Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Echec de la hiérarchie catholique

Echec de la hiérarchie catholique

A vouloir jouer avec le feu on se brûle.

Le 26 mai il y avait beaucoup moins de monde qu'avant et la manifestation était truffée de groupes d'extrême droite.

Les violences insupportables et inqualifiables de la fin de manifestation étaient prévisibles et d'ailleurs l'aile dure de l'Eglise y était.

Dire que ces irresponsables ont emmené leurs enfants qui vociféraient à la demande. Quelle honte !

Le communiqué de la Fédération Nationale de la Libre Pensée est particulièrement juste dans son analyse.

Au fait, on pourrait passer à autre chose

Jean Feraud

JPEG

Mariage pour tous :

L’Église a joué, l’Église a perdu

Comme l’a souligné, depuis la prière du 15 août 2012, la Fédération nationale de la Libre Pensée constate que l’Église catholique a changé de cap en matière de démonstration politique. Elle s’affiche désormais publiquement dans l’arène publique. Ce faisant, elle perd ainsi son masque « d’autorité morale ». Tout le monde a compris qu’elle est désormais publiquement « partisane », alors pour les leçons de morale au dessus de la mêlée, elle repassera !

Qui peut croire, un seul instant, que ce n’est pas l’épiscopat catholique qui a fourni les finances pour « monter à Paris » et qui a fourbi les arguments pour cela ? C’est la main de la Sœur dans la soutane du Frère que vous savez… Et pourtant, l’Église n’a pas pu faire tourner la roue de l’Histoire à l’envers.

Malgré sa démonstration de force,

l’Église catholique n’en peut mais…

 

L’Église catholique, comme l’UMP, le FN et bien d’autres (à gauche aussi), vont devoir gérer la suite. Le résultat bénéfique (mais non prévu) est que cela est, un joli désordre parmi les adversaires du mariage pour tous. On remarquera la pieuse solidarité de Sainte-Ségolène-Royal avec l’Eglise catholique. On n’est pas un « bébé-Delors » pour rien »

On remarquera aussi avec émotion les déclarations des Maires UMP qui au nom de la « clause de conscience », refusent de célébrer les mariages pour tous. Outre qu’en tant qu’élus, il n’y a une clause, c’est celle de la République, comment ces braves gens vont-ils pouvoir reprocher aux délinquants des banlieues de ne pas appliquer la loi de la République alors qu’ils s’assoient dessus quand cela ne leur plait pas ? On leur souhaite bien du plaisir…

Après le 6, vient toujours le 12

On l’a vu, les partisans de l’extrême- droite rêvent d’un nouveau 6 févier 1934. Ils ont un curieux calendrier. Ils oublient qu’il y a eu ensuite le 9 et le 12 février qui les a mis pour un temps dans les poubelles de l’Histoire. Cela a commencé place de la Concorde et cela a fini à Sigmaringen. On s’interroge de voir Jean-François Copé emprunter les mêmes chevau-légers de Pétain, De Gaulle et Mitterrand. Action Française quand tu nous tiens….

Ce qui a défait la réaction en 1934, c’est la mobilisation sociale de la classe ouvrière. Contre la réaction, il n’y a que la révolution. Vieille lune, vieille histoire ; mais elle creuse toujours la vieille Taupe.

On constate par ailleurs une certaine nostalgie. Le vendredi 24 mai 2013, une horde d’excités a paradé devant le siège du Grand Orient de France pour dénoncer la Franc-maçonnerie. Si cela leur fait du bien, cela ne nous fait pas de mal. Les derniers de leurs représentants qui avaient cela, c’’était en 1940 et cela s’appelait la Gestapo. Petits moyens, petits objectifs.

Quelque temps plus tard dans le weekend ce fut le siège du PS qui subit les mêmes outrages. On va finir par défiler au pas de l’oie sur les Champs-Élysées. Nostalgie ?

La Libre Pensée s’est exprimée clairement : nous sommes pour que toutes les opinions s’expriment, y compris et surtout celles de l’Église catholique. C’est la démocratie et nous y sommes attachés. Surtout pour nos adversaires.

Mais manifester devant des locaux maçonniques, syndicaux, associatifs, politiques ; c’est du totalitarisme !

Empêcher des manifestations, quelles qu’elles soient, c’est du fascisme !

Les libres penseurs seront Toujours Prêts Pour Servir.

Point de vue de la Libre Pensée

La mobilisation occasionnée par l’adoption, par le Parlement, de la loi sur le mariage pour tous, ne peut que conduire à quelques considérations générales, de caractère politique.

Il est évident que, nonobstant les discussions internes, l’opposition –qui peut que se montrer satisfaite des orientations pro-capitalistes et libérales du gouvernement en matière d’économie et de social- investit ce qu’on appelle le sociétal pour marquer sa différence et celle-ci trouve un concours non négligeable avec la religion, dés déclarations du Cardinal André Vingt-trois qui sont un véritable aveu : « Nous ne devons pas attendre des lois civiles qu’elles défendent notre vision de l’homme  », ce qui, pour un libre penseur, ne peut être qu’une confirmation à l’activisme revendiqué dans les établissements scolaires privés de type religieux, à l’expression politique de Madame Boutin, sans oublier –car cela est important- les déclarations et agissements du monde militaire qui libéré de la conscription, donc d’une représentation globale de notre société, s’affirme clairement comme à la société nationale immobilière réservée aux officiers, affichait une banderole anti-gays, le numéro deux du diocèse aux armées, dans un pamphlet, aurait assimilé la volonté du gouvernement sur le mariage pour tous, au « fascisme  » et de conclure « l’idéologie de type socialiste aboutit toujours au totalitarisme  ».

En dehors du fait qu’il peut se calmer, car nous sommes loin de l’idéologie socialiste, le Canard enchainé qui a révélé ces expressions militaires publique, indique que même au Prytanée militaire de la Flèche (enfants de troupe), la direction a du faire décrocher des affiches de Civitas. Tout ceci confirme que malgré la sécularisation, nous assistons à la restauration du lien entre le sabre et le goupillon.

Les nostalgiques de l’autorité morale et politique

de l’Église se font entendre

Et pourtant, l’histoire et l’évolution de la société donnent lieu à des situations paradoxales. Car, sauf erreur de ma part, il y a encore quelques années les progressistes, les athées et les anarchistes, étaient adeptes de l’union libre qui, à l’époque, était condamnée par l’Église. Il faut dire que les partisans du mariage pour tous considèrent qu’il s’agit de régler, juridiquement, les problèmes de patrimoine commun de gens du même sexe.

Rappelons que, pour notre part, en dehors du fait, satisfaisant pour un libre penseur, que le mariage ne soit plus un sacrement, mais un acte d’État civil, c’est au nom de l’égalité entre citoyens que nous nous sommes prononcés en faveur du mariage pour tous et gageons que dans quelques années, il y aura des séparations, des procès voire des débats d’héritage, comme pour tout citoyen. Encore faut-il revendiquer le droit de propriété.

Et, dès lors, les homosexuels seront enfin considérés comme des gens normaux.

 

Marc Blondel

Président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

85 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 27 mai 2013 11:19

    c’est marrant quand meme. il suffit de remplacer le mot droite par gauche pour lire le meme discours
    pendant la manif pour la retraite, des gens ont emmener leurs enfants
    mdr


    • @farfouille

      tu vas pas t’y mettre la place des enfants dans une manif-retraite oui car un jour ils seront retraités et devront fouillé dans les poubelles...pour manger....retaite moyenne en france 1000 euros en gross deutschland 800 euros....2 pays soi-disants riches surtout l’allemagne qui a repris l ’esclavage a 600 euros mois pour les travailleurs de l’est..........et qui toucheront non 800 euros comme les« bons aryens » mais 300 euros et le droit de fouiller aussi les« poubelles »

      REVENONS A NOS MOUTONS CATTHOLIQUES OUI ECHEC SUR TOUTE LA LIGNE POUR L EGLISE INTEGRISTE.....POUR L UMPF..............HAINE pour le nouvel excité « copé » ses sbires vanneste...ciotti...marguiton...le gros plouc jacob dit le« chouan » l l’aboyeur de service du 16 ème « goasguen »

      ILS SONT MAINTENANT COMME DES RONDS DE FLAN...


    • foufouille foufouille 27 mai 2013 11:20

      Marc Blondel serait franc-maçon[2], membre de la loge « République » du Grand Orient de France.

      Démêlés judiciaires [modifier]

      Le conseil de prud’hommes de Paris l’a condamné, en novembre 2001, à verser, avec Force ouvrière, 88 594 euros à son ancien chauffeur pour horaires dépassés. Marc Blondel a été par ailleurs mis en examen pour avoir fait financer par la mairie de Paris pendant 10 ans le salaire de son garde du corps. Il a accepté de rembourser les 280 000 euros à l’hôtel de ville[3].




      • johnford johnford 27 mai 2013 19:00

        l’utilisation du mot « libre » dans le titre de leur organisation est un indicateur : ça sent la franc-maçonnerie ; bon exemple avec les Universités libres.
        C’est la plus vicieuse et puissante secte je trouve.


      • Aldous Aldous 27 mai 2013 15:02

        Ils resteront surtout éternellement inféconds, quoi qu’en dise la loi et n’en déplaise aux frères la truelle qui ne supportent pas l’ordre naturel des choses...


      • lulupipistrelle 27 mai 2013 16:33

        Ah puisqu’il est question des frères trois points, je ne résiste pas à dénoncer le grand pourfendeur de l’écologie : Claude Allègre... qui fut une huile au Grand Orient de France... preuve si l’en est, qu’ils sont résolument contre la nature... 


        Au fait, ce Claude Allègre avait la haute main sur toute la Géologie française : dès sa thèse passée, on était mis en demeure d’adhérer au GO, sinon pas de boulot, ni de carrière. 

      • Martha 27 mai 2013 12:07

        Etes-vous venu voir, vous même, cette « manif pour tous » joviale, familiale et totalement pacifique ? Ou bien l’avez-vous vu seulement à travers le filtre de la presse ou de la télé-Ubu ?

         Le temps été juste comme il le fallait et cela en valait la peine.

        Esplanade des invalides : 32.000 m2, longue de 500 m (1 ha = 10.000 m2), PLEINE : défilé du Nord provenant de Porte Dauffine et de Porte Maillot. L’espace Sud des invalides : rassemblement des deux manifs provenant pour l’une de la Porte de Saint Cloud, pour l’autre de la gare d’Austerlitz : noir de monde« où plutôt coloré d’un nombre énorme de petits drapeaux.
         Les chiffres officiels 150.000 sont risibles : on peut sans risque d’erreur les multiplier par quatre, on y est habitué. Calme total, manif familiale et bon enfant, discours excellents et voilà que nos médias ne retiennent que la bousculade de groupes »d’extrême droite« (sic) manifestement, eux, provoqués et organisés par les dispositifs anti-manif professionnels au service de qui on sait.

         Procédé devenu classique depuis l’entrée en scène des »Femens", puis des lacrymos du 24 mars : c’est réglé comme du papier à musique, la partition est nettement répétitive. Tout cela pour ne parler que de çà.

         C’est caricatural et Ubuesque.
         Déni de vérité dans l’information = déni de démocratie.
         On va où là ? Du Grand guignol...... Ca devient franchement comique !


        • Martha 27 mai 2013 12:09

          PS lire : le temps à été....


        • Lieutenant X 27 mai 2013 12:07

          Pff, encore du vomi franc-mac. 


          • BRIJAL 27 mai 2013 12:23

            Bonjour,

            raccourci facile, c’est fascinant comme les gens courageux tapent systématiquement sur l’Église (Catholique bien entendue).

            J’aimerais vous entendre également sur les positionnements d’autres confessions : Juifs, Musulmans, Bouddhistes, Orthodoxes...

            Allez, ayez un peu de courage !


            • lulupipistrelle 27 mai 2013 16:35

              @oui-oui 5 : les libre-prenseurs auto-proclamés, ne sont qu’une secte anachronique, pauvres naufragés du positivisme qu’ils n’ont pas compris. 


            • plus cons que les cathos intègristes c’est DUR A TROUVER  !!!!!!!!! LES SALAFISTES L ONT FAIT


            • Bilou32 Bilou32 27 mai 2013 19:48

              Bof, les communistes intégristes sont bien aussi cons...


            • voxagora voxagora 27 mai 2013 20:16

              Cet avatar me gêne,

              qu’il ait été choisi par une femen à gros seins,

              ou par un homme à petits testicules.


            • epicure 29 mai 2013 00:14

              @Par lulupipistrelle (---.---.---.131) 27 mai 16:35

              disait un défenseur des idées archaïques datant d’avant le 18ème siècle....


            • chapoutier 27 mai 2013 12:25

              Quoi ! Ces curés et leurs vicaires
              Feraient la loi dans nos foyers !
              Quoi ! Ces assassins de nos pères
              Seraient un jour nos meurtriers ! (bis)
              Car ces cafards, de vile race,
              Sont nés pour être inquisiteurs...
              A la porte, les imposteurs !
              Place à la République ! Place !

              Ni dieu ni maître, à bas la calotte et vive la sociale !

              • Aldous Aldous 27 mai 2013 15:13

                Ni Dieu ni Maître chez les Francs Maçons ?


                Ho ho ho ho ho ho !

                Elle est bonne celle là.

                Pas le même Dieu, sans doute, mais des Grands Maîtres en veux tu en voilà.

                Grand Maître de l’Univers, Grand Architecte, Grand Maîtres de Loges...

                Et en cherchant bien, vous y trouverez même des anges. Déchus. Mais bon, des anges quand même...


              • ecolittoral ecolittoral 27 mai 2013 12:46

                Quelle surprise !!!

                Un député UMP avec son « vous avez gazez des enfants ». 
                Des adultes qui se cachent derrière des enfants dans une manif qui, comme prévu se termine en violences extrêmes.
                Des catho qui lancent une guerre sainte contre les infidèles pour imposer leur charia.
                Quelles révélations mes amis !!!!!!
                Des élus de droite qui, hier prônaient l’ordre et la loi, organisent aujourd’hui la désobéissance civile et l’opposition aux lois !!!
                Cela ne surprendra que les naïfs.

                Il fallait laisser le « mariage » aux hétéro et inventer son équivalant pour les autres.
                Jamais, l’adoption n’aurait dû faire parti du « paquet » mais être traité dans un autre contexte.

                Je n’ai jamais été marié et (pourtant) j’ai une fille, je suis catho de souche et de lignée et non croyant. Beaucoup de lois me sortent par les yeux....et pourtant je m’y conforme par respect pour mon pays. 
                Etant d’intelligence moyenne et de culture générale suffisante, d’éducation respectueuse (quoique catholique et privée), je dirai pour résumer, que si un individu moyen et pas trop fermé comme moi arrive à comprendre et approuver ce que font des individus différent, alors, une grande majorité de la population en est aussi capable.


                • BRIJAL 27 mai 2013 13:28

                   smiley

                  Hé bien moi, je n’aurais pas autant d’ambition pour vous, je vous suggère juste de vous relire pour éviter les fautes d’orthographe qui jalonnent vos lignes....

                   smiley


                  • BRIJAL 27 mai 2013 13:29

                    voir ma réponse ci-dessous


                    • Rounga Roungalashinga 27 mai 2013 13:31

                      Libre Pensée
                      Deux mots, deux mensonges.


                      • antyreac 27 mai 2013 13:35

                        Il faudra attendre un prochain gouvernement pour abroger cette loi scélérate. 


                        • Nico 27 mai 2013 14:17

                          Qu’est-ce que ça vole bas !

                          Selon l’article, un citoyen qui est contre le mariage pour tous est catholique. Il a perdu, comme les catholiques, donc c’est la même chose.

                          Et vous prétendez penser...


                          • Antoine Diederick 27 mai 2013 18:24

                            il ne pense pas, il est libre....

                             smiley


                          • Aldous Aldous 27 mai 2013 14:50

                            La pensée libre des francs maçons :


                            (No comment)


                            Allez Frères de la Truelle, louons tous le Grand Architecte de l’Univers, le joli Neuneuil dans le Triangle équilatéral :

                            Attention les p’tits loups
                            Vous êtes prêts pour le tirelipimpon ?
                            Ouais !

                            L’été dernier, fatigué,
                            J’suis parti sur une chaloupe
                            Bronzer ma carte de crédit
                            A la Guadeloupe
                            Dans un palace en bambou
                            J’ai rencontré Banana
                            La fille du roi du vaudou
                            Qui m’a fait un truc extra


                            ...

                            Tirlipimpon sur le chihuahua ! smiley



                            • antyreac 27 mai 2013 15:05

                              La hiérarchie catholique ne s’est pas trompé elle sait surtout que c’est une bataille de longue haleine 

                              il faudra voir dans les années 17 voir plus tard

                              • Antoine Diederick 27 mai 2013 15:15

                                une pensée en roue libre, cela fait des poêtes smiley


                                • Antoine Diederick 27 mai 2013 15:17


                                  or l’art de la versification se perd aujourd’hui...depuis Victor Hugo, qui « poétisait » à la vitesse vv prime, jamais plume si hardie ne couru sur le papier...

                                  la question :« L’alexandrin est-il plus noble que le quatrain ? Le sonnet plus équilibré que des tercets en désordre ? »

                                  Vous l’auriez écrit en vers, j’aurai succombé.


                                • JL JL 27 mai 2013 15:17

                                  Julius et antyreac,

                                  parce que vous ne croyez pas que la hiérarchie catholique a son mot à dire au banquet des zélites ?

                                  Ce que c’est que de ne pas réfléchir plus loin que le bout de sa phrase !


                                  • JL JL 28 mai 2013 08:39

                                    Julius,

                                    en effet, il n’y a pas plus de prélats catholiques qui sont banquiers qu’il n’y a de directeurs de banques qui font la messe. De la même façon, il n’y a pas plus de catholiques que de d’athées ou agnostiques qui font partie des zélites de toutes ces instances que vous citez.. Mais je n’ai pas parlé des catholiques : j’ai parlé de leurs zélites. Nuance.

                                    Je copie colle ce que j’ai dit : ’’ la hiérarchie catholique a son mot à dire au banquet des zélites’’, tout simplement parce qu’elle a des fidèles et donc un pouvoir, au même titre qu’un parti politique ou un courant de pensée, ce qui n’’existe ni pour les athées ni pour les agnostiques. Il y a pouvoir et pouvoir.

                                    Apprenez à lire et à penser, dans l’ordre indiqué.


                                  • epicure 29 mai 2013 00:20

                                    julius quand on voit les élites poitique assiter à la messe souvent, voire aller baiser les pieds du pape pour recevoir el titre de chanoine, tes propos ne sont que du vent, de l’enfumage.
                                    Les dirigeants profinance sont amis avec la religion, même acvec les intégristes saoudiensx il n’y a que chez les anticapitalistes qu’on a de vrais anticléricaux.


                                  • Antoine Diederick 27 mai 2013 15:20

                                    c’est quoi l’égalité et c’est quoi la normalité ?

                                    ah ah ah, mon bon, je m’interroge....


                                    • Antoine Diederick 27 mai 2013 15:30

                                      D’horribles et grimaçants catholiques sont descendus dans le rue, violents et barbares, détruisant tout telles les hordes d’Attila venues des steppes asiatiques, la bave aux commissures des lèvres, les yeux exorbités, leurs femmes dépoitraillés exhibaient leurs tristes appats et les hommes brandissaient leurs coutelas pour égorger....

                                      La nuit venue, des rivières de sang, souillaient le champs de Mars, les éboueurs de la ville, tels des ilotes des temps modernes ramaient en barques sur tout ce sang en coagulation, ils pensaient :« En Vélib, au moins, dans les descentes, la roue libre c’est confortable .... »


                                      • Antoine Diederick 27 mai 2013 15:31

                                        .....et leurs enfants avaient ce regard sombre des futurs assassins....


                                      • Antoine Diederick 27 mai 2013 15:37

                                        a hiérarchie j’opposerai spontanéité....

                                        bon, je vais aller prendre le thé avec ma grand-mère, cette délicate charmante vieille personne ne supporte pas que je lui fasse faux bond à 16 hrs. de plus son plum pudding est d’excellente qualité...


                                        • taktak 27 mai 2013 15:59

                                          J’en profite pour signaler que la libre pensée et le COURRIEL on aussi fait un excellent communiqué contre la loi Fioraso et pour la défense de la langue française


                                          • antyreac 27 mai 2013 16:03

                                            C’est un combat qu’on peut gagner car la loi qui a été voté n’a pas assentiment de tout les français malgré les sondages d’opinion....


                                            • lulupipistrelle 27 mai 2013 18:21

                                              Evidemment, vu que même l’énarchie commence à regimbrer :


                                              Un collectif de quatre-vingt-deux anciens élèves de l’ENArépartis sur trente-quatre promotions de Montesquieu (1966) à Marie Curie (2012), le groupe Cambacérès*, écrit à François Hollande.
                                              Ils lui exposent en quoi la loi Taubira sur le mariage homosexuel et ses dérives est néfaste et contraire à l’intérêt général.



                                              Préambule


                                              « Notre démarche est civique et non partisane. C’est pourquoi nous n’avons pas sollicité, parmi nos anciens camarades, ceux qui sont aujourd’hui engagés au niveau national dans la direction d’un parti politique, ou élus au Parlement. Le groupe n’engage ni l’ENA, ni l’association des anciens élèves de l’ENA.


                                              Afin de respecter leur devoir de réserve, les signataires sont tenus de rester strictement anonymes. »




                                              « Monsieur le Président de la République, 

                                              Anciens élèves de I’Ecole nationale administration, nous avons choisi de servir l’Etat, le service public, l’intérêt général. C’est cet engagement qui motive et justifie l’alerte que nous lançons, car la loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe portera gravement atteinte à l’intérêt général ou, pour reprendre les termes de I’article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, à »l’utilité commune« . 

                                              Ce texte a une apparence : étendre un droit au nom de I’égalité. Il a une réalité : créer par une fiction juridique une inégalité entre enfants au nom de I’égalité des adultes, en instaurant un droit à I’enfant. 

                                              La revendication d’égalité n’est légitime que lorsqu’elle porte sur des situations comparables. En cohérence avec sa jurisprudence constante, le Conseil constitutionnel a ainsi jugé en janvier 2011 que I’impossibilité du mariage entre personnes du même sexe ne portait pas atteinte au principe d’égalité, au motif que la loi peut traiter de manière différente des situations différentes, et qu’en l’espèce, au regard du mariage, le couple que forment I’homme et la femme et celui que peuvent former deux hommes ou deux femmes ne sont pas, qu’on le veuille ou non, dans la même situation. Mais on peut aller plus loin, et soutenir que le principe d’égalité, correctement entendu, s’oppose à ce que la loi prétende étendre le mariage aux couples de même sexe, car traiter également des situations différentes ne crée pas moins d’injustice que traiter différemment des situations comparables. 

                                              Si, au nom d’une conception abusive du principe d’égalité, le mariage est ouvert aux personnes du même sexe, les couples mariés auront tous, exactement, les mêmes droits et devoirs. Cette égalité ne poserait guère de difficulté si le mariage n’était qu’un contrat entre deux adultes. Mais le mariage n’est justement pas que cela ; il est indissociable de tout le droit de la famille, de la filiation, de la parenté en droit français (contrairement à d’autres pays ayant Iégalisé le mariage entre personnes du même sexe). 

                                              Peu importe, dès lors, que la loi ne contienne à ce stade aucune disposition étendant explicitement aux couples homosexuels la possibilité de recourir à Ia procréation médicalement assistée (PMA) : I’identité du régime matrimonial entraînera inéluctablement I’identité des droits, en vertu du principe de non-discrimination. Si deux femmes peuvent se marier, la Cour européenne des droits de I’homme imposera qu’elles puissent recourir, tout comme le couple formé d’un homme et d’une femme, à la PMA. Et nul pouvoir français, ni exécutif, ni législatif, ni judiciaire, ne pourra s’y opposer. Quand cette étape aura été franchie, ce qui ne sera qu’une question de temps, la même exigence d’égalité imposera que deux hommes mariés puissent avoir accès à la filiation, par le moyen de la gestation pour autrui (GPA). Au nom du droit à I’enfant. Comme 170 juristes l’ont écrit au Sénat,  »le désir d’enfant de personnes de même sexe passe par la fabrication d’enfants (...). Le projet de loi organise donc un marché des enfants, car il le suppose et le cautionne. En l’état, ce texte invite a aller fabriquer les enfants a l’étranger, ce qui est déjà inacceptable, en attendant de dénoncer I’injustice de la sélection par l’argent pour organiser Ie marché des enfants en France« . Monsieur le Président de la République, ce n’est ni un fantasme, ni une extrapolation, mais la conséquence inéluctable de cette loi. Où est I’intérêt général ? 

                                              Le texte ouvre aux personnes du même sexe l’adoption plénière. Spécificité du droit français depuis la loi du 11 juillet 1966, ce régime, à la différence de I’adoption simple, rompt tout lien avec les parents biologiques. Un enfant ainsi adopté sera juridiquement réputé »né de deux hommes ou de deux femmes« . C’est alors tout le droit français de la filiation qui se trouvera remis en cause : dans deux arrêts du 7 juin 2012, la Cour de cassation n’a-t-elle pas qualifié I’altérité sexuelle de »principe essentiel du droit français de la filiation«  ? C’est aussi oublier que l’adoption n’a pas pour objet de donner un enfant à un couple qui ne peut en avoir, mais de donner des parents à un enfant qui a perdu les siens. Au nom de I’intérêt d’adultes en mal d’enfant, et en violation de Ia Convention internationale des droits de I’enfant qui impose de faire prévaloir I’intérêt supérieur de I’enfant, cette situation créera une inégalité profonde entre les enfants. Citons encore les juristes : »l’enfant adopté par deux hommes ou deux femmes sera doté d’éducateurs, d’adultes référents, mais privé de parents car ces parents de même sexe ne peuvent lui indiquer une origine, même symbolique. Il sera en réalité deux fois privé de parents : une première fois par la vie, une seconde fois par la loi« . Monsieur le Président de la République, ce n’est ni un fantasme, ni une extrapolation, mais la conséquence inéluctable de cette loi. Où est I’intérêt général ? 

                                              A cause de tout ce qu’il induit pour vie et le statut des enfants, ce texte suscite une opposition pacifique mais déterminée, massive et croissante, que le vote précipité de la loi ne fera pas taire. Les manifestants ont été ignorés, caricatures, traités de ringards, d’homophobes. Leur décompte officiel, à Paris les 13 janvier et 24 mars, relève de ce que le droit public appelle l’erreur manifeste d’appréciation. Le ­Conseil économique, social et environnemental a été saisi d’une pétition signée par près de 700 000 personnes, première application de la loi constitutionnelle de juillet 2008. Il s’est déclaré incompétent au motif que la question portait sur un projet de loi ; ceci après que son Président, hors de toute procédure, eut cru bon de saisir le Premier ministre pour recueillir ses instructions. Dans ce contexte, les commentateurs semblent s’étonner d’une radicalisation - heureusement pacifique - du mouvement. Mais comment s’en étonner ? Et si rien n’est fait, nul ne sait jusqu’à quel point la cohésion nationale sera gravement et durablement ébranlée. Monsieur le Président de la République, ce n’est ni un fantasme, ni une extrapolation, mais la conséquence inéluctable de cette loi. Où est l’intérêt général ? 

                                              Monsieur le Président de la République, il n’est pas trop tard pour sortir par le haut de cette impasse. Des solutions existent, dont vous seul avez Ia clef. 

                                               »La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et parla voie du référendum« . Michel Crozier écrivait qu’on ne change pas la société par décret. On ne change pas de civilisation par une simple loi. L’objection selon laquelle l’article 11 de la Constitution ne s’appliquerait pas aux sujets »sociétaux« nous paraît spécieuse. Le mariage, la filiation, l’adoption sont par essence des questions  »sociales« . Un référendum est donc possible, et démocratiquement légitime. A condition que la question posée soit parfaitement claire, et que soit bien comprise la portée réelle du texte : les Français doivent être conscients qu’il est juridiquement impossible d’accepter le mariage entre personnes du même sexe sans donner du même coup à ces couples le droit à l’adoption et à la PMA. 

                                              Une autre option existe : retirer ce texte. Deux chefs d’Etat ont ainsi écouté le peuple, François Mitterrand en 1984 à propos de l’école libre et Jacques Chirac en 2006 à propos du CPE - deux mois après le vote du texte. Monsieur le Président de la République, vous déclariez à I’époque, évoquant un  »immense gâchis«  :  »Il suffirait d’un mot, un seul, que le pouvoir hésite à prononcer : I’abrogation. Quand on a fait une erreur, il faut savoir 
                                              l’effacer«  ; et vous demandiez :  »à quoi sert d’attendre la prochaine manifestation ?« . 

                                              I| serait alors temps de créer l’union civile entre personnes du même sexe, leur conférant les mêmes droits sociaux, fiscaux, patrimoniaux que les couples mariés à la notable et légitime exception des droits relatifs à la filiation, comblant ainsi les lacunes du Pacs et permettant la reconnaissance de cette union par un officier d’état civil, et d’engager un débat public sur la demande sociale d’un statut de »beau-parent« , pour les configurations familiales dans lesquelles des personnes hétérosexuelles ou homosexuelles souhaitent pouvoir partager ou se voir déléguer l’autorité parentale, en l’absence d’un lien de filiation. Un tel projet ne diviserait pas, mais rassemblerait sans doute, contrairement au texte voté, une large majorité, et l’intérêt général en sortirait grandi. 

                                              Monsieur le Président de la République, vous avez déclaré que vous ne seriez pas »le chef de la majorité« , que vous auriez »toujours le souci de ia proximité avec les Français« . Le premier de vos engagements n’est-il pas d’être le garant de la cohésion nationale, et le rassembleur de tous les Français - les Français d’aujourd’hui et ceux de demain ? »



                                              Source : Atlantico.

                                            • il faut etre très naif pour croire un politique venu de l ’ENA LA GRANDE ECOLE DU SAVOIR

                                               MENTIR

                                              VOYEZ LE RESULTAT CORRUPTION ...CUMUL... LOBBYISME BRAVO


                                            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 27 mai 2013 16:06

                                              Il est toujours extrèmement plaisant de voir un franc mac s’offusquer du libre exercice de la liberté d’expression telle qu’une manifestation pacique.

                                              A croire que seules les expressions dûment validées par des instances - non démocratiquement élues - des loges maçoniques sont autorisées !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès