• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Edouard Philippe, chouchou du système et futur Premier Ministre (...)

Edouard Philippe, chouchou du système et futur Premier Ministre ?

Selon Emmanuel Macron, les premiers critères de choix de son 1er ministre sont l’expérience et la compétence. Plus encore, pour le symbole, le président révait d’un premier Ministre féminin. Au regard de ses équipes, ce voeu risque d’être dur à trouver même si L. Parisot a déjà fait le forcing ( mais bon on a dit compétent et au delà charismatique ).

A ce jour, des bruits persistants désignent Edouard Philippe, le maire du Havre comme futur Premier Ministre, ce qui pourrait apparaitrait comme une prise de guerre, une ouverture vers la droite républicaine et constituerait un élément de déstabilisation de la campagne législative.

Qui est donc Edouard Philippe ? Le maire du Havre est un ancien rocardien converti au juppeisme dans les années 2000 et qui succéda à A. Ruffenacht à la tête de la mairie du Havre en 2010. Inconnu du grand public, il aime à citer M. Rocard et notamment le fait que ce dernier contestait à certains politiques le "sens temps, du temps long, en les trouvant insuffisament « enracinés dans l'histoire »". C'est sans doute la traversée de la cour du Louvre pendant 4 longues minutes par Emmanuel Macron qui vont convaincre l'élu havrais !

En terme d’expériences, ses seuls faits d’armes ont consisté à gérer la Mairie du Havre ; en terme de compétences il est énarque, c’est donc un techno bon teint qui s’est un peu cherché en politique puis a rejoint le centre droit afin de rester dans un entre soi politiquement correct. En 2016, il était envoyé par A. Juppé à la conférence de Bilderberg, l’un de ces cercles hyper fermés et très selects où politiques, magnats et journalistes se mélangent pour définir le Monde 2.0. A. Juppé pressentait-il de le nommer, lui aussi, Premier Ministre ? A cette époque Juppé était donné comme le grand favori de la Primaire de la Droite et donc futur Président ( au PNF près bien sûr, mais à l’époque, en dehors de JL Borloo qui avait pressenti le rôle dès 2013 que Hollande allait lui faire jouer, nul ne l’avait imaginé ).

Par ailleurs, E. Philippe a d'autres atouts : il est proche d'Attali, l'inventeur de Macron : il s'en est rapproché au travers du " Positive Economy Forum" en 2015 dont la 4ème session eut lieu au Havre en 2016.

Nous sommes donc bien loin des surprises promises par E. Macron, même si l’on peut gager que le Maire du Havre va avoir droit à des odes médiatiques sans fin. Disons, il n’est pas une surprise, pas une personnalité en vue des LR, pas expérimenté, pas nouveau… mais sérieusement impliqué dans ce système qui tire les fils dans l’ombre de Macron et dont celui-ci prétend se détacher... en réalité pour mieux le servir.

 De même, la nomination de Catherine Barbaroux hier en remplacement de E. Macron à la tête d’EM, est quelque peu décevant. En effet, celle-ci gravite depuis 1975 dans les cabinets de la gauche : Cabinet de Crespeau sous la présidence de Mitterrand, un passage chez François-Henri Pinault président de PPR ( rebaptisé Kering ) et grand soutien de #Macron, puis chez Martine Aubry sous l’ère Jospin. A 70 ans elle est inconnue du grand public mais elle a vécu toute sa vie à l’ombre du pouvoir socialiste, et de la gauche caviar.

A n'en pas douter le changement, pardon le renouveau, c'est maintenant !!!!


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Alren Alren 11 mai 11:52

    Le Havre a placé Mélenchon en tête des candidats au premier tour de la présidentielle.
    Pour le maire de la ville, c’est un camouflet. D’autant plus que ce retour à la gauche (la ville a longtemps eu un maire communiste) peut être estimé durable.

    Pas sûr que ça incite Macron et ses conseillers à en faire un premier ministre quoi qu’il ait suivi la même trajectoire que lui : un mouvement régulier de la fausse gauche vers la droite ouvertement de droite.


    • Fergus Fergus 11 mai 11:53

      Bonjour, David

      Outre le consensuel Edouard Philippe, il y a l’expérimenté et socialo-compatible Xavier Bertrand, mais aussi la centriste et parlementaire européenne Sylvie Goulard. Il s’agit d’une femme - ce qui répondrait au souhait de Macron -, elle est au centre de l’échiquier politique, et si elle n’a pas d’expérience de l’Assemblée Nationale, elle connait en revanche parfaitement les rouages de l’Union Européenne.

      Nous serons sans doute fixés dimanche, juste après la passation de pouvoirs.


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 11 mai 12:06

        @Fergus

        Sylvie Goulard est effectivement la plus proche du profil européo-centriste-chromosomesXX

        le question est de savoir si elle sera nommée avant ou après les législatives ?

        - avant, ça signifierait que Macaron est sûr d’obtenir une alliance qui lui donne une majorité composite mais viable

        - après, ça signifierait que cette majorité reste plus problématique que prévu, mais avec l’argent des lobbys qui sont derrière, ça devrait le faite quand même !



      • izarn izarn 11 mai 22:38

        @Fergus
        30 jours de premier ministre ! Un exploit ! Un triomphe !


        • marsoin marsoin 12 mai 10:22

          @lejules
          excellent
          marsoin


        • @lejules

          Dans ma réponse à l’article : Moutons, pigeons, dindons de:Clojea en date du:11/05/17, j’ai écrits ce commentaire

            :

          Sur « l’apparition de Macron » dans la scène politique, pas mal éléments étaient quand même assez connus des internautes !

          Le « pouvoir d’internet » à été souvent cité dans les médias, a voir le résultat, force est de constater que ce « pouvoir » est tout relatif !

          Pendant la campagne, sur la toile, et sur Agoravox, j’ai lu plusieurs articles qui évoquaient ce scénario !

          Ben, vu le résultat de cette élection, une confirmation de plus que le pouvoir que l’on prête au web, et assez limité !

          @+ P@py


        • Alcyon 13 mai 09:39

          @lejules quand un mec utilise « démontrer » sur base de élucubrations, j’ai mal. Et quand des mono-neuronaux le croient sur parole, je comprends pourquoi nos jeunes utilisent la thèse dans la démonstration. Et ne comprennent pas pourquoi ils ont 0/10.


        • novo12 11 mai 19:23

          Edouard Philippe : Bilderberg promo 2016


          • izarn izarn 11 mai 22:36

            Avant de nommer un premier ministre, il faut une majorité présidentielle.
            Vous raisonnez comme si Macron avait les pleins pouvoirs...
            Vous faites de la propagande sur AV ?


              • lejules lejules 12 mai 01:06

                qu en pensez vous ?
                https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/

                message a faire passer c est important merci


                • Ah !, si Édouard Philippe est proche d’Attali ( plus A. Minc et Cie ),.. la France sera sauvée !


                  @+ P@py :


                  • Cazeaux Cazeaux 12 mai 22:45

                    Macron n’a pas de meilleur choix que cet Edouard Philippe, combinaison idéale d’énarque et de droite Macron-compatible. 


                    Une chose cependant doit titiller notre président « jupitérien » (c’est ainsi qu’il se caractérise et à En Marche, on l’appelle Le Chef) : la taille ! Philippe est grand, il aurait fait un bon ministre à la Cour de De Gaulle ou de Giscard. Mais avec Sarko et Hollande, la mode est passée au tout petit. 

                    Autre originalité, mais là qui doit plaire à Macron le révolutionnaire : ce sera la 1ere fois depuis Debré, puis Pompidou, qu’un premier ministre n’a pas été ministre auparavant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

David Hilbert


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès