Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Eclaircie dans la grisaille !

Eclaircie dans la grisaille !

Le constat est sévère. Ce dimanche, dans les trois circonscriptions qui devaient revoter suite aux invalidations, le parti au pouvoir, le parti socialiste se prend une claque retentissante. Misant sur les bisbilles de la droite, il comptait bien se refaire une santé après les déboires des sondages. C'était mal connaître l'état d'esprit de l'électeur lambda, surtout quand il se situe à gauche. On peut le prendre pour une bille mais on le paie très cher. Et cash ! Les candidats socialistes l'ont vérifié. Ils paient la politique ultra libérale menée par Hollande et son gouvernement Ayrault. Promesses non tenues envers les salariés, soumission aux grands patrons, mansuétude pour les affairistes, austérité pour les producteurs de richesses et risettes aux plus riches ont convaincu les électeurs de gauche et parmi eux les électeurs socialistes de ne pas voter. Prémonitoire pour la suite. Si la voie suivie par Ayrault se poursuit, les dégâts seront incommensurables. L'échec est programmé.

La droite, elle jubile ce soir. Sa cacophonie interne ne l'empêche pas de reconduire ses élus et de se placer en pôle position à Béziers où la député PS devrait perdre sa place. A Saint- Maur, la droite se permet le luxe d'éliminer le candidat socialiste dés le premier tour. Ça devrait faire réfléchir les ténors du parti au pouvoir.

Le front national qui était donné gagnant recule partout. Tous les pronostiqueurs bardés de diplômes en politologie se sont plantés. Les électeurs refusent le fascisme, le racisme, le simplisme même quand il se drape de laïcité et de républicanisme mal ficelés. C'est heureux. L'avenir n'est pas hypothéqué. Une alternative peut se réaliser.

Les candidats Front de gauche marquent un léger progrès. Comparé au recul du parti socialiste, ce n'est pas négligeable. Face à la perspective progressiste envisagée par le front de gauche, ce ne sont que balbutiements et tâtonnements. Comment les transformer en mouvement majoritaire pour une issue progressiste à gauche ? Ce sera la tâche qui incombe aux partis, formations, personnalités qui composent ce front d'y apporter réponse rapide. Un espace s'ouvre à condition d'apparaître comme l'alternative crédible. Ce qui suppose et implique d'être plus résolus dans les attitudes politiques. Ouvrir davantage, c'est peu dire, le Front à tous les courants progressistes, à toutes les personnes qui rejettent les politiques d'austérité et souhaitent le partage des richesses. Nombreux sont les socialistes, les écologistes,les syndicalistes, les militants associatifs, les citoyens non encartés qui ont toute leur place à occuper dans ce rassemblement. Ouvrons leur la porte et les fenêtres !

Un chambardement pour nos partis ? Certes mais c'est la clé du changement espéré !


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès