Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Du devoir de mémoire à l’opération politique

Du devoir de mémoire à l’opération politique

Il n'y a rien d'innocent en politique et l'acceptation du cadre commémoratif nouveau prévu par Sarkozy et appliqué par le nouveau gouvernement ne présage rien de bon...

C'est la dénaturation de la commémoration de l'armistice et la justification de toute nouvelle aventure impérialiste !

L'année dernière de nombreux élus ont exprimé leur surprise et même leur réprobation à la lecture du message officiel gouvernemental par chaque Maire lors de la commémoration du 11 novembre 2011.

Ce discours « national » était en rupture avec la tradition républicaine qui voulait que l'on honore les morts civils et militaires de la grande guerre.

Il fallait honorer tous les morts de toutes les guerres, morts pour la France, y compris ceux tombés en Afghanistan.

Il s'agissait là d'une escroquerie et d'un amalgame.

Il s'agissait de considérer que les conflits étaient de même nature et surtout de justifier les aventures impérialistes en Irak, en Afghanistan et en Afrique

Voilà d'ailleurs la déclaration fort honnête et correcte lue par le maire Front de Gauche de Grigny l'an dernier

 A ce propos, permettez-moi de m’élever contre l’initiative prise par le Président de la République, relayée par le Préfet et qui somme les maires de lire lors de cette cérémonie le message surprenant de Monsieur Sarkozy dont je vous cite un extrait :

« … désormais, chaque 11 novembre, tous ceux qui ont donné leur vie pour la France, que ce soit pour la défense de la Patrie ou lors des opérations extérieures auxquelles notre pays participe, seront également associés à cet hommage solennel de la Nation.

Aujourd’hui, en ce début de XXIème siècle, nos troupes sont engagées en Afrique, au proche Orient, en Afghanistan et des soldats continuent de tomber sous le drapeau Français pour que note drapeau, lui, jamais ne tombe. »

Si nous nous inclinons et nous inclinerons toujours devant les morts de toutes les guerres, quelque soit le champ de bataille nous savons, aussi, que cette envolée lyrique est censée nous faire oublier qu’il n’y a pas de guerre juste. L’histoire nous l’a démontré, notamment pour ce qui concerne les guerres coloniales auxquelles la France à participé et continue de participer.

Au cours des dernières années, notre pays s’est associé ou s’est engagé directement dans des aventures guerrières coloniales sans que la représentativité populaire n’ait eu à donner son avis, faut-il le rappeler.

La dernière en date, et qui déshonore notre pays, de la même manière qu’il s’est déshonoré en son temps au Vietnam, à été portée par un philosophe autoproclamé parti en croisade contre un pays souverain pour y assassiner son chef de l’État.

Outre qu’un coup d’état, porté et revendiqué par l’Otan, est une grande première dans l’histoire des nations, le prétexte invoqué dénote une méconnaissance totale du fonctionnement intérieur du pays en question.

Le mensonge d’État a toujours servi de prétexte au déclenchement des hostilités et les soldats qui sont tombés dans ces guerres coloniales ne sont pas tombés pour que « notre drapeau, lui, jamais ne tombe » mais pour défendre les intérêts des grandes compagnies pétrolières, financières et autres multinationales que la reconstruction des ces pays va enrichir, plus encore.

Sauf que ce sont des milliers d’êtres humains, femmes, enfants, hommes, vieillards qui sont tombés sous les bombes et les balles de l’OTAN ces derniers mois et c’est la France qui a armé le bras des assassins. Je souhaite que personne ne l’oublie et que les tentatives de réécriture de l’histoire soient vouées à l’échec par notre vigilance commune. »

René BALME
Maire de Grigny 69520

Présent ce matin au monument aux morts de ma ville dans le cadre de l'application de mon mandat, je fus stupéfait à la lecture du discours écrit par le nouveau ministre issu du nouveau gouvernement.

Je ne fus pas seul dans ce cas et beaucoup d'élus républicains auront certainement été choqués à la lecture du la brève déclaration faite à Paris par François Hollande, président de la république :

"Nous célébrons tous ceux qui sont morts pour la France"

"Le 11 novembre c'est l'évocation de la Grande guerre, nous ne devons jamais oublier tous ceux qui se sont sacrifiés pour que nous soyons ce que nous sommes aujourd'hui (...) Et puis, c'est vrai qu'une loi a été votée et qu'aujourd'hui nous célébrons aussi la mémoire de tous ceux qui sont morts pour la France"

J'aurais pu comprendre que ce nouveau gouvernement nous explique qu'il lui avait manqué de temps pour faire abroger la loi Sarkozy mais malheureusement, c'est le silence radio...

Il serait même question que la « gauche » laisse en l'état cette loi du du 28 février 2012 fixant au 11 novembre la commémoration de tous les morts pour la France

Nous prépare t-on de nouvelles interventions militaires extérieures ?

Poser la question c'est y répondre !

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • non667 12 novembre 2012 12:04

    40 ans que le ps nous fait cocus !
    il y en a qui ne s’en sont pas aperçu ? ça relève de freud ! smiley  smiley  smiley


    • juluch juluch 12 novembre 2012 12:27

      Article intéressant.

      Faire du 11 novembre une date pour toutes les guerres......................mouais.....

      Pour ma part le 11 novembre doit rester comme il est même si nos anciens poilus ne sont plus parmi nous.

      La polémique sur nos aventures en Afga, Libyenne.........................c’est une autre histoire.

      Pour ma part, je soutiens les militaires, nos militaires, faisant leur devoir. 

       Mais en tant que citoyen, je pense que l’on doit les rapatrier et surtout ne pas se lancer dans des opérations à la « demande » d’une merde comme BHL.

      Des pays avec un gouvernement « stable » se transforme en catastrophe Islamique.......

      A qui profite ces renversements ??

      Certains auront des comptes à rendre.

      Quoi qu’il en soit : HONNEUR A NOS ANCIENS, MERCI A EUX POUR LEUR SACRIFICE.

      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 12 novembre 2012 13:39

        On peut interpréter certaines décisions symboliques de diverses façon.

        Même la célébration du 11 nov. à l’ancienne n’était pas exempte d’arrières-pensées et l’on n’est pas d’accord sur la signification à lui donner.
        Doit-on honorer les victimes des combats ? Ou les honnir parce que le combat dans lesquels on les a engagés sont injustes ? Y a-t-il vraiment des guerres « justes » ? Pour certains la guerre de 14-18 était une guerre impérialiste. Pour d’autre une guerre défensive. Pour d’autres la revanche de 70-71 (la 2ème manche du match France-Allemagne).
        Faire du 11 nov un « memorial day » à la française n’est pas forcément une mauvaise idée. Mais il faut savoir si l’on va au monument au morts pour honorer les victimes des politiques militaires de la France ou justifier les guerres dans lesquelles on les a engagés... 

        • ZenZoe ZenZoe 12 novembre 2012 14:25

          Avant de péter les plombs, le maréchal des logis Louis-Ferdinand Destouches, blessé et médaillé de la Grande Guerre, avait une vision très lucide et très saine des choses : toutes les guerres ne sont qu’une belle arnaque, les soldats ne sont jamais que de la chair à canon juste bons à embellir les carrières de leurs officiers supérieurs et des hommes politiques. Il ne voyait aucune gloire dans les guerres, juste un énorme mensonge.
          Il souligne de façon très intéressante comment les « planqués » de l’arrière-garde (réformés, charges de famille, professions indispendables loin du front...) étaient ceux qui glorifiaient le plus les malheureux soldats sacrifiés et condamnaient les déserteurs sans l’ombre d’un remords.
          Il trouverait certainemant matière à ricaner (ou à pleurer ?) sur l’avalanche de commémorations diverses de nos temps modernes, par des élus qui utilisent d’une manière éhontée le courage des soldats avant tout pour se glorifier eux-mêmes.

          Quant à moi, je propose de bouder toutes les cérémonies officielles de ce genre, mais d’avoir plutôt une pensée émue et personnelle le jour dit pour un aieul tombé pour la France, voire même d’aller fleurir sa tombe (si elle existe toujours !). Ca lui fera une belle jambe à l’aïeul, mais ça nous remettra aussi les idées en place, au cas où on aurait tendance à penser que les guerres sont autre chose qu’une belle saloperie et qu’elles ne tuent que ceux qui n’y sont pour rien.


          • spartacus spartacus 12 novembre 2012 16:13

            Quelle honte cet article !

            Le maire de Grigny est un beau pourri !

            Toujours des salops ces communistes Fraçais qui crachent encore sur les tombes de nos soldats qui se sont engagés au Vietnam !
            Quels respect pour ces gens qui ont donné leurs vies !

            ils n’ont pas changés ! 

            Ce parti là n’a pas fait sa repentance. 
            Le FdG des moralistes odieux !

            N’oublions jamais ces pourris de communistes Français qui ont agressé les soldats au retour de cette guerre contre le communisme Vietnamien !

            Ils sont heureux maintenant de nous dire que c’était une guerre « pour rien ». depuis qu’ils ont gagné la guerre, le Vietnam a tué 1.5 million de ses ressortissants par la Famine ou la déportation des masses par la lutte des classes au nom de la planification.
            Aujourd’hui encore ces monstres Vietnamiens persécutent des minorités comme les Hmongs !

            Les guerres coloniales auxquelles la France à participé et continue de participer.
            Quel abruti ton coco de Grigny ! 
            Non la France ne participe pas à des guerre coloniales
            N’oublions jamais qu’avec ce même genre de texte, avant la dernière guerre, les communistes ont détruit l’effort de guerre de la France dans les usines. Ont manifesté au pacifisme et qu’une part importante de la défaite peut leur être imputée !

            N’oublions jamais que ce parti et ses dirigeants ont proposé leurs services à Hitler lors de l’invasion de France !

            Hier comme aujourd’hui ces gens là sont irrespectables !

            • CHALOT CHALOT 12 novembre 2012 16:20

              Le zélateur des bombes au napalm et de l’anticommunisme primaire est de retour...
              Il continue à s’approprier un pseudo qu’il ne mérite pas.


              • spartacus spartacus 12 novembre 2012 17:46
                100 millions de morts de leur propre population pour une idéologie ! !!

                Pas un mot de repentance !
                Ignobles cocos Français.

                N’oublions jamais que ce sont ces Français comme eux qui ont formé Pol Pot et ses sanguinaires cadres responsables de 2 millions de morts au Cambodge.

                 N’oublions pas que ces mêmes députés Communistes dans les années 91 à 93 ont essayé de réhabiliter Boudarel un assassin de 300 Français prisonniers du Vietnam.

                Les Ignobles cocos Francais ont du sang sur les mains.
                Leurs propagandistes d’aujourd’hui ne sont pas mieux ! 

                Les cocos français ont créé des villes ghettos ! Sur leur modèle soviétique !
                Les cocos Français manipulent les syndicats et en on fait des croupions.
                Les cocos Français phagocytent les services publics et son responsable de la descente économique de notre pays ! 

                Des pourris qui insultent nos soldats ! Le maire de Grigny par ces propos odieux d’insultes de nos soldats est un beau pourri !

              • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 12 novembre 2012 17:27

                Bonjour Chalot,


                1- L’intervention du maire de Grigny est assez nauséabonde. Il veut faire le tri des morts, désigner les « bons » et les « mauvais » soldats, les bons et les mauvais français, ....Faire le tri des guerres aussi...Probléme : il n’y a pas de bonne guerre.
                Quant aux « guerres post coloniales » en Afganistan ou en Cote d’Ivoire , qui n’ont pas été « validées » par le Parlement, elles ont été conduites "légalement’..Sinon ils faisaient quoi les parlementaires communistes ? Ils regardaient le bout de leurs chaussures alors qu’ils auraient dû prendre le maquis ? Ils avaient peur de plus toucher leurs indemnités parlementaires, ces parangons de vertu ?
                Que la France n’ait rien à faire en Afganistan ou au Mali, en Syrie et ailleurs, c’est un point de vue que je partage ; mais certainement pas pour les mêmes motifs que ce petit maire clientéliste, membre d’un parti néo-totalitaire, cette misérable girouette peremptoire et suffisante ...

                • CHALOT CHALOT 12 novembre 2012 18:19

                  Spartacus ! Je suis presque certain que vous compter les morts de vieillesse....Même Courtois très grand falsificateur en trouve moins !

                  Monsieur LAZLO, les communistes ne regardent pas leur bout de chaussures, ils manifestent et ont manifesté contre les guerres impérialistes et si certains dirigeants comme Maurice Thoez ont failli des dizaines de milliers d’autres ont pris le maques quand prendre le maquis avait un sens !


                  • spartacus spartacus 12 novembre 2012 22:52
                    S’amuser du nombre de mort de votre idéologie pourrie !
                    C’est odieux !

                    C’est culturel l’humanisme communiste a géométrie variable.
                    Ignobles négationnistes de vos crimes ! !!

                    Le maquis c’était Jean Moulin, les histoires cocos ont largement étés sur-dimensionnées par la propagande du PCF après guerre.
                    Après guerre ceux qui ont voulu dénoncer cette supercherie de résistance spécifiquement communiste ont été stigmatisés et harcelés....




                  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 13 novembre 2012 10:38

                    @ Spartacus. 

                    L’amusant, c’est que le résistant labellisé jean Moulin a été accusé d’être un sous-marin communiste (notamment par H.Fresnay)

                  • lionel-pg44 12 novembre 2012 18:49

                    Heureusement qu’il y a spartacon pour nous faire rire.

                    Une diatribe anti-communiste comme la sienne, je n’en avais pas lu depuis moment, tellement les poncifs s’enchaînent les uns aux autres...
                    Merci spartacon !

                    • spartacus spartacus 12 novembre 2012 22:54

                      Ce qui est récurent avec les cocos c’est que les attaques finissent toujours ad Hominem, jamais ils ne sont capables d’assumer et admettre leurs saloperies !


                    • CHALOT CHALOT 12 novembre 2012 23:04

                      Ah cette haine des communistes ! Elle est vivace chez ce brave spartacus avec un petit s
                      Ce qui est impressionnant c’est le nombre de bêtises que vous écrivez rien que sur un post !
                      Lionel a peut être raison, rions de la stupidité : ignorance n’est pas toujours méchanceté !


                      • jmdest62 jmdest62 13 novembre 2012 09:44

                        Mettre toutes les guerres faites par la France au même niveau me parait inacceptable : je suis donc d’accord avec cet article .......
                        ....non seulement les soldats morts en Afghanistan et en Afrique ne sont en rien morts pour la France mais de plus on oublie qu’ils étaient volontaires et PAYES pour aller se battre dans ces pays pour des intérêts étrangers (Afghanistan) ou privés ( Afrique) ce qui fait une énorme différence avec les poilus de 14/18 réquisitionnés par l’ État afin de servir ses forces armées.

                        je réponds @ Victor lazlo qu’il n’est pas question , pour moi , de faire le tri entre les morts il est simplement question de ne pas chercher des « poilus de substitution » et je suis d’accord :
                        « ...il n’y a pas de bonne guerre.... » alors pourquoi continuer les commémorations et entretenir le fameux « devoir de mémoire » (à géométrie variable) puisque de toute façon les « horreurs » continuent.

                         je vous demande seulement de vous poser la question suivante : comment auriez vous réagi , si la conscription existant encore , on vous avait demandé d’aller en Afghanistan combattre « Pour la France » ?

                        @+

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès