors ? Qu’est-ce qu’il se passe une fois l’échec inévitable constaté 5 ans plus tard parce qu’on ne s’est pas occupé du principal ennemi de nos démocraties : le libre-échange ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 11:15

      cher oncle,

       à la différence que sarko n’a pas tenu parole, et n’a jamais reconnu s’etre planté, tant sur le chômage, que sur le creusement abyssal de la dette, la croissance, la disparition des taxes, et le reste...
      et on attend toujours son méa-culpa...
      je crois que si il l’avait fait, il aurait gardé une maigre chance de l’emporter, 
      enfin, ce n’est que ma modeste opinion.

    • oncle archibald 23 janvier 2012 12:20

      @ O.C. : " à la différence que sarko n’a pas tenu parole"

      Tandis que FH lui n’a pas encore eu l’occasion de nous montrer s’il tiendrait ou non parole because il n’a jamais été aux manettes, sauf à celle du PS ... Vous concluez hativement puisque Sarko n’a pas tenu parole et que Hollande est contre Sarko ; lui il tiendra parole ... 

      Si vous étiez un perdreau de ’année on pourrait comprendre mais avec votre sympatique tête chenue, tenir de tels propos .. C’est de l’enfumage pur et simple ...

    • Le printemps arrive Le printemps arrive 23 janvier 2012 13:32

      @ Mr Olivier Cabanel

      Sur ce site , vous allez ouvrir le fichier pdf « télécharger la fiche » et vous remarquerez que la capacité maximale de la salle du bourget est de 12000 places.

      Comment explique-t-on les commentaires signalant jusqu’à 25000 places et répétés sans vérification par les perroquets de service ?

      bien cordialement, mais en science quand une hypothèse de départ est fausse cela modifie nécessairement les conclusions.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 janvier 2012 14:31

      @le printemps arrive,

      Oui 12 000 places pour la salle principale, on parle de 25 000 personnes, car il y a eu plus de 10 000 personnes qui n’ont pas pu prendre place dans la salle du meeting et qui se sont réuni dans une salle adjacente où elles ont pu suivre sur un écran géant le discours de François Hollande.


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 16:59

      kiouty

      que ce soit bien clair,
      j’ai été touché par le discours de Hollande, et j’ai aimé les propositions qu’il a fait, sauf bien sur en matière nucléaire.
      mais de toutes façons, je voterais Eva Joly, 
      et si Mélenchon arrivait au deuxième tour, il aurait ma voix.
      j’ai beaucoup apprécié qu’il demande a être évalué, et sanctionné s’il avait échoué dans ce qu’il promet de réaliser.
      on me dit que sarko avait fait de même, mais a ma connaissance, il n’a jamais reconnu s’être totalement planté tant sur le chômage, que sur les paradis fiscaux, sur la croissance, sur la moindre promesse faite...
      il a protégé les riches au dépens des faibles
      ajouté des taxes au taxes, pénalisant ainsi les plus pauvres.
      et il n’est pas trop tard pour reconnaitre son échec, bien au contraire, il est encore convaincu (ou fait semblant ?) d’avoir sauvé la France, l’Europe, voire le Monde...
       smiley
      de toutes les façons, ma priorité c’est de le virer et que ce soit Melenchon, Joly, ou Hollande qui le remplace, je serais heureux, pourvu qu’il dégage.
      merci de votre commentaire.

    • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 17:00

      le printemps arrive

      vous avez la réponse sous mon commentaire.
      croyez vous que j’aurais publié ce chiffre sans en avoir la certitude ?
      merci de votre commentaire.
       smiley

    •  c EST UN SCANDALE L UMP NON CONTENTE DE FAIRE FAIRE UNE BONNE PARTIE DES

      MISSIONS DE SES ELUS LOCAUX PAR LES ASSOS LOI 1901 demande aux salariés de se donner des jours de congé pour aider ceux qui ont des enfants malades...

      et pourquoi pas le retour a l’esclavage ou au servage.............

      LEUR CYNISME ....CELUI DES ENTREPRISES DU CAC 40....DU MEDEF VA ALLER JUSQU A OU... ???????????????????

      POUR FAIRE FAIRE DU FRIC A LEURS ACTIONNAIRES ,,,,, ????

      ces vautous SONT CAPABLES DE TOUT POUR LEUR DUEU FRIC.


    • Imhotep Imhotep 23 janvier 2012 10:22

      Visiblement Hollande semble avoir réussi son meeting.

      En revanche, lorsqu’il parle de corruption et qu’il allait faire le ménage, il y a comme un hic.
      Hollande oublie un peu vite la fédération du nord du PS, de l’Hérault, Guérini, le Président de la Septimanie etc. Il s’agit bien du parti dont il fut le secrétaire national.
      Nous attendons aussi avec impatience depuis que le livre sur Squarcini est sorti, depuis jeudi, que ce PS prêt à éradiquer la corruption lance une enquête parlementaire au moins au Sénat où il a la majorité. Or c’est le silence blanc du côté du PS. Squarcini a laissé entendre aux auteurs du livre qu’il avait des cartouches tant pour la droite que pour la gauche.

      Sinon, effectivement les commentaires de la presse semblent unanimes il aurait réussi son lancement au Bourget. Visiblement i y avait de l’enthousiasme.

      • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 10:28

        Imhotep

        j’avais préparé pour aujourd’hui un autre article, justement sur l’espionnage d’état, mais j’ai franchement été ému (peut être de la naïveté) en écoutant le discours de Hollande, et même si tout ne me satisfait pas, j’ai envie qu’il réalise ce programme.
        quand au squale, il menace, mais les journalistes qui ont écrit le bouquin n’ont pas l’air de se troubler pour autant, 
        l’investigation que j’ai mené sur la question devrait en intéresser quelques uns.
        merci de ce commentaire.


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 janvier 2012 10:53

        Bonjour Imhotep, salut Olivier.

        Oui, il faut reconnaître que Hollande a fait fort. D’abord sur la forme où il a été bluffant et ensuite - surtout ? - sur le fond où il a pris l’UMP de court en leur envoyant une salve de propositions à la figure. La cellule riposte des sarkozystes, qui s’apprêtait à l’attaquer sur son absence programmatique, en est restée sans voix. C’est extrêmement bien joué.

        Sans compter que face à la ferveur du Bourget Sarko avait l’air pitoyable sur sa pirogue.


      • Imhotep Imhotep 23 janvier 2012 13:56

        Pour compléter cela la fout mal quand Navarro bien qu’exclu du PS était membre de l’équipe de campagne de François Hollande pour les Primaires (amis l’Hérault était une grosse fédération et avoir gagné avec ce soutien ne semble pas trop gêner monsieur propre), lui qui parle d’éradiquer la corruption, - et je le répète on attend toujours le lancement d’une commission d’enquête sénatoriale sur Squarcini - et que l’on lit ça :


        MONTPELLIER - Quatre proches du sénateur PS de l’Hérault Robert Navarro, dont son épouse, ont été placés en garde à vue lundi dans le cadre de l’enquête pour abus de confiance visant l’ex-patron de la fédération socialiste du département, a-t-on appris dans l’entourage de l’élu.

        Selon le quotidien Midi Libre qui a révélé l’information, dix personnes au total sont entendues par le SRPJ de Montpellier, à la demande de la juge qui instruit une plainte pour abus de confiance.

        Parmi elles, quatre sont placées en garde à vue : l’épouse du sénateur, le maire PS d’Avène, Guy Caballe, et deux anciens attachés parlementaires de M. Navarro durant son mandat de député européen de 2004 à 2008.

        La plainte initiale avait été déposée en avril 2011 par le PS après la découverte de « nombreuses factures » réglées par la fédération pour des déplacements, notamment en avion, sans lien avec son fonctionnement. Une information judiciaire a depuis été ouverte contre X pour « abus de confiance ».

        Robert Navarro, qui avait été exclu du PS en février 2010 pour son soutien à Georges Frêche - décédé depuis - lors des élections régionales, n’a toujours pas été entendu dans le cadre de cette enquête mais devrait l’être rapidement, « mardi ou mercredi », selon une proche du dossier.

        Interrogé par l’AFP, Alain Fontanel, secrétaire national du PS et responsable de la tutelle de la fédération, mise en oeuvre depuis septembre 2010, a déclaré que « le PS se refuse à tout commentaire pour le moment ».

        M. Fontanel est le mandataire de François Hollande dans l’Hérault pour la campagne présidentielle. M. Navarro avait été membre de l’équipe de campagne de M. Hollande durant les primaires socialistes. Il avait dénoncé en septembre un « flingage politique ».

        La direction collégiale de la fédération venait alors d’apporter de nouveaux éléments à l’enquête concernant des frais de bouche, en l’occurrence des factures d’un restaurant représentant 47% du poste « réception » dans le budget de la fédération, avec par exemple 19.710 euros de pizzas pour l’année 2010.

        D’autres frais de fournitures, payées par la fédération héraultaise mais livrées au Parlement de Bruxelles, seraient aussi en cause.


      • oncle archibald 23 janvier 2012 15:27

        @ imhotep : nous les méridionaux sommes parfaitement au courant de ce que peuvent donner les pratiques d’un parti qui est aux commandes de la région plus les départements plus 85% des communes sans discontinuer depuis quasiment un siècle .... Nous attendons avec une certaine gourmandise l’élection de FH à l’Elysée car ils vont perdre leur argument massue pour expliquer que nous sommes les départements les plus pauvres et les mieux pourvus en chômeurs de France ... parce que, bien sur, tout ce qui va mal est de la faute du gouvernement ... 

        Mais en 1981/1988 ils avaient déjà trouvé la parade .. C’est que ces gens la ont fait tant de mal qu’on ne peut pas y remédier en quelques années ... Ce sont bien entendu des propos d’après élection parce qu’avant ah-ah !! mettez nous aux manettes et vous allez voir ce que vous allez voir ... Enfin c’est peut être parce que dans le midi nous sommes 90% de cons comme le disait Georges Freche .. C’est sur chez nous même un singe, pourvu qu’il soit habillé en rose et avec une rose à la main, est sur d’être élu à quelque élection que ce soit ...

        Bref .. chez nous c’est bien verrouillé ! pour avoir un emploi de balayeur municipal, de secrétaire au conseil général, de fournisseur du conseil régional, etc etc .. un carton rose à la main, sinon rien !

      • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 17:02

        Peachy

        oui, c’est aussi mon sentiment,
        on l’attaquait sur son manque de programme, 
        ils sont servis, et face à ce programme qu’est-ce qu’on a ?
        un sarkozy qui prétend faire en 100 jours ce qu’il a été incapable de faire en près de 5 ans.
        quel guignol.
        merci de ton commentaire.
         smiley

      •  A l’ ump ce sont toutes les féderations meme celle des jeunes populaires QUI MAGOUILLENT

        et pas seulement a MARSEILLES QUI A LA PALME EN TOUT..... DE LA MAGOUILLE

        ET LE PAS DE CALAIS.............
        .
        ILS ONT MEME LE TOUPET CES JEUNES CONS DE L’ UMP DE SALIR LIBé EN L’ APPELANT L’

        « HIBERNATION » DANS UNE DE LEURS MAGOUILLES MEDIATIQUES

        si il ya un partI qui HIBERNE DEPUIS 15 ANS C EST bien L UMP qui remplit les comptes en banques de ses amis banksters...gerants de sci ou avocats d’affaires EN PERSPECTIVE D UN TEMPS MAXIMUM DE NON REGNE


      • gaijin gaijin 23 janvier 2012 10:24

        pour une fois je t’ai moinssé
        oui bravo pour le candidat hollande mais ce n’est que le moins pire de toujours la même histoire
        espérons que dans quelques années tu ne renversera pas ton titre

        des nouvelles de l’ami africain
        une fois gaou .......
        deux fois gaou ........
        trois fois gaou toujours gaou

        mais ça fais trente ans et plus qu’on est gaou ......


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 10:31

          gaijin

          je comprends ta réaction, et je la respecte.
          bien sur, il y a le risque de la naïveté et d’être trompé en fin de compte, mais pour la premiere fois (?) il y a un candidat, qui, s’il est élu, demande à être évalué sur ce qu’il aura réalisé,
          je sais que le pouvoir est dans la rue, et que chacun court le risque d’être déçu, mais j’ai franchement envie d’y croire, sauf sur le chapitre nucléaire, bien sur.
          et puis, ce serait un tel soulagement de voir partir l’autre avant qu’il n’ait vidé la totalité des caisses de l’état, afin d’arrêter le plus vite possible ce gigantesque gâchis.
          merci de ton commentaire.
           smiley

        • gaijin gaijin 23 janvier 2012 10:46

          bien sur
          la priorité est de faire partir sarkoléon
          et je ferais péter le champagne s’il n’est pas au second tour
          pour le reste je sais bien que la majorité des gens n’est pas prête a prendre le risque d’un changement de société


        • gaijin gaijin 23 janvier 2012 11:06

          orion
          tout a fait
          la clef de l’évolution n’est pas dans la politique politicienne mais dans la conscience de chaque individu


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 11:19

          orion

          oui, c’est vrai aussi que tout ce remue ménage pourrait être bousculé par d’autres évènements, mais enfin, il y a une échéance, et j’ai tant envie de voir partir l’autocrate président, y compris qu’il n’accède pas au second tour, et de voir gagner Hollande, même si sur le chapitre nucléaire, je ne comprends pas qu’il n’ait pas encore réalisé le risque que nous courrons chaque jour...
          je ne sais pas si tu as vu la cam endoscopique envoyée dans le réacteur 2 de fukushima ?
          impressionnant.
          on comprend parfaitement que rien n’est réglé, et que le pire pourrait arriver sous peu.
          en espérant me tromper.

        • luluberlu luluberlu 23 janvier 2012 13:11

          D’accord avec, sauf que ce n’est pas l’A venir, ce ne peut être que « Présent », comme sloganderait Gouda « Maintenant »....et....... ici. et pas autrement.


        • Alpo47 Alpo47 23 janvier 2012 10:25

          Si seulement ... si seulement le président Hollande (en supposant..) pouvait faire ce qu’il a listé hier ... Car pour le peu que j’ai entendu, il y a du positif et correspond à ce que l’on répète ici.
          D’autres sont des formules incantatoires ... bien entendu. Et notons que F.Hollande ne remet en cause ni l’euro, ni l’europe. Il s’inscrit donc dans « le Système » en place qui nous paupérise, cherchant juste à l’humaniser après le tragique passage Sarkozy.
           Et il semble que certains média, comme BFM, sont en train de changer leur fusil d’épaule, lâchant Sarkozy pour soutenir mordicus Hollande. Plutot mauvais signe pour nous tous car les médias soutiennent le candidat du système.

          Ca me rappelle quelque chose ... W.Bush remplacé par B.Obama et le monde qui espère que l’Amérique va changer. Or, si elle a changé, c’est en pire.

          Je veux donc dire, que comme disait je ne sais plus qui, « les promesses des hommes politiques n’engagent ... que ceux qui y croient ».


          • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 10:52

            Alpo

            bien sur, les promesses n’engagent que ceux qui y croient" (sauf erreur c’est de pasqua), mais la différence, c’est qu’Hollande a demandé à être évalué, et j’ai eu vraiment l’impression qu’il veut réaliser ce qu’il a promis.
            de toutes façon, il faut sortir au plus vite de l’enfer dans lequel le sortant nous a mis,
            je ne pense pas que l’on puisse faire pire.
            ceci dit, au sujet d’Obama, c’est vrai que depuis que son sénat lui a échappé, il devient plus difficile de réaliser son programme, mais je ne crois pas qu’il ait laché...

          • sisyphe sisyphe 23 janvier 2012 10:27

            Excellent discours de Hollande, marqué clairement à gauche, et désignant le véritable ennemi. 


            Aura-t-il les moyens d’appliquer la politique qu’il prône, c’est une autre histoire, mais son engagement, à divers niveaux de solidarité, de justice, et de lutte contre la finance, mérite d’être entendu, et suivi d’effets. 

            Un discours qui enterre le petit Ubu, sa politique en faveur des riches, son démantèlement de la France, sa division des Français, et sa cohorte de laquais serviles, qui se démasquent. 

            Il fallait entendre le petit valet Baroin, l’air déconfit, avouer que « s’en prendre à la finance, c’est dénier la réalité » ; avouant ainsi l’allégeance du gouvernement sarkozyste aux puissances financières. Il ne s’agit pas de nier le pouvoir de la finance, mais de le combattre, ce que JAMAIS n’a ni ne peut envisager la droite. 



            • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 10:53

              sisyphe,

              je partage totalement, et remercie
              j’ajoute que j’ai entendu l’autre jour je ne sais plus quel ministre sarkoziste déclarer tout de go, que s’il y avait du chomage dans le Nord, c’était la faute à martine aubry.
              tombé sur la tête, le pauvre ministre.
              quand ils en viennent à de tels exces, c’est la preuve qu’il y a de l’eau dans le gaz
              merci de ton commentaire
               smiley

            • 59jeannot 23 janvier 2012 11:58

              discours vraiment à gauche ?????????????
              quid de l’augmentation du smic !?
              quid de la retraite à 60 à taux plein (sauf si vous avez 41,5 annuités ; combien de personnes concernées ; que fait-on des seniors virés comme des malpropres dès 55 ans ?)
              quid de l’emploi ?
              quid les loyers trop élevés ?
              quid des services publiques démantelés ?
              etc.....
              S’il veut vraiment réunir la vraie GAUCHE qu’il ose affronter la finance, non pas simplement en faisant le distinguo entre les banques de dépôts et les banksters, mais en prônant un changement de statuts pour la BCE.
              plus d’autres actions que vous retrouverez dans le seul programme vraiment à GAUCHE, celui défendu par JL Mélenchon « l’humain d’abord »


            • sisyphe sisyphe 23 janvier 2012 16:11
              Par 59jeannot (xxx.xxx.xxx.211) 23 janvier 11:58

              discours vraiment à gauche ?????????????
              quid de l’augmentation du smic !?
              quid de la retraite à 60 à taux plein (sauf si vous avez 41,5 annuités ; combien de personnes concernées ; que fait-on des seniors virés comme des malpropres dès 55 ans ?)

              pour les seniors, il a très précisément parlé de les maintenir en activité, dans un binôme avec des jeunes 


              quid de l’emploi ?

              là aussi, il a évoqué précisément des mesures contre le chômage : création de dizaines de milliers d’emplois, maintien du nombre de fonctionnaires, emplois assistés, CDI, etc...


              quid les loyers trop élevés ?

              Vous ne l’avez pas écouté ? Il a parlé de créer 1 million de logements, de multiplier par 5 les sanctions pour les communes ne respectant pas la loi SRU, d’offrir les terrains de l’état pour la construction, d’une loi pour contenir les loyers ...


              quid des services publiques démantelés ?

              Décidément... il a parlé de rétablir l’Hôpital Public, d’offrir à tous les moyens de se soigner, de la proximité des centres d’urgence, des 60.000 postes dans l’Education Nationale..

              De toutes façons, ce n’était pas la présentation d’un programme ; précis et chiffré, mais une série d’engagements sur toutes ces mesures. 

              Alors, certes, il peut y avoir loin des engagements à leur réalisation, mais il s’agit, justement, d’apporter en même temps le maximum de voix à la vraie gauche dans son ensemble (et notamment au Front de Gauche de Mélenchon), pour exercer une pression qui le conduise à respecter ces engagements. 

              En tout cas, vis à vis de la politique de démantèlement , de division, d’aggravation des inégalités, de paupérisation sarkozyenne, y a pas photo ... 

              Hollande a marqué hier un bon point.

              Il s’agit de le serrer à la culotte, pour l’obliger à continuer dans le même sens, et à concrétiser. 


            • sisyphe sisyphe 23 janvier 2012 17:58
              Par soulmanfred (xxx.xxx.xxx.30) 23 janvier 16:44

              Quid des belles paroles ??


              Sarko ou Hollande ils font le même métier

              Jusqu’à présent, non ; ils ne font pas le même métier, et, surtout n’ont pas les mêmes fonctions, donc pas le même pouvoir de nuisance. 

              Sinon, TOUS les politiques, hommes et femmes, font le « même métier » ; ça voudrait donc dire qu’il ne faut pas voter ; ni pour les uns, ni pour les autres. 
              Je veux bien que le vote ne soit qu’un leurre d’une véritable démocratie, mais c’est un moyen qui permet encore au peuple de faire entendre sa voix, et, au moins, de se débarrasser des nuisibles. 
              Il y en a d’autres, mais je ne sache pas que les Français soient prêts à descendre dans la rue, pour entreprendre une réelle révolution. 

              Alors, vous préconisez quoi, précisément ? 

              Personnellement, je ne voterai pas Hollande au 1er tour, mais Mélenchon.
              Au second, en principe, je m’abstiendrai, sauf si l’opportunité est réelle de se débarrasser de la menace sarkozy, que je n’hésiterai alors pas à saisir. 

              Et c’est aux législatives qu’il faudra voter pour que les députés élus représentant la vraie gauche, soient le plus nombreux possibles. 


            • sisyphe sisyphe 23 janvier 2012 18:58
              Par soulmanfred (xxx.xxx.xxx.30) 23 janvier 18:07

              Ils sont tout 2 des politiques , sont au service de puissants lobbys , pratiquent la langue de bois , la démagogie , l’affairisme , la roublardise etc etc ..

              ah : ok, le refrain du « tous pourris » qui n’a jamais servi que l’extrême-droite !


              Perso je préconise aux gens de rester chez eux et de les envoyer tous se faire foutre 

              Ben ouais, mais, stratégiquement, c’est idiot. 
              Parce que le résultat dépend des seuls qui iront voter ; et comme il y en aura forcément...

            • sisyphe sisyphe 23 janvier 2012 21:28

              Je ne fais jamais de procès d’intention : je relève ce qui est dit ; et le « tous pourris » est un slogan démagogique toujours utilisé par l’extrême-droite et ses dérivés : poujadisme, populisme : c’est un fait. 


              Pour la désobéissance, je suis d’accord, mais quand c’est suffisamment ciblé pour être efficace : résistance passive et active, grèves, mobilisations, etc....
              En l’occurrence, ça me parait tout à fait inutile et contre-productif ; on va se taper, de toutes façons, un président élu, que l’on veuille résister ou non. 

              Et l’urgence est que ce ne soit pas le même qui soit réélu,, de mon point de vue. 
              Ce qui n’empêche pas de se préparer à résister, efficacement..

            • arobase 23 janvier 2012 10:28

              bonjour olivier.

              .
              .vous avez dit « mou » ? smiley où sont passés les rieurs ?

              le programme détaillé qui sera présenté jeudi va finir de convaincre les plus réticents.

              il n’y a aucune alternative possible, 
              -sarkosy c’est bien fini, 
              -le pen ne veut ni ne peut être élue
               (aucune alliance possible ni à droite ni à gauche. de plus pour elle les sondages ne sont plus minorés car désormais plus personne n’a honte de dire voter pour elle. elle est à 18% point barre.)
              -bayrou c’est toujours la droite capitaliste et avec lui on retrouverait une grande partie de la clique actuelle.

              il faut désormais que le pays se mobilise derrière hollande, et donner ensuite à tous les autres partis suffisamment de députés pour qu’ils soient tous force de propositions et de contrôle.

              il n’y a aucune autre solution raisonnable.

              • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 10:56

                arobase

                je partage et remercie.
                je ne sais pas si tu as vu l’intervention entre marine le pen et sophie lapix ?
                un régal, 
                la journaliste de canal plante complètement la pauvre marine, qui ne sait à quel saint se vouer.
                j’en parle dans un article à venir.
                 smiley

              • 59jeannot 23 janvier 2012 12:48

                désolé on ne demande pas aux incendiaires d’éteindre le feu ; le 4 février 2008, lors du congrès de Versailles, autorisant l’entrée dans la constitution française du traité de Lisbonne, le PS m’a trahi ainsi que tous ses électeurs qui avaient voté NON au TCE en 2005 ; Hollande peut bien gesticuler dans tous les sens, promettre monts et merveilles, jamais il ne recouvrera mon vote s’il ne s’oppose à ce maudit traité.
                Vive le Front de Gauche
                Mélenchon présidons
                Hollande pédalons
                Lepen pas la peine
                Bayrou, des clous


              • TZABAR 23 janvier 2012 10:40

                des mots, des postures...de l’esbroufe...après l’euphorie, le retour sur terre.
                hollande c’est l’alternance molle pas l’alternative.
                il est un des hommes du système avec sarko et bayrou.


                • olivier cabanel olivier cabanel 23 janvier 2012 10:58

                  TZABAR

                  je respecte votre commentaire, même si je le trouve excessif,
                  j’ai écouté attentivement le discours d’Hollande, et perso, il m’a convaincu, 
                  je ne suis pourtant pas socialiste, 
                  et j’ai beaucoup aimé ce concept du président qui demande à être évalué.
                  ça change une peu de ce que nous avons connu.
                  ceci dit, j’espère qu’il ne me décevra pas, s’il est élu.

                • hubert 23 janvier 2012 10:41

                  Merci monsieur cabanel pour cet article.

                  l’ambiance était survoltée, avec tous les grands du PS ainsi que des personnalités comme yannick noah (que j’adore)

                  François Hollande a montré qu’il était un grand orateur, que ces solutions sont simples et pleines de promesses pour un monde meilleur

                  c’était une très bonne idée d’avoir fait ce meeting dans ce beau département de seine-saint-denis

                  un seul regret : en revenant, je me suis fait subtiliser mon iphone où j’avais toutes les photos de cette soirée réussie : je ne vais pas pouvoir mettre à jour ma page facebook smiley

                  « Hollande 2012, le changement c’est maintenant »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès