Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Du royalisme au ségolisme

Du royalisme au ségolisme

Pour un peu, Nicolas Sarkozy passerait pour un dangereux gauchiste partisan des « droits-de-l’hommistes. »

Hier, en visite à Bondy, Ségolène Royal a pris soin de cultiver son désir d’avenir en endossant les habits d’une candidate couillue, pour reprendre une expression chère à notre flamboyant Dominique de Villepin.

Plus ferme que moi, tu meurs ! Ainsi pourrait se résumer son credo pour lutter contre la délinquance des mineurs.

« Si l’on veut donner une nouvelle chance aux jeunes au premier acte de délinquance, il faut des systèmes d’encadrement à dimension militaire. » Pour un peu, notre bonne dame du Poitou, en digne fille et sœur d’officiers, annoncerait le retour des bons vieux Bat d’Af et confierait à la Légion étrangère le soin d’éduquer notre jeunesse tumultueuse.

Elle se déclare partisane d’une « mise sous tutelle des allocations familiales et d’une réinsertion des parents » pour les familles à problème, d’une exclusion des collèges pour les fauteurs de troubles qui devraient être relégués dans des internats fermés, et propose d’instituer dans les classes "deux adultes au lieu d’un, l’enseignant qui transmet le savoir et un adulte qui établit la discipline."

« Ordre juste et sécurité durable », tel est le programme sécuritaire de la coqueluche des médias, qui recueille 56 % d’opinions favorables, selon la SOFRES.

Certes, les idées sont un peu courtes, d’autant que la présidente de la Région Poitou-Charentes se garde bien de se confronter à ses contradicteurs ou de s’exposer dans les quelques émissions où l’on débat encore.

Si nous analysons ses, rares, déclarations, force est de constater que notre Ségolène adhère toujours au sentiment dominant du moment. Elle endosse, avec merveille, les habits d’une vestale de l’opinion publique, et montre une parfaite maîtrise de son image de femme moderne, et responsable, qu’elle cultive depuis maintenant plus de vingt-cinq ans.

Je l’ai déjà dit, ici, il est remarquable qu’elle symbolise aux yeux du public le changement et la nouveauté, alors qu’elle est le pur produit de l’énarchie et du microcosme politicien au sein duquel elle a fait toute sa carrière.

Le ségolisme, c’est cela : un populisme qui scande la faillite idéologique de la gauche dans un contexte politique dominé par une démocratie médiatique.

Pendant ce temps-là, selon un sondage publié dans le Nouvel Observateur cette semaine, 36 % des Français prédisent la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle, 31 % le souhaitent, bien que 81 % reconnaissent son racisme.

« Trop gouverner est le plus grand danger des gouvernements », prévenait Mirabeau. Pour notre députée des Deux-Sèvres, c’est un péril dont elle se plairait à faire son quotidien.


Moyenne des avis sur cet article :  3.38/5   (247 votes)




Réagissez à l'article

433 réactions à cet article    


  • argoul (---.---.18.97) 1er juin 2006 10:38

    En politique, piquer les idées les plus populaires de son adversaire, c’est le « marquer à la culotte ». Avec le charme et la nouveauté en prime, c’est plutôt efficace. C’est ainsi que Bill Clinton a ravi le pouvoir (et l’Amérique par la même occasion). Sur le fond, tant que rien de concret n’émerge, ni désignation comme candidate officielle (ou déclarartion de se présenter quoi qu’il en soit), ni projet défini, tous ces discours ne sont qu’occupation du terrain... médiatique. Si les journalistes faisaient plus d’analyse et un peu moins de people, on aurait sans doute un peu moins de populisme affiché. D’autant que, dans la réalité des urnes, les Français apparaissent avoir plus de bon sens que les medias ne leur prêtent : les paillettes ne les séduisent que s’il y a quelque chose derrière.


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 12:14

      Les journalistes usent aussi des « petites phrases », commodes pour résumer l’info à l’ère du zapping. Mais elles peuvent à l’occasion la dénaturer, voire la travestir.

      Que penser alors d’un auteur qui publie un papier entier là-dessus sur Agoravox sans citer le contexte ? Nuirait-il trop à son argumentaire ?

      Ségolène Royal a dit exactement : « Il faut épauler les familles, ne pas les disqualifier, et quand les incivilités se multiplient, avoir un système d’obligation pour les parents de faire des stages dans des écoles de parents, avoir des systèmes de mise sous tutelle des allocations familiales, comme c’est le cas aujourd’hui, mais dans des logiques éducatives de réinsertion des parents ».

      Il y a là un propos beaucoup plus nuancé que celui retranscrit par l’auteur. Malhonnête ou incompétent ?


    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 12:38

      Le reste des propos de Ségolène Royal : « Si l’on veut donner une nouvelle chance aux jeunes au premier acte de délinquance, il faut des systèmes d’encadrement à dimension militaire, avec des actions humanitaires, des orientations vers l’apprentissage des métiers, avec le passage du permis de conduire et le réapprentissange de la citoyenneté. » Bernard Lallement s’est évidemment arrêté à « militaire », sans livrer la suite.

      La candidate socialiste présumée a aussi déclaré : « Pour les enfants de plus de 16 ans, il faut inventer des systèmes massifs de prise en charge des jeunes au premier acte de délinquance, parce que la solution de la prison est pire que tout. » Que veut Sarkozy ? Réviser la loi de 1945, soit envoyer les mineurs délinquants en prison. Royal dit « la prison est pire que tout ». Ne voyez-vous pas là une contradiction majeure ? Alors arrêtez - et je parle aussi aux auteurs des commentaires qui se lâchent là-dessus - de prétendre que Sarko = Ségo. Cette dernière est certes proche du centre gauche, voire du centre tout court, mais Sarko est, lui, proche de l’extrême droite !


    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 1er juin 2006 12:44

      Franchement, Ségolène est plus crédible avec un discours sur l’insécurité (un sujet qui a fait perdre beaucoup d’électeurs à Jospin en 2002, moi inclus...), que Sarko avec un discours sur le droit de vote des résidents étrangers ou la sécurisation des parcours professionnel... Si on cherche qui a copié sur son voisin, c’est plutôt Sarko...


    • Romain Baudry (---.---.42.243) 1er juin 2006 13:53

      Mais... est-ce que ce qui suit « militaire » contredit directement ce qui précède ? Non. Ce que dit Ségolène Royal, c’est que, dès le premier acte de délinquance (quelle qu’en soit la gravité, apparemment), on oriente le mineur vers un circuit spécial qui n’a plus aucun rapport avec l’éducation normale.

      Le jeune de 16 ans, on va le dresser à la militaire, on va lui faire passer son permis parce que c’est nécessaire pour être livreur ou camionneur et surtout on va l’orienter aussi vite que possible vers un métier (forcément bas de gamme).

      Tu seras peintre en bâtiment, mon fils !


    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 1er juin 2006 14:00

      Non. Lisez le témoignage plus bas de sbchelle qui, lui, a assisté à la réunion de Bondy.


    • Fédération Française de Scrabble 1er juin 2006 14:00

      Nous sommes à l’ère des mots-clés, internet et Google obligent. Mais soyons plus profonds que celà. « Militaire » ne signifie pas seulement « faire la guerre ». Ce sont souvent des militaires qui font des actions humanitaires quand il y a une catastrophe quelque part dans le monde. Personnellement, je n’ai pas fait mon service militaire, et je n’en avais pas envie : je venais de m’installer à Paris pour mon tout nouveau travail en CDI. Mais, peut-être que pour les jeunes désoeuvrés et non motivés, un service civil serait une bonne chose. Ils ne seraient pas tentés, ainsi, de choisir la voie facile mais rhédibitoire de la délinquance.


    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 1er juin 2006 14:20

      J’en ai marre aussi que dès qu’on dit ’militaire’, les gens s’imaginent des gros bourrins qui vont tuer des civils sans sommation. Les militaires, ce sont aussi les premiers intervenants dans les opérations de sauvetage. Après, comme on dit en Grolandais : ’Y en a des biens, y en a des moins biens’.


    • Marsupilami (---.---.229.194) 1er juin 2006 14:26

      Ouaf !

      Bien dit. Mais les militaires servent aussi à faire la guerre. Et il y a des guerres justes et nécessaires.

      Houba houba !


    • Marie Pierre (---.---.1.244) 1er juin 2006 15:12

      A Romain

      Primo, de ce que j’ai lu plus bas, ce n’est pas à la première délinquance que les voyous (pourquoi jeunes ?) seront « recadrés ».

      Deuxio (et le plus grave à mon sens) : il y en a marre d’entendre des propos du genre « métier bas de gamme : peintre en bâtiment ».

      Nous avons besoin de peintres, de soudeurs, de menuisiers, de chaudronniers : d’ailleurs les jeunes qui s’orientent vers ces métiers ont un crédit d’impôts jusqu’à 1 000 € !

      Mettre dans la tête des jeunes que ce sont des métiers ingrats, mal payés (faux) tout le monde veut aller en fac ou être beau (belle) commercial(e) ! C’est vrai que l’image d’un costume est, pour certains, plus attrayante que le bleu. Monde de paraître ........

      A moins que vous ne souteniez Sarko et son immigration choisie ?


    • Rocla, (---.---.124.126) 1er juin 2006 17:06

      C’ est mieux de faire camionneur que de bruler des autos


    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 1er juin 2006 17:53

      Et puis honnêtement, ça paye, ces métiers, j’ai l’air con avec mon bac +8 et ma Clio face à des routiers et des plombiers qui roulent en BMW...


    • (---.---.162.15) 1er juin 2006 18:30

      Il y a service militaire et service civil, ce n’est pas pareil. L’un ne veut pas dire l’autre. Mme Royal le sait.

      Am.


    • MDV (---.---.12.242) 1er juin 2006 22:43

      Impayable, toujours, M. Charpentier !

      Mme Royal copie Nicolas Sarkozy - qui lui-même copie Le Pen !

      Tout le monde note que, lorsque Mme Royal parle de « mise en tutelle des allocations familiale », ses copains de gauche affirment qu’elle fait du « social ». Sarko n’a qu’à utiliser exactement les mêmes mots pour se voir conspué à l’Assemblée et traiter de fasciste.

      Avec le Parti socialiste français et ses supporters, nous avons compris depuis beau temps que, pour un seul poids, il existe deux mesures : selon que le poids en question s’avouera de droite ou bien de gauche, on le brûlera ou on l’encensera.

      Et ces gens osent se réclamer de Jean Jaurès ! Un mensonge qui ne convainc plus personne, il est temps de vous réveiller.

      Bonne nuit !

      MDV ;O)


    • flop (---.---.55.106) 2 juin 2006 07:52

      c’est vrai qu’à propos de tout § n’importe quoi s’expriment sur ces forums le pus des idées toutes faîtes, néanmoins il semblerait que les militaires n’aient pas vocation à enseigner ( autre chose que l’art de combattre et les« qualités » que l’on associe chez nous, en Occident chrétiens, à cet art ).

      à moins que Ségolène ne veuille faire rentrer tout les primo délinquants à Saint Cyr, ce qu’ il me paraitrait formateur autant pour les uns que pour les autres

      je vais lui faire part de cette proposition sur son « désir d’avenir »


    • flop (---.---.55.106) 2 juin 2006 08:01

      c’est pas la bmw qui donne l’air intelligent

      et y aurait beaucoup à dire la-dessus mais bon ..... c’est des conversations de la planète télé, et franchement j’ai autre chose à faire


    • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 2 juin 2006 10:19

      "MmeRoyal copie Nicolas Sarkozy - qui lui-même copie Le Pen !

      Tout le monde note que, lorsque MmeRoyal parle de « mise en tutelle des allocations familiale », ses copains de gauche affirment qu’elle fait du « social ». Sarko n’a qu’à utiliser exactement les mêmes mots pour se voir conspué à l’Assemblée et traiter de fasciste."

      Pas d’accord (évidemment). Face à la délinquance, Sarko n’a qu’une solution : la prison. Ségolène, elle, propose un service civil. On en pense ce qu’on en veut, mais un service civil, ce n’est pas la prison.

      Si Sarko se fait conspuer (mais pas par Ségolène assez redoutable pour laisser le ’sale boulot’ à son conjoint), c’est parce qu’il blablate beaucoup mais en fait sa seule action, cela reste de bourrer le plus de détenus possible dans nos prisons. Sarko en fait est extrêmement dangereux : il développe un discours politique qu’il n’applique pas (peut-être parce qu’il est inapplicable ?), et ainsi je pense qu’il renforce plus le vote FN qu’il ne le réduit. D’ailleurs, je pense que le PS a tort de conspuer systématiquement Sarko, il ferait mieux de proposer des solutions alternatives, car à force de rebondir sur la provocation, Sarko reste à 50% dans les sondages...

      Ségolène a, à l’inverse de Sarko, l’avantage de ne jamais avoir été numéro 1 d’un parti de gouvernement, ni ministre de l’intérieur. Et elle se repose sur un parti qui a toujours défendu la mixité sociale, qui est aux avant-postes en matière d’éducation. Je ne me fais pas de souci sur ces deux sujets, ils ont toujours été les prioriéts du PS et ils le resteront, alors que Sarko défend un laisser faire / laisser passer / laissons les pauvres se démerder à l’aide de la religion fidèle à l’ultralibéralisme américain.

      Lisez l’ensemble de mes posts, MVD, ne faites pas du scipion en me tombant dessus pour deux-trois maladresses smiley. Ségolène veut aider les enseignants à faire leur boulot dans les quartiers sensibles, ça a toujours été son credo, et celui de Jack Lang également. Les aider, c’est réduire les effectifs par classe (en augmentant le nombre de classes, pas en ’chassant’ les élèves), redistribuer la carte scolaire, des mesures ’de gauche’ qu’on ne retrouvera jamais dans le programme de Sarko et encore moins dans celui de Le Pen... Mais aider les enseignants, c’est aussi faire en sorte qu’ils ne se fassent plus agresser à la sortie des écoles. Et en ce sens, il a toujours manquer un volet ’sécuritaire’ à la gauche. Et pourtant, dans la pratique, la gauche, ce n’est pas le laxisme, la tolérance zéro, la libre délinquance. Mais à l’heure où Jean-Pierre Pernaut est appelé ’journaliste’, n’importe qui a fini par gober n’importe quoi... Ségolène rappelle une évidence. Je n’agis pas en tant que militant convaincu par un discours sécuritaire. J’agis en tant que militant qui aurait aimé que la gauche rappelle une évidence : la délinquance zéro n’existera jamais, même dans le meilleur des mondes possibles, il faut la prévenir, certes, mais quand la prévention échoue, il faut savoir la réprimer, tout en se montrant juste...


    • daniélé (---.---.99.114) 2 juin 2006 14:13

      Et si c’etait d’une re-nationalisation de l’armée dont elle parlait ?

      on pourrait en profiter pour opérer une « Dé-Napoléonisation » des administrations par la même occasion, l’état qui servirait les nécessiteux de par le monde et la banlieue, ça serait drôle et tellement français !

      la loi du plus fort à l’usage de la démocratie de la santé et de la justice, oh oui !

      Rêvons, rê-veillons

      bataillons en bath haillons

      c’est la chanson des sauvageons

      qui vont au front.... pom pom pom pooom !


    • Gio (---.---.83.223) 3 juin 2006 22:55

      Toujours aussi primate le marsupio.


    • CALATIO (---.---.131.133) 4 juin 2006 21:00

      Il existe déjà des traveaux d’interet général.

      Il existe déjà des outils pour éviter la prison (Les prisons sont pleines à rebord déjà, prouvant en celà que notre société n’est pas si « laxiste » que celà, gauche ou droite aux affaires). Pourquoi en inventer d’autres ?

      Pourquoi faire rentrer l’armée là dedans ?

      La mise sous tutelles des allocations familliales est également peu intelligente, on cherche une argumentation sérieuse pour prouver que c’est en rendant plus pauvres les familles pauvres des délinquants ciblés me parait un peu curieux.

      A même échelle, c’est comme si on enlevait plusieurs milliers d’euros de revenus mensuels à la famille Royale-Hollande si leur fiston faisaient une connerie.... Est-ce celà qu’on veut ?

      C’est vrai que tout celà est enrobé dans un langage rond et choisi.

      Mais les propos ne sont pas ambigus et les propos de Bernard Lallement n’en constituent pas une caricature mais une extraction de l’essentiel.

      Rien ne venant par hasard chez Mme Royale (comme son alter ego Mr Sarkozy) elle savait donc parfaitement que c’étaient ces mots là qui seraient rapportés : « Militaires » encadrant, « allocations familliales » suspendues.

      Dommage de voir une personnalité éminente de la gauche se lancer dans ce type de concurence sécuritaire avec l’extreme-droite et la droite extreme.

      Le débat sur la petite délinquance dans les couches pauvres de la population (car il en existe une autre, bien plus coûteuse qu’il est également urgent de traîter, nous le savons tous), ses causes sociales et l’effort necessaire pour redresser la barre, n’en sort pas grandit.

      Rien de neuf dans l’univers des proboscidiens pour qui en espérait du neuf.


    • misterachel (---.---.80.182) 6 juin 2006 08:38

      malhonnete c ’est clair , vu le CV de l ’essayiste .. essai rate donc ..


    • misterachel (---.---.80.182) 6 juin 2006 08:51

      beaucoup de conneries, pour un fait avéré ...

      depuis la fin du service national ( 1996 =idée chirac ) , on voit de plus en plus de jeunes destructurés ..

      Vous en tirez les conclusions que vous voulez .... mais pour moi le SN vait l’immense merite de remettre un peu d ’ordre dans la vie des jeunes en les faisant vivre en communauté ..

      L ’internat c ’est cela aussi ... la vie en communauté ..


    • moniroje (---.---.246.62) 1er juin 2006 11:26

      Bien que j’approuve le commentaire d’argoul, je ne pense pas que Ségolène pique les idées à Sarko ; je crois qu’elle se dévoile un peu et que ses suggestions correspondent bien à l’idée que je me faisais d’elle : la sarkosette du PS.

      Serait-ce que le bon peuple de France éprouve le besoin qu’on le mène à la baguette pour que sa politique ne lui propose pour son avenir qu’un maître (en uniforme de policier) ou une maîtresse (avec des bottes et une cravache) dans la perspective d’un duel à trois mains de fer ?


      • Yak (---.---.183.219) 1er juin 2006 18:32

        C’est plutôt à Le pen qu’elle pique des idées.


      • Daniel Milan (---.---.168.186) 1er juin 2006 18:40

        Ben, elle a peut-être des origines Bretonnes et qu’elle joue du biniou avec Hollande !


      • richmich (---.---.78.115) 1er juin 2006 11:45

        Je trouve cet article intéressant et préoccupant de lucidité car un fumet néo-pétainiste semble commencer de s’exhaler un peu autour de la pré-campagne de SR.

        Je propose aussi par la même occasion un changement de titre de votre article pour aller dans le même sens militaro-militariste : du royalisme au c’est gaullisme (10 siècles d’histoire de France ...pas moins).

        Comme cela tous les esprits chafouins épris beaux costumes chamarrés, de culottes de peaux et de treillis couverts de sardines dorées et argentées pourra y trouver son bonheur.

        Il fallait y penser à essayer de faire une synthèse de ces deux militaires de l’histoire de France récente : Pétain et De Gaulle. Au moins du point de vue la mousse médiatique...

        Mais comme la France semble éternellement à la recherche d’un sauveur, et qu’une « sauveuse » semble se profiler. Il peut sembler urgent d’en profiter les yeux éblouis avant d’essayer de s’enfuir mais trop tard ... à la sauvette.


        • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 12:46

          Lisez plus haut les déclarations COMPLETES de Ségolène Royale.


        • parkway (---.---.18.161) 1er juin 2006 13:34

          désolé olivier,ils ne doivent pas savoir lire !

          Merci de vos belles interventions !

          Cordialement, Parkway


        • José W (---.---.25.142) 1er juin 2006 22:14

          Mais si mais si, on sait fort bien lire Messieurs les professeurs, et surtout entre les lignes...

          Ségolène fait du pied à Pétain et revigore la Vieille France en mal d’aventures, sous les applaudissements de Jack Lang, en « plein accord »...

          Comme diait De Gaulle, l’Histoire ne se répète pas, elle bégaie !


        • richmich (---.---.2.187) 2 juin 2006 11:23

          Merci pour ce soutien, il est vrai qu’avec l’âge comme tout un chacun sans doute, j’ai dû renoncer au bowling qui allongeait pourtant régulièrement mes bras et me résigner à porter des lunettes de presbyte (en tout bien tout honneur je dois le reconnaître)pour pouvoir continuer à lire.

          Je trouve parfaitement normal de considérer que les (nouvelles ?) propositions de SR sont caractéristiques d’une dérive droitière voire extrême droitière qui affecte beaucoup le corps politique. Il y a des hommes ou des femmes politiques qui prennent l’électorat dans le sens le plus commode du poil et d’autres qui lui indiquent le chemin de crête à suivre, ceci permet de différencier les hommes/femmes d’Etat des politichien(ne)s. Si SR était membre d’un parti de centre droit, de droite ou d’extrême droite il n’y aurait presqu’aucun commentaire à faire si ce n’est que de s’y opposer fermement en tant qu’électeur de gauche, mais SR est députée PS, présidente de région PS, compagne du 1er secrétaire PS et il s’agit donc d’une autre affaire. Pour ma part, la gauche plus jamais çà si c’est possible de le (ici la) stopper ! La fin (faim) ne justifie (« normalement ») pas tous les moyens !


        • pjd (---.---.118.180) 1er juin 2006 11:50

          Bon article illustrant finalement tout ce que je déteste : ce marketing politique vérolé qui finit par dissoudre les idées dans la dictature des sondages.


          • CAMBRONNE (---.---.246.177) 1er juin 2006 11:52

            A L’AUTEUR

            Renseignez vous et ne confondez pas les Bats d’Af et la Légion étrangère . Cette dernière est trés performante en matière d’intégration et de remise dans l’axe de gens un peu paumés .

            Il n’est pas pour autant souhaitable de mettre l’Armée dans cette galère , elle n’est pas faite pour ça et C’est de la démagogie que de présenter cette solution .

            Si vous laissez trainer vos oreilles dans les cafés du commerce , vous entendrez effectivement de braves gens dire qu’il n’y a qu’à envoyer les paras et la légion dans les banlieues . Et dans leur esprit , je vous assure que ce n’est pas pour faire de la pédagogie . Ségolène qui a des oreilles a du entendre la même chose que moi et elle le ressert avec à propos dans sa démarche préélectoraliste .

            C’est vrai que Sarko n’a pas osé la faire celle là .


            • Jean Claude BENARD JC BEN ARD 1er juin 2006 11:54

              La France est-elle condamnée à être dirigée par des politiciens croquemitaines ?

              Voilà la question que beaucoup de nos concitoyens ont du se poser ce matin en écoutant les déclarations de Ségolène ROYAL la candidate qui a le vent ne poupe à gauche.

              Ainsi, le débat sur l’avenir de la société française se limiterait à une adaptation du pensionnat de Chavagne et de la célèbre compagnie chère à Laurence BROCOLLINI ?

              A force de répéter que Nicolas SARKOZY est un grand admirateur du modèle américain, on avait oublié qu’il peut se trouver à gauche des zélateur des camps militaires de redressements US.

              Concernant le problème des diverses émeutes et rébellions, il ne me revient pas en souvenir que Mme ROYAL soit venue épauler les maires de Clichy sous Bois et des autres communes en novembre dernier ni de l’avoir à cette époque entendue évoquer le recours aux forces armées comme solution aux très graves problèmes auxquels sont confrontés certaines cités.

              Vous avez choisi Madame de venir chez moi à Bondy pour déclarer :

              « Regrettant la suppression du service militaire, la présidente de Poitou-Charentes, qui est fille d’officier, a affirmé : "Si l’on veut donner une nouvelle chance aux jeunes au premier acte de délinquance, il faut des systèmes d’encadrement à dimension militaire, avec des actions humanitaires, des orientations vers l’apprentissage des métiers, avec le passage du permis de conduire et le réapprentissange de la citoyenneté »

              Pourquoi ne pas en avoir parlé à l’assemblée nationale lors des émeutes ? Pas assez socialiste ou tendance à cette époque ?

              « Il faut revenir à une République du respect, où chacun est à son poste et chacun est dans son rôle »

              Comment ? Il aurait été intéressant que vous argumentiez sur ce sujet au lieu de nous asséner des phases chocs qui sont aussi belles que creuses.

              Alors, peut-on parler de dérive à droite de la part d’une presque candidate à la Présidence de la République ? Nous avions eu une première alerte lors de la brassée de lauriers adressée au Blairisme, quel sera la suivante ?

              Un certain Lionel JOSPIN a durement payé en déclarant que sa campagne et son programme ne seraient pas socialistes. Vos propos Mme ROYAL qui cherchent à attirer un électorat qui n’est pas celui du parti socialiste risque de vous faire perdre un peu plus de sympathisants de gauche qu’à l’habitude. Cela vous concerne-t-il vraiment ?

              Nous concoctez-vous une secrète alliance avec le centre et la droite modérée ? Envisagez-vous de nous créer un parti démocrate similaire à celui des Etats Unis ? Attention, n’oubliez pas qu’aux USA François BAYROU serait considéré comme un sérieux gauchiste !!!!

              Le spectacle offert par le parti socialiste et ses multiples candidats était pourtant assez affligeant pour que vous ajoutiez à la confusion en tenant des meetings de candidate que vous n’êtes toujours pas officiellement.

              Le parti socialiste travaille sur le projet de son candidat. Vos prises de position impliquent-elles déjà leur inscription dans celui-ci ?

              Elisabeth GUIGOU la députée de BONDY a déclaré de son côté, évoquant le projet socialiste :

              « "Je pense qu’il faut qu’on ait un projet qui ait du sens et pas un catalogue de mesures »

              « Je pense qu’il y a encore du travail« à faire pour dégager »quelques mesures fortes« .  »Nous devons opposer une société qui soit solidaire, sociale et où nous soyons unis dans le respect des diversités« au projet »autoritaire, libérale, communautariste" défendu par le président de l’UMP Nicolas Sarkozy »

              Visiblement certains ajustements s’imposent !!!!


              • Antoine (---.---.210.104) 1er juin 2006 18:35

                Très bonne mise au point


              • CALATIO (---.---.131.133) 4 juin 2006 21:40

                « .../....Pourquoi ne pas en avoir parlé à l’assemblée nationale lors des émeutes ? Pas assez socialiste ou tendance à cette époque ?.../... »

                Parcequ’on se trouve dans de la « Com » calculatrice.

                Mme Royale a fait la même chose sur la loi DADVSI, attendre que tout soit plié et cuit, pour ne pas risquer d’être à contre le sens du vent, pour s’exprimer sérieusement sur le sujet.

                Même chose sur le vote sur la loi Sarkozy sur l’immigration (CESEDA) , elle n’était pas là. On peut attendre ensuite, peut-être, des grands discours sur la réhabilitation du rôle du parlement, etc.

                Nous sommes là dans le plus pur domaine de la communication au sens le plus reducteur du terme. C’est dommage.


              • pjd (---.---.118.180) 1er juin 2006 11:56

                Ségoléne est le pendant Féminin de Sarkozy...avoir le choix aux prochaines présidentielles entre ces 2 créatures politiques est une belle preuve qu’il y a quelque chose de pourri au royaume de France.

                To leave or not to leave : that is the question.


                • Daniel Milan (---.---.162.146) 1er juin 2006 12:03

                  J’ai eu la confirmation de ce que vous dîtes en regardant la télé hier soir et en lisant les journaux ce matin. D’ailleurs, elle nous réserve Julien Dray (le clone de SArko !)comme ministre de l’Intérieur ! Nous n’avons que le choix qu’entre candidats du CRIF ! C’est pourquoi, je vous invite à soutenir Dieudo !


                • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 1er juin 2006 12:40

                  Lisez plus haut les déclarations COMPLETES de Ségolène Royale.


                • (---.---.54.249) 1er juin 2006 12:52

                  Feriez-vous partie de ces incultes idiots paranoiaques au pénis trop court persuadés que les juifs contrôlent le monde ? Vos propos sont intolérables. Suis-je la seule à avoir relevé cette ignominie ?


                • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 1er juin 2006 13:49

                  « Suis-je la seule à avoir relevé cette ignominie ? »

                  Non, mais avec Milan c’est une constante. Laissez tomber. Y a rien à dire, Y a rien à faire, Quand on est con, On est con...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès