Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Education Nationale ! Que deviennent vos promesses, Monsieur le Président (...)

Education Nationale ! Que deviennent vos promesses, Monsieur le Président !?

De la priorité à l'éducation annoncée à l'austérité...une entourloupe !

Monsieur le Président !

Vous avez mené une campagne énergique en faveur de l'Education qui serait une priorité, la priorité des priorités.

Vos services de communication n'ont pas arrêté de dire aux enseignants et aux parents mobilisés contre les fermetures de postes que si la correction effectuée en septembre 2012 était limitée, on allait voir ce qu'on allait voir en 2013.....

Le budget de l'Education Nationale n'augmentera que de O,6%, ce qui correspond au moins à un gel budgétaire en euros constants.

8800 postes vont être créés alors que 80 000 postes ont été supprimés pendant les cinq ans de gestion déplorable de votre prédécesseur.

Evidemment ces chiffres réels sont ignorés..

Le Ministère annonce un budget 2013 de 62,7 milliards, soit une hausse de 2,9%

L'entourloupe est grossière : le nombre de retraités ayant augmenté et les pensions étant intégrées au budget global de l'Education Nationale, vos services, Monsieur le Présent arrivent à masquer au grand public que le budget affecté réellement au fonctionnement « n'augmente » que de 0,6% !

Où sont parties vos promesses de campagne ?

Dans les établissements du second degré, au lieu de recruter des personnels de surveillance en nombre suffisant et des médiateurs formés, des adultes relais vont être recrutés dans le cadre de la politique de la ville pour les zones sensibles et partout ou presque des emplois avenirs.

Il s'agit là d'une politique à la petite semaine qui ne répond pas aux enjeux.

JPEG - 8.5 ko

Ce sont des personnels qualifiés qui manquent dans ces établissements pour mener une action éducative complémentaire à celle des enseignants, pour entrer en relation avec les parents et pour remplir une fonction de médiation.

Il faut Monsieur le Président avoir de l'ambition pour nos enfants, pour leurs réussites scolaire, éducative et sociale, les trois étant liées.

La formation des enseignants doit devenir effective et le plus tôt possible, ce qui suppose des moyens supplémentaires et pérennes pour les écoles de formation des enseignants avec à la fois un pré recrutement au niveau BAC ou BAC+2 et à la fois une double formation disciplinaire et pédagogique.

Monsieur le Président, revoyez votre copie !

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • eric 6 octobre 2012 09:33

    Ce n’est pas le fond du problème. Le ministère est cogéré par les syndicats ; Des sondages dont je n’ai plus les coordonnées, mais que vous devez pouvoir trouver, prouvent que la corporation enseignante n’aime pas les « pauvres ». On les comprends un peu. Qui a envie de se coltiner des élèves de bas niveau, agités, et bourrés de difficultés ; Pas gratifiant. Ils ont obtenus à travers le système de notation de leur échapper. L’ancienneté moyenne des enseignant en « zone sensible » est de deux ans. Après,pour rester, il faut être très mal noté ( ce qui est à peu prêt impossible avec le système de notation), soit être volontaire, et ils sont rares. Et tous les moyens sont bons. Internet regorge d’annonce pour des pacs permettant de choisir son lieu de travail.
    L’argument général est , « il n’y a pas de raison que nous payons les pots cassés de la société ». Et bien si. Que les profs comprennent que le service public c’est d’abord le service du public. A Henry 4 être 40 élève par classe ne pose pas de vrai problème. Quand on a des « sauvageons » c’est plus chaud. Il faut envoyer les meilleurs en banlieue et cesser sous prétexte d’égalité entre les profs de privilégier en réalité les établissement qui en ont le moins besoin. Le reste, quelques dixième de pourcent en plus ou en moins de budget, est une façon de noyer le problème.


    • La mouche du coche La mouche du coche 6 octobre 2012 16:12

      L’auteur découvre que la gauche ne fait pas ce qu’elle dit. C’est émouvant. smiley


    • Yves Dornet 6 octobre 2012 09:45

      ben oui CHALOT, même mélenchon s’est fait avoir, parait il, par les promesses. A moins qu’il soit lui aussi dans le coup smiley 


      • Michel DROUET Michel DROUET 6 octobre 2012 11:32

        Encore de la fausse naïveté !

        Ne me dites pas que vous avez cru un seul instant aux promesses du candidat.


        • CHALOT CHALOT 6 octobre 2012 12:38

          Pas de naïveté car je savais en votant que l’on nous préparait de social LIBERALISME, mon vote était par défaut !


          • spartacus spartacus 6 octobre 2012 14:03

            Faut arrêter de pleurer sur les manques d’effectifs de l’Education nationale !

            Les bobo de l’EN ont inventé le misérabilisme systémique !

            97000 profs qui n’ont pas d’élève devant eux. (12%).


            L’éducation nationale avec 1 million de personnes est le 3eme employeur mondial !
            Le second c’est la NHS (santé anglaise)
            Le premier c’est l’armée chinoise.

            Il faut en finir a ce corporatisme bobo qui décrit une fausse misère d’effectifs de façon complaisante et répétitive.

            • lemouton lemouton 6 octobre 2012 19:22

              pffff...
              Clichés et stéréotypes à gogo, ressassés par un ancien élève probablement aigri, mais à coup sûr, ignare complet du fonctionnement de la machine Education Nationale..

              et allez zhou un pavé dans la marre..
              http://lexpansion.lexpress.fr/economie/en-france-les-profs-sont-moins-payes-que-les-autres_262327.html

              et re zhou autre pavé dans la marre..
              http://www.midilibre.fr/2012/07/15/le-grand-declassement-du-metier-d-enseignant,534108.php


            • spartacus spartacus 6 octobre 2012 22:28

              Le problème, et c’est marqué les sources sont partiales puique puisées à l’UNSA et FEN dans des chiffres syndicaux de syndicats politisé.


              En voici un autre qui montre que vous n’êtes pas si mal payé. Documenté et chiffré !

              Le misérabilisme pleurnichard semble être une constante !

            • lemouton lemouton 14 octobre 2012 16:04
              En voici un autre qui montre que vous n’êtes pas si mal payé. Documenté et chiffré !

              je maintiens .. ce n’est que du pipo d’ignare .. ça se prétend être une étude, et ce n’est qu’un bougli boulga qui veut faire croire, que le temps de service cours est le temps de travail..
               
              pfff.. je m’en veux de répondre à de telles couillonnades... smiley


            • CHALOT CHALOT 6 octobre 2012 14:10

              Encore un lien qui revoie sur une pseudo étude qui n’apporte que des approximations.
              Il n’y a plus de MAD et les détachés ne sont pas payés par l’Education Nationale


              • spartacus spartacus 6 octobre 2012 15:12
                Les chiffres sortent de la cours des comptes.

                Stigmatiser les résultats d’une étude n’en change pas le fond.

                Si on manque de personnel, les « mises a disposition » n’ont pas lieu d’être. Vous voulez du personnel, vous l’avez !
                Par ailleurs le rapport Perrcuchot indique les abus massifs des "mises à disposition.

                L’éducation nationale ne paiera pas au prorata leur retraite sur le temps d’absence ?
                Bien sur que non, Ces gens sont bien à charge...

                Vos pleurs sur l’absence de personnel est du misérabilisme systémique !

                les intouchables de l’EN , c’est comme les crocodiles, ca pleure beaucoup !

              • CHALOT CHALOT 6 octobre 2012 15:26

                Il n’y a plus de mis à disposition dans les oeuvres et associations enfance jeunesse.
                Les décharges syndicales constituent un acquis.
                Mais au fait, spartacus avec un petit s- le grand Spartacus c’est quelqu’un d’une autre stature- le sujet de l’article n’est pas là.


                • kalagan75 6 octobre 2012 17:41

                  « Les décharges syndicales constituent un acquis »  : un enseignant , branleur fini de son état , m’expliquait qu’il avait « battu le pavé » et donc qu’il méritait ses acquis ...

                  Ton analyse sur l’éducation est trop limitée ; tant qu’une réforme structurelle du système ne sera pas mise en place, on continuera à fabriquer du crétin à la pelle . Maintenant les profs de lycée font tout pour éviter les classes de secondes car on y envoie tous ceux qui le désirent .
                  On nivèle par le bas sous prétexte d’égalité ... on a tout compris !


                • spartacus spartacus 6 octobre 2012 19:41

                  C’est tellement devenu une habitude les leçons de morale bobo qu’on a doit même droit à de la stigmatisation de pseudo...


                  Spartacus est un héros de l’histoire romaine. La récupération par les cruels monstres sanguinaires communistes se comparant aux esclaves de l’Antiquité est une ineptie !

                • njama njama 6 octobre 2012 16:29

                  Le Ministère annonce un budget 2013 de 62,7 milliards, soit une hausse de 2,9%

                  L’entourloupe est grossière : le nombre de retraités ayant augmenté et les pensions étant intégrées au budget global de l’Education Nationale, vos services, Monsieur le Présent arrivent à masquer au grand public que le budget affecté réellement au fonctionnement « n’augmente » que de 0,6% !

                  Pas évident d’affirmer qu’il y aurait « tromperie » Chalot. Les pensions des fonctionnaires ont toujours été intégrées comme des dettes au Passif du Budget National, que ce soit dans l’Éducation Nationale, la Défense, etc .... 

                  On peut y voir une anomalie par rapport aux autres régimes, un tour de passe-passe comptable pour ne pas verser cet argent des cotisations dans des Caisses, ou des Fonds de pension, ... pratiques qui ne datent pas d’hier (la IV° république peut-être ?), ... dont la Gauche n’est pas responsable, mais en contrepartie, l’État garantit le paiement des retraites des fonctionnaires. Cette « charge » (au sens comptable) peut d’ailleurs être un des éléments pour lesquels les gouvernements successifs cherchent à se débarrasser d’une partie des fonctionnaires (hypothèse de ma part, l’idée étant plus trivialement budgétaire que d’une nécessité impérieuse de ré-orienter les agents économiques dont font partie les fonctionnaires).

                  Merci d’avoir apporté une meilleure lecture à ce chiffre concernant l’évolution de ce secteur, l’effort étant moindre qu’il ne pourrait y paraître.


                  • njama njama 6 octobre 2012 16:34

                    dans la suite de mon hypothèse ... cela pourrait expliquer les reformes des régimes retraites en vogue ces temps-ci, car l’État, en très gros employeur institutionnel est hautement concerné ...


                  • ricoxy ricoxy 6 octobre 2012 17:43

                    Éternel constat, valable aussi bien à gauche qu’à droite : « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ». C’est même la seule chose que la droite et la gauche aient en commun.


                    • lemouton lemouton 6 octobre 2012 19:32

                      à ricoxy..
                      je n’ai rien contre vous, mais pouvez vous m’expliquer le sens de votre phrase.. ??

                      « Les promesses n’engagent que ceux qui y croient ».

                      Comment une promesse n’engage t’elle pas celui qui la fait, mais celui qui écoute et la croit ??
                      C’est le monde à l’envers... smiley
                      Ne serait ce pas une phrase creuse, un poncif pipo, un dégueuli d’intello.. ???


                    • njama njama 6 octobre 2012 21:05

                      @ lemouton

                      ricoxy nous sert une adaptation à sa sauce de la phrase « Les serments n’engagent que ceux qui les prononcent »
                      Après l’extrapolation vers, les paroles n’engagent, les promesses ... , est un artifice rhétorique facile.

                      Et je ne vous explique pas mon aversion viscérale pour les serments de toutes sortes, versions politiques, ou credos religieux, en cours par ex. chez les franc-maçons, chez nos voisins américains ( Pledge of Allegiance 1952, « under God » s’il vous plaît mesdames, messieurs en version 1954  smiley ) ...
                      La licéité de ces méthodes archaïques pour obtenir la soumission de ceux qui s’y prêtent , relève du seul Droit Canon, acte de foi plus que de loi, ce qui nous place loin de la « République laïque ».
                      Même l’UMP ne s’y est pas trompé, pour dire  !

                      Un rapport UMP jugeait le serment à la France « incongru », débat ré-ouvert par Jean François Copé
                      http://www.rue89.com/2011/09/21/le-serment-aux-armes-de-cope-incongru-selon-un-rapport-ump-222855?sort_by=thread&sort_order=ASC&items_per_page=50&page=2


                    • Pie 3,14 6 octobre 2012 19:56

                      A l’auteur,

                      Au cas où vous ne le sauriez pas, notre économie est proche de la récession, le budget de l’Etat affiche rigueur et austérité sans aucune possibilité d’autre choix.

                      Hollande s’est fait élire sans faire de grandes promesses car il connaissait la situation et les électeurs aussi.

                      Dans ce contexte l’Education Nationale est bien servie. Son budget ne baisse pas, des emplois vont être crées, il y aura des réformes d’organisation.

                      Où est le scandale que vous croyez devoir dénoncer ?


                      • Yohan Yohan 6 octobre 2012 20:32

                        40.000 profs et vont les mettre où ? J’en connais une pelletée de profs qui n’ont jamais enseigné de leur vie, même pas un mois, des détachés dans des officines publiques sur des postes plus ou moins utiles et qui renouvellent leur affectation tous les trois ans et magouillent pour échapper au devoir d’enseignant. Qu’ils commencent par les choper ceux là...les économies, c’est maintenant...


                        • njama njama 6 octobre 2012 21:33

                          40.000 profs et vont les mettre où ?

                          Ils remplaceraient, un sur deux, les 80.000 supprimés sous Sarkoland. C’est assez simple à comprendre.

                          Qu’il y ait une baisse d’effectifs des enseignants, quoi de plus normal puisque les effectifs d’élèves ont baissé.
                          Mais !!!
                          selon les chiffres de l’INSEE, le nombre total d’élèves du premier et du second degré (sont donc exclus du calcul les apprentis et les étudiants, qui relèvent d’autres ministères que de celui de l’Education nationale), a bien diminué entre 2000 et 2010 (chiffres les plus récents). Mais il s’agit d’une baisse de 149 000 élèves, et non de 400 000.

                          « Il y a un peu plus de 400 000 élèves de moins dans l’Education nationale depuis 10 ans et il y a 45 000 professeurs de plus »
                          Nicolas Sarkozy, au micro de RTL, le 27 février

                          FAUX  !

                          Des chiffres à relativiser, Nicolas Sarkozy multiplie la réalité par trois :
                          27 février 2012 Effectifs de l’Education nationale : les mauvais calculs de Nicolas Sarkozy
                          http://decodeurs.blog.lemonde.fr/2012/02/27/effectifs-de-leducation-nationale-nicolas-sarkozy-multiplie-la-realite-par-trois/


                        • sirocco sirocco 6 octobre 2012 21:37

                          @ Yohan

                          C’est vrai qu’il y a des planqués dans l’Education nationale. Mais il n’y en a pas que là. Dans l’Armée, c’est bien pire. Mais le pompon, on le trouve dans l’administration liée à la politique : ces cohortes de hauts fonctionnaires mis « au placard » parce qu’ils étaient au service de tel parti, et qui touchent jusqu’à leur mort, à ne rien faire, un traitement à faire pâlir d’envie la plupart des travailleurs...

                          Maintenant vous croyez vraiment qu’on ne sait pas où caser des profs ? Vous ne connaissez pas la situation dans les établissements d’enseignement. Après l’hécatombe organisée par le précédent gouvernement, les écoles primaires, les collèges, les lycées... vont s’arracher ces enseignants.


                        • njama njama 6 octobre 2012 21:23

                          En fait de « promesses », il faudrait parler de Programme.

                          François Hollande, avait annoncé de créer 60 000 postes en cinq ans, 8800 postes vont être créés pour l’instant.
                          Divisé par cinq, on peut voir qu’on est loin du compte.
                          Mais si l’on ramène ce début de mandat de mi-mai à décembre 2012, le quota pour cette rentrée est honorable.
                          Tout est question de lecture, comme pour l’augmentation (relative) du budget de l’Éducation Nationale 2,9 % / O,6%
                          Avec Sarkozy, en bon liquidateur, cela aurait été encore, moins 10 ou 12000 smiley


                          • njama njama 6 octobre 2012 21:50

                            le quota pour cette rentrée est honorable.

                            Ce n’est pas une critique de l’article Chalot, le budget 2012 a été voté fin 2011, c’est ce que je voulais dire. Hollande doit faire avec les engagements en cours, ... au moins en partie.


                          • CHALOT CHALOT 6 octobre 2012 22:06

                            c’est celui de 2013


                            • njama njama 6 octobre 2012 22:37

                              autant pour moi ...
                              merci de me rectifier.


                            • njama njama 6 octobre 2012 22:44

                              Désolé pour le manque de synchronisation budgétaire Chalot.
                              Fin 2016, budget et directives 2017 seront donc votés ... 

                              Vrai que pour l’instant ce n’est pas tout à fait « dans les clous » par rapport au Programme annoncé. Le temps nous dira ... soyons vigilants.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès