Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Electeurs FN, « on vous a compris ! »

Electeurs FN, « on vous a compris ! »

Marine Le Pen peut se féliciter d’avoir réalisé deux exploits coup pour coup : elle termine troisième avec un score historique (près de 18%) et fait désormais respecter les électeurs FN longtemps considérés comme des infréquentables. Ainsi les deux qualifiés pour le second tour, dont aucun n’est assuré de la victoire sans un report des voix significatif des électeurs « marinistes », s’emploient à les séduire en essayant de se montrer le plus sincère possible. Ils martèlent, l’un et l’autre, la phrase magique : « on vous a compris ! ». Reste à savoir si cela va prendre au bout de la ligne, et surtout, si ces précieux électeurs y trouveront leurs comptes, car il y a déjà comme une incompréhension.

Tout d’abord, la phrase « on vous a compris » dissimule une autre beaucoup plus explicite « j’ai compris votre message ». Mais quel est donc le message des électeurs du Front National qu’on prétend avoir compris ? Y a-t-il un seul message ou plusieurs ? Est-il possible d’y répondre positivement ? Ce sont là parmi les questions auxquels doivent s’atteler les deux candidats qui s’affrontent le 6 mai.

Sur le(s) message(s) adressé(s) par les électeurs FN, Nicolas Sarkozy a cru entendre les refrains des discours faisant la caricature de l’extrême droite. Sans se faire prier, le voilà depuis le lendemain du premier tour dans la surenchère droitière. On redécouvre la protection des frontières, l’Europe responsable de tous les maux de la France, l’identité nationale, le mode de vie des « Français » qu’il faut préserver, les immigrés, les profiteurs de notre modèle social, les attaques contre les corps intermédiaires (syndicats),… bref, racisme, xénophobie, populisme. Mais est-ce vraiment cela le message des électeurs de Marine Le Pen ? Le candidat UMP ne confond-t-il pas ce qu’il croit entendre avec ce qu’il faut entendre ? mieux encore, croit-il qu’il suffit de « parler » ?

Car si les électeurs FN adressent plusieurs messages, il y en a au moins deux qui visent le candidat sortant, personnellement : celui du retour au bercail et celui de la défiance vis-à-vis de sa personne. En effet, lorsqu’en 2007, il attire les électeurs FN, il leur fait croire qu’il va mener une politique conforme à leurs exigences. Cinq ans plus tard, ceux-ci se rendent compte qu’ils se sont fait avoir et qu’ils ne se laisseront plus flouer par le même homme. Ils retournent dans leur camp et exigent qu’on respecte leurs opinions. Ils sont rejoints par une autre vague, celle des anti-sarkozystes tout court. Ces deux groupes d’électeurs adressent alors un message très clair : « Sarkozy, allez-vous-en ! » Nicolas Sarkozy leur répond qu’il a compris leur message mais demande qu’on vote pour lui. On vous dit de partir, vous dites que vous avez compris et vous essayez de rester. Ça s’appelle un dialogue de sourds. Il sait pourtant que ce qui n’a pas été fait au cours des cinq années du mandat qui s’achève ne le sera pas davantage au cours d’un second mandat. En effet, s’il est réélu, il exercera un dernier mandat puisque la Constitution limite à une seule fois le renouvellement du mandat présidentiel. Sachant qu’il n’aura plus à solliciter le vote des Français, jamais il ne se sentira obligé de réaliser ses promesses. 2017, il n’en a que faire. Et puisque l’excuse de la crise est toujours là, il suffira de dire, comme aujourd’hui, que c’est la faute à la crise.

Quant à François Hollande, il croit entendre dans le vote FN l’expression d’une « souffrance, une colère sociale ». C’est à la fois assez vrai et tragiquement réducteur. S’il y a des électeurs qui souffrent, il y en a autant au FN, au FG, à l’UMP, au PS, chez les abstentionnistes et ailleurs. Le fait, pour Marine Le Pen, d’engranger des voix dans les milieux ouvriers et des travailleurs modestes, ne suffit pas à réduire le message d’extrême droite à la seule souffrance sociale. Il y a des revendications qui vont au-delà des questions économiques et sociales. En effet, alors que l’immigration et l’insécurité viennent très loin derrière les préoccupations majeures des Français, dans l’ensemble, ces deux thématiques sont en tête des préoccupations des électeurs du Front National. Ils ont des revendications identitaires, ils en ont assez de l’immigration, de l’islam, du multiculturalisme, de l’Europe qui détruit la souveraineté de la France, de la mondialisation qui « nous » submerge.

Certains disent maintenant publiquement voter FN puisqu’ils croient voir « trop de Noirs et d’Arabes en France ». Des propos insupportables mais qu’il suffit de tendre l’oreille pour se rendre compte qu’ils reviennent souvent et sont de plus en plus assumés comme dans d’autres pays où on voit progresser l’extrême droite (Pays-Bas, Suisse,…). La question n’est pas de savoir si on accepte ou pas ces discours, mais plutôt de savoir s’il est possible de répondre aux exigences de cette nature.

C’est un défi pour les « partis de gouvernement » en France qui vont devoir céder un peu plus d’espace à un parti et à des électeurs porteurs de revendications auxquelles la « démocratie » n’est pas suffisamment outillée pour répondre. En effet, lorsque Nicolas Sarkozy et François Hollande promettent tous les deux de « parler » aux électeurs FN, il s’agit, en réalité, de dire qu’ils ne peuvent pas réaliser leurs revendications, mais qu’ils en prennent conscience. Car, pour être direct, la France ne peut pas mettre en application le programme du Front National et continuer à être une démocratie. On en est tous conscients, et en écoutant Marine Le Pen lors de son dernier passage au 20h de France2, on mesure tout l’embarras des « démocrates » et des « républicains » français.

En effet, comment faire pour instituer la « préférence nationale » ? C’est contraire à la Constitution, à la Convention européenne des droits de l’Homme, à tous les traités européens et à de nombreux engagements internationaux de la France. En matière d’immigration, comment expulser plus de deux cent mille clandestins sans procéder à des rafles massives avec des opérations qui risquent de dégénérer ? Comment supprimer l’aide médicale d’Etat sans risquer d’exposer la France aux épidémies en privant des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants de soins, dispersés ça et là au milieu de la population française ? Peut-on raisonnablement continuer à encourager un vote motivé par le sentiment qu’il y aurait « trop de Noirs et d’Arabes » en France ? Et s’il faut pousser le raisonnement jusqu’au bout, que fait-on de cette population, française, de surcroît ? En réduire le nombre ou la faire disparaître ? Qui veut publiquement assumer une revendication politique aussi effroyable ? Comment rétablir nos frontières, sachant que la France n’a pas le monopole des frontières et qu’en cherchant à protéger les Français on entraînerait nos voisins, à leur tour, à se protéger des Français ? Peut-on oublier que ce genre de politiques nationalistes a, dans un passé encore récent, mené des millions d’Européens dans l’enfer des tranchées ? Comment sortir de l’Euro et de l’Europe sans engendrer des dégâts économiques, sociaux et géopolitiques majeurs, dont personne n’ose mesurer les conséquences ?

Bref, la démarche des candidats qualifiés pour le second tour est à prendre pour ce qu’elle est : une opération de séduction. Il s’agit de montrer aux électeurs FN qu’on les a « compris » mais qu’il ne s’agit nullement de substituer le programme de Madame Le Pen à celui du prochain gouvernement.

En gros, « on vous a compris », mais, désolé, « ça ne va pas être possible »

  Boniface MUSAVULI


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 26 avril 2012 09:57
    Maitenent Sarko va essayer de recuperer les electeurs du FN, mais si a la place de Le Pen c’etait Melenchon qui avait fait 18%, il aurait fait ses meeting avec un drapeau rouge et il aurait appris l’internationale ! Rien ne l’arrete....dans la demagogie, le mensonge et la manipulation !
     
    Il prends vraiment les français pour des cons, et au vu des resultats (il fait encore 27%) je crois malheureusement qu’il a raison....et ceux qui vende la peau de l’ours avant de l’avoir tué feraient bien de se mefier !

    • devphil30 devphil30 26 avril 2012 10:31

      Vous avez raison Robert , on n’entend plus parler de la France qui souffre.

      On entend surtout immigration et vrai travail des valeurs hautement extrême droite.
      On entend plus parler de référendum , de participation etc 

      sarko est un fou psychopathe qui a pris des idées aux candidats pour leur pomper des voix et 27 % c’est encore un chiffre qui fait peur.
      Je souhaite qu’il perde et qu’il prenne une bonne raclé de type 55 Hollande et 45 pour le roitelet au minimum

      Philippe

    • fred74 fred74 27 avril 2012 04:17

      Bonjour ,,,,,

      Je peu me tromper lourdement, mais en tant qu’électeur frontiste, je ne pense pas que beaucoup de gens comme moi irons lui donner des voix

      Sarko est mort politiquement. Rayé des cadres. Pour nous ces élections sont terminées. on passe à la suivante.

      Monsieur Aliot , Votera blanc. Nous sommes libre de voter pour qui on veux, mais je pense que pour le coup les voix irons à Hollande, ou à personne.


    • chapoutier 27 avril 2012 06:38

      Fred
      vous semblez penser qu’un grand nombre de votants FN s’abstiendront ou voteront contre talonnette. ce n’est vraiment pas ce que je constate. mes 3 collègues, fonctionnaires chez NKM, très bon salaire , ont voté fn 1er tour et voteront talonnette 2eme tour.
      le socle traditionnel des votants fn ne sont pas des français « qui souffrent » ou qui sont « en colère » .
      bien au contraire, c’est des nostalgiques de pétain, plein de morgue pour les petites gens.
      ce que je dis ou rien, c’est pareil.


    • Cocasse Cocasse 26 avril 2012 11:41

      Vaine agitation des collabos de l’histoire contemporaine.


      • anamo 26 avril 2012 12:12

        Pas d’accord avec l’article, dans sa structure.

        Il y a mélange des genres. Les motivations diffèrent trop entre acteurs politiques, entre électeurs, entre structures institutionnelles (France, Europe) pour tout englober en un seul article.

        La réalité est qu’il faut traiter de manière plus parcellaire la question. Et François Hollande conserve une prudence de sioux, sur le sujet, de très bon aloi.


        • Scual 26 avril 2012 12:41

          C’est pas Marine LePen qui a fait respecter le FN... c’est ses amis les médias qui ont tout d’un coup décidé que le FN ses idées et ses thèmes, c’était trop classe.

          Bref entre gens de l’oligarchie millionnaire, on se serre les coudes pour sauver le système.


          • docdory docdory 26 avril 2012 14:05

            @ Musavuli

            Le seul moyen qu’aurait François Hollande de dire aux électeurs frontistes qu’il les a compris serait de renoncer à celles des propositions de son parti, inspirées par le parisianisme bobo qui divisent le plus les français et qui suscitent la plus grande hostilité, y compris à gauche :
            - renoncer à l’absurde droit de vote des étrangers,
            - renoncer au « mariage » homosexuel.
            - renoncer à toute régularisation des clandestins ( les « sans-papiers » )
            Il lui faudrait aussi condamner publiquement ceux qui, nombreux dans son parti, dérapent complètement :
            - condamner publiquement les membres de son parti qui ont financé les mosquées sur fonds publics ( à commencer par Delanoë, mais il y en a bien d’autres ! )
            - condamner publiquement les membres de son parti qui se sont livrés aux atteintes les plus grave et les plus systématiques à la laïcité ( Martine Aubry, Bertrand Delanoë en particulier, qui ne sont que la parie émergée de l’iceberg anti-laïque socialiste ) . Constitutionnaliser la loi de 1905 est voué à l’échec quand on laisse les caciques de son propre parti la violer ouvertement et massivement !!!
            Pour plaire à l’électorat agricole du FN, il peut faire faire d’immenses économies à la France en renonçant à l’absurde et dispendieux projet d’aéroport à Notre Dame des Landes, près de Nantes, et à la destruction de kilomètres carrés de bonne terre agricole qui en sera la conséquence. 
            Construire un aéroport géant alors que dans vingt ans le transport aérien sera devenu exorbitant en raison de la pénurie inéluctable de carburant et de l’augmentation des coûts qui en résultera relève de l’imprévoyance la plus étonnante.


            • wesson wesson 26 avril 2012 14:22

              Bonjour Docdory,


              en fait, si on comprends bien votre propos, le PS pour être élu doit appliquer le programme du FN....


              Allez, on va vous laisser à vos mensonges de facho.

            • Annie 26 avril 2012 21:16

              Ce qui est intéressant dans les 3 premières propositions que vous citez Docdory, est que Hollande n’a strictement rien à gagner à les proposer du point de vue électoral. Les étrangers ne votent pas encore et n’auront donc aucune influence sur les élections, idem pour les homosexuels souhaitant se marier qui ne sont pas assez nombreux pour faire une différence, quant à la régularisation des clandestins, j’imagine que la majorité des Français y est opposée. Il s’agit donc plus d’une déclaration de principe, pas tellement différente dans mon esprit que l’abolition de la peine de mort par le candidat Mitterrand. Mais cela représente la différence entre Sarkozy et Hollande, et à un moindre degré MLP puisqu’elle est hors course. Alors que Sarkozy n’a cessé de prôner la division, même si la constitution l’a empêché de la mettre en pratique autant qu’il le désirait, Hollande fait preuve avec ces propositions d’un esprit conciliateur. Si les Français ne sont pas prêts pour le vote des étrangers, le mariage des homosexuels et la régularisation des clandestins, au moins pourront-ils y réfléchir raisonnablement et en débattre sans passion et surtout sans manipulation. Personnellement, je n’en demanderai pas moins. L’état d’esprit me paraît aussi important que le résultat.


            • arobase 26 avril 2012 14:37

              « Marine Le Pen peut se féliciter d’avoir réalisé deux exploits coup pour coup : elle termine troisième avec un score historique (près de 18%) et fait désormais respecter les électeurs FN  »


              exploits ? score aussi historique et éphémère que celui de son père en 2002 !! qu’en est-il resté 6 mois après ?

              le fn n’a pas d’électeurs, tout au plus une poignée habituelle , il n’a rassemblé là qu’une majorité de râleurs mécontents mais de là à dire qu’ils sont lepénistes,... même collard claironne qu’il ne l’est pas !! 


              les idées du FN sont bien établies à l’extrême droite. le bal de vienne et la réunion récente avec le chef des mussoliniens italiens le prouve. les électeurs qui ont voté fn sont loin de ces idées.

              le FN ne fait que des constats mais n’a aucune solution sur rien.

              hollande doit en effet prendre en compte la souffrance des gens là ou elle est, mais de façon pragmatique, tranquille et efficace, priorités par priorités, en faisant appliquer les lois existantes dans tous les domaines.
              sans haine. la loi, tout la loi et basta.


              • fred74 fred74 27 avril 2012 04:23

                arobase (

                OUI c’est vrais que dans la merde dans laquelle nous nous trouvons droite et gauche nous ont bien arrangés.

                LE FN ne propose rien,,,,,,,et ceux que nous avons depuis 40 ans que font ils,,,,,,,hein,,,,

                Plutôt que de sortir des âneries, lisez le programme, il ne vous plait pas ! c’est qu’il y en a un quand même !


              • docdory docdory 26 avril 2012 14:41

                @ Wesson

                Les mesures dont je parle dans mon commentaire n’ont rien de socialiste, il s’agit simplement de mesures bobos.
                Quant aux exactions de Aubry et Delanoë concernant la laïcité, Jaurès doit s’en retourner dans sa tombe ! Lui, c’était un socialiste, un vrai ...
                Quant à l’article fielleux de M. auquel vous faites allusion dans votre lien, c’est une récompense appréciable d’être considéré comme un facho et insulté par un censeur liberticide prétendument de gauche tel que M., le Fouquier-Tinville du pseudo anti-racisme !
                Je n’ai même pas pris la peine de lui répondre, son analyse de mon article prouve bien qu’il n’avait rien compris à ce que j’avais écrit à l’époque...
                Je vous croyais un peu moins obtus et un peu plus accessible à la discussion que M., je suis bien obligé de constater que je me suis trompé en ce qui vous concerne !

                • wesson wesson 26 avril 2012 20:23

                  " Quant aux exactions de Aubry et Delanoë concernant la laïcité [...] "


                  pour Aubry, on sait parfaitement à quoi vous faites allusion, sauf que là encore vous colportez des ragots qui ont été démentis des centaines de fois par les personnes concernées.

                  Les aménagements horaires de piscine n’ont absolument pas été fait part Martine Aubry mais pas son prédécesseur (Pierre Mauroy). Le but de ces aménagement n’avait strictement rien à voir avec la religion mais pour les femmes atteintes d’obésité, qui étaient gênés par le regard des autres utilisateurs. 

                  Et toute l’extrême droite, y compris Sarkozy de répéter en boucle ce bobard complet, qui est donc strictement faux. 

                  Et d’ailleurs, le Canard Enchaîné de cette semaine évoque ce bobard, avec quelques autres du même acabit.

                  Sur Delanoé, vous lui reprochez probablement de financer indirectement une mosquée. Et alors ? On ne peut pas se plaindre à la fois que les musulmans prient dans la rue, et leur refuser des lieux de culte. Et si vous viviez à la campagne, vous sauriez que pour un bon nombre de petits villages, le budget le plus important est l’entretien de l’église. Par contre, pour le financement des crèches loubavitch et des écoles confessionnelles quelles qu’elle soient, je suis effectivement absolument contre. Si les gens veulent filer une éducation religieuse à leurs enfants, c’est leur problème mais à leur frais.

                  Vous passez votre temps à colporter des ragots directement en provenance des sites d’extrême droite les plus scabreux, alors ça ne vous mets pas en position de venir donner des conseil de bonne gauche à quiquonque.

                • docdory docdory 26 avril 2012 23:01
                  @ Wesson
                  Il ne s’agit absolument pas de ragots , mais de faits avérés ( lisez le « Marianne » de la semaine dernière à ce sujet ). Quand bien même la mesure aurait-elle été instituée par Mauroy, elle a été poursuivie par Aubry. Ses pitoyables dénégations télévisuelles le soir du premier tour face à Jean François Copé ( qui était d’aussi mauvaise foi qu’elle concernant les atteintes à la laïcité de l’UMP ) étaient tout simplement grotesques.Ce n’est pas d’ailleurs pas la seule exaction anti-laïque de Aubry à Lille, hélas ...

                  Sur les prières de rue musulmanes à Paris, je reproche à Delanoë, qui dispose du pouvoir de police en matière de circulation, de ne pas avoir fait venir la police parisienne pour disperser ces attroupements gênants. Les musulmans qui priaient pouvaient parfaitement se cotiser entre eux pour louer ou acheter un ocal et en faire une mosquée. Je lui reproche, en période de crise économique grave, de dépenser l’argent public pour un prétendu « institut des cultures de l’islam » qui n’est rien d’autre qu’une mosquée déguisée
                  Je reproche à Sarkozy d’avoir cédé , pour soi-disant « résoudre » ce problème de prières ilégales, pour un loyer dérisoire qui équivaut à une subvention un vaste bâtiment public ( ie une ancienne caserne ) pour la création d’un lieu de culte en contravention avec l’article 2 de la loi de 1905. 
                  Dans ma rue, il s’est créé il y a une quinzaine d’année une petite église évangélique : les fidèles de cette religion se sont cotisés pour reprendre un ancien atelier de petite entreprise et en faire une église d’une centaine de places. A aucun moment ils n’ont bloqué les rues par des prières publiques pour demander des subsides à la municipalité. Ils se sont débrouillés tout seuls comme des grands !

                  Par ailleurs, la religion est une distraction propre à certains individus. Je suis sûr que dans le dix-huitième arrondissement de Paris existent des amateurs de tennis qui n’ont pas de cours de tennis dans leur quartier. Est-ce qu’ils se croient pour autant autorisés à mettre un filet de tennis en travers de la rue pour y faire un match en cinq sets ? Certainement pas ! Alors en vertu de quoi autorise laissait -on faire à ceux dont la religion est la distraction ce que l’on ne tolérerait pas de la part d’adeptes d’une autre distraction ? Contrairement à ce que vous dites, « on » ne refuse pas des lieux de culte aux musulmans, « on » leur demande simplement de se débrouiller tout seuls pour se les financer s’ils en veulent vraiment, et d’arrêter leur scandaleux chantage aux prières publiques.


                • wesson wesson 27 avril 2012 00:59

                  " Quand bien même la mesure aurait-elle été instituée par Mauroy, elle a été poursuivie par Aubry. "


                  hé, il faut lire en entier. Si la mesure a bien existé, c’était pour des femmes en surpoids, et à la demande d’un centre social de la ville. La directrice du centre social en question a envoyé un cinglante explication en Automne 2011, mais l’UMP et le FN ont passé outre et continue de colporter le bobard.

                  Bref, aucun rapport avec la religion - du pur mensonge, une fois de plus

                  Quand à la presse, elle est en quasi totalité xénophobe. Nos Christophe barbier en sont au stade Drieu de la Rochelle avant de passer à celui de Brasillach. Le seul truc qui change, c’est plus les juifs, c’est les arabes.

                • wesson wesson 27 avril 2012 01:12

                  « Dans ma rue, il s’est créé il y a une quinzaine d’année une petite église évangélique :  »


                  il y a une différence entre une petite église dans un bâtiment désaffecté d’un village paumé et pour quelques dizaines de fidèles, et les besoins en mosquée d’une ville comme Paris, dont il ne vous aura pas échappé que le prix au mètre carré est un tantinet différent.

                  Et de toute manière, même si la mosquée était financée par les fidèles, vous trouveriez le moyen d’y voir le hamas derrière. Ben justement, je préfère que les musulmans aient une mosquée payée par la puissance publique sans que pour cela ils n’aient à faire appel à des financements d’organisations douteuses.

                  Et pour finir, dans les campagnes il s’est monté depuis un bon moment des sectes telles que par exemple celle du « patriache angelmeyer », qui se sont fait entièrement financées par des subventions reçues au nom de la réinsertion de personnes droguées ou désocialisées. Ces sectes d’ailleurs utilisaient (et utilisent encore) sans vergogne les personnes que on leur confie pour du travail non rémunéré.

                  Et croyez-moi, ça me scandalise bien plus que de payer une mosquée à des musulmans qui en ont besoin !

                • docdory docdory 27 avril 2012 12:01

                  @ Wesson

                  Non mais vous êtes naïf ou quoi ? Ne me dites pas que vous prêtez foi à ce genre de démenti ?
                  C’est un peu comme si je croyais certains de mes patients qui me jurent leur grands dieux qu’ils ne boivent plus alors qu’ils sentent l’alcool à trois mètres !
                  Tout le monde sait bien que les démentis de Aubry sont du pipeau ( à ce sujet, je vous recommande la lecture du « Marianne » de la semaine dernière ).

                • 4A+++ 26 avril 2012 16:34

                  Bonjour,

                  En réponse à l’article, si j’étais Marine Le Pen
                  qui a un programme de rupture avec l’ Europe, pour être certaine de remporter de nombreux sièges aux législatives, je ne donnerai qu’un seul message, et une seule consigne :

                  « Pour ne pas détériorer l’image du Front national, je demande à mon électorat de s’abstenir ou de voter blanc ou PS pour le second tour et d’être sans remord, seul le résultat comptera pour notre avenir ».

                  Et nous assisterions alors à l’explosion d’un parti UMP, qui n’ est plus digne de représenter la France.

                  Car qui s’est permis de ne pas respecter le vote des citoyens sur le non à la constitution ? Qui a fait voter le traité de Lisbonne (copie de la constitution) qui a élaboré le traité MES mettant fin à la souveraineté de la France sur son budget, qui a donné son accord à la fameuse règle d’or qui va nous ruiner, en mettant en oeuvre la recession et qui entrainera fatalement la destruction de notre système social éducation, santé, retraite ? Si j’étais militant du Front National, je me dirai vraiment, NS se fout vraiment de notre gueule, L’ ENFUMAGE CA SUFFIT, j’irai voté blanc ou PS

                  Effectivement, si le président NS avait respecté les engagements du peuple Francais, l’Europe aurait bien été obligé de nous proposer d’autres solutions.

                  En réponse au meeting du 1er Mai, ce n’est pas en divisant les Francais sur les valeurs du travail que la France pourra se sortir de la crise.
                  Au contraire seul l’UNION fait la force pour trouver de nouvelles solutions contre chomage et précarité.


                  • Marc Bruxman 26 avril 2012 19:53

                    Vous n’avez pas besoin que l’UMP explose, juste besoin qu’elle change. Sarkozy a dénaturé ce parti et c’est fort dommage. Du temps de Chirac, le RPR avait des défauts, certes mais le parti avait un cap et une idéologie clairement lisible.

                    Les méthodes de NS (diviser pour reigner, réagir rapidement à tout événement) sont bonnes pour prendre le pouvoir (ce qu’il a fait en 2007 de façon éclatante) mais mauvaises pour gouverner. Les gens ne veulent pas forcément la gauche, mais il veulent un gouvernement pour le coup « normal ». François Hollande quoi que l’on pense de sa politique l’a compris et NS ne l’a pas compris. Il va donc selon toute logique perdre les élections à moins que par miracle, le FN ne l’aide à gagner pour mieux le forcer dans la cohabitation en lui faisant perdre les législatives. (Car Marine n’est pas débile malgrè ses idées nauséabondes, elle sait très bien que le jour ou elle gouverne avec un autre parti, elle se fera communister comme les communistes se sont fait communister par mitterand).

                     Mais n’oubliez jamais que Marine a le même défaut que Sarko et emploie les mêmes méthodes (diviser pour reigner). Le jour ou elle sera au pouvoir, en quelques mois elle se fera détester de toute la population.

                    Alors le système, il ne faut pas le faire imploser mais le réformer de l’intérieur. L’UMP n’est pas condamnée a etre dirigé par Sarkozy de même que le PS n’était pas condamné à Royal. Si déja le PS pouvait évoluer vers la social démocratie à l’occasion de cette élection (M. Hollande vous savez ce qu’il vous reste à faire, couper les ponts avec certains alliés génants) on y aura gagné quelque chose.


                  • Marc Bruxman 26 avril 2012 19:37

                    Les problèmes de l’électorat FN n’ont que peu de solutions. D’après les récentes études, celui ci est avant tout concentré entre 30 km et 70 km des grandes villes. Signifiant plus clairement à la campagne mais pas très loin des villes.

                    Cet électorat vit dans des endroits qui se sont désertifiés de toute activité, des territoires qui en sont plus attractifs. L’industrie est partie. Il n’a pas la possibilité de revenir en ville (loyers trop cher) ou ne le souhaite pas (gout pour une vie rurbaine). Dans les deux cas il est exposé à la dégradation de son environnement : disparition progressif des emplois (aucun cadre ne veut aller vivre la bas, donc les emplois ne sont pas crées dans ces coins la), disparition progressif des services publics (vu qu’il n’y a pas d’économie, il n’y a rien pour payer les services publics et cela s’autoentretient).

                    Cette vie semi-rurale va être de plus en plus compliquée du fait de la hausse des carburants et le fait que l’économie de services qui s’est mise en place est inadaptée à la vie rurale.

                    La seule solution à ces problémes consiste à construire massivement et verticalement des nouveaux quartiers en périphérie proche des grandes métropoles régionales. Chose dont les habitants de ces métropoles n’ont pas envie car cela ferait baisser les prix de l’immobillier et que beaucoup sont propriétaires. Ces nouveaux quartiers devraient être bien reliés au reste de la ville en transports en communs ET routes. La chose la plus compliquée étant de convaincre ces gens d’abandonner une certaine vie rurale (avec ses avantages et inconvénients) pour venir habiter en ville. Les économies réalisées avec le carburant palieront largement l’abscence de potager.

                    Le problème en France c’est que pendant longtemps on a favorisé l’étalement urbain autour des grandes métropoles (jusqu’à des distances importantes) plutôt au contraire que de tenter de densifier les villes et rapprocher les gens de leurs centres. Les gens ont cédés aux sirènes de la campagne et tant qu’il y avait encore de l’industrie ce n’était pas complétement aberrant. Il est illusoire de croire que l’on va pouvoir inverser la tendence dans ces territoires, il faut amener les gens à déménager quitte à les aider financiérement (cette aide sera compensée par la baisse des coûts d’aménagement du territoire dans ces zones). Sans cela, le problème sera le même en 2017. En pire. Car cela ne va pas s’améliorer.


                    • Lord WTF ! Lord Franz of the F. in S. 26 avril 2012 20:17

                       On vous a compris veut simplement dire que le déplacement général du curseur vers la Droite (que ce soit vers le conservatisme que la réaction) dans le champ politique « à potentiel gouvernemental » se confirme et va s’accélerer : puisque comme noté dans l’article, bien que les « préoccupations » principales des Français soient bien plus d’ordre matériel voir individualiste/particulariste, les thématiques « médiatisées » et omniprésentes sur le web sont celles que la néo-x-droite prisent le plus.

                       Ce processus ne fera que continuer avec comme conséquence – non des moindres- la possibilité d’une néo-x-droite à potentiel gouvernemental, une fois la fusion opérée avec les x composantes de droite et même de gauche qui continueront à virer vers la droite : processus de syncrétisation politique en cours.

                       

                      Actuellement, ce n’est ni la Droite ni la Gauche (en tant que pensée politique) qui dominent le champ politique : la première force « politique » (entre guillemets, puisque le constat de l’absence de toute forme d’intelligence politique a été fait –sous entendu inexistence manifeste de la capacité de proposer un réel projet de société et se se projeter à long terme-) est le Conservatisme : la préservation du « système » les options dites de « droite et gauche » ne variant que sur la forme. Face au Conservatisme : la Réaction : qui pour sa composante majeure est d’x-droite oscillant entre x-droite tradi et néo-x-droite hybride (à savoir autant avatar du néofascisme des 70ies que de la néo-x-droite surfant sur les thématiques anti-UE, islamophobie, etc…), l’autre étant incapable de passer en mode post-gauchiste et de s’atteler à développer un nouveau système de pensée, débarassé d’une grille de lecture marxiste ou marxisante, certes possiblement pertinente durant l’ère industrielle mais invalide en contexte post-moderne (èere digitale, e-capitalisme/capitalisme cognitif, globalization, I.A, virtualization, etc…).

                       

                      Problème étant que la force majoritaire conservatrice se fonde sur un conservatisme « faible » : la préservation du système est conçue au niveau individuel et/ou particulariste ou « chacun pour sa gueule » autant que dans une logique de « damage control » plutôt que de réflexion globale/totale et à long terme : bref un consensus « mou » : PROBLEME étant que le « fascisme » est le plus grand bénéficiaire lorsque les sociétés sont fondés sur ce type de consensus « mou » ( conservatisme faible ou affaibli) au final : nous sommes bel et bien entrés en phase « proto-fasciste » : la question étant qui accouchera du néofascisme à venir : 1) les forces conservatrices en fusionnant avec la réaction x-droite ou 2) les forces réactionnaires en donnant le « la » de la (pseudo) pensée politique ?

                       

                      Dans le cas d’une victoire de Hollande, ce devrait être l’option 2) qui s’affirmera avec l’implosion de l’UMP et l’hybridation de nombre de ses composantes avec le FN (sans parler de possibles mouvements depuis la dite « gauche » notamment avec la sur-exposition webo-médiatique des questions laïcité/immigration) et ainsi la constitution d’une force « politique » à potentiel gouvernemental dans la décennie qui vient ; dans le cas d’une victoire de Sarkozy ce devrait être l’option 1) avec la constitution d’un front conservateur autoritarien « systèmique » visant à neutraliser toutes formes de réaction et préserver le « système ». Rien de pire que le syncrétisme politique (sa seule manifestation historique connue ayant été le nazisme). Si aucune PENSEE politique cohérente avec le Réel n’émerge assez rapidement, nous nous approchons de l’émergence d’un modèle totalitaire et du collapse civilisationnel.

                       


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2012 20:55

                        C ’est vrai que ce serait sympa  d’ avoir un ayant une pensée politique 

                        cohérente avec le réel .

                        Et non des braillards criant dans les ruelles .

                        • wesson wesson 26 avril 2012 22:32
                          Bonsoir Cap’

                          " Et non des braillards criant dans les ruelles . "

                          Des pochtrons, des saoûlard !

                        • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2012 20:59

                          Un genre de rassembleur , sans haine ni violence .



                          • Soi Même 26 avril 2012 22:37

                            Tous cela par la faute de Maires apolitique !


                            • fred74 fred74 27 avril 2012 04:28

                              Quand Sarko dit «  »« on vous a compris »«  »

                              Cela ce traduit par,,,,,,,on vas vous entuber une fois de plus,,,,,,rien à cirer de vos vote,,,,

                              Alors nous,,,,,gens extrêmement idiot allons lui rendre sa monnaie, mais gentiment, 

                              Et lui demander de faire ces valises,,,,,,,Hollande a de la chance,,,,,pour le moment .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès