Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > E-médias citoyens et élections européennes 2009 : un rendez-vous (...)

E-médias citoyens et élections européennes 2009 : un rendez-vous démocratique historique ?

Et si les élections européennes de juin 2009 constituaient un moment historique privilégié pour l’affirmation des e-médias citoyens comme principaux organes de presse démocratique de ce début de XXIe siècle ?

C’est en tout cas la question dont débattront le 6 juin prochain, à 19 h 30, aux Salons de l’Aveyron (17, rue de l’Aubrac, 75012), une belle brochette de responsables de e-médias citoyens français, à l’initiative de Newropeans-Magazine, et avec la participation notamment de Carlo Revelli ou de Iannis Pledel pour AgoraVox.

La question est importante car il est certain que les médias traditionnels (TV et presse écrite en particulier) vont comme d’habitude étouffer la campagne des prochaines élections européennes pour en faire un remake, version court métrage, de la dernière et/ou de la prochaine campagne électorale nationale.

Et, pour cause, les médias traditionnels ne sont plus, en tout cas en France, que le reflet de la classe politique nationale, ou plus exactement parisienne : liaisons incestueuses (mariages entre politiques et journalistes), financement incestueux (sans l’aide de l’Etat, la presse écrite française disparaîtrait presque intégralement ; et les patrons de presse sont désormais également les principaux sponsors des politiques nationaux, Nicolas Sarkozy en premier chef) et débats incestueux (c’est un petit monde très parisien qui s’ébat entre soi au lieu de débattre avec les Français).

Or, comme les partis nationaux se moquent complètement de la future campagne pour les élections européennes (et souhaitent même la rendre invisible), nul doute que les médias traditionnels sauront une fois encore exaucer leurs vœux.

Le résultat en sera donc une nouvelle baisse de la participation aux élections européennes, incluant un nombre important d’électeurs qui auront cru voter pour une élection nationale ; et, parallèlement, parmi les votants, une hausse significative des scores des partis extrémistes.

Ce phénomène est une catastrophe pour l’Union européenne et pour la démocratie. D’une part, il érode toujours un peu plus la base démocratique de l’UE en s’aliénant désormais une majorité d’électeurs qui ne participent même plus au seul grand rendez-vous démocratique régulier entre les 500 millions d’Européens et leurs institutions communes ; et, d’autre part, il affaiblit structurellement la démocratie au niveau européen et au niveau national, puisqu’il empêche l’éducation civique des 500 millions d’Européens sur les questions-clés de l’avenir de l’UE, qui affectent pourtant tous les jours la politique nationale.

L’actuelle crise des pêcheurs (routiers ou autres ambulanciers) est une parfaite illustration de ce dernier point : un gouvernement national est désormais presque totalement impuissant pour agir à court terme face à une crise socio-économique comme celle induite par la hausse des coûts de l’énergie ; or, l’année 2009 va voir une multiplication de ce type de situations sur fond de grave crise économique mondiale.

Le tandem presse traditionnelle/partis politiques nationaux va ainsi encore accentuer en 2009 l’évolution à la fois vers une illégitimité démocratique européenne croissante et vers une impuissance politique nationale croissante.

Mais revenons à 2008 et à ce qu’il est possible de faire pour éviter que le couple Europe/Démocratie ne se déchire un peu plus lors des prochaines élections européennes. Car, cette fois-ci, il semblerait qu’on puisse faire quelque chose !

A mon sens, en France, comme dans tous les pays de l’UE, un espoir existe en effet du côté des médias. Il est représenté par l’émergence rapide de ces nouveaux acteurs que sont les e-médias citoyens. Ils n’appartiennent pas au couple infernal presse traditionnelle/partis politiques nationaux. Ils sont connectés directement aux citoyens au lieu de l’être aux composantes dominantes de nos systèmes nationaux (bureaucrates, oligarques ou églises). Et ils représentent une dynamique qui est toujours en train de chercher sa place exacte dans le débat politique.

Or, il y a une attente publique de débat politique sur l’Europe. Plus personne ne peut mettre cela en doute depuis la remarquable effervescence qui a précédé le référendum sur le projet de Constitution européenne. Et c’est peut-être la nouveauté majeure de cette élection européenne de 2009. Elle intervient après ce référendum de 2005 qui a montré que la thématique européenne pouvait intéresser massivement les Français. La question n’est donc plus désormais : comment parvenir à intéresser les citoyens au débat politique européen ? Mais elle devient : comment parvenir pour les élections européennes de 2009 à susciter un intérêt similaire à celui du référendum de 2005 ?

On se souvient d’ailleurs que l’Internet avait joué un rôle-clé dans le débat du Printemps 2005. C’est par ce canal essentiellement que le débat s’était imposé sur le non-débat programmé par le tandem média traditionnel/partis politiques nationaux.

Il est donc relativement probable que toute tentative de créer un vrai débat démocratique avant les élections européennes passera à nouveau par internet. Comme il est probable qu’au sein d’internet les e-médias citoyens constituent le vecteur naturel d’un tel débat. Si une telle configuration se mettait en place, ces mêmes e-médias se positionneraient ainsi au cœur du débat politique des prochaines années puisqu’une seule chose est certaine en la matière : chaque jour qui passe voit un peu plus d’enjeux passer du niveau national au niveau européen.

Bien entendu, encore faut-il que ces nouveaux médias veuillent tenir ce rôle, sachent comment le faire et s’y préparent. Et c’est bien là l’autre intérêt du débat du 6 juin 2009. Car, s’il y a bien un rendez-vous démocratique historique entre les e-médias citoyens et les élections européennes de 2009, encore ne faut-il pas le rater !


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • faxtronic faxtronic 2 juin 2008 13:48

    ’Bonjour,

    Donc vous avez un parti trans europeen... Bien bien, c’est quoi vot’ programme m’sieur ?


    • faxtronic faxtronic 2 juin 2008 15:01

      Pas mal comme passe de mots !

      Neanmoins la democratie en Europe peut passer par un parti transnationale, quoique j’en doute. L’ennemi principale du nouvel ordre mondial dont les dirigeants europeens sont les chantres est justement la democratie.


    • Laurent_K 2 juin 2008 15:03

      Honnêtement, pourquoi se casser la tête pour élire des godillots qui n’ont quasiment aucun pouvoir, s’assoient sur les décisions des peuples souverains et ne sont souvent que les bras cassés des partis nationaux ? Pourquoi donner un semblant de caution démocratique par mon vote à des institutions qui ne respectent même pas le BaBa de la démocratie ? Que ces institutions qui ont trahi le rêve d’une Europe démocratique crèvent, je ne lèverai pas le petit doigt pour elles !


      • Francis Francis 2 juin 2008 17:32

        D’accord avec vous sur le fait que les médias vont faire l’impasse sur cette élection, si ce n’est pour encenser l’IMPS, mais je doute que les citoyens français s’intéressent à une institution (je parle bien du Parlement européen) qui bafoue la démocratie, et c’est tant mieux. La meilleure solution restera l’abstention, voter revenant à cautionner ce système.


        • Webes Webes 2 juin 2008 18:40

          Bravo a l auteur pour sa vision de l avenir !

          Effectivement il y aura surement un debat passionnel sur la toile pour ces elections ; mais bon tu connais l adage :

          La democratie c est : cause toujours !


          • Sans Marque Au Polo 2 juin 2008 19:03

            La question est plus que jamais d’actualité, et fait écho à de nombreux arguments déjà présentés sur le sujet, comme l’article d’Odile Lehmann du 30 novembre dernier sur AgoraVox (http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=31337) ou plus récemment la conclusion de l’article de Paul Fenouillet dans la revue Contemporary French & Francophone Studies (Vol. 12, Nº2, Printemps 2008) sur le rôle de la presse alternative et des e-médias citoyens gratuits tels qu’AgoraVox face aux médias traditionnels.

            Les carences démocratiques de nos dirigeants relevant de plus en plus d’un grotesque sordide dont les médias officiels font leur fond de commerce, le questionnement critique et le débat démocratique sur nos sociétés au XXIè siecle passe pour l’instant par les plate-formes multimédias de journalisme citoyen gratuit telles qu’AgoraVox, mais dans une certaine mesure seulement, et pour combien de temps encore ? L’implacable travail de sape de la récupération accompagnant l’évolution libre-marchéiste des 50 dernières années ne peut qu’inciter les objecteurs critiques sachant identifier et relever les nouveaux défis de leur temps à toujours garder plusieurs longueurs d’avance sur les circuits contrôlés par le pouvoir. L’avenir démocratique étant en jeu, la passivité et l’attente ne sont plus de mise. "La victoire sera pour ceux qui auront su faire le désordre sans l’aimer".

            A bon entendeur...


            • Cincinnatus 2 juin 2008 20:11

              Bien, bien, bien, donc un parti transgénique nous est né, l’européen nouveau... non trans machin, et il propose quoi le trans europe express ? Sur le plan social, culturel, économique, écologique ? Un nouveau scénario dite vous ? Donc tout est déjà écrit ! C’est de la LQR "Lingua Quintae Respublicae" (cf le livre de Eric Hazan "la propagande du quotidien chez Raison d’Agir)


              • mandrier 2 juin 2008 22:29

                Elire les députés du IVeme Reich ?

                 


                • JerryKhann 3 juin 2008 00:02

                   

                   
                  Nous avons bien vu ce que ca à donné pour le traité de Lisbonne, le référendum est passé a la trappe purement et simplement et ce avec l’aval des partis politique toutes tendances confondues. Qui à réagit ???
                   Quand on voit déjà que la soit disant représentation française des deux assemblées se permet d’aller contre l’avis d’une majorité de français qui EUX voulais un referendum et qui d’ailleurs, s’étaient déjà prononcer pour un rejet, moi j’appelle cela un coup d’état et une haute trahison du peuple .
                  Quand aux media n’en parlons pas puisqu’ils appartiennent en grande partie justement aux amis des politiques, alors vous pouvez leur faire confiance pour que cette élection aussi passe également a la trappe.
                  Quand a la démocratie du système européen hormis les députés européens les autres institutions européennes ne font pas l’objet d’un processus démocratique, mais je dirais plutôt que les chefs d’états placent leurs pions (BCE ? pas d’élection démocratique de la présidence a ce que je sache) il en est de même pour le reste des structures.
                  Démocratie est devenu un terme complètement galvaudé un doux rêve qui s’est complètement estompé !!!
                  Bienvenu dans le Nouvel Ordre Mondial
                  Apparemment tout le monde est d’accord puisque personne ne fait rien pour que ca change
                  Je n’ai pas vu de réaction dans le peuple pour le traité de Lisbonne tout le monde s’en fou apparemment
                  Mais venez pas pleurer après !!!!!
                  Comme disais Einstein, « Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de tous les autres qui regardent et qui laisse faire » CQFD….
                  Malheureusement la E presse et les media citoyen du type Agora VoX et autres ont pour l’instant une audience trop limité pour effectuer un réel contre pouvoir face aux media traditionnel Espérons que ca change très tres vite. Mais je vous fiche mon billet que les politique et les autres medias ferons tout pour leur mettre des bâtons dans les roues. La liberté d’expression n’a pas bonne presse actuellement (sans jeux de mots).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès