Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Du discours du Bourget 2012 à la Centrale nucléaire de Fessenheim « les (...)

Du discours du Bourget 2012 à la Centrale nucléaire de Fessenheim « les promesses n’engagent que ceux qui y croient »

Le quinquennat de François Hollande restera marqué par une mise en lambeaux de la Gauche qui résulte essentiellement :

D’une part, par des mesures prises hors catalogue des promesses électorales, particulièrement controversées, tel le pacte de responsabilité, Loi EL KHOMRI sur la réforme du code du travail, loi MACRON sur des sujets aussi divers que le travail le Dimanche, la libéralisation des autocars avec un bilan énergétique et carbone désastreux, la cession de participations de l'Etat, la loi sur le renseignement avec le risque d’une « surveillance de masse » généralisée …

D’autre part, si certaines promesses mineures ont bien été tenues, c’est aussi à cause d’un non respect de certaines promesses qui restent essentielles pour le vécu quotidien et la sécurité des citoyens, notamment par rapport aux risques d’origine anthropiques, tel le nucléaire. Mais également une politique internationale à géométrie variable au gré des exigences et intérêts Américains, sanctions économiques contre la Russie qui ont couté cher aux contribuables, soutien à l’allié » Turque ERDOGAN qui réprime avec violence, restreint les libertés de la presse et apporte indirectement, mais sans état d’âme, son soutien à DAECH, alors qu’on fustige Bachard El-ASSAD et POUTINE au nom des droits de l’homme. Non content de mentir aux Français, il a même menti aux Allemands concernant la centrale Nucléaire de Fessenheim…

Entre un traité Budgétaire Européen et « la Finance est mon ennemi » deux exemples extraits du discours du Bourget en 2012 des promesses non tenues

Les exemples de promesses non tenues sont légions, mais pour l’exemple, indépendamment du dossier nucléaire que je traiterai à la suite de ces paragraphes, je n’en citerai que deux. On se souvient de ses propos très sévères à l’égard de son prédécesseur et son engagement à renégocier le traité budgétaire Européen dit « Merkozy » qu’il a très rapidement validé tel quel…

Le discours du Bourget le 22 janvier 2012, pendant la campagne électorale où François HOLLANDE déclarait : « … Dans cette bataille qui s’engage, je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. Sous nos yeux, en vingt ans, la finance a pris le contrôle de l’économie, de la société et même de nos vies. Désormais, il est possible en une fraction de seconde de déplacer des sommes d’argent vertigineuses, de menacer des États…  » On connaît la suite, immédiatement après son élection entre un voyage à la City de Londres, temple de la finance mondiale, et deux ans plus tard avec « … la finance est notre ami, nous avons besoin des Banquiers… » Relayé par le Ministre SAPIN. Ou encore, dans le même discours au Bourget : « …Je séparerai les activités des banques qui sont utiles à l’investissement et à l’emploi, de leurs opérations spéculatives. J’interdirai aux banques françaises d’exercer dans les paradis fiscaux. Il sera mis fin aux produits Financiers toxiques qui enrichissent les spéculateurs et menacent l’économie. Je supprimerai les stock-options, sauf pour les entreprises naissantes, et j’encadrerai les bonus. Je taxerai les bénéfices des banques en augmentant leur imposition de 15 %. Je proposerai la création d’une taxe sur toutes les transactions Financières ainsi que d’une agence publique européenne de notation… » 

Bilan :

– Séparation des activités spéculatives des activités de banque de détail  : la loi sur la réforme bancaire s’est réduite à un simple « isolement » des activités spéculatives dans une filiale spécifique « On souhaite préserver le modèle français de banque universelle, qui fonctionne« a-t-on déclaré au Ministère de l’Économie, pour justifier ce renoncement.

– Paradis fiscaux : pas de mesures sur les paradis fiscaux.

– Produits financiers toxiques : Pas de loi sur la fin des produits financiers toxiques.

– Stock-options : pas suppression des stocks options.

– Bonus : pas encadrement des bonus.

– Taxation des bénéfices des banques : pas de projet de loi.

– Agence publique européenne de notation : Comme pour le point précédent, il y a eu des avancées sur cette question, mais à l’échelle européenne. Ces avancées ne sont donc pas directement à l’initiative de François Hollande.

Promesse de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) faite le 14 Septembre 2012 qui ne sera pas réalisée pour le pire à venir !…

Le 14 septembre 2012, François Hollande indique en ouverture de la conférence environnementale que la centrale de Fessenheim serait fermée à la fin 2016. (http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20120914.OBS2414/conference-environnementale-hollande-multiplie-les-annonces.html )

 En septembre 2015, Ségolène Royal a repoussé cette fermeture à 2018, au terme d'un processus censé être lancé en juin 2016. Mais voilà que La ministre indique être « prête à donner son feu vert » pour prolonger de dix ans la durée de vie des centrales nucléaires françaises, qui passerait ainsi de 40 à 50 ans. « Si l'Autorité de sûreté nucléaire donne son feu vert, oui je donnerai l'autorisation de prolongation de 10 ans des centrales qui sont déjà amorties et qui produiront donc une électricité à meilleur marché », a affirmé la ministre sur le plateau du France 3.

Comme par hasard, après la déclaration de Ségolène Royal, Sophie LETOURNEL, chef de la division de Strasbourg de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), déclare qu' « il n'y a pas de raison de fermer la centrale de Fessenheim du point de vue de la sûreté nucléaire. Fessenheim est tout à fait dans la moyenne de l'appréciation que l'ASN porte sur les centrales nucléaires françaises, c'est-à-dire que c'est globalement satisfaisant et que la situation était restée sous contrôle lors d’un incident survenu en 2014 » poursuit-elle. « Après, il y a des décisions de politique énergétique qui relèvent du gouvernement et qui peuvent conduire à des choix différents ».

Accumulation d’incidents

Coup sur coup, les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim ont été mis à l'arrêt, pour des raisons bien différentes. Le réacteur 2 a été stoppé dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 février 2015 pour « de nombreuses activités de contrôle et de maintenance dans les parties nucléaires et non nucléaires des installations », selon EDF. Le réacteur 1, lui, a été stoppé à la suite de la découverte par les équipes du site d'un « défaut d'étanchéité sur une tuyauterie située en aval du condenseur, dans la salle des machines, hors zone nucléaire ». EDF assure que cette fuite « n'a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, l'environnement et la sécurité du personnel »...

Les associations anti-nucléaires avaient accusé la direction de la centrale de Fessenheim d'avoir "menti" au grand public et à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) quant à sa gestion d'une importante fuite d'eau, le 28 février. Selon ses associations EDF a informé le grand public de manière « tronquée et mensongère et a fourni de fausses informations à l'ASN »,

Les associations du Réseau "Sortir du nucléaire" avaient déposé plainte contre EDF, exigeant la condamnation de l’exploitant de la centrale nucléaire de Fessenheim suite à la communication sur les fuites survenues les 28 février et 5 mars 2015.

Un incident en 2014 avec des causes similaires

Déjà, L'incident survenu le 9 avril 2014 rappelle étrangement celui du 28 février 2015. Ce jour-là, le réacteur n°1 de Fessenheim était mis à l'arrêt après une rupture de tuyauterie sur un circuit secondaire d'alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur située hors de la zone nucléaire. Trois jours plus tard, le directeur de la centrale expliquait qu'une fissuration de 10 cm de la tuyauterie était à l'origine de l'incident. L'ASN avait à son tour mené une enquête et dévoilé que 100 m3 d'eau s'étaient déversés en salle des machines et qu'une heure et demie a été nécessaire avant que l'alimentation en eau ne soit coupée… 

D’après les Allemands, l’incident survenu à la centrale de Fessenheim le 9 avril 2014 aurait été plus important qu’annoncé…

Selon deux médias allemands lincident survenu le 9 avril 2014 dans la centrale a été plus grave qu'annoncé par les autorités françaises. D'après le quotidien Süddeutsche Zeitung et la chaîne locale WDR, un des deux réacteurs serait devenu « momentanément incontrôlable « .Les deux médias évoquent « une suite d'échecs techniques et de chaos », en s'appuyant notamment sur les déclarations d'un expert, auteur d'un rapport commandé par les Verts allemands.

Comme on pouvait s’y attendre, pour l’ASN, « dire que le réacteur n’était plus contrôlable est inexact, l’incident a été bien géré par EDF qui avait « le droit d’utiliser du bore. La situation est restée sous contrôle. La centrale n’a jamais été dans une situation qui aurait nécessité un arrêt d’urgence », a souligné Mme LETOURNEL…

Toujours, selon la version officielle française, c’est une fuite d'eau qui a pénétré dans une armoire contenant des systèmes électriques, mettant hors circuit un des systèmes de sécurité permettant de contrôler la puissance du réacteur. Les opérateurs de la centrale ont alors décidé d'arrêter en urgence le réacteur, en introduisant du bore, une substance servant à réguler sa puissance, dans son système de refroidissement.

Sauf que d'après Manfred MERTINS, l'expert cité par les médias allemands, l'utilisation de bore est un procédé rarissime. Il dit n'avoir « connaissance d'aucun réacteur en Europe occidentale qui ait dû être arrêté avec un ajout de bore ».

L'incident avait à l'époque été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires, qui compte huit niveaux de gravité, classés de 0 à 7. Il avait été annoncé par EDF puis analysé publiquement par l'Autorité de sûreté nucléaire.

Fessenheim est « trop vieille », selon la Ministre de l'environnement allemand

 " L’incident montre une fois de plus que notre requête auprès du gouvernement français de débrancher Fessenheim est justifiée. J’ai déjà exprimé à plusieurs reprises cette demande, me référant aux inquiétudes légitimes de la population à la frontière franco-allemande, et je continuerai à le faire », a déclaré dans un communiqué Barbara HENDRICKS, Ministre Allemand de l’environnement. 

 La classification par les autorités françaises de l'incident en niveau 1 « était justifiée », selon la ministre Barbara HENDRICKS, membre du Parti social-démocrate (SPD). Cependant, la Suddeutsche Zeitung relève un manque de transparence des autorités françaises. Contrairement aux promesses faites par François HOLLANDE, en septembre 2012, elle avait publiquement regretté que le gouvernement français décide de prolonger la durée de vie de la centrale alsacienne jusqu'en 2018. Elle reconnaissait toutefois « nous n'avons aucune prise sur la durée de vie des centrales en France ». Mais l’Allemagne dispose de quelques moyens de pression bien supérieurs a ceux des seuls riverains Français de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Vieillissement du parc Nucléaire Français, jusqu’où ira-t-on ?

L’industrie nucléaire ne finit pas de s’effondrer. AREVA connaît de graves difficultés Financières et la situation économique d’EDF n’est guère meilleure.

Sur 58 réacteurs en activité en France, 33 vont bientôt atteindre la visite décennale des 40 ans, durée à partir de laquelle l’Institut de Radioprotection et de Sureté Nucléaire (IRSN) met en garde contre des risques de rupture brutale des cuves. François HOLLANDE souhaite-t-il rester dans les mémoires comme « le Président de l’accident nucléaire » ? Alors qu’une nouvelle crise économique s’annonce (une de plus qui va en précéder d’autres), combien de milliards seront engloutis de manière indécente pour « rafistoler » tant bien que mal les réacteurs vieillissants, les 3,7 milliards par an évoqués par EDF étant probablement en-deçà de la réalité ? Ne serait-il pas plus judicieux d’investir ces milliards dans les économies d’énergie, mettre fin à l’obsolescence programmée, engager la réhabilitation thermique des logements et investir dans les énergies renouvelables ? Toutefois, si les énergies dite « renouvelables » sont à développer, à consommation égale elles ne remplaceront pas l’énergie nucléaire  ? Bref, il faut une société plus sobre, moins énergivore, et lutter contre les gaspillages sous toutes ses formes… Mais là encore, il faudrait être moins nombreux pour pouvoir espérer être un peu plus heureux...

Les promesses n’engagent que ceux qui y croient

Pour conclure

François HOLLANDE, inspiré par un autre ancien Président de la République Corrézien semble avoir fait de la formule « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient » la devise de sa gestion politique Présidentielle de la France, mais pas seulement, si on se réfère aux engagements pris auprès des Allemands concernant la centrale nucléaire de Fessenheim et qui à l’évidence ne seront pas tenues. Ce ne sont pas les affirmations de Mme COSSE transfuge Gouvernemental des Verts, lorsqu’elle déclare que la centrale nucléaire de Fessenheim sera fermée fin 2016, qui infléchiront la logique Présidentielle… Elle semble oublier qu’en Septembre 2015, François Hollande avait déclaré que Fessenheim, en service depuis 1977, ne fermerait pas en 2016 comme initialement prévu, contrairement à l'une de ses promesses électorales de 2012, en raison du retard pris par le chantier du réacteur nucléaire EPR de Flamanville. (Un autre gouffre financier).


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 7 mars 09:03

    Faut évoluer un peu..Il y a longtemps qu’une majorité de Français ne croient plus aux discours politique...Notre pays à toujours 50 ans de retard sur le reste du monde, même en Afrique (profonde) sont plus évolués que nous...La gauche, la droite...deux entités dépassées, sauf pour certains journaleux ou plitichiens qui veulent rester en IV république...La « Gaule » pays des couillonnades.. !


    • Spartacus Spartacus 7 mars 09:14

      « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient »

      Vous avez voté pour qui ? Hollande ?
      Les cocus comptez vous !

      Le socialisme, le communisme ou le vert de gris de gauche c’est formidable....
      La vie au présent en reportant les coûts au futur....
      Et vous y croyez tous. C’est tellement beau.

      La droite Keynésienne c’est formidable...
      La vie au présent en reportant les coûts au futur....
      Et vous y croyez tous. C’est tellement beau.

      La dette ? C’est notre futur de notre passé de 75 années de socialisme et Keynésianisme.

      On, vous explique qu’elle ne sera jamais à rembourser....Croyez le !...
      Les cocus d’aujourd’hui espèrent juste être morts pour ne pas faire partie de la génération qui devra payer....

      • Donbar 7 mars 09:29

        @Spartacus
        C’est bien vrai, tout ça. Mais quelle autre cocufication nous proposez-vous, Spartacus Liberator ?


      • izarn 7 mars 14:38

        @Spartacus
        Si c’est pas remboursé, tu seras ruiné...
        Le défaut veut dire l’écroulement des banques, des économies des gens, des obligations etc...
        En clair si on ne plus rembourser, le créditeur met la clef sous la porte ou organisme le nazisme....
        Comme en Allemagne dans les années 30.
        La solution pour le peuple c’est de pendre le créditeur, ou le foutre dehors comme en Argentine ou l’Islande....
        La solution pour le capitalisme c’est le fachisme, le totalitarisme et la mise en esclavage.
        Je prefere largement la premiere solution.


      • Spartacus Spartacus 7 mars 19:12

        @izarn

        Mais non le monde a changé. Il n’y aura pas de nazisme. Il y aura tiers mondialisation du pays.

        La mondialisation n’est plus. Nous sommes en globalisation.

        Nous devenons un pays d’émigration. 

      • devphil30 devphil30 7 mars 09:29

        Il n’a pas été élu pour faire le contraire de ses engagements... !


        Quand on s’engage on tiens sa parole on ne fait pas le contraire de ce que l’on a dit dans tous les domaines , c’est du mensonge , de la supercherie , de la fraude à l’électorat. 

        Non seulement il a détruit la gauche mais affaibli encore plus la parole publique des candidats , si ils ne peuvent rien faire du fait de Bruxelles alors il faut être honnête et le dire sinon sortir de l’Europe , de l’Euro.

        Quand on est socialiste on ne fait p&as une politique de droite et encore moins d’extrême droite.

        C’est une honte 
         

        Philippe 

        • leypanou 7 mars 09:57

          Ce n’est pas « les promesses n’engagent que ceux qui y croient » mais « les promesses n’engagent que ceux à qui elles s’adressent ».


          • njama njama 7 mars 12:09

            Mais voilà que La ministre indique être « prête à donner son feu vert » pour prolonger de dix ans la durée de vie des centrales nucléaires françaises, qui passerait ainsi de 40 à 50 ans.

            Ségolène avance hypocritement car l’objectif c’est 60 ans de durée de vie !

            Nucléaire : EDF veut remplacer tous ses réacteurs par des EPR


            EDF projette un renouvellement du parc nucléaire français actuel, qui devrait se traduire par le déploiement à terme de « plusieurs dizaines » de réacteurs EPR NM (nouveau modèle), avec le soutien éventuel de partenaires extérieurs, a déclaré vendredi son PDG.

            « A partir de 2028, 2030, ce n’est pas une science exacte, nous allons commencer à installer en France des EPR nouveau modèle. (...) Et puis en 2050, 2055, on n’aura plus de (réacteurs de) la génération actuelle. On aura les EPR NM : on en aura 30, 35 ou 40. On aura plusieurs dizaines qui seront le produit de remplacement du parc actuel », a précisé Jean-Bernard Lévy.
            ...
            Avant de commencer à renouveler son parc nucléaire, EDF prévoit d’investir environ 50 milliards d’euros pour prolonger jusqu’à 60 ans la durée de vie de la plupart de ses 58 réacteurs actuels, répartis dans 19 centrales.

            http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/10/23/nucleaire-edf-veut-remplacer-tous-ses-reacteurs-par-des-epr

            La loi sur la transition énergétique, c’est le nucléaire en avant toute !
            COP 21 est une opération marketing, car c’est le cap vers un 21° siècle nucléaire.


            • gogoRat gogoRat 7 mars 12:49

              Facile de tout mettre sur le dos de ceux qu’on a élus, et pire encore lorsqu’on a incité à les élire !
               
               
               Le hic, c’est qu’alors la nécessaire défiance engendrée par la situation résultante ne doit pas porter uniquement sur les menteurs, mais aussi sur la capacité à assumer de celles et ceux qui ont prétendu s’en remettre au résultat de l’élection (au moins pour la durée du mandat) : c’est aussi là que se niche le mensonge !
               
               
               Les élus ont menti s’ils avaient l’intention de ne pas respecter leurs promesses, certes ! (Toutefois, qui le prouvera, dans quel absolu ?) Mais les électeurs ne pouvaient-ils pas savoir que les promesses ne sont que des promesses ?!! 
               Est-il bien honnête de refaire sempiternellement mine de croire (avec une crédulité de ballot) que les déceptions récurrentes ne sont qu’un effet de mauvais casting, et que la prochaine fois, les mêmes qui se disent trahis sauront faire le bon choix (qu’ils conseilleront au ’populos’ ignare, inculte, et fainéant au point d’aller à la pêche) ?
               
               
               On comprend bien pourquoi personne ne veut se (re-)pencher sur les ressorts profonds du processus de visée démocratique. La maîtrise populaire d’un art renouvelé de cahiers de doléances fait bien trop peur à tous ces braves gens qui, au fond, sans se l’avouer vraiment à eux-mêmes, se voient comme des méritants au-dessus de la moyenne (de la ’masse’) et se satisferont encore longtemps d’une visée aristocratique (pouvoir de celles et ceux qui se croient ’meilleurs’) déguisée en ’démocratie représentative’ .
               
               

               Pourtant, l’art, la technique, qui n’a pu émerger qu’à la sueur du front d’innombrables têtes actives et pas creuses, n’est pas (que) le fruit d’idéologies nuisible à la généralisation des contrats de ’travail’ (acceptation d’une subordination en échange d’un salaire ! Belle concrétisation de l’égalité en dignité voulue par notre ’liberté, égalité, fraternité’ )
               Si vous lisez ceci, j’ose espérer que c’est, quelque part, parce que vous avez constaté que la technique informatique et l’Internet sont susceptibles de vous apporter quelque chose de positif.
               
               

              Ne saurait-on tirer de cette remarque l’idée de perspectives constructives, lorsqu’on la couple à ce constat formulé sous ce lien : mensonge vu par Doctissimo
              ’Le courrier électronique permet de prendre le temps de formuler ses réponses intelligemment pour ne pas avoir à mentir’ 


              • Odin Odin 7 mars 14:20

                Pour réaliser, une fois élu, les promesses des campagnes électorales, il faut de la volonté et surtout le pouvoir pour les réaliser. Seul énorme problème, le pouvoir n’est plus à l’Élysée ou Matignon mais à Bruxelles et Washington.

                Les centrales sont actuellement nécessaires pour différentes raisons mais cette transition énergétique est indispensable pour des raisons élémentaires de sécurité, mais elle ne se fera pas pour des raisons budgétaires,

                Pour que cela change, il faudrait que les cocus de 2007 et de 2012 ouvrent les yeux. L’U.E. est un piège à cons. Seul un retour à notre souveraineté nationale pourrait changer cette situation qui risque, si rien n’est fait, de nous péter à la gueule. La différence de notre contribution à l’U.E. est négative, l’U.E. nous coûte 9 à 10 Md €/an. Sans parler des seuls intérêts de notre dette (2.100 Md €) qui est de 50 Md €/an en raison de la loi scélérate des banksters Rothschild & Co. De janvier 1973

                Depuis la création de cette loi, nous avons (les contribuables) déjà payé 1.550 Md € d’intérêts à ces banksters.

                Le Canada a annulé cette loi Rothschild depuis le 26 janvier 2015. Si les français étaient moins aveuglés par les merdias, nous pourrions, nous aussi, faire la même chose en sortant de l’U.E de l’€ et de l’OTAN. et avoir la possibilité de changer notre politique énergétique, inverser réellement la courbe du chômage et donc penser aux français et relever notre pays.

                Les veautants en 2017 deviendront-ils des votants ? 


                • julius 1ER 7 mars 18:00
                  r. Seul énorme problème, le pouvoir n’est plus à l’Élysée ou Matignon mais à Bruxelles et Washington.
                  @Odin

                  en quoi le nucléaire est dirigé à Bruxelles ou à Washlngton ???? il faut arrêter de tout mélanger il n’y a jamais eu de débat sur le nucléaire dans ce pays et cela n’a rien à voir avec ce que tu dis !!!

                • Odin Odin 7 mars 19:28

                  @julius 1ER

                  Pour résoudre le problème du nucléaire, surtout le démantèlement des centrales, cela a un coût sans parler des investissements colossaux pour les remplacer par d’autres énergies (pour problèmes stockage+la nuit+si pas de vent…)

                  La France n’a aucun budget pour faire face à ce défit.

                  Pour avoir ce budget, il ne pourra se faire qu’en sortant de ce machin qu’est L’U.E. Mon commentaire précédent va dans ce sens. Si la politique actuelle, aux ordres de Bruxelles et de Washington, peut nous permettre, en restant dans l’U.E., de mettre plusieurs dizaines de milliards d’€ pour relever ce défit j’aimerais que vous nous informiez comment peut-on faire ?

                  Il faut faire un grand emprunt national aux banques privées ?

                  Diminuer le nombre de fonctionnaires (police, armée, hôpitaux….) ?

                  Ne plus indemniser les chômeurs, plus de RSA ?

                  Augmenter les impôts directs et indirects ?

                   


                • julius 1ER 9 mars 09:13

                  @Odin


                  est-ce que j’ai dit qu’il fallait rester dans la filière nucléaire ????
                  le nuclèaire c’est du passé et c’est maintenant qu’il faut engager la « transition énergétique » mais la transition ne peut se faire que de deux manières 
                   
                  sobriété énergétique en amont avec les énergies renouvelables mais aussi la méthanisation des déchets et des déjections 
                  sobriété énergétique en aval avec utilisation plus rationnelle des moyens de transports et surtout la fin des objets énergétivores 
                  cela remet en question beaucoup de choses et surtout redonner un sens à la vie du citoyen dans la vie sociale et économique ....rapport avec le travail et avec l’économie en général !!!

                  pour paraphraser certains lorsqu’ils disent que tout a été fait contre le chômage 
                  je dirai que rien n’a été fait ni contre le chômage ni pour transformer la société dans laquelle nous vivons !!!

                • erichon 7 mars 16:09

                  Pire que les promesses non tenues ,
                  Pire que la trahison envers les électeurs ,
                  Pire que la frustration et la déception engendrée .

                  Le pire est la décrédibilisation de la parole qui nous entraine inexorablement et quasi mécaniquement dans les abîmes de l’extrême droite .

                  Hollande devrait un jour être jugé ( symboliquement ) pour haute trahison et meurtre de la démocratie avec préméditation . 


                  • julius 1ER 7 mars 17:54

                    vous remarquerez Mr Martin que Mr Levy PDG d’EDF parle de remplacer tous les réacteurs nuclèaires actuels par des EPR sans qu’il y ait débat ???


                     d’ailleurs on deviendra le pays le plus nucléarisé du monde sans que jamais il n’y ait jamais eu de débat national dans ce pays sur ce problème ce qui en dit long sur la Démocratie dans ce pays !!!

                    d’ailleurs tous les blaireaux vont venir nous dire c’est la faute à l’UE, à l’Euro !!! pour moi cela confirme une chose on vit dans une démocratie confisquée et je ne vois pas ce que l’UE ou pas UE pourrait y changer !!!



                    • JBL1960 JBL1960 7 mars 18:36

                      « Nous n’attendions rien de FH et il a réussi à faire pire » - Si si, c’est possible. Cet article m’a remis en mémoire le billet de Grise Bouille du 07/12/2015 que j’avais intégralement reproduis dans ce billet là https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/13/dimanche-de-votation-non-merci/ Je l’ai remis à jour. Et c’est pas les justifications pitoyables de son Zéro de MAE qui m’auront convaincue du contraire...


                      • soi même 7 mars 22:12

                        Et bien je vous ne félicité pas car vous l’avez pas vous venir la meringue ?


                        • JBL1960 JBL1960 8 mars 15:59

                          D’ailleurs, le POTUS2016 est sur le même plan, non ? Basé sur l’analyse d’entrefilets.com c’est l’objet de mon dernier billet de blog ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/03/08/potus2016-en-trumpette/ Qui fait un parallèle avec les promesses meringuées mais jamais tenues de FH et celles en Trumpette d’Hillary et Cie...


                          • eric39 (---.---.67.91) 9 mars 08:56

                            Medisance gratuite. Le president que vous vous etes choisit, longuement, minutieusement a votre image, et ses equipes du meme acabi, ne vous ont pas reellement menti. Ils sont juste nuls. Un peu comme vous quoi. Fauxcons, yiaka, constate, proteste, s’indigne, exige....Et puis apres, il y a la vraie vie.

                            Apres, il ne faut pas oublier le surmoi marxiste de tous ces abrutis.

                            Au depart, dans leurs fumeuses theories, les ideologies, les discours, ne sont que des « superstructures »destinees a « aliener » en cachant la vraie nature des rapports de force. Ces derniers sont nomme materialisme ou lutte de classe suivant la vitesse des vents et l’age du capitaine.

                            C’est la raison pour laquelle, pour un vrai socialiste, « seule la verite est revolutionnaire, mais tout est dans la maniere de l’accomoder ».

                            Les gens qui pretendent avoir ete trompe par hollande se situent donc sur les marges les plus romantico reactionnaire des gauches. Ce sont de sales revisionnistes, et ils n’ont que ce qu’ils meritent.

                            Hollande est sur une ligne parfaitement leniniste. Devant les catastrophes quasie genocidaires, engendrees par le socialisme bureaucratique, il recours aux entrepreneurs schumpeteriens pour sauver la revolution. A l’epoque, on dit Nepman. Le gauchisme est la maladie infantile des bureaucrates qui ne sont pas encore titularises et serrent leurs petits poings humides sur l’air de « moi aussi je veux le statut, sinon, je fais un malheur ». Le nucleaire est le seul recours en attendant l’epanouissement reel de nouvelles energies. C’est donc tactiquement bien choisit de s’attaquer a lui. C’est un affadissement du gauchisme, dans sa forme ecolo. Avant on voulait eliminer les koulaks, desormais, on menace de fermer les centrales.

                            Les logiques sont les memes. Le remede est de lier les subventions des precaires, intermittents et cadres moyens de la fonction publique aux revenus du nucleaire. On vera alors se developper des ecolos partisants de « cette energie propre qui elle ne degage pas de gazs a effet de serre ».

                            Les gauches sont des categoires de beneficiaires net de la depense publique, qui produisent du discour, pour justifier un apport a la societe inferieur a ce qu’il lui coute.

                            Quand les banques etaient nationalisees, les gauches n’etaient pas hostile a ce que leurs employes profitent de leur croissance« , a condition, bien sur, que cela soit »egal", c’est a dire sans lien aucun avec les resultats. A la SNCF, elles savent que la crise et la stagnation pour tous, justifient qu’on augmente leurs salaires pour elles toutes seules.

                            Le principal,voir le seul enjeu de la politique francaise pour les annees a venir, c’est a quel niveau nous acceptons le racket des ces classes egoistes pour qu’elles restent calmes et arretent de nous empecher de lutter contre la pauvrete, la stagnation et le declin qu’elles entrainent dans notre pays.


                            • julius 1ER 9 mars 09:28
                              Le principal,voir le seul enjeu de la politique francaise pour les annees a venir, c’est a quel niveau nous acceptons le racket des ces classes egoistes pour qu’elles restent calmes et arretent de nous empecher de lutter contre la pauvrete, la stagnation et le declin qu’elles entrainent dans notre pays.

                              @eric39

                              je serais curieux de connaître tes propositions pour sortir de la « crise » diffamer c’est bien mais que propose ton idéologie d’extrème-droite ????

                            • eric 9 mars 10:45

                              @julius 1ER

                              « diffamer c’est bien mais que propose ton idéologie d’extrème-droite »

                              Étant le seul authentique marxiste léniniste ici, je vous laisse la responsabilité de vos affirmations, au choix diffamatoire, erronées ou injustement flatteuses..

                              Je vais vous répondre quand même sur un exemple. Le logement. Parce que je suis confronté à des questions de location au même moment en France et en Russie.

                              En Russie, c’est le libéralisme sauvage. Tu loue au prix que tu veux, tu vire le locataire quand tu veux, il peut partir aussi, tu loue n’importe quelle surface etc...
                              Comme les impôts sont a visage humain et n’induisent pas une rentabilité négative, tu n’hésite pas à les payer.
                              résultat, un marche souple ; des logements pour tous le monde et a tous les prix ; des prix qui s’adaptent a la réalité.
                              Depuis la crise, les loyers se sont effondrés en rouble, et encore plus en équivalent devise.

                              En gros, tous le monde peut se loger. Les propriétaires n’hésitent pas à louer. On ne demande pas des dizaines de justifs. parce que si le locataire ne paye pas, on le met dehors.

                              En France, les textes accumulé ont pour but de permettre la baisse du cout du logement pour la partie de la clientèle socialiste qui ne bénéficie pas ou pas encore de logement sociaux aux frais de la princesse...
                              De passage chez mon cousin place d’Italie à Paris, j’ai eu entre le main le tract de la Marie disant, « vous gagnez 5000 euros par mois vous pouvez avoir droit à un logement aidé... »

                              SI tu a l’emploi à vie, suivez mon regard, tu loue, avec l’interdiction des hausses, les lois diverses et en tout genre, à la fin, c’est ton propriétaire qui finance ton train de vie puisque la rentabilité de son bien devient négative....
                              Si tu es jeune, que tu bouges,que ta carrière te déplace, etc.. tu te prend les hausses ce qui es normal, mais comme tu es seul à te le prendre, tu payes pour les autres en quelque sorte

                              Au moindre incident c’est le propriétaire qui l’a dans le baba.

                              Du coup, de plus en plus de Rband B, de meublés, de location de gré à gré entre gens qui se connaissent, de logements vacants, de placement familial. Dans ce dernier cas, tu loges loin de ton boulot mais dans un appartement qui es à ta famille, tous le monde gagne à cause des impôts. Alors que ce serait plus malin si tu pouvait le louer, et toi même trouver un logement plus prêt....

                              Du coup, c’est de plus en plus dur de trouver un logement, de plus en plus cher aussi, alors que de nombreux logements sont vacant. Du coup, bon prétexte pour contraindre les municipalités à construire des logements sociaux, y compris là où on en a pas besoins....Je crois que c’est à Vichy qu’il y a un bon exemple ; La Loi les oblige à continuer alors que leur parc social et à moitié vide. ....

                              Avec des budgets d’aide au logements astronomiques ( 40 milliards d’euros !!! http://www.lesechos.fr/04/02/2014/LesEchos/21619-021-ECH_la-politique-du-logement-dans-le-viseur-de-bercy.htm), on parvient :

                              A ce que les plus précaires aient les plus grandes difficultés à se loger....Paris, 28 000 sdf francophones (sic) https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-nombre-de-sdf-monte-en-fleche-paris-1422971532
                              Moscou 12 000.....http://www.letemps.ch/monde/2015/06/12/nombre-pauvres-russie-explose-une-annee
                              Sans aide sociale et au logement..

                              Au doigt mouillé,nous dépensons 40 milliards pour faire deux fois pire comme résultat !
                              Et tu donnes ces 40 000 000 000 au 8 000 000 de pauvres, cela fait 5000 euros par personne, soit sur la base de 3 à 4 personne par foyer, de 15 a 20 000 ! A mon ais, à ce prix, on trouve à se loger et il y a même du reste...

                              A construire de rares HLM à prix d’or dans le 16 eme ou a Neuilly ce qui permet aux riches locaux de loger nounous et femmes de ménage, mais aussi leurs gosses, pas trop loin et pas trop cher...

                              A, et c’est la principale révolution sociale depuis 30 ans, ce que la classe moyenne socialiste soit devenue propriétaire....souvent aussi de sa résidence secondaire...

                              Avec leur passage massif à la retraite, ils nous pondront des lois protégeant les propriétaires « raisonnables »qu’ils sont dans un avenir prévisible. Cela commence...Déjà les Strauss kahniens proposaient de supprimer l’impôt sur la succession pour les patrimoines « raisonnables »....

                              En très rapide, pour sortir de cette économie grise, de la pénurie, des impôts délirant, des constructions inutiles à grands frais, des privilège et pistons il suffit en gros de supprimer la plupart des lois socialistes dans ce domaine et de laisser faire..
                              De donner les sommes dégagées aux pauvres en direct.


                            • flourens flourens 9 mars 09:26

                              notre système électoral est dévoyé dans une logique de perpétrer ce système, en effet, et il faut en convenir, nous n’avons pas voté pour Hollande (du moins beaucoup d’entre nous) mais contre Sarkozy, c’est bien la le drame


                              • eric 9 mars 12:48

                                @flourens
                                Ce n’est pas un drame, c’est, au contraire, la démocratie. « ON » vous a bourre le crane avec TSS, vous avez marché. Vous constatez que c’est bien pire.
                                Si on en reste aux candidats assez crédibles pour convaincre plus de 5 a 10 % de la population, vous aurez le choix entre les mêmes. Hollande, Le Pen Sarkozy.....
                                Cela ne devrait pas être trop compliqué...
                                La seule chose qui puisse-t-etre tragique, plus que dramatique, mais au combien potentiellement enrichissante, c’est la partie auto critique.

                                Parce que le système, le système, c’est bien gentil, mais enfin, vous avez voté. Qu’est ce qui explique que vous, personnellement, ayez pu être entubés à ce point ?
                                Naïveté ? Limites intellectuelles ? Réflexe pavloviens, vous voutez ou on vous dit de voter ? Sectarisme qui fait que vous ne vous posez aucune question ?


                              • flourens flourens 12 mars 18:50

                                @eric
                                ben disons réflexe citoyen, on s’est battu avant nous pour avoir le droit de voter, mais celui ci est confisqué, alors rassure toi, je ne vote plus, je te dis pas que je passe pour un moins que rien, les anars ont bien raison, élections pièges à con
                                 personnellement j’ai voté contre Sarko, mais depuis plus rien nada,


                              • hérican (---.---.97.213) 12 mars 13:48

                                Excellent article de Mr Martin. Du Bourget à la Centrale le président de la république a des trous de mémoire, c’est très inquiétant pour lui mais surtout pour la France.


                                • blogcpolitic blogcpolitic 13 mars 13:22

                                  Beau bilan du mandat du flanby à lunettes, un flanby corrompu jusqu’à la moelle qui a fait tout et son contraire en piétinant son propre programme électoral et son électorat.

                                  A part son mariage pour tous, triste bilan.

                                  Il devrait s’exiler à Sainte Hélène...

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès