• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Effondrement du système bancaire : le compte à rebours vient de (...)

Effondrement du système bancaire : le compte à rebours vient de commencer

Le métier principal de la banque est de prêter de l’argent qu’elle n’a pas. Alors, pour attirer à elle les fonds qu’elle louera à des emprunteurs, sous forme de loyers avec intérêts, elle rémunère les dépôts des épargnants. Il ne lui est pas nécessaire de disposer en fond propre l’équivalent de ce qu’elle prête. Car elle met dans la balance les loyers qu’elle perçoit sous forme de remboursement d’emprunts de ses débiteurs, pour rassurer ses créanciers. L’équilibre est donc précaire et tient aussi longtemps qu’elle donne le sentiment de disposer de plus d’argent qu’elle n’en prête, même si cette balance est purement virtuelle. Si bien que lorsqu’elle est dans l’incapacité de démontrer que ses revenus couvrent les prêts qu’elle a consentis, le système vacille.

En 2008, les principales banques spéculatives américaines avaient abondamment prêté à des débiteurs qui ne pouvaient plus honorer leurs crédits, en particulier immobiliers. Paulson, chef du trésor américain de l’administration Bush et ancien patron de Goldman Sachs, a donc imaginé et mis en place un plan pour empêcher l’écroulement du système. Les états ont renfloué le système bancaire par milliards de milliards afin de remettre à niveau l’équilibre fragile de la balance virtuelle du système bancaire mondial. Mais le système a impérativement besoin de l’épargne “populaire”, car cette épargne est l’une des composantes essentielles de la garantie offerte aux créanciers des banques. C’est pourquoi, pour vendre le plan Paulson aux opinions publiques, il a été promis aux épargnants que leurs économies d’une vie de travail ne seraient pas affectées, mieux, qu’elles étaient garanties à hauteur de 100 000 € par épargnant. Car il était hors de questions que ces derniers retirent leur argent du système financier au risque de le voir totalement s’écrouler.

Mais le rêve absolu de la finance est de ne plus à avoir à rémunérer l’épargne. Ce qui lui permettrait d’accroitre considérablement ses profits. C’est d’ailleurs d’ores et déjà le cas depuis quelques décennies. Le taux de rémunération de l’épargne tourne autour de 2%. Le taux d’intérêts des prêts avoisine les 3,5% et l’inflation est inférieure à 2%. Si bien que le taux d’intérêt réel est de + 1,5% en faveur des banques. Dans les années 70, le taux d’intérêt était proche des 10%. La rémunération de l’épargne quelque part autour de 8 et surtout, l’inflation taquinait les 12%. Si bien que le taux d’intérêt réel était favorable à l’épargnant car le coût de ses crédits diminuait de 4% chaque année. On l’aura compris, la “lutte contre l’inflation”, qu’a imposé partout dans le monde le courant néo libéral monétariste de l’école de Chicago à la fin des années 70, dont Paulson est un des héritiers, n’avait d’autre objectif que d’accroitre la rémunération spéculative, c’est à dire le coût de l’argent sur les marchés en fabriquant de la dette. On commence à comprendre pourquoi, depuis le début des années 80, la machine économique réelle est grippée et pourquoi la machine financière s’emballe.

L’étape suivante consistait finalement à faire payer l’épargne plutôt que de la rémunérer. Et c’est désormais chose faite. Car depuis ce lundi 18 mars 2013, les épargnants chypriotes devront payer entre 6,75 et 10% du montant de leurs dépôts en banque. Ce précédent majeur brise tous les tabous que le plan Paulson de 2008 était sensé dissimuler. L’épargne populaire n’est plus garantie et elle finance désormais directement les exigences de rendements des fonds spéculatifs. Le seul mérite de ce holdup incroyable est la franchise. Son inconvénient : il rend payant l’épargne de manière visible et non plus déguisée.

La suite logique de cet incroyable holdup sera un retrait massif des épargnants du système bancaire. Et pas seulement à Nicosie. Car selon la thèse des avantages comparatifs des libéraux, mieux vaudra rembourrer son matelas de billets réels que de laisser en banque une épargne “payante”. Or, sans l’épargne populaire, les banques sont condamnées à une mort rapide car incapables de garantir leurs débits auprès de leurs créanciers avides. Or, Chypre fait partie de l’Union Européenne. Or, Chypre est intégrée à la zone Euro. Voilà pourquoi les bourses européennes s’affolent, dévissent, voient rouge. Tout simplement parce que l’effet “dominos” est déjà en marche.

       image       

Comme en 2008, le pari de la finance est de miser sur les états pompiers. A une différence de taille. Les épargnants sont directement mis à contribution sans passer par des mécanismes complexes et incompréhensibles comme le MES ou autre TSCG. On touche directement au porte monnaie de l’Européen, on se sert dedans et pas qu’un peu. Car, jusque là, on lui demandait de payer pour obtenir un prêt. Maintenant on lui demande de payer pour prêter son argent à sa banque. En 2008, l’épargnant risquait de perdre son épargne. Alors il s’est résigné aux promesses de sauvetage. En 2013 on lui promet de voler son épargne pour rémunérer la finance mondiale. Et quand on n’a plus rien à perdre…

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Fred94 18 mars 2013 18:01

    Plutot que de devoir retirer son argent de la banque. Ne doit on pas demander la séparation de la banque de dépot et de la banque d’investissement ?


    • nicolas_d nicolas_d 18 mars 2013 19:21

      Demander à qui ?

      « Ils » le feront... quand le peuple sera ruiné, et qu’ils ne voudront pas le « renflouer » smiley



    • Aldous Aldous 19 mars 2013 07:53

      P’tet qu’en faisant le beau et en leur apportent ton nonos, ils te feront une ristourne Fred ! smiley





    • thepouet 24 mars 2013 02:16

      « Demander à qui ?  » Par nicolas_d ?

      Ben, c’est une guerre, non ? Une guerre contre l’empire.

      Qui effectivement, par niclolas_d, ne s’arrêtera pas avant de nous avoir plumé, voire tué ( Oh, en 30 ans, soyez patient, l’empire traverse les siècles ! )

      Donc lutter pour quoi ? Enfin contre quoi, car, pardon on est sur Avox !

      Une séparation bancaire, stricte, entre les banques de dépôts et les banques spéculatives signifie laisser mourir si tel est leur destin et leur bilan, les banques casinos.

      Et nous permet, alors seulement, de nous réapproprier un avenir.

      Le pouvoir de ces truands de grande classe, repose en grande partie sur cette non séparation ( Moscovici a fait une séparation foutage de gueule, n’isolant que 2 % max des activités spéculatives ….)

      A part hurler un grand « NON », certes basé très souvent sur un diagnostique pertinent et juste, comme cet article, à part faire son réactif de service, que proposez-vous, ô rebellocrates de tout poil ???

      Aldous, « P’tet qu’en faisant le beau et en leur apportant ton nonos, ils te feront une ristourne Fred ! », je souhaiterais comprendre s’il ne s’agit là que d’une gentille moquerie superficielle ou si vous suggérez que la guerre en vue de séparer les banques n’est pas un sujet ?

      Il me semble que séparer les banques, de façon à irriguer, enfin, l’économie réelle, c’est LE sujet, la bataille à construire et à gagner, sans quoi gueuler comme des veaux dans la rue ne servira à rien, même si on pouvait aller rechercher l’abbé pierre pour remplacer Hollande ...

      Pourquoi cette crise nous concerne-t-elle ? Tout simplement parce que ces « too big to fail » chancelant ne sont plus isolés comme ils le furent pendant 66 ans aux USA ... Faudrait p’t’ête ben le réaliser, ô sympathiques z’et innofensifs rebellocrates  !


    • lloreen 18 mars 2013 18:15

      Les escrocs planétaires à l’origine des crises financières et des conditions de vie infernales démasqués et dénoncés nommément en lien.

      http://www.myspace.com/tom_heneghan_intel/blog/


      • robin 18 mars 2013 20:40

        Et les génies européens viennent de donner un formidable appel au bankrun à Chypre, à croire qu’ils le font exprès.


        • 1871-paris 1871-paris 19 mars 2013 07:26

          vu l etat cloroforme des citoyens de ce pays qui quand tu leur donne du foot de la bibine et des fesses pense a rien d autre ou sinon a contrario se croire pour le prochain bill gates. notre salut de societe renouant dans la direction des progres humain ne viendra que d un derapage supplementaire et de trop de la finance sans ame !


        • Aldous Aldous 19 mars 2013 07:55

          @robin


          Ça serait dommage d’avoir mis sur pieds le MES et qu’il serve pas !

        • Le printemps arrive Le printemps arrive 24 mars 2013 08:39

          @robin,

          je me demande à quel point ce qui se déroule à Chypre ne fait pas partie d’une stratégie de chaos.
           Faire peur pour mieux rameuter ensuite... (monnaie virtuelle ? ou autre ?).

          Quelques indices :
          - l’affaire a été relayée dans les médias de masse,
          - cette affaire augmente le sentiment d’insécurité des masses se sentant pris à la gorge.
          - sur une vidéo (que je ne retrouve pas) une femme chypriote a une panneau en anglais et elle jette un ou deux regards évidents pour connaître la position de la caméra et son discours avait une teneur fortement émotionnelle.

          Cependant je pense que cette affaire a un côté positif : faire comprendre qu’il faut se passer des intermédiaires qui sont entre nous et le fruit de notre labeur.


        • kéké02360 18 mars 2013 22:33

          Cantona le meilleur des économistes de ce siècle smiley

          Cantona , président , cantona , président .......................... !!!!!! smiley


          • 1871-paris 1871-paris 19 mars 2013 07:30

            dommage que la pedagogie n est pas ete son fort car il avait beneficie d un echo mediatique etonnant


          • robin 19 mars 2013 11:31

            L’ennui c’est que ce brave graçon s’est débalonné en ne retirant que 1500 euros de son compte ce qui revient à retirer un euro de son porte monnaie.


          • Montagnais Montagnais 18 mars 2013 22:35

            N’avez-vous pas une trop haute opinion de ce qu’est la « finance internaionale ». ?


             c’est bien plus simple .. A vend un fafiot à B 100 000 .. B revend 1000 000 à C .. C revend 10 millions ..

            on s’enrichit !

            Seule condition : A B C doivent être banquier .. 

            Maintenant, dans le chaos vers lequel on courre, une question ? Proprole ne serait pas un peu complice de cette économie casino ? ski, foot, bal musette, industrie du spectacle et de l’amusement public, vroum-vroum, vacances kokopipi .. ? Spectron 24/24, 600 « chaînes »

            C’est le modèle ci-dessus : Moloch gave Proprole d’images, proprole n’en a jamais assez.

            Pourvou ke ça doure ..

            • ETTORE ETTORE 18 mars 2013 23:15

              Et tous ces « gens » qui se réunissent à Bruxelles, tous solidaires pour la ponction...

              et une fois rentré au pays, tel notre sinistre des finances, nous fait la bouche en coeur acte de repentir et de désaccord [ pas mieux que son homologue Chypriote qui estime cela la solution la moins douloureuse !]
              Même plus capables de s’opposer au cartel financier Européen, nos gouvernants tels des baudruches se dégonflent devant Saint Bankster et l’autre coton tige Française !
              Ils devraient être jugés comme collabos, inféodés à un régime prédateur, et fusillés... même pas les yeux bandés !

              • mortelune mortelune 19 mars 2013 04:33

                Merci pour l’article


                Cette vidéo d’Etienne Chouard montre bien à quel niveau il y a un gros soucis au niveau économique et bancaire.

                NB. Pour en savoir davantage : Le message

                • Cédric Moreau Cédric Moreau 19 mars 2013 13:32

                  Oui, oui et oui ! Et pourtant combien d’analystes en parlent ? On est proche de zéro !


                  C’est incroyable qu’un système pareil ne soit même pas évoqué dans les débats d’analystes. Nous payons tous et tous les jours des intérêts astronomiques sur l’utilisation de la monnaie ! L’intérêt est présent partout : emprunts bancaires, impôts (dette publique), prix des biens/services que nous consommons TOUS !

                  C’est une incroyable ponction sur la production de richesse de tous ! Et encore, ça c’est dans le meilleur des cas ... car dans la réalité, cette ponction de monnaie est introduite sur les marchés financiers, donc pas réintroduite dans l’économie réelle (ponction de richesse). C’est là le meilleur effet : on assèche l’économie ! Et pourtant on a toujours autant de forces productives ... mais plus d’argent !

                  Un véritable viol collectif !

                • Le printemps arrive Le printemps arrive 24 mars 2013 08:43

                  @cedric :

                  si 10 personnes ici en parlent autour de lui, il y aura d’autres personnes pour s’interroger et transmettre : parler à nos voisins est un acte fort dans le développement des nouvelles idées nécessairement dérangeantes.

                  Une autre façon d’évoluer


                • Aldous Aldous 19 mars 2013 07:47

                  Analyse tres juste.


                  Reste a se poser la question : et si c’etait volontairement que l’ob cherchait a provoquer un bankrun à Chypre ?

                  Histoire de justifier la mise en marche du MES et commencer à aspirer les fonds des tresors publics nationaux afin de financer le futur état fédéral dirigé par les grands banquiers ?


                  • jmdest62 jmdest62 19 mars 2013 08:23

                    @ aldous

                    « ....Histoire de justifier la mise en marche du MES et commencer à aspirer les fonds des tresors publics..... »

                    Vous avez p’t-ete ben raison ... il ne faut jamais sous-estimer l’adversaire car vraiment , sur ce coup là , soit ils sont complètement cons soit il l’ont fait exprès ...et le fait de repousser l’ouverture des banques à jeudi ça serait pour tester le chypriote et l’européen avant d’appuyer sur le bouton ...... pas impossible.

                    @+


                  • colza 19 mars 2013 09:40

                    Je me pose la même question.

                    Même les têtes d’oeufs européennes ne peuvent pas être aussi stupides. Je pense plutôt à un plan mûrement réfléchi, dont nous ne commençons qu’à voir l’émergence et par encore la finalité.
                    Il va falloir réagir, vite et durement.

                  • Le Yeti Le Yeti 19 mars 2013 10:43

                    Il va falloir réagir, vite et durement.

                    C’est bien pour ça que nous avons un ministre du « redressement productif » ! smiley
                    Comme quoi le gouvernement ne manque pas de cynisme.


                  • robin 19 mars 2013 11:33

                    Je penche hélàs aussi pour un dernier baroud avant le verrouillage de la dictature.


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 19 mars 2013 15:48

                    @Aldous,

                    je ne crois pas, c’est pire.... l’incurie de nos dirigeants... car aujourd’hui ils semblent revenir en arrière en éxonérant les dépôts jusqu’à 20 000 euros. ce qui me semble encore insuffisant.

                    Non c’est surtout la bétise et l’incompétence qui sont un peu parrtout au pouvoir.

                    http://jmpelletier52.over-blog.com/


                  • lloyd henreid lloyd henreid 19 mars 2013 16:10

                    La finalité, c’est le chaos comme partout. Ça me rappelle l’intro d’un vieux jeu vidéo :

                    « Let it spill over to the schools and churches. Let the bodies pile up in the streets. In the end, they’ll beg us to save them. »

                    (« Laissez le mal s’étendre aux écoles, aux églises. Laissez les cadavres s’empiler dans les rues. Ils finiront par supplier pour qu’on les sauve. »)

                    Ça fait peut-être pas sérieux pour un profane, mais Deus Ex (sorti en septembre 2000) s’ouvrait sur une scène d’attentat très symbolique : décapitation de la Statue de la Liberté, permettant sous couvert de « guerre contre le terrorisme », la mise en place d’une guerre idéologique et domestique visant à renforcer le pouvoir central de l’ONU et (plus globalement) des élites supranationales via le fichage et la réduction des libertés. Un an après la sortie de cette « œuvre » majeure (tant pour les gamers que pour les fans de SF), l’attentat contre le WTC déclenchait un processus identique (à bien des égards) dans le monde réel. La conclusion de Bob Page dans cette scène d’intro :

                    « Aquinas spoke of a mythical city on the hill. Soon, this city will be a reality and WE will be crowned its kings. Or better than kings : GODS ! »

                    (« Thomas d’Aquin parlait d’une cité mythique sur la colline. Bientôt, cette cité sera réelle et NOUS en serons les rois. Ou mieux que des rois : des DIEUX ! »)

                    La citation semble faire référence (en fait et de manière ironique) à l’évangile selon Saint Matthieu (à partir de 5:14), c’est à méditer. Ce que je vois c’est que tout le monde attend le prochain messie qui les sauvera du chaos, et que celui (ou ceux) qui proposeront de nous en sauver seront accueillis à bras ouverts par les masses. Et plus les choses empirent, plus on nous y prépare ; c’est la seule explication logique que je trouve. Appelez ça « blue beam » ou « révélation », peu importe, l’idée au fond reste la même : si la « bête » vient pour nous délivrer du chaos, faisant maints miracles et prétendant être Dieu, nous (les masses) l’accueillerons comme tel et nous soumettrons corps et âmes à Sa volonté. Quittes à accepter l’injection de puces tellement pratiques dans nos mains droites (Apocalypse, 13:16-17).


                  • julius 1ER 21 mars 2013 09:31

                    @jean pelletier


                    est-ce que tu te rends compte de ce que tu dis, lorsque tu situes un seuil d’exonération à 20 000 euros, j’ai peur de mal comprendre, peux-tu clarifier ta pensée, ????

                  • Le printemps arrive Le printemps arrive 24 mars 2013 08:47

                    @aldous, ++++

                    sans lire votre message, j’ai eu la même intuition sur un message écrit au-dessus.


                  • Gary 19 mars 2013 10:22

                    Merci pour cet article intéressant, quelques réserves toutefois, et de tailles....
                    Non les marchés ne s’affolent pas, tout au plus pleurnichent-ils parce que la maitresse de maison vient de retirer la sangria smiley D’évidence il n’y aura pas de banque run...
                    Mais de quoi s’agit-il au juste ? d’une dévaluation....
                    Chaque économie depuis la crise est contrainte à une dévaluation sous une forme ou une autre.
                    Que ce soit sous la forme de création monétaire ou de politique inflationniste, que vous préconisez apparemment, et qui sont t aujourd’hui l’option des US ou du JPN (peut-on réellement croire en une conspiration implacable du systéme bancaire, qd la plupart des pays décident à volonté de faire de la création monétaire souveraine ?) ; En Europe c’est interdit (ce ne sont pas les banquiers qui l’interdisent, hein ? mais l’Allemagne qui garde un très mauvais souvenir de l’hyperinflation des années 30) On observe donc une dévaluation par la déflation salariale, comme en Allemagne, ou des impôts comme en France.
                    Et à Chypre la dévaluation consiste à taxer les dépôts. Et moi je trouve ça pas mal du tout. Jusqu’à maintenant L’Europe renflouait des pays qui pratiquent le dumping fiscal, comme l’Irlande,sponsorisant ainsi l’évasion fiscale !!! Ou bien de faire payer un prix exorbitant aux peuples , comme les grecs ou les Espagnols. Et bien cette fois ce sont les riches épargnants peu scrupuleux qui sont visés, et je parierais volontiers que les comptes modestes seront exhonérés, et qu’au contraire d’un banque run, cela pourrait poser les bases d’une vrai (!) garantie bancaire européenne pour les petits comptes.
                    Bref, les marchés pleurnichent, et les mafias russes ont la geule bois...tant mieux !!!!


                    • Le Yeti Le Yeti 19 mars 2013 10:28

                       Et quand on n’a plus rien à perdre…

                      Et Oui.
                      Les states ont eu leur Vietnam, l’URSS a eu son Afghanistan, la finance a le Monde.

                      La bible ne dis pas « Les deniers seront les premier » ... smiley


                      • Inquiet 19 mars 2013 11:18

                        Dans les analyses que je vois, ne pas oublier aussi la Syrie, et le fait que la Russie soit un partenaire privilégié de la Syrie, et dont les milliardaires mafieux raffoleraient des comptes chypriotes pour blanchir leur argent.


                        La semaine prochaine, ça sera les Pussy-Riot utilisant des crucifix comme des sex-toys devant le Kremlin pour emmerder Poutine, se faisant arracher des têtons devant les caméras occidentales des droits de l’homme offusquées et révoltées.

                        • robin 19 mars 2013 11:36

                          De toute façon et au risque de me répéter les banksters jouent sur du velours, car les citoyens sont devenus tellement lâches et veules qu’ils ne bougeront qu’au dernier cailloux posé à un 1mm du bord de la falaise, c’est à dire quand tout sera paralysé.....et les banksters sont assez malin pour savoir quel point ultime ne pas dépasser pour ne pas perdre le contrôle.


                          • GéraldCursoux GéraldCursoux 19 mars 2013 11:58

                             « Ah ! misère !… Écoutez les mortels mettre en cause les dieux ! C’est de nous, disent-ils, que leur viennent les maux, quand eux, en vérité, par leur propre sottise, aggravent les malheurs assignés par le sort. ». Homère, L’Odyssée

                            Les Chypriotes grecs – les Turcs qui occupent militairement le nord de Chypre sont bien évidemment exclus de ce débat -, prennent en pleine figure la décision de l’UE de sauver (pour partie) leurs banques avec l’argent qu’ils y ont déposé. Subprime ou argent sale, le schéma est le même : les peuples doivent casquer ! Tout ça parce que les dirigeants de ces banques ont triché, blanchi de l’argent sale, failli dans leur management, été cupides, inconscients, incompétents, comme l’ont été hier leurs homologues banquiers qui ont provoqué en 2008 les crises financières et économiques dont nous peinons à sortir. On le sait, ces Banquiers ne seront pas punis, conserveront les fortunes qu’ils ont amassés et profiteront au pire de retraites anticipées dorées. C’est injuste, ils mériteraient d’être jugés et condamnés, pensons-nous avec raison.

                            On se retourne alors vers les Politiques. Mais ne sommes-nous pas dans un système démocratique, à Chypre comme à Athènes, Paris, New York ou Londres ? C’est donc bien par leur vote que les citoyens chypriotes les ont mis au pouvoir ; c’est bien de par la volonté du peuple qu’ils l’ont exercé. Comme l’a dit Homère, n’est-ce pas par leur propre sottise que leur viennent ces maux ? La démocratie ne renverrait-elle pas au peuple le prix de ses erreurs, de son aveuglement, de ses bas intérêts ? Le citoyen par son vote ne se décharge pas d’une responsabilité ; bien au contraire il doit en supporter les conséquences. Il est sinon coupable, du moins responsable : en dernier ressort le seul responsable !


                            • mortelune mortelune 19 mars 2013 12:57

                              Bonjour Gérald


                              « Le citoyen par son vote ne se décharge pas d’une responsabilité ; bien au contraire il doit en supporter les conséquences »

                              - Ce serait vrai si les électeurs pouvaient choisir ’librement’ les candidas. Ce n’est pas le cas avec le système français qui impose forcément un second tour avec deux candidats. Exemple en 2012 où beaucoup on voté Hollande pour éviter Sarko.

                              - Ce serait vrai si les votes blancs n’étaient pas comptabilisés avec les votes nuls. Je rappelle à cette occasion qu’avec 50% de votes blancs l’élection pourrait être annulée et une nouvelle élection se ferait avec de nouveaux candidats. Le principe retenu serait que si aucun candidat ne plait aux électeurs alors il faut en changer.

                              Pour le moment ce n’est pas le cas alors je ne vois pas pourquoi les électeurs devraient partager la responsabilité des mauvaises décisions prises par les élus.


                            • citoyenrené citoyenrené 19 mars 2013 12:04

                              article et démonstration pertinente,

                              le système de la finance ira jusqu’à trouver une limite, comme tout pouvoir, cette fuite en avant provoquera leur perte, et peut-être la notre.

                              par contre, il est écrit dans le commentaire au-dessus"les banksters sont assez malins pour connaitre la limite...individuellement, ils sont peut-être malins, mais collectivement, le système bancaire est une poule sans tête, folle de surcroit,

                              la réponse pourrait être la réappropriation du pouvoir par les citoyens (pour l’instant simples électeurs), au moins, plus rapidement et sans passer par une phase chaotique, par les (ir)responsables politiques...c’est pas gagné mais le Front de gauche est prêt et apte, et le seul parti responsable et capable

                              merci pour cet article éclairant


                              • ETTORE ETTORE 19 mars 2013 12:29

                                Pour ce qui est de l’excuse que le Peuple à voté en son âme et conscience la mise en place de ces dirigeants roublards.......et que sous entendu, il serait malvenu de se plaindre....ben tien !

                                Frappons nous la poitrine, recouvrons nous la tête de cendres et pleurons ! 
                                Avec ce que nous connaissons dans notre pays actuellement, nous en avons la parfaite démonstration, de toute cette litanie de promesses NON TENUES. 
                                Des prise de décision par un petit groupe à la solde de lobbys
                                Est ce la faute au peuple qui fait confiance ? ou à ces « élites » traîtres à leur parole ?
                                Pour le reste, j’aimerais bien entendre la voix des Français qui seraient taxé sur leurs économies, tout cela parce que Monaco abrite des revenus de marchands d’armes, trafiquants en tout genre etc....

                                • lloreen 19 mars 2013 13:17


                                  Les français ont voté NON à53% à l’ adoption du traité de Lisbonne.
                                  Il faudrait peut-être rafraîchir la mémoire de ces imposteurs.
                                  Et par la même occasion rayer l’article 49-3 de la constitution française qui permet au président (quel qu’il soit, d’ailleurs) de passer outre le verdict des urnes quand il déplaît...


                                • superyeti superyeti 19 mars 2013 12:35

                                  Comme beaucoup de personnes, le 1ére question que je me suis posé et il ne faut pas sortir de St Cyr pour se la poser, pourquoi taxer les comptes bancaires chypriotes qui va créer obligatoirement bankrun.

                                  La 2éme est que nos têtes d’empaffés de Bruxelles sont-ils en train de tester les réactions des européens pour appliquer le remède a tout les pays de l’UE.

                                  La 3éme question est de savoir si Bruxelles va nous sortir un plan B pour taxer tout les comptes bancaires européens.


                                  • ETTORE ETTORE 19 mars 2013 12:42

                                    Nous avons nous aussi un long WK.....religieux, fin du mois !

                                    Reste à voir si cette fête chrétienne [ou la fête de la sortie d’Egypte par le peuple Hébreu]
                                    ne sera pas la sortie de nos économies.... de nos comptes !



                                    • mortelune mortelune 19 mars 2013 13:00

                                      Bonjour Gérald


                                      « Le citoyen par son vote ne se décharge pas d’une responsabilité ; bien au contraire il doit en supporter les conséquences »

                                      - Ce serait vrai si les électeurs pouvaient choisir ’librement’ les candidas. Ce n’est pas le cas avec le système français qui impose forcément un second tour avec deux candidats. Exemple en 2012 où beaucoup on voté Hollande pour éviter Sarko.

                                      - Ce serait vrai si les votes blancs n’étaient pas comptabilisés avec les votes nuls. Je rappelle à cette occasion qu’avec 50% de votes blancs l’élection pourrait être annulée et une nouvelle élection se ferait avec de nouveaux candidats. Le principe retenu serait que si aucun candidat ne plait aux électeurs alors il faut en changer.

                                      Pour le moment ce n’est pas le cas alors je ne vois pas pourquoi les électeurs devraient partager la responsabilité des mauvaises décisions prises par les élus.

                                      • mortelune mortelune 19 mars 2013 13:00

                                        oups ! désolée j’ai fait un doublon (deux posts identiques)


                                      • lloreen 19 mars 2013 13:30

                                        La France est notre nation.Notre monnaie est la franc et non pas la monnaie de singe appelée euro,qui est la monnaie de l’union européenne (des banques privées,ce qui n’est pas mentionné dans l’emballage, évidemment).
                                        La Banque de France seule a le monopole de l’ émission et du contrôle de la monnaie.

                                        Et ce n’est parce qu’ un aïeul Rothschild a réclamé le contrôle de la monnaie ( que les héritiers ont obtenu en 1973 grâce à l ’ accession du directeur de leur banque, Georges Pompidou, à l’ Elysée ) qu’il faut se laisser faire.

                                        Que leurs banques, qu’ils possèdent à travers le monde depuis la création de la FED en 1913 aux Etats-Unis, fassent faillite les unes après les autres et que les clients spoliés leurs demandent des dommages et intérêts comme ils savent si bien le faire avec l’ Allemagne depuis trois générations...

                                        Et comme le portefeuille des allemands se ratatine comme une vieille peau suite à cette cure morbide ,il faut évidemment élargir le cercle.

                                        Comme JP Juncker l’ a si bien précisé,ils lancent d’ abord des ballons d’essai (comme récemment à Chypre, en Grèce, en Italie et ailleurs) et si personne ne moufte, l’ étau se resserre impitoyablement.

                                        Il suffit de refuser leur monnaie de singe et d’ exiger d’ être payés en francs, qui est notre monnaie nationale.
                                        A ce que je sache,la nation française existe toujours.


                                        • lloreen 19 mars 2013 13:39

                                          Et pendant qu on y est,il faudra rédiger une nouvelle constitution par referendum.
                                          L’ euro disparaîtra comme un mauvais rêve.
                                          Les escrocs qui ont spolié les nations sont connus et déjà poursuivis aux Etats-Unis .

                                          http://www.myspace.com/tom_heneghan_intel/blog/


                                          • zmed 19 mars 2013 14:00

                                            "Le métier principal de la banque est de prêter de l’argent qu’elle n’a pas. Alors, pour attirer à elle les fonds qu’elle louera à des emprunteurs, sous forme de loyers avec intérêts, elle rémunère les dépôts des épargnants. Il ne lui est pas nécessaire de disposer en fond propre l’équivalent de ce qu’elle prête. Car elle met dans la balance les loyers qu’elle perçoit sous forme de remboursement d’emprunts de ses débiteurs, pour rassurer ses créanciers."

                                            Votre vision du système bancaire est totalement fausse..

                                            La banque crée la monnaie qu’elle prête. Plus de 90% de la monnaie en cirulation est de la monnaie de crédit. C’est a dire créée directement ou venant d’un dépôt qui provient d’un crédit créée quelque part. ailleurs. La banque n’a absolument pas besoin d’attirer les fonds puisqu’elle peut les crééer. La simple signature d’un contrat de prêt suffit . La contrepartie la somme créer sera la signature de l ’emprunteur qui l’engage a rembourser le prêt.

                                            La banque doit seulement s’assurer d’avoir en permanence des emprunteurs .


                                            • Mowgli 25 mars 2013 10:35

                                              « La banque crée la monnaie qu’elle prête. ... La banque n’a absolument pas besoin d’attirer les fonds puisqu’elle peut les crééer »

                                              Oui, mais voilà : les banquiers sont tellement cons qu’ils ne le savent pas. Tenez, moi ici présent qui vous tient le crachoir en vous glaviotant sur mon glavier, l’autre jour, je vais à ma banque pour obtenir un prêt.

                                              Le gonze me demande « combien désirez-vous ? » Alors moi, bille en tête : « dix millions ». Du coup, chépa pour koi, il tire une drôle de tronche. Puis il s’enquiert de ma... situation financière qu’il appelle ça. Alors moi :

                                              — Jépas un fifrelin. Je suis au chômedu, je crêche dans un appart’ pourave et je dois 18 mois de loyer.

                                              Il tire une encore plus drôle de tronche.

                                              — Et, ce prêt, ce serait pour... ?

                                              — J’ai vu un yacht qui me plairait bien. Huit millions. Un yacht c’est super pour draguer les nénettes mais une Trabant ça l’est moins. Il me faut une nouvelle caisse. J’hésite entre Lamborghini, Bugatti et Rolls-Royce. Mais un million devrait suffire. Plus un million pour les imprévus. Dix millions.

                                              — Vous vous foutez de moi ???

                                              — Comment, je me fous de vous ??? Ne savez-vous donc pas que la banque crée la monnaie qu’elle prête et qu’elle n’a absolument pas besoin d’attirer les fonds puisqu’elle peut les crééer ? Ces dix millions que vous allez me prêter ne vous coûtent rien du tout puisque vous allez les créer. Non seulement ils ne vous coûteront rien du tout mais ils vont vous rapporter gros, parce que moi je vous connais, les affameurs du peuple. Vous allez me compter un taux usuraire, 15% minimum, sous prétexte que je n’ai que des dettes et en plus je suis au chômedu depuis deux lurettes et demi. Quinze pour cent sur dix millions, c’est un million et demi qui vont vous tomber dans l’escarcelle tous les ans, et comme j’ai pas le premier sou pour les payer vous allez devoir me prêter de quoi, à quinze pour cent sinon plus. C’est une affaire en or pour vous ! Alors, mes dix millions, ça vient ?

                                              Eh bien, vous me croirez si vous voulez, il m’a foutu dehors. Une affaire en or, c’était. Ils sont vraiment cons, ces banquiers.


                                            • Loatse Loatse 19 mars 2013 15:08

                                              A moins de ne plus jamais avoir besoin de crédit ou de découvert ou se faire un capital (retraite etc ;..) et donc de revenir aux vieilles méthodes (« bas de laine ») et donc d’accepter de différer ses achats (maison, voiture etc...)

                                              d’accepter aussi que son argent ainsi économisé se dévalue (quoique maintenant, les taux d’intérêts versés aux épargnants ne sont vraiment plus indexés sur le coût réel de la vie)

                                               que, même dans une banque éthique, tout placement comporte un risque. (il suffit pour cela que les emprunteurs ne soient plus en mesure de rembourser)

                                              Nous ne sommes pas au bout de nos peines.. car la plupart des banques en plus d’investissements dans des entreprises, de prêts aux particuliers, rachètent de la dette à très haut risque...

                                              A certaines, elle est imposée...

                                              Donc le système qui était déjà à la base fragile bien que reposant sur des garanties (hypothèques par exemples), l’est devenu encore plus lorsque ces mêmes garanties étaient surévaluées (crise des subprimes)..

                                              et même dans le cadre des garanties par hypothèques sans surévaluation, il suffit que le marché de l’immobilier s’effondre pour que la banque et donc le prêteur/épargnant (vous), se retrouve en difficulté..

                                              Si j’ai tout bien compris, pour pallier à cet équilibre incertain, les banques furent autorisées à créer une masse monétaire.. fictive puisqu’elle permet par un simple jeu d’écriture de créditer à son profit, un débit (une dette donc) et de multiplier (toujours par un simple jeu d’écriture) ce crédit par 9, 10, 13.....

                                              On nous dit que si nous pouvions faire fonctionner la planche à billet, l’argent serait dévalué...

                                              Il n’y a à mon avis aucune raison que cette masse monétaire fictive n’entraine pas les mêmes effets...

                                              Bref, je ne peux que comparer les banques à des casinos, les épargnants à des joueurs, (puisqu’il y a une mise qui n’est pas comparable à la somme que celui ci compte récolter)

                                              Par compte, là ou le bât blesse c’est au niveau des comptes courants.. Les banques n’étant pas par vocation des coffres forts, l’argent de votre salaire n’existe plus que virtuellement...

                                              Mais contrairement au système de jeu d’écriture qui permettent aux banques d’inscrire un débit en crédit...et de commercer avec, il en va différemment de votre avoir...

                                              Bref, payer la note de votre caddy en ce que j’appele de la monnaie de singe, vous vaudra à coup sûr la case prison..

                                              donc quelque part à mon avis le problème vient de ce que le système comporte à sa base des éléments qui l’amèneront un jour ou l’autre à se retrouver confrontés à ses propres limites... il ne serait donc pas devenu bancal, il l’était dés sa création.

                                              Aujourd’hui ou demain, je ne sais pas mais ce que je pressens c’est que les pots cassés, ce sera pour nous tous...

                                              peut être même aussi pour les petits malins qui ont converti leurs « noisettes » en or... L’or ne se mange pas... et il se trouvera bien d’autres petits malins qui trouveront le moyen de leur faire payer un kilo de viande 100 voire 500 fois sa valeur en ce métal dit précieux..

                                              qui perdra petit à petit toute valeur...

                                              et la boucle sera bouclée.






                                              • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 mars 2013 15:24

                                                « Mais le rêve absolu de la finance est de ne plus à avoir à rémunérer l’épargne. »

                                                Cela m’étonne qu’il y à encore des gens qui prennent rendez-vous avec leur conseiller financier (à la banque) pour un « éventuel » placement d’argent, rachat de titres ou des actions actions ... etc.

                                                Combien de gens se sont déjà fait avoir par leur banquier !!!

                                                Non, cela fait déjà plusieurs dizaines d’années que les banquiers (conseillers) ne travaillent pas dans l’intérêt de leur clients mais pour celui de la banque elle même ... touchant au passage une commission pour la souscription de tel ou tel produit financier.

                                                Il semble que plus rien ne peut freiner le monde de la finance pour faire plumer ses « clients » (vaches à laits) voire nous escroquer. 

                                                Les Hommes politiques, seul personnes habilitée à réguler le secteur financier par des lois ont cède aux pressions, chantages, tentatives de corruption, .... et ont ainsi contribué à la dégradation de la situation.

                                                Il faut virer toutes ses gens corrompus, coté politique ainsi sur le secteur financier !

                                                Sortons
                                                de l’Euro
                                                de l’Europe
                                                de l’Otan (griffes américaines).... et vite !


                                                • Le printemps arrive Le printemps arrive 24 mars 2013 09:00

                                                  La méthode vaseline ne marche plus, alors ils tentent sans !


                                                • Peretz1 Peretz1 19 mars 2013 17:24

                                                  Vous n’y êtes pas. Ces prélèvements sont trop faibles pour être significatifs sur le plan monétaire européen. Il est rare que des sommes importantes restent en compte courant. Il s’agit à mon avis d’un coup de pub pour inciter les gens à placer leur argent (avec n’importe quel rendement) ou le dépenser plutôt que de le laisser dormir. Dans l’intérêt (!) bien compris des emprunteurs que sont les banques.


                                                  • vapulaflo 19 mars 2013 17:31

                                                    Il faut serieusement penser a convertir son epargne rapidment en nouriture, eau, medicaments de premiere necessité, vins spiritueux, essences, armes munitions et drogues.


                                                    • ecolittoral ecolittoral 19 mars 2013 17:33

                                                      Cet article a été écrit hier...et nos trois banques super stars continuent à plonger.

                                                      A l’heure ou j’écris ce commentaire, elles en sont à moins 5% qui s’ajoutent à ceux d’hier.
                                                      Voir le tableau dans l’article.
                                                      La crise chypriote touche de plein fouet nos banques...donc vos comptes....ou, si vous préférez votre dette, ou votre livret A, ou votre épargne(?) retraite.

                                                      Aujourd’hui à été adoptée la supervision bancaire par Bruxelles.
                                                      La BCE peut désormais refinancer les banques en cas de coup dur.
                                                      Avec quel argent ?

                                                      Ces individus(banques, assurances, finances, UE) n’ont qu’un seul plan. 
                                                      La fuite en avant...tant que ça marche....
                                                      Et j’ai l’impression que c’est plutôt la panique depuis quelques jours.

                                                      • mortelune mortelune 19 mars 2013 18:23

                                                        Le Cac 40 chute de 1,5% au moment où j’écris. 

                                                        LES BANQUES TOUJOURS SOUS PRESSION

                                                        Le secteur bancaire, très logiquement, a de nouveau été le plus pénalisé : BNP Paribas perd 4,20 % à 40,955 euros, Crédit Agricole 5,66 % à 6,562 euros et Société Générale 3,92 % à 27,84 euros. L’assureur Axa est également en baisse de 1,54 % à 14,075 euros.

                                                        ça plonge ! ça pique du nez ! Allo la tours de contrôle ? Allo ! Médé ! médé ! On va se scratcher.. 


                                                      • Nuccia Nuccia 21 mars 2013 11:16

                                                         J’aime la grande clarté d’écriture de cet article !

                                                         Il est possible que ces propositions de taxations relèvent du « sondage » manipulateur consistant d’avantage à habituer l’opinion qu’à la tester .
                                                        Car il s’agit bien de transgresser , de « briser tous les tabous » édifiés avec le secours de la morale et de la religion pour étayer voire fonder la propriété privée et le mode capitaliste de production . 

                                                        Voler , tuer , piller , violer ( au moins les consciences ) ....c’était « mal »dans le passé récent ... 

                                                        Les fanatiques du système financier cherchent -ils à faire sauter les derniers verrous obstacles à leur hégémonie ?

                                                        • JL JL 21 mars 2013 11:52

                                                          Oui, bon article, mais il faut préciser une chose ; l’auteur écrit :

                                                          ’’... Si bien que le taux d’intérêt réel est de + 1,5% en faveur des banques ’’

                                                          Le taux d’intérêt réel est bien plus que ça, puisque la banque perçoit un intérêt sur de l’argent virtuel, scriptural. Et donc il est difficile de calculer le taux rée, mais est-ce que c’est pertinent ici ? Je ne le crois pas.




                                                              • herbe herbe 24 mars 2013 10:00

                                                                Pour apporter de l’eau au moulin quelques articles du genre analyse + états des lieux :


                                                                • herbe herbe 25 mars 2013 20:18

                                                                  D’après les derniers développements à Chypre, il semble que l’épargne des petits soit quelque peu épargnée...


                                                                • BA 24 mars 2013 11:10

                                                                  Samedi 23 mars 2013 :

                                                                   

                                                                  Un article ahurissant :

                                                                   

                                                                  Plan de sauvetage : le président chypriote espère un accord bientôt.

                                                                   

                                                                  Le président chypriote Nicos Anastasiades a affirmé samedi soir qu’il espérait bientôt un accord sur un plan de sauvetage de l’île, au moment où il tenait des négociations-marathon avec la troïka pour lever les milliards d’euros nécessaires à l’obtention du plan.

                                                                   

                                                                  Nous sommes ici et nous travaillons avec énergie pour sauver l’économie, a écrit le président conservateur sur Twitter. Nous déployons tous les efforts possibles. J’espère avoir un résultat bientôt, a-t-il dit à la veille de son départ prévu pour Bruxelles pour rencontrer les ministres de l’Eurogroupe.

                                                                   

                                                                  Des représentants de la troïka composée de l’Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international étaient samedi soir au palais présidentiel pour poursuivre les négociations, avant une réunion prévue avec les responsables des partis politiques de l’île.

                                                                   

                                                                  Faute d’accord avant lundi, selon des sources européennes, les pays de la zone euro sont prêts à en éjecter Chypre pour éviter que la crise ne menace par contagion d’autres pays ployant sous leur dette comme la Grèce, l’Espagne et l’Italie.

                                                                   

                                                                  http://www.romandie.com/news/n/_Plan_de_sauvetage_le_president_chypriote_es pere_un_accord_bientot63230320132009.asp

                                                                   

                                                                  Cette dernière phrase est extraordinaire.

                                                                   

                                                                  Les pays de la zone euro sont prêts à éjecter Chypre comme un malade choisirait de se scier un pied atteint de gangrène.

                                                                   

                                                                  Je me scie le pied, mais au moins je vais survivre.

                                                                   

                                                                  Mais en revanche, si je ne me scie pas le pied, la gangrène va continuer, et après ce sera la jambe ...


                                                                  • Aldous Aldous 24 mars 2013 12:03

                                                                    1) Il n’y a pas de procédure légale pour éjecter un pays de l’euro-zone.

                                                                    2) Pas plus que le pacte de Varsovie n’a accepté de sécessions, l’UE ne se séparera volontairement de ses dominions.

                                                                    3) Ce n’est pas la république de Chypre qui est de faillite mais des banques Chypriotes privées.

                                                                    4) La dette en question est beaucoup plus faible que celle du Portugal, de Espagne ou de l’Italie.

                                                                    5) Chypre hors de l’Euro redevient un paradis fiscal au sein de l’UE.


                                                                  • Jean-Louis CHARPAL 24 mars 2013 17:35

                                                                    Entièrement d’accord avec cet article.

                                                                    Mais ce n’est pas seulement le système bancaire qui va s’effondrer. C’est l’ économie de toute l’Europe, déjà très malade,qui va s’écrouler sous le poids des politiques aburdes de récession.

                                                                    Une telle situation est explosive.

                                                                    Il n’ y aura plus qu’un choix : basculer dans le fascisme ou mettre au pouvoir des partis démocratiques vraiment progressistes capables de relancer l’économie.


                                                                    • moebius 24 mars 2013 22:52

                                                                      la folie generale du systeme commencerait par l’endettement des menages selon M. Rocard.Comme tous ici j’ai des tentances paranoide ou interpretative du monde mais il me semble que rester a un niveau domestique permet d’eviter de trop se percevoir comme des mollusques irresponsable d’une structure diabolique et perverse qui me depasse car apres tout c’est moi^qui les contracte ces emprunts que je ne peux rembourser


                                                                      • moebius 24 mars 2013 22:55

                                                                        la banque c’est le diable, vade retro satanas. essayer l’ail


                                                                        • oj 25 mars 2013 03:04

                                                                          tout le monde est lache : pas si simple dans un systeme ou tout est fait pour générer la peur et le risque  :

                                                                          roulez a 150 sur 200 km d’autoroute, vous risquez perdre vos points, votre permis et donc avoir beaucoup de problemes dans votre vie courante voir professionnelle, donc problemes d’argent...etc.. etc...

                                                                          il est tout de meme possible d’exprimer son mecontentement de manière virulente : en envoyant des Emails aux Ministères et autres institutions , d’autant que, devant, en solitaire, rentrer ses coordonnées, ils se disent alors que l’expediteur est forcement déterminé.

                                                                          C’es de la démocratie participative et un barometre important de la colere pour l’institution alors pensez-y apres avoir rediger vos posts sur Agoravox, comme je l’ai fait aupres de 3 ministeres aujourd’hui apres m’etre fait flashé sur une route : mails argumentés, démonstratifs mais qui se terminent tout de meme par : vous me faites chier !
                                                                          parceque je le pense , parceque j’en ai marre de cette répression galopante et aveugle, alors je leur dit, parfois meme ils répondent


                                                                          • Mowgli 25 mars 2013 08:43

                                                                            « Le métier principal de la banque est de prêter de l’argent qu’elle n’a pas. »

                                                                            Encore heureux qu’elle ne l’ait pas ! Car d’où proviendrait-il sinon des dépôts de ses clients. Si moi, Jean Martin, je dépose cent sous au Crédit Agricole de Montcuq, à qui appartiennent-ils ces cents sous ? A moi, Jean Martin, pas au Crédit de Montcuq.

                                                                            Outre cela il est archi-faux que le métier principal de la banque soit de prêter de l’argent. Son métier principal c’est de transférer de l’argent de Pierre à Paul en passant par Jacques, Jean et Mathurin si besoin est, sans avoir à charroyer ni biftons ni billon, au grand dam des bandits de grand chemin et à la grande réjouissance du boulanger qui peut payer le minotier en toute sécurité sans avoir à cracher pour une escorte armée.

                                                                            « Mais le rêve absolu de la finance est de ne plus à avoir à rémunérer l’épargne. »
                                                                            Il y a belle lurette et bien fourrée, la lurette, que ce rêve est réalité, depuis que, loin de rémunérer l’épargne, royaumes, empires et républiques la pillent en catimini par l’inflation et la dévaluation, bien pratiques pour tondre le mouton en douceur sans le faire bêler trop fort. Car c’est pas fute-fute un mouton. Mais il y a encore plus débile. Les fondus de la monnaie fondante. Non contents de se faire tondre, ils se bousculent au portillon pour en redemander ! (http://fr.ekopedia.org/Monnaie_fondante)


                                                                            • Tuscany 25 mars 2013 09:51

                                                                              La situation est très mauvaise !
                                                                              By Tuscany

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès